Technicien / Technicienne en Informatique

Commentaires

Transcription

Technicien / Technicienne en Informatique
av. E. Mounier 100 – 1200 BRUXELLES
Technicien / Technicienne en
Informatique
3e degré Technique de Qualification
Humanités professionnelles et techniques
D/2005/7362/3/48
Table des matières
Présentation ............................................................................................................... 3
Le métier ................................................................................................................. 3
Statut et rôle du programme.................................................................................... 5
Du profil de qualification au programme ............................................................... 7
Le profil de qualification ........................................................................................ 7
Le profil de formation ............................................................................................. 7
Le programme......................................................................................................... 7
Contenu de ce programme ....................................................................................... 9
Signification des sigles ........................................................................................... 9
Grille horaire............................................................................................................. 11
Approche pédagogique ............................................................................................. 13
Introduction............................................................................................................. 13
Exemples de situation d’apprentissage ................................................................... 15
Exemples de situation d’intégration........................................................................ 17
Indications méthodologiques.................................................................................... 19
Compétences transversales ...................................................................................... 21
Structure de l’ordinateur (4p en 5e/3p en 6e)......................................................... 23
Compétences techniques......................................................................................... 23
Savoirs à mobiliser.................................................................................................. 25
Système d'exploitation (4p en 5e/6p en 6e) ............................................................. 27
Compétences techniques......................................................................................... 27
Savoirs à mobiliser.................................................................................................. 29
Réseaux informatiques (4p en 5e/5p en 6e)............................................................. 31
Compétences techniques......................................................................................... 31
Savoirs à mobiliser.................................................................................................. 33
Laboratoire informatique appliquée (4p en 5e) ..................................................... 35
Compétences techniques......................................................................................... 35
Savoirs à mobiliser.................................................................................................. 36
Activités d'insertion professionnelle (2p en 6e) ...................................................... 39
Compétences techniques......................................................................................... 39
Savoirs à mobiliser.................................................................................................. 40
Références bibliographiques .................................................................................... 41
FESeC
2005
2
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Présentation
Le métier
Extrait du profil de qualification
« Le technicien en informatique est le responsable technique qui, d’une manière autonome,
installe, configure, améliore, sécurise et maintient un parc informatique dans le respect des
règles déontologiques.
Il apporte une première aide aux utilisateurs. Il assure les relations techniques avec les
partenaires commerciaux et techniques (experts, fournisseurs, clients…).
Il est susceptible de travailler en équipe, parfois sous la direction d’autres responsables et
éventuellement avec l’aide d’un assistant de maintenance PC réseaux.
Il exerce son métier sous le statut d’indépendant ou d’appointé.
Il assure une veille technologique qui le garde en phase avec l’évolution constante du métier et
des produits. »
Nous pouvons donc en déduire les macro compétences suivantes, qui, en quelque sorte,
forment la description synthétique du métier et impliquent la maîtrise de toutes les compétences
classées CM du Profil de formation (P.F.) :
Au terme du degré - de manière autonome, dans les délais prévus, selon les règles de sécurité,
d’hygiène, de respect de l’environnement, et en assurant la communication avec le client :
- l’élève doit pouvoir monter, transformer, sécuriser et effectuer la mise en service
d’équipements et de systèmes informatiques mono et multipostes,
- l’élève doit pouvoir assurer la maintenance, diagnostiquer au premier niveau, sécuriser et
dépanner des équipements et systèmes informatiques mono et multipostes,
- l’élève doit pouvoir installer des logiciels « clients », en assurer le paramétrage et la fonction
«helpdesk ».
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
3
Les fonctions du métier
Fonction
Type
1. Assurer une veille technologique
Technique
2. Installer un parc informatique
Technique
3. Maintenir un parc informatique
Technique
4. Assurer la sécurité du parc
Technique
5. Exploiter les ressources d’un PC
Technique
6. Respecter les normes d’ergonomie, d’hygiène, de sécurité,
d’environnement et de déontologie
Transversale
7. S’intégrer dans le milieu professionnel
Transversale
FESeC
2005
4
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Statut et rôle du programme
Le décret définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de
l’enseignement secondaire du 24 juillet 1997 prévoit (article 39) que le « Gouvernement
détermine les profils de formation et les soumet à la sanction du Conseil de la Communauté ».
Disponibles sur le site « enseignement.be » de la Communauté Française
(http://www.enseignement.be), les Profils de Formation rédigés par des groupes de travail
composés de représentants des milieux professionnels et de représentants des réseaux
d’enseignement, s’attachent à définir, pour chaque métier, les compétences et les savoirs à
maîtriser sur lesquels devra porter la certification.
Leur rédaction a été supervisée par la Commission Communautaire des Professions et des
Qualifications (CCPQ). Les textes ont été approuvés par le Conseil général de concertation
(inter-réseaux), le Gouvernement les a fixés, le Parlement les a confirmés après les avoir
amendés.
Ils ébauchent des pistes méthodologiques; l’articulation des compétences et des savoirs qu’ils
prévoient n’est pas neutre.
Ce sont les programmes « référentiels de situations d’apprentissage, de contenus
d’apprentissage, obligatoires ou facultatifs, et d'orientations méthodologiques qu’un Pouvoir
Organisateur définit afin d’atteindre les compétences fixées » qui proposent la mise en œuvre
des documents officiels.
Leur approbation par la Commission des programmes et par le Ministre qui a l’enseignement
secondaire dans ses attributions confirme que, correctement mis en œuvre, ils permettent
effectivement d’acquérir les compétences et de maîtriser les savoirs définis dans le profil de
formation.
Les programmes s’imposent donc pour les professeurs de l’enseignement secondaire catholique
puisqu’ils s’inscrivent dans la logique décrétale des compétences à atteindre et qu’ils explicitent
les visées éducatives et pédagogiques telles qu’elles s’expriment dans "Mission de l’Ecole
Chrétienne" et dans le Projet pédagogique de la FESeC.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
5
FESeC
2005
6
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Du profil de qualification au
programme
Le profil de qualification
Le profil de qualification décrit les fonctions, activités et compétences exercées par des
travailleurs accomplis tels qu’ils se trouvent dans l’entreprise ou comme indépendants.
ƒ
Une fonction est un grand sous-ensemble de tâches qui concourent, au sein d’une activité
productive, à assurer un certain type de résultat.
ƒ Une activité est l’opération par laquelle un travailleur réalise une fonction ou une partie de
celle-ci.
ƒ Une compétence est une aptitude de l’individu requise pour réaliser certains actes. Elle exige
de la part du travailleur, et donc de l’élève, des acquis qui peuvent être de quatre types :
- les connaissances qui sont des informations, des notions, des procédures acquises,
mémorisées et reproductibles par un individu dans un contexte donné,
- les capacités cognitives qui sont des opérations mentales, des mécanismes de la pensée
que l’individu met en œuvre quand il exerce son intelligence,
- les habiletés sont des perceptions, des mouvements, des gestes acquis et reproductibles
dans un contexte donné qui s’avèrent efficaces pour atteindre certains buts dans le
domaine gestuel,
- les attitudes qui sont des comportements sociaux ou affectifs acquis par l’individu et
mobilisables dans des domaines de la vie domestique ou professionnelle.
Le profil de formation
Le profil de formation reprend, à partir du profil de qualification, l’ensemble des compétences à
acquérir en vue de la délivrance du certificat de qualification à l’issue de la 6e année.
Il est évident qu’au terme de sa formation, l’apprenant ne peut maîtriser toutes les compétences
indiquées. C’est pourquoi, elles sont classées CM, CEF ou CEP (cfr. signification des sigles).
Le programme
Le programme reprend, à partir du profil de formation, l’ensemble des fonctions, des activités et
des compétences, auxquelles on ajoute les contenus de la formation, les méthodologies et les
moyens appropriés à appliquer.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
7
FESeC
2005
8
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Contenu de ce programme
Signification des sigles
ƒ
« CM » : compétences et savoirs qui doivent être atteints et certifiés en fin ou en cours de ce
3e degré.
ƒ « CEF ou CEP » : compétences et savoirs qui doivent être maîtrisés ultérieurement.
ƒ Les références des différentes compétences du profil de formation sont reprises dans le texte
du programme.
Les compétences classées CEF sont des compétences pouvant être exercées dans la formation,
mais dont la certification ne peut être acquise que lors d'une formation ultérieure.
Les compétences classées CEP sont des compétences pouvant être exercées dans la formation,
mais dont la certification ne peut être acquise que lors de l'exercice du métier.
Remarques
ƒ
Pour les élèves arrivant en cinquième après avoir réussi un second degré dans une autre
orientation d’études, ou pour ceux qui proviennent de l’option technicien/technicienne en
informatique avec des acquis différents, il faut veiller à ce qu’ils puissent, eux aussi,
maîtriser l’ensemble des macro compétences.
ƒ Les professeurs veilleront donc à ce que les élèves soient placés dans des conditions qui leur
permettent d'exercer et de maîtriser toutes les compétences, soit en organisant des remises à
niveau ou des rattrapages, soit en prévoyant pour eux des activités spécifiques.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
9
FESeC
2005
10
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Grille horaire
5e
6e
ƒ
Structure de l’ordinateur
4
3
ƒ
Système d’exploitation
4
6
ƒ
Réseaux informatiques
4
5
ƒ
Informatique appliquée
4
0
ƒ
Activités d'insertion professionnelle
0
2
16
16
Total
Dans toute la mesure du possible, on privilégiera une organisation des cours en laboratoire (cfr.
Approche pédagogique pages suivantes).
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
11
FESeC
2005
12
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Approche pédagogique
Introduction
La grille proposée par les membres du secteur informatique et industrie a été élaborée en
collaboration avec des enseignants et des directeurs, tous soucieux de l’intérêt des élèves et de
celui des professeurs et des chefs d’établissements. Le nombre de cours a été limité au
maximum.
La possibilité qui est offerte – et même hautement encouragée – de tout organiser ou d’organiser
un maximum d’heures en laboratoire ne doit cependant pas conduire à bannir tout exposé
théorique : il faut veiller à combiner harmonieusement et efficacement les temps consacrés à
l’acquisition des concepts théoriques et ceux consacrés à l’apprentissage des compétences
pratiques.
Les situations d’apprentissage proposées aux élèves doivent être suffisamment complexes pour
que l’élève soit amené à apprendre et à comprendre les bases théoriques nécessaires pour la
résolution des problèmes rencontrés lors de la mise en situation. Il faut éviter que
l’apprentissage ne s’apparente à du contournement de problèmes.
Ce programme précise des orientations méthodologiques, des contenus et des situations
d’apprentissage qui doivent permettre aux élèves d’installer et de maîtriser progressivement les
compétences fixées dans le profil de formation.
ƒ
Il propose de travailler dans une logique d’apprentissage (élève - acteur) plutôt que selon une
logique d’enseignement (professeur - diffuseur de savoirs) : c’est l’élève qui, avec l’aide du
professeur, doit construire son propre savoir. L’essentiel de la démarche doit donc partir de
situations d’apprentissage concrètes qui ont du sens pour l’élève et qui doivent l’amener à se
poser des questions.
ƒ Cela n’empêche pas d’avoir aussi recours à une démarche plus frontale, pour préciser
ou définir certaines notions, pour expliquer certaines théories, pour opérer une synthèse …,
mais toujours en lien étroit avec les travaux pratiques ou le laboratoire qui sont au point de
départ de l’apprentissage. On ne peut admettre un cours théorique déconnecté de la
pratique; il faut partir de situations d’apprentissage telles que celles proposées ci-après, à
titre d’exemple.
ƒ Maîtriser une compétence, c’est mobiliser à la fois des savoirs, des savoir-faire et des savoirêtre dans une situation donnée. C’est une démarche globale où la somme des maîtrises
partielles ne garantit pas nécessairement la maîtrise du tout. Pour l’évaluation finale, en fin
de degré, l’élève doit donc être placé devant une situation lui permettant de faire la preuve
qu’il maîtrise cette compétence globale. C’est dans cette perspective que nous proposons
également ci-dessous une situation d’intégration, c’est-à-dire l’équivalent de ce qu’on peut
attendre d’un élève lors d’une épreuve de qualification.
- Afin de faciliter l’identification des différents savoirs mobilisés, une liste de ces derniers
est proposée au début de chaque partie du programme consacrée aux différents cours du
programme.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
13
ƒ
Par rapport à une situation d’apprentissage, une situation d’intégration est plus
complexe; elle fait appel à de nombreuses compétences mises en œuvre dans différentes
disciplines. Si elle fait penser à des moments de synthèse générale ou partielle comme des
examens, des interrogations générales ou la qualification, elle permet à l’équipe professorale
d’évaluer l’élève dans son ensemble. Elle doit aussi trouver une place dans les
apprentissages. L’intégration ne va pas toujours de soi. Une situation d’intégration doit
aussi faire partie de l’apprentissage; elle réclame un apprentissage et donc garde une place
primordiale dans la formation.
Afin d’aider à la construction de situations (d’apprentissage ou d’intégration), un exemple de
grille standardisée a été conçu. Il s’agit bien d’exemples et ils sont avant tout conçus pour
aider les enseignants à créer leurs grilles personnelles.
Si cette grille standardisée a le mérite de rendre plus lisible le parcours de formation en faisant
apparaître en quoi les tâches successives conduisent à installer les compétences par différents
regroupements, elle est néanmoins donnée à titre indicatif. D’autres sont donc possibles pour
autant qu’elles contribuent à installer les compétences décrites dans le programme.
Pour la bonne compréhension de cette grille standardisée, il convient de fournir quelques
commentaires sur les termes utilisés :
ƒ
l’abréviation E.A.C. : « ensemble articulé de compétences » est une manière coordonnée de
regrouper des compétences du profil de formation. Cet ensemble crée ainsi une unité
significative. Les compétences qui composent cet ensemble seront activées dans une famille
de situations proches ou équivalentes rencontrées lors de l’exercice progressif des différentes
facettes du métier. Ces E.A.C. représentent une manière parmi d’autres d’introduire
l’apprentissage des compétences. Chaque enseignant pourra imaginer un autre E.A.C. plus
adapté à son approche pédagogique.
ƒ La situation réclame des précisions sur les visées que le professeur a en la proposant : est-ce
dans le but d’un apprentissage ? Est-ce dans le but d’une évaluation – régulation ? Est-ce
dans le but de récolter de l’information en vue d’une décision de certification ? Est-ce un
travail individuel ? Est-ce un travail de groupe, en équipe ? Quelle est la part « d’analyse sur
papier »?
ƒ Il faut aussi s’assurer que la tâche proposée est en rapport direct avec les compétences visées
que l’on sait en « apprentissage » ou en « évaluation à valeur certificative ». En d’autres
termes, c’est en observant le déroulement de la tâche (processus) et le produit fini résultant
de la tâche qu’on peut effectivement percevoir que l’élève a installé une ou un groupe de
compétence(s) clairement identifiée(s).
FESeC
2005
14
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Exemples de situation d’apprentissage
Professeur : ………… Classe : ………………… Cours : réseaux informatiques
Durée prévue : ……
Rôle de la situation :
(nombre de périodes) apprentissage
E.A.C.
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Analyser les besoins
de l’utilisateur
Installer et configurer
les périphériques
internes et externes
Intégrer de nouveaux
postes à un réseau
existant (hardware –
software) ou adapter
d’anciens postes
Tester et poser le
câblage
Rédiger un rapport
technique après
intervention
Rôle de l’évaluation : formative
TÂCHE
Votre responsable technique vous demande de mettre en réseau un
certain nombre de machines constituant le bureau des dactylos.
SUPPORT/PRÉREQUIS
ƒ
Vous avez à votre disposition machines, câbles et concentrateurs
CONSIGNES
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Choisir la classe IP du segment : classe …..
Choisir l’IP générique du segment : …. *…..*…..*…..
Choisir le masque du segment : …..*…..*…..*…..
Choisir l’IP fixe pour chacune des machines du segment :
- Machine 1 : …..*…..*…..*…..
- Machine 2 : …..*…..*…..*…..
- Machine …………………………………………
Imposer sur chacune des machines l’IP fixe choisi et son masque
Vérifier cette attribution : commandes du système d’exploitation
Vérifier la bonne installation « de la pile de protocole » :
ping …………..
Vérifier le bon fonctionnement de la carte réseau :
ping ……………
Choisir un concentrateur
Effectuer le câblage réseau
Vérifier l’interconnexion des membres du segment :
ping …………………
Vérifier l’interconnexion des membres du segment via
«voisinage réseau»
Rédiger le rapport d’activités
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
15
Professeur : …………
Classe : ………………
Cours : système d’exploitation
Durée prévue : 8 à 10
périodes
Rôle de la situation :
apprentissage
Rôle de l’évaluation : formative
E.A.C.
TÂCHE
Compétences
transversales
- Identifier les données
et sources
d’informations
fiables
- Travailler avec soin
et dextérité
- Rédiger une
procédure technique
détaillée
- Appliquer
correctement les
consignes reçues
- S’assurer du bon
suivi des travaux
entamés
- Respecter les délais
imposés
ƒ Compétences
particulières au cours de
Labo. S.E
- Collecter les
informations utiles
- Identifier les
caractéristiques des
systèmes
d’exploitation
- Vérifier l’adéquation
du système
d’exploitation et de la
machine
- Choisir et mettre en
œuvre
partitionnement et
formatage
- Respecter les
procédures
d’installation
Votre patron possède un PC de bureau équipé d’un système
d’exploitation. Il voudrait tester un autre système d’exploitation sur
son PC sans utiliser un émulateur et en gardant son système
d’exploitation actuel.
ƒ Installer le deuxième système d’exploitation sur un ordinateur
déjà équipé d’un système d’exploitation. Permettre à l’utilisateur
de choisir le système d’exploitation lors du démarrage de la
machine.
ƒ
SUPPORT/PRÉREQUIS
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Notion de partition
Conventions d’attribution de noms aux unités et partitions
Notions de systèmes de fichiers : FAT, NTFS, EXT3
Notion et emploi d’un utilitaire de partitionnement
Accès au BIOS et modification de la séquence de démarrage
Notion de MBR
Délai de remise du rapport : 1 semaine après la manipulation
CONSIGNES
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Collecter les informations sur l’ordinateur en utilisant les
fonctionnalités du système d’exploitation ou en utilisant un
logiciel approprié
Collecter les informations sur le disque dur (taille, partitions …)
Justifier la possibilité d’installer le nouveau système
d’exploitation sur cet ordinateur
Créer de l’espace libre sur le disque à l’aide d’un utilitaire de
partition (réduire la taille de la partition existante à une valeur
réaliste)
Modifier les paramètres du BIOS pour démarrer à partir du
lecteur de CD-ROM
Relever les différentes étapes de l’installation
Démarrer l’installation
Réaliser un menu de démarrage des 2 systèmes d’exploitation
Rapport
Expliquer de A à Z :
- la méthode utilisée pour obtenir un dual boot
- l’installation du nouveau système (justifier le choix des divers
paramètres)
- les copies d’écran sont les bienvenues
- donner éventuellement une autre possibilité d’installer le
nouveau système.
FESeC
2005
16
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Exemples de situation d’intégration
Professeur :……………
Classe :……………………… Cours : ……………………
Durée prévue : …………
Rôle de la situation :
intégration
(nombre de périodes)
E.A.C.
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Rôle de l’évaluation :
formative
TÂCHE
Rédiger et appliquer une
procédure de contrôle.
Travailler avec soin et
dextérité.
Choisir et utiliser les outils
appropriés.
Réunir les composants
nécessaires, les placer et les
connecter suivant les
directives du constructeur.
En fonction d’un utilisateur,
de caractéristiques
techniques, identifier les
composants matériels
nécessaires.
Eliminer ou inventorier et
stocker les composants.
Identifier et tester les
composants lors du tri au
démontage.
Mener une recherche
documentaire.
Repérer les
dysfonctionnements suivant
une démarche logique
d’analyse.
Intégrer les composants
adéquats et techniquement
compatibles au PC.
Lire, interpréter et utiliser des
documents techniques
propres à l’activité
professionnelle.
Utiliser le langage technique
français et anglais adéquat,
simple et efficace.
Appliquer correctement les
consignes reçues.
Rédiger une procédure
technique détaillée
Rédiger un rapport technique
après intervention
Une entreprise dispose de tout un stock de vieux matériel
informatique dont elle ne fait plus rien. Le directeur trouve
dommage de laisser ce matériel traîner et ne veut pas le jeter à la
poubelle. Certains PC sont en panne, d’autres ne sont pas complets.
Il veut que tout ce matériel soit remis en état et installé dans un
local afin de faire des formations en informatique pour le
personnel. Le travail est donc de faire l’inventaire du matériel
existant, de vérifier son bon fonctionnement, d’assembler les
différents composants disponibles pour en faire des machines
complètes en état de marche. Si nécessaire, faire une liste du
matériel manquant qu’il faudra acheter pour compléter les PC.
Autant que possible, tous les PC doivent :
ƒ être connectés en réseau
ƒ disposer d’un lecteur de CD
ƒ être configurés avec un système d’exploitation adapté aux
caractéristiques matérielles
ƒ la carte son est facultative.
Il fait donc appel à ses jeunes employés techniciens en
informatique c’est-à-dire VOUS.
SUPPORT/PRÉREQUIS
ƒ
La documentation technique de la carte mère et des
périphériques à monter (à demander au professeur en fonction
du matériel reçu).
ƒ Internet pour rechercher toute documentation utile.
CONSIGNES
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Assembler les composants pour en faire un PC fonctionnel.
Faire une estimation du prix de ce matériel.
Graver un CD contenant tous les pilotes nécessaires.
Préparer une fiche signalétique du PC. C’est un tableau sur
feuille A4 qui reprendra une description détaillée du PC monté.
ƒ Continuer de cette façon pour le reste de composants.
ƒ Insérer ce tableau dans une pochette plastique scotchée sur le
boîtier du PC.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
17
Professeur : …………
Classe : ………………… Cours : …………………………
Durée prévue : ………
Rôle de la situation :
intégration
(nombre de périodes)
Rôle de l’évaluation : formative
E.A.C.
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Analyser les besoins de
l’utilisateur
Installer et configurer un
réseau
Intégrer de nouveaux
postes à un réseau
existant (hardware –
software) ou adapter
d’anciens postes
Gérer l’arborescence
des fichiers
Repérer les
dysfonctionnements
suivant une démarche
logique d’analyse
Exploiter les
fonctionnalités d’un
système d’exploitation
et d’utilitaires
Rédiger un rapport
technique après
intervention
TÂCHE
Votre employeur vous charge de mettre en réseau sa PME en
insistant bien sur la notion de non connectivité entre les personnes
non autorisées.
ƒ Le secrétariat se compose de plusieurs machines accédant à une
imprimante locale. Les employé(e)s peuvent se contacter et
partager un répertoire sur chacune de leur machine.
ƒ La comptabilité se compose aussi de plusieurs machines accédant
à une seule imprimante pour ce segment. Les « comptables »
partagent entre eux, sur chacune de leurs machines, un répertoire.
Ce partage est inaccessible au secrétariat mais l’inverse n’est pas
vrai.
ƒ Quant aux membres du staff d’administration, ils peuvent
communiquer entre eux, se partager un dossier sur leur machine
et accéder à tous les autres partages du réseau.
SUPPORT/PRÉREQUIS
Vous avez à votre disposition
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Machines
Câbles
Concentrateurs
Routeur
Imprimante (ou simulation)
Un logiciel « serveur DHCP »
CONSIGNES
ƒ
Réaliser 3 segments différents, interconnectés par routeur et
desservis par un serveur DHCP.
ƒ Réaliser les câblages, les configurations et les partages avec leurs
droits.
ƒ Rédiger le rapport d’activités.
Chaque situation pourrait être d’intégration ou d’apprentissage en fonction du nombre et de la
précision des consignes données, mais aussi de l’autonomie laissée à l’élève pour résoudre cette
situation. Une situation d’intégration fera appel à peu ou pas de consignes et à l’autonomie de
l’élève en fonction du moment où elle se déroule dans le cursus scolaire de l’élève; de même,
elle tiendra compte d’un grand nombre de compétences et pourra être disciplinaire ou
interdisciplinaire. Chaque enseignant peut en imaginer d’autres ou adapter ces quelques
exemples au contexte de son établissement.
FESeC
2005
18
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Indications méthodologiques
« Par quoi commencer ? », « Qu’est-ce que l’élève doit absolument connaître ? » sont des
questions auxquelles les programmes actuels n’apportent pas toujours une réponse précise. Ils
accordent, en effet, la priorité aux compétences à maîtriser ou à exercer par les élèves et mettent
les savoirs au service de ces compétences. Les savoirs, savoir-faire, savoir-être ne
disparaissent pas, bien au contraire ils vont devoir mieux s’articuler. L’organisation des cours
théoriques et leur déroulement au fil de l’année scolaire vont désormais dépendre de l’ordre
dans lequel l’équipe pédagogique va décider de travailler les compétences avec les élèves. Et cet
ordre va lui-même dépendre du choix des activités et des situations-problèmes proposées en
fonction du contexte, de l’actualité, des réalités industrielles locales et régionales, des élèves, de
leurs motivations et de leurs centres d’intérêt et, bien sûr, de la sensibilité personnelle de chaque
professeur.
Cette démarche, difficile, demande un constant travail de réflexion et de préparation, en équipe,
pour définir les séquences d’apprentissage; cela implique que tous les enseignants de l’option
groupée reçoivent le programme dans son intégralité.
Dans cette perspective , les contenus - les notions à connaître, les lois à appliquer, les savoirfaire et les attitudes - ne disparaissent pas, mais trouvent leur place et leur sens en fonction des
compétences que l’on choisit de travailler à un moment donné. Toutes les compétences CM
sont, bien sûr, à travailler, mais le moment de les aborder reste un choix d’équipe.
Les cours de laboratoire, éléments essentiels, générateurs de sens et éléments déclencheurs de la
motivation des élèves, devraient idéalement être articulés autour de la conduite d’un ou
plusieurs projets d’intégration des différents acquis disciplinaires.
Enfin, comme le montrent les situations d’apprentissage proposées, les démarches en formation
professionnelle partiront de situations les plus proches possible de la profession.
Elles seront donc complexes dès le départ pour éventuellement revenir dans un second temps à
des entraînements de base plus systématiques.
L’équipe pédagogique veillera à une répartition cohérente du nombre de périodes consacrées au
laboratoire pratique et à l’apprentissage des concepts plus théoriques.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
19
FESeC
2005
20
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Compétences transversales
On entend par compétences transversales, des compétences qui sont à exercer au travers de tous
les cours de l’option. Elles ne font pas l’objet d’un cours particulier et l’équipe des enseignants
veillera à vérifier que ces compétences auront bien été exercées et évaluées lors des
différentes situations d’apprentissage et d’intégration proposées dans les laboratoires et
autres cours.
La troisième colonne reprend les références des compétences du profil de formation publié par
la CCPQ.
Choisir et suivre un stage de perfectionnement technique
ƒ
ƒ
Identifier les données et sources d’information fiables.
CM
1.1.2
Faire preuve d’un esprit critique vis-à-vis des informations en les CEP
1.1.3
recoupant.
ƒ Contextualiser l’apprentissage en situations.
CEF/CEP 1.1.4
Se former par la mise en œuvre d’un nouveau produit
ƒ
Utiliser le langage technique français et anglais adéquat, simple et CM
efficace
1.1.6
S’informer auprès de tout type de médias ou auprès des experts techniques
(1.1.c)
Appliquer les règles de bonne conduite en matière de confidentialité
ƒ
ƒ
Suivre les directives reçues de son supérieur hiérarchique.
Faire appliquer les directives.
CEP
CEP
6.3.2
6.3.3
Communiquer avec la hiérarchie, le personnel, les clients, les fournisseurs
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Utiliser le langage technique adéquat, simple et efficace, aussi bien
dans les situations d’écoute que d’expression.
Lire, interpréter et utiliser des documents techniques propres à
l’activité professionnelle.
Rédiger un rapport technique après intervention.
Utiliser les supports de communication courants dans la profession.
Intervenir techniquement dans des climats tendus.
Rédiger une procédure technique détaillée .
CM
7.1.1
CM
7.1.2
CM
CM
CEP/CEF
CM
7.1.3
7.1.4
7.1.5
7.1.6
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
21
Appliquer les dispositions légales et réglementaires en matière d’ergonomie, de
sécurité et d’hygiène
ƒ
Maintenir les locaux de chantier en état de propreté et d'hygiène CM
pendant et après le travail.
6.1.8
Mettre en œuvre des dispositions socio-professionnelles facilitant l’intégration
dans l’entreprise
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Faire preuve de contrôle et de persévérance.
Adapter son intervention en tenant compte de la productivité de
l’entreprise.
Appliquer correctement les consignes reçues.
Travailler avec soin et précision.
S’assurer du bon suivi des travaux entamés.
Développer l’esprit de la qualité (fini commercial et satisfaction de la
clientèle).
Respecter les règles déontologiques professionnelles.
Faire preuve de collaboration dans les travaux en équipe.
S’adapter de manière permanente à des technologies et matériels
différents.
Faire preuve de ponctualité.
Respecter les délais proposés.
CM
7.2.1
CEP/CEF 7.2.2
CM
CM
CM
CEP/CEF
7.2.3
7.2.4
7.2.4
7.2.5
CEP
CM
CM
7.2.6
7.2.7
7.2.8
CM
CM
7.2.9
7.2.10
FESeC
2005
22
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Structure de l’ordinateur
(4p en 5e/3p en 6e)
Compétences techniques
Les différentes activités proposées durant ce laboratoire doivent être considérées dans le
contexte de la gestion d’un parc de machines plutôt que des machines isolées, individuelles.
L’énumération de ces compétences n’est pas hiérarchisée et toutes les compétences nécessaires
pour mener à bien une tâche donnée doivent, sauf exceptions, revêtir la même importance dans
l’évaluation.
La troisième colonne reprend les références des compétences du profil de formation publié par
la CCPQ.
Monter un PC
ƒ
CM
2.1.1
CM
2.1.2
CM
CM
CM
2.1.3
2.1.4
2.1.5
CM
2.1.6
Choisir et placer le câblage adéquat pour la connexion.
CM
Rechercher et installer les pilotes manquants du périphérique.
CM
Résoudre les conflits éventuels.
CM
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de CM
contrôle).
ƒ Choisir et utiliser les outils appropriés.
CM
ƒ Travailler avec soin et dextérité.
CM
2.5.1
2.5.2
2.5.3
2.5.4
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
En fonction d’un utilisateur, de caractéristiques techniques, identifier
les composants matériels nécessaires.
Réunir les composants nécessaires, les placer et les connecter suivant
les directives du constructeur.
Choisir et utiliser les outils appropriés.
Travailler avec soin et dextérité.
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de
contrôle).
Respecter les consignes de sécurité et utiliser les procédures
existantes.
Installer et configurer les périphériques
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
2.1.3
2.1.4
Les élèves devront distinguer les différents types de périphériques : interne/externe ou
entrée/sortie …
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
23
Assurer la maintenance préventive
ƒ
ƒ
Entretenir le matériel (composants courants).
CM
Consigner dans un journal d’archivage les différentes interventions, le CM
matériel du parc et les licences des logiciels installés.
3.1.4
3.1.3
Dépanner
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Repérer les dysfonctionnements suivant une démarche logique
d’analyse.
Mener une recherche documentaire.
Evaluer le coût direct et indirect de l’intervention et estimer
l’opportunité de réparer ou de remplacer.
Communiquer le diagnostic au client et rédiger ou réaliser une
indication du prix.
Mettre en œuvre la procédure « prise en charge » de la réparation.
Adapter son intervention aux impératifs du travail.
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de
contrôle).
Utiliser éventuellement des appareils de mesure
CM
3.2.1
CM
CEP
3.2.2
3.2.3
CEF/CEP 3.2.4
CEF/CEP 3.2.5
CEP
3.2.6
CM
3.2.7
CM
3.2.8
La procédure de prise en charge de la réparation implique que la réparation soit effectuée et que
le dysfonctionnement ait disparu.
Reconditionner un PC
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Identifier et tester les composants lors du tri au démontage.
CM
Éliminer ou inventorier et stocker les composants.
CM
Intégrer les composants adéquats et techniquement compatibles au CM
PC.
Réaliser une mise à niveau (upgrade).
CM
Choisir et utiliser les outils appropriés.
CM
Travailler avec soin et dextérité.
CM
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de CM
contrôle).
2.2.1
2.2.2
2.2.3
2.2.4
2.2.5
2.1.4
2.2.6
Protéger le parc contre les variations de tension électrique
ƒ
ƒ
Identifier le matériel susceptible de répondre aux besoins.
CM
Appliquer et mettre en œuvre les règles élémentaires de câblage CM
électrique (RGIE).
4.2.1
4.2.2
FESeC
2005
24
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Savoirs à mobiliser
Le module « Structure de l’ordinateur » vise essentiellement à développer les compétences
nécessaires pour exercer les fonctions « installer un parc informatique » et « maintenir un parc
informatique ». Les professeurs veilleront à éviter un niveau trop faible, inadapté aux exigences
du métier, et trop élevé, inadapté aux élèves. Les procédures toute prêtes et les contournements
de problèmes doivent être évités au maximum.
Pour exercer ces compétences, l’élève devra acquérir un ensemble de savoirs liés à l’électricité
et l’électronique. Le professeur veillera à identifier ces savoirs et à adapter leur niveau au
métier du technicien/technicienne en informatique.
Dans ce contexte, les savoirs à mobiliser pour exercer ces compétences peuvent être répartis
dans les domaines repris ci-après.
Savoirs liés à l’informatique
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Le système binaire
- Les systèmes de numération : binaire, hexadécimal, décimal (rappel des notions
élémentaires, utiles et exploitables dans le contexte du métier). Ce rappel doit permettre
aux élèves de lire les documentations, aides … où l’information peut être écrite dans un
autre système de numération que le décimal.
- La numérisation de l’information (codage des informations : nombres, textes, images, son
…)
- Les unités de mesures tant pour la « taille » des fichiers, des mémoires (Kb, Méga, Giga
…) que pour les débits, fréquences …
- L’algèbre booléenne (et, ou inclusif/exclusif, non).
Le schéma bloc d’un ordinateur
- noms et rôles des composants de base d’un ordinateur,
- fonctionnement de la machine,
- caractéristiques des composants de base,
- la mémoire centrale,
- les périphériques
La classification et les caractéristiques des périphériques (soit par leurs rôles Entrée/Sortie,
soit par leurs situations physiques Interne/Externe).
Caractéristiques des cartes mères
- Caractéristiques des microprocesseurs (architecture de base)
- Caractéristiques des bus
- Caractéristiques des chipsets
- Caractéristiques des mémoires.
Connectique et logiciels adaptés
- Les câbles et leurs connecteurs,
- Les liaisons (filaires et non filaires) série, parallèles …
La distinction matérielle entre les ordinateurs clients et les ordinateurs serveurs.
Savoirs liés à l’électricité
ƒ
Les valeurs et les symboles de courant, tension, résistance, fréquence et puissance (en
continu et alternatif)
- en déduire : la puissance de l’alimentation, les systèmes de protection.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
25
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Les alimentations
- la notion d’onduleur,
- la notion d’UPS,
- la notion de transformateur et l’isolation galvanique, de prise de terre,
- mise en œuvre d’un multimètre dans un usage classique et simple
Le phénomène électrostatique, son influence sur les semi-conducteurs
- en déduire les mesures à prendre quant à la sauvegarde et au bon fonctionnement du
matériel.
La notion de champ magnétique, électrique et d’induction
- en déduire les précautions à prendre quant au blindage des câbles et à la limitation des
effets nuisibles sur le matériel.
Les différents éléments électromécaniques qu’un technicien en informatique est supposé
éventuellement rencontrer en vue de réaliser un dépannage et/ou une installation
- Interrupteur, bouton poussoir, fiche, câble, contacteur, disjoncteur, fusible, différentiel,
coffret de distribution …
- Lecture de schémas, de plans.
La sécurité et la prévention (adaptée au métier du technicien/technicienne en informatique)
- Application du RGIE,
- Pictogrammes,
- La notion de normes.
Savoirs linguistiques
ƒ
Français
- Vocabulaire technique spécifique du métier.
ƒ Anglais orienté
- Le vocabulaire de base suffisant pour comprendre une brochure technique liée au métier.
FESeC
2005
26
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Système d'exploitation
(4p en 5e/6p en 6e)
Les professeurs veilleront à éviter un niveau trop faible, inadapté aux exigences du métier, et
trop élevé, inadapté aux élèves. Les procédures toute prêtes et les contournements de problèmes
doivent être évités au maximum.
Pour ce faire, il faut faire découvrir aux élèves les démarches de résolution de problèmes qui
peuvent être transférées dans un autre contexte, en favorisant une approche plus analytique. A
titre d’exemple, l’installation d’un système d’exploitation doit pouvoir être effectuée à l’aide
d’assistants logiciels (wizard), mais aussi sans ces derniers.
La troisième colonne reprend les références des compétences du profil de formation publié par
la CCPQ.
Compétences techniques
Exploiter les fonctionnalités d’un système d’exploitation et d’utilitaires
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Utiliser les commandes de base d’utilitaires.
CM
Obtenir les informations nécessaires précisant les ressources du CM
système.
Comprendre et utiliser le vocabulaire technique spécifique.
CM
Interpréter correctement les informations.
CM
Utiliser les outils de maintenance du système.
CM
Identifier les différents systèmes d’exploitation.
CM
5.1.1
5.1.2
5.1.3
5.1.4
5.1.5
5.1.6
Dans le cours de laboratoire d’informatique appliquée, le système d’exploitation est abordé
essentiellement en tant que logiciel de gestion de fichiers. Dans ce laboratoire, on aborde le
système d’exploitation en tant qu’outil de maintenance, de surveillance, de paramétrage … d’un
système informatique.
Installer et configurer un système d’exploitation
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Collecter les informations utiles.
Identifier les caractéristiques des systèmes d’exploitation.
Vérifier l’adéquation entre le système d’exploitation et la machine.
Régler les paramètres de la machine en se conformant aux procédures
existantes.
ƒ Choisir et mettre en œuvre partitionnement et formatage.
ƒ Rédiger des scripts simples au niveau du système d’exploitation (S.E.) pour
automatiser des tâches.
CM
CM
CM
CM
2.3.1
2.3.2
2.3.3
2.3.4
CM
CM
2.3.5
2.3.6
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
27
ƒ
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de CM
contrôle).
2.3.7
Installer et configurer des logiciels
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Analyser les besoins de l’utilisateur.
Vérifier la compatibilité technique du logiciel avec la machine.
Respecter les procédures d’installation.
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de
contrôle).
CEP
CM
CM
CM
2.4.1
2.4.2
2.4.3
2.4.4
CM
2.5.3
Identifier les différents types de licence.
CEP
Respecter la législation en cours.
CEP
Consigner dans un journal d’archivage les différentes interventions, le CM
matériel du parc et les licences des logiciels installés.
3.1.1
3.1.2
3.1.3
Installer et configurer les périphériques internes et externes
ƒ
Résoudre les conflits éventuels.
Assurer la maintenance préventive
ƒ
ƒ
ƒ
Dépanner
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Repérer les dysfonctionnements suivant une démarche logique
d’analyse.
Mener une recherche documentaire.
Evaluer le coût direct et indirect de l’intervention et estimer
l’opportunité de réparer ou de remplacer.
Communiquer le diagnostic au client et rédiger ou réaliser une
indication de prix.
Mettre en oeuvre la procédure « prise en charge » de la réparation.
Adapter son intervention aux impératifs du travail.
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de
contrôle).
CM
3.2.1
CM
CEP
3.2.2
3.2.3
CEF/CEP 3.2.4
CEF/CEP 3.2.5
CEP
3.2.6
CM
3.2.7
La procédure de prise en charge de la réparation implique que la réparation soit effectuée et que
le dysfonctionnement ait disparu.
Intégrer de nouveaux postes à un réseau existant (hardware – software) ou
adapter d’anciens postes
ƒ
Récupérer les données de l’ancien poste.
CM
3.3.1
Collecter les informations utiles.
CM
Rédiger des scripts simples au niveau S.E. pour automatiser des tâches.
CM
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de CM
contrôle), avec l’accord du responsable d’exploitation.
3.4.1
3.4.2
3.4.3
Réaliser une mise à jour (update)
ƒ
ƒ
ƒ
FESeC
2005
28
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Effectuer les sauvegardes
ƒ
ƒ
Rédiger et appliquer une stratégie de sauvegarde.
Justifier de l’importance des sauvegardes.
CM
CM
4.3.1
4.3.2
Savoirs à mobiliser
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Les types de systèmes d’exploitation et leurs rôles :
- client/serveur,
- différents types de licences,
- plusieurs systèmes d’exploitations sur une même machine,
- séquence de démarrage,
- les fichiers de configuration …
Interface homme machine :
- mode ligne de commande,
- mode graphique,
- configuration,
- les commandes de base,
- interprétations et réactions aux messages d’erreurs.
Les types d’utilisateurs :
- administrateur et les autres
- droits, privilèges, hiérarchie …
- machine multi-utilisateurs …
Les systèmes de fichiers : partitionnement, formatage, types de secteurs …
Fragmentation.
Compressions des fichiers.
Les types de fichiers et leurs identifications : extensions, attributs …
La gestion de la mémoire.
Les couches technologiques :
- le noyau,
- les pilotes des périphériques,
- les variables systèmes,
- les processus, les services.
La planification des tâches.
Les supports.
La sauvegarde de sécurité : types de back up et logiciels appropriés. Les principes généraux
illustrés sur le matériel disponible à l’école (disques durs ou apparentés, bandes magnétiques
…).
La gestion des dossiers par défaut des logiciels.
Les virus : principes, types, risques, obtention d’informations sur les virus, protection …
Les acronymes et leurs significations : français et anglais.
Les scripts : concepts, utilité, variables, paramètres... Il s’agit ici d’utiliser les langages de
scripts proposés par les systèmes d’exploitation et non des langages de développement
évolués. Des séquences simples montrant l’intérêt d’utiliser des scripts peuvent être
montrées aux élèves.
A propos de « l’utilisation » des logiciels
L’utilisation de la majorité des logiciels nécessite la maîtrise de savoirs et de compétences
spécifiques à un métier. Dès lors, il ne s’agit pas de transformer les élèves en spécialistes de ces
logiciels et de leur apprendre à les utiliser (sauf ceux prévus dans le laboratoire d’informatique
appliquée). Ce laboratoire doit leurs permettre de maîtriser les savoirs nécessaires aux
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
29
manipulations de base propres à l’installation de tous les logiciels standards, afin d’en
vérifier le bon fonctionnement, à savoir :
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
installation et paramétrage en respectant les consignes du mode d’emploi du fournisseur;
installation et paramétrage en respectant les consignes du mode d’emploi de l’entreprise;
ouverture, fermeture et enregistrement d’un fichier;
impression du contenu d’un fichier : vérification de la cohérence entre les paramètres du
logiciel et les paramètres du système d’exploitation (police, choix des imprimantes …);
navigation dans les différents menus, barres d’outils … proposés par le logiciel (sans pour
autant entrer dans les détails des fonctionnalités liées à ces menus et autres);
conversion entre différents formats les plus usuels de fichiers supportés par le logiciel :
importation, exportation des données contenues dans les fichiers;
les répertoires par défaut, le rôle des paramètres de configuration;
désinstallation et mises à jour;
récupération d’une installation qui a échoué, si possible sans réinstallation complète.
Savoirs linguistiques
ƒ
Français
- Vocabulaire technique spécifique du métier.
ƒ Anglais orienté
- Le vocabulaire de base suffisant pour comprendre une brochure technique liée au métier.
FESeC
2005
30
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Réseaux informatiques
(4p en 5e/5p en 6e)
Les professeurs veilleront à éviter un niveau trop faible, inadapté aux exigences du métier, et
trop élevé, inadapté au élèves. Les procédures toute prêtes et les contournements de problèmes
doivent être évités au maximum.
La troisième colonne reprend les références des compétences du profil de formation publié par
la CCPQ.
Compétences techniques
Gérer différents logiciels clients des services proposés par « Internet »
Au cours de ce laboratoire, on aborde les logiciels clients plus spécialisés. Le navigateur et le
courrier électronique sont abordés au cours de laboratoire d’informatique appliquée.
ƒ
Identifier l’architecture du réseau « Internet » et différents services
proposés.
ƒ Introduire les paramètres de connexion attribués par le fournisseur du
service.
ƒ Rédiger et appliquer une procédure de configuration et d’exploitation
de logiciels clients.
ƒ Utiliser les fonctionnalités spécifiques pour chaque service (Web,
courrier électronique, transfert FTP).
CM
5.2.1
CM
5.2.2
CM
5.2.3
CM
5.2.4
CM
2.6.1
CM
CM
CM
2.6.2
2.6.3
2.6.4
CM
2.6.5
CM
2.6.6
Installer et configurer un réseau
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Identifier les différents types de réseaux (architecture, taille, matériel
utilisé, topologie, protocole…).
Réaliser le câblage.
Tester et poser le câblage.
Identifier et appliquer les principes de partage de dossiers, de
périphériques.
Configurer une connexion au réseau internet avec l’accord du
responsable réseaux.
Choisir et installer les dispositifs de protection d’accès du poste client
installé.
Utiliser les outils appropriés.
Assister l’administrateur réseau dans l’installation et la configuration
du serveur.
CM
2.6.7
CEF/CEP 2.6.8
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
31
Intégrer de nouveaux postes à un réseau existant (hardware – software), adapter
d’anciens postes ou réaliser une mise à jour (update)
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Collecter les informations utiles.
Récupérer les données de l’ancien poste.
En fonction d’un utilisateur, de caractéristiques techniques, identifier
les composants matériels nécessaires.
Réunir les composants nécessaires, les placer et les connecter suivant
les directives du constructeur, du concepteur.
Choisir et utiliser les outils appropriés.
Travailler avec soin et dextérité.
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de
contrôle), avec l’accord d’un responsable d’exploitation.
Rédiger des scripts simples au niveau S.E. pour automatiser des
tâches.
CM
CM
CM
3.4.1
3.3.1
3.3.2
CM
2.1.2
CM
CM
CM
3.3.4
3.3.5
3.4.3
CM
3.3.7
CEF
4.1.1
CM
CM
CM
4.1.2
4.1.3
4.1.4
Protéger le parc contre les intrusions internes et externes
ƒ
Rédiger et appliquer une stratégie en matière d’intrusions internes et
externes.
ƒ Installer et configurer préventivement un logiciel de sécurité.
ƒ S’assurer de la mise à jour des procédures de protection.
ƒ Justifier de l’importance des systèmes de protection (mots de passe,
etc.).
Dans un premier temps, les élèves sont amenés à protéger un poste client, un poste « isolé » (PC
connecté à Internet, sans passer par un réseau d’entreprise ou autre), un poste individuel non
connecté à un réseau ou à internet. Si possible, une ouverture vers la protection au travers du
réseau peut être proposée (protection centralisée …).
Dépanner
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Repérer les dysfonctionnements suivant une démarche logique
d’analyse.
Mener une recherche documentaire.
Evaluer le coût direct et indirect de l’intervention et estimer
l’opportunité de réparer ou de remplacer.
Communiquer le diagnostic au client et rédiger ou réaliser une
indication de prix.
Mettre en oeuvre la procédure « prise en charge » de la réparation.
Adapter son intervention aux impératifs du travail.
Rédiger et appliquer une procédure de contrôle (mode opératoire de
contrôle).
CM
3.2.1
CM
CEP
3.2.2
3.2.3
CEF/CEP 3.2.4
CEF/CEP 3.2.5
CEP
3.2.6
CM
3.2.7
La procédure de prise en charge de la réparation implique que la réparation soit effectuée et que
le dysfonctionnement ait disparu.
FESeC
2005
32
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Savoirs à mobiliser
L’ensemble des savoirs à mobiliser pour ce cours est très vaste, et les professeurs veilleront à
trouver l’équilibre le plus juste entre une approche superficielle des concepts et une approche
trop en profondeur. Quelques indications sont proposées dans le texte.
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Les systèmes d’exploitation « client » et « réseaux ».
Cartes réseau, les types de câblage et leurs usages.
Le modèle OSI : le rôle des différentes couches.
Protocoles.
Adresses, ports.
Topologie et architecture : lan, wan, étoile, anneau …
Poste à poste et clients/serveur.
Interfaces.
La connectivité : débit, modem, switch, hub, routeur, transmission des données numériques,
rôle du réseau téléphonique.
Identification des rôles, installation et utilisation de base de services courants (programmes
résidents …) ou apparentés: http, ftp, dns, dhcp, smtp, pop, imap ...
La gestion de la sécurité d’accès aux ressources: clients, groupes, gestion des mots de passe,
partages …
Les types d’intrusion (internes et externes) et la gestion de la protection : firewall, proxy,
antivirus, antispam …
Les outils : logiciels (analyse trafic, gestion des ports …), matériels (pinces, tournevis …) et
les consignes de manipulation.
Les scripts : concepts, utilité, variables, paramètres... Il s’agit ici d’utiliser les langages de
scripts proposés par les systèmes d’exploitation et non des langages de développement
évolués. Des séquences simples montrant l’intérêt d’utiliser des scripts peuvent être
montrées aux élèves.
Les logiciels liés à Internet/Intranet
Il s’agit des logiciels suivants :
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
client Web (navigateur);
client Mail (courriel);
client FTP ;
client Forums (news) ;
logiciel de téléassistance pour le « help desk ».
Les savoirs et les compétences nécessaires pour l’installation et le paramétrage de tous ces
logiciels sont développés dans ce laboratoire réseaux.
Pour tous ces logiciels, l’élève devra comprendre les notions liées aux différents paramètres,
mettre en œuvre les fonctionnalités permettant de gérer les informations (enregistrer, exporter,
favoris, règles de messagerie, adresses des contacts, agenda …).
La connaissance des formats standards des fichiers disponibles sur le web sera nécessaire pour
identifier et dépanner les dysfonctionnements de l’interprétation des pages web par les
navigateurs : balises principales de HTML …
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
33
Savoirs linguistiques
ƒ
Français
- Vocabulaire technique spécifique du métier.
ƒ Anglais orienté
- Le vocabulaire de base suffisant pour comprendre une brochure technique liée au métier.
FESeC
2005
34
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Laboratoire informatique appliquée
(4p en 5e)
Le laboratoire d’informatique appliquée vise à faire acquérir un ensemble de compétences
nécessaires pour assumer la fonction « exploiter les ressources d’un PC ». Dans ce sens, il
s’apparente à un laboratoire permettant aux élèves de devenir des utilisateurs de logiciels. Il est
impossible d’aborder l’utilisation de tous les logiciels disponibles sur le marché, et le professeur
veillera à faire découvrir aux élèves le champ d’application et d’utilisation des logiciels les plus
courants.
L’utilisation de ces logiciels sera une aide pour les autres cours et laboratoires de l’option.
L’équipe pédagogique veillera à définir, en commun accord, l’ordre d’apprentissage de
l’utilisation des logiciels en fonction des besoins de chacun. A titre d’exemple, l’apprentissage
de la recherche sur Internet pourrait précéder l’apprentissage de l’utilisation du traitement de
texte.
Les traitements de texte, les tableurs et les logiciels de présentation sont des cas particuliers
dans la mesure où ce sont des logiciels de production que les élèves pourraient être amenés à
utiliser pour la rédaction et la mise en page de leurs rapports, documents, notes, les calculs, la
présentation d’un projet, etc. La majorité des compétences nécessaires pour ce type d’utilisation
ne sont pas propres au métier de technicien et certaines pourraient avoir été acquises en dehors
de l’option. Il faudra veiller à insister sur les compétences nécessaires pour exercer le métier.
Tous ces logiciels impliquent l’emploi d’un vocabulaire spécifique auquel les élèves pourraient
être confrontés lors de leurs contacts avec les utilisateurs pendant une intervention ou lors d’une
recherche dans l’aide en ligne/hors ligne sur le logiciel. Une familiarisation avec le vocabulaire
de base des logiciels est dès lors recommandée.
La troisième colonne reprend les références des compétences du profil de formation publié par
la CCPQ.
Compétences techniques
Exploiter les fonctionnalités d’un système d’exploitation et d’utilitaires
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Comprendre et utiliser le vocabulaire technique spécifique.
Interpréter correctement les informations.
Identifier les différents systèmes d’exploitation.
Gérer l’arborescence des fichiers.
Utiliser les fonctions de base courantes de logiciels afférents à la
bureautique.
CM
CM
CM
CM
CM
5.1.3
5.1.4
5.1.6
5.1.7
5.1.8
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
35
Réaliser le support sur site ou en ligne auprès des utilisateurs
ƒ
Utiliser les ressources à disposition pour assurer une première prise en
main des fonctions de base du matériel par l’utilisateur.
ƒ Assurer une première approche du logiciel choisi par l’utilisateur.
ƒ Rédiger des mini-procédures pour l’utilisateur.
ƒ Automatiser certaines tâches.
CM
5.3.1
CM
CM
CEP
5.3.2
5.3.3
5.3.4
On entend par mini-procédures, des modes d’emploi simples destinés à l’utilisateur.
L’automatisation de certaines tâches consiste à créer des macro-instructions. On se limitera aux
macro-instructions « enregistrées automatiquement » par les logiciels.
Gérer différents logiciels clients des services proposés par « Internet »
Au cours de ce laboratoire, on aborde l’utilisation des logiciels clients « navigateur » et le
courrier électronique; leur installation et paramétrage sont abordés au cours de laboratoire
réseaux. Les autres clients sont abordés au cours de laboratoire d’informatique réseaux.
ƒ
Rédiger et appliquer une procédure de configuration et d’exploitation CM
de logiciels clients.
ƒ Utiliser les fonctionnalités spécifiques pour chaque service (Web, CM
courrier électronique, transfert FTP).
5.2.3
5.2.4
Savoirs à mobiliser
Le cours de Laboratoire informatique appliquée est avant tout un cours destiné à développer les
compétences d’utilisation des différents logiciels auxquels les élèves seront confrontés dans
leurs pratiques tant personnelles que professionnelles. Ces logiciels peuvent être répartis en 4
familles :
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Le système d’exploitation dans son aspect gestionnaire des fichiers des utilisateurs.
Les logiciels de production.
Les logiciels liés à Internet/Intranet.
Les autres.
Plutôt que de proposer une énumération exhaustive de tous les savoirs liés à tous ces logiciels,
le programme présente un ensemble de considérations permettant à chaque équipe d’enseignants
d’établir cette liste.
Le système d’exploitation
Dans ce contexte, il faut considérer le système d’exploitation en tant que « gestionnaire des
fichiers des utilisateurs ». Il faut, dès lors, qu’à ce stade, le système soit déjà installé et
opérationnel. La mise en oeuvre des compétences nécessaires pour cette installation est abordée
dans le cours de laboratoire système d’exploitation. L’interface homme-machine envisagée dans
le cadre de ce cours est une interface graphique. L’interface en mode texte est abordée dans le
cadre des cours système d’exploitation et réseaux informatiques.
Il s’agit, ici, d’aborder des notions nécessaires à une utilisation « fonctionnelle ». Elles sont
développées et approfondies dans le cours de système d’exploitation.
FESeC
2005
36
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
ƒ
ƒ
La notion de fichiers : attributs, formats, taille, extension …
La notion de répertoires et d’arborescence des répertoires, les répertoires par défaut des
logiciels.
ƒ Les règles de dénomination des répertoires et fichiers : soit imposées par le système
d’exploitation, soit déterminées par l’utilisateur pour une gestion plus efficace.
ƒ La notion de compression des fichiers et son utilité en fonction des médias et de leurs limites
(taille, débit, …).
Les logiciels de production
Les principaux logiciels de production sont :
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
tableur.
traitement de texte.
logiciel de présentation assistée par ordinateur.
logiciel de gestion de base de données (sans la conception d’une base de données,
uniquement requêtes, états, formulaires).
ƒ des logiciels spécialisés utilisables dans un laboratoire, adaptés à la profession (DAO …).
Si, pour la majorité des logiciels, une vérification de leur fonctionnement est suffisant, le
traitement de texte, le tableur et la présentation par ordinateur sont des logiciels de production
pour lesquels il est souhaitable de continuer au-delà de la vérification de l’installation et du
fonctionnement du logiciel, tout en évitant de transformer les élèves en spécialistes d’un métier
non visé par l’option. Le métier visé reste avant tout celui de technicien/technicienne en
informatique et non celui d’infographiste, typographe ou autre.
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Pour le traitement de texte, on se limitera à une utilisation de base suffisante pour produire
des documents lisibles (rapport, mode d’emploi …) avec une mise en page correcte et
soignée. L’utilisation d’un modèle pour les documents est conseillée.
Pour le tableur, l’utilisation de formules et fonctions simples, liées à des applications
concrètes du métier et, éventuellement, la représentation graphique de données peuvent être
envisagées.
Pour le logiciel de présentation assistée par ordinateur, on se limitera à une utilisation de
base suffisante, pour permettre aux élèves de réaliser une présentation soignée et lisible. Pour
ce type de logiciel aussi, l’utilisation de modèles existants permet de simplifier le travail de
production.
Pour les logiciels de gestion de base de données, il s’agit avant tout de montrer comment
exploiter les informations disponibles dans une base existante. La conception d’une base de
données (conceptuel, logique et physique) n’est pas une fonction associée au métier du
technicien en informatique.
Pour les logiciels spécialisés adaptés au métier, il faudra à choisir ceux qui sont réellement
utiles pour l’exercice du métier et aborder les fonctionnalités utiles au niveau des
compétences à maîtriser par les élèves.
Les logiciels liés à Internet/Intranet
Il s’agit des logiciels suivants :
ƒ
ƒ
Client Web (navigateur).
Client Mail (courriel).
Ces logiciels sont déjà installés et opérationnels pour l’apprentissage de leur utilisation. La mise
en œuvre de l’installation et les savoirs et compétences nécessaires sont développés au cours de
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
37
réseaux informatiques. Les autres logiciels clients sont également abordés au cours de réseaux
informatiques.
Pour tous ces logiciels, l’élève devra comprendre les notions liées aux différents paramétrages,
mettre en œuvre les fonctionnalités permettant de gérer les informations (enregistrer, exporter,
favoris, règles de messagerie, adresses des contacts, agenda …)
L’utilisation du client web implique l’emploi de moteurs de recherche d’informations. Un
apprentissage d’une recherche raisonnée et efficace (permettant d’éviter les bruits et les silences
du web) est nécessaire.
Savoirs linguistiques
ƒ
Français
- Vocabulaire technique spécifique du métier.
ƒ Anglais orienté
- Le vocabulaire de base suffisant pour comprendre une brochure technique liée au métier.
FESeC
2005
38
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Activités d'insertion professionnelle
(2p en 6e)
Les élèves doivent prendre conscience que leur métier ne se résume pas à l’exercice de
compétences techniques. Ce cours, au travers de visites d’entreprise, de conférences, de
rencontres avec des professionnels, d’activités en milieu professionnels, de gestion des projets
… doit leur montrer ces autres aspects du métier.
Les différents savoirs, savoir-être, savoir-faire, compétences … développés dans ce cours
doivent être appliqués dans tous les autres laboratoires. A titre d’exemple, il serait absurde de
parler du respect de la législation dans ce cours et de ne pas l’appliquer dans les laboratoires.
La troisième colonne reprend les références des compétences du profil de formation publié par
la CCPQ.
Compétences techniques
Assurer une veille technologique
ƒ
ƒ
Evaluer ses propres besoins d’information et de formation.
CEP
1.1.1
Identifier les limites de ses compétences et orienter vers une personne CEF/CEP 1.1.5
ressource.
ƒ Faire appel à l’équipe en cas de problème.
CEP
1.1.7
Assurer l’installation physique des protections
ƒ
Identifier et installer / faire installer les différents moyens de protection CEF/CEP 4.4.1
(antivol, incendie, etc.).
ƒ Veiller aux conditions de température, d’humidité, d’aération, de CEF/CEP 4.4.2
ventilation, de propreté des locaux informatiques sensibles.
On se limitera aux protections liées à la pratique du métier du technicien/technicienne en
informatique.
Gérer son entreprise ou participer à la gestion de l’entreprise
ƒ
Répondre aux exigences légales en matière d’accès à la profession et de
connaissance de gestion.
ƒ Rédiger un cahier des charges techniques.
ƒ Gérer les commandes.
ƒ Gérer les ressources matérielles et humaines.
CEF
7.3.1
CEF/CEP 7.3.2
CEF/CEP 7.3.3
CEF/CEP 7.3.4
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
39
Appliquer les dispositions légales et réglementaires en matière d’ergonomie,
de sécurité et d’hygiène
Il s’agit ici de considérer la protection des utilisateurs contre les « accidents » liés à l’utilisation
des ordinateurs et non de la sécurisation des systèmes informatiques.
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Dans les textes législatifs et réglementaires, repérer et interpréter
correctement les éléments pertinents.
Les intégrer dans la vie professionnelle.
Identifier les situations et actions potentiellement dangereuses et
développer un esprit de prévention des risques d’accident de travail et
des risques pour la santé.
Intégrer les techniques et règles ergonomiques de manipulation.
Respecter les prescriptions réglementaires concernant l’utilisation des
énergies propres à la profession.
Identifier les risques d’incendie que peuvent engendrer l’utilisation de
produits et/ou des situations de travail.
Identifier les différents pictogrammes.
Maintenir les locaux de chantier en état de propreté et d'hygiène pendant
et après le travail.
Prendre les mesures de sécurité adéquates liées à l’électricité statique et à
l’utilisation de l’énergie électrique.
CEF
6.1.1
CEP
CM
6.1.2
6.1.3
CM
CM
6.1.4
6.1.5
CM
6.1.6
CM
CM
6.1.7
6.1.8
CM
6.1.9
Appliquer les dispositions légales, les réglementations et
les recommandations en vigueur en matière de protection de l’environnement
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Dans les textes légaux et réglementaires, repérer les éléments pertinents.
Interpréter correctement les diverses dispositions.
Les intégrer dans la vie professionnelle.
Évacuer et / ou stocker les conditionnements des nouveaux appareils.
Utiliser les techniques de tri, de stockage et d’évacuation des déchets,
appareils usagés et produits dangereux.
CEF
CEF
CEP
CM
CM
6.2.1
6.2.2
6.2.3
6.2.4
6.2.5
Appliquer les règles de bonne conduite en matière de confidentialité
ƒ
Identifier les éléments relatifs à la protection de la confidentialité des CM
données
ƒ Suivre les directives reçues de son supérieur hiérarchique.
CEP
ƒ Faire appliquer les directives.
CEP
6.3.1
6.3.2
6.3.3
Assurer la maintenance préventive
ƒ
ƒ
Identifier les différents types de licence.
Respecter la législation en cours.
CEP
CEP
3.1.1
3.1.2
Savoirs à mobiliser
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
ƒ
Les différents types de licences
Inventaire
Procédure de contrôle
RGIE adapté au métier
Pictogrammes liés au métier
Tenants et aboutissants du piratage
…
FESeC
2005
40
Technicien en informatique (M/F) – 3ème degré Technique de Qualification
Références bibliographiques
Une liste de références bibliographiques régulièrement actualisée est disponible sur le site du
SeGEC à l’adresse www.segec.be/fesec/secteurs/informatique.
FESeC
2005
ème
Technicien en informatique (M/F) – 3
degré Technique de Qualification
41

Documents pareils