quelles perspectives d`avenir - Chambre d`agriculture du Bas-Rhin

Commentaires

Transcription

quelles perspectives d`avenir - Chambre d`agriculture du Bas-Rhin
L’EST AGRICOLE ET VITICOLE
C H A M B R E
D ’ A G R I C U L T U R E
&
Savoir-faire
Terroirs
V1
Chambre d’Agriculture du Bas-Rhin
www.bas-rhin.chambagri.fr
MAET périmètres de captages
A Noter
La campagne de souscription
aux mesures MAET captage est lancée
• FESTIVAL DE L’ÉLEVAGE
Deux jours pour
découvrir l’élevage
La campagne d’information et de souscription aux mesures agri environnementales territorialisées (MAET)
a commencé. Si les mesures proposées ne changent pas, pour certains captages ce sera la dernière année
de contractualisation. De nouveaux captages, Bietlenheim, Saasenheim et Gerstheim, intègrent le dispositif.
La campagne d’information concernant les MAET captages a débuté
et les souscriptions pourront se faire
jusqu’au 15 mai avec le dépôt des
dossiers Pac. Concernant le département du Bas-Rhin, une liste des captages d’eau potable prioritaires a été
définie. Elle recense l’ensemble des
captages prioritaires qu’ils soient Grenelle, SDAGE 1 ou SDAGE 2 (degré
de priorité). Ces captages présentent
une vulnérabilité importante ou des
dégradations de la qualité des eaux
soit vis-à-vis des nitrates, soit des produits phytosanitaires, voire des deux.
Les captages concernés en 2011 figurent dans le tableau ci-dessous.
Trois captages se sont rajoutés au
dispositif en 2011, il s’agit de Bietlenheim, Saasenheim, Gerstheim sur
lesquels un diagnostic agricole a été
préalablement réalisé en 2010. Une
présentation des résultats du diagnostic a été effectuée lors des réunions
d’informations.
Quelles mesures seront proposées ?
Le tableau ci-dessous présente une
synthèse des mesures auxquelles on
pourra souscrire et le niveau d’indemnisation qui sera versé annuellement
sur une période de cinq années.
Ne pourront être souscrites que
les mesures concernant la problématique locale et les parcelles
situées à l’intérieur des aires d’alimentations des captages. Les compensations financières des mesures relatives
à l’agriculture biologique sont des
minimums. Pour connaître les mesures
précises proposées sur
votre captage, il faut vous
renseigner auprès de
l’animateur Agri-Mieux
de votre Adar.
La dernière année
de contractualisation
pour les captages les
plus anciens
La possibilité de souscrire
des MAET est limitée
dans le temps. Au bout
de trois, voire quatre
années d’animation un
bilan des engagements et
du niveau de souscription
est réalisé par les services
de l’état. Cette situation concerne les
captages les plus “anciens”, à savoir
Beinheim-Neuhaeusel-RoeschwoogHerrlisheim-Mommenheim et Barr
Zellwiller. Un niveau de contractualisation important évitera l’instauration
de mesures réglementaires plus restrictives ou le classement de la zone
en ZSCE (zone soumise à contrainte
environnementale).
La souscription à des mesures MAET
engage l’agriculteur à respecter des
mesures complémentaires dans le
cadre de la conditionnalité des aides
Pac.
Cas particulier du bassin d’alimentation de la Souffel : même si on n’est
pas dans la même configuration réglementaire que, pour un périmètre de
captage, la mesure réduction de l’utilisation des herbicides est aussi proposée sur l’aire d’alimentation de la
Souffel relatif aux eaux superficielles.
L’ensemble des agriculteurs exploitant des terres dans ces aires d’alimentations ont été destinataires d’un
courrier leur présentant les différentes
mesures, des réunions d’informations
ont aussi été organisées pour les
captages les plus récents. Un conseil
individuel et un accompagnement
administratif avant la signature et
l’engagement aux MAET peuvent être
délivrés par le conseiller de l’Adar.
Rémy Michaël,
service environnement-innovation
tél. 03 88 73 20 20
[email protected]
Sur l’opération Ferti-Nord Alsace, un
diagnostic agronomique a été réalisé
en 1999, avec pour but d’analyser les
caractéristiques du milieu naturel et
les pratiques agricoles afin de mettre
en évidence les principales sources
de risques de fuites des nitrates vers
la nappe.
Cette étude montre un excédent
moyen azoté de 35 u/ha, dû à la surfertilisation du maïs et à la sous-estimation des fournitures des déjections
animales, mais aussi à la non-prise en
compte du type de sol, au manque de
fractionnement des apports ou encore
à une gestion inadéquate de l’interculture.
L’étude hydrogéologique a mis en
évidence la contamination des eaux
souterraines de la bande rhénane
nord par les nitrates, apparue dans
Les actions et les évolutions
Depuis le lancement de l’opération,
11 années se sont écoulées. La principale problématique au départ, à
savoir l’azote, a été traitée à travers
différents sujets. Ces expériences ont
permis l’acquisition de références qui
ont pu être transmises aux agriculteurs
pour amorcer un changement des
pratiques dont les résultats, en termes
d’amélioration de la qualité de l’eau,
ne seront pas immédiats, mais nécessiteront quelques années pour être
matérialisables.
En étudiant l’historique des actions de
l’opération, on se rend compte qu’elle
s’est réorientée vers la problématique
• FNEL - LES TERRES
À L’ENVERS
Inscriptions au
Marché du terroir
• FORMATION
Le 1er février dernier s’est tenu le comité de pilotage de l’opération Agri-Mieux
Ferti-Nord Alsace pour faire le bilan de l’année écoulée et valider les orientations futures.
Tour d’horizon.
Le contexte
Pour plus d’informations, contacter Michèle
Gerst au 03 88 19 55 92.
Pour plus d’informations sur les modalités
d’inscription, vous pouvez contacter Aude
Forget au 03 88 19 55 95 - [email protected] jusqu’au 5 mai.
Quelles perspectives d’avenir ?
les années 1980, avec des concentrations dépassant les 20 mg/l et qui
s’est poursuivie jusqu’à ce que certains secteurs dépassent les 50 mg/l.
Les cours d’eau drainant un volume
important d’eau de nappe peuvent
être contaminés des années durant
lorsque la nappe est chargée en
nitrates. En outre, on détecte de nombreux pesticides dans la nappe, dont
les concentrations peuvent localement
dépasser la limite de potabilité. Pour
y remédier, l’opération Ferti-Nord
Alsace a été lancée en 2000.
Les samedi 7 et dimanche
8 mai, rendez-vous au
plan d’eau de Brumath pour
découvrir l’élevage basrhinois. Au programme,
présentation des plus beaux
spécimens à travers les
concours prim’holstein et
simmental, challenge interrégions, présentation des
races allaitantes, présentation
des ovins, concours de
traite, défilé des enfants et
soirée tartes flambées. Vous
pourrez également observer
un impressionnant parc de
matériels agricoles haut de
gamme.
Les Terres à l’Envers, finales
nationale et européenne de
labour, se dérouleront du
16 au 18 septembre à
Oberhausbergen. Le Marché
du terroir se situera dans le
pétale Alsace au cœur du site.
L’ensemble des producteurs
fermiers alsaciens vont être
sollicités pour y participer
afin de vendre leurs produits
et de promouvoir leur
savoir-faire et leur terroir. Le
nombre de visiteurs attendu
est de l’ordre de 60 000 à
100 000 personnes.
L’opération Agri-Mieux Ferti-Nord Alsace
Les opérations Agri-Mieux expérimentent une voie d’action non réglementaire puisqu’elles s’appuient simplement sur une demande volontaire des
agriculteurs et de leurs partenaires
locaux afin de concilier au mieux pratiques agricoles, respect de l’environnement, qualité de l’eau et maintien
du revenu agricole.
- N° 15. VENDREDI 15 AVRIL 2011 . PAGE 7
phytosanitaire qui constitue la perspective d’avenir de l’opération. Ceci
se confirme par l’audit de l’opération
réalisé en 2007. Il a été relevé qu’il
serait judicieux d’effectuer un diagnostic phytosanitaire, chose faite
l’année suivante.
En effet, on constate une évolution des
molécules phytosanitaires dans les
points de mesure. Un certain nombre
d’actions a déjà été mené, mais il
reste de nombreuses pistes à étudier
(traitements en réduction de doses,
bas volumes, désherbage mixte…)
pour arriver à une amélioration de la
qualité de l’eau, comme en témoignent
les actions renforcées menées dans les
périmètres de captage de Neuhaeusel, Roeschwoog et Beinheim, qui présentent des problématiques phytosanitaires. Suite à un diagnostic complet
de la situation de chaque captage,
un état des lieux approfondi des pratiques agricoles est réalisé, suivi d’une
proposition de plan d’actions. Celui-ci
relaie les dispositifs d’intervention
nationaux et propose des interventions
spécifiques complémentaires. Cette
démarche s’inscrit dans le cadre du
“protocole départemental d’intervention en périmètre de captage” construit
en partenariat avec le Conseil général
et l’Agence de l’eau.
Pour illustrer le fonctionnement de
l’opération, voici quelques indicateurs
pour l’année 2010 : 12 réunions
techniques organisées, 485 participants aux réunions ou aux différentes
actions proposées comme les rendezvous bout de parcelles, les reliquats,
les Jubil… mais aussi un engagement
fort depuis 2008, dans les mesures
agro-environnementales territorialisées (MAET). C’est-à-dire : 16 personnes engagées dans la mesure
réduction de l’indice de fréquence de
traitement (IFT) de 40 % à hauteur de
548 hectares, neuf personnes pour
la mise en place de trichogrammes
avec 393 hectares, une personne en
conversion à l’agriculture biologique
avec 18 hectares et cinq personnes
pour la mise en place d’un couvert
herbacé avec 24,5 hectares.
C’est dans cette optique que l’opération Ferti-Nord Alsace va se poursuivre dans les trois prochaines
années ; à savoir cibler le conseil
sur des secteurs identifiés comme les
aires d’alimentation des périmètres
de captage ou les zones d’actions
renforcées (ZAR).
Patrick Rohrbacher,
service environnement innovation
tél. 03 88 73 20 20
[email protected]
Accueillir un groupe
d’enfants sur
son exploitation
Cette formation de deux jours
aura lieu les jeudi 5 et
lundi 9 mai. Elle s’adresse
aux exploitants accueillant
des groupes d’enfants
dans le cadre d’une ferme
pédagogique du réseau
Bienvenue à la ferme ou de
manière plus ponctuelle lors de
visites de classes ou des portes
ouvertes par exemple.
Au programme : identification
des attentes et des besoins
des publics accueillis,
méthodologie pour concevoir
et réaliser des visites et des
activités sur son exploitation,
techniques de communication
vers les enfants, aspects
économiques et réglementaires
et l’organisation, la promotion
et le suivi.
Elle sera animée par JeanChristophe Marche, conseiller
pédagogique à la Communauté
urbaine de Strasbourg et
Aude Forget, de la Chambre
d’agriculture.
Pour plus d’informations, vous pouvez
contacter Aude Forget au 03 88 19 55 95.

Documents pareils