Circuit de l`Abbaye de Fontenay

Commentaires

Transcription

Circuit de l`Abbaye de Fontenay
Circuit de l’Abbaye de Fontenay
Circuit de l’Abbaye de Fontenay
Nogent-lès-Montbard
Niveau de difficulté : 1
Durée : 45 mn A/R
Longueur : 11 Km
Un parcours rapide, pour une promenade idéale en famille dans les environs de Montbard.
L’Abbaye de Fontenay sera votre principale curiosité sur cette boucle de onze kilomètres. Cet édifice
religieux, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un symbole de l’art roman en France. Vous
pourrez visiter le cloître, le dortoir des moines ou encore les jardins. L’été, des démonstrations de forgeage
permettent aux visiteurs de s’initier aux techniques de ce métier d’autrefois.
Si vous voulez prolonger votre balade, la commune de Montbard vous attend, où vous pourrez visiter entre
autres le musée et le parc Buffon.
Patrimoine
L’Abbaye de Fontenay, fondée en 1118 par Saint Bernard, est l'un des plus anciens monastères cisterciens
d'Europe. Ces bâtiments de style roman ont traversé les siècles et offrent maintenant aux visiteurs un très
bel aperçu de la vie religieuse au Moyen-âge. De par son très bon état de conservation, l’Abbaye de
Fontenay fut l'un des premiers sites français à être inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO,
en 1981.
Les visiteurs découvrent le mode de vie des moines cisterciens et peuvent ainsi s’imaginer leurs habitudes,
en traversant les pièces qu’ils occupaient. L’église, qui fut consacrée par le pape Grégoire VII, et le cloître,
resté intact, sont très dépouillés mais reflètent la richesse de l’architecture romane. Le dortoir des moines,
où tous les religieux dormaient, date du 15e siècle et mérite d’être vu pour son impressionnante charpente
en chêne. La grande forge se visite également. S’étirant sur 53 mètres, ce bâtiment est l’un des plus anciens
sites métallurgiques d’Europe.
Après la découverte de l'abbaye, située au creux d'un vallon également classé et préservé, on peut se
promener librement dans la forêt et dans le parc qui entourent le site. Deux hectares de verdure attendent le
promeneur, où l’on peut admirer des bassins à truites, des arbres centenaires et un grand jardin à la
française, labellisé « Jardin remarquable ». L’ensemble du parc a d’ailleurs été entièrement réaménagé par
Peter Holmes, architecte-paysagiste, mettant ainsi en valeur toute la beauté du site.
Pédalez en toute sécurité

Avant de partir, consultez les prévisions météorologiques (Tél. : 08 92 68 02 21 - réactualisées 3 fois
par jour).

En cas d’orage, ne tenez pas d’objet métallique, éloignez-vous des structures métalliques telles que
les pylônes et les clôtures, ne vous abritez pas sous un arbre, surtout s’il est isolé, ou dans une
grotte.

Ne partez pas sans votre sac à dos qui doit contenir : un téléphone portable, un vêtement chaud, de
l’eau, des fruits secs ou autres aliments pour éviter les fringales, un ou deux sacs poubelle, ainsi
que, par temps ensoleillé, des lunettes de soleil, un chapeau et de la crème solaire. Vous pouvez
également emporter des jumelles pour observer oiseaux, mammifères et autres animaux.

Ne consommez pas l’eau des ruisseaux, sa limpidité apparente ne signifie pas qu’elle est potable.

Ne présumez pas de vos forces : choisissez un parcours adapté à votre condition physique.

Restez en mesure de vous localiser en tout point de la promenade (les panneaux de localisation,
topoguides ou tout autre descriptif du parcours facilitent ce travail de repérage).

Pour appeler les secours, depuis un téléphone fixe, composez le 15 (Samu), le 17 (Police), ou le 18
(Pompiers). Avec un téléphone mobile, composez le 112 (numéro valable dans l’ensemble de
l’Union Européenne).

Prévention contre la maladie de Lyme transmise par les tiques : suite à une piqûre passée
inaperçue, une rougeur indolore qui a tendance à s’étendre peut apparaître. Il faut alors
immédiatement consulter un médecin qui prescrira le traitement approprié.

Partez avec une bicyclette munie d’équipements de qualité et en parfait état de fonctionnement
(freins, pneus, roues, éclairage, transmission, direction, pédalier).

Portez des vêtements clairs pour être vus. Portez un casque à coque rigide qui protège d’éventuels
traumatismes crâniens en cas de chute.

Munissez-vous d’un gilet de sécurité. Il est obligatoire la nuit, hors agglomération, de même que de
jour par temps sombre ou brouillard.

Utilisez les aménagements cyclables spécifiques (couloirs, bandes, pistes) lorsqu’ils existent.

Tendez clairement le bras pour indiquer tout changement de direction et assurez-vous que votre
intention est bien comprise par les autres usagers. Roulez droit en évitant de zigzaguer sur la route ;
maîtrisez votre vélo et votre vitesse en toutes circonstances.

En groupe, ne roulez jamais à plus de deux de front et roulez en file simple en cas de dépassement
par un autre véhicule ou sur une route étroite.

En agglomération, soyez attentifs aux portières de voitures qui s’ouvrent au dernier moment et au
revêtement de la chaussée (gare aux ralentisseurs et grilles d’égout mal positionnées, etc.).

Sous la pluie et sur chaussée détrempée, anticipez le freinage car la distance pour s’arrêter
augmente lorsque la chaussée est mouillée.

Ne lâchez le guidon que d'une seule main, jamais les deux en même temps.

Enfin, en cas d’incident mécanique, ne vous arrêtez pas sur la chaussée mais sur le bas côté droit
de l’accotement.
Les principaux facteurs d’accident rappelés par la Fédération Française de
Cyclotourisme

Non-respect de la signalisation (feux, stops, etc.), de la part des cyclistes comme des
automobilistes.

Automobiliste ne prenant pas en compte le cycliste (vitesse excessive, croisement ou dépassement
dangereux, "tourne-à-droite" trop rapide alors que le cycliste va tout droit).

Défaut d'éclairage ou de visibilité des cyclistes.

Le tourne-à-gauche mal négocié du cycliste alors que l’automobiliste va tout droit.

Pour plus d’informations, vous pouvez également vous reporter au site internet de la Fédération
Française de Cyclotourisme.
La signalisation directionnelle

La signalisation mise en place le long de l’itinéraire doit permettre à chaque usager de suivre
l’intégralité du tracé, de se situer en termes de distance le séparant de la prochaine commune et
d’accéder aux communes riveraines.

Les panneaux rencontrés se présentent de la manière suivante : une « casquette » indiquant le nom
de l’itinéraire, le logo réglementaire (vélo blanc sur fond vert) et, éventuellement, un logo de
personnalisation de l’itinéraire.

Documents pareils