Connais-toi toi-même

Commentaires

Transcription

Connais-toi toi-même
Cours de morale
Connais-toi toi-même
Le titre de la leçon est écrit au tableau (avant qu’ils n’entrent en classe) et dit à voix haute
(certains élèves étant plutôt sensibles à ce qui est écrit, d’autres à ce qui se dit)
Connais-toi toi-même
Se connaître – écouter l’autre – échanger
1. Ce que je peux dire de moi
J’invite les élèves à compléter la grille. Si jamais certains se manifestent en disant qu’ils ne
parviennent pas à répondre à tout, ce n’est pas grave. Le fait de ne pas pouvoir répondre est
aussi une information.
On passe au partage : ils ne sont évidemment pas obligés de tout dire, ils peuvent jouer un ou
plusieurs « jokers ». Partage celui qui en a envie.
S’ils sont trop nombreux, on peut envisager un partage à deux ou trois en les laissant choisir
les personnes avec lesquelles ils souhaitent partager. Eviter les jugements et favoriser le
climat de confiance et de bienveillance au sein du groupe classe. Et puis, demander à chaque
élève de choisir 1 ou 2 éléments à partager avec le groupe classe.
AUTRE IDEE utilisation du jeu BLA BLA BLA de DJECO
J’utilise le matériel (les cartes et le dé) de ce jeu pour partir à la
découverte de soi.
Je distribue 5 cartes aux élèves et je joue avec.
Chaque élève à tour de rôle lance le dé. Selon que le dé tombe sur :
-le symbole du livre : on raconte une histoire à propos de soi-même en
utilisant une carte parmi les 5 que l’on possède.
-le symbole de l’œuf/la poule : on choisit une carte parmi les 5 que l’on
possède ; consigne : cette carte crée un lien entre soi et le monde, on
l’explique aux autres.
-le symbole du portait chinois : on choisit une carte parmi les 5 que l’on
possède, n la dépose sur la table et les autres doivent deviner pourquoi
ce choix. La consigne étant «cette carte dit quelque chose de moi ».
On reprend chaque fois une carte pour en avoir toujours 5 dans son jeu.
2. Socrate
Se poser des questions, analyser,formuler un avis personnel
J’expose l’histoire de Socrate en leur disant que ce philosophe a donné une réponse
à ce fameux « connais-toi toi-même ».
L’idéal est de pouvoir montrer également des images : Socrate, Athènes, la ciguë, le
temple de Delphes pour que les élèves puissent « se faire un film » de ce que l’on
raconte.
Ensuite écrire la phrase au tableau : « une vie à laquelle… ». Et la dire à voix haute
quand vous avez terminé d’écrire. Laissez les élèves s’exprimer et rédiger une
synthèse sur base de ce qu’ils auront découvert par leur réflexion. Complétez si
besoin.
Voir le PWP.
5.1.Suis-je seul au monde ?
V.CHARON 2011
Identité personnelle : singularité
1
Cours de morale
Connais-toi toi-même
Proposition de synthèse
Cette formule, inscrite au fronton du temple de Delphes, invitait les hommes à se reconnaître faibles face aux dieux. Socrate en
change le sens. Connais-toi toi-même signifie pour lui : sache que tu n’es qu’un homme qui a des opinions, des désirs et des préjugés.
Se connaître apparaît comme le but vers lequel nous devons tendre. On peut même se demander s’il ne s’agit pas de la connaissance
la plus essentielle, conditionnant toute autre forme de connaissance.
Dans le domaine de la pensée, par exemple, le scientifique ne doit pas se perdre dans ses raisonnements et agir sans conscience ;
dans le domaine du sentiment, nous ne devons pas nous laisser guider aveuglément par nos envies, nos rancœurs ou nos haines ;
dans le domaine de l’action, nous devons être capables de nous juger et de ne pas nous laisser emporter. Savoir être sage réside
avant tout dans un rapport à soi.
Se connaître permet donc de mieux interroger : "Qu’est-ce que le beau ?", "Qu’est-ce que le juste ?", "Qu’est-ce que le bien ?". On
voudrait que Socrate tranche et, bien souvent, on est déçu. Parce que l’essentiel n’est pas d’accumuler des connaissances, de pouvoir
proférer des réponses toutes faites qui rassurent, mais de réfléchir en homme, en se servant de sa raison. Ce ne sont plus les dieux ou
les traditions qui vont nous dire les valeurs, mais l’enquête rationnelle.
Le petit plus. Socrate n’a pas écrit une ligne !
Si nous savons autant de choses sur lui, c’est grâce aux dialogues de Platon, qui n’aura de cesse de le mettre en scène.
3. D’un coup de baguette magique !
Développer une approche positive de soi, apprendre à s’autto-évaluer, se poser des questions, penser en termes de projet
Je leur explique l’exercice.
L’objectif est d’aller à la rencontre de soi (dans le futur) et d’en savoir un peu plus sur ce
qui fait sens pour eux : l’école, la famille, le sport, l’amour,… ou pas de projet du tout.
C’est un exercice de clarification d’objectifs que j’ai découvert lors de mes formations en
PNL (voir formations FCC www.profor.be – coaching)
a. Et si vous aviez une baguette magique… Que feriez-vous, que seriez-vous, que
changeriez-vous ? Formulez 4 vœux : faire…être…devenir…. avoir….changer…
Quelques exemples…

Je voudrais réussir mon année scolaire

Je voudrais gagner au Lotto.

Je voudrais me marier et fonder une famille

Je voudrais gagner le match de foot de ce weekend.
Attention, la formulation doit être positive : ce que je veux et pas ce que je ne
veux pas.
De même, les inviter à utiliser la première personne : pas de baguette magique
pour changer les autres. Donc, une proposition telle que : je veux changer
l’attitude de mes parents… n’est pas possible !
b. Choisissez ensuite celui qui vous semble le plus réaliste, atteignable et dites…






En quoi ce projet est important pour vous.
Ce qu’il changera pour vous une fois réalisé.
Ce qu’il va vous apporter en plus.
S’il y a des obstacles.
Ce dont vous avez besoin pour y arriver.
Ce que vous ressentirez une fois le projet accompli.
4. Evaluation
Le curseur va aider les élèves à s’auto-évaluer et à se poser des questions à eux-mêmes.
Partage si les élèves en ont envie. Pour ma part, j’attends qu’ils le demandent car souvent à
ce moment de l’exercice, ils sont en pleine réflexion par rapport à eux-mêmes et je préfère les
laisser aller dans cette réflexion …
5.1.Suis-je seul au monde ?
V.CHARON 2011
Identité personnelle : singularité
2

Documents pareils