Le recteur de l`académie de Lyon, Alain Morvan, qui avait pris des

Commentaires

Transcription

Le recteur de l`académie de Lyon, Alain Morvan, qui avait pris des
Le recteur de l'académie de Lyon, Alain Morvan, qui avait pris des positions
publiques sur la création du collège musulman Al-Kindi ou sur les démêlés
judiciaires de Bruno Gollnisch, a été remplacé mercredi en conseil des
ministres sur proposition du ministre de l'Education.
PARIS (AFP) - Le recteur de l'académie de Lyon, Alain Morvan, qui avait
pris des positions publiques sur la création du collège musulman Al-Kindi
ou sur les démêlés judiciaires de Bruno Gollnisch, a été remplacé mercredi
en conseil des ministres sur proposition du ministre de l'Education.
"Le ministre a proposé son départ" en raison de "manquements multiples à
l'obligation de réserve" et de "commentaires de décisions de justice", a
expliqué à l'AFP le cabinet de Gilles de Robien. M. Morvan "a l'habitude de
commenter, ce qui est rare chez les hauts fonctionnaires", a-t-on ajouté.
"Au-delà, il a une tendance à faire comme si les valeurs de la République
n'avaient qu'un défenseur: Alain Morvan", a-t-on poursuivi.
Limogé après cinq ans à Lyon, bien que considéré comme proche de
Jacques Chirac, M. Morvan doit retrouver sa chaire de professeur
d'université, en anglais, qu'il avait quitté en 1993 pour devenir recteur de
Clermont-Ferrand, puis d'Amiens.

Documents pareils