La Journée mondiale du théâtre sera célébrée Avec panache À

Commentaires

Transcription

La Journée mondiale du théâtre sera célébrée Avec panache À
COMMUNIQUÉ : Pour diffusion immédiate
La Journée mondiale du théâtre sera célébrée
Avec panache À Ottawa, Toronto et Sudbury,
Le Vendredi 27 mars prochain!
Alors, Tous À vos agendas!
Ottawa le, 24 mars 2009 : Si
depuis l’Antiquité, le mois de mars est considéré comme le mois des
fous, de la folie et de ses manifestations plus ou moins carnavalesques, la journée du 27 mars
est elle, dédiée à tous les fous de théâtre du monde entier!
Créée en 1961 par l'Institut International du Théâtre, la Journée Mondiale du Théâtre est
célébrée chaque année le 27 mars par les Centres nationaux de l'IIT et la communauté
théâtrale internationale. De nombreuses manifestations théâtrales sont organisées à cette
occasion, l’une des plus importantes est la diffusion du Message international
traditionnellement rédigé par une personnalité de stature mondiale, invitée par l'Institut
international du Théâtre à partager ses réflexions sur les thèmes du Théâtre et de la Paix
entre les peuples."
Et que fait le milieu théâtral franco-ontarien dans tout ça me direz vous…, n’ayez crainte il ne
sera indéniablement pas en reste!
Pour ça part, Théâtre Action est heureux et fier de pouvoir, une fois encore, contribuer
activement à cette célébration en permettant que des festivités soient organisées dans les
trois grands pôles artistiques et culturels de l’Ontario français, et en offrant aux mordus de
théâtre le mot franco-ontarien! Rédigé par notre présidente, Marie-Thé Morin, ce mot intitulé
« Nous sommes » met en exergue la flamme inextinguible qui anime tous les artistes et artisans
de théâtre de notre province!
1
De plus, Théâtre Action profitera de cette occasion pour remettre ses Prix d’Excellence
Artistique avant et arrière scène attribués à deux de ses membres artistes pigistes
professionnels(les) qui se sont distingué(e)s dans un projet artistique en 2008.
Au programme, des festivités « théâtralement vôtre » seront organisées à La Nouvelle Scène, au
Théâtre du Nouvel-Ontario et au Théâtre français de Toronto.
De quoi contenter à coups sûrs, tous les passionnés du quatrième Art!
Esther Beauchemin, directrice artistique et générale du Théâtre de la Vieille 17, était heureuse
de pouvoir nous dire : « Au nom de La Nouvelle Scène et de ses quatre compagnies résidentes
(Théâtre du Trillium, Théâtre de la Vieille 17, Compagnie Vox Théâtre et le Théâtre la
Catapulte), j'invite tout le monde à venir fêter la journée mondiale du théâtre à La Nouvelle
Scène pour lever son verre au 10 ans de ce centre de théâtre franco-ontarien qui présente du
théâtre de création audacieux. J'espère donc vous rencontrer à La Nouvelle Scène entre 17 h
et 19 h. Si vous voulez prolonger votre plaisir en vivant une expérience théâtrale unique, vous
pouvez aussi réserver vos billets pour la pièce L’Honnête homme / Un One Woman Show une
production de Poésie Électrique avec l’appui du Théâtre la Catapulte et du Centre culturel
Frontenac de Kingston qui sera présentée ce soir-là à La Nouvelle Scène. Le spectacle
commence à 20 h dans la Salle Caisses Desjardins. ».
(Pour plus de renseignements contacter Simone Saint-Pierre , Responsable des communications et adjointe aux
directions du théâtre de la Vieille 17 par courriel : [email protected]).
Quant’ à Geneviève Pineault, directrice artistique et générale du Théâtre du Nouvel-Ontario,
elle nous confiait que : « La passion du théâtre, elle se vit ici à Sudbury depuis longtemps. Que
ce soit au niveau professionnel, communautaire ou scolaire, le théâtre vibre constamment dans
nos cœurs et dans nos âmes. C’est avec un immense plaisir que le Théâtre du Nouvel-Ontario
célébrera cette passion le 27 mars prochain alors que Bob va à la mer, notre nouvelle création,
sera à l’affiche. Venez célébrer avec nous, à titre de spectateur, mais surtout, en tant
qu’amateur et passionné de théâtre. ». (Pour plus de renseignements contacter Geneviève Pineault par
courriel : [email protected]).
2
Enfin, Guy Mignault, directeur artistique du Théâtre français de Toronto déclarait : « De tous
les moyens d'échange et de communication le théâtre est celui qui célèbre le moment présent
en nous donnant la possibilité d'améliorer le quotidien, de régler des comptes personnels ou
de partager nos plus grands secrets avec des amis qu'on ne connait même pas.
C'est pour ça qu'il faut célébrer le théâtre... en se rappelant que comme ça se passe là devant
nous, si un projecteur tombe sur la tête d'un personnage... c'est l'acteur qui saigne.
Alors, venez célébrer avec le Théâtre français de Toronto, le Théâtre la Tangente et Corpus
cette journée dédiée à cet art pour lequel nous avons tant de passion. Vous n’avez qu’à vous
amener avec une petite anecdote, un témoignage, un plan, un coup de cœur ou une idée à
partager… Même si vous n’avez rien à dire (ce qui nous surprendrait!) venez de toute façon
dans nos nouveaux locaux de 16 h à 18 h! ». (Pour plus de renseignements contacter Chloé Coves, adjointe à la
direction et responsable des événements spéciaux par courriel : [email protected]).
Pour finir Théâtre Action vous souhaite à tous la plus merveilleuse journée mondiale du
Théâtre!
3
Théâtre Action tient à remercier ses partenaires financiers pour la saison 2008-2009 : le Conseil des Arts de l’Ontario, le Ministère du Patrimoine Canadien, la Fondation Trillium
de l’Ontario, le Ministère de l’Éducation de l’Ontario, le FondAction de la Fondation franco-ontarienne et la Fondation communautaire d’Ottawa.
– 30 –
Publié par :
Source :
Théâtre Action
Aude Rahmani
Agente de liaison
 : 613.745.2322 poste 221
 : [email protected]
Nous sommes
Mot franco-ontarien
Journée internationale du théâtre 2009
par Marie-Thé Morin
Il y a devant un chemin qui semble aller sur tout et sur rien. C’est un chemin dont on ne voit pas la fin et qui
pourrait en décourager plus d’un. Mais il faut bien que quelques-uns le prennent pour éprouver et raconter
l’histoire humaine.
Nous sommes de passage sur ce chemin. Bien avant nous, depuis la nuit des temps, des gens y ont laissé des
traces. Comme de petits pas pour un être humain et de grands bonds pour une société. On a déjà affirmé que le
théâtre, c’est le monde juste un peu plus petit. Et maintenant que le monde se rétrécit, virtuellement, le théâtre
se fait plus grand. Sur le chemin se multiplient les échanges, les croisements d’idées, de personnes et de
langages, se font entendre des mots venus d’ailleurs qui deviennent des mots d’ici, naissent des inventions
rudimentaires ou de haute technologie. Le théâtre est le lieu de toutes les pratiques qui ont toutes leur raison
d’être dans un monde singulier et pluriel, où les personnes veulent se raconter et s’ancrer quelque part pour
pouvoir enfin dire : « Je suis chez moi ».
Nous avons choisi ce chemin à un moment précis du temps et de l’espace. À un moment où le monde et
l’exotisme ne sont souvent qu’à un clic de souris. Nos chez-moi sont vraiment peuplés d’ailleurs. Ils sont aussi
habités de contradictions qui ne nous effraient pas car elles sont le fioul qui nous fait avancer sur le chemin en
même temps que le doute, le trac et les certitudes. Plus l’on s’exprime et moins l’on peut se définir. Et tant
mieux. Qui voudrait ne tenir qu’à une définition? Et c’est là que l’art et le théâtre jouent leur rôle en repoussant
les limites de ce que nous sommes et de ce que l’on croyait être.
Sur la route, mes camarades avancent avec leur grand bagage ou l’inexpérience. Les pieds bien plantés dans le
présent, les uns disent d’où nous venons, les autres affirment où nous irons. J’en vois qui vont très loin sur la
route, au-delà des frontières, à la rencontre du monde entier. J’en vois d’autres qui vont très loin dans la
connaissance de la réalité d’une communauté, d’une ville ou d’un village, d’un quartier. Malgré ces destinations
diversifiées, et grâce à elles, nous partageons tant de choses. Nous sommes de ceux qui sentent et qui
ressentent. De ceux qui touchent et qui aiment. Qui tombent et qui se relèvent. Qui vivent et qui demeurent. De
ceux qui goûtent. Qui expérimentent. De ceux qui entendent et qui écoutent. Nous sommes de ceux qui voient.
Qui imaginent un monde tout près et un avenir à faire. C’est ainsi que notre théâtre prend de l’âge sans prendre
une seule ride.
Nous sommes de passage. Nous sommes indélogeables. Nous sommes de ceux qui savent depuis toujours se
passer la flamme d’une passion, d’un métier. Nous sommes des gens de théâtre. Et surtout, nous sommes.
4