Stock Exchange

Commentaires

Transcription

Stock Exchange
École supérieure des beaux-arts de Tours
Stock Exchange
Exposition collective des étudiant du cursus art sur une proposition de Cécile Hartmann.
Rémy Chabreyrou, Elodie Dos Santos, François Douady, Aurélien Duchesne, Friedrich
Hornbach, Sebastien Jamet, Sue Jeong Kim, François Mallard (diplômé 2008), Reda Naji, Hye
Jin Park, Jihye Park, Lucas Pradalier, Massinissa Selmani, Nan Xiang.
Vernissage le mardi 12 mai 2009 à partir de 18 h
Le Studio Peinture de l’Esbat présente un choix de travaux d’étudiants qui explorent les
possibilités du médium pictural dans sa relation au monde contemporain.
Il s'agit d'expérimenter des rapports actifs entre un signe et une représentation, un geste
formel et un signifiant, un format et une vision.
Les notions abordées dans ces travaux privilégient les interactions spécifiques que
(re)construit le médium pictural avec une réalité actuelle liée à la culture urbaine, aux
masses média, aux nouvelles technologies et aux mutations de l'environnement.
Au cœur du dispositif que constitue l'exposition, une petite statuette de l'Egypte
ancienne, nommée Le chef des peintres, vient par sa présence anachronique — en vis-àvis des signes de l'hyper modernité convoqués par les étudiants dans leurs recherches —
apporter le mystère de sa couleur et de son immobilité.
Une proposition de Cécile Hartmann et des étudiants du Studio Peinture. Avec l'aimable
participation d'Antoine Parlebas.
Exposition présentée du 12 au 20 mai 2009
Contact : Christiane Spiessert
École supérieure des beaux-arts de Tours
Jardin François 1er – BP 31152 - 37011 Tours cedex 1
tél. 02 47 66 25 45 - fax 02 47 66 27 34
[email protected] - www.esbatours.com
l’Ēcole supérieure des beaux-arts de Tours, établissement territorial d’enseignement artistique
habilité par l’Etat, reçoit le soutien du Ministère de la culture et de la communication, Direction
régionale des affaires culturelles du centre, du Centre national du Livre, du Conseil régional du
Centre, du Conseil général d’Indre et Loire, et l’aide permanente de la Ville de Tours.