DOSSIER dE PRESSE

Commentaires

Transcription

DOSSIER dE PRESSE
Dossier de presse
Salon PRODEXPO
SOMMAIRE
1- Communiqué de presse
2- Maroc-Fédération de Russie : Focus économique
3- Les atouts du Maroc agroalimentaire pour se positionner dans le marché russe.
4- Perspectives communes
1-Communiqué de presse
Dans le cadre de sa mission d’accompagner les entreprises marocaines dans leur
développement à l’export, Maroc Export organise la participation marocaine au
PRODEXPO 2014, du 10 au 14 février, à Moscou, en Fédération de Russie.
En quelques chiffres, l’édition 2013 du PRODEXPO, le salon incontournable de
l’agroalimentaire russe et de l’Europe de l’Est, a rassemblé près de 53.800
visiteurs, 2309 exposants originaires de 55 pays différents au cours des 5 jours
d’exhibition. L’édition 2014 promet d’être exceptionnelle à bien des égards. La
récente adhésion de la Fédération de Russie à l’OMC (Organisation mondiale du
Commerce) en fait un partenaire encore plus attrayant en matière de commerce.
A ce titre, le chiffre d’affaires annuel du commerce bilatéral entre le Maroc et la
Fédération de Russie a augmenté de 1,9 fois entre 2010 et 2011 pour approcher
les 2 milliards. En 2012, il a dépassé cette barre pour atteindre 2,3 milliards de
dollars, faisant de la Russie le 8ème partenaire économique pour le Maroc, tandis
que le Royaume est le 1er partenaire commercial de la Russie dans le monde
arabe et à l’échelle africaine.
La douzaine d’entreprises marocaines qui prennent part à cette manifestation
opèrent dans les filières céréalière, pélagique, des confiseries, des conserveries,
de la transformation d’agrumes, oléicole et de l’huile d’argan. Cet événement
majeur en Russie leur permettra de rencontrer directement des professionnels russes et de différents continents. Outre l’intérêt de nouer des nouveaux
contacts, les participants marocains auront l’occasion d’exposer leurs produits
dans un salon qui donne accès au plus important marché de la consommation
de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est, la Russie étant le deuxième plus gros
importateur mondial de boissons et d’aliments transformés parmi les marchés
émergents, avec des importations grandissantes de produits alimentaires, évaluées à 35 milliards d’euros en 2012.
Afin de permettre une grande visibilité de la présence du Maroc à cet événement, Maroc Export a opté pour un agencement du pavillon national, avec un
espace d’exposition de près de 200 m2, conçu avec une architecture typiquement marocaine, à même d’assurer une forte visibilité et une grande fréquentation au pavillon national. Le stand un institutionnel accueillera les visiteurs à
l’entrée du pavillon marocain avec des outils de communication sur le potentiel
du Maroc agroalimentaire.
2- Maroc-Fédération de Russie : Focus économique
La signature de la déclaration sur le Partenariat Stratégique entre le Maroc et la
Fédération de Russie, en octobre 2002, a lancé les bases d’un partenariat économique réel entre les deux pays. Depuis, la tendance du volume des échanges
bilatéraux est en constante hausse. Aujourd’hui, la Russie est le 8e partenaire
économique pour le Maroc, tandis que le Royaume occupe la première place
dans la structure du commerce extérieur de la Russie avec les pays arabes et à
l’échelle africaine, avec un chiffre d’affaires du commerce bilatéral qui a atteint
2,3 milliards de dollars en 2012. La part des biens russes dans les importations
totales marocaines est de 4,6%. Ces importations constituent en principe le
pétrole et les produits pétroliers (77%), le soufre (13%), les céréales (4,1%),
les engrais (2,5%), les graisses et les huiles d’origine végétale ou animale
(0,5%). Le marché traditionnel des exportations des produits marocains vers la
Fédération de Russie se constitue principalement des produits agrumes (45%),
d’habillement et de bonneterie (15%), des légumes frais (9%), des chaussures
(7%) et la farine de poisson (8%). Dans le domaine de la pêche maritime, les
relations de coopération entre le Maroc et la Russie sont historiques. Le premier Accord de coopération en la matière a été signé en 1992. Le dernier
en date, qui est le 6e, a été signé le 14 février 2013, et que la Commission
des Affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des
marocains résidant à l’étranger a adopté à l’unanimité début janvier 2014. En
vertu de cet accord, il a été convenu de permettre à une flotte de 10 navires
russes de reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines, alors
que les armateurs russes s’acquittent d’une contrepartie financière représentant le droit d’accès à la ressource. La partie marocaine détermine annuellement les composantes de pêche selon les types, les zones de pèche et les prix
référentiels ainsi que le nombre et le genre de bateaux autorisés à pêcher. Les
navires russes sont tenus d’embarquer en permanence des marins marocains
ainsi qu’un observateur scientifique pour le suivi et le contrôle des activités de
ces navires en mer.
3- Atouts du Maroc agroalimentaire pour se positionner dans le marché
russe
Bien que le Maroc ait amélioré sa position sur le marché russe, la balance
commerciale reste déficitaire du côté marocain. Ses exportations vers la Russie se limitent encore à des produits à faible valeur ajoutée, principalement
composées de produits primaires, tributaires des contraintes de capacité de
production et des aléas climatiques. Néanmoins, ce déficit qui n’est pas insurmontable tendra à l’avenir vers une réduction certaine et ce, pour plusieurs raisons. D’abord parce que les parts de marché russe que le Maroc peut conquérir
sont larges. La Russie qui compte 144 millions d’habitants est le nouvel eldorado pour qui s’en donne les moyens: son marché alimentaire est dépendant
des importations à 36% et la consommation est en pleine explosion. Le tout
dans un contexte favorable, de progression de la distribution internationale et
de développement du pouvoir d’achat en Russie, qui ouvre progressivement
des perspectives aux produits marocains, en termes de croissance des flux
comme en termes de diversification des produits. Les opérateurs économiques
marocains ont compris que bien que la Russie soit le premier importateur des
agrumes marocains au niveau mondial, son marché garde encore des capacités d’absorption qu’ils veulent saisir via une approche plus agressive du marché russe, considéré au même titre que les Etats-Unis et l’Union Européenne,
comme une cible prioritaire. Dans ce sens, plusieurs entreprises agroalimentaires marocaines, encadrées par Maroc Export, prospectent le marché russe et
multiplient les contacts pour trouver la meilleure approche et travailler encore
plus le positionnement de l’image du Maroc auprès du grand public dans le
domaine agroalimentaire en Russie. Ensuite, l’amélioration continue de l’offre
marocaine en matière de production agricole, ainsi que celle issue des unités de traitement et de transformation des produits agricoles ou des produits
de la mer, répondent de plus en plus aux normes qualité et autres standards
internationaux. Ce sont là les retombées positives des deux stratégies gouvernementales: Maroc Vert et Halieutis qui ambitionnent de moderniser le secteur
et d’améliorer sa compétitivité à l’international. In fine, les produits marocains
bénéficient d’une bonne image de marque en Russie qui peut leur permettre
de jouer leur carte malgré une concurrence nationale et internationale accrue.
4- Les perspectives communes
Le partenariat stratégique entre le Maroc et le Fédération de Russie révèle un
gisement d’opportunités à exploiter. Dans l’optique de booster les échanges
commerciaux entre les deux partenaires et de fructifier les opportunités, les
deux pays multiplient les missions de prospections et d’affaires suivi de signatures d’accords de coopération ou de mémorandums d’entente. L’objectif
étant d’élargir et de renforcer davantage le champ de coopération dans tous les
domaines, notamment ceux de l’agriculture, l’industrie, les pêches maritimes,
l’équipement, l’infrastructure, l’espace, la recherche scientifique et la formation professionnelle, les transports aérien et maritime, l’énergie, les mines, la
santé, les finances et la promotion des investissements. Avec des perspectives de coopération économique particulièrement prometteuses dans les domaines de l’énergie, compte tenu des programmes d’énergie solaire en cours
au Maroc, ainsi que d’expansion et de modernisation des centrales thermiques
déjà existantes et la pêche maritime, avec le nouvel Accord de coopération en
matière de pêche maritime signé en février 2013. Des projets ayant trait à la
participation de sociétés russes au développement du tourisme, à la prospection géologique et à l’exploitation des ressources naturelles au Maroc, unissent
les deux pays.
www.marocexport.gov.ma
23, rue Bnou Majed EL Bahar
20000, Casablanca - MOROCCO
Phone : +212 522 302 210
Fax : +212 522 450 557
Email : [email protected]
www.marocexport.gov.ma