Article Le Soir

Commentaires

Transcription

Article Le Soir
PRINT MEDIA
FESTIVAL ESPACE MAGH
Ref : 24019
Le Soir
Date : 21/01/2016
Circulation : 75733
Page : 40
Audience : 406800
Periodicity : Daily
Size : 581 cm²
Journalist : Makereel, Catherine
Saïd Gharbi
nous plonge
dans le noir
Aveugle depuis ses 14 ans l ex danseur de Wim
Vandekeybus conte sa vie dans une pièce sensorielle
Dans l obscurité la lumière est
ailleurs
Pour Saïd Gharbi
aveugle depuis l âge de qua
torze ans elle réside dans les
me dit souvent que je suis un peu fou
mais je crois que ça n a rien à voir avec
le fait de ne pas voir c est mon carac
tère
non voyant en perce
vant l espace à travers
les bruits qui l en
tourent
Les gens
sons les pas les fluctuations
Grâce à des repères tactiles sur le pla ressentent une forme
d une voix Arrivé en Belgique à neuf teau le danseur se sent libre sur scène d apaisement dans le
mois il est atteint d une maladie de la
Quand on voit on bouge par rapport noir Je m en suis ren
rétine qui lui fera perdre la vue à l ado
à quelque chose ou quelqu un d autre du compte quand je
lescence Il poursuit l école en enseigne Mais quand on est aveugle on bouge travaillais dans un
ment spécialisé puis tente des études de par rapport à ce qu on ressent à l inté de ces restos dans le
droit et de langues sans succès J étais rieur Le danger ce serait de rester dans noir Les gens se sen
un peu paresseux mais surtout on cet intérieur Ce qui est beau c est de taient bien car tout à
n avait pas les outils technologiques lo réussir à libérer et partager cette émo coup il ny a plus le
regard de l autre qui
giciels de synthèse vocale etc d aujour tion qui vous habite
les obsède
Fonceur
d hui A l époque ilfallait tout retrans
On me dit souvent
le quadragénaire col
crire en braille on travaillaitforcément
moins vite que les autres Alors qu il queje suis un peufou mais
lectionne les projets
il revient d un solo en
suit une formation informatique au je crois que ça n a rien à voir
centre de la Ligue Braille il entend par avec lefait de ne pas voir
Allemagne et vit la
vie à cent à l heure
ler d un certain Wim Vandekeybus cho
régraphe à la recherche de personnes
Après plusieurs spectacles chez Van
Les gens me disent
non voyantes pour bousculer sa pra dekeybus Saïd Gharbi explore d autres Monsieur il faut ab
tique Javais 24 ans quand il m a de univers le théâtre ou même le cirque solument que je vous
mandé de travailler avec lui Cejour là avec Plongeon dans une tasse de thé des accompagne Atten
ma vie a changé
Dans Her body Ballets du Grand Maghreb Aujour tion il y a des esca
Voulez vous
doesn t fit her soul le danseur insuffle d hui il crée Clair obscur spectacle au liers
une sensibilité toute différente à la tobiographique sur son enfance dans que je vous porte
troupe sans que le public puisse forcé une famille modeste sa cécité la décou Mais moi les esca
ment déceler qu il est non voyant La verte de l art le regard des autres Ecrit liers je les dévale à
tout va
cécité c est déjà une sorte d abandon avec le metteur en scène Ivan Vram
CATHERINE MAKEREEL
mais avec la danse on s abandonne bout ce spectacle sensoriel plongera par
pour quelqu un d autre C est justement moments le spectateur dans le noir pour
le risque que j aime dans la danse On l inviter à expérimenter l univers d un Du 21 au 23 janvier à l Espace Magh Bruxelles
1 / 2
© auxipress • +32 2 514 64 91 • [email protected] • www.auxipress.be
PRINT MEDIA
FESTIVAL ESPACE MAGH
Ref : 24019
Gharbi
le magnifique
1967 Naissance à Tanger
Arrivé en Belgique tout petit
il perd la vue à 14 ans
1993 Premier spectacle avec
Wim Vandekeybus Her
body doesn t fit her soul
S ensuit une collaboration de
huit ans avec des spectacles
comme In spite of wishing
and wanting Marié à une
danseuse rencontrée chez
Ultima Vez Saïd Gharbi a
trois filles Il part à la ren
contre d autres univers en
France en Allemagne ou
ailleurs et fonde sa propre
compagnie Les Ballets du
Grand Miro
2014 Benjamin d Aoust fait
son portrait et celui d autres
non voyants dans le docu
mentaire La nuit qu on
suppose
Saïd Gharbi a créé Clair obscur spectacle autobiographique sur son enfance
dans une famille modeste sa cécité la découverte de l art le regard des autres
2 / 2
© auxipress • +32 2 514 64 91 • [email protected] • www.auxipress.be

Documents pareils