La vengeance a deux visages Notre histoire s`est passée dans les

Commentaires

Transcription

La vengeance a deux visages Notre histoire s`est passée dans les
La vengeance a deux visages
Notre
histoire s’est passée dans les années 1940 ; une grande
actrice dont l’identité restera inconnue ; c’est une femme
manipulatrice, dépensière et snob.
Elle porte tout le temps des lunettes de soleil, des robes et des chaussures de grands créateurs tels
que Yves Saint laurent ou Gucci. Elle habite dans une grande villa à Hollywood, mais vous ne
connaissez pas tout d’elle ; le pire est à venir.
Après quelques années de succès dans le cinéma, on lui annonce au cabinet du médecin qu’elle fait
un déni de grossesse. Suite à cette nouvelle douloureuse, elle tombe en dépression avec des
tendances suicidaires ; elle a déjà effectué plusieurs séjours dans des centres de psychiatrie
auparavant.
Elle se rend-compte qu’elle est enceinte de 6 mois et elle décide de partir d’Hollywood pour éviter
que les personnes célèbres ne la voit enceinte.
Désesperée, elle décide d’acheter une maison en France c’est-à-dire à Ouistreham en BasseNormandie. Elle organise rapidement son démènagement et son emménagement à Ouistreham.
Quelques semaines plus tard, elle accouche toute seule dans la salle de bain de sa maison.
Et c’est là qu’elle s’aperçoit que ses enfants ont une malformation : ce sont des garçons et ils sont
siamois. Bouleversée, elle attrape un torchon et essaye de les étouffer.
Manquant de courage, elle décide alors de les emmener dans le grenier avec une serviette sur le
visage en espérant qu’il s’étouffent tout seuls.
Vous vous demandez ce que sont devenus les enfants ?
L’actrice les laissa dans le grenier avec une fenêtre. Sans aucune éducation, ils ont juste à boire et à
Mickaël & Marina
Elan's les libertés
Ouistreham 2014
manger dans une gamelle et disposent d’une bibliothèque avec des vieux livres.
Chaque jour, à la même heure, ils entendent des enfants chantonner; ils écoutent avec passion et
apprennent peu à peu les cantines par cœur : « a b c d, e f g h » etc.
Un après-midi, ils se dirigent vers un gros bloc qui contient des objets rectangulaires et ils
découvrent en regardant à l’intérieur, des images, des photos et des petits dessins bizarres : des
livres! Il y en a un qui les interpelle ; les signes leur rappellent les cantines qu’ils entendent chanter
par les enfants ; a comme âne, b comme baleine, c comme cochon, d comme dinosaure. Très vite,
ils découvrent la lecture. Ils se mettent à communiquer, à parler et à comprendre les mots qui sont
dans les livres. Ils se passionnent pour un livre de noeuds marins et ils s’entraînent…
Ils grandissent de plus en plus malheureux, sans tendresse sans aucune attention.
Ils ne comprennent pas ce qui leur arrive et ils ressentent de la haine pour leur mère.
A leur 20ème anniversaire, ils préparent un plan pour une vengance à laquelle ils ont réfléchi
depuis déjà quelques mois. Après le départ de celle-ci, d’une durée indéterminée, les siamois
arrivent à sortir du grenier pour mettre en oeuvre leur plan machiavélique.
Ils attendent leur mère dans la cuisine avec une chaise en plein milieu. Ils ont préparé tout un
équipement de défense (couteau, corde). La nuit tombée, la star arrive chez elle sans se douter de
la présence de ses fils dans la cuisine. Les enfants surgissent de nulle part, l’attrapent et la ligotent
sur la chaise.
Ils commencent à lui poser des question du genre : “pourquoi nous as tu cachés ?”, “pourquoi astu eu honte de nous à ce point là ?”
La mère resta muette ; elle ne répond pas à leurs questions.
Ils décident de la torturer jusqu’à ce que mort s’en suive.
Entendant les cris effrayants de la femme, le voisinage décide d’alerter la police et les pompiers.
Mickaël & Marina
Elan's les libertés
Ouistreham 2014
Ils enfonçent la porte et découvrent le bain de sang dans la cuisine. Les enfants siamois sont à bout
de nerfs. Ils montrent leur désespoir ; les pompiers leur demandent ce qu’il s’est passé ; ils
expliquent alors à la police leur souffrance et surtout leur histoire atroce, insupportable.
Malgré leur geste, ils arrivent à éprouver des remords pour ce qu’ils ont fait à leur mère.
Les enfants siamois sont finalement placés dans un hôpital psychiatrique et y resteront toute leur
vie.
Mickaël & Marina
Elan's les libertés
Ouistreham 2014