darty paris ile de france comite d`entreprise

Commentaires

Transcription

darty paris ile de france comite d`entreprise
DARTY PARIS ILE DE FRANCE
COMITE D'ENTREPRISE
ETAIENT PRESENTS :
. Jean-Pierre
LA,NZET'II
DirecteurGénéral
Présidentdu Comité d'Entreprise
* Représentants du personnel élus titulaires :
. Claude
GARRIGOU
KOTORI
.Zaim
LEVEILI/,RD
. Jean-Pierre
LIBON
. Armand
. Monique
M'BAREK
. Olivier
SOUFFIR
* Représentants dupers
. Abdelouahab
. Fabrice
. Thierry
. Serge
. Philippe
. Bernard
. Gino
. Pierrick
:
AISSAOUI
ATTEI."ANN
BISSON
BOUAKIL
DALL'ARA
PAGIS
TOME
VILLETTE
* Autres participants:
.
. Lucien
. Bernard
.Théo
. Gérard
BISMUTH
COUP
COI/.CICCO
Représentantsyndical C.A.T.
ReprésentantsyndicalC.G.C.
Représentantsyndical C.G.T.
DEBOUT Directeur Général Adioint chargédes RessourcesHumaines
ABSENTS EXCUSES:
. Bernard
.Zahir
. Djéma
. Abderrahim
. Philippe
. Patricia
. Jean-Jacques
. Alain
. Valérie
. Rachida
. Patrice
. Philippe
BACOT
BOUDERBAI.A,
CHAIB
CHIKH
DALL'ARA
FREMIOT
PARTOUCHE
PECQUENARD
RIOT
ROUAI
ROUSSEAU
SENIA
DEROULEMENT
DE I-A REUNION
Début de la réunion : 9 heures45.
Pour ce premier Comité d'Entreprise après les congés d'été, Monsieur Jean-Pierre
LANZETII souhaite une bonne reprise aux membres du C.E.
Monsieur Jean-PierreI,ANZETTI informe les membres du C.E. du décèsaccidentel,
dans un accident de moto, d'un technicien d'atelier du SAV d'Orgeval le mercredi 3o
août. Cet accident s'est produit lors du trajet de retour de Monsieur Régis GUILLON,
à son domicile, après sajournée de travail. Il laisse une veuve et deux enfants de rz et
16 ans. Le Comité d'Entreprise se joint à Messieurs TANZETTI et DEBOUT pour
présenter leurs condoléancesà sa famille. [æs démarches ont immédiatement été
effectuéespour venir en aide à sa famille notamment pour le versement du capital
décèsprévu par le régime de prévoyance.
Monsieur Gérard DEBOUT distribue, aux 6 délégués slmdicaux des organisations
syndicales représentativesdans l'entreprise, le projet d'accord d'entreprise relatif au
travail de nuit des collaborateurs du pôle numérique de I'UES DARTY PARIS ILEDE-France.
I . APPROBATION
zz JUILLET zoo6
DU PROCES.VBRBAL DE I-A REUNION PLENIERE DU
En raison de la période des congés,le procès-verbalde cette réunion n'a pu être
rédigéà temps. Son approbationest reportéeà la réunion plénière de fin septembre.
II . INFORMATIONS
DIRE,CTION GÉNÉRALE LIÉES A L'ACTUALITÉ
II - r. Aetivité commerciale
A. Résultats dejuillet
zoo6
Les résultats enregistrés en juillet 2c,c,6se traduisent par les évolutions suivantes en
chiffre d'affaires piècesmajeurespar rapport à l'historique et au budget.
à En T.L.M. : + 15,31Y" par rapport à I'historique et + 9,425 millions C
par rapport au budget.
{ En E.L.A. : + 6,45 %opar rapport à l'historique et + r,L7g millions C par
rapport au budget.
Au cumul T.L.M. + E.L.A. : + 11,3Yopar rapport à l'historique et + 4,604 millions €
par rapport au budget.
Les accessoiresmarquent une bonne progressionà + 8,4%opar rapport à l'historique
et réalisentune performanceà + o,r4r millions C par rapport au budget.
Monsieur Jean-Pierre I,ANZETTI apporte les commentaires suivants par familles de
produits.
La bonne performance de CA globale s'explique par une évolution positive des flux
clients qui s'accompagned'une amélioration des taux de concrétisation et des PVM.
Le chiffre d'affaires continue d'être très fortement porté par les
performancesde la famille TV.
La famille vidéo montre un écart significatif entre des volumes qui sont
bons mais un PVM très dégradé. Les camescopes,après une période de
forte dégradation, montrent un redressementdes volumes de vente.
Toutes les familles du son, à l'exception des baladeurs numériques,
sont fortement négatives en volume. Par contre, le PVM moyen est
positif.
En micro informatique,les performancesen volume sont très positives
dans la quasi totalité des familles. Les baisses de PVM relativisent la
performance volume mais permettent cependant de constater une
évolution positive de CA de presque ro points.
r
En téléphonie,le GSM restedécevant.
En GEM, la performance globale est bonne grâce aux très fortes ventes
de climatiseurs et de froid. Le lavage et la cuisson sont en dessousde
l'historique et du budget en volume et en PVM.
En PEM, la performance globale est bonne. Les ventes de ventilateurs
ont été, comme pour les climatiseurs, excellentes.Les familles hygiène
et cuisine montrent égalementde bonnes performances.Les volumes
de vente d'aspirateurssont égalementbons même si l'on constateune
dégradation du PVM.
En accessoires,la performance globale est bonne avec une mention
particulière pour les ventes d'accessoiresblancs. Les performances
répétéesdes accessoiresdepuis plusieurs mois semblent indiquer que
la culture accessoiress'est installée dans les réflexes des équipes de
vente et que les efforts déployésportent leurs fruits.
Le point négatif du mois réside dans la décroissancede presque un point du taux de
marge brute qui se traduit, malgré la bonne performance en CA, par un résultat
d'exploitation à peine supérieur à l'historique et juste au niveau du budget. Les ventes
de climatiseurs et de ventilateurs ont heureusement permis de sauvegarder le
résultat.
B. Tendances commerciales d'août zoo6
La tendance du mois d'août est très semblable au scénario du mois de juillet à
l'exception des ventes de climatiseurs et de ventilateurs qui se sont .<arrêtés ,t
compte tenu de I'inversion climatique.
Les ventes de TV restent bonnes ce qui montre un renouvellement du parc
indépendant des surperformances créées par un événement médiatique comrne la
coupe du monde de football. Ce processus de renouvellement de parc dewait se
poursuiwe mais il s'accompagne de la dégradation constante des PVM. Les
performancesen lavageet en froid sont bonnes et contrairement à ce qui s'est produit
en 2oo5, nous abordonstrès précocementla saisondu ,. back to school >>avecde très
bonnes performances en micro informatique et en accessoires.Malheureusement,
compte tenu des taux de marge sur la micro informatique et des volumes de vente,
I'effet mix sur la marge globale dégraderacelle-ci.
Indépendamment de cette dégradation de marge, le principal sujet d'inquiétude
réside dans la très forte activité de la liwaison et le portefeuille de clients à liwer. Les
très bonnes performancesen GEM et en grands écransTV sont très positives mais
elles ont aussi pour conséquencede créer des prises d'ordre de liwaison équivalentes
à celles du mois de décembre 2oo5. Une prise de commande ne constitue qu'un
espoir de CA tant que le produit n'a pas été liwé. Il faut faire face à fin août à environ
15ooo clients à liwer ce qui se traduit par des délaisde +8 h et parfoisTzh..
Toutes les solutions possibles sont envisagéespour résorber ce portefeuille au plus
vite car sa persistancerisque de pénaliser I'activité commerciale en décourageantnos
clients à l'annonce d'un délai de liwaison trop long ou même de se traduire par des
annulationsde commande.
Les principalespistes à l'étude concernentle recours exceptionnelà la mise en place
de semaines hautes supplémentaires associé à du travail le dimanche pour le
destockagede I'entrepôt et/ou le recours à des liwaisons décaléesen fin d'après midi
et en soirée avecune double rotation de camions.
Un membre du C.E. demandes'il n'est pas possibled'utiliser le renfort de vacataires.
Monsieur Jean-Pierre LANZETTI indique que le recours à des vacataires ne permet
pas de solutionner la liwaison des produits concernéscar leur installation et mise en
service nécessitentque ce soit effectué par des professionnels et ne se traduisent pas
par de la
dépose qui pénaliserait notre image de service. L'utilisation de
"
"
vacataires ne peut s'envisager que pour des produits qui, technologiquement, sont
simples.
En fonction de la ou des solutions à mettre en æuwe le Comité d'Entreprise sera
éventuellementconsulté pour la mise en æuvre de mesuresexceptionnelles.
4
II - z. Activité SAV
est à - 1o,1 Yo pat rapport à
En TLM, le nombre d'interventions en juillet 2C,C,6
I'historique et
4 gL2 interventions par rapport au budget avec la répartition
%o par rapport à I'historique en brun, - 8,5 Yo par rapport à
tg,5
suivante :
I'historique en blanc.
En ELA,le nombre d'interventions global est à - 26,3 %" par rapport à l'historique et
- 3 $6 interventions par rapport au budget avec une répartition de - 26,9 %oen
brun eI - 25,2 % en blanc.
Au cumul, le nombre d'interventions TLM est à - 6 % (- 7,9 yoen brun et - 5,t %aen
blanc) et en EI-A.à - zt,6 Yo(- zt,7 % en brun et - zt,4% en blanc).
Ces chiffres sont une illustration de la modification de philosophie d.es Services
qu'engendre l'économie du numérique qui justifie notre politique d'adaptation talt
en màgasin que dans les SAV, à la liwaison et dans I'ensemble des services de
I'entreprise.
L'impact positif sur le CA du renouvellement de parc de TV se traduit en SAV par la
fortodécrôissance des interventions sous garantie et en EI-A, nous entrons de plus en
plus dans une économiedu < jetable >.
Il faut donc nous adapter dans notre organisation, nos structures et nos offres de
service pour maintenir notre standard de haut niveau de services tout en adaptant
nos coûts à ces nouvelles contraintes. La politique de rapatriement de la sous
traitance dans les centres EL,A ou d'exigence d'amélioration de qualité vis à vis des
sous traitants non réintégrables ressort de cette philosophie de Services. Pour
illustrer ce propos, Monsieur Jean-Pierre LANZETTI indique que le taux qualité carte
T du Centre de Tremblay est supérieur à 8o % pour les interventions effectuéesen
interne alors qu'il n'est que de go o/opour celles qui sont sous traitées. L'essentiel de
cette différence provient du délai. Il est donc impératif de faire progresser les sous
traitants en leur fîxant des objectifs qui permettent d'augmenter leur qualité. La
réforme du suivi et du pilotage de la sous traitance qui a êté initiée à Tremblay
répond à cette exigence.
En réponseà un membre du C.E. qui s'étonnede ce que I'entreprisen'ait pas encore
mis en place une activité de développement photo sur site, Monsieur Jean-Pierre
LANZETTI répond que le test qui a été effectué dans une autre filiale montre que la
satisfaetion client passe obligatoirement par la disponibilité immédiate des photos.
La liwaison différée par coursier n'est pas satisfaisante. Le développement sur site
avec disponibilité immédiate des photos nécessite des investissements lourds qui
posentplusieursproblèmes:
.
L'espace dans les magasins n'est souvent pas suffisant pour les
installer.
o L'amortissement du matériel est très long car le développement
proprement dit ne rapporte rien et c'est la vente des matériels et
accessoiresqui est rentable.
o Les machines à développer comportent des produits chimiques qui
posent des problèmes d'hygiène, de sécurité et de recyclage.
D'autressolutionssont à l'étude.
II -.q. Rénovation - réaménagement des sites de PARIS ILE-DEFRANCE
Magasinsde Créteil et Asnières : remplacement des climatisations
terminé.
est en cours.
MagasindesTernes : le réaménagementdu rez-de-chaussée
Magasinde la Défense: le réaménagementde la façadeest en eours'
Siègede Bondy :
o Le transfert du Centre d'Accueil Téléphonique est terminé.
o [æ transfert de la Direction des Relations Consommateursest
programmécourant septembre.
o Lapeinture est à terminer au ServicePaie de la Direction des
RessourcesHumaines.
La nouvelle entrée du siègeest en cours de finalisation.
Réaménagementdes locaux de la comptabilité en cours depuis miaoût
En réponseà une question d'un membre du C.E. qui demandele remplacementdes
écrans dans un magasin, Monsieur Jean-Pierre I,ANZETTI indique que le planning
de remplacement progressif des écranstraditionnels par des écransplats est en cours.
locaux s!'ndicaux
Monsieur Jean-Pierre I,ANZETTI indique que les locaux du Comité d'Entreprise
dewaient être réimplantés dans une partie des surfaces libérées après le
déménagement de la Direction des Relations Consommateurs. A partir de miseptembre,le bureau du C.E. pourra rencontrer le Directeur des Moyens Généraux
pour faire l'étude d'implantation.
Afin de permettre le respect de la réglementation, ces locaux bénéficieront d'une
entrée séparéepour permettre aux membres du personnel d'y accédersans passerpar
les locarx de l'entreprise. Les locaux du C.E. seront donc < isolés>t des locaux de
l'entreprise.
Quand le C.E. aura déménagê,leslocaux syndicarx pourront être réimplantés dans
les locaux actuelsdu C.E.
Ceux-cibénéficieront donc de z entrées (avant et arrière du bâtiment) indépendantes
des entrées de I'entreprise. La configuration de ces locaux permettra également de
respecterla confidentialité de contact des personnesqui s'y rendront.
II- s. Ouverture des magasins en septembre
Les magasins qui seront ouverts le dimanche ro septembre sont les suivants: St
Ouen, Châtillon, Belleville, Bondy, Orgeval, Pierrefitte, Bagnolet, la Madeleine,
Asnières, Morsang s/Orge, Creil, la Villette, Beaugrenelle, Boulogne, Ternes,
République, Sartrouville, Fresnes, Herblay, St Brice, Plaisir, Villebon, I'Isle-Adam,
Torcy, Ste Genevièvedes Bois, Passy,Montmartre, St Ouen z, St Germain.
Monsieur Gérard DEBOUT rappelle que ces ouvertures, qui pour certaines sont
exceptionnelles, relèvent de décision des Maires et pour Paris intra muros de la
Préfecturede police de Paris. Cette liste peut encore variée car certaines autorisations
ne sont pas encoreconfirmées.Dans les centrescommerciaux,nous sommessoumis
aux autorisations demandéespar les commerçants du Centre qui sont très souvent
fortement influencéespar la grande surfacealimentaire.
II - 6. Ouverture de St Germain
L'ouverture du magasin a été différée d'une semainepour des raisons de travaux et
d'installation du système informatique. Le magasin a ouvert sans campagne de
communication particulière. La communication démarrera le 3o août (Parisien
Libéré et affichage) et une campagneradio sera faîte au cours de la première semaine
de septembre.
Monsieur Jean-Pierre TANZETTI indique que le démarrage du magasin est
satisfaisant mais le wai démarrage se situera plutôt en octobre au moment de la
rentrée universitaire.
Les performances sont très bonnes en crédit, ventes liées et PSE et les clients
apprécient particulièrement la prise en charge de tous les actesliés à la vente par un
interlocuteur unique. Les mutations de produits sont un peu difficiles car c'est un
quartier à circulation et stationnement très réglementésmais la situation s'améliore
progressivement.
Certains membres du C.E. qui sont allés visiter ce nouveau magasin indiquent que
c'estun très beau magasinqui est prometteur.
Un membre du C.E. fait remarquer que dans le magasin de Vélizy, il y a confusion
pour les clients entre les ventes réaliséesà partir du catalogue (TLM Blanc) aveeles
éxclusivités Internet. Monsieur Jean-Pierre I-ANZETTI indique que l'ouverture du
magasin de St Germain a permis d'identifier cette anomalie. Elle fait l'objet d'un
développementinformatique pour être corrigée rapidement car cette confusion entre
vente en magasin et vente par Internet n'est pas cohérente.
II - z. Point à date Bezons
Les investissementsétant acceptéset le bail signé, les travaux d'aménagement vont
pouvoir commencer. Le Comité d'Entreprise sera consulté fin septembre sur le
planning d'implantation des activités dans ce nouvel établissement. Nous nous
èfforcerons de présenter un plan global si les incertitudes qui subsistent encore sont
levéesd'ici là.
II - 8. Rappel de la date d'inventaire
La date d'inventaire est fixée dans la semaine 38. L'inventaire pièces majeures
s'effectuerale jeudi zr et celui des accessoiresle samedi 23 ou le dimanche 24 pour
les magasinsouvertsle dimanche.
C'est le 3èmeinysntaire découpé en z étapes. Cette procédure nouvelle qui a donné
d'excellents résultats sur le plan de l'organisation et de la qualité représente
également moins de contraintes de pénibilité pour les collaborateurs notamment par
rapport à I'heure de fin d'inventaire.
II - q. Accord de branche sur les rémunérations
Monsieur Gérard DEBOUT présente l'accord, signé le zo juin 2006, sur les
rémunérations minimales conventionnelles.
Cet accord a êté signé par les fédérations syndicales CFDT, CF|C et CGT et par la
fédération patronale FEDELEC. Monsieur Gérard DEBOUT précise que la date
d'application est prér,ue au 1eroctobre, mais qu'il sera nécessaire,pour que son
application soit effective, que I'arrêté d'extension soit publié au Journal Officiel.
numerlque
La dernière réunion de négociation a eu lieu le mercredi go août. Le document
soumis à la signature a été remis par Monsieur Gérard DEBOUT aux délégués
syndicaux pour une date de signafure le 8 septembre. Quand cet accord sera signé, il
sôra soumis à la consultation du Comité d'Entreprise. Cette consultation aura
probablement lieu fin septembre.
vue du lancement de la DARTY BOX
Monsieur Gérard DEBOUT présentele planning de formation DARTY BOX pour les
collaborateurs des magasins et des SAV. Ces formations qui sont prévues
échelonnées sur 7 semaines représentent le plus vaste plan de formation que
l'entreprise ait eu à mettre en place.
Il n'y aura pas de formations organiséespendantla semainede I'inventaire.
Tous les formateurs sont mobilisés pour réaliser ce plan qui s'effectueradans les sites
de:
.
Bercy pour les SAV,
o Pierrefitte, Orgeval, Morsang, Champigny et Bondy pour les magasins et
comptoiristes SAV.
Compte tenu de la mobilisation exclusivedes formateurs internes sur la réalisation de
ce piogramme,les autresformations sont reportées.Seulesles formations spécifiques
à la logistique et aux techniciens SAV sont maintenues.
La plupart des formations ont lieu pendant une journée sauf pour les hot liners
techniques de Bercy pour lesquels elle sera de 9 jours et pour la hot line
administrative de Montreuil qui sera de 4 ou ro jours.
Il est prélu de former environ l Soo personnesdans le cadre de ce programme.
Par ailleurs, un plan de communication interne est mis en place. Une première BD
individuelle a été remise à chaque collaborateur (Monsieur Gérard DEBOUT en
distribue un exemplaire à chaque membre du C.E.). Ce premier envoi sera suivi
d'autres communications au fur et à mesure du rapprochement de la date de
lancement.
CHSCT: réunion extraordinaire: vendredi 1erseptembreà ro h
CHSCT:vendredi z9 septembrezoo6 à ro h
o
Négociation accordNAO : lundi 16 octobre 2006 à rr h
o
Commissionéconomiquedu C.E. : mardi 17octobre zoo6 à ro h
D'ENTREPRISB
III - T.DESTINATIONS ETE ZOO6
Bulgarie
du z9 juillet au rz août
du rz au 26 août
40
40
participants
III - Z. BEN-HUR
.
.
Vendredi z9 septembre2006 au Stadede France
Tt inscrits
III - g. PECHE EN MERA DIEPPE
Dimanche t7 septembre2006 ou reportéeau dimancheter octobreen casde
mauvais temps
o goC /personne au lieu de rrz €
. z4 inscrits
.
III - a. LOCATIONS - été zoo6
Disponibilité sur les mobile homes :
o Argelèss/Mer
o Jard s/Mer, Oléron et Sète
=
jusqu'au3o.o9.o6
l0
o Sitges(Espagne)
=
jusqu'au 3t.tz.o6
III - s. NOEL zoo6
.
Cadeaux:
Date limite de retour du bulletin-réponse : vendredi 9 juin 2006
.
Spectacle:
L'Interville des enfants- samediz décembre2006 à zo h oo
au parc des Expositions de Paris le Bourget
o Un membre du C.E. indique qu'un incident I'a opposé_au Secrétaire du
Comité d'Entreprise au sujet des horaires d'accès aux locaux du Comité
d'Entreprise.
Le Secrétaireindique que les membres du Bureau ont à préparer I'o.rganisation
des activités socialls ei culturelles et qu'ils ne peuvent être disponibles à tout
moment pour répond.re instantanément aux sollicitations impromptues des
autresmembresdu C.E.
La courtoisie requiert que les réunions de travail ne soient pas perturbées car
cela est source de déiangement dans la bonne organisation _du travail et
générateursd'erreurs. Il inâique qu'il est en général très disponible mais, qu'en
ionction des sujets,une planification des rencontres est nécessaire.
Il signale par ailleurs, que le motif de I'incident est également ., I'emprunt >>sans
autùisatiôn d'un clavier de micro ordinateur appartenant au C.E. par ce
membre du C.E. égalementdéléguésyndical.
Les autres membres du C.E. s'étonnent de ce que cette même personne qui a,
dans le passé,été si prompte à menacerde saisir la justice_pour une disparition
de paquets d'enveloppesvierges dans les locaux du C.E., alors que cet acte était
utt redite une plaisànterie, agisse de cette manière. La contradiction entre un
discours moraliiateur intransigeant et une pratique aussi opposée leur semble
surprenante.
L'intéressé indique que ce clavier n'était pas utilisé et dans la mesure où il en
Î. sien était en panne. Après un débat entre les membres du C.E.
avait besoin
"ut
sur les règles comportementalel à respecter, il est convenu et acté que le clavier
empruntâserait restitué dans les plus brefs délais.
il
Fin de séance: 12heures 15.
Le Secrétairedu
Le Président du
Comité d'Entreprise
Jean-Piene LEVEILLARD
12

Documents pareils