Modernisation des ouvrages du port départemental

Commentaires

Transcription

Modernisation des ouvrages du port départemental
Déroulement prévisionnel des travaux
Modernisation
des ouvrages
du port
départemental
Zones concernées par les travaux
D’octobre 2014 à mars 2015
 Ecluse Vauban : démontage de la passerelle et remplacement des portes
d’èbe (= côté bassin) par des portes busquées métalliques, équipées de
vantelles, et mécanisées.
 Ecluse 63 bis : remplacement des portes d’èbe et de flots (= côté mer) du
pertuis de Gravelines par des vannes plates motorisées Printemps 2015
 Ecluse 63 bis : remplacement des portes d’èbe et de flots du pertuis
central par des vannes plates motorisées.
Communes de Gravelines
et Grand-Fort-Philippe
LE DÉPARTEMENT
ÉQUIPE
ET ENTRETIENT
LE PORT
DE GRAVELINES
Eté 2015
 Ecluse 63 bis : remplacement des portes d’ébe et de flots du pertuis de
Saint-Folquin par des portes busquées métalliques, équipées de vantelles,
et mécanisées.
Fin d’année 2015
 Phase de test des installations avant livraison.
Les performances visées, en adéquation avec les enjeux liés au changement
climatique, sont les suivantes :
 une meilleure protection et résistance
aux invasions marines,
10 / 2014 - P. Diers
 une plus grande fiabilité et finesse des tirages gravitaires,
 une plus grande réactivité face aux événements de type
crue ou submersion marine,
 une amélioration de la sécurité et des conditions de travail
des agents d’exploitation,
 une amélioration de la continuité écologique.
Mise en place d’une clause d’insertion
Les entreprises chargées de la réalisation du chantier
devront employer des demandeurs d’emploi locaux
intégrés dans un parcours d’insertion pour un total
de 1040 heures de travail estimées.
Direction de la Voirie
Départementale
Unité Territoriale
de Dunkerque
257, rue de l’Ecole Maternelle
BP 6371
59385 DUNKERQUE Cedex
Tél : 03 59 73 41 00
Fax : 03 59 73 40 90
Le Département du Nord, gestionnaire du Port de Gravelines / Grand Fort Philippe depuis 1986, réalise
chaque année des investissements importants pour entretenir les ouvrages portuaires et pour le développement du Port et de son attractivité. Les chantiers de
dragage de la passe d’accès et de réfection des perrés
feront, pour quelques mois, partie du décor portuaire.
> Écluse Vauban, juillet 2014
> Écluse Vauban, fin 2015 – photomontage © Agence Toth Wallyn
> Écluse 63 bis, juillet 2014
> Écluse 63 bis, fin 2015 – photomontage
En octobre, les travaux ont débuté avec la première
phase de modernisation et de mise en sécurité des
écluses, pour un montant de 6,6 millions d’euros. Il
s’agit de travaux d’envergure, durables, nécessaires à
l’activité portuaire mais aussi à la gestion des niveaux
d’eau dans une zone sensible aux inondations. Le financement de ce projet, qui prolonge l’action menée
par le Département au sein de l’Institution Interdépartementale des Wateringues, a été possible grâce à
l’aide importante de l’Europe.
Avec mon collègue Bertrand RINGOT, Vice-président en
charge des Infrastructures et des Transports, je vous invite à découvrir dans cette plaquette toutes les informations relatives à ce projet.
Contexte et enjeux
Initialement port de pêche, le port départemental de Gravelines/Grand-FortPhilippe accueille aujourd’hui les plaisanciers et les amateurs de sports nautiques. Le chenal, le Bassin, les quais et l’écluse Vauban ont été aménagés
au 19e siècle. Le site, d'une capacité totale de 450 emplacements est actuellement divisé en 3 bassins permettant d'accueillir selon les bassins des bateaux de 8,12 ou 15 mètres.
Il assure également une fonction de protection contre les submersions
marines et de lutte contre les inondations continentales (évacuation
des eaux de l’Aa supérieure, de la Hem et d’une partie des wateringues).
Didier MANIER
Président du Conseil général du Nord
© Agence Toth Wallyn
 en mécanisant les manœuvres des ouvrages (vantelles et portes),
 en améliorant la continuité écologique des ouvrages par la création
de dispositifs permettant le franchissement des différentes espèces
piscicoles.
Organisation des travaux
Ecluse Vauban : les plaisanciers devront emprunter le pertuis de 8 mètres
au lieu de celui de 10 mètres pour entrer ou sortir du bassin.
Ecluse 63 bis :
- la navigation sera impossible entre l'Aa et le bassin Vauban sur le pertuis
de Saint-Folquin,
- le stationnement des bateaux sera interdit devant l'écluse.
Le projet
Les ouvrages actuels sont limités et insuffisants au regard des enjeux environnementaux. De plus, les manœuvres des portes se font actuellement de
manière semi-manuelle auquel il convient de remédier. Le Département a
donc engagé un programme de modernisation et de renforcement de
la sécurité des ouvrages.
Les objectifs de l’aménagement sont de pérenniser et moderniser
les fonctions des ouvrages Vauban et 63bis :
 en reconstruisant l’ensemble de la vantellerie de l’écluse 63bis
et une partie de celle de l’écluse Vauban,
Coût total de l’opération
6,6 millions d’euros TTC,
dont 1 893 154 euros HT financés par l’Union européenne (FEDER),
et 306 793 euros HT financés par l’Agence de l’Eau.