SIGNE L`ACCORD POUR DONNE VIE A L` ”ACCADEMIE DES

Commentaires

Transcription

SIGNE L`ACCORD POUR DONNE VIE A L` ”ACCADEMIE DES
COMMUNIQUE DE PRESSE
SIGNE L’ACCORD POUR DONNE VIE A L’ ”ACCADEMIE DES
CIVILISATIONS”
Un réseau entre universités traditionnelles et à distance de tout le monde pour créer
une plateforme commune véhiculant des nouvelles stratégies didactiques et
culturelles
L’université ne peut plus continuer à être autoréférentielle, mais elle doit devenir un lieu réel
et virtuel capable de réunir les expériences des différentes cultures du monde : ceci à été
l’esprit avec lequel a été signé l’accord de coopération sur “Langages Comparés pour une
Nouvelle Communication : Vers l’Académie des Civilisations”. Les institutions impliquées
sont : l’Université Télématique Internationale UNINETTUNO, l’Université Pontificale
Antonianum, l’ ICDE (International Council for Open and Distance Education) et l’ EADTU
(European Association of Distance Teaching Universities).
La signature du Mémorandum d’Entente a eu lieu au cours de la Conférence
Internationale EADTU 2016, organisée avec l’ Université UNINETTUNO à l’occasion de son
10ème Anniversaire et qui s’est tenue à Rome, à l’Auditorium Antonianum, ainsi à la présence
de nombreux recteurs des universités du Monde Arabe incluant Mansoor Al Awar, de la
Hamdan Bin Mohammed Smart University de Dubaï.
A ouvrir les travaux a été le Ministre Italien de l’Education, Université et Recherche,
Stefania Giannini: “Le rôle des universités – elle a affirmé – n’est pas celui d’une simple
création et transmission de connaissance. L’université possède celle que j’appelle une
« troisième mission » c’est-à-dire être ouverte aux demandes et aux besoins de la société.
L’éducation à distance – elle a adjoint – est une des principales opportunités dont nous
disposons et devrait représenter un nouveau et stimulant cadre de référence pour le partage
de la connaissance et des expériences en sorte que l’éducation soit sans frontières ».
D’ ici a origine l’idée de créer l’Académie des Civilisations, comme explique le recteur d’
UNINETTUNO, Maria Amata Garito: “Il s’agit d’un instrument qui aidera à mener des
recherches sur les langages de l’art pour construire un modèle d’interaction et d’amitié avec
mondes ayants de cultures différentes. Depuis toujours – elle continue – les langages de l’art
ont été toujours utilisés par les gens pour ouvrir leurs âmes et exprimer leurs sentiments. Pour
cette raison, que crois que cet accord soit fondamental pour faire en sorte que les universités
soient en mesure d’offrir aux jeunes générations les instruments culturels pour connaitre,
interpréter et agir consciemment dans un monde de plus en plus interdépendant dans lequel
les choix de chacun ont un impact au niveau global et dans lequel il est important de renforcer
Ufficio stampa
Università Telematica Internazionale UNINETTUNO
E-mail: [email protected]
Mobile: +39 347 1934580
la responsabilité sociale et le respect des différences culturelles, religieuses et politiques,
aidant à se comprendre et à surmonter les conflits et les difficultés pour construire ensemble
un futur de paix”.
Un des promoteurs et signataires de l’entente est l’Université Pontificale Antonianum:
“L’accord avec UNINETTUNO et avec les autres universités à distance - a affirmé le recteur,
Mary Melone – nous permet d’utiliser des plateformes informatiques qui sont pour nous une
offre de formation qui est véritablement sans frontières. Il est important, vu le caractère de l’
université pontificale, élargir la vision et entamer un dialogue avec le monde et, donc, avec la
sensibilité, les attentes, les potentiels que le monde de la culture, et dans ce cas de la culture
d’haut niveau comme celle universitaire, peut présenter au niveau global”.
A la clôture, le Ministre Général de l’Ordre des Frères Mineurs et Grand Chancelier de
l’Université Antonianum, F. Michael Perry, a mis l’accent sur le concept d’ « écologie
culturelle », employé ainsi par Pape François dans son encyclique « Laudato Si », car, a-t-il
expliqué : « Il faut assurer un juste équilibre entre les « forces universalisantes » et ce que les
anthropologues définissent « savoir local ». Par conséquent, il ne suffit pas que « Le savoir soit
seulement dans les mains des privilégiés, mais qu’il soit étendu à des secteurs toujours plus
amples », mais il faut également avoir respect des cultures locales.
Ufficio stampa
Università Telematica Internazionale UNINETTUNO
E-mail: [email protected]
Mobile: +39 347 1934580