Télécharger l`article en version

Commentaires

Transcription

Télécharger l`article en version
Le Dauphiné Libéré
Mercredi 25 septembre 2013 page 13
VOIRON
Le romancier Péju
et l’illustrateur Claverie à Voiron
FAIT DIVERS
ÉVÉNEMENTS
n Deux événements
littéraires vont marquer la fin
de semaine. Deux auteurs de
renom seront de passage à
Voiron…
Vendredi 27 septembre, à
19h30, la librairie Nouvelle fait
sa rentrée littéraire en invitant
le romancier, philosophe et
essayiste Pierre Péju. Il
présentera son dernier roman
AGENDA
DEMAIN
n Commune libre
de Sermorens
Réunion jeudi
26 septembre, au siège de
l’association, rendez-vous
des sociétaires à 18
heures.
n Association Rhône-Alpes
des amis de Saint-Jacques
Réunion jeudi
26 septembre, à la Maison
des associations, de 18
heures à 19h 30.
n Club amitié nature
Jeudi 26 septembre,
randonnée pédestre :
belvédère d’Arpizon par le
col de la Sariette et pas du
Pertuis au départ du
Désert (Saint-Laurent-duPont). Dénivelé : 900m.
Cotation : 2. Départ de
Simply dès 8h.
Contact au
06 78 69 94 94.
À NOTER
n 4e édition
des Foulées de Voiron
Dimanche 29 septembre,
au jardin de ville, de 9
heures à 12 heures, la Ville
organise la 4e édition des
Foulées de Voiron dans le
cadre des Virades de
l’espoir, manifestation
nationale de lutte contre
la mucoviscidose. Pas
d’inscription préalable, ni
de chronométrage. Les
bénéfices de cette journée
seront entièrement
reversés à l’association de
lutte contre la
mucoviscidose.
Rens. sur www.voiron.fr.
n Trema – tremix
La Ville de Voiron, la MJC
et le Grand Angle
organisent Trema – tremix,
un dispositif de soutien
aux groupes de musiques
du Voironnais-Chartreuse.
Il est ouvert à toutes les
esthétiques des musiques
amplifiées.
Téléchargez le bulletin
d’inscription sur le site
de la MJC, puis joignez
un CD et une présentation
du groupe.
Tél. 04 76 65 90 83.
Www.mjc-voiron.org puis
trema. Dépôt des
candidatures jusqu’au
31 octobre.
n Exposition
de Valérie Dumas
Du lundi 30 septembre au
dimanche 20 octobre, à la
UTILE
DE GARDE
n Pharmacie aujourd’hui
Pharmacie du Colombier,
6 rue George-Sand,
04 76 05 25 37.
À CONNAÎTRE
n Le Dauphiné Libéré
29 rue Victor-Mollard.
Tél. : 04 76 66 11 88.
[email protected]
ledauphine.com
n Gendarmerie
2 rue Danton.
Tél. : 04 76 05 01 83.
“L’État du ciel”, qui vient
d’être sélectionné pour le prix
Jean-Giono. Réservations
conseillées au 04 75 05 56 31.
Le lendemain, samedi
28 septembre, à 17h, la
médiathèque accueillera Jean
Claverie dans le cadre de la 5e
édition du festival “Livres à
vous !”.
L’illustrateur spécialisé dans
n Atelier
de visionnage de films
Mardi 1er octobre, au 19
avenue Jean-Jaurès, à
18h 30, ouvert à tous, cet
atelier propose de
découvrir des films
documentaires de qualité.
Une fois par mois,
l’association Agora peuple
et culture vous invite à
regarder un film ensemble,
partager les réflexions sur
le contenu du film et son
écriture
cinématographique, et
aboutir à un choix de
films.
Rens. sur Http ://agorapec.over-blog.com/.
n Voiron Bridge-Club
Mardi 1er octobre, au 36
rue Dode, de 18 heures à
19 heures, le club participe
à la campagne nationale
de promotion du bridge.
Bridgez-vous bien jusqu’au
6 novembre.
A cette occasion, le club
vous accueille dans ses
locaux les mardis de 18h à
19h, les jeudis de 18h30 à
23h et les vendredis de
14h à 18h.
VOIRON
n Découverte
des métiers de la culture
Mercredi 2 octobre,
à la salle des fêtes, de
9h 30 à 14 heures, venez
découvrir les métiers et
les formations dans le
secteur culturel auprès
des professionnels et
d’organismes de
formation.
Entrée gratuite.
Plus d’infos sur :
www.emploipaysvoironnais.org
n Commissariat de police
114 cours BecquartCastelbon.
Tél. : 04 76 65 93 93.
n Police municipale
12, boulevard de la
République.
Tél. : 04 76 311 311.
n Centre antipoison
Tél. : 04 72 11 69 11.
n Centre hospitalier
Route des Gorges.
Tél. : 04 76 67 15 15.
n Clinique de Chartreuse
10, rue du DocteurButterlin.
Tél. 08 26 30 67 22.
n Rue Hector-Blanchet, une
maison est inhabitée depuis
février. Elle a été mise en
vente en juillet.
Mais vendredi dernier, la
porte du garage était
ouverte et de la musique
s’échappait du lieu… Les
voisins, inquiets, ont alors
appelé la police.
Sur place, les agents sont
tombés sur quatre jeunes
qui étaient en train de fumer
du cannabis. Ils ont été
interpellés pour utilisation
de stupéfiants.
Les quatre garçons étaient
tous mineurs, âgés de 15 à 17
ans. Actuellement à Voiron
pour poursuivre leurs
études, ils n’étaient pas
originaires du pays
voironnais.
Ils sont maintenant
convoqués devant le délégué
du procureur en charge des
mineurs.
POLITIQUE La Communauté d’agglomération du Pays voironnais s’est réunie hier soir
maison des associations,
venez découvrir les 16
illustrations originales de
l’album Princess et
Princesse écrit par Susie
Morgenstern, invitée
d’honneur du festival
“Livres à vous” des 18, 19
et 20 octobre.
Entrée gratuite.
Www.livresavous.fr.
n Société d’histoire
naturelle
Voiron – Chartreuse
Permanence lundi
30 septembre, au centre
culturel Mille Pas, de
18h 15 à 19h 30.
L’association mycologique
et botanique vous
accueille les lundis
d’octobre pour identifier
vos cueillettes de
champignons du weekend. Entrée gratuite.
Ils fumaient du cannabis
dans une maison inhabitée…
les livres pour la jeunesse,
sera présent pour le
vernissage d’une exposition
consacrée à ses illustrations
de l’album “Little Lou” (visible
du 24 septembre au
20 octobre, notre photo).
Il proposera également un
concert de blues “Le Little
Lou Tour” avec son groupe de
musique.
L’hôpital de Voiron
s’invite dans les débats
H
ier soir, le conseil de la
Communauté d’agglomération du Pays voironnais (CAPV) a été
bousculé… Au moins dans ses
dix premières minutes.
Les médecins de l’hôpital de
Voiron, en grève depuis une
semaine, se sont invités dans
les débats. Ils sont intervenus
en début de séance pour expliquer les raisons de leur mouvement. « Les élus doivent s’emparer du problème », a lancé
Bernard Rival, délégué
CGT au centre hospitalier.
« On vient vous alerter sur le
démantèlement programmé
de l’hôpital par l’Agence régionale de santé, poursuivaient
les Docteurs Dellamonica et
Vray. L’ARS nous impose un
scénario, avec notamment la
délocalisation de l’activité du
laboratoire au CHU de Grenoble. C’est la mort annoncée de
l’établissement. Nous ne pourrons plus prendre en charge les
patients que nous assumons
aujourd’hui à l’hôpital de Voiron. »
« Ne pas remettre
en question
ce qui a été acté »
Les élus ont écouté religieusement les déclarations. Mais il
a fallu attendre la toute fin du
conseilpourécouterleursréactions… Une fois que la délégation de médecins était partie.
« Je ne voulais pas engager la
polémique à chaud », expliquait le président, Jean-Paul
Bret.
« Je ne partage pas la vision
qui a été présentée tout à l’heure. Le nouvel hôpital est vital
pour le territoire. Mais nous ne
devons pas remettre en cause
ce qui a été acté, notamment le
transfert de la restauration, de
la stérilisation ou une partie de
la biologie. Ce serait mettre en
péril le projet. Mais sur la question du laboratoire, il y a de toute façon une volonté nationale
à créer de grandes plateformes
biologiques super-équipées
pour concurrencer les laboratoires privés. Ce problème de
la biologie serait le même, avec
ou sans nouvel hôpital. »
« Si nous ratons
ce calendrier,
alors ce sera fini »
Roland Revil, maire de Voiron, a également annoncé une
nouvelle date : « Le projet
d’hôpital sera présenté en
commission nationale le 22 octobre. » Suivront alors deux
mois d’analyses par des experts indépendants avant leur
décision en décembre.
« Mais si nous ratons ce calendrier, alors ce sera fini. Je
n’y croirai plus… Nous, élus,
ne devons pas emboîter cette
démarche de remise en question », a lâché Jean-Paul Bret.
Plusieurs élus, malgré tout,
partageaient la position des
médecins grévistes : « Dans ce
dossier, ils sont allés de désillusion en désillusion. On peut
peut-être comprendre leur démarche. D’autant que je ne
suis pas rassuré non plus… On
parle de transférer entre 14 et
40 % de l’activité du laboratoire. La fourchette est large… Et
nous n’avons aucune certitude
sur le transfert complet du laboratoire à terme », soulignait
Dominique Parrel, maire de
Coublevie.
Même avis pour Jean-François Gaujour : « Le personnel
de Voiron est usé. Depuis 10
ans, on leur promet un nouvel
hôpital, ils ont besoin d’être
rassurés. »
Bernard Legrand, vice-président,éluàCoublevie,tempérait : « L’ARS n’accepterait pas
definancerunnouvelhôpitalsi
toute l’activité partait au privé !
Je ne suis pas contre un rapprochement privé-public, mais
nous devons être vigilants sur
les activités du laboratoire que
nous acceptons de perdre…
Les services actuels doivent
toujours être rendus convenablement à Voiron. »
Jean-Paul Bret, concluant
net les débats : « Restons optimistes, on va l’avoir cet hôpital ! »
Karine BONNET
En début de conseil, hier soir, une
trentaine de personnes, médecins
et personnels hospitaliers, ont
pris la parole. En grève depuis
une semaine, elles souhaitaient
alerter les élus sur l’avenir de
l’hôpital de Voiron. Photos DL/K.B.
Brèves de conseil
F Bientôt du nouveau
pour Vertaris et la Brunerie
Juste après l’intervention
des médecins, le président
Jean-Paul Bret a tenu à faire
une annonce : « Deux points
ne sont pas à l’ordre du jour :
l’avenir de Vertaris et la Brunerie. Pourtant, ces deux
dossiers sont pratiquement
prêts. »
Les choses semblent en effet s’accélérer. « Pour l’entreprise Vertaris, nous avons
eu une réunion avec les repreneurs potentiels… Pour
le site de la Brunerie, le nouveau cadre juridique doit
être mis en place en octobre.
Nous ne devons pas perdre
de temps, alors nous vous
proposons un nouveau con-
seil le 10 octobre. » Rendezvous est pris.
F Vega revient sur
le devant de la scène…
Vega n’en finit plus de faire
parler ! Ce nouveau syndicat
associe la Métro et le Pays
voironnais. Il doit permettre
des actions communes en
matière de développement
économique, et plus particulièrement sur les zones d’activités comme Centr’Alp.
Une décision modificative
du budget a donc été votée
dans le but de financer cette
nouvelle structure. JeanYves Dherbeys, vice-président aux finances, a bien insisté sur le montage financier de Vega : « D’un côté, il y
a un transfert de dépenses
entre le Pays voironnais et
Vega. Soit 61 500 €. Il s’agit
bien d’un transfert, sans
aucun impact sur le budget
de la CAPV. De l’autre, une
somme de 8 500 € est allouée
au fonctionnement de Vega.
Il s’agit de la seule nouvelle
dépense pour la CAPV. »
Dominique Parrel a alors
fait allusion à l’article paru
dans nos colonnes le 14 septembre, où la droite “s’insurgeait des dépenses inutiles
de Vega”. « Il est important
de rétablir la vérité. » Le président Bret a d’ailleurs souligné : « Nous avons décidé
de ne pas répondre à cet article pour ne pas entretenir la
polémique. »
o
MUNICIPALES Après l’annonce des centristes de soutenir une candidature potentielle du jeune cadre UMP
Pourquoi l’UDI a choisi Julien Polat sur Voiron
C’
était dans notre journal
de mardi. Ce jour-là, la
direction départementale de
l’UDI (“Union de démocrates
et indépendants” ou mouvement de centre-droit porté par
Jean-Louis Borloo) a posé son
premier jalon pour les municipales en Isère. Et elle l’a posé à
Voiron, voyant dans notre ville
l’un des meilleurs endroits
pour « réussir l’alternance. »
Ainsi l’élu d’opposition,
Yves Allardin – entouré de la
présidente de la fédération
Andrée Rabilloud et du délégué départemental Lionel Filippi – a lancé un appel.
Non pas pour une liste autonome UDI, mais pour une liste
de rassemblement conduite
par le jeune UMP, Julien Polat. Une liste où, d’après lui, il
ne serait pas question d’étiquettes politiques trop mar-
quées – « on choisit Julien non
par pour le sigle UMP, mais
pour l’homme qu’il est » – et
où les valeurs centristes
auraient toute leur place.
« Depuis 2012, le collectif
d’habitants “Voiron 2014”
travaille à rassembler les Voironnaises et les Voironnais qui
souhaitent un avenir meilleur
pour cette commune. Et ce
collectif est animé de façon
magistrale par Julien Polat.
Brillant, intelligent, compétent, il est aussi très à l’écoute et très humain. Il a toutes les
qualités pour être un maire
plein d’audace. Car aujourd’hui il ne suffit pas de serrer
des mains sur les marchés
pour faire un bon maire. »
Pour M. Allardin, Voiron a
besoin de renouvellement.
« Le maire en place, Roland
Revil, a failli à sa tâche. L’opé-
ration Rossignol est au point
mort depuis 5 ans. Le dossier
de l’hôpital a été mal géré,
tout comme celui du contournement de Voiron qui est
pourtant nécessaire pour alléger la circulation en centreville. Sans compter que depuis 2008, notre population a
perdu plus de 600 habitants et
est passée en dessous du seuil
des 20 000. Ce qui est toujours
très mauvais signe pour la vitalité d’une commune.
Et je parlerai aussi des impôts locaux, augmentés en
2010, malgré les engagements initiaux du maire. Il est
temps donc que cette ville soit
reprise en mains. L’UDI propose donc que Julien Polat
conduise une liste de rassemblement et qu’on soit à ses côtés. »
Ève MOULINIER
« On choisit Julien Polat non par pour le sigle UMP, mais pour l’homme
qu’il est », dit l’élu d’opposition, Yves Allardin. Photo DL/Lisa MARCELJA

Documents pareils