Programme d`équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du

Commentaires

Transcription

Programme d`équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du
Programme d’équipement en
électro-chlorateurs Antenna-Wata®
dans 63 Districts Sanitaires et
9 Centres Hospitaliers Régionaux
Présentation du Projet Pilote : Phase 2
Version provisoire : 24 juillet 2014
En partenariat avec :
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
TABLE DES MATIÈRES
1
INTRODUCTION ................................................................................................. 1
1.1
Demandeur .................................................................................................... 1
1.2
Porteur du programme .................................................................................. 1
1.3
Historique du projet ....................................................................................... 1
1.4
Contexte du projet ......................................................................................... 1
2
CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA PHASE 2 DU PROJET-PILOTE ......... 3
3
DESCRIPTION DU PROJET PILOTE PHASE 2 ................................................. 4
3.1
Objectifs du projet pilote phase 2 .................................................................. 4
3.2
Choix d’un échantillon représentatif de formations sanitaires ........................ 4
3.3
Développement de nouveaux modèles WATA .............................................. 5
3.4
Partenaires du projet ..................................................................................... 5
3.4.1
DPS ........................................................................................................ 5
3.4.2
Antenna Technologies ............................................................................ 5
3.5
Bénéficiaires .................................................................................................. 6
3.6
Activités / Résultats attendus ........................................................................ 6
3.7
Agrément par le Ministère de la Santé / Passage à l’échelle ......................... 7
3.8
Calendrier ...................................................................................................... 7
ANNEXE 1 : Liste des Formations Sanitaires sélectionnées avec leurs
caractéristiques .......................................................................................................... 9
ANNEXE 2 : Cadre logique du projet pilote 2 ............................................................10
ii
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
LISTE DES ABREVIATIONS
AT
Fondation Antenna Technologies
CEAS Burkina
Centre Écologique Albert Schweitzer du Burkina Faso
CHR
Centre Hospitalier Régional
CHU
Centre Hospitalier Universitaire
CM
Centre Médical
CMA
Centre Médical avec Antenne chirurgicale
CSPS
Centre de Santé et de Promotion Sociale
DPS
Direction de la Promotion de la Santé
DRS
Direction Régionale de la Santé
DS
District Sanitaire
FS
Formation Sanitaire
ONG
Organisation Non-Gouvernementale
RHACS
Responsable Hygiène, Assainissement et Communication en
Santé au niveau des Districts Sanitaires
SONABEL
Société Nationale d’électricité Burkinabè
iii
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
1
INTRODUCTION
1.1 Demandeur
Fondation Antenna Technologies Genève
Statut juridique : Fondation
Adresse : Av. de la Grenade 24, 1207 Genève, SUISSE
Contact : Pierre-Gilles Duvernay / [email protected] / +41 22 737 12 45
1.2 Porteur du programme
DPS : Direction de la Promotion de la Santé
Statut : La DPS est une direction du Ministère de la santé du Burkina Faso
Adresse : 01BP2519 Ouagadougou – tél : +226 50 32 44 88
Email : [email protected]
Sous la direction de : DRS du centre
Contacte :
Consultant : Louis NANA, en qualité de point-focal du pilote 1, son expertise
opérationnel -- [email protected] -- +226 70 42 78 18
1.3 Historique du projet
C’est en 2009 qu’AT a soumis le « Programme d’équipement de 63 districts
sanitaires et 9 CHR du Burkina Faso en électro-chlorateurs WATA » au Ministère
burkinabé de la santé.
En 2010, le Ministère de la santé et la Fondation Antenna Technologies (AT) ont
signé une convention cadre, formalisant l’intention de ces deux institutions de
collaborer dans le cadre de ce programme.
En 2011, quatre formations sanitaires (FS) du district sanitaire de Nongr-Massoom
sont équipées avec des électro-chlorateurs WATA-Standard. C’est la phase 1 du
projet pilote.
En 2013, une mission d’évaluation réunissant AT et plusieurs acteurs du Ministère de
la santé (DHPES, CNHP, DRSC, DS-Nongr-Massom) se tient à Ouagadougou afin
de faire le bilan du projet pilote.
Suite aux conclusions de cette mission, et dans la perspective d’un passage
l’échelle, une deuxième phase du projet pilote va débuter en juillet 2014.
à
1.4 Contexte du projet
Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation Antenna
Technologies et le Ministère de la santé du Burkina Faso, partenariat formalisé à
travers la signature d’une convention cadre en 2010.
Le Ministère de la Santé du Burkina Faso œuvre, à travers le plan national de
développement sanitaire, à l’amélioration de l’accessibilité et de la qualité des
services de santé.
1
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
La Fondation Antenna Technologies a développé un électro-chlorateur, le WATA,
qui permet de produire localement et à moindre coût et simplement une solution
d’hypochlorite de sodium (l’agent désinfectant de l’eau de javel).
Projet pilote phase 1
En 2011, une première phase pilote du projet a été mise en œuvre. Le but était
d’évaluer la pertinence de l’utilisation des appareils WATA dans les structures
sanitaires du Burkina. C’est ainsi que 4 FS du district sanitaire de Nongr-Massom ont
été équipées du modèle WATA-Standard.
La phase 1 du pilote a montré que les WATA répondent aux besoins des FS.
Cependant, la variété des centres de santé sélectionnés et des modèles de WATA
utilisés était trop limitée.
D’une part, seuls des CSPS ont été équipés de WATA. D’autre part, seuls des
WATA-Standard ont été mis à disposition des centres de santé. Ce dernier a une
capacité de production de 8 litres de solution chlorée1 par jour, ce qui s’est révélé
insuffisant dans certains centres. Or, il existe d’autres modèles de la gamme WATA
qui peuvent produire jusqu’à 200 litres de solution d’hypochlorite par jours.
Projet pilote phase 2
La phase 2 vise donc à élargir la palette des centres de santé équipés afin que
soient inclus toutes les catégories de FS qu’on retrouve au Burkina Faso : CSPS (sur
réseau électrique et solaire photovoltaïque, en milieu rural et urbain), CM, CMA,
CHR et CHU.
A la différence de la phase 1, les besoins spécifiques de chaque FS sélectionnée ont
été pris en compte, de sorte qu’elle soit équipée de l’appareil WATA correspondant à
ses besoins.
A l’issue de cette deuxième phase du projet pilote, il sera possible de déterminer si
les Antenna-WATA sont effectivement une solution appropriée pour répondre aux
besoins des centres de santé du Burkina Faso.
1
Les appareils WATA produisent une solution d’hypochlorite de sodium d’une concentration de 6 g/l
de chlore actif.
2
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
2 CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA PHASE 2 DU
PROJET-PILOTE
La phase 1 a permis de mettre en lumière de nombreuses opportunités à propos de
l’utilisation des WATA dans les structures sanitaires burkinabé, dont :







La facilité de manipulation des appareils WATA
L’accessibilité et le faible coût des intrants (eau et sel de cuisine)
La possibilité d’utilisation mixte de source d’énergie électrique (énergie solaire,
réseau SONABEL)
La possibilité de tester la concentration en chlore du produit fabriqué par les
appareils WATA et autres sources
La disponibilité permanente de chlore de bonne qualité et peu coûteux
L’utilisation comme dakin (très efficace contre les plaies nécrosées)
La concentration moyenne obtenue (6g/l) légèrement supérieure à celle
recommandée pour le milieu hospitalier (5g/l)
Il est apparu, en revanche, que les besoins en chlore de nombreuses FS dépassent
la capacité de production du WATA-Standard (~8 litres par jour). En effet, de
nombreux formations peuvent utiliser jusqu’à 40 litres par jour. Il est ainsi apparu qu’il
serait plus judicieux d’équiper les centres avec des appareils avec une capacité
correspondant aux besoins de la FS.
Début 2013, la gamme des appareils WATA susceptibles d’être utilisés dans le cadre
de ce projet était alors composée de :
WATA-Standard : production de 2 litres de solution d’hypochlorite à 6g/l de
chlore actif en 2 heures
Maxi-WATA : production de 50 litres de solution d’hypochlorite à 6g/l de chlore
actif en 3 heures
i.
ii.
Le Maxi-WATA, capable de fournir jusqu’à 200 litres de solutions par jour, est donc
surdimensionné par rapport aux besoins des CSPS, qui sont typiquement de l’ordre
de 20 litres par jour. Il est ainsi apparu important de développer des autres modèles
qui permettraient de produire une quantité de chlore de l’ordre de 20-50 litres par
jours.
En outre, les centres de santé sélectionnés pour la phase 1 ne
échantillon représentatif de la diversité des FS burkinabé, tant
consommation en chlore que de la source d’approvisionnement
effet, seuls des CSPS connectés au réseau SONABEL ont été
phase 1.
formaient pas un
au niveau de la
en électricité. En
concernés par la
En résumé, la phase 2 projet pilote devrait permettre de :

Montrer que la gamme d’appareils WATA forme une solution appropriée à la
production de chlore pour l’assainissement de tous les types FS burkinabé.

Valider l’utilisation de deux nouveaux appareils permettant de produire une
quantité de 20-50 litres d’hypochlorites par jour, quantité correspondant aux
besoins de nombreux CSPS.
3
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
3 DESCRIPTION DU PROJET PILOTE PHASE 2
3.1 Objectifs du projet pilote phase 2
Le projet pilote phase 2 s’inscrit dans la mise en œuvre du « Programme
d’équipement de 63districts sanitaires et 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs WATA ». Les objectifs du pilote phase 2 sont les suivants :

Objectif général : Tester et évaluer la capacité de différents modèles de
WATA (Standard, Plus, Midi et Maxi) à remplir les besoins en chlore de tous
les types de formations sanitaires du Burkina Faso.

Objectifs spécifiques :
o Valider l’utilisation de l’ensemble de la gamme des kits WATA comme
dispositif de production d’hypochlorite de sodium dans les FS inclues
dans le pilote.
o Acquérir les connaissances et les données nécessaires en vue
d’étendre l’utilisation des WATA à d’autres structures sanitaires du
programme précité.
3.2 Choix d’un échantillon représentatif de formations sanitaires
Parmi les formations sanitaires des 63 districts du projet, il existe une grande variété
au niveau de la taille de la formation, de l’environnement (urbain, rural), des
traitements offerts, etc… Dans le cadre du projet, c’est la variété en besoins en
chlore, en nombre de patients et d’accouchements qui d’un intérêt particulier.
Dans le cadre du pilote phase 2, 25 FS ont ainsi été sélectionnée, afin de créer un
échantillon représentatif des différents besoins en chlore qu’on peut rencontrer dans
les formations à l’échelle nationale. Elles se situent dans les districts sanitaires de
Nongr-Massom, Bogodogo et Boulmiougou auxquelles s’ajoutent un CHR et un
CHU. La liste complète se trouve en annexe.
Parmi celles-ci, on retrouve des CSPS alimentés en solaire, des CSPS alimenté par
le réseau électrique national, un dispensaire isolé, des CM, CMA, un CHR et un
CHU. Les besoins en chlore de chacune de ces formations et la taille du personnel
varie considérablement et constitue à ce titre un échantillon que l’on peut considérer
comme représentatif.
Selon le type de structure sanitaire, l’ordre de grandeur des besoins en chlore est le
suivant :




CSPS : 5 à 30 litres par jours
CM : 15 à 50 litres par jour
CMA : 40 à 100 litres par jour
CHR : 50 à 200 litres par jour
Avant le lancement effectif, une enquête a été menée auprès de chaque FS
sélectionnée, afin de définir plus précisément les besoin en chlore. Le choix de
l’appareil à fournir a été effectué sur la base de cette évaluation des besoins, menée
en parallèle par la DRS et AT.
4
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
3.3 Développement de nouveaux modèles WATA
Il est intéressant de noter qu’Antenna Technologies, afin de fournir des appareils
répondant au mieux aux besoins des différentes FS, a développé deux nouveaux
modèles. Ces appareils permettent de produire des quantités de chlore adaptées au
FS de taille intermédiaire.
Lors de la phase 1, les CSPS concernés avaient été équipés par des WATAStandard, d’une capacité de production de 1 l/h, soit environ 8 litres par jour. Le
modèle de capacité supérieure était alors le Maxi-WATA, capable de produire 17 l/h,
soit environ 150 litres par jour.
Dans les FS, il est généralement possible d’effectuer deux productions par jour, ce
qui correspond à des volumes de 4 et 100 litres respectivement pour le WATAStandard et le Maxi-WATA. Or, de nombreux CSPS on des besoins situés entre 20
et 40 litres par jour.
C’est pour combler ce manque que 2 nouveaux appareils ont été développés. Le
WATA-Plus permet de produire 12.5 litres en 2 heures, soit 25 litres en deux
productions journalières. Le Midi-WATA permet de produire 25 litres en 2 heures,
soit 50 litres en deux productions journalières.
Avec ces quatre modèles, les WATA devraient ainsi être en mesure de répondre aux
besoins de tous les centres de santé de la phase 2, et donc des 63 districts
sanitaires du projet.
3.4 Partenaires du projet
3.4.1 DPS
La Direction de la Promotion de la Santé (DPS) est une direction du Ministère de la
santé burkinabé. Elle a pour mission, entre autres, de promouvoir par tous les
moyens (formation, information, éducation, campagnes de sensibilisation, etc …) et
d’améliorer l‘hygiène publique et la santé des populations du Burkina Faso.
Elle est également amenée à identifier et à mettre en œuvre des dispositifs dans la
mesure où ceux-ci ont été validés comme pouvant participer à la santé publique.
3.4.2 Antenna Technologies
Antenna Technologies Genève, est une ONG suisse reconnue d’utilité publique,
créée en 1989 à Genève. Elle intervient principalement dans deux domaines clefs et
essentiels : la lutte contre la malnutrition et l’accès à l’eau potable.
Les moyens choisis par Antenna Technologies pour intervenir dans ces deux
domaines sont respectivement :


la culture et la diffusion de spiruline, excellent complément alimentaire
produit localement,
la potabilisation de l’eau par électro-chloration grâce à une gamme
d’appareils conçus par Antenna, les WATA.
Elle a, dans ces deux domaines, développé une expertise et des moyens techniques
adaptés aux ressources et aux moyens des pays où elle intervient.
Le rôle d’Antenna Technologies est d’initier des projets avec des partenaires locaux
(Associations, ONG, dispensaires, hôpitaux, villages, …). Antenna Technologies aide
5
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
et accompagne ses partenaires du tout début de leur projet jusqu’à leur complète
mise en route, organise les formations nécessaires et leur apporte conseils et
recommandations, le but étant que ces partenaires deviennent autonomes le plus
rapidement possible.
3.5 Bénéficiaires
Les bénéficiaires du projet-pilote phase 2 et, à terme, du programme seront :


Les agents de santé qui disposeront de manière parfaitement autonome d’un
désinfectant de qualité, peu coûteux et toujours disponible.
Les patients, grâce à la disponibilité dans les FS d’une quantité suffisante de
solution d’hypochlorite de sodium dont la concentration de 6 g/l sera garantie
pour la désinfection des sols, matériels, etc…
3.6 Activités / Résultats attendus
25 FS seront équipées de kits WATA en fonction de leurs besoins en hypochlorite de
sodium. Il s’agit de FS des districts sanitaires de Bogodogo, de Boulmiougou, de
Nongr-Massom, le CHR de Koudougou et le CHU pédiatrie de Charles de Gaulles.
Antenna Technologies fournira les kits WATA suivants aux FS, qui pourront fournir
au maximum, soit après huit heures de production par jour :




Kit Standard2 (WATA-Std + transformateur + réactifs) : 8 litres par jour
Kit Plus3 (WATA-Plus + transformateur + réactifs) : 50 litres par jour
Kit Midi (Midi-WATA + transformateur + réactifs) : 100 litres par jours
Kit Maxi (Maxi-WATA + transformateur + réactifs) : 150 litres par jour
Les utilisateurs des précédentes expériences d’utilisation de WATA en milieu
sanitaire avaient exprimé le souhait qu’une minuterie soit ajoutée au kit WATA, afin
d’en faciliter l’utilisation. Une solution technique a été trouvée, et des tests sont en
cours afin de déterminer si elle répond au souhait des agents de santé.
Les kits solaires seront fournis avec des panneaux photovoltaïques, des batteries et
un contrôleur dimensionnés et adaptés afin de permettre deux productions
quotidiennes. Les autres kits seront fournis avec une alimentation adaptée.
En outre, tous les appareils seront fournis avec les kits de contrôle WataTest (test de
la solution concentrée) et WataBlue (test du chlore résiduel pour l’eau de boisson).
La dotation des appareils sera accompagnée de séances de formation du
Responsable Hygiène Assainissement et Communication en Santé des trois districts
sanitaires concernés, du CHR de Koudougou et du CHU Charles de Gaulle. Ces
derniers seront amenés à former et sensibiliser le personnel des FS à l’utilisation des
appareils. Ces séances auront pour but de:

former les futurs utilisateurs à l’usage des appareils Antenna-Wata (Standard,
Plus, Midi et Maxi) et au contrôle de la concentration en chlore actif.
2
Les kits solaires auront une capacité de production qui sera déterminée en fonction des besoins
évalués.
3
Idem
6
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2

donner les outils à des futurs formateurs pour former d’autres agents de santé
à leur tour.
Un suivi et évaluation sera fait régulièrement tout au long de la Phase 2 du projet
pilote. Une attention particulière sera apportée sur une bonne documentation et une
bonne capitalisation des méthodologies et des expériences acquises à toutes les
étapes. Cette capitalisation est en effet capitale car à l’issue de cette phase, il est
envisagé un passage à l’échelle en dupliquant l’expérience acquise dans les districts
concernés par l’étude aux autres districts sanitaires du Burkina Faso.
Une supervision sera effectuée par la DPS au cours de la période. L’évaluation sera
faite sur les critères suivants :
-
Qualité de la production et de la conservation des solutions d’hypochlorite de
sodium issues du processus.
Quantités produites en regard des besoins en désinfectant
Connaissance en matière d’hygiène de l’eau et pratiques en matière de
transport et de stockage de l’eau.
Pertinence de l’utilisation des dispositifs WATA utilisés
3.7 Agrément par le Ministère de la Santé / Passage à l’échelle
L’évaluation du projet pilote de Nongr-Massom (mis en œuvre sur l’initiative de la
DPS) a recommandé la mise en œuvre d’une phase 2 dans l’optique de son
renforcement avant le passage à l’échelle. Pour envisager ce passage à l’échelle
(extension aux 63 autres districts sanitaires et aux 9 CHR), un agrément officiel du
Ministère de la santé sera nécessaire.
En parallèle, un plaidoyer sera donc fait auprès des personnes compétentes du
Ministère de la santé pour obtenir cet agrément. Dans le même temps de grands
organismes internationaux (OMS, Unicef) seront de nouveau approchés afin qu’ils
puissent également, le moment venu, soutenir ce passage à l’échelle.
3.8 Calendrier
L’étude des besoins en chlore des FS a été terminée en février 2014.
Une réunion avec la DPS et la DRS se déroulera en janvier afin de discuter les
résultats et l’organisation des prochaines étapes. Le début effectif du pilote phase 2
sera déterminé à l’issue de cette réunion et en fonction de l’avancée du
développement du Midi-II effectué par Antenna.
L’étude préliminaire des besoins prendra fin au 1 er février 2014. Le développement
du Midi-II par AT devrait s’achever en mai 2014. Ainsi, le projet pilote phase devrait
pouvoir débuter en juin 2014.
Le projet-pilote se déroulera sur une période de 8 mois : 1 mois qui sera dédié à la
dotation des FS en WATA ainsi qu’à la formation du personnel à l’utilisation des
appareils, 6 mois d’utilisation des appareils qui feront l’objet d’un suivi, et 1 mois
d’évaluation des résultats obtenus. Le lancement provisoire est planifié pour mijuillet.
7
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
11.08
–
14.08
Dès
23.06
Formation
des RHACS
au CEAS
Utilisation des kits-WATA
25.07
Atelier
d’information
et de réflexion
Juillet
2014
Dès
28.07
Rédaction
du rapport
Équipement
et
formation
des FS
Suivi et évaluation
Août
2014
Septembre
2014
Octobre
2014
Dès
23.06
Novembre
2014
Visite de
suivi
officielle
Décembre
2014
Janvier
2015
Février
2015
Dès
23.06
Évaluation
finale
8
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électro-chlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
ANNEXE 1 : Liste des Formations Sanitaires sélectionnées avec leurs caractéristiques
District
Sanitaire
Formation Sanitaire
Besoins en chlore
estimatifs
[litres/jour]
Bogodogo
CMA de Bogodogo
CM de Saaba
CSPS de Didri
CSPS de Koubri
CSPS Trame d’accueil du Secteur 28
CSPS Trame d’accueil Ouaga2000
60
25
10
25
20
10
CM Urbain de Nagrin
CM de Tanghin Dassouri
CSPS du Secteur 19
CSPS de Komsilga
CSPS de Tintilou Sud
35
15
20
15
10
CMA de Kossodo (pilote 1)
CSPS du Secteur 13
CSPS du Secteur 17 (pilote 1)
CSPS du Secteur 19 (pilote 1)
CSPS du Secteur 42 (pilote 1)
CSPS de Bang Pooré
CSPS de Polesgo
CSPS de Roumtenga
CSPS de Sakoula
CSPS de Songdin
Dispensaire Del Wendé
Dispensaire LTNASL
Dispensaire MACO
60
5
20
15
15
5
10
5
5
5
5
5
5
CHR
CHR de Koudougou
65
Maxi-WATA
CHU
CHU Pédiatrie Charles de Gaules
40
Midi-WATA
Boulmiougou
Nongr-Massom
Milieu Rural
X
X
Alimentation à
l’énergie
solaire
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
X
Appareil WATA
Maxi-WATA
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Plus
Midi-WATA
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Plus
Maxi-WATA
WATA-Standard
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Plus
WATA-Standard
WATA-Plus
WATA-Standard
WATA-Standard
WATA-Standard
WATA-Standard
WATA-Standard
WATA-Standard
9
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électro-chlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
ANNEXE 2 : Cadre logique du projet pilote 2
Description du projet
Indicateurs
Moyens de vérification
Facteurs externes (Hypothèses)
Objectif global :
Contribuer au renforcement de
l’hygiène hospitalière
 80% des FS mettent en œuvres les
pratiques essentielles d’hygiène
hospitalière
 Supervision des RHACS et
comparaison Avant/Après
ou avec un groupe de
contrôle
Objectif spécifique :
Améliorer la disponibilité et
l’utilisation d’un désinfectant de
qualité et à moindre coûts dans
les FS
 La concentration est d’au moins 5 g/L
 Le nombre de FS par mois connaissant
une rupture en chlore est ≤ 3
 Le nombre de FS devant acheter du
chlore sur le marché est ≤ 2
 Le nombre de jours où la solution est
stockée avant utilisation est ≤ 2
 Registres tenus par les
opérateurs
 Inspections techniques,
supervisions et enquêtes
par les RHACS (1/mois),
Antenna et le CEAS
Burkina (début, mi- et fin)
 Le personnel emploie correctement et
fréquemment l’hypochlorite de sodium
pour nettoyer et désinfecter le matériel
hospitalier, le linge ainsi que les salles
d’opération et d’accouchement
Résultats :
 Un équipement WATA est
fonctionnel dans chaque FS
 Le personnel des FS est
sensibilisé sur l’utilisation
adéquate du matériel et quant
aux questions d’hygiène
hospitalière
 80% des FS ont les équipements WATA
qui fonctionnent
 Il y a au plus 4 jours par mois de
fonctionnement sans solaire
 80% des FS utilisent les WATA au moins
3x par semaine
 80% des FS maîtrisent la technologie
 100% des FS répondent aux critères
d’hygiène hospitalière
 Registres tenus par les
opérateurs
 Inspections techniques,
supervisions du personnel,
enquêtes et observations
périodiques, par les
RHACS (1/mois), Antenna
et le CEAS Burkina (début,
mi-parcours et fin)
 Les équipements ne tombent pas en
panne et sont bien entretenus
 Le matériel n’est pas dérobé (en
particulier les panneaux solaires) ou utilisé
à d’autre fins (personnels)
 Le personnel accepte, maîtrise et utilise la
technologie
 Les besoins journaliers en chlore ont été
correctement évalués
Activités :
 Doter les FS4 en équipements
WATA5
 Mener des formations sur la
production d’hypochlorite de
sodium et sur son utilité pour
l’hygiène hospitalière
Ressources d’inputs :
 Équipements :
60'000 €
 Installation :
2'400 €
 Formations :
4’200 €
 Aucun délai n’est accusé (livraison etc.)
 Le double niveau de formation, AT4 
formateurs  bénéficiaires, fonctionne :
- Les RHACS4 maîtrise la technologie,
comprennent sa nécessité et prennent
le temps de former le personnel des FS
4
FS = Formations Sanitaires, AT = Antenna Technologies, RHACS = Responsables Hygiène, Assainissement et Communication en Santé des districts sanitaires du Burkina Faso
5
Les équipements WATA comprennent entre autres les électrochlorateurs WATA avec leur kit, les kits solaires et les minuteries.
10
Programme d’équipement de 63 districts sanitaires et de 9 CHR du Burkina Faso en électrochlorateurs Antenna-Wata®Projet-pilote Phase 2
11

Documents pareils