Programme SESAME

Commentaires

Transcription

Programme SESAME
 Programme SESAME Madagascar / Antananarivo 1 Contexte : Les bacheliers défavorisés échouent massivement dans leurs études supérieures Seuls 38% des élèves d’année 1 dans les établissements supérieurs malgaches sont admis en année 2. Ce taux, très faible, masque par ailleurs une inégalité sociale forte : les élèves défavorisés, c’est-­‐à-­‐dire n’ayant pas le soutien financier, culturel ou social adéquat, ne réussissent qu’exceptionnellement des études supérieures et sont donc exclus des métiers porteurs et des postes à responsabilités. 2 Objectifs du programme SESAME 2.1 Objectif 1 : Créer une année préparatoire supérieure pour les élèves défavorisés Le programme SESAME vise à ce que des bacheliers défavorisés malgaches dotés d’un fort potentiel (capacités intellectuelles, motivation, moralité, âge, etc.) réussissent leurs études supérieures, leur insertion professionnelle et leur développement personnel. Le programme SESAME prévoit de créer à Antananarivo une année préparatoire d’un an pour 48 bacheliers défavorisés (parité garçons/filles) répartis en une filière scientifique et une filière littéraire. Ils sont sélectionnés parmi un réseau de lycées partenaires. En 2015 ou 2016, les effectifs doubleront ou tripleront. L’enseignement est assuré selon les principes du LMD par une équipe de 7 enseignants formés. Le programme est celui-­‐
ci d’une « L0 » (« L zéro »), c’est-­‐à-­‐dire ni celui d’une Terminale, ni celui d’une première année de licence (L1). L’hébergement est organisé en foyer étudiant sous la supervision d’éducateurs formés. A l’issue de l’année préparatoire, les étudiants bénéficient en complément de leurs études supérieures d’un soutien éducatif, scolaire, social et financier jusqu’à leur insertion professionnelle. 2.2 Objectif 2 : Soutenir les lycées et établissements supérieurs Le programme SESAME développe des outils pédagogiques qui sont mis à la disposition des lycées et établissements supérieurs partenaires : -­‐
-­‐
-­‐
-­‐
Pédagogie de « liaison post-­‐bac » : outils d’aide à l’orientation scolaire et professionnelle, séminaires d’intégration dans le supérieur, modules de développement des compétences nécessaires dans le supérieur (prises de note, études en autonomie, etc.) Aide à la mise en œuvre de la réforme LMD par la démonstration d’un système expérimental LMD (semestrialisation, crédits, tutorat, etc.) et l’apport d’outils de gestion et d’outils pédagogiques adaptés au système LMD Education affective et sexuelle (parcours EVA) Outils de gestion d’internats et de foyers étudiants 3 Réalisations du Programme SESAME Les travaux de réhabilitation du bâtiment ont été terminés fin août 2013 (cloisons, menuiseries, électricité, plomberie, etc.). Il s’agit d’un bâtiment d’environ 550 m2 sur 4 niveaux loué pendant une durée de 3 ans. Le bâtiment, appelé « Gilpin », est situé en plein cœur d’Antananarivo (Ampandrana). La première promotion a été accueillie au complet le 6 octobre 2013. Les contenus de formation étaient prêts et l’équipe (professeurs, éducateurs, administration) était constituée et formée. Aucun étudiant ne s’est désisté depuis la rentrée. La sélection des 48 étudiants a été permise par le partenariat efficace avec 13 lycées (publics ou privés) qui ont effectué une efficace présélection des élèves (âge, niveau scolaire, niveau socio-­‐économique). La phase finale de la sélection (test de niveau, entretien de motivation avec l’élève et ses parents, arbitrages, etc.) a été menée par SESAME. Le matériel (lits, tables, bureaux, etc.) a été installé fin septembre 2013. La salle informatique (24 postes) a été équipée fin novembre 2013. Une collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES) a été initiée en novembre 2013 pour organiser en décembre 2013 des ateliers de profilage des étudiants à l’entrée en L1. 4 Responsables Le programme SESAME, financé sur fonds privés, est porté par l’association malgache PROMES, qui bénéficie de l’assistance technique de l’association française IECD (www.iecd.org). Ces deux associations collaborent déjà depuis 2006 dans le cadre du programme CERES à Fianarantsoa, qui consiste notamment en une année préparatoire ouverte aux collégiens ruraux à fort potentiel et qui souhaitent intégrer les meilleurs lycées de la ville de Fianarantsoa.