CINQ CONTINENTS, petites histoires de voyages

Commentaires

Transcription

CINQ CONTINENTS, petites histoires de voyages
DOSSIER PEDAGOGIQUE
Russie éternelle
de Moscou à Saint-Pétersbourg
Film présenté par Michel Drachoussoff
En salle du 8 au 26 mars 2013
Au-delà des fastes impériaux de Saint-Pétersbourg et du cosmopolitisme de Moscou, la Russie reste
une terre d'aventure aux portes de l'Europe. Nation moderne ou empire nostalgique de sa grandeur ?
Ce pays regorge de trésors.... Des cités de la Russie d’Ivan le Terrible à Saint-Pétersbourg, joyau de
l’empire avec ses palais et ses canaux, en passant par les villes historiques de Souzdal et Novgorod,
ce film lève un coin de voile sur la Russie des Tsars et part à la rencontre de ses habitants.
Biographie Michel Drachoussoff
Né au Congo belge de parents russes, Michel Drachoussoff a grandi dans un environnement
multiculturel, le prédisposant très tôt à une vie de voyage et d’ouverture aux autres. Ses premières
années de cinéaste-voyageur sont consacrées à parcourir la planète, avec une prédilection pour les
pays de la Cordillère des Andes et l’Afrique sahélienne. En 1985, à l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev,
il décide de découvrir la réalité soviétique. C’est le premier d’une longue série de voyages en Russie,
motivé par son attirance pour le pays de ses ancêtres.
La Russie en quelques chiffres:
-
Nom : Russie ou Fédération de Russie
-
Capitale : Moscou
-
Superficie : 17.075.400 km2 (deux fois celle des USA, 413 fois celle de la Suisse, 560 fois
celle de la Belgique)
-
10 fuseaux horaires
-
Population : 144.000.000 (73% vit en milieu urbain)
-
Densité de population : 8,3 hab/km2
-
Langue officielle : Russe
-
Régime : République fédérale
-
Chef de l’Etat : Elu au suffrage universel direct pour un mandat de 4 ans renouvelable une
fois. Président : Dmitri Medvedev
-
Monnaie : Rouble
-
PIB : 2.000 milliards $
1
Géographie
La Fédération de Russie occupe le huitième des terres émergées. Elle s’étend sur deux parties du
monde : l’est de l’Europe et le nord de l’Asie. C’est le plus grand pays du monde.
La Russie s’étend sur une longueur comprise entre 2500 et 4000 km du nord au sud et de 9000 km
d’ouest en est.
45% de son territoire sont couverts par les forêts, 4% par l’eau, 13% par les terres agricoles, 19% par
des pâturages pour rennes, 19% par d’autres terres.
La majeure partie de la Russie européenne est occupée par la plaine de l’Europe de l’Est. Au sud
s’étendent les pentes septentrionales du Caucase. L’Oural sert de frontière naturelle entre les parties
européennes et asiatiques du pays.
Le plus long fleuve de Russie d’Europe est la Volga avec 3690 km. En Asie, c’est la Lena avec 4400
km.
La majeure partie de la Russie se trouve dans la zone tempérée. Les zones les plus septentrionales
font partie des zones arctique et subarctique. Une petite partie du littoral caucasien se trouve dans
une zone subtropicale. Il existe d’autres zones naturelles comme la toundra, la forêt, la steppe boisée,
la steppe, le semi-désert. Le climat change en conséquence. La température moyenne en janvier
varie de -1° à -50°, et celle de juillet de 1° à 25°
Saint-Pétersbourg
Saint-Pétersbourg est la deuxième ville la plus peuplée (avec plus de 5 millions d'habitants après la
capitale Moscou. Elle est située dans le nord-ouest du pays au fond du golfe de Finlande dans la mer
Baltique. Capitale de l'Empire russe de 1712 jusqu'en mars 1917, Saint-Pétersbourg a conservé de
cette époque un ensemble architectural unique qui en fait une des plus belles villes d'Europe.
Fondée en 1703 par le tsar Pierre le Grand, la nouvelle ville devait permettre à la Russie d’« ouvrir
une fenêtre sur l'Europe » et contribuer, selon le souhait de Pierre, à hisser la Russie au rang des
grandes puissances européennes.
Le centre-ville, construit sur des directives des souverains russes, présente une architecture unique
qui mélange différents styles architecturaux (baroque, néoclassique). Sa beauté, alliée à l'existence
de nombreux canaux, lui ont valu le surnom de « Venise du Nord ». La ville est inscrite sur la liste du
patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1990.
De sa fondation jusqu'au début du XXe siècle, Saint-Pétersbourg a été le principal centre intellectuel,
scientifique et politique du pays. Au XIXe siècle, la ville devient le principal port commercial et militaire
de la Russie ainsi que le deuxième centre industriel du pays, après Moscou.
2
C'est d'ailleurs à Saint-Pétersbourg qu'éclate la Révolution russe de 1917 et que les bolcheviques
triomphent. La ville connaît par la suite un certain déclin. Au début des années 1920, à la suite du
transfert de la capitale à Moscou et de la guerre civile, le chiffre de la population s'effondre ; celle-ci ne
retrouve son niveau d'avant 1914 qu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Le siège de près de
trois ans durant ce conflit décime à nouveau sa population. Tombée à moins d'un million d'habitants
au sortir de la guerre, la ville se repeuple grâce à l'arrivée de ressortissants d'autres régions. Depuis
cette époque, Saint-Pétersbourg a régulièrement perdu du terrain par rapport à Moscou, phénomène
qui s'est accentué depuis la libéralisation du système économique russe.
Saint-Pétersbourg a changé plusieurs fois d'appellation : elle est rebaptisée Pétrograd de 1914 à
1924, puis Léningrad de 1924 à 1991, avant de retrouver son nom d'origine à la suite d'un référendum
en 1991.
L’Anneau d’Or
L'anneau d'or est un espace situé au nord-nord-est de Moscou, délimité par d'anciennes cités
princières.
C’est une poche de terres particulièrement fertiles appelées opolié (champs). Elle a joué un rôle
considérable dans le développement économique de la Russie. La richesse des terres explique
pourquoi cette zone fut occupée dès le Moyen Âge par les Russes. Outre cet atout, sa position
géographique sur les routes fluviales lui conféra très tôt une position géographique et stratégique de
première importance. Au cœur de l’opolié, Vladimir, Pereslavl-Zalesski, Rostov Veliki et Souzdal
connurent un essor exceptionnel dont témoignent les nombreux monuments russes à l'architecture
ancienne du XIIe siècle au XVIIe siècle (coupoles aux bulbes étoilés, simples murs blancs passés à la
chaux, vastes monuments baroques). Véritables musées en plein-air, les villes médiévales gardent la
mémoire des évènements les plus importants de l'histoire russe. Les cathédrales et les églises, les
couvents, les monastères, et les musées des beaux-arts frappent par leur splendeur et témoignent de
la richesse du patrimoine russe.
Economie et politique
La Russie dispose de ressources minières (houille, fer, nickel, diamant, etc.) et énergétiques (pétrole,
gaz naturel, hydroélectricité) abondantes qui en font l’un des principaux producteurs et exportateurs
mondiaux. Elle a hérité de l’URSS une industrie lourde puissante (aciéries, raffineries, industrie
chimique, etc.). Les secteurs liés à l’armement, au nucléaire et à l’aérospatiale sont également
fortement développés, ce qui a permis au pays de jouer un rôle pionnier dans la conquête de l'espace.
À la fin de 1991, l’URSS éclate en quinze États indépendants souverains, dont la Russie, qui a hérité
de l’ancienne superpuissance les trois quarts de son territoire, plus de la moitié de sa population, les
deux tiers de son industrie et la moitié de sa production agricole. La Russie occupe aussi dans la
continuité sa place dans les institutions internationales, dont le siège permanent au Conseil de
sécurité des Nations unies, tout en assumant également le passif financier de l’URSS.
Elle est aussi fondatrice de la Communauté des États indépendants (CEI) qui rassemble onze des
quinze ex-républiques soviétiques.
Elle demeure une fédération constituée de 83 sujets disposant d’une autonomie politique et
économique variable. Le découpage, tenant compte entre autres de la présence de minorités, existait
déjà dans l’ancienne URSS.
Après la fin du système soviétique à la fin des années 1980 et au début des années 1990, le pays a
graduellement adopté une économie de marché et un régime parlementaire. Aspirant à suivre la
mondialisation, la Russie se considère par ailleurs le pont entre l'Europe et l'Asie. Aujourd'hui, la
Russie fait partie des BRICS aux côtés de la Chine, de l'Inde et du Brésil.
Elle est actuellement la dixième puissance mondiale en termes de PIB à valeur nominale et sixième
en parité de pouvoir d'achat.
Culture et société
Religion
En vertu de la Constitution, la Russie est un Etat laïc. Les associations religieuses sont séparées de
l’Etat et égales devant la loi.
L’orthodoxie est la religion traditionnelle des Russes. (Chrétiens orthodoxes : 55%) L’islam (15%) est
la seconde religion pratiquée en Russie. Le protestantisme (8%), le judaïsme (3%) le bouddhisme
3
(1%) et le catholicisme (1%) comptent de nombreux adeptes. Comme dans les pays occidentaux,
l’expansion de diverses sectes est un sujet de préoccupation pour les autorités.
Alphabet
Il se rattache à l’ancien alphabet cyrillique, créé au IXème siècle, sur la base de l’écriture grecque, par
deux frères moines, Cyrille et Méthode « évangélisateurs des Slaves ».
Littérature
La littérature russe est extrêmement riche. Les premières œuvres datent du Xème siècle, avec des
chroniques et des récits épiques. La littérature russe moderne commence avec Mikhaïl Lomonossov
(1711-1765). La poésie russe atteint des sommets au XIXème siècle avec Alexandre Pouchkine et
Mikhaïl Lermontov. La prose est dominée par Nicolas Gogol, viendra ensuite Alexandre Hertzen. Léon
Tolstoï, Tourguéniev, Dostoïevsky représentent l’âge d’or du roman réaliste russe. Alexandre Ostrovski
joue un rôle considérable dans le développement du théâtre réaliste russe. Les pièces d’Anton
Tchekhov feront le tour du monde, et sont toujours jouées avec un immense succès.
Comment ne pas citer Maxime Gorki, Ivan Bounine (prix Nobel de 1933), Maïakovski, Boris
Pasternak (prix Nobel en 1958), Serguéï Essenine, Boulgakov, Simonov. Quant au dernier « Géant
littéraire russe » encore vivant, Alexandre Soljénitsyne, son œuvre est immense.
Musique
Avec l’adoption du christianisme, la musique liturgique se développe. Elle vient de Byzance, mais se
russifie très rapidement. Dès le XIème siècle se crée une forme originale de chants religieux
orthodoxes, les célèbres chœurs. Aux XVIème et XVIIème, le chant populaire lyrique s’étend.
L’école russe naît à la fin du XVIIIème. Mikhaïl Glinka (1804-1857) fonde la musique classique russe.
Suivront Alexandre Dargomyjski, les frères Rubinstein, Alexandre Borodine, Modeste Mussorgski,
Nikolaï Rimski-Korsakov. Piotr Tchaïkovsky laissera au monde une œuvre immense, dont ses
célébrissimes ballets, ses symphonies, ses pièces lyriques pour piano. Viendront alors Alexandre
Scriabine, Serguéï Rachmaninov, Igor Stravinski, Serguéï Prokofiev, Dmitri Chostakovitch, Alfred
Schnitke.
Des dizaines de compositeurs de très grand talent ont été oubliés dans cette énumération trop courte.
Repères historiques
•
•
•
•
988 : Le prince Vladimir convertit les premiers Russes au christianisme
1000 : Origine de l'État russe
1147-1397: Invasions mongoles
1341 : Le pouvoir se déplace vers le Nord, d'abord à Novgorod puis à Moscou
• 1362 : Le prince de Moscou, Dimitri Donskoï, commence à réunir les différentes principautés de
la région au sein d'un État souverain.
• 1480 : Ivan III (le Grand) devient le premier "Souverain de tous les Russes"
• 1547 : Son fils Ivan IV (le terrible) adopte le titre de tsar de Russie
• 16ème - 17ème siècles : l'État russe s'étend par la conquête des fiefs (Khanats) de Kazan,
•
•
•
•
d'Astrakhan et de Sibérie
1689 : Le tsar Pierre Ier (le Grand) accède au pouvoir
1703 : Fondation de la ville de Saint-Pétersbourg qui devient capitale de la Russie
1721 : Pierre le Grand devient le premier empereur de Russie
1762-1796 : Catherine II (la Grande) modernise le pays et l'européanise
4
•
•
•
•
•
1812 : Défaite de Napoléon et Retraite de Russie
1881-1913 : Développement accéléré de la Russie
1905 : Guerre avec le Japon
1914 : Première Guerre Mondiale
1917 : Nicolas II abdique à la suite de la révolution de février et la Russie devient une
république.
• Octobre 1917 : révolution bolchevique. Vladimir Oulianov (Lénine) devient le chef du "Premier
gouvernement des ouvriers et des paysans"
• 1921 : Lancement de la Nouvelle Politique Économique de Lénine ou NEP 30 décembre 1922.
• 1924 : Mort de Lénine : le pouvoir est consolidé à la fin des années 20 par Joseph Staline
• 1928 : Course massive à l'industrialisation conformément au premier plan quinquennal
• 1941 : Entrée en Seconde Guerre Mondiale : 20 millions de Russes meurent au cours du conflit
• 1953 : Mort de Staline
• 1968-70 : Les limites de l'économie à planification centralisée apparaissent.
• 1985 : Mikhail Gorbatchev devient Secrétaire général du PC, et lance sa politique de
Perestroïka
• 1989 : Fin du communisme en URSS et dans les démocraties populaires satellites
• 12 juin 1991 : Élection à la présidence de Boris Eltsine
• 18-20 août 1991 : Échec du coup d'État conduit par Guenadi Lanaev
• 8 décembre 1991 : dissolution de l'URSS et création de la Communauté des Etats
Indépendants
• 4 octobre 1993 : Assaut des troupes contre le Parlement en révolte
• 12 décembre 1993 : Adoption de la nouvelle Constitution
• 28 décembre 1993 : Décret sur la privatisation des terres et le démantèlement des kolkhozes
• 31 décembre 1999 Démission de Boris Eltsine
• Président du gouvernement Vladimir Vladimirovitch Poutine
• 26 mars 2000 : Élection à la présidence de Vladimir Poutine
• 2004 : Réélection de Vladimir Poutine
• 2005-2006-2007: Reprise en main par l’état de pans entiers du secteur énergétique
• 2008 Dmitri Medvedev est élu président, V. Poutine est nommé Premier Ministre
• 7 mai 2012 Elections présidentielles. V. Poutine est élu
Plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Russie
5