Télécharger le sommaire PDF

Commentaires

Transcription

Télécharger le sommaire PDF
AV172_003.som
28/11/11
16:58
Page 3
3
sommaire
LE BILLET
Choisir entre la forme
et le fond
ESSENTIEL
Plan de réduction des risques d’antibiorésistance
Quarante mesures pour limiter les antibiotiques
Filière œufs Des producteurs d’œufs de l’Ouest
dans les GMS de Nantes
Accouveurs Le SNA va modifier sa gouvernance
Bretagne Fermiers de Janzé maintient son parc
1
Pascal le Douarin,
P. LE DOUARIN
rédacteur en chef
Presque trois ans après l’entrée en vigueur de la nouvelle
réglementation européenne, l’aviculture biologique est
en proie à une guerre de chapelles, à géométrie variable.
Ni l’augmentation légale de la taille des nouveaux élevages
de poules pondeuses, ni la notion vague du lien au sol
« régional » ne soulèvent de tollé général. Par contre,
nombreux sont ceux qui fustigent la diminution — pourtant légale — de la durée d’élevage des poulets Duc à
naître en 2012. Au prétexte qu’en France le bio doit être
« super bon », donc âgé. Schématiquement, s’opposent
le concept français, basé sur une obligation de résultat
(à savoir le goût), et la conception européenne basée sur
l’obligation de moyens. En respectant les règles fixées,
les Allemands font un poulet de 56 jours et moins. Les
européens ont fait le choix de la forme et les Français du
fond. Laisserons-nous les acheteurs et consommateurs
français choisir ? Pas sûr, car les bios « purs et durs » sont
écoutés par les médias généralistes. Leurs journalistes
néophytes ont beau jeu de dénoncer les dérives du bio
« industriel » au journal TV de 20 heures.
4
6
6
7
VOS RENDEZ-VOUS
P. LE DOUARIN
1
Le chiffre du mois
7
L’interview du mois Fabrice Caro, aviculteur morbihannais
« Les jeunes ont besoin de signes positifs forts »
8
DOSSIER
A. PUYBASSET
1
PRODUIRE
Avec le séparateur de phase Sepcom/Siac Un plan
d’épandage réduit de moitié
Démarche préventive Occuper le terrain
avec les flores d’environnement
Développement chair La Ciab recherche
des éleveurs en Pays de la Loire
Patrimoine génétique Conserver la variabilité
génétique des pintades
Décret et arrêté Les éleveurs autorisés à pratiquer
des actes vétérinaires
18
22
24
25
25
VOS RENDEZ-VOUS
26
ÉCONOMIE
Enquête avicole 2010-2011 des chambres
d’agriculture Des marges en hausse
qui stimulent les rénovations
28
P. LE DOUARIN
1
Éleveur du mois Jean-François Blanchard et son fils
Adrien dans le club très fermé des éleveurs
de reproductrices ponte
1
P. LE DOUARIN
A. PUYBASSET
ENTREPRISES
30
DÉCOUVERTE
Génétique Grimaud Frères Sélection et Galor-Amice
Soquet Sélectionneur de pintades,
un métier d’équilibriste
32
10
Estimé entre 150 000 et 200 000 volailles
au maximum par semaine,
le marché de la viande de volaille bio
est en croissance, mais l’arrivée de gros
opérateurs pourrait le déstabiliser,
ainsi que celui du label rouge.
J. CHAMPAGNE
1
Le poulet bio attise
les convoitises
Génétique multiespèce Hendrix Genetics
veut être le numéro 1 !
FORUM
Le passage à l’aliment 100 % bio aura-t-il un effet
perturbateur ?
34
BULLETIN D’ABONNEMENT
35
RÉUSSIR AVICULTURE • décembre 2011 • N° 172

Documents pareils