MEP - Université d`Angers

Commentaires

Transcription

MEP - Université d`Angers
MEP : Muscle, énergie et optimisation
Ce projet a pour intention d’établir un lien entre plusieurs travaux assez récents portant
d’une part sur une modélisation biomécanique du muscle et d’autre part sur
l’optimisation de performances dans un sport d’endurance, à savoir la course à pieds.
Le modèle grossier de « moteur » sportif doit être complété par les « réservoirs » que
constituent les poumons pour l’apport en oxygène, le foie pour les substrats glucidiques
et la graisse pour les substrats lipidiques. Des travaux au long cours de physiologistes
ont démontré une bonne adéquation énergétique de cette conception avec un système
classique d’échange de fluides entre réservoirs. D’autre part, un modèle microbiomécanique numérique de muscle (fibres actives, fibres passives, matrice, théorie
cinétique des ponts de Huxley) a été développé en éléments finis. En le complétant par
un réseau vasculaire il est une bonne base pour établir un lien entre l’alimentation en
oxygène et nutriments du muscle et le travail mécanique produit par ce muscle. Le
travail de modélisation précédent prend toute son importance quand on le relie à la
recherche de performances optimales en course à pieds d’endurance.
Avec les compétences en biologie et en médecine sportive de l’équipe, ce projet vise à
développer un modèle numérique de muscle dans les deux directions complémentaires
précédentes : modèle micro-biomécanique et contrôle optimal de performance. On
étudiera la faisabilité de tests réels de mesures énergétiques en phase d’endurance.
Toutefois, avec ce projet de type amorçage, il ne s’agit pas d’obtenir des résultats
complets mais d’arriver à des résultats encourageants qui motivent et justifient la
poursuite d’un projet de plus grande envergure.
Mots-clés : Muscle, énergie, optimisation, sport, modélisation

Documents pareils