Base 11/19

Commentaires

Transcription

Base 11/19
CIRQUE/DANSE
dès 13 ans
Base 11/19
12
Cie Hendrick Van Der Zee
LOOS EN GOHELLE
conception
artistique
Guy Alloucherie
Martine Cendre
Howard Richard
mise en scène
Guy Alloucherie
dramaturgie /
conception sonore
Martine Cendre
avec
scénographie
Guy Alloucherie
Frantz Loustalot
collaboration plastique
Flora Loyau
conception technique /
éclairages
Frantz Loustalot
réalisation vidéo
Jérémie Bernaert
construction agrès
Emmanuel Céalis
Lionel About
Guy Alloucherie
Frédéric Arsenault
Mathilde ArsenaultVan Volsem
Frédéric Barrette
Camille Blanc
Blancaluz Capella
Martine Cendre
Didier Cousin
Alexandre Fray
Manuelle Haeringer
Dorothée Lamy
Marie Letellier
Rafael Moraes
construction décor
chorégraphie
Les Sublimes
Howard Richard
Olivier Gauducheau
régie son
Benjamin Miquet
coproduction
Culture Commune,
Bassin minier Pas-deCalais / La Comédie de
Béthune, CDN Nord/
Pas-de-Calais / Le
Fanal, St-Nazaire /
L’Odéon, Théâtre de
l’Europe / Théâtre de
Cavaillon / Théâtre
des Salins, Martigues
accueilli au Préau
Après le spectacle Les Sublimes, présenté au Préau en 2004,
la tentation fut grande de retrouver Guy Alloucherie et sa
Compagnie Hendrick Van Der Zee. Et ce nouveau rendez-vous
nous subjugue une nouvelle fois. Base 11/19, c’est d’abord un
nouveau spectacle de cirque, danse, théâtre et vidéo mais c’est
aussi le site du 11/19, un ancien carreau de mine dans le Nord/
Pas-de-Calais où réside la compagnie.
Faire un spectacle à partir du 11/19, c’est continuer sur notre
histoire propre. C’est raconter ce qu’on y fait et ce qui nous a
amenés et tout… Le texte, la danse et le cirque. Le comédien,
l’acrobate et le danseur. Les artistes qui prennent à bras le
corps l’histoire du 11/19 – cet ancien site minier reconverti
en Fabrique de spectacles – la portent à bout de bras, la
mettent en jeu dans l’imbrication des corps, la mise en péril,
le dépassement, l’épuisement, pour la conjurer, en être à la
hauteur, la défier, se l’accaparer.
De toute façon, on ne pourra pas tout dire et comme toujours
on n’en sortira pas indemne.
Guy Alloucherie
À la fois pointu et tout public,
accessible et sans complaisance,
cet acte de théâtre physique et
engagé évite très subtilement
de mordre sur la ligne du trash
et des provocations faciles
pour travailler à l’endroit de
la puissance contenue, de
l’engagement indéfectible à
l’idée d’œuvre populaire. En
alliant ainsi recherche artistique
et action culturelle, geste militant
et représentation, le metteur en
scène (fils d’un mineur de fond)
prend fait et cause pour les plus
défavorisés, élabore un spectacle
à la fois joyeux et vigoureux
dont la portée politique trouve le
chemin de nos cœurs et de nos
consciences.
M. PIOLAT SOLEYMAT
LA TERRASSE 2007
vendredi 23 novembre 2007 à 20h30

Documents pareils