Article Sud Ouest - Jeune Chambre Économique Angoulême Cognac

Commentaires

Transcription

Article Sud Ouest - Jeune Chambre Économique Angoulême Cognac
SUDOUEST.COM
Page 1 of 1
14/11/2007. Cet article est extrait du site www.sudouest.com
Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Copyright Sud Ouest 2003. Usage strictement personnel.
Lancer l'impression
SOCIAL. --Le Département, la Ville, et la jeune chambre économique ont salué les entreprises
qui donnent leur chance aux handicapés. Un geste fort pour aider à les intégrer dans le monde
du travail
Travail : la question du handicap
:Emmanuel Bonzé
Entrepreneurs, cadres, chefs d'entreprises, ils étaient nombreux
à être invités lundi à la soirée pour l'intégration des handicapés
en entreprise. La cérémonie était organisée par la jeune chambre
économique Angoulême-Cognac (JCE), à l'occasion de la
semaine pour l'emploi des personnes handicapées.
Devant ce public de professionnels, six entreprises qui se sont
engagées dans ce processus d'intégration ont présenté leur
action. Au terme d'un vote général, Jean-Philippe Girel, atteint de
la maladie de Parkinson, a été récompensé pour ses importantes
initiatives au sein de son entreprise, Logfret.
Une récompense symbolique pour encourager les handicapés et
inciter les employeurs à leur faire confiance.
Autre symbole, la présence de Sophie Vouzelaud, la première
dauphine au dernier concours Miss France. La jeune fille de 19
ans, malentendante, avait marqué les esprits en montant sur le
podium des Miss. Engagée dans de nombreuses actions pour
faciliter la vie des personnes malentendantes, c'est elle qui a
remis le trophée.
Chômage deux fois plus élevé. La soirée a permis de rappeler les difficultés que rencontrent les
handicapés pour trouver un emploi stable. Et ce malgré la loi du 11 février 2005, qui fait peser des contraintes
sur les entreprises afin de les inciter à embaucher.
Au micro, les discours furent volontairement lents et hachés, pour laisser aux traductrices le temps de
retranscrire les propos de la jeune Miss Limousin. « Le taux de chômage des handicapés est deux fois plus
élevé que le taux de chômage global, a rappelé Michel Boutant, président du Conseil général. Il existe encore
beaucoup trop d'idées reçues sur l'incapacité de ces personnes à travailler ».
Olivier Marchione, président de la JCE, a mis en avant sa détermination pour que les choses changent en
Charente.
Il souhaite réduire de 70 % le nombre d'entreprises qui ne comptent aucun salarié handicapé dans leurs
rangs, en travaillant sur l'accessibilité : ascenseurs, espaces plus fonctionnels, présence de traducteurs en
langage des signes. « Nous allons passer dans ces entreprises qui ne recrutent pas, et nous proposerons de
leur donner les moyens matériels de devenir accessibles », explique-t-il.
« Cette initiative est un premier pas vers l'amélioration de la situation », estime Michel Boutant. D'autres
actions devraient être décidées tout au long de cette semaine.
<< Haut de page
Lancer l'impression
14/11/2007. Cet article est extrait du site www.sudouest.com
Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Copyright Sud Ouest 2003. Usage strictement personnel.
http://www.sudouest.com/printarticle.asp?RepBase=/141107/&Article=141107aP111... 14/11/2007

Documents pareils