Le jeu vidéo, nouvelle terre promise des comédiens et des doubleurs

Commentaires

Transcription

Le jeu vidéo, nouvelle terre promise des comédiens et des doubleurs
Le jeu vidéo, nouvelle terre promise des comédiens et des doubleurs
?
Depuis pas mal d’années maintenant l’industrie des jeux vidéo est un élément
incontournable de nos loisirs. Sa sophistication croissante tend à la pousser à devenir un
média culturel mais également à être envisagé comme un débouché possible pour nombre
de professionnels du spectacle.
En mai dernier une météorite géante s’est abattue avec fracas dans le monde du jeu vidéo.
Cet aérolithe a pour nom L.A. Noire, un jeu où l’on se met dans la peau d’un détective de la
police de la « Cité des Anges » des années 1940.
Et puis le motion scan est arrivé…
Il existait déjà la motion capture, ce procédé qui permet de capter les mouvements d’un
élément réel pour les placer dans un environnement virtuel. « L.A. Noire » use
abondamment de cette technique pour donner plus de vie à ses personnages, mais surtout
pousse le réalisme encore plus loin à l’aide du motion scan. Ce que le motion scan
accomplit, c’est de scanner et modéliser directement la tête d’un acteur, de conserver la
performance en l’état. Cette technique permet d’enregistrer la voix des comédiens en direct
afin de s’éviter tout mauvais doublage qui nuirait à l’un des points clé du jeu, la véracité des
réactions des témoins lors des interrogatoires. Les acteurs dont le visage a été scanné sous
tous les angles ne sont pas non plus de parfaits inconnus, mais des acteurs de séries
connues. Le rôle du héros, le détective Cole Phelps, est tenu par Aaron Staton, alias Ken
Cosgrove dans Mad Men. Des comédiens de Fringe, Heroes ou encore Les Experts
participent aussi au casting.
Pendant ce temps en France
Un jeu ne se double pas comme un film, comme l’explique Cécile Irlinger, responsable
développement et localisation jeu vidéo à La Marque Rose (1), leader français dans le
domaine du doublage des jeux : « Dans le jeu vidéo, on travaille un peu à l’aveugle on ne
reçoit que peu d’images du jeu et des infos sur le contexte par morceaux avec quelques
répliques en anglais, au rythme du développement du jeu. » «Travailler sans bande rythme
et imaginer la situation avec l’aide du directeur artistique et de ce qu’ils entendent en
anglais », voilà ce qui attend un comédien tentant l’aventure. La raison en est simple, les
jeux vidéo sortent en simultané dans le monde contrairement aux films et la crainte du
piratage pousse les développeurs à vouloir faire tout en même temps, à charge pour les
doubleurs de se débrouiller avec ce qu’on leur donne.
Tous les développeurs de jeux ne tiennent pas d’ailleurs à un doublage, une localisation
dans le jargon, de leurs produits. Le jeu en V.O avec sous-titres a tendance à sonner plus
Découvrez d'autres articles sur ce sujet sur www.profession-spectacle.com | 1
Le jeu vidéo, nouvelle terre promise des comédiens et des doubleurs
?
authentique chez certains joueurs. Mais, comme le souligne Cécile Irlinger « si
contrairement aux jeux d’enfants, tous en français, le jeu destiné à un public adulte a plus
tendance à se partager entre V.O. et V.F., le public français a besoin de plus de localisation
par rapport à d’autres publics comme en Europe du nord. » et d’autre part, « Des
développeurs tiennent à se positionner sur les marchés locaux et avoir une audio de qualité.
»
Ce que doit être un bon comédien de jeux vidéo
Un bon comédien de jeu vidéo, c’est déjà un bon doubleur. « L’essentiel des doublages sont
faits par des comédiens de doublage cinéma et télé. Cependant certains comédiens
commencent par le jeu vidéo et l’animation pour ensuite aller vers le cinéma. ». Connaître
l’univers des jeux vidéo est forcément un plus pour mieux connaître les différentes
intonations et enchaîner les types de répliques. Il n’existe pas encore de comédiens
spécialisés dans les types de jeu et ceux-ci ont le choix, notamment l’été, puisque entre juin
et octobre les jeux vidéos sortent les uns après les autres pour être sur les présentoirs avant
Noël. « C’est un challenge pour nous de trouver des comédiens sur Paris en août car la
plupart sont en vacances et nous sommes en pic de production », avoue Cécile Irlinger.
Certains acteurs connus se sont prêtés au jeu comme Emma de Caunes ou Vincent Cassel.
Si un jeu de la qualité de L.A Noire n’est pas encore prévu prochainement par des
développeurs français de jeu vidéo, notamment à cause du coût du motion scan et de la
motion capture, l’idée fait son chemin et le doublage aura besoin des comédiens
francophones les plus talentueux.
(1) Droits réservés
Tweet
Découvrez d'autres articles sur ce sujet sur www.profession-spectacle.com | 2