Où acheter selon son budget

Commentaires

Transcription

Où acheter selon son budget
L'OBS SUPPLEMENT
Date : 17/23 SEPT 15
Page de l'article : p.36,37,40
Journaliste : B. G.
Pays : France
Périodicité : Parution irrégulière
Page 1/3
T O U L O U S E PAR Q U A R T I E R S ET SA P É R I P H É R I E
Oùacheter
selon son budget
Saint-Cyprien, Bonnefoy ou Colomiers voient leur marché repartir
grâce aux primo-accédants, totalement absents de secteurs comme
les Cannes ou la Côte-Pavée
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin
CARMES, SAINT-ETIENNE
A l'affût dcs beaux
appartements
APPARTEMENTS JffilENS
3 300-5 DOO g/m2
fi-fr'k
Isf
APPARTEMENTS NEUFS
3 500-5 200 g/m2
«Ici, pas de baisse des prix! Mais la
clientèle qui a les moyens de s'offrir ces
adresses reste très pointue: il s'agit
essentiellement de chefs d'entreprise, de
professions libérales ou de cadres supérieurs à l'affût de beaux appartements de
caractère de IOU à 120 m2 », observe
Janine Redon, de l'agence OICI et préTous droits réservés à l'éditeur
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin
sidente de l'Union des Syndicats de
l'Immobilier (Unis) Midi-Pyrénées.
Comme ce couple de retraités aisés qui
vient d'acquérir un appartement de
160 m2 dans un hôtel particulier pour
4600 €/m2 à deux pas de la place des
Carmes. A quèlques rues de là, un autre
appartement de 120 m2 avec beaucoup
de charme mais un rafraîchissement
indispensable à prévoir a séduit un
couple de médecins, à 3 750 €/m2. Dans
le quartier, le marché des petites surfaces est aussi très actif et, lorsqu'elles
sont rénovées, elles s'y vendent dans les
mêmes prix. C'est le cas d'un studio de
23 m2 vendu 104 000 €.
SAINT-CYPRIEN, PATTE-D'OIE
Les voyants sont au vert
.^ÈV
APPARTEMENTS
ANCIENS
W 2 500-4 500 g/m2
.,*'
APPABTEMENTSNEUFS
5!Ê 3 500-4500g/m 2
Délais de vente divisés par deux, prix
stables et bon volume de transactions...
A Saint-Cyprien, tous les voyants sont au
vert en ce moment. Les surfaces les plus
demandées - et les plus faciles à trouver - restent les T3. «Avec la baisse des
taux, les primo-accédants sont revenus,
notamment beaucoup déjeunes couples.
D'ailleurs les moins de SO ans occupent
MERCURE2 2009125400502
L'OBS SUPPLEMENT
Date : 17/23 SEPT 15
Page de l'article : p.36,37,40
Journaliste : B. G.
Pays : France
Périodicité : Parution irrégulière
Page 2/3
SPECIAL IMMOBILIER T O U L O U S E
60 % du marché chez», estime Frédéric
Sayous de Century 21 Fly Immo. Ainsi
un jeune ingénieur vient de s'offrir son
premier toit : un T3 de 59 m2 avec parking pour 152 DOO € près de la Patted'Oie. Plus près du centre, le coeur historique est convoité par les plus gros budgets qui n'hésitent pas à débourser dans
les 4 000 €/m2 pour vivre ou investir.
Ainsi un Toulousain proche de la retraite
a versé sans ciller 4000 €/m2 pour un
studio de 25 m2 idéalement situé près de
la place Olivier. Non loin de là, à peine
affichée, une toulousaine de 120 m2 avec
de superbes prestations et un jardin de
250 m2 déclenche la frénésie malgré son
prix : 4 500 €/m2. Le neuf n'est pas plus
abordable, les programmes s'écoulent
très facilement à 4300€/m 2 en
moyenne.
SAINT- AUBIN, .TE AN- JAURÈS
Recherche petites
surfaces
APPARTEMENTS ANCIENS
,ïï\
APPARTEMENTS NEUFS
'«f 3 500-5 DOO 6/m2
Ces quartiers très animés du centreville profitent aussi de la reprise. « La
demande pour des petites surfaces Tl etT2
est soutenue, c'est par exemple le cas de ce
T2 de 38 m2 avec une terrasse de 20 m2,
une cave et un parking qui vient de trouver
acquéreur pour 170000 €. Il aurait pu se
vendre trois fois ! » affirme Virginie Montagne de l'agence VM Immobilier. Un
contexte qui tranche avec une fin d'année 2014 bien plus calme. Le quartier
Jean- Jaurès réserve aussi quèlques
belles opportunités pour les investisseurs, tel ce Tl de 22 m2 en bon état avec
un parkingvendu 75000 €.
BONNEFOY, CROIX-DAURADE
Les affaires reprennent
APPARTEMENTS ANCIENS
2
'1 300-2 500 E/m
,-„»•
{
I
S
z
a
£
APPARTEMENTS NEUFS
5ï£ 3200-3800e/m z
Après un début d'année compliqué,
les affaires reprennent du côté de
Faubourg-Bonnefoy. « Nous voyons des
primo et des secundo-accédants qui
s'autorisent de nouveau des achats "plaisir". Toutefois le marché reste celui des
petits budgets avec un panier moyen à
175000 € », évalue Gilles Caminade de
Tous droits réservés à l'éditeur
15OO logements sociaux
mis en vente par Habitat Toulouse
L'office public de l'habitat de la ville lance une vaste campagne de vente
de logements : 1500 lots diffus et dans des immeubles déjà rénovés ont
été identifiés, dont une majorité de T3 et des maisons T4 et T5. Les prix,
fixés par France Domaine, sont inférieurs à la valeur du marché, et des
décotes pouvant aller jusqu'à 20 % sont appliquées. Les locataires sont
prioritaires pendant deux mois, les logements sont ensuite mis en vente,
accessibles à des primo-accédants qui s'engagent à les occuper en
résidence principale pendant cinq ans.
l'agence Century 21 Action Immobilier.
Pour les appartements, le prix médian
des ventes oseille entre 150 000 et
180 DOO € quand les maisons se chiffrent
entre 250 DOO et 280 000 €. Le cœur de
clientèle ? Des cadres moyens aux revenus stables, à l'image de ce couple qui
vient d'acheter sa première maison, une
toulousaine de 90 m2 avec un petit jardin à rénover pour 230 000 €. L'affaire
s'est conclue en un mois. Pour trouver
plus abordable, il faut regarder du côté
d'Amouroux, où les appartements des
années 1960 se vendent désormais
autour de 1300 €/m2.
LA COTE-PAVEE, GUILHEMERV
Des prix plus sages
APPARTEMENTSAHCIENS
1600-4 DOO fi/m2
ifk*k
APPARTEMENTS NEUFS
'"W 4300-5 500 g/ITl2
Dans ce quartier toujours privilégié
par les familles pour sa proximité avec
des établissements scolaires privés de la
Ville rose, les prix ne s'envolent plus.
«Jusqu'à 500 000 €, les affaires se font
avec quèlques petites négociations, mais,
pour les biens affiches entre 600000 et
800000 €, c'est beaucoup plus compliqué », observe Eric Oberdorff de Guy
Les familles plébiscitent toujours la Cûfe-Pavee
Hoquet Bien à Toit. Même constat pour
Anne de la Sauzay, du Groupe Mercure,
qui prévient : «En ce moment, à la CôtePavée, il n'est plus question de vendre à
n'importe quel prix. » Les défauts tels
qu'un vis-à-vis gênant, l'absence de jardin ou un emplacement trop bruyant
deviennent vite rédhibitoires. En
revanche, lorsque les vendeurs restent
raisonnables, les biens partent en
quèlques semaines, telle cette maison
des années 1950 de 150 m2 avec un jardin
de 600 m2, située au cœur de la CôtePavée, vendue 443 DOO €. Sur le marché
des appartements, les nombreux programmes dans le neuf en commercialisation dans le secteur compliquent
considérablement la vente des biens des
années 1960-1970, même lorsqu'ils sont
proposés autour de 1600 €/m2.
BORDEROUGE
Jardins et terrasses
font la différence
APPARTEMENTS ANCIENS
2 000-2 500 Ê/m2
„,•
JPPARTFMFNT'ÎNFIIF'i
•bi* 2900-35008/iïl2
Ici, le marché est un peu à deux
vitesses. D'un côté, « Borderouge I » et
les premières résidences construites fin
1990, début 2000. Elles se revendent
aujourd'hui sans énorme décote, surtout
dans les résidences bénéficiant d'un bon
environnement (joli jardin, piscine, terrasse). C'est d'ailleurs ce qui a séduit cette
jeune femme qui vient de s'offrir un beau
T3 de 60 m2 en dernier étage doté d'un
balcon dans une résidence avec piscine
et garage fermé pour 134 000 €. Un peu
plus loin, le nouveau quartier de Borderouge-Nord, pourtant au pied du métro
et disposant de nombreux commerces,
peine à séduire pour le moment. Un T3
bien placé de 58 m2 acheté 140 000 €
MERCURE2 2009125400502
L'OBS SUPPLEMENT
Date : 17/23 SEPT 15
Page de l'article : p.36,37,40
Journaliste : B. G.
Pays : France
Périodicité : Parution irrégulière
Page 3/3
il y a deux ans ne trouve pas preneur
malgré son prix attractif de 117 DOO €.
TOURNEFEUILLE
Le retour des
secundo-accédants
APPARTEMENTS ANCIENS
'2 300-3 DOO g/m2
APPARTEMENTS NEUFS
3100-4DOOg/m 2
Tournefeuille retrouve des couleurs !
«Nous voyons des couples qui n'hésitent
pas à revendre un premier bien pour acheter plus grand, quitte à se réendetter alors
que ce genre d'achat de confort avait complètement disparu », note Sylvain Boceno
de l'agence Century 21 Imm'occitan de
Tournefeuille. C'est le cas d'une famille
qui a revendu une première maison
devenue trop petite pour 320 000 € et en
a acheté une autre plus grande et mieux
placée à 500 DOO €. Cette tendance signe
le retour des transactions au-delà de
350 000 €, et jusqu'à 600 000 €, dans
cette commune où le profil des acheteurs
ne varie pas d'un iota Ici, les candidats
à l'achat sont en majorité des cadres de
grands groupes comme Thales, Thomson, Météo-France et autres sous-traitants aéronautiques.
BALMA
Trop cher pour
les primo accédants
APPARTEMENTS ANCIENS
2 000-3 DOO g/m2
APPARTEMENTS NEUFS
2 800-3 500 g/m2
Balma attire toujours autant les acheteurs en quête d'espace à dix minutes de
la place du Capitale et, saison des mutations oblige, le premier semestre a été
propice à quèlques importantes transactions. A l'image de cette belle maison
de 10 pièces avec piscine et située dans
l'environnement privilégié de Pin-
Balma, qui a été vendue 665 DOO € à une
famille de néo-Toulousains, au lieu des
700 DOO € initialement affiches. Dans ce
quartier résidentiel proche, une autre
maison contemporaine totalement
réhabilitée a aussi été cédée en quèlques
mois à 560 DOO €, au lieu des 700 000 €
demandes. « Même ici, les négociations
sont devenues monnaie courante et, finalement, depuis un an les prix ont quelque
peu baissé », constate Christophe Latche
de l'agence Balma Immo. Malgré cela,
le ticket d'entrée reste trop élevé pour
les primo-accédants, obligés de se
reporter sur les communes avoisinantes, comme ce jeune couple qui
rêvait d'habiter Balma et vient finalement d'acheter une maison de 100 m2 à
Beaupuy pour 230 000 €.
Colocation : Voffre ne suit pas
A Toulouse, les étudiants raffolent de la colocatioii... « Ils recherchent avant
tout des grandes surfaces situées à proximité du métro, avec une préférence
pour les grandes maisons individuelles », décrit Janine Redon, présidente de
l'Unis Midi-Pyrénées, qui vient de sonder ses adhérents sur le sujet.
« Actuellement, la moitié des T3 et T4 en région toulousaine sont occupés par
des colocataires, mais, malheureusement, 45 à SS % des demandes n'aboutissent
pas faute de biens disponibles. »
Tous droits réservés à l'éditeur
COLOMIERS
Un marché actif
APPARTEMENTS ANCIENS
2 000-2 900 g/m2
APPARTEMENTS NEOFS
2 600-3 200g/m 2
Située aux portes du complexe aéronautique et des grandes entreprises du
secteur, Colomiers reste l'une des
adresses favorites des familles de
cadres. Après des mois en creux, les
ventes redémarrent, y compris dans la
gamme des belles villas. « Le marché
est actif, avec un bon indicateur : la
clientèle dispose d'un budget un peu
plus élevé que d'habitude», constate
Josiane Rondonnet de l'agence Aéro
Immobilier. Une villa avec une piscine
et un beau jardin, à deux pas du lycée
international, vient de se vendre
460 DOO €. Un peu plus loin, une autre
maison s'est négociée en trois mois à
465 000 € avec une légère baisse. Mais
à Colomiers, qui reste une ville de
classes moyennes, la mixité est toujours bien présente : ainsi la majorité
des ventes oseille entre 200 000 et
260 000 €, pour de plus petits biens
comme cette maison de 90 m2 en bon
état, vendue 260 000 €. B. G.
MERCURE2 2009125400502

Documents pareils