Jérôme Rothen - Agence VIP Consulting

Commentaires

Transcription

Jérôme Rothen - Agence VIP Consulting
Paris Saint Germain
Page 1 sur 1
24/04/2006
Jérôme Rothen :
«Fier de disputer cette rencontre»
Nous y sommes ! Les joueurs parisiens, qui s'étaient séparés au lendemain
d'une belle victoire nantaise synonyme de qualification pour la finale de la
Coupe de France, ont effectué ce lundi après-midi leur retour sur les pelouses
du Camp des Loges.
Au Camp des Loges, le lundi 24 avril
Autant dire qu'ils s'attendent, à l'instar de Jérôme Rothen, dont nous suivrons les pas
toute la semaine, à ce que la pression aille crescendo. 'Le week-end et les deux jours
de repos nous ont fait du bien dans la tête, estime ainsi l'ancien Monégasque. Nous
avons pu profiter de la qualification et, surtout, de la famille. Ces moments avec ceux
que l'on aime sont importants car rares dans la carrière.'
C'est sur un mode physique que la reprise s'est opérée. 'Une simple remise en route,
tranquillement.' Sous les yeux d'un public nombreux, les Rouge et Bleu eurent ainsi
droit à un footing suivi d'un travail d'endurance. Avant de se livrer aux traditionnels
étirements et soins, ils prirent longuement possession de la salle de musculation.
'Aujourd'hui, il est encore trop tôt pour se sentir totalement 'dans' le match. C'est dans
cinq jours. Il ne faut d'ailleurs pas le jouer avant dans la tête, j'en sais quelque chose
(NDLR : allusion à la finale de Ligue des Champions de 2004 perdue face à Porto).
Nous allons plus rentrer dans l'évènement de façon mentale avec le travail tactique.
Là, on a bien rebossé physiquement.'
Evidemment, on ne pourra pas s'empêcher de
faire remarquer à Jérôme qu'une sacrée finale se
profile tout de même, face à Marseille, dans un
Stade de France plein comme un œuf. Un stade
qu'il connaît bien pour y avoir déjà évolué avec
l'Equipe de France ou en finale de la Coupe de la
Ligue 2003 avec l'AS Monaco (victoire face à
Sochaux, 4-1). 'Quand la pelouse est belle, c'est
bien ! En ce moment, elle a d'ailleurs l'air pas mal !
Plus sérieusement, je connais bien l'atmosphère
de ce stade, son ambiance. Maintenant, il ne
faudra pas se faire une montagne de l'ambiance
car un Parc rempli fait plus de bruit qu'un Stade de
France rempli.'
Plus que de tifos, de bataille de l'ambiance entre deux des plus grands publics
français, l'International français préfère penser à la finalité d'ensemble. Un objectif
double, voire triple si l'on fait de la suprématie face à Marseille une question de
principe, d'orgueil.
'Le palmarès et la qualification pour la Coupe de l'UEFA, ça c'est l'objectif final. De
toutes les façons, quel que soit l'adversaire, une finale n'est belle que si on la gagne.
Quand c'est le cas, il ne reste que de bons souvenirs. Quand tu perds, il n'y a que des
regrets. Maintenant, il est vrai que pour les médias et pour les supporters, c'est une
affiche très alléchante. Alors, forcément, les gens me parlent de l'OM. C'est un bon
match à faire, entre deux beaux clubs, deux grosses équipes. Je suis fier de disputer
cette rencontre et j'ai hâte de jouer. Il faut que ce soit la fête !'
En 'continuant d'être cohérent au niveau du jeu, comme depuis plusieurs semaines', le
PSG a évidemment un sacré coup à jouer face à des Olympiens également en net
regain de forme. Mais ça, ce sera dans cinq jours. D'ici là, Jérôme aura eu le droit, ce
mardi, de répéter ses gammes… avec le ballon, enfin !
Olivier Maillard
http://www.psg.fr/fr/news/show.php?id=9455
27/04/2006

Documents pareils