Dans les coulisses du nouveau centre de recherche de

Commentaires

Transcription

Dans les coulisses du nouveau centre de recherche de
PRESS RELEASE
Dans les coulisses du nouveau centre de recherche de
SESVanderHave
Le mardi 22 septembre dernier, SESVanderHave, leader mondial en matière de semences de
betteraves sucrières, a ouvert les portes du chantier de son centre de recherche à la presse. Dès
2016, ce tout nouveau complexe accueillera une grande partie des activités de recherche de
l'entreprise. Sa superficie sera plus grande que celle de quatre terrains de football et il comptera
jusqu'à cinquante employés.
« Augmenter la capacité et la qualité dès 2016 »
Rob van Tetering, CEO de SESVanderHave, considère que ce centre de recherche et développement
est tout bonnement indispensable à l'entreprise : « Notre infrastructure actuelle doit être adaptée à
tous les projets de recherche que nous souhaitons entreprendre. Chaque année, nous testons en
effet des milliers de plants à un rythme effréné pour plus de cinquante pays, et nos installations ne
suivent plus. Dans les années à venir, nos infrastructures doivent plus que doubler si nous voulons
continuer à pouvoir mener des recherches de qualité. Ce nouveau centre, dont la construction n'est
pas encore terminée, nous permettra d'accroître considérablement notre capacité et la qualité de
nos recherches à partir de 2016. »
Deux des plus grands départements de recherche de l'entreprise tirlemontoise iront s'installer dans
le nouveau complexe.
Rob poursuit : « Notre département Breeding ainsi que notre laboratoire de recherche des maladies
seront transférés dans le nouveau bâtiment. Il s'agit des deux entités qui profiteront d'une
augmentation de la capacité. Le département Breeding pourra en effet développer beaucoup plus de
variétés de qualité, tandis que le laboratoire de recherche des maladies pourra mener des tests plus
efficaces pour la détection des maladies pouvant toucher la betterave sucrière. Dans les deux cas, le
travail abattu pourra tripler, ce qui favorisera grandement notre travail : plus nous pouvons mener
de recherches, plus le résultat auquel nous arriverons sera de qualité ! »
Quand technologie de pointe rime avec écologie
SESVanderHave vise une augmentation de sa capacité, mais aussi de sa qualité. Le nouveau centre de
recherche sera à la pointe en matière de technologie. L'environnement de chaque compartiment de
recherche pourra par exemple être contrôlé de manière indépendante, de sorte que les plants
puissent pousser de manière homogène. Les résultats des tests seront donc plus faciles à interpréter
et plus fiables.
Rob explique : « Nous investissons plus de quinze millions d'euros dans ce centre, dont une bonne
partie dans les nouvelles technologies. On y trouvera par exemple de nouvelles chambres de culture.
Nous automatisons aussi le plus possible nos processus existants et investissons de nombreuses
ressources dans l'aspect écologique du projet. »
« Voici quelques chiffres impressionnants : le nouveau complexe pourra récolter plus de 8 millions de
litres d'eau de pluie, que nous réutiliserons pour arroser nos plantes, et les lampes LED que nous
utiliserons seront jusqu'à 4 fois plus économiques que les lampes existantes. Par ailleurs, nous
estimons aussi très important que notre serre ne nuise pas à l'environnement : nous avons donc
choisi d'utiliser des panneaux obscurcissants pour limiter au maximum la pollution lumineuse. »
Croire en l'avenir, même après 2017
Ce complexe à la pointe de la technologie permettra donc à SESVanderHave de perfectionner sa
recherche. « Grâce à ce nouveau projet, nous pourrons plus rapidement mettre sur le marché des
variétés nouvelles et améliorées, qui présentent un meilleur rendement et une meilleure résistance
aux maladies ou qui dépendent moins des produits phytopharmaceutiques. Voilà qui démontre que
SESVanderHave croit en l'avenir de la betterave sucrière, même avec l'abolition du quota prévue en
2017 », déclare encore Rob.
Fin des travaux prévue pour l'été 2016
La construction du centre de recherche est actuellement en cours. Il est prévu que les premiers
plants de betteraves sucrières y soient déménagés en novembre. « Nous procédons étape par étape,
en examinant ce dont le marché de la betterave sucrière a besoin à court terme. Mais quoi qu'il en
soit, le centre sera terminé pour l'été prochain », se réjouit Rob. SESVanderHave est la première
entreprise à construire sur le site innovant Feed Food Health à Tirlemont.
À propos de SESVanderHave
SESVanderHave est le leader mondial des semences de betteraves sucrières. Plus d'une betterave
sucrière sur trois dans le monde est issue des petites semences bleues propres à SESVanderHave.
Depuis son siège de Tirlemont, où travaillent près de 300 personnes, l'entreprise dirige plus de
600 collaborateurs actifs sur 23 sites répartis dans le monde. Un collaborateur du groupe
international sur trois se consacre à la recherche et au développement.
SESVanderHave se spécialise dans chaque aspect de la production de semences de betteraves
sucrières : du développement de nouvelles résistances et variétés dans les champs d'essai à la mise
sur le marché de semences prêtes à être plantées. SESVanderHave commercialise ainsi 360 variétés à
travers le monde, au terme d'un processus de recherche précis et ciblé. Chaque variété est créée en
fonction des besoins des marchés indépendants, partout dans le monde. SESVanderHave fait partie
du groupe Florimond Desprez, une entreprise familiale française spécialisée dans les semences. À
chaque endroit où des betteraves sucrières sont cultivées, SESVanderHave est représentée par une
filiale ou un agent local.
Contact :
Steven Cosyn – Communication Officer
[email protected]
Tél. : 016 808 309 / (0032) 475 588 512
Barbara Kempeneers – Communication Officer
[email protected]
Tél. : 016/808 317
http://www.sesvanderhave.com/fr

Documents pareils