Fiche pratique Co-organiser une Journée de la Transition le 24

Commentaires

Transcription

Fiche pratique Co-organiser une Journée de la Transition le 24
Fiche pratique
Co-organiser une Journée de la Transition le 24 Septembre 2016
Une Journée de la transition citoyenne
pour amplifier la visibilité des initiatives locales
et inviter les citoyens à s’engager
Table des matières
I. Présentation de la Journée de la transition ................................................................................... 2
1.
C’est quoi la Journée de la Transition Citoyenne ? .................................................................. 2
2.
Objectifs............................................................................................................................. 2
3.
Qui? ................................................................................................................................... 2
4.
Quand ? ............................................................................................................................. 2
5.
Où ? ................................................................................................................................... 2
II. Mode d’emploi de la co-organisation d’une Journée de la transition .............................................. 3
1.
Etape 1 : Se mettre en relation pour co-construire le projet .................................................... 3
2.
Etape 2 : Lors de vos rencontres entre organisateurs .............................................................. 3
a. Le déroulement de vos rencontres et réunions ........................................................................ 3
b. Décider de la forme de votre Journée de la transition citoyenne ............................................... 4
c. Informer et proposer des passages à l’action .......................................................................... 4
d. Facultatif : choisir un projet concret ...................................................................................... 5
3.
Etape 3 : Inscrivez votre événement sur le site : ..................................................................... 5
4.
Etape 4 : Avant votre Journée : ............................................................................................. 5
a.
Planifiez le budget .............................................................................................................. 5
b.
Communiquez : .................................................................................................................. 6
5.
Etape 5 : le Jour J et la suite ! ............................................................................................... 6
III. Les différentes formes détaillées de Journées de la transition ...................................................... 6
1.
Projection-débat ................................................................................................................. 6
2.
Parcours de la transition ...................................................................................................... 8
3.
Village des alternatives ........................................................................................................ 8
IV. Le soutien du Collectif aux organisateurs .................................................................................... 9
V. Contact ..................................................................................................................................... 9
1
Ce « mode d’emploi » va vous aider à mettre en place votre Journée de la Transition. C’est un guide général
qui ne prend pas en compte la spécificité de votre événement. En complément, vous pourrez trouver dans
la boite à outils du site du Collectif toutes les fiches pratiques complémentaires et des kits d’organisations
par thématiques.
I. Présentation de la Journée de la transition
1.
C’est quoi la Journée de la Transition Citoyenne ?
Une journée nationale de mobilisations locales pour permettre à un maximum de citoyens d’identifier les
acteurs de la transition et les opportunités qu’ils offrent sur votre territoire et dans tous les domaines :
approvisionnement en produits sains et locaux ; énergies renouvelables ; modes de financements qui
donnent du sens à son argent ; développement des médias alternatifs ; récupération et réparation ;
déplacements doux ; soutien à l’insertion…
2.
●
●
●
●
3.
Objectifs
Amplifier les synergies locales par la co-construction d’un événement commun.
Offrir une vision globale de la société de demain, qui se dessine pas à pas grâce à l’engagement
de chacun.
Susciter l’engagement et le passage à l’action du plus grand nombre en présentant les leviers
concrets de transition citoyenne : ces initiatives citoyennes qui construisent une société
écologique, sociale et humaine !
Mettre en œuvre des projets concrets pour impacter durablement votre territoire en faveur de
la transition.
Qui?
Les organisateurs de cette journée sont tous les acteurs de la transition citoyenne d’un territoire, issus
ou non des structures membres du Collectif pour une Transition Citoyenne.
4.
Quand ?
Le Collectif pour une transition citoyenne invite l’ensemble des acteurs de la transition à se réunir
localement pour co-organiser une journée de mobilisation sur leur territoire entre le 1er septembre et le
15 octobre, le 24 septembre 2016 étant privilégié !
5.
Où ?
Partout en France et ailleurs : villes, villages, territoires intercommunaux, … ! Pour rendre votre
événement visible, nous vous conseillons de l’inscrire (même s’il n’est pas finalisé) :
http://www.transitioncitoyenne.org/inscription-journee-de-la-transition-2016/
2
II. Mode d’emploi de la co-organisation d’une Journée de la
transition
1.
●
●
●
●
2.
Etape 1 : Se mettre en relation pour co-construire le projet
Afin de co-construire l’événement et rassembler le plus largement, vous pouvez nous contacter
afin que nous puissions vous aider à vous mettre en relation avec les personnes impliquées dans
la transition à l’échelle de votre département.
Nous vous invitons également à contacter toutes les organisations autres que les membres du
Collectif pour une transition citoyenne afin de rassembler le plus largement possible. C’est la
richesse cumulée de tous ces citoyens qui fera avancer la transition.
Les Journées de la Transition sont des événements à caractère non partisans et non religieux. A
ce titre, nous vous demandons de ne pas convier de partis politiques. En effet, ce sont des acteurs
majeurs de notre société mais nous souhaitons que ces journées soient ouvertes au plus large
public possible.
Ainsi vous pouvez organiser une première rencontre afin d’échanger sur vos envies et vos idées
pour vous emparer du projet proposé, et aussi pour désigner les personnes ressources dont un
référent pour l’interface avec le Collectif national.
Etape 2 : Lors de vos rencontres entre organisateurs
a. Le déroulement de vos rencontres et réunions
●
●
●
Pour le plaisir de tous, veillez à la convivialité de vos rencontres qui favoriseront la bonne écoute
et un plaisir partagé. Proposez à chacun de ramener un petit quelque chose à boire et à manger
pour les partager tous ensemble.
Déterminez à chaque fois la personne qui animera la réunion ainsi que celle qui réalisera le
compte-rendu.
Nous vous encourageons à utiliser des outils participatifs qui favorisent l’intelligence collective.
Vous pourrez trouver quelques exemples ci-dessous :
○ Association Framasoft : vous pourrez trouver pleins de logiciels libres collaboratifs pour
créer des sondages, rédiger un texte, réaliser des cartes mentales et bien d’autres !
○ Site en ligne de gestion de projet (trello…) : vous pouvez ainsi savoir qui fait quoi pour
avancer tous ensemble.
○ Endroits de partage/stockage (de vos comptes-rendus, coordonnées…) avec OwnCloud /
Hubic (libre), Dropbox ou Google Drive.
3
b.
Décider de la forme de votre Journée de la transition citoyenne
Tous ensemble, en fonction de vos envies et des objectifs proposés par le Collectif, mais surtout en
fonction du contexte local, trouvez la forme de Journée de la transition qui vous correspond le mieux.
« Ne voyez pas trop grand » et veillez à un bon équilibre entre vos envies et vos ressources disponibles.
Pour éviter de vous essoufler nous vous conseillons de vous mettre en relation avec le plus possible d’acteurs
de la transition pour co-organiser votre événement.
N’oublions pas de porter une attention particulière à la qualité relationnelle. Vous pouvez aussi mobiliser
les ressources humaines locales (animateurs expérimentés) pour vous guider et élaborer votre propre
déroulé.
Les membres du Collectif pour une transition citoyenne ont élaboré des fiches de mise en œuvre de
différentes formes de Journées de la transition dans les pages suivantes (projection film - débat, parcours
de la transition, village des alternatives…). Nous vous invitons à les parcourir pour découvrir les étapes de
leur mise en place.
D’autres organisations sont possibles (forum ouverts, ateliers de sensibilisation…). Vous pouvez bien
entendu en combiner plusieurs comme par exemple, intégrer une conférence dans un village des
alternatives.
En définitive, chaque Journée de la transition sera unique.
c. Informer et proposer des passages à l’action
La Journée de la transition a pour objectifs d’amplifier la visibilité des initiatives locales et d’inviter les
citoyens à s’engager.
Pour cela, outre vos connaissances et ressources, le Collectif national a compilé dans une boîte à outils des
ressources documentaires et actions concrètes en faveur de la transition par grands thèmes de la
transition :
- Agriculture responsable et alimentation saine
- Finance citoyenne et économie juste et efficace
- Court-circuit de l’énergie
- Reprendre le pouvoir dans nos lieux de vie
Vous pourrez ainsi trouver des ressources ou des informations complémentaires pour nourrir votre
Journée et susciter le plus de passages à l’action des citoyens.
Cependant, cette compilation n’est pas exhaustive car des alternatives nouvelles voient le jour
quotidiennement grâce à la créativité des citoyens. N’hésitez pas à nous faire part de vos dernières
découvertes!
4
d.
Facultatif : choisir un projet concret
Pour cette édition 2016, les membres du Collectif pour une transition citoyenne ont décidé de proposer
aux organisateurs des Journées de la transition, des projets concrets. Ces derniers ont pour objectifs
d’impacter durablement le territoire sur lequel ils sont mis en place. Vous pourrez ainsi retrouver une
fiche pratique retraçant la mise en œuvre et les étapes détaillées pour en monter un (ou plusieurs !). Les
projets concrets sont le fruit d’un travail collaboratif entre les membres et nous vous proposerons très
prochainement plusieurs projets tels que monter un groupement d’achat, comment créer des dynamiques
locales…
3.
Etape 3 : Inscrivez votre événement sur le site :
Maintenant que vous en savez plus sur votre Journée de la Transition, n’oubliez pas de nous signaler votre
évènement en inscrivant votre journée sur le formulaire du site Internet du Collectif, qui sera rempli par
la personne référente. Nous vous conseillons de l’inscrire même s’il n’est pas finalisé afin :
D’être accompagné et soutenu par le Collectif
D’obtenir les codes de gestion d’une page du site dédiée à votre événement
Que le Collectif puisse communiquer sur votre Journée de la transition
D'apparaître sur la carte de géolocalisation des événements
D’intégrer une liste de diffusion commune pour tous les organisateurs d’événements
Mobiliser des bénévoles pour l’organisation
Etre régulièrement informé
Et qu’un maximum de personnes puisse vous rejoindre dans l’organisation de l’événement et le
jour J !
4.
a.
Etape 4 : Avant votre Journée :
Planifiez le budget
N’hésitez pas si vous comptez engager des frais à réaliser un rapide budget. Voici quelques conseils pour
récolter quelques financements :
● Mettre des boîtes à dons à des endroits stratégiques et bien visibles.
● Mettre en place une buvette : nécessite du matériel et une autorisation
● Faire un crowdfunding / financement participatif. Vous pouvez contacter la plateforme Zeste
élaborée par la Nef (https://zeste.coop/) où vous serez aidé et suivi par l’équipe de finance
participative.
● …
5
b.
Communiquez :
La communication ne doit pas être négligée et sera un facteur important du succès de votre événement.
Pour cela, nous vous proposons quelques conseils :
● Mettre des affiches dans les commerces, les associations…
● Créer une page évènement sur Facebook et faites partager dans tous vos réseaux (et nous le faire
savoir)
● Envoyez un mail d’appel à participation grâce à l’annuaire des associations de votre mairie ou de
votre région.
● Utiliser les éléments graphiques élaborés par le Collectif
● …
5.
Etape 5 : le Jour J et la suite !
Ca y est, le jour tant attendu est arrivé ! Profitez en bien et savourez le fruit de votre travail ! N’hésitez pas
à prendre des photos et vidéos de votre Journée. Nous vous conseillons de mettre à plusieurs endroits de
votre événement ou à l’accueil des listes de contacts pour les personnes intéressées.
Réaliser un petit débriefing quelques jours après pour capitaliser votre expérience.
L’équipe de la coordination du Collectif pour une Transition Citoyenne vous adressera également un
questionnaire pour compiler vos retours et nous vous remercions par avance pour vos réponses.
III. Les différentes formes détaillées de Journées de la
transition
Les trois formats de Journées de la transition présentées ci-dessous ne sont pas exhaustifs, mais sont
ressorties des deux dernières éditions. Si vous avez connaissance d’autres formes ou des besoins, n’hésitez
pas à nous en faire part.
1.
Projection-débat
Présentation générale : L'idée est d’initier un débat à partir d’un film, et d’attirer un public à partir
de la promesse d’une projection.
Qui peut participer à l'organisation ? Toutes les structures peuvent participer à l'organisation et la
préparation de ces projections-débats. Il est néanmoins préférable de s'appuyer sur les expériences
de celles qui ont déjà l'habitude de s’y confronter.
6
Quels modes d'actions complémentaires est-il possible d'imaginer ? Selon le lieu choisi, il est
possible de faire suivre le débat d’un moment d’échange informel autour d’un verre, d’un repas...
Cette réunion peut aussi s’inscrire comme un des temps forts d’une journée plus riche en événements.
Quelles contraintes de préparation ? Il faut disposer de 2 à 3 heures. Afin de laisser du temps au
débat, il est préférable de sélectionner un film, un documentaire d’une heure. Le format télé étant de
52mn, cette durée est courante. N’oubliez pas qu’une projection publique, même « entrée libre »,
doit obtenir l’autorisation de la production du film (ou de son distributeur), et qu’un droit de
projection y est souvent associé (même si vous avez acheté le plus légalement qui soit le film dans la
boutique d’à côté, cet achat ne vous donne qu’un droit de projection privée…). Pour un documentaire,
comptez entre 50 et 200€ pour une seule projection devant une centaine de personnes avec entrée
libre… Concernant un film en cours de commercialisation dans les salles, oubliez-le ou négociez le
débat avec votre salle de cinéma préférée.
Le choix du film et la forme d’animation du débat se feront en fonction de l’objectif donné à la
manifestation. Ainsi, si le thème retenu est la démocratie, préférez une organisation de débat qui
laisse la parole. Et si la thématique est plus pointue (la monnaie, la permaculture…), n’oubliez pas
d’inviter un spécialiste qui saura répondre à la curiosité du public.
Pour autant, il est important d’inciter à l’échange, et en fonction du lieu et de l’affluence, n’hésitez
pas à reconfigurer l’espace entre la projection et le débat pour éviter un tête-à-tête salle-intervenant.
Pensez aussi à un animateur au côté de l’intervenant qui fera circuler la parole. Le film se suffisant à
lui-même, un exposé de l’intervenant est à exclure. Le moment du débat devrait lui suffire pour faire
passer les idées auxquelles il tient.
Concernant le lieu, si une salle de réunion, ou un café, facilitent la reconfiguration de l’espace et le
moment de convivialité qui suit, une salle de spectacle offre souvent des conditions de projection bien
meilleures…
Quoi qu’il en soit, prenez garde à organiser des conditions de projection les plus optimales possible :
pouvoir projeter dans le noir et le silence (attention aux rideaux trop transparents, à la salle de
restauration ou de réunion à côté…), disposer du matériel de projection (image ET son) adéquat… Plus
le lieu n’est pas « fait pour », et plus le test « grandeur nature » 8 jours avant s’impose. N’oubliez pas
qu’un film qui passe correctement sur votre ordinateur portable pourra connaître des problèmes de
chargement (coupures intempestives) et de désynchronisation son-image (image figée et son se
déroulant normalement) dans le cadre d’une configuration complète (PC, vidéoprojecteur,
enceintes…, en évitant une lecture directe depuis la clef USB…).
Quels coûts pour l'organisation / logistique ? Ça dépend… Du coût de mise à disposition du lieu, du
matériel, des droits liés au film, des frais de défraiement de l’intervenant… et de la décision de faire
payer ou non l’entrée… 50€, vous vous en tirez bien, 500€, vous faites dans le luxe.
Si vous optez pour un partenariat avec une salle de cinéma, généralement celle-ci se charge des droits
liés au film et prélève à son bénéfice un droit d’entrée, vous laissant le soin d’assurer l’animation,
voire la communication. Vous pouvez essayer de négocier la prise en charge des défraiements de
l’intervenant par le cinéma.
7
2.
Parcours de la transition
Présentation générale : Le « parcours de la transition » comprend une visite à pied ou à vélo des
lieux/équipements/activités/commerces/bars alternatifs et écolos de la commune. L’objectif est de
renforcer les liens avec des personnes du Collectif ainsi qu’avec des partenaires locaux.
Le parcours détaillé peut être annoncé à l'avance afin de permettre à chacun de participer à son gré,
notamment aux visites qui lui semblent les plus intéressantes. Il s'agit de rester flexible et de garder cette
possibilité d’allées et venues des participants.
Les participants visiteront par exemple des jardins partagés, des composteurs collectifs, des hôtels à
insectes, des librairies alternatives, des cinémas indépendants, des entreprises coopératives… Ils pourront
même aller partager un verre dans un bar écolo…
Qui peut participer à la manifestation ? Toutes les organisations qui ont un projet pédagogique, citoyen,
social et écologique à présenter.
Quels modes d'actions complémentaires est-il possible d'imaginer ? Le dispositif peut même aller plus
loin en invitant les participants à la réflexion sur certaines friches urbaines ou bâtiments délaissés sur le
thème : « comment transformer ce lieu pour en faire un espace dédié à la transition citoyenne ? »
Quelles contraintes de préparation ? Il faut avoir une connaissance des acteurs qui agissent dans la
commune et proposent des équipements/installations à la fois source de liens sociaux, de pédagogie et
d'amélioration de l’écologie, de l’économie, du social et de la citoyenneté.
Plusieurs modalités sont envisageables : soit à pied (dans une zone géographique restreinte), soit à vélo
(pour un espace plus étendu).
Quels coûts pour l'organisation/logistique ? Le coût principal réside dans le temps bénévole passé pour
présenter et sensibiliser sur les équipements/installations qui vont être proposés aux participants.
3.
Village des alternatives
Le « village de la transition » expose aux yeux du grand public, l’ensemble des alternatives existantes.
L’envisager en cœur de ville peut être un moyen de l’ancrer dans la cité, mais n’a rien d’obligatoire. C’est
l’occasion de présenter des modes d’engagements concrets à travers la présentation de projets locaux, en
cours de réalisation, voire en préparation.
Pour la mise en œuvre d’un tel événement, nous vous invitons à vous référer au kit méthodologique
d’Alternatiba, téléchargeable ici : https://alternatiba.eu/ressources/kit-methodologique/.
8
IV. Le soutien du Collectif aux organisateurs
Nous favoriserons la mise en relation sur les territoires, en centralisant les coordonnées des bénévoles
et forces vives des membres.
Nous communiquerons régulièrement à travers les moyens de communication du Collectif et ceux des
organisations membres : site internet, newsletter, réseaux sociaux…
Pour cette 3ème édition, le Collectif vous propose des outils pour vous accompagner avec notamment :
● Des propositions de projets concrets : méthodologie pour impacter durablement votre territoire
en mettant en œuvre des projets concrets (coopérative d’achats groupés, lieux de transition…).
● Des supports de communication : des outils de communication vous seront proposés, à diffuser
pour motiver un maximum de personnes à s’investir dans l’organisation ou à participer à ces
journées ainsi que pour y inviter les médias.
● Des fiches pratiques : supports et sources d’informations sur les thématiques de la transition
citoyenne, idées et méthodes d’animation pour stimuler la participation, outils pour l’organisation
d’ateliers pratiques (compostage, réparation, disco-soupe, etc.)…
Ces outils seront régulièrement améliorés en fonction de vos demandes et retours, alors n’hésitez pas à
nous en informer régulièrement. Nous vous remercions chaleureusement pour votre engagement et
votre énergie !
V. Contact
Si vous avez d’autres questions, nous vous invitons à consulter la foire aux questions de la Journée de la
transition. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter :
Céline Provost
Chargée de projet Journée de la transition
[email protected]
04-82-90-54-84
9