PLAN DE SÉCURITÉ POUR L`AUTOROUTE

Commentaires

Transcription

PLAN DE SÉCURITÉ POUR L`AUTOROUTE
FORFAIT DE L’EN A’
POUR SON MATCH FACE
À LA LIBYE
CE QUE LA FAF
N’A PAS DIT
N°3580 - JEUDI 20 JUIN 2013 - 10 DA - EDITION NATIONALE
PAGE 13
MEDELCI REVIENT SUR L'ETAT
DE SANTÉ DE BOUTEFLIKA
«ÇA ÉVOLUE
DE MANIÈRE
POSITIVE»
PAGE 03
POUR LUTTER CONTRE LES AGRESSIONS
APRÈS 10 ANS D'INTERRUPTION
PLAN DE SÉCURITÉ
POUR L'AUTOROUTE
UNE MISS ALGÉRIE
SERA ÉLUE À ORAN
PAGE 24
CONSEIL NATIONAL
EXTRAORDINAIRE POUR LE FFS
Betatache dévoilera
demain son équipe
PAGE 03
ALGÉRIE-FRANCE
Signature d’un
programme d’action
dans l’éducation
PAGE 03
TENSION SUR LES PRIX DES
PRODUITS ALIMENTAIRES
Benaissa promet un
Ramadhan clément
PAGE 05
FONCIER INDUSTRIEL
Le FCE fait
ses propositions
PAGE 05
C’est un mode nouveau de la criminalité. Le phénomène des agressions sur les axes routiers est
très pris au sérieux par les pouvoirs publics .Un Plan qu’on dit «exceptionnel» visant la lutte
contre ce phénomène sur certains axes de l’autoroute Est-ouest, est mis en œuvre par le Commandement de la Gendarmerie nationale. C’est ce qu’a déclaré mardi à Oran le représentant de ce corps de
sécurité lors d’une journée d’études sur "Les jeunes, la criminalité et la justice en Algérie".
Lire en page 04
ORAN
27 16
Lever du soleil
Coucher du soleil
Humidité
Vent Sud Ouest
05h47
20h21
53%
24,14 km/h
Alger
Constantine
Annaba
Ouargla
Mostaganem
Béchar
26-16
31-14
25-16
42-24
29-16
38-24
RAPPORT ÉCONOMIQUE
ET SOCIAL
Le CNES défend
le gouvernement
PAGE 05
INDEX
ZONE...................................02 CENTRE....................................09
ACTUALITES..............03,04,05 SPORTS......................10,11,12,13,15
ORAN........................................07 SOCIETE.....................................17
OUEST............................................08 DETENTE..................................22
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
02
HABITAT
Les entreprises
défaillantes seront
sanctionnées
L
es entreprises de construction ne respectant
pas les délais de réalisation seront ’’lourde
ment’’ sanctionnées et interdites de tout projet
de logements à l’avenir, a averti, mardi à Alger, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme Abdelmadjid Tebboune. ’’Nous avons transmis dernièrement une circulaire aux autorités locales visant à sanctionner les
entreprises engagées dans la réalisation du programme de logements publics, notamment le Logement
social participatif (LSP) et les mettre dans une liste
noire’’, a déclaré M. Tebboune en marge du Forum
économique et social du cinquantenaire, organisé par
le Conseil national économique et social (CNES). Les
sanctions portent essentiellement sur le retrait de
l’agrément à certains promoteurs immobiliers et l’exclusion d’autres de tout marché dans le secteur de
l’habitat. ’’Ces entreprises sont tenues d’achever leurs
projets. Mais, tout de même elles seront sanctionnées à l’avenir. Il faut qu’elles comprennent que le
temps c’est de l’argent. Les retards ne font que des
pertes, et ce n’est pas le citoyen qui doit supporter les
carences de l’entreprise’’, a-t-il averti. Il a, par ailleurs,
appelé les entreprises à moderniser leur processus
de réalisation et leur mode de gestion en se dotant
des nouveaux moyens de construction, dont les laboratoires et les bureaux d’études. ’’Nous sommes l’un
des rares pays à avoir l’ambition de loger ses citoyens.
EDITE PAR LA SARL EDIMARCOM-DIST
Au Capital de 100.000 DA
Direction - Rédaction - Administration
16, Bd Docteur Benzerdjeb - ORAN
Tél: 041 39 84 40 / Fax: 041 39 79 92
ZONE
INTERDITE
12 cadres du ministère
des Relations avec le
Parlement distingués
D
ouze fonctionnaires du ministère des Relations
avec le Parlement ont été distingués mardi au
siège de l’Assemblée Populaire Nationale
(APN) après avoir bénéficié d’une session formative en
matière de travail parlementaire organisée par la direction générale de la formation et des études législatives
relevant de l’APN. La cérémonie de remise des prix a
été présidée par Larbi Ould Khelifa, président de l’APN
en présence du ministre des Relations avec le Parlement, Mahmoud Khedri ainsi que de nombreux députés et cadres de l’APN. Comprenant 18 mini modules,
la session de formation couvre toutes les étapes du
processus législatif, l’essentiel du travail parlementaire et des exposés qui relèvent à la fois de la culture
parlementaire et de la professionnalisation dans les
tâches ministérielles ainsi qu’un atelier sur la rédaction des textes législatifs et réglementaires. Selon le
directeur général de la formation à l’APN, Boualem Tatah, des visites de terrain étaient inscrites dans le cadre de la formation. Les fonctionnaires du ministère se
sont rendus aux différents services de l’APN, du Conseil de la nation, du Conseil constitutionnel, de la Cour
suprême et du Conseil d’Etat. Il s’agit de la première
session du genre organisée par l’APN au profit d’un
département ministériel, a rappelé M. Tatah précisant
que l’APN avait déjà invité nombre de représentants
d’organismes et institutions externes pour assister aux
ateliers et conférences.
AFFAIRE DES CADRES DE SONELGAZ
«La justice algérienne
est souveraine»
Directeur de la Publication
Abdellah BOUHALI
Conception PAO
Le Carrefour d’Algérie
Bureau d’Alger
Maison de la presse de Kouba
Tél:021 28 95 65 / Fax: 021 28 95 34
Impression Ouest
Société d’Impression de l’Ouest (SIO)
Zone Industrielle - d’Es-Sénia - ORAN
Impression Centre: SIA
Diffusion Ouest: SEDOR
ANEP Alger
01, Avenue Pasteur
Tél: 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN
Tél: 041 33 48 95 / Fax: 041 33 48 95
Siteweb: www.carrefourdalgerie.com
E-mail: [email protected]
Tous les manuscrits et les photos
remis au journal ne peuvent faire l’objet
d’aucune réclamation.
AMIS LECTEURS,
Si vous avez des infos,
des commentaires ou des réactions,
n’hésitez pas à nous écrire.
«LE CARREFOUR D’ALGÉRIE»
Rubrique Zone interdite.
Adresse: 16 Bd Benzerdjeb - Oran
Fax: 041 39 79 92
www.carrefourdalgerie.com
L
e ministre de l'Energie et des mines, Youcef
Yousfi, a indiqué lundi à Constantine, au sujet
de la prétendue mise sous contrôle judiciaire
de cadres de Sonelgaz, que la justice algérienne est
"souveraine" et que "chacun devra assumer ses responsabilités". En réponse à une question relative à des
informations rapportées par certains organes de presse nationaux sur une prétendue mise sous contrôle
judiciaire de cadres de Sonelgaz, le ministre, qui effectuait une visite de travail à Constantine, a indiqué que le
P-dg de Sonelgaz, M. Noureddine Boutarfa, "m'accompagne dans cette visite et, vous le constatez, il est serein". M. Yousfi, qui a souligné que le ministère ainsi
que tous ses cadres "se tiendront au service de la justice", s'est refusé à "tout jugement de valeurs" sur cette
affaire, avant de souligner que "personne n'a le droit de
s'ingérer dans les affaires d'une institution indépendante" et qu'il était "inadmissible" qu'on empiète sur
les prérogatives de la justice.
DURANT LE RAMADHAN
Le transport urbain
assuré jusqu' à 1h
du matin
L
e ministre des transports, M. Amar Tou a an
noncé mardi que les transports urbains travaille
ront jusqu'à 1 heure du matin durant le mois de
ramadhan prochain. Les autobus, le tramway et le
métro assureront les dessertes jusqu'à 1 heure du
matin durant le mois de ramadhan, au lieu de 11 heures du soir, pour faciliter les déplacements des citoyen
lors des veillées du mois sacré, a indiqué le ministre en
marge du lancement d'un projet de coopération en matière d'aviation civile entre l'Algérie et l'Espagne. Répondant à une question sur l'état d'avancement des travaux
d'extension du métro d'Alger, le responsable a déclaré
que pour le tronçon Hai El Badr-El Harrach, les travaux
de forage sont terminés et que l'opération de mise en
place des équipements débutera dans deux mois au
plus tard. La mise en service de ce tronçon est prévue
fin 2014 ou début 2015, a-t-il dit.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Actualités 03
www.carrefourdalgerie.com
MEDELCI REVIENT SUR L'ETAT DE SANTÉ DE BOUTEFLIKA
ALGÉRIE-FRANCE
«Ça évolue de manière positive»
Signature d’un
programme d’action
dans l’éducation
A
près avoir suscité des remous pendant plus d’un
mois, suite à une rupture
d’informations «angoissantes» sur
l’état de santé du président de la
République, après son transfert vers
Paris (hôpital militaire de val de Grâce), des nouvelles de bonne augure provenant de France incitent à
plus d’optimisme, quant à l’état de
sa santé. Ce n’est que suite à son
apparition sur les écrans de télévison, en compagnie du Premier ministre et du chef d’état majore l’armée qui lui ont rendu visite à sa résidence aux Invalides que la population a vu ses inquiétudes se dissiper. Faut-il dire là-dessus que la
manière avec laquelle «on a» géré
le dossier de la maladie du président n’était pas tout à fait sage. Encore une fois la «classe politique»
a raté la bonne note, destinée aux
meilleurs politiciens. On devrait plutôt saisir de telles occasions afin de
consolider la confiance avec ses
administrés et non le contraire. Rester pendant plus d’un mois, sans
nouvelles, du premier magistrat du
pays, laissant libre cours aux rumeurs et à l’intox du radio trottoir. Il a
fallu prendre cours, dès le début, les
véhicules des fausses informations
et autres colporteurs de zizanie. La
visite télévisée du Premier Ministre
et du CEM de l’ANP aurait été rassurante, si elle a été rendue un peu
plutôt, avant le déclenchement de
la campagne de rumeurs et d’intox.
Lors d’un point de presse, tenu le
mardi avec son homologue Espagnol des Affaires étrangères, M.
Mourad Medlci a indiqué que l’état
de santé du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "évolue
de manière positive", a déclaré mardi soir à Alger, le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci.
"L’état de santé du président
Bouteflika évolue de manière positive comme tout le monde l’a remarqué lors de son apparition à la télévision à l’occasion de l’audience
qu’il avait accordée, pendant plus
de deux heures, au Premier ministre et au chef d’état-major de l’ANP
et auxquels il avait donné ses orientations et ses directives", a dit M.
Medelci. Le ministre s’exprimait lors
d’un point de presse conjoint avec
son homologue espagnol, José
Manuel Garci-Margallo à l’issue de
leur entretien. Le président Bouteflika, avait reçu, mardi dernier en son
lieu de convalescence à Paris, le
Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le chef d’état-major de l’Armée
nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée, Ahmed Gaid
Salah. En date du 27 avril dernier, le
chef de l’Etat a présenté un AVC (accident vasculaire cérébral) et les premières investigations faites, dès
son admission à l’hôpital militaire
Dr. Mohamed-Seghir Nekkache (Aïn
Naâdja, Alger), ont révélé la nature
ischémique de l’accident sans retentissement sur les fonctions vitales, avait précisé un bulletin de santé des médecins accompagnateurs
du Président, les professeurs Sahraoui Mohcène et Metref Merzak. A
la faveur de ces explorations, une thérapeutique adéquate a été instaurée
avant son transfert à l’hôpital d’instruction
des armées du Val-de-Grâce (Paris) pour
un complément d’exploration, à l’issue
desquelles ses médecins lui ont
recommandé d’observer, à l’institution nationale des Invalides, une
période de soins et de réadaptation
fonctionnelle en vue de consolider
l’évolution favorable de son état de
santé.
B. Abdelkader
CONSEIL NATIONAL
EXTRAORDINAIRE POUR LE FFS
Ahmed Betatache dévoilera
demain son équipe
U
n mois après la tenue de son
5ème Congrès constitutif, le
Front des forces socialistes
tient demain la première session,
extraordinaire, de son Conseil national. En plus d’être un rendez-vous
organique, cette rencontre permettra au parti de faire connaître ses
positions sur un certain nombre de
questions politiques. Le premier
secrétaire national du FFS, Ahmed
Betatache, passera demain son
premier vrai test organique. Trois
semaines après avoir été désigné
premier responsable du parti par le
comité présidentiel du FFS, le député de Bouira va devoir présenter
la composante de son bureau. Peu
d’informations ont circulé sur cette
liste qui composera la direction du
FFS. Mais on sait d’ores et déjà que
des figures importantes de l’ancienne instance ne feront partie du
nouveau team. Le premier à quitter
le bureau est l’ancien chargé de
communication, Chaffaâ Bouaiche.
Le député de Béjaïa, un temps pressenti pour occuper le poste du premier secrétaire, va finalement remplacer Betatache à la tête du grou-
pe parlementaire du FFS. Par contre, Rachid Chaïbi, longtemps chargé de l’administration, pourra bien
s’occuper de la communication.
Khaled Tazaghart, le tonitruant député de Béjaïa ou encore le sénateur Moussa Tamadartaza figureront
dans le nouveau secrétariat, au
même titre que de nouveaux promus, inconnus jusque-là. Ahmed
Betatache aura fort à faire pour présenter une équipe représentative. Il
a surtout le souci d’équilibrer la
composante de son staff et faire
oublier que tous les membres de
l’instance présidentielle et lui-même
sont issus de la Kabylie. Il devra,
précisent des sources internes,
démontrer que le FFS est «un parti
national ». Une tâche ardue d’autant
plus que l’une des figures qui incarnent cette caractéristique, à savoir
Ahmed Djedaï, n’a même pas pu
être élue membre du Conseil national. Sur le plan purement politique,
le FFS ne semble vouloir changer
de cap. Depuis 2 ans, en effet, le
parti fondé par Aït-Ahmed en 1963
ne s’oppose plus frontalement au
pouvoir.
Akli Ouali
U
n programme d’action portant coopération dans
le domaine de l’éducation a été signé mercredi entre l’Algérie et la France dans le cadre du
partenariat entre les deux pays pour la période 20132017. Le document a été signé par le ministre de l’Education nationale, Abdellatif Baba-Ahmed, et son homologue français, Vincent Peillon, à l’issue d’une séance
de travail tenue au siège du ministère de l’Education
nationale. Le programme d’action s’inscrit dans le cadre du document cadre de partenariat algéro-français
qui définit les principaux axes de la relation bilatérale
2013-2017 dans le domaine de l’éducation. Il s’agit de
la poursuite du processus visant le renforcement des
capacités nationales dans le domaine de la formation
des formateurs dans les cycles d’enseignement primaire et moyen, notamment en langue française et mathématiques. Le renforcement des compétences professionnelles des professeurs d’enseignement secondaire dans le domaine de la didactique des sciences
humaines, sciences expérimentales et sciences exactes, figurent également dans ce programme. Les deux
parties ont convenu de l’évaluation systématique des
acquis des élèves et des établissements scolaires algériens, en s’appuyant sur l’expertise de différents acteurs et la généralisation de la "guidance" scolaire, qui
s’inscrit dans le cadre d’une politique d’orientation fondée notamment sur l’accompagnement de la construction des projets personnels des élèves. Il s’agit aussi
de développer la coopération inter académique pour moderniser la gestion administrative et pédagogique fondée sur la démarche de projets, le management participatif et l’utilisation des TIC. Dans le domaine des relations culturelles et éducatives, le document souligne le
renforcement de la coopération bilatérale dans l’esprit
de la Déclaration d’Alger signée le 20 décembre 2012
entre les deux pays. Pour cela, un statut conventionnel
sera défini pour l’Ecole algérienne de Paris et les deux
écoles françaises d’Annaba et d’Oran. Les deux ministères ont également décidé du lancement de projets
pilotes relatifs aux classes multi-niveaux dans l’enseignement primaire pour résoudre les problèmes de scolarisation dans les zones à faible densité de population.
Il a été aussi prévu de faire participer la direction générale de l’enseignement scolaire du ministère français de
l’Education au renforcement des capacités nationales
algériennes dans le domaine de la méthodologie de
construction, d’implantation et d’évaluation des programmes d’enseignement. Parmi les axes thématiques relevés dans le programme d’actions, figure la participation de l’Algérie à l’implantation de la langue arabe dans
les établissements d’enseignement en France.
Point de Vue
Par Mustapha HANTAZ
«Un tigre ne proclame pas sa tigritude...»
t pour terminer cette magnifique phrase
de l’auteur africain Wole Soyinka: «Il bon
dit sur sa proie et la dévore»... C’est le
propos de M.Abdelmalek Sellal au forum économique et social du cinquantenaire de l’indépendance organisé par le CNES au Club des Pins qui
a inspiré cette sorte de boutade. Mais qu’attendons-nous M.Sellal pour bondir? Comme lors des
rencontres précédentes de l’éminent aréopage,
il a été martelé de nouveau la nécessité pour l’Algérie d’aller résolument vers une économie productive affranchie de la lourde dépendance d’avec
la perfusion assurée par l’exploitation des hydrocarbures. Ces dernières représenteraient 93% de
la structure nationale des explorations! Oui, et là
encore il s’agit d’une réalité saumâtre, récurrente comme un mauvais leitmotiv, que l’on répète à
satiété depuis 40 ans...déjà! L’Algérie ne serait
pas le seul pays africain à vivre cette situation où
les richesses du sous-sol sont exploitées jusqu’à
E
ne plus pouvoir au détriment d’une orientation responsable et rationnelle vers une économie réelle,
assez diversifiée pour pouvoir résister à quelque
choc qui soit... Mais bien malin serait celui qui tenterait de livrer les explications à ce décalage entre
le discours volontariste incantatoire et l’effectivité
des réalisations sur le terrain de production. Les
importations augmentent d’année en année en volume et en coût faute de cette «incapabilité» (pardonnez ce barbarisme) à mettre sur pied une politique efficace de substitution aux importations. Nous
en sommes encore au débat antédiluvien sur la nécessité de promouvoir l’entreprenariat privé toujours
aussi démonisé et maintenu dans une inacceptable
suspicion. Et à cet égard M.Issad Rebrab du groupe
Cevital qui a fait ses preuves en matière managériale et dont les projets d’exportation, initiés, souffrent
d’inacceptables retards, pourrait en dire un bout! Les
causes de ces retards se nicheraient au bout des
couloirs interlopes d’une Administration économique
digne de jouer les premiers rôles des séries noires
de films policiers. Nous en sommes encore à questionner du bout des lèvres sur l’opportunité de la
fameuse règle-totem des 51/49 laissée par le précédent gouvernement comme un héritage empoisonné dont le bien-fondé ne se discute pas démocratiquement dans l’enceinte de l’Assemblée nationale comme il serait indiqué, mais rattaché à la
volonté d’un seul homme le président de la République ou le Premier ministre. Alors, on édulcore
encore plus le propos. L’on assure qu’il ne sera
pas touché au principe sauf peut-être pour la PME...
dans une sorte de bienveillante condescendance.
Tout cela pour rappeler que pour aller d’un pas
assuré vers d’abord une mentalité «productive»
puis vers une Economie du même nom, il convient
de toute urgence d’accéder à la logique économique qui postule évidemment un Etat stable et fort,
tout en l’éloignant de l’emprise des idéologies qui
a fait tellement de ravages dans notre pays.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
04 Actualités
HÔPITAL DE KHERRATA
La pharmacie
ravagée par les flammes
U
n incendie a ravagé entièrement mardi matin la
pharmacie de l’hôpital de Kherrata, à 70 km à
l'Est de Bejaia, sans toutefois faire de victime, a-t-on
appris auprès de la Protection civile. "Les flammes ont
détruit intégralement les équipements ainsi que les
médicaments et autres produits pharmaceutiques se
trouvant à l’intérieur de l’officine, mais fort heureusement aucune victime n'est à déplorer", a-t-on précisé.
D’origine inconnue, mais imputé, à priori, à un court
circuit électrique, le feu a été circonscrit au bout de 25
minutes, après une intervention qui a nécessité l’engagement "d’important moyens matériels et humains",
a ajouté la même source. Le feu a, par ailleurs, généré
une grande panique parmi les malades et les visiteurs, a-t-on affirmé de sources hospitalières.
GENDARMERIE NATIONALE
87 morts et plus
de 1200 blessés sur
les route en une semaine
Q
uatre-vingt-sept (87) personnes ont trouvé la mort
et 1.241 autres ont été blessées dans 703 accidents de la route survenus au niveau national durant la
période allant du 11 au 17 juin 2013, selon un bilan
hebdomadaire du commandement de la Gendarmerie nationale rendu public mercredi. Par rapport à la
semaine précédente, les unités de la Gendarmerie
nationale ont relevé une hausse du nombre d’accident
(+86), du nombre de morts (+9) et du nombre de blessés (+113). Selon la même source, la wilaya de Sétif a
enregistré le plus grand nombre d’accidents (43), suivie des wilayas de Bordj Bou Arreridj (32) et Batna (29).
Ces accidents sont dus, essentiellement, à l’excès de
vitesse, aux dépassements dangereux et au non-respect de la distance de sécurité, ont indiqué les services de la Gendarmerie nationale.
UN CAMION SE RENVERSE À TIZI-OUZOU
Un mort et un blessé
U
ne personne est décédée et une autre a été bles
sée suite au renversement d’un camion, lundi soir,
au lieudit Tamda, dans la commune de Ouaguenoune
(une vingtaine de km à l’est de Tizi-Ouzou), a-t-on appris mardi auprès de la Protection civile. Les deux victimes sont le chauffeur et le passager du camion qui
s’est encastré dans sa course dans une maison en
construction, a précisé la même source. Un mort et un
blessé avaient été enregistrés, dimanche dans le renversement d’un tracteur agricole, dans la commune
de Draa Ben Khedda. Le bilan du service de prévention de la direction de la Protection civile couvrant la
période allant du 1 au 17 juin, fait état d’une centaine
d’accidents de la circulation dans la wilaya de TiziOuzou, ayant fait trois (03) morts et 96 blessés.
AÏN DEFLA
01 mort et 04 blessés
dans un accident
de la circulation
U
ne personne a trouvé la mort et quatre autres ont
été grièvement blessées, mardi, dans un accident de la circulation survenu sur le tronçon de l’autoroute est-ouest traversant la wilaya de Aïn Defla, selon
la direction locale de la protection civile. L’accident, qui
s’est produit au lieu-dit “Ouled Ziri”, commune de Bourached, a été provoqué par l’entrée en collision d’un
camion semi-remorque avec deux autres camions qui
s’étaient arrêtés sur la bande d’arrêt d’urgence suite à
un problème mécanique, causant la mort d’une personne âgée de 36 ans et des fractures à quatre autres
passagers. La dépouille de la victime et les personnes blessées ont été transférées respectivement à la
morgue et au service des urgences de l’établissement
public hospitalier (EPH) de Aïn Defla, a-t-on précisé de
même source.
www.carrefourdalgerie.com
POUR LUTTER CONTRE LES AGRESSIONS
Plan de sécurité pour l'Autoroute
C
’est un mode nouveau de la
criminalité. Le phénomène
des agressions sur les axes
routiers est très pris au sérieux par
les pouvoirs publics .Un Plan qu’on
dit «exceptionnel» visant la lutte
contre ce phénomène sur certains
axes de l’autoroute Est-ouest, est
mis en œuvre par le Commandement
de la Gendarmerie nationale. C’est ce
qu’a déclaré mardi à Oran le représentant de ce corps de sécurité lors d’une
journée d’études sur "Les jeunes, la
criminalité et la justice en Algérie". Ce
plan qui s’inscrit dans le cadre d’un
nombre de plans "préventifs et répressifs", élaboré par le commandement
de la Gendarmerie nationale, est innovant. Il permet de s’adapter aux nouvelles formes de criminalité et d'y faire
face, a indiqué le commandant Zighed Abdelkader, sous directeur de
la criminologie spéciale auprès de
l’institut national de criminalistique
et de criminologie. A noter que ces
plans ont été élaborés également
pour répondre aux exigences de la
sécurité des personnes et des
biens dans toutes les circonstances et les situations, a-t-il ajouté. "Au vu
du nombre d'agressions et de vols enregistrés depuis quelques mois au niveau de l’autoroute Est-Ouest, le commandement de la Gendarmerie nationale a élaboré un plan approprié à ce
type de criminalité, en mettant au
point des méthodes préventives et
répressives efficaces susceptibles
de combattre ce phénomène", a-t-il
ajouté. "Plusieurs types de criminalité se produisent d’une manière
systématique avec les avancées du
développement, notamment sur
l’autoroute Est-Ouest qui connaît un
grand flux et, par conséquent, devient un espace privilégié pour les
délinquants", a-t-il souligné. Le commandant Zighed a estimé que le renforcement des moyens de transport et
le désenclavement des régions sont
des acquis importants, mais favorisent
toutefois les différents genres de criminalité. A travers les mesures visant le développement constant des
stratégies sécuritaires de lutte contre les situations d’insécurité, le
commandement de la Gendarmerie nationale a procédé à "l’élaboration de plans sécuritaires locaux au
niveau des groupements territoriaux
des wilayas, pour une meilleure
orientation des efforts des unités
dans la lutte contre la criminalité et
pour la revalorisation du sentiment
de sécurité chez le citoyen", a-t-il
conclu.
B.Habib
SOCIÉTÉ DE POUZZOLANE DE BENI SAF
Un préjudice de près de 80 millions DA
U
n préjudice de près de 80
millions DA, dont a été victi
me la Société de pouzzolane et matériaux de construction
(SPMC) de Beni Saf (30 km d’Ain
Temouchent), a été démasqué par
la police judiciaire, a-t-on appris
mardi du chef de sûreté de wilaya.
Cette filiale du Groupe FERPHOS
Annaba a enregistré le détournement de près de 65.000 tonnes de
pouzzolane, une matière première
utilisée pour la fabrication du ciment
et qui sert également à la réalisation d’ouvrages d’art, a précisé le
commissaire divisionnaire Madani
Nâar lors d’une conférence de presse. Agissant sur information, les
éléments de la police judiciaire d’Ain
Temouchent ont découvert une commission fictive composée d’une dizaine de personnes, dont le directeur général de la société et ses
adjoints et cadres pour "camoufler
ce détournement", a-t-on signalé. Le
procès-verbal de cette commission,
à laquelle n’ont été associés ni les
services de la police, ni ceux de la
gendarmerie nationale, ni encore
ceux de la protection civile comme
le stipulent les règlements, a signalé que cette grande quantité de
pouzzolane a été "emportée par les
inondations qu’a connues la région". L’enquête de la police a également abouti à la découverte, pour
un seul camion, de 21 bons payés
sans pour autant effectuer de transport de cette matière première. Au
total, 1.425 bons émis et représentant les 65.000 tonnes en question
n’ont pas été enregistrés sur le registre réglementaire, a signalé le
responsable de la police judiciaire.
Les mis en cause, dont le dossier a
été transmis à la justice, sont inculpés notamment de détournement
de deniers publics, faux et usage
de faux et complicité. Dans une autre
affaire de détournement de deniers
publics et faux et usage de faux, la
police judiciaire a arrêté un agent
de sécurité de l’entreprise publique
"AGRO-ROUTE" et un pompiste
d’une station-service pour utilisation
frauduleuse de 25 bons d’essence
représentant un montant de
340.000 DA. Exploitant une convention entre l’entreprise et la stationservice pour la fourniture de carburants, les deux mis en cause se partageaient le butin aux dépens de
cette société qui transporte les céréales. Enfin, un faux entrepreneur
a été démasqué après le dépôt d’un
dossier fictif pour l’obtention d’un
marché auprès d’une direction de
wilaya. Tout en relevant les faux documents présentés, la police a découvert que le mis en cause ne possédait aucun matériels ni équipements pour la réalisation du marché. Présenté devant la justice pour
"déclaration calomnieuse pour confirmer la véracité d’un marché", il a
fait l’objet d’une citation directe, a-ton indiqué lors de cette conférence
de presse.
ENPI DE BOUMERDÈS
Sit-in des travailleurs devant le siège de la direction
D
es dizaines de travailleurs de
l’entreprise nationale pour la
promotion
immobilière
(ENPI) ex-EPLF, ont protesté, hier,
leur colère en observant un sit-in
devant le siège de la direction, contre la situation alarmante y prévalant. Ils ont dénoncé les intimidations du personnel et son harcèlement par les responsables qui ne
pensent, selon eux, qu’à leurs intérêts. Les manifestants qui se sont
regroupés durant plus de deux heures devant le siège de l’entreprise,
ont réclamé, la réintégration des travailleurs licenciés abusivement par
les responsables. Il s’agit du responsable de la section syndicale
(UGTA) et du juriste de l’entreprise
à être licenciés en violation de la
convention collective et contre la réglementation. Les travailleurs, par
la même occasion, ont refusé d’être
transférés dans des directions et
autres entités autres que celle de
Boumerdès ; de ce fait, ils réclament
le maintien de tout le personnel. Ils
ont demandé d’élever la direction
de Boumerdès au statut d’une direction régionale et ce, conformément à la réglementation et au plan
de restructuration du groupe EPLF
afin de permettre à la direction de
se maintenir dans le marchés notamment en ouvrant des plans de
carrière pour les travailleurs et assurer la pérennité. Les manifestants
n’ont pas mâché leurs mots en réclamant un audit des responsables
de l’entreprise qui selon eux, se sont
sucrés et profitent de tous les avantages tandis que l’intérêt de l’entreprise est délaissé.
O.Azzedine
EL BAYADH
Saisie de plus de 19 kg de kif, des
cartouches et des armes blanches
L
es services de Sûreté d’El Bayadh ont saisi 19,55 kg de kif traité, 40
cartouches d’armes à feu et un lot d’armes blanches, a-t-on appris
auprès des services de ce corps de sécurité. L’opération a été menée suite
à l’exploitation d’informations préliminaires faisant état d’une voiture touristique stationnée dans le centre ville d’El-Bayadh dans le but de vendre de la
drogue, selon la même source, ajoutant que la fouille de ce véhicule a
permis de mettre la main sur 17 kg de kif et l’arrestation de deux individus.
L’enquête a permis également de découvrir un deuxième véhicule appartenant à ce réseau, dont les mêmes services ont pu arrêter le propriétaire, at-on ajouté. Deux autres complices ont été aussi arrêtés à Labiod Sidi Cheikh,
dont une quantité de 2,55 kg de kif traité, 40 cartouches et un lot d’armes
blanches ont été saisis lors de la perquisition de leurs domiciles, a-t-on
signalé. Les 5 présumés, âgés entre 30 et 35 ans, ont été déférés devant le
parquet qui les a placés sous mandat de dépôt lundi.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Actualités 05
www.carrefourdalgerie.com
TENSION SUR LES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES
RAPPORT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL
A
le gouvernement
Benaissa promet un Ramadhan clément Le CNES défend
en croire le ministre de
l’Agriculture,
Rachid
Benaissa, il n’y aura pas de
tension sur les prix des produits alimentaires de base pendant le prochain mois du Ramadhan. Son argumentaire est simple: «Tous les
produits sont disponibles et à des
prix abordables». C’est-à-dire que
la problématique de l’offre qui s’érigeait jusqu’ici en principale crainte
à l’approche du mois sacré ne doit
pas se poser. «Deuxième chose, le
prix c’est l’offre, la demande et le
comportement. Jusqu’à maintenant, la demande est équilibrée ;
dans quelques jours, elle va peutêtre augmenter», argumente le ministre, comme pour tenter d’écarter
toute éventuelle tension sur les prix
pendant le mois du Ramadhan. Il
est ensuite carrément formel : «Il n’y
a aucune raison pour qu’on se mette à spéculer». Ensuite, tout est «une
affaire de régulation», laisse entendre Rachid Benaissa. Mais la régulation ne relève point de ses prérogatives, plutôt de celles du ministre
du Commerce. Interrogé sur si l’Algérie entend orienter les excédents
de production de certaines filières
vers l’exportation, dont la pomme de
terre, le ministre se veut vigilant. «Il
faut en avoir les moyens de la faire.
Aujourd’hui, le prix de la pomme de
terre en Europe, pour plusieurs raisons, est très élevé, il dépasse 1
euro ; chez nous, elle se vend, chez
les agriculteurs, à 20DA et le marché est bien approvisionné». Pour
aller vers l’exportation, il faut bien
avoir les moyens de le faire, explique-t-il. Cette action est conditionnée par la nécessité d’avoir des
unités de calibrage et d’emballage
adapté, un dispositif adéquat… etc.
Pour le ministre, l’œuvre d’exportation n’est pas une mince affaire. Interrogé, par ailleurs, sur cette politique de subvention des prix à tout va,
à laquelle s’adonne le gouvernement, le ministre de l’Agriculture a
indiqué que les subventions alimentaires coûtent à l’Etat 1.1%, voire jusqu’à 1.3% du soutien global.
«Cela veut dire qu’il existe d’autres
soutien en dehors des produits alimentaires : l’eau, l’électricité, le gaz,
le logement, l’éducation…etc». Rachid Benaissa appelle pour que ces
subventions «profitent aux populations qui ont en besoin». «Il ne faudrait pas que cette subvention mette en danger le développement de
la production nationale. Et c’est l’objet d’une série de dispositifs qu’on
a mis en place et qui sont en cours
d’élargissement», a-t-il dit. Entre
autres produits subventionnés et
qui suscite un vif débat depuis quelques temps déjà : le pain. Pour le
ministre, «la réponse à la question
aujourd’hui, c’est que le prix du pain
reste au même niveau». Il vient ainsi plaider, voire annoncer officiellement le rejet de toute option de revoir à la hausse les prix du pain.
«J’ai entendu dire que certains veulent faire du pain complet, en bien
qu’ils le fassent et ils le font et à des
prix élevés et il y a des acheteurs.
Mais ce n’est pas une dimension
générale ni à généraliser», a-t-il
estimé.
Hakim Aichiou
FONCIER INDUSTRIEL
Le FCE fait ses propositions
E
ncore une fois, la complexe
question d’accès au foncier
industriel a renvoyé, hier,
dos à dos les patrons du Forum
des chefs d’entreprises (FCE) et
l’administration chargée de la gestion et la régulation du foncier, l’Aniref en l’occurrence. Lors d’une conférence consacrée, hier, à cette
question, animée dans les locaux
du FCE, Ali Daiboun, expert en foncier, n’est pas allée par quatre chemins pour dire que la problématique d’accès au foncier est une véritable contrainte pour l’investissement. «Tout le monde s’accorde à
dire que le foncier est un obstacle
à l’investissement. Si pour les uns,
le problème réside dans l’insuffisance de l’offre, pour les autres il
s’agit plutôt d’un problème de gestion de l’offre. Aujourd’hui, l’action
de l’Etat est orientée vers la bonne
direction qui peut être consolidée
à travers diverses autres pistes à
explorer», a déclaré Ali Daiboun.
Pour cet expert, il est évident que
toute œuvre visant à faire augmen-
ter le parc foncier est la bienvenue,
mais cette question mérite une réflexion approfondie à même de venir à bout de cette pénurie chronique en foncier. Il s’agit pour lui,
entre autres solutions, «de systématiser la concertation, de mettre
en place des mécanismes d’évaluation des politiques du foncier
industriel et d’approfondir la connaissance du marché foncier».
L’expert dépêché par le FCE pour
expliquer les appréhensions et les
difficultés auxquelles sont confrontés les patrons algériens, a souligné la nécessité d’engager de
nouvelles mesures destinées à
accroître l’offre foncière, citant celles relatives à la surtaxe du foncier
industriel privé inutilisé, la possibilité de considérer le foncier industriel inexploité comme abus de
droit pouvant en entraîner la récupération, du terrain non utilisé par
l’Etat après indemnisation. L’expert
a suggéré également l’adoption
des textes d’application élargissant
l’utilisation du domaine public par
le privé et l’intégration dans l’offre
foncière des biens wakfs à exploiter selon les formules propres prévues par la loi pour cette catégorie
de biens. Ces mesures, indispensables selon l’expert pour venir à
bout de la tension sur le foncier,
s’ajouteront aux autres décisions
prises en Conseil des ministres du
11 février 2011. Celles-ci, rappelons-le, portent sur la réduction des
prix des terrains à usage industriel,
délocaliser la décision d'attribution
des terrains au niveau des wilayas
(Calpiref), la généralisation du gré
à gré et la réalisation de 42 nouvelles zones industrielles. Des mesures que le conférencier ne manquera pas de saluer justement.
Mais il estime que la réalisation des
42 zones industrielles par l’Etat risque de prendre du temps. C’est
pourquoi, l’orateur ainsi que les
patrons du FCE n’ont cessé d’insister sur l’importance d’ouvrir au
secteur privé la possibilité d’aménagement et de gestion des zones
industrielles.
Hakim Aichiou
L
e CNES justifie l’augmentation des importations.
Le gouvernement a besoin de mettre en place de
nouveaux instruments pour freiner la hausse des
importations de l’Algérie après l’échec des mesures
prises en 2009 pour les limiter, a préconisé le Conseil
économique et social (CNES). Dans son rapport 20112012 sur l’état économique et social de la nation, le
CNES constate que la hausse des flux des importations
a rendu l'équilibre financier externe de l’Algérie «vulnérable»
malgré les mesures d’encadrement du commerce extérieur
mises en place en 2009 pour juguler les sorties massives de
devises. «Les mesures de 2009 semblent ne pas donner
leurs effets pour 2011 et 2012, dont le rythme d’importation
demeure important (à) leur impact relativement faible renseigne sur la nécessité de mettre en place d’autres instruments
afin de juguler la hausse des importations", écrit le CNES
dans son rapport diffusé à l'occasion du Forum économique
et social du cinquantenaire de l'indépendance. Le payement
des importations en 2012 a généré des sorties massives de
devises qui étaient à l’origine de l’amenuisement du solde
global de la balance des payements, véritable baromètre de la santé financière du pays. En chiffres, l’excédent
global de la balance des payements a baissé à 12 milliards de dollars en 2012 après avoir atteint 19,9 milliards de dollars en 2011. Encore faut-il le signaler, l’excédent de 2012 a été réalisé grâce à une conjoncture
pétrolière favorable qui a généré des recettes importantes à l’exportation dans un sillage de résultats négatifs
des autres indicateurs de la balance des payements,
note le CNES. La balance des services facteurs a enregistré un déficit de plus de 4 mds de dollars en 2012,
affectée par la hausse des transferts des associés de
Sonatrach, de même pour les IDE qui ont reculé à 1,7
md de dollars. Le solde du compte capital n’a pas échappé à cette tendance baissière enregistrant un déficit l’année dernière. L’excédent de la balance des payements
même en baisse en 2012 place manifestement l’Algérie à l’abri des perturbations qui frappent l’économie
mondiale mais le CNES recommande pour dissiper
toutes les inquiétudes sur l’économie nationale de «passer d’une logique d’accumulation basée sur la rente à
un régime d’accumulation basé sur la productivité». Ce
passage inéluctable à une économie productive doit
également être adossé à une judicieuse diversification
des placements des réserves de change, appelées à
atteindre 208 mds de dollars en 2013, recommande le
CNES qui s’interroge sur la stratégie d’investissement
productif et financier de l’Etat à l’international. Selon le
rapport, le marché du crédit est loin des espérances
des entreprises privées. Le CNES estime qu’une économie productive nécessite la modernisation et la consolidation du marché du crédit qui «demeure actuellement loin des espérances des opérateurs privés », selon lui. Les ressources considérables collectées par le
secteur bancaire « ne profitent pas aux PME à cause
d’une forme de réticence de gestionnaires et malgré les
mesures prises pour améliorer la solidité et la gouvernance des entreprises», souligne le conseil dans son
rapport.
Halima B.
Pôle & Mic
Par B. Nadir
Règle 51/49, «maaza welaw taret» !
L
e chef du gouvernement, Sellal, ne veut rien
entendre quant à toute éventualité de révision de cette règle du moins actuellement.
Si on croit les dires du chef du gouvernement, celui-ci ne pense pas réviser cette règle que d’ici quelques années. Le chef du gouvernement n’a même
pas osé «écouter», tout ce qui est dit sur cette règle,
en instruisant ses proches collaborateurs et d’autres
acteurs économiques de présenter une ébauche de
réflexions sur les bienfaits et méfaits de cette règle
en se basant sur des chiffres et des prévisions avec
tout le changement qui «secoue» le Monde. Si Sellal pense que cette règle est «bénéfique» pour l’économie nationale, il est donc essentiel et impératif de
nous dire «pourquoi» et les répercussions bénéfiques. C’est simple de la part du gouvernement de
communiquer que les partenaires économiques qui
ne visent que leurs propres intérêts. Mais, il faut
aussi prêter oreille aux partenaires tant publics que
privés, nationaux ou étrangers et discuter avec eux
pour au moins rendre cette règle «flexible». Chose
qui n’a pas été faite et qui ne sera pas faite d’aussitôt. Mais, il faut revenir à la racine du problème, il
est impératif qu’avant l’élaboration de cette loi, aucun
débat sur cette règle n’a été déclenché et «instauré».
C’est d’en haut, que cette règle a été décidée, d’ailleurs
pourquoi ce taux et pourquoi pas un autre. Rien n’est
«fixe» et «durable» en politique et économique, car
tout évolue. En dialoguant avec tous les partenaires
économiques, on peut réajuster au moins cette règle. Cette règle finira par être revue, car elle est déjà
«rejetée» par tant d’experts et partenaires. Déjà, les
investisseurs étrangers ne se bousculent pas en Algérie alors que la crise en Europe oblige les firmes
internationales à déloger leurs usines vers l’Asie et
non l’Afrique. Sellal et son gouvernement devraient
penser à profiter de cette situation de crise dans le
Monde même s’il faudra réviser plusieurs lois et
règles de 51/49. En Algérie, il ne faut pas avoir des
«points de fixation», car la priorité est dans la création de postes d’emploi et la création de richesses,
tout en pensant à l’après pétrole.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
06 Contribution
www.carrefourdalgerie.com
FORUM ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU CINQUANTENAIRE DE L’INDÉPENDANCE
Quel est le bilan de l’économie algérienne entre 2000/2013?
Par Professeur Docteur
Abderrahmane MEBTOUL*
VI- Le bilan de l’investissement productif est
mitigé. Selon les chiffres communiqués par
l’Agence de Développement des Investissements, indiquent que ce sont les projets locaux, qui sont dominants avec 99% des déclarations de projets. Pour ce qui est de la
répartition des projets par secteur, c’est celui
des transports qui attire le plus d’investissements depuis 2009 avec 60% en majorité des
micro- projets, suivi par le secteur du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique
(16 %), du secteur de l’industrie (10%), celui
de l’agriculture (2 %). D’une manière générale
les investissements directs étrangers significatifs réalisés restent insignifiants en dehors
des hydrocarbures, avec un déclin entre 2009/
2012 avec une baisse de tout se finançant
sur fonds publics grâce à la règle des 49/51%
généralisable à tous les secteurs, dont on peut
démontrer que la balance devises est négative et que transfert technologique et managérial est marginal. C’est que l’économie se caractérise par un secteur public hypertrophié
par rapport au secteur privé et la dominance
du secteur informel contrôlant environ 40%
de la masse monétaire en circulation, et dont
la superficie économique dépasse les 50%.
Environ 42% des effectifs ne sont pas déclarés et 30% de leur chiffre d’affaires échappent au fisc dépassant 200 milliards de dinars
annuellement, soit au cours actuel 2,6 milliards
de dollars selon l’UGCAA. Les transactions
commerciales se font sans aucune facturation, 70 à 80% des transactions utilisent le
«cash», comme moyen de payement, ne
payent pas leurs cotisations à la Casnos et
que l’approvisionnement des 2/3 de la population provient de la sphère informelle. Comme
résultat 90% de l’activité économique est dominée par le commerce de détail (tertiairisation
de l’économie) et pour le secteur industriel en
déclin (moins de 5% du PIB) 83% sont constitués de PMI/PME avec une organisation familiale peu ouverte à l’innovation. Le pays est
fortement dépendant des biens de capital et
des biens de consommation intermédiaires et
finaux, presque tous importés n’ayant pas
jeté les bases d’un appareil productif capable d’affronter la concurrence internationale
et les tendances relatives des grands agrégats économiques bien que positives, révèlent une macroéconomie sous contrôle relatif. Les hydrocarbures représentent l’essentiel des exportations et la persistance des
déficits publics a produit un système d’éviction sur l’investissement productif et une dette publique intérieure et extérieure épongée
artificiellement par la rente des hydrocarbures.
VII.- Dans ce cadre de l’efficacité mitigée de
la dépense publique, le rapport de la Banque
Mondiale 2008 remis aux autorités algériennes montre clairement, à partir d’enquêtes
précises sur le terrain, la faible efficacité de
la dépense publique du programme de soutien à la relance économique. D’où les effets
mitigés de la dépense publique et les réévaluations permanentes qui, sans être exhaustives, sont les suivantes: l’existence d’un
décalage entre la planification budgétaire et
les priorités sectorielles ; l’absence d’interventions efficaces dues à un morcellement
du budget résultant de la séparation entre le
budget d’investissement et le budget de fonctionnement ; des passifs éventuels potentiellement importants ; des écarts considérables
entre les budgets d’investissement approuvés et les budgets exécutés ; des longs retards et des surcoûts pendant l’exécution des
projets. Pour la formulation, l’Algérie utilise un
système de classification obsolète avec la
lourdeur des procédures qui empêchent la
clôture rapide de la période de fin d’exercice
pour l’arrêt du budget du fait que le système
de gestion budgétaire du pays est inadapté
et a besoin d’être considérablement revu, ces
surcoûts de transaction étant amplifiés par
les longs circuits d’information, avec le che-
vauchement des responsabilités entre les
diverses autorités et parties prenantes (25
commissions ministérielles et 48 commissions
de wilaya dans le cas du PSRE). Le guide de
management des grands projets d’infrastructures économiques et sociales élaboré en
2010 par la caisse nationale d’équipement
pour le développement (CNED) sur le contrôle financier et la dépense d’équipement, stipulant que toutes les études de maturation
des projets devront être validées par la CNED,
avant le lancement des projets, et la soumission de toute réévaluation des projets au delà
de 15%, à l’aval du Conseil des ministres,
contribueront-ils à affiner l’action des pouvoirs publics en matière d’efficience des dépenses publiques ?
VIII- Ces mesures mettront- elles fin au gaspillage des ressources eu égard au surcoût
caractérisant la majorité des mégaprojets et
surtout de la léthargie du système financier
lieu de distribution de la rente (enjeux des
réformes futures et donc du pouvoir) expliquant que les réformes annoncées depuis
1990 n’ont jamais été réalisées. Les banques
algériennes n’arrivent pas à concurrencer
sérieusement leurs consœurs selon «d’African Business». Le système financier algérien est dans l’incapacité d’autonomiser la
sphère financière de la sphère publique, cette dernière étant totalement articulée à la sphère publique dont l’Etat est actionnaire à 100%,
le privé local ou international étant marginal, et
les dernières mesures contenues dans la loi
de finances 2010 devraient encore le restreindre. Après plus de 10 années d’ouverture, le
marché bancaire algérien selon le rapport de
la banque d’Algérie, de 2009 se compose de
six banques publiques et de quatorze banques privées, mais ne devant pas confondre
l’importance du nombre de banques privées
actives en Algérie, puisque 90% du financement de l’économie algérienne dont 100% secteur public et plus de 77% secteur privé, se
fait par les banques publiques avec une concentration au niveau des actifs de plus de 39%
au niveau d’une seule banque, la BEA, communément appelé la banque de la Sonatrach.
Seulement 10% du financement de l’économie
sont pris en charge par les banques privées,
De ce fait, le passage du Remdoc au crédit
documentaire Crédoc, introduit par les lois de
finances 2009/2010 comme seul mode de financement, outre qu’il ne garantit pas la traçabilité existante déjà au niveau du Remdoc, procédure normale sous d’autres cieux, peut devenir d’ une efficacité limitée pénalisant bon
nombre de PMI/PMI majoritaires en Algérie qui
n’ont pas de couvertures financières suffisantes, et obligeant bon nombre de grandes
entreprises publiques faute de management
stratégique, à des surstocks coûteux. La raison fondamentale est que le système financier algérien bureaucratisé (guichets administratifs) est déconnecté des réseaux internationaux expliquant d’ailleurs le peu d’impact
de la crise financière mondiale sur l’Algérie,
démontrant une économie sous perfusion de
la rente des hydrocarbures, les banques prenant peu de risques dans l’accompagnement
des investisseurs potentiels.
IX-Ces nouvelles mesures projectionnistes
permettront-elles de relancer l’outil de production et les entreprises nationales, pourront-elles répondre aux défis de la mondialisation? Doit-on continuer toujours d’assainir
ou n’est-il pas préférable de projeter des investissements nouveaux pouvant tenir tête
à la concurrence internationale? Les entreprises locales profiteront-elles de cette situation de rente pour pousser à une meilleure
intégration et combien d’entreprises publiques
et privées locales ont-elles des laboratoires
de recherche appliquée digne de ce nom y
compris Sonatrach? Aussi, de plus en plus
d’experts algériens recommandent qu’au lieu
de cette vision juridique peu opérante des
49/51% lui soient substitués la balance devises excédentaire et l’apport technologique et
manageriel pour tout investissement étran-
ger. A cela s’ajoute la nécessaire cohérence
et visibilité qui sont les principes cardinaux
du monde des affaires. Faute de quoi, ces
mesures auront un impact très mitigé sur l’accumulation c’est-à-dire le développement futur du pays. Car il est suicidaire en ce monde
en mouvement que le pouvoir d’Etat veuille
tout régenter, limiter l’autonomie des entreprises publiques, soumette le secteur privé local à sa propre logique et également limiter le
secteur privé international avec une logique
essentiellement administrative juridique- (participation majoritaire dans le capital) invoquant
le contrôle des secteurs stratégiques sans
délimitations précises. Toutes les actions depuis 2009, semblent aller dans ce sens, comme en témoigne le gel de l’autonomie des entreprises publiques avec une gestion administré, les gestionnaires publics attendant les
ordres d’en haut et de surcroît sans planification stratégique des autorités de tutelle. De
nombreuses sociétés à capitaux publics sont
retournées depuis 2009 dans le giron des
ministères de tutelle, mettant fin de fait à leur
autonomie. Ce retour au dirigisme inquiète les
gestionnaires du secteur public. D’ailleurs l’assainissement des entreprises publiques a
couté au trésor plus de 60 milliards de dollars
entre 1971/2012 sans résultats probants,
70% des entreprises étant revenues à la
case de départ au nom d’une paix sociale
fictive et transitoire, qui combinée à l’injection
d’une masse monétaire sans précédent risquant de conduire le pays à une hyperinflation que l’on essaie de comprimer transitoirement par des subventions.
X-Pour calculer la durée de vie des réserves
en Algérie, il s’agit de prendre en compte l’évolution des coûts et des prix internationaux,
pouvant découvrir des milliers de gisements
non rentables. La durée de vie des réserves
est également influencée par le volume tant
les exportations que de la forte consommation intérieure du fait du bas prix du gaz, un
des plus bas au niveau du monde, bloqués
par la décision du 30 mai 2005. Selon la déclaration du PDG de Sonatrach en date du 24
février 2013 les réserves algériennes en gaz
conventionnel sont de 2000 milliards de mètres cubes gaz, loin des données euphoriques de 4500, soit 1,3% des réserves mondiales, encore que certains experts préconisent de limiter les gaz torchés et utiliser les
techniques pour accroître les réserves. La
consommation intérieure en 2012, selon le Creg
est de 25/30 milliards de mètres cubes gazeux et avait extrapolé environ 50 milliards de
mètres cubes gazeux horizon 2017/2020. Mais
ce montant a été calculé avant l’annonce des
nouveaux projets consommateurs d’une grande quantité de pétrole et de gaz. Mais avec ce
paradoxe, les ménages étant les plus importants consommateurs d’électricité que les entreprises montrant une désindustrialisation du
pays, loin donc des normes internationales,
posant la problématique des subventions généralisées et non ciblées. Selon une récente
étude du PNUD ayant exploité les données de
l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’Algérie figure parmi les pays arabes qui subventionnent le plus les produits énergétiques
avec 10,59 milliards de dollars (quelque 800
milliards de DA) consacrés à la subvention
des prix de l’énergie en 2010 L’électricité a
profité de 2,13 milliards dollars (quelque150
milliards DA) de subventions, tandis que les
carburants ont coûté 8,46 milliards de dollars
(environ 650 milliards de DA). Ces subventions représentent, selon l’organisme onusien,
6,6% du PIB algérien en 2010. Aussi, la consommation intérieure risque d’être fortement
augmentée après les décisions courant 2012
d’installer d’importantes capacités d’électricité fonctionnant au gaz. En effet, suite aux
coupures récurrentes d’électricité, il a été décidé de doubler la capacité d’électricité à partir des turbines de gaz. Sonelgaz dans son
programme 2012/2017 vise à investir, avec
l’appui du gouvernement pour lui permettre
d’augmenter sa production de 8.000 Mégawatts supplémentaires, portant le total à
Suite et Fin
12.000 Mégawatts pour un montant de 36,55
milliards d’euros. Dès lors, avec cette augmentation de la consommation intérieure, du
fait de la décision de ne pas modifier les prix
intérieurs, il y a risque d’aller vers 70 milliards
mètres cubes gazeux horizon 2017-2020 de
consommation intérieure, dépassant le volume des exportations de 2012 et rendant problématique les extrapolations d’exportation de
85 milliards de mètres cubes gazeux prévus
dès 2014.. Si l’on prend l’hypothèse d’exportation de 85 milliards mètres cubes gazeux et
70 milliards de mètres cubes gazeux de consommation intérieures, il faudrait produire dès
2017 entre 155 milliards de mètres cubes gazeux supposant d’importants investissements
dans ce domaine, limitant le financement des
secteurs hors hydrocarbures et donnant une
durée de vie de 13 ans maximum soit horizon
2026 à moins de grandes découvertes. Quant
au gaz de schiste, contrairement à certaines
déclarations, reprenant un vieux rapport de
2002 à la demande de Sonatrach, triplant récemment ses réserves, l’Algérie étant un pays
semi aride, 1 milliard de mètres cubes gazeux
nécessitant 1 millions de mètres cubes d’eau
douce, sans compter plusieurs centaines de
produits chimiques injectés dans les nappes,
supposant la maitrise de la technologie, son
exploitation en Algérie n’est pas pour demain,
le cout étant trop élevé, devant éviter cette
mentalité rentière et nous mettre au travail et
penser à une transition énergétique maitrisée. La définition de l’entreprise et du manager c’est la prise de risque et sans cela l’on
ne peut aller à l’innovation et conquérir des
marchés où la concurrence internationale est
vivace.
XI- En conclusion, le bilan socio-économique
2000/2013 par rapport à l’importance de la
dépense, sans compter c’est à dire sans
gestion et management stratégique, est mitigé. La présentation du bilan économique
2000/2013 avec le manque de visibilité et de
cohérence montre clairement un paradoxe:
une aisance financière, grâce à des facteurs
exogènes et non d’une bonne gouvernance
et des inquiétudes pour l’avenir de l’Algérie.
En restant dans l’actuelle trajectoire il n’est
pas possible de préparer l’après hydrocarbures. Il faut donc changer de politique et
éviter l’aveuglement de continuer dans cette
voie suicidaire. Il s’agit de mettre fin aux graves dérives et dangers de l’économie prédatrice et mafieuse afin qu’entre 2013 et 2020,
l’Algérie puisse doubler le produit intérieur
brut, avec une diminution des sections rentes, couplée avec une profonde justice sociale, si elle veut éviter de graves dérives
sociales et politiques. Pour cela la bonne gouvernance à tous les niveaux sera déterminante avec le rétablissement de la morale
(donc du travail) de ceux qui aspirent à gérer
la Cité, la corruption ayant atteint un niveau
rarement égalée menaçant les fondements
de l’Etat algérien. Les réformes, en profondeur, évitant les replâtrages qui diffèrent les
tensions, économiques et politiques solidaires impliquent donc une société où domine
un Etat de droit, où c’est la norme du droit qui
devrait reprendre sa place pour légitimer le
véritable statut de la citoyenneté. Le passage de l’Etat de «soutien» à l’Etat de droit est
de mon point de vue un pari politique majeur
car il implique tout simplement un nouveau
contrat social et politique entre la Nation et
l’Etat. Pourtant l’Algérie du fait de ses potentialités peut surmonter la crise multidimensionnelle actuelle pour peu que le langage de la
vérité l’emporte sur la démagogie, pouvant
devenir un acteur déterminant face aux enjeux géostratégiques mondiaux(1).
* Professeur Abderrahmane MEBTOUL
[email protected]
(1) Intervention du professeur Abderrahmane MEBTOUL à l’Assemblée Nationale Française au séminaire international organisé par
l’Institut Maghrébin d’Etudes et de Prospectives - 21 juin 2013 « «L’intégration du Maghreb face aux enjeux géostratégiques: l’Algérie un acteur déterminant»
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Tout sur Oran 07
www.lecarrefour-algerie.com
ENTREPRISES ESPAGNOLES DÉSIREUSES S’INSTALLER À ORAN
CHAMBRE DE COMMERCE
Le ton rassurant
de M.José Manuel Gracia Margallo
Journée
de sensibilisation
sur la qualité des services
P
lace désormais au renforce
ment des partenariats entre
Alger et Madrid. Passé le
traité d’amitié et de bon voisinage
signé en 2002 entre les deux pays,
les relations bilatérales semblent
aujourd’hui au beau fixe. Quel bilan à tirer sachant que des investisseurs espagnols veulent plus
de garantie ? Ils sont actuellement
200 en Algérie et leur nombre est
appelé à augmenter selon les prévisions. Le ministre Espagnol des
Affaires Etrangères et de la Coopération M José Manuel Gracia
Margallo, en visite mardi à Oran, a
étalé tout son savoir pour louer les
potentialités de son pays et particulièrement celles de ses entreprises. C’était lors du Forum économique et d’affaires mixte, ouvert,
le même jour à l’Hôtel Royal.
M.José Manuel Garcia Margallo
était accompagné de son excellence l’Ambassadeur d’Espagne
en Algérie M.Gabriel Busquets, du
Consul Général d’Espagne à Oran
M.José Manuel Rodriguez Martinez
et du wali d’Oran M.Abdelmalek
Boudiaf. C’est le quatrième Forum
du genre sauf que la particularité
cette année, est qu’il enregistre un
record de 200 entrepreneurs espagnols participants.
Dans son discours, le MAE espagnol a évoqué la coopération nord
–sud. « Nous sommes en train
de discuter et d’étudier l’axe des
opportunités avec le Sud. Nous
sommes acteurs de l’initiative 5+5
et nous voulons convertir l’Union
pour la Méditerranée (UPM) en un
Forum auquel prendront part tous
les pays de la Méditerranée y compris la Palestine. Le processus de
transition entre le nord et le sud
est accompagné par un développement qui vise à améliorer la vie
des peuples » a-t-il dit. Le chef de
la diplomatie espagnole voulait
aussi apporter une preuve pour
dissiper le flou qui entoure la volonté de certaines entreprises espagnoles de venir investir en Algérie sachant que ces dernières disent redouter les démarches qui
accompagnent parfois cet inves-
U
tissement. Ce paramètre n’a pas
échappé à la directrice de Casa
Méditerranée qui a souligné que
« cette année, l’urgence est de signer les contrats (de partenariat)
et d’écouter les représentants de
la wilaya d’Oran pour avoir un minimum de sécurité juridique dans
les contrats ». Dans son préambule, le MAE espagnol a souligné
que « l’Espagne est le 3ème fournisseur et le 4ème investisseur
pour l’Algérie ». Le diplomate Espagnol note qu’en 2005 et 2009,
l’Espagne a été premier investisseur en Algérie. Ses importations
en matière d’hydrocarbure à partir
de l’Algérie ont augmenté. Le diplomate Espagnol reconnaît qu’«il
faudrait intensifier nos échanges
pour le Medgaz. Il s’est dit, rassuré sur la présence des entreprises de son pays en Algérie. «Nous
sommes bien dans la gestion des
eaux et les infrastructures si le
Gouvernement (algérien) veut
continuer sur cette lancée là», a-til ajouté. En louant les capacités
de son pays, il a dit que l’Espagne est un pays sophistiqué en
technologie». «C’est bien aussi
pour passer les vacances ou prendre sa retraite», dit-il. Joignant ses
déclarations par les chiffres, il dira
que son pays est 1er exportateur
d’huiles d’olives, 1er dans le domaine des énergies renouvela-
bles , leader en télécommunications 9ème en énergie, avec le
3ème meilleur système de santé
au monde, le 3ème meilleur réseau routier, le réseau le plus important en autopistes, le système
de production assistée, la transplantation, le patrimoine historique
et les meilleures banques ». Il affirme qu’il y existe un programme
baptisé « Masar » pour aider les
pays. « Actuellement, on travaille
en Tunisie » dit-il. Parlant de l’histoire, le diplomate Espagnol a rappelé que « toutes les sources
d’eau en Espagne ont une origine arabe ». Selon lui, 2500
élèves suivent des cours d’apprentissage
de
langue
espagnole. Il a annoncé la signature par son pays des protocoles d’enseignement de l’espagnol avec le Mexique et les
Etats-Unis. De son côté, le wali
d’Oran M.Abdelmalek Boudiaf a
insisté sur le « phénomène cosmopolite » de la wilaya d’Oran, ce
qui selon lui, joue en faveur de son
développement. « Nous avons
achevé la modernisation de la wilaya et le programme que nous
avons arrêté repose sur la création de pôles d’excellence », a-til fait remarquer à son hôte de
marque et aux investisseurs espagnols présents au Forum.
B.Habib
DU 22 AU 27 JUIN
6ème festival de la chanson oranaise
L
a 6e édition du festival de la
chanson oranaise se tien
dra du 22 au 27 juin à Oran,
a annoncé mardi le comité d’organisation lors d’une conférence de
presse consacrée aux activités programmées dans le cadre de cette
manifestation artistique. Une pléiade d’artistes algériens, dont de jeunes talents en herbe, prendront
part à cet événement qui a pour
objectif de promouvoir la chanson
et la musique oranaises, contribuant ainsi à la valorisation d’un
pan entier du patrimoine culturel
national, a souligné la commissaire du festival, Rabéa Moussaoui.
L’une des nouveautés majeures
de cette édition porte notamment
sur "l’externalisation" des concerts
au niveau de six communes de la
wilaya en plus des soirées prévues
au Théâtre de Verdure "Chekroun
Hasni" de la ville d’Oran. Les six
communes retenues sont Aïn ElTurck, El-Ançor, Bousfer, Arzew,
Gdyel et Boutlélis, a précisé Mme
Moussaoui en escomptant une
ambiance haute en sonorités et en
couleurs à la faveur de la participation de brochettes de vedettes de
la chanson oranaise. En outre, treize jeunes talents de différentes
wilayas du pays ont été sélectionnés parmi une trentaine de candidats pour faire valoir leurs aptitu-
des vocales sur scène en vue de
briguer un des prix réservés par les
organisateurs aux meilleures prestations. Le coup d’envoi de ce festival sera donné dans la soirée de
samedi prochain au Théâtre de
verdure d’Oran avec un hommage
à deux figures du registre artistique national, à savoir le regretté
Wahid Amar et la chanteuse et comédienne Rabha. La cérémonie
inaugurale permettra également au
public d’apprécier le génie du
maestro Kouider Berkane et la
beauté du chant choral proposé à
cette occasion par une jeune troupe dirigée par le chantre de la chanson oranaise, Blaoui Houari.
ne journée de sensibilisation sur la quali
té des services a été organisée hier à la
Chambre de Commerce et d’Industrie de
l’Oranie par la Fédération nationale des consommateurs. Une journée qui vise selon le président
de cette fédération M.Zaki Hariz à dresser un état
des lieux sur la qualité de services notamment
dans les restaurants, le transport, les salles des
fêtes, les loisirs les hôtels et même les banques. Une rencontre bénéfique qui a drainé une
assistance nombreuse mais à laquelle curieusement les opérateurs ont brillé par leur absence. Elle s’est limitée à des associations, aux représentants et inspections de directions névralgiques comme la DSA (inspection vétérinaire) et
la DCP et à la presse locale. Le point focal de
cette rencontre a été les intoxications alimentaires collectives. Cette rencontre n’est pas fortuite. Elle intervient moins de quelques semaines du Ramadhan. Il s’agit en clair, comme l’a
souligné M.Hariz, d’instaurer les bonnes pratiques à la place des mauvaises. En 2012, on a
enregistré 4250 cas d’intoxications alimentaires
collectives à l’échelle nationale. Un chiffre qui
ne tient pas compte de la réalité car ne reflétant
pas selon M.Hariz les cas non déclarés par les
établissements de santé privés. Tout a été passé en revue, les maladies bactériennes, la diarrhées estivales, les intoxications alimentaires,
le risque de consommation de poisson altéré
etc. L’été favorise le développement des bactéries. L’hygiène, le lavage fréquent des mains, la
conservation des produits alimentaires et la vente sur la voie publique des produits périssables
(fromages, yaourt etc), et le contrôle de la date
de consommation ont été également évoqués.
Par ailleurs une communication sur l’hygiène
dans le milieu de la commune d’Oran présentée
par Mme Mansouria Aicha inspectrice principale à la direction de l’environnement fait ressortir
un nombre de 338 points noirs de décharge sauvage éradiqués et 300.000 tonnes de déchets ramassés en cinq mois à Oran.
B.Habib
ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE
MILITAIRE ORAN
Remise des grades et cadeaux
aux promotions sortantes
C
’est dans un climat convivial que s’est dérou
lée la cérémonie de remise des grades et ca
deaux aux promotions sortantes de l’ENSM
d’Oran par le général major DCI/MDN, après une revue des carrés au niveau de la Place d’armes de l’école suivie d’une allocution du directeur de cette dernière. C’est par une prestation de serment très émouvante des jeunes sortants, suivie par la passation du drapeau entre la promotion sortante baptisée au nom du
chahid Zehdour Med, connu sous le nom Yamani Abdelkalif, et celle qui rentre, puis ce fut l’inauguration de
la salle tactico- logistique pour l’application de gestion
où, le générale major a reçu d’importantes explications et a félicité les préposés à la bibliothèque du
travail conçu. La cérémonie s’est achevée par un défilé de la promotion.
B. Belhadj
HORAIRES DE PRIÈRES POUR LA WILAYA D’ORAN
Fadjr
Dohr
03:58
13:20
Asr
Maghreb
Icha
16:53
20:23
22:02
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
08 Ouest
PARC INDUSTRIEL
DE SIDI KHETTAB (RELIZANE)
De plus en plus attractif
pour les investisseurs
L
e parc industriel, créé il y a moins d’un an à Sidi
Khettab dans la wilaya de Relizane, attire des
investisseurs avec d’importants projets dans
diverses activités industrielles, selon la Direction de
l’industrie, de la petite et moyenne entreprise et de la
promotion de l’investissement. Aménagée sur une superficie de 350 hectares, cette zone est devenue très
attractive pour les investisseurs de différentes régions
du pays. Pas moins de 25 projets d’investissement
ont été avalisés en moins d’un an, selon la direction
de l’industrie, de la petite et moyenne entreprise et de
la promotion de l’investissement. Ces projets d’envergure nationale notamment en agroalimentaire, textile,
sidérurgie, chimie, plastique et préfabriqué contribueront à la création de plus de 16.500 postes d’emploi.
Cette zone industrielle extensible à 2.700 ha, située à
20 kilomètres au nord du chef-lieu de wilaya, se distingue par sa position stratégique non loin de l’autoroute
est-ouest, le dédoublement de la voie ferrée et le port
de la wilaya de Mostaganem voisine. Un total de 21
terrains d’une superficie entre 600 et 150.000 mètres
carrés ont été attribués à ce jour aux investisseurs,
selon un rapport de la direction précitée élaboré en
mai dernier. Certains investisseurs se sont lancés
dans la concrétisation de leurs projets depuis le deuxième semestre de l’année dernière. L’année 2013 verra
le lancement de 23 projets. Parmi les projets en cours
de réalisation, celui de l’unité de fabrication de pipelines de transport d’hydrocarbures et eau occupant une
superficie de 5 ha pour un coût de plus de 1,55 milliard
DA. Ce projet entrera en exploitation avec 1.000 travailleurs, selon ses responsables qui ont souligné que
la production sera destinée en première phase au marché national, ensuite à l’exportation vers les marchés
maghrébins et africains, puis le bassin méditerranéen.
Dans la même zone, une usine de réalisation du préfabriqué en béton est en cours de concrétisation sur une
superficie de 32 ha, dans le cadre d’un partenariat algéro-espagnol. Cette usine, qui a nécessité une enveloppe de 6 millions d’euros, devra générer 1.200 postes
d’emploi. Parmi les 23 projets qui seront réalisés cette
année au parc industriel de Sidi Khettab avec un impact
positif sur la wilaya et le pays, il y a lieu de citer également le complexe de textile, sur la base de l’accord signé en mi-mai dernier entre la Société de gestion de
participations (SGP) des industries de transformation et
le complexe turc "Taipa". Il contribuera à la création de
plus de 10.000 postes. Ce complexe dont l’investissement varie entre 800 et 900 millions de dollars us comporte huit unités industrielles de textile et de couture, un
centre d’affaires, une école de formation en métiers de
tissage et couture et un pôle résidentiel pour le personnel. La production de ce complexe répondra aux
besoins du marché national en matière de vêtements
pour femmes et hommes, surtout les jeunes. Une usine de production de pièces de rechange d’électricité et
d’électronique de véhicules et de camions sera concrétisée pour un coût de 3 milliard DA au parc industriel de
Sidi Khettab, de même qu’une unité de transfert de déchets ferreux en ronds à béton et produits d’acier. Le
nouveau parc industriel devra accueillir également une
unité de béton pour un investissement de 2,259 milliards DA, un complexe d’agroalimentaire (2,5 milliard
DA) outre un complexe d’acier de 1 milliard DA.
RELIZANE
Amar Tou inspecte
les projets de son secteur
D
ans le but d’inspecter les différents projets
de développement local, dans le domaine du
transport. Le patron du secteur sera l’hôte de
Relizane, ce jeudi pour la visite du projet de la ligne
ferroviaire Oued Sly- (Chlef) et Yellel- Relizane, suivie d’une visite à la gare routière du transport des
voyageurs de Relizane, et aussi celle de l’entreprise
du transport urbain. Enfin l’inspection du projet de
réalisation de la line ferroviaire Relizane- Tiaret- Tissemsilt.
B. Belhadj
www.lecarrefour-algerie.com
DIRECTION DU COMMERCE DE TISSEMSILT
Plus de 616 millions de dinars
de transactions sans facturation
À
l'effet de protéger le con
sommateur et lutter contre
les pratiques commerciales frauduleuses, qui piétinent en
toute inconscience la réglementation même si cela nuit à la santé
du citoyen, la Direction de la concurrence et des Prix (DCP) de la
wilaya de Tissemsilt, a enregistré
durant les cinq mois écoulés de
l’année en cours, 2.677 interventions effectuées par les brigades
internes des pratiques commerciales, ayant permis de dresser
507 PV menant à des poursuites
judiciaires, pour défaut d'affichage des prix, défaut de registre de
commerce, défaut de facturation,
pratiques commerciales illicites et
pratiques commerciales frauduleuses et de procéder à la fermeture administrative de 62 locaux
commerciaux pour diverses infrac-
tions, telles que le défaut d'hygiène, la vente de produits impropres
à la consommation et tricherie sur
la qualité. Des mesures conservatoires qui se manifestent sous
la forme d'opérations de saisie ont
été également opérées par les
agents de la DCP, concernant différentes marchandises non conformes à la réglementation en vigueur, évaluées à 346.050,77 DA,
couvrant 728.293 kg de produits
saisis, a-t-on indiqué à la direction du commerce, qui a fait de 372
infractions relevées par les services de la répression des fraudes
à la faveur de 2.720 interventions
effectuées dans les milieux des
marchands. Le montant des transactions commerciales non facturées, mis au jour par les services
de la direction du commerce de la
wilaya de Tissemsilt, s'est élevé à
616.622.645,86 DA sur les cinq
mois écoulés de l’année en cours,
indique un bilan de la direction du
Commerce de la wilaya de Tissemsilt. La direction du Commerce de la wilaya de Tissemsilt a élaboré, par ailleurs, un programme
spécifique destiné à réduire les
risques alimentaires durant la période estivale en intensifiant les
contrôles sur certaines activités
commerciales. «Il y a un programme spécial pour l'été au titre duquel on intensifie les opérations
de contrôle des produits alimentaires de large consommation
comme les produits laitiers, les
boissons, les glaces ainsi qu'au
niveau des structures de service
telles que les hôtels, les restaurants, et les salles de fêtes afin de
réduire le risque alimentaire».
B. HAMOUDI
ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À MOSTAGANEM
22 morts et 408 blessés en cinq mois
287 accidents de la circulation ont
été enregistrés durant les cinq premiers mois de 2013 à Mostaganem, faisant 22 morts et 408 blessés, a-t-on appris mardi, en marge des journées "portes ouvertes"
sur la gendarmerie nationale, inaugurées à la maison de la culture
du chef-lieu de wilaya. Les statistiques présentées à cette occasion
indiquent que durant la même période, il a été procédé au retrait de
8.530 permis de conduire et que
1.306 conducteurs ont été "flashés"
par les radars pour excès de vitesse notamment. Par ailleurs, les
services de la gendarmerie ont récupéré une quantité totale de 132
kg de kif traité dont 108 kg rejetés
par la mer et découverts sur des
plages isolées. Les journées "portes ouvertes" sur la gendarmerie
nationale prévues sur trois jours
visent à faire connaître aux citoyens
les missions dévolues à ce corps
de sécurité et les moyens utilisés
dans la lutte contre la criminalité.
De nombreux stands ont été érigés à la maison de la culture "Ould
Abderahmane Kaki", pour présenter les différents services du corps
de la gendarmerie nationale ainsi
que les équipements et moyens
matériels mobilisés pour ses différentes missions. Les visiteurs,
notamment les jeunes, peuvent
également s’informer sur place sur
les différentes formations assurées par ce corps ainsi que les conditions de recrutement. Au niveau
de l’esplanade de la maison de la
culture des exercices ont été organisés comme, l’utilisation des différents types d’armes, au closecombat et l’auto-défense, au dressage des chiens, à la lutte contre
les stupéfiants, entre autres.
COMMUNE D’OUED-FODDA (CHLEF)
Des eaux usées à ciel ouvert
C
’est aberrant de parler de
protection de l’environne
ment lorsqu’on sait qu’au
niveau de la commune d’OuedFodda des eaux noirâtres sont véhiculées à ciel ouvert dans une rigole de 3 mètres de large sur 6
kilomètres de long de la localité de
Zebabdja, d’une population de
plus de 9000 habitants vers le chef
lieu de commune d’Oued-Fodda,
des eaux usées qui causent des
désagréments aux citoyens de par
leurs odeurs et de par surtout les
nuées de moustiques qui ont proliféré au sein de ces eaux usées et
qui contraignent les citoyens à fermer leurs fenêtres nuit et jour. Cette rigole qui date de l’ère coloniale
à été réalisée pour l’évacuation des
eaux de pluie est aujourd’hui utilisée pour polluer l’atmosphère et
dégrader l’environnement car cette rigole passe successivement
par Hay Belhomri puis par la Cité
N°3, puis derrière l’hôtel des platanes pour s’engouffrer après un
parcours d’eaux usées de 6 kilo-
mètres dans une canalisation se
trouvant au niveau de l’agence routière d’Oued-Fodda. Cette rigole
qui prend naissance à Zebabdja
le long d’une route qui aujourd’hui,
elle aussi est jonchées de d’ordures alors qu’autrefois cette route
était la plus fréquentée par les amateurs de footing et autres sports, une
rigole de malheur qui doit faire l’une
des préoccupations majeures des
autorités car il y va de la santé des
citoyens et de l’avenir de l’environnement.
B.REDHA
BÉCHAR
Un dealer sous les verrous
D
ans le cadre de la lutte con
tre la drogue et suite à des
renseignements parvenus à la police, les éléments de
SWPJ, ont saisi cette semaine,
55g de kif destinés à la commercialisation. En effet, cette quantité
de kif, soigneusement dissimulée
dans le portefeuille du suspect, a
été récupérée lors d'une perquisition au niveau du domicile du mis
en cause, situé dans le quartier
de Debdaba.
Au cours de cette opération, il a
été récupéré une somme de
53.640 DA que le suspect détenait
dans sa chambre à coucher.
L'auteur dénommé S.J., 28 ans, a
fait l'objet d'une présentation près
le tribunal et placé en détention
préventive sur ordre du magistrat
instructeur, indique le communiqué de la Sûreté de wilaya.
M.ZINEDDINE
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Centre-Est 09
www.lecarrefour-algerie.com
LE MINISTRE DU COMMERCE À OUM EL BOUAGHI
Les marchés de proximité en ligne de mire!
E
ntamant une visite d'ins
pection dans la wilaya
d'Oum El Bouaghi ce mardi, M Benbada ministre du commerce a inspecté les travaux de
réalisation d'un marché couvert
d'une capacité de 78 locaux. Entrant dans le cadre du programme des dispositifs ANSEJ et
CNAC, le projet dont les travaux
sont estimés à 50%, a fait l'objet
d’intérêt de la part du représentant du gouvernement, Ce dernier
a insisté sur la nécessité de la
prise en charge du citoyen par lui
même, tout en précisant que le
problème de l'acte de propriété
soulevé par les jeunes, fera l'objet d'une étude du dossier dans
son cadre réglementaire, après
la finalisation de la nature juridique du foncier.
Par ailleurs, la délégation ministérielle s'est enquis du marché
couvert du chef lieu de wilaya, abrité par l'ex siège de la SNTA. Ce
dernier ouvrira ses portes au public durant le mois sacré, selon
des sources municipales concordantes.
A Ain Beida, la seconde étape de
la visite, c'est plutôt le marché couvert composé de 193 stands pour
les effets vestimentaires abrité au
niveau du siège des ex galeries
de la cité de l'Espérance qui fait
l'objet d'une visite. L'infrastructure
en question est considérée comme exiguë par les locataires en
place qui insistent sur les difficultés d'intervention en cas de sinistre ou autres.
La situation est similaire aussi
pour le marché couvert "El Haracta
"réservé aux marchands de fruits
et légumes, qui est dans un état
déplorable, notamment après les
pluies. De ce fait, les nouveaux lo-
cataires des lieux ont fait part au
ministre du commerce de la nécessité d'une opération de réhabilitation, et le changement de la
toiture. A Meskiana (extrême est du
chef lieu de wilaya) la délégation
ministérielle s'est aussi enquis du
projet de réalisation d'une inspection du commerce, et d'un marché
de proximité.
Enfin l'après midi M.Benbada devait visiter les projets de réalisation de marchés de proximité à Ain
Mlila et Souk Naamane (extrême
ouest de la wilaya).
Enfin il importe de rappeler que
cette inspection ministérielle est
venue à point nommé pour dynamiser l’achèvement des projets
des 5 marchés couverts à travers
la wilaya, et les locaux commerciaux, dont l'ouverture est programmée pour le mois sacré.
Skander K.
TELEGHMA (MILA)
La désolation!!!
T
eleghma est située au sudest de la wilaya de Mila, à
67 km de Mila et 36 km de
Constantine. À la limite nord-ouest
s'élève le Djebel Toukouia à près
de 1.000 m. d'altitude, au sudouest se trouve le Djebel Meziout
à 1.116 m. et au sud, le point culminant, le Djebel Teioualt à 1.286
m. Teleghma ville réputée pour ses
hammams thermaux, son marché
hebdomadaire, l’élevage de moutons et les cultures de légumes,
du blé et de l’orge, commune,
pourtant, chef-lieu de daïra depuis
des décades, se trouve malheureusement dans une situation
chaotique sans précédent et confrontée à d’épineux problèmes,
tous secteurs confondus. En effet, depuis quelques années, cette ville est livrée à son sort et ce,
sur tous les plans, c'est à croire
qu'elle vient à peine de sortir d'un
cataclysme destructeur. Chaussées et trottoirs défoncés, rendant
la circulation, plutôt la vie carrément impossible et pour les automobilistes et pour les piétons qui
pataugent dans la gadoue en hiver et mordent la poussière en été.
Egouts obstrués, dans certaines
cités, immondices et détritus jonchent le moindre espace et s'offrent comme seul décor aux passagers, attirant toutes espèces
d'animaux errants par troupeaux,
mais également des colonies de
rats, mouches, cafards, moustiques et autres créatures des plus
nuisibles. A ce décor hideux s’ajoutent, les coupures d’électricité, les
pénuries d'eau quotidiennes, l’indisponibilité du gaz de ville au niveau de plusieurs agglomérations,
malgré l'achèvement des travaux
d'installation du réseau, depuis
bien longtemps, Teleghma c'est
aussi et surtout, le vide culturel
déprimant à longueur d'année où
des milliers de jeunes sont livrés
à eux-mêmes, abandonnés à leur
sort, sans aucune prise en char-
ge aussi minime soit-elle. C’est un
constat, on ne peut plus, amer et
un échec total des APC qui ont eu la
responsabilité de «gérer» anarchiquement cette localité de 60.000
habitants. Preuve en est que durant
le dernier mandat (2007-20012),
l’APC d’alors a dépensé un taux insignifiant de 0,14%, «ce taux record
mérite bien d’être répertorié dans le
Guinness book des records», dira
le wali de Mila, M.Abderrahmane
Kadid, lors du conseil de wilaya tenu
mardi dernier à Teleghma en présence des cadres de la wilaya et
des citoyens. «Que dire d’une APC
qui a dépensé, durant cinq années
de mandature, 60 millions de centimes sur un budget colossal de l’ordre de 38 milliards 800 millions de
centimes», s’est-il demandé. Et de
poursuivre: «Devant cette situation
chaotique, l’APC est tenue de relever le défi en insufflant une nouvelle
dynamique de gestion basée sur le
sacrifice, la bonne gouvernance et
d’être, surtout, à l’écoute des citoyens en instaurant une nouvelle
approche fondée sur la communication directe permettant au citoyen
d’être au courant de tout ce qui se
passe au niveau de sa commune,
la langue de bois est un tabou qu’il
faut briser car tout citoyen aspire,
aujourd’hui à la transparence et à
la justice dans la gestion des affaires de l’APC et refuse la soumission et la hogra». «Certes, la mission est difficile mais pas impossible pour la nouvelle APC qui a
hérité d’une situation des plus déplorables, mais j’ai confiance en
cette nouvelle équipe pour peu que
la bonne volonté y soit», conclut-il.
En tous cas, c’est le constat amer
et criard d’une commune dans un
état de délabrement avancé, un
grand bidonville crasseux, sans
âme et sans aucun attrait urbanistique, bref, un ghetto qui enferme
près de 60.000 âmes. Cela étant,
beaucoup reste à faire dans cette
commune sinistrée et les responsables locaux à qui incombe la
charge de la gestion de la ville, se
doivent de multiplier les efforts pour
la remise en état de la chaussée,
des trottoirs, de l'entretien et l’aménagement des quartiers et des cités, du nettoiement de la voie publique, du ramassage et de la gestion des ordures, de la réparation
des fuites et surtout l’amélioration
du cadre de vie et de l’environnement à même de redorer le blason
terni de la ville.
S.B.
AKBOU (BEJAIA)
Démantèlement d’une bande
de trafiquants de drogue
U
n gang composé de cinq in
dividus, dont trois femmes,
spécialisé dans le trafic de
drogue a été démantelé le weekend dernier à Akbou (Bejaia), à l’issue d’une opération policière effectuée dans un local utilisé pour ses
forfaits, selon la Sûreté de wilaya.
Agissant sur renseignement, et conséquemment à une surveillance
des lieux, les éléments de la Police
judiciaire ont saisi, au terme de leur
action, une quantité de 28 kg de résine de cannabis traitée et une som-
me considérable d’argent, tirée de
la vente de cet hallucinogène, a-ton précisé. Les mis en cause,
âgés entre 21 et 36 ans, utilisaient,
comme paravent, une boutique de
chaussures et de prêt à porter pour
détenir, dissimuler et écouler leurs
produits et blanchir l’argent ainsi
obtenu. Le propriétaire, son épouse et trois employés, dont deux jeunes filles, émargeaient à ce trafic,
a-t-on ajouté. Déférés au parquet
près le tribunal d’Akbou, ils ont tous
été placés en détention préventive
LUTTE CONTRE LA DÉSERTIFICATION
À OUM EL BOUAGHI
La nécessité
et l'impact de la
plantation de l'arbre!
A
vec les chaleurs régnant ces derniers jours
sur la wilaya d'Oum El Bouaghi,la canicule
digne d'un véritable désert semble s’installer dans cette wilaya des Hauts plateaux non
lointaine du sud désertique. De ce fait, la menace
de la désertification (dont la commémoration de la
journée mondiale de lutte contre la désertification
et la sécheresse coïncide avec le 17 juin de chaque année), et de l'avancée des sables au demeurant permanente constitue un véritable souci pour
les responsables et les services concernés notamment l'agriculture, les forêts et l'environnement. Dans ce sillage le reboisement constitue le
fer de lance, pour toute lutte contre la désertification et la sécheresse. Comme la wilaya d'Oum El
Bouaghi comptabilise un total de 80.000 ha de forêts, soit un taux de 13% de la superficie globale
de la wilaya, cela demeure insuffisant par rapport
à la moyenne nationale. D'où la nécessité de multiplier les opérations de reboisement afin de créer
une ceinture empêchant l'avancée des sables et
d'autres pour atténuer l’érosion résultant de l'action des vents et de l'eau, sont entreprises par les
services forestiers de la wilaya. Il s'agit alors de la
plantation de brise-vent et mise en place des plantations fourragères. Par ailleurs, dans le cadre du
quinquennal 2010/2014 la wilaya a arrêté un programme de reboisement de plus de 5000 hectares, dans le cadre de la lutte contre la désertification. Près de 3850 hectares ont été réalisés déjà.
Cependant on est loin des campagnes de reboisement ou des milliers de citoyens participent à l'opération pour élargir le couvert végétal de la région.
Une région où la culture de plantation de l'arbre
n'est pas bien inculquée, sinon comment expliquer
l'absence de l'arbre même en zone rurale où des
fermes occupant des espaces grandioses sont dépourvues d'arbres, ne serait-ce que pour créer de
l'ombre. Exception faites pour certaines zones, le
visiteur à la wilaya constate de visu l'inexistence
de l'arbre sur des étendues lointaines au moment
où le sable fait son avancée! Même dans les zones
urbaines, le béton fait aussi son avancée en l'absence de jardins d'espaces verts et autres dans
les nouvelles cités où l'auto construction bat son
plein!
Skander K.
Un dealer écroué
E
xploitant des informations faisant état de
la présence d'un individu commercialisant
du kif dans le milieu juvénile à la cité du 1er
Novembre du chef lieu de wilaya, les éléments de
la brigade de lutte contre les stupéfiants de la sûreté de wilaya, ont arrêté le mis en cause. La fouille
de ce dernier B.A, 53 ans a permis aux policiers de
saisir 8 grammes de kif traité et une somme de
13370 Da. La perquisition de son lieu de résidence
(une cave de l'un des bâtiments) a permis aux policiers de saisir une autre quantité de 25,3 grammes. Présenté devant le parquet du chef lieu de
wilaya, le mis en cause a été écroué par le magistrat instructeur pour le chef d'accusation détention,
consommation et commercialisation de drogue.
Skander K.
HORAIRES DE PRIÈRES POUR LA WILAYA D’ALGER
Fadjr
03:37
Dohr
Asr
Maghreb
12:48
16:40
20:11
Icha
21:52
MSPB / NAHD
CAB / OM
MSPB / USMAn
CAB / USMMH
MSPB / MCS
CAB / MSPB
MSPB / USMBA
CAB / ESM
MSPB / ASMO
CAB / USMAn
MSPB / USC
CAB / NAHD
MSPB / ABS
CAB / USMB
2ème Journée
3ème Journée
4ème Journée
5ème Journée
6ème Journée
7ème Journée
8ème Journée
9ème Journée
10ème Journée
11ème Journée
12ème Journée
13ème Journée
14ème Journée
15ème Journée
ASMO / MCS
ASK / USMMH
ASMO / ABM
ASK / OM
ASMO / ABS
ASK / CAB
ASMO / WAT
ASK / MCS
ASMO / ASK
ASK / ABM
ASMO / USC
ASK / NAHD
ASK / MSPB
ASMO / CAB
ASK / ESM
OM / NAHD
USMAn / USC
OM / USMAn
USMAn / ASMO
OM / ESM
USMAn / USMBA
OM / MSPB
USMAn / NAHD
OM / USMMH
USMAn / USMB
USMAn / ASK
OM / ASMO
USMAn / WAT
OM / USMB
USMAn / ABS
USC / WAT
ABM / OM
USC / ASK
ABM / CAB
USC / ABM
ABM / MCS
USC / ABS
ABM / USMB
ABM / USMAn
USC / OM
ABM / MSPB
USC / CAB
ABM / ESM
USC / USMBA
ABM / USMMH
MCS / CAB
ABS / WAT
MCS / USMB
MCS / NAHD
ABS / USMMH
MCS / USMAn
ABS / OM
MCS / USC
ABS / CAB
MCS / WAT
ABS / USMBA
MCS / ABS
ABS / ABM
MCS / OM
USMMH / USMAn ABS / ASK
NAHD / ASMO
USMMH / ESM
NAHD / USMBA
USMMH / MSPB
NAHD / USMB
NAHD / ABM
USMMH / USC
NAHD / ABS
USMMH / ASMO
NAHD / ESM
USMMH / USMB
NAHD / USMMH
USMMH / MCS
NAHD / USC
ESM / MSPB
USMB / USMBA
USMB / MSPB
ESM / ABS
USMB / WAT
ESM / USC
USMB / ASK
ESM / ASMO
USMB / ESM
ESM / USMBA
USMB / ABS
ESM / MCS
USMB / USC
ESM / USMAn
USMB / ASMO
USMBA / ABM
WAT / ESM
USMBA / MCS
WAT / USMMH
USMBA / ASK
WAT / OM
USMBA / USMMH
WAT / CAB
USMBA / WAT
WAT / NAHD
USMBA / OM
WAT / ABM
USMBA / ASMO
WAT / ASK
USMBA / CAB
30ème Journée
29ème Journée
28ème Journée
27ème Journée
26ème Journée
25ème Journée
24ème Journée
23ème Journée
22ème Journée
21ème Journée
20ème Journée
19ème Journée
18ème Journée
17ème Journée
16ème Journée
Blida - ASM Oran - USM Bel Abbès - CA Batna
10 Sports
MSP Batna – WA Tlemcen- AS Khroub – ES Mostaganem- USM Annaba- A Bou Saada- AB Merouana – USMM Hadjout – NA Hussein Dey – US Chaouia - MC Saida –O Médéa – USM
MSPB / WAT
1ère Journée
Calendrier / Ligue 2 – 2013 / 2014
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
www.carrefourdalgerie.com
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Le Carrefour Sports 11
www.carrefourdalgerie.com
TRANSFERT DE BOATENG ET EL-SHAARAWI
Monaco discute avec Milan
C
omme le PSG l’été dernier,
l’AS Monaco pourrait pro
chainement renflouer les
caisses de l’AC Milan. Dmitry Rybolovlev, le président de l’ASM, a
rencontré Adriano Galliani, et pourrait rapidement proposer 60 millions d’euros pour Stephan El-Shaarawy et Kevin-Prince Boateng.
Il n'y a pas qu’en Espagne et au
Portugal que l’AS Monaco prospecte. Désormais, c’est avec les dirigeants de l’AC Milan que le club de
la Principauté se prépare à faire des
"affaires". Selon plusieurs médias
italiens, dont la Gazzetta dello Sport,
Adriano Galliani, le vice-président
du club lombard, a rencontré Dmitry
Rybolovlev, le patron monégasque.
L’objet de l’entrevue ? Négocier l’arrivée de deux nouveaux joueurs offensifs, en l’occurrence Stephan ElShaarawy et Kevin-Prince Boateng,
qui pourraient rejoindre Radamel
Falcao, James Rodriguez et Joao
L'OM accélère
pour Payet...
En plus du Rennais Romain
Alessandrini, l'Olympique de
Marseille s'active pour décrocher
la signature de Dimitri Payet (26
ans, 38 matchs et 12 buts en L1
en 2012-13). D'après RMC, les
discussions se seraient intensifiées ces dernières heures entre les dirigeants du club phocéen et leurs homologues du
LOSC au sujet du milieu de terrain offensif.
Si les Dogues réclament 10 millions d'euros en échange de l'international tricolore, les Olympiens proposeraient pour l'instant entre 7 et 8 millions. L'ancien Stéphanois, lui, aurait déjà
donné son accord au vice-champion de France.
... et Arsenal
prêt à surgir
Les Gunners souhaiteraient recruter Dimitri Payet, selon le Daily
Mail qui vient confirmer les informations de dimanche du Parisien. La venue du Lillois pourrait
être possible si les négociations
entre Higuain et Arsenal venaient
à échouer. L’international français serait libéré contre une indemnité de 10 millions d’euros.
Moutinho sur le Rocher. Toutefois,
aucune offre n’aurait encore été formulée. "Si Monaco n’a pas bougé
aujourd’hui sur Boateng, la situation pourrait évoluer la semaine prochaine. C’est une réflexion qui est
menée au sein du club monégasque", a confié une source proche
du dossier à RMC.
Pour attirer dans ses filets l’attaquant italo-égyptien et le milieu de terrain ghanéen, deux
joueurs que l’AC Milan ne
retiendrait pas contre un
gros chèque, Monaco
pourrait lâcher 60 millions d’euros. C’est
presque autant que ce
le PSG avait offert aux
Rossoneri pour conclure les transferts de
Thiago Silva et Zlatan
Ibrahimovic l’été dernier.
Les déclarations de Luis Suarez l'ont emportées. Les Reds en ont assez de ses sorties
médiatiques et consentent à le laisser partir
à Madrid contre 45 millions d’euros.
"On va demander à Luis de jouer cartes
sur table, et vite. Il est inenvisageable que
Brendan Rodgers (l'entraineur de Liverpool, ndlr) se retrouve sans solution si
Suarez force un départ, il veut donc que
tout cela soit réglé avant le début de la
saison, d’une manière ou d’une
autre." a déclaré l'un des responsables du club Daily Mirror.
Fabregas : "100 ME pour Bale
c'est fou"
Cesc Fabregas a vraiment beaucoup de mal à accepter les offres
vertigineuses pour Gareth Bale.
Les clubs qui suivent le Gallois,
Real Madrid en tête, sont prêts à
offrir des sommes avoisinant la
barre psychologique et vertigineuse des 100 millions d'euros. Pour
Cesc Fabregas, c'est de la pure fo-
lie : "100 ME pour Bale ? Pour moi
c'est de la pure folie. Je ne sais pas
comment ils peuvent payer autant
avec le contexte actuel." Les 57 ME
déboursés par le Barça pour Neymar ne le choquent pourant pas : "Il
a besoin de s'adapter. Le football
qu'il pratiquait avant est complètement différent de celui qu'on joue
ici". L'ex Gunner balaie également
d'un extérieur du pied les tensions
potentielles que la venue de Neymar pourrait engendrer avec Messi, soulignant l'humilité et la simplicité de l'Argentin : "Il a gagné 4
Ballons d'Or et c'est probablement le meilleur joueur
de l'Histoire mais vous
ne le devinerez jamais
en le croisant le matin" a-t-il dit à Marca.
BARÇA
Puyol à nouveau opéré
au genou droit
Le capitaine et défenseur central du
FC Barcelone, Carles Puyol, va être
opéré à nouveau au genou droit,
cette fois pour l'ablation d'un kyste,
a indiqué mardi le champion d'Espagne.
"Carles Puyol sera opéré mercredi
matin pour l'ablation d'un kyste de
Baker au genou droit", a indiqué le
Barça sur son site internet.
Puyol ne devrait être indisponible
que trois ou quatre semaines, selon le club, et pourrait donc être de
retour pour le premier match de préparation du Barça le 20 juillet en
Pologne face au Lechia Gdansk. Un
kyste de Baker, ou kyste poplité,
consiste en l'accumulation d'un excès de liquide à l'arrière de l'articulation du genou.
Puyol, gêné toute la saison par des
douleurs au genou droit, y a déjà
subi deux interventions chirurgicales. Il a reconnu fin mai avoir songé
Liverpool ne retient
plus Suarez
MONDIAL 2014
Australie, deuxième qualifié
L'Australie est la deuxième nation à se qualifier sur le terrain pour le Mondial 2014 après
le Japon. Grâce à une tête de tête de Kennedy à la 83e minute de jeu, les Australiens
sont venus à bout d'une équipe d'Irak, au ANZ
Stadium de Sydney, déjà éliminée. Dans le
goupe 1, la Corée du Sud, l'Iran et l'Ouzbékistan se disputeront les deux places qualificatives directe lors de la dernière journée. Le
troisième devant s'opposant en barrage au
vainqueur de Oman - Jordanie mardi (18h00).
LENS
L'étonnante rumeur Laurent Blanc !
S'agit-il d'un poisson d'avril très en retard ou
d'une véritable surprise ? Selon Foot Mercato,
L a u r e n t Blanc serait en passe de signer
en faveur du RC Lens !
L'arrivée dans le
Nord de l'ancien sélectionneur de
l'équipe de France et entraîneur
des Girondins
de Bordeaux
pourrait même
être annoncée
dès jeudi.
à mettre fin à sa
carrière en raison de ses
blessures à répétition, sans pour
autant avoir jamais pensé à aller
jouer ailleurs qu'au Barça.
PSG
Un accord trouvé
pour David Luiz ?
Annoncé dans le viseur du FC Barcelone, du Real
Madrid et de Naples, le défenseur central de Chelsea, David Luiz (26 ans, 30 matchs et 2 buts en
Premier League cette saison) va-t-il finalement rebondir au PSG ?
Selon le Daily Mirror, un accord aurait été trouvé entre
les Blues et le club parisien à hauteur de 45 millions d'euros ! Si cette information se révélait exacte, le club de la capitale devra encore trouver un
terrain d'entente avec l'international brésilien, actuellement engagé à la Coupe des Confédérations.
12
SPORTS
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
JEUDI 20 JUIN 2013
«TACLANT» HALILHODZIC SUR LE PLATEAU DE DZAÏR TV
Serrar : "Désolé, mais Halilhodzic
ne m'a pas convaincu"
Invité de la nouvelle émission de talk-show
"Le rendez-vous des professionnels" que
prépare et anime sur Dzaïr TV notre confrère Mohamed Boukhemia, l'ancien président de l'Entente de Sétif, Abdelhakim
Serrar, a mis un point d'honneur à indiquer "qu'en dépit du bilan jusqu'ici assez
positif du sélectionneur Vahid Halilhodzic,
l'on ne peut tout de même pas avaler tout
ce qu'il dit". "On est quand même des fils
de la balle. On applaudit certes le parcours
de l'Equipe nationale et on se félicite de
ses récents succès, mais on ne peut
quand même pas avaler ou cautionner tout
ce qu'il dit. Surtout lorsqu'il parle d'Abdelmoumen Djabou. Désolé mais Djabou est
tout sauf un joueur de dix minutes. Lorsque le sélectionneur national dit cela, il
s'est basé sur quelle vérité ? L'a-t-il essayé ? Lui a-t-il donné sa chance ? Lui a-til permis de disputer les quatre-vingt-dix
minutes d'une rencontre internationale
pour avoir ensuite à juger son niveau et
son rendement ? Non ! Donc, inutile d'essayer de nous convaincre de la justesse
de son point de vue concernant Djabou.
Même Youcef Belaïli qui a flambé cette
saison avec l'Espérance de Tunis est
marginalisé et sous côté. Si Ettaradji le
fait jouer en Champion's League africaine, c'est qu'il a le niveau international. Djabou et Belaïli sont de grands joueurs et
l'avenir du football algérien. Ils méritent,
de fait, plus d'égard et de considération de
TOURNOI NATIONAL
PLAY-OFF U17
L’USM Alger
champion
d’Algérie de la
saison 2012-2013
L’USM Alger a remporté mardi aprèsmidi au stade "Habib Bouakeul" d’Oran
le titre de champion d’Algérie de football de la catégorie U17 en s’imposant
en finale face à la formation de l’USM
Oran aux tab (4-1) après avoir fait match
nul (0-0) à la fin du temps réglementaire. En demi-finales, les Algérois ont
battu l’ES Sétif, alors que les Oranais
ont gagné face à l’IRB Sidi Aissa sur le
même score de deux buts à un (2-1).
A l’issue de ce play off, l’USM Alger remporte le titre du championnat d’Algérie
de cette saison et conserve son titre de
la catégorie.
Le titre de championnat d’Algérie U15
est revenu à la JSM Skikda face à l’ASM
Oran aux (t.a.b) 3-1, disputé en lever de
rideau. Cette compétition à été clôturée
par une cérémonie de remise des trophées et de cadeaux aux vainqueurs
ainsi qu’aux meilleurs joueurs, buteurs
et gardiens de but du tournoi, en présence des membres de la ligue nationale de football amateur et de représentants de la direction de la jeunesse
et des sports de la wilaya.
Rappelons que le trophée de coupe
d’Algérie de la catégorie U17 pour cette
saison sportive a été remporté par l’ES
Sétif après sa victoire contre la JS Kabylie sur le score de 2 à 0, en finale
disputée le mois d’avril dernier au stade Brakni de Blida.
la part du sélectionneur national", estimera, ainsi, le champion d'Afrique des nations
1990.
Interpellé d'une manière aussi élégante
que pertinente par le journaliste-présentateur Mohamed Boukhemia sur la présen-
ce dans la poule des "Vert" d'un poids lourd
du continent nommé Mali, Abdelhakim
Serrar maintiendra dans ses déclarations
un haut degré de réalisme mesuré qui flirte avec le pessimisme, endossant même
un rôle de rabat-joie. "Il ne faut pas trop
pavoiser, car s'il est vrai que nous avons
enchaîné deux succès à l'extérieur, il est
tout aussi vrai que nos adversaires, le
Bénin et le Rwanda étaient très modestes. J'ai déjà joué au Bénin sous la coupe
de Zouba, c'était en 1993 et nous avons
fait match nul 1-1. Ce n'est pas une terre
de foot. Je peux vous dire que je n'ai jamais vu un peuple et un public aussi gentils. Vous me dîtes que nous avons dominé le groupe du Mali, je vous réponds alors
que ce n'est plus le Mali d'avant. Les Maliens vivent les mêmes conditions difficiles que nous avons vécues dans les années 90, avec la décennie noire. C'était le
temps du naufrage de Ziguinchor et des
autres débâcles. C'est pareil. Terminer 1er
du groupe qui compte un Mali fragilisé par
la guerre et des équipes comme le Rwanda et le Bénin n'est tout de même pas une
prouesse, une performance ou un exploit.
Par contre, battre le Nigeria par trois buts,
ça ce sera une sacrée performance. Et là
on pourrait vraiment se réjouir des résultats de l'EN", lancera, sous la forme d'un
défi, le principal artisan du retour de la
grande Entente à succès.
Seïf-Eddine R.
Djamel
Haimoudi pour
officier
Espagne-Tahiti
Djamel Haïmoudi dirigera la rencontre du Groupe B de la Coupe des Confédérations 2013 entre l'Espagne et
Tahiti. Le coup d'envoi de la partie est
prévu jeudi à 20h (heure algérienne)
au célèbre stade Maracanã de Rio de
Janeiro (Brésil).
Les deux sélections aux niveaux et aux
objectifs totalement différents n'ont
pas connu les mêmes débuts. Si l'Espagne s'est naturellement imposée (21 contre l'Uruguay), Tahiti s'est tout
aussi logiquement inclinée (1-6 contre le Nigeria) lors de leur entrée en
lice dans la compétition.
Djamel Haimoudi sera assisté par
son compatriote Abdelhak Etchiali et
Redouane Achik (Maroc).
Djamel Haïmoudi, meilleur arbitre africain en 2012, possède une grande expérience autant sur le continent noir
que sur le plan international.
International depuis 2004, il a arbitré
en Champions League, en Coupe de
la Confédération et en Super Coupe.
Mais également le Mondial des Clubs
en 2012. A son actif aussi, des matches officiés en Coupe d'Afrique des
Nations 2008, 2010, 2012 et 2013, ainsi que dans les éliminatoires pour la
Coupe du Monde 2006, 2010 et 2014.
LES ACTIONNAIRES DE LA SSPA-MCO TIENDRONT LEUR AG AUJOURD’HUI
Djebbari attend un « geste » d’Abdellilah et de Kalaïdji
Les actionnaires de la société sportive par
actions du Mouloudia d’Oran se réuniront
aujourd’hui à l’hôtel Mouahidine pour assemblée générale.
A l’ordre du jour, aucune grande décision
n’est mentionnée. Ou plutôt n’a filtré. Les
débats devraient toutefois être assez passionnés dans la mesure où il est clairement attendu que l’ancien actionnaire
majoritaire de la SSPA en la personne de
Belhadj Ahmed dit Baba ne remette en
cause la décision prise récemment et officialisée à travers un communiqué de presse paru sur ces mêmes colonnes faisant
de Youssef Djebbari, le nouveau patron,
en terme d’argent investi et d’actions détenues.
De son côté, Youssef Djebbari ne serait
pas contre l’officialisation de la fameuse
rumeur donnant Larbi Abdelilah démissionnaire. Si cela venait à se confirmer,
nul doute que l’actuel président du club
sportif amateur accepterait « pour l’intérêt
suprême de l’équipe » d’hériter du poste
de P-DG de la SSPA.
Djebbari risque, toutefois, d’être fortement
AC AJACCIO
Mostefa n’a pas prolongé son contrat
Une information circule à l’AC Ajaccio depuis deux jours, que le milieu de terrain
algérien, Mehdi Mostefa, a prolongé son contrat pour deux saisons supplémentaires.
L’international algérien, courtisé par plusieurs formations françaises, a vite démenti
cette information, dans une déclaration accordée, hier soir, à France-football. Il a affirmé que cette information, parue sur le site officiel du club, est dénuée de tout fondement, et qu’il n’a encore rien décidé, préférant prendre d’abord quelques jours de
repos. «Je n'ai pas prolongé mon contrat avec Ajaccio. Mon agent a eu le président
Orsoni, et tout est rentré dans l'ordre. Il lui a demandé des explications, et lui a dit que
la rectification allait être apportée, et qu'il n'y avait aucun souci,» a-t-il affirmé. Mostefa
ne semble pas s’inquiéter pour son avenir, surtout qu’il a eu des assurances de la
part de Orsoni que s’il avait une offre qui lui permettait de continuer sa progression
sportive, le club ne le mettrait pas de bâtons dans les roues pour un départ.
Amine Amiri
déçu vu que ni le P-DG Larbi Abdelilah ni
encore son DG Hassan Kalaïdji ne comptent rendre le tablier. Après avoir entamé
l’opération recrutement et tenté de faire
barrage au départ massif des joueurs via
la chambre de résolution des litiges (CRL)
de la LNF, les deux responsables mouloudéens ne sont pas prêts de lâcher le
morceau. Surtout qu’on annonce avec insistance du côté de la rue Mirauchaux et
du siège de la direction de la jeunesse et
des sports qu’un flot d’argent estimé à près
de quatre milliards de centimes se déversera très prochainement dans les caisses du club, de quoi redonner du tonus
aux actuels dirigeants.
Mais comme avant chaque assemblée
générale au Mouloudia d’Oran fusse-t-elle
celle des actionnaires, le jeu de coulisses
inverse certaines tendances, il faudrait
mieux attendre la fin des travaux pour être
mieux éclairé et assez fixé.
Seïf-Eddine R.
L'Inter très chaud
sur Belfodil
Comme quoi on peut ne pas convaincre
en France et réussir à l'étranger. La Gazzetta dello Sport annonce en effet ce mercredi, que l'Inter Milan et Parme seraient
tombés d'accord sur un échange entre
Antonio Cassano et Ishak Belfodil.
Le président nerazzurro Massimo Morratti
a confirmé de son côté l'intérêt des Milanais en déclarant: « Belfodil pourrait être
notre Benzema. Je l'espère en tout cas,
car ce joueur me plaît beaucoup.»
Reste plus qu'à s'assurer que Cassano
est partant pour le deal. Pas sûr.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
JEUDI 20 JUIN 2013
FORFAIT DE L’EN A’ POUR SON MATCH FACE À LA LIBYE
Ce que la FAF n’a pas dit
Comme annoncé hier par nos soins, la
fédération algérienne de football a décidé de retirer l’EN A’, réservée aux
joueurs locaux, de la prochaine édition
du CHAN et de son match barrage face à
la Libye. Une décision qui a surpris plus
d’un, et les motifs invoquées ont laissé
tout le monde bouche-bée. La FAF a motivé cette décisions par «l’incapacité de disposer d’une équipe compétitive en raison
de nombreuses blessures des joueurs de
l’équipe nationale A’, de l’indisponibilité
des joueurs qui étaient en équipe A (transfert à l’étranger) et de l’impossibilité de convoquer d’autres joueurs issus du championnat professionnel local achevé le 21
mai dernier». Des motifs qui ne semblent
pas tenir la route, et tout le monde est unanime à dire que la FAF n’a pas tout dit dans
son communiqué. Les raisons de ce retrait sont, pourtant, claires, nettes et précises, puisqu’elles ont un lien direct avec
des mesures strictement politiques et diplomatiques, histoire de préserver les relations entre les deux pays voisins. Selon
nos informations, la FAF n’a pas agit seule pour prendre cette décision, étant donné les services de sécurité algériens ont
eu leur mot à dire par rapport à un pays qui
connaît toujours des troubles et des incidents graves. Il est vrai que le dernier
match des Libyens face au Togo, en éliminatoires du Mondial 2014 s’est déroulé
sans dépassements, mais tout le monde
sait que quand il s’agit de l’Algérie, les
choses ne sont pas les mêmes compte
tenu des relations tendues entre les deux
pays au moment de la chute de l’ancien
régime de Kaddafi. Des relations qui se
sont détériorées après le dernier match
Reprise des stages en
septembre en vue du
championnat arabe des
nations
entre le deux sélections lors du match retour des éliminatoires de la
CAN 2013 qui a eu lieu en
octobre au stade Mustapha Tchaker de Blida. A
l’issue de cette rencontre, plu-
La sélection nationale A’ de football,
composée de joueurs locaux, qui a déclaré forfait pour les qualifications au
championnat d’Afrique des nations
CHAN 2014, devrait reprendre du service au mois de septembre, avec un stage en vue d’une éventuelle participation
en championnat arabe des nations, prévu en novembre prochain en Arabie
Saoudite, a-t-on appris mercredi
auprès de la Fédération algérienne de
football (FAF).
L’instance fédérale avait annoncé mardi sa décision de retirer l’équipe nationale A’, des qualifications CHAN 2014,
dont la phase finale aura lieu en Afrique
du Sud (11 janvier-1er février).
se
i urs
joueurs
Libyens
s’étaient
exprimés, y
compris dans la
presse algérienne,
pour dénoncer ce qui s’est
passé, et pour certains prévenir les Algériens en prévision
de leur match retour des qualifications du CHAN 2014. Les décideurs ont pris tous ces points en
considération et ont beau essayé de
presser la CAF pour délocaliser cette rencontre, en vain. Et puisque les
choses sont restées en l’état, cela
a contraint les responsables algériens à éviter de prendre des risques inutiles en mettant la vie de
toute une délégation en danger
pour un match de football. Ce
qu’il y a lieu de signaler c’est que
l’EN A ne risque rien en ce qui
concerne son classement Fifa.
La FAF devra payer une amende, alors que l’En A’ sera privée de prendre part à la prochaine édition du CHAN.
Amine Amiri
ASMO : LES U15
S’INCLINENT EN FINALE DU
TOURNOI DES PLAY-OFFS :
Youssef Zakaria
a récupéré sa
lettre de
libération
KORICHI :
"On ne pouvait pas entamer les
qualifications avec un effectif décimé"
Le sélectionneur de l’équipe nationale A’
de football, composée de joueurs locaux,
Taoufik Korichi, a expliqué mercredi le forfait de l’Algérie des qualifications au championnat d’Afrique des nations CHAN 2014,
par la cascade de blessures des joueurs
retenus, estimant que ça aurait été "une
aventure" d’aborder la double confrontation face à la Libye dans une telle situation.
"Franchement, on ne pouvait pas entamer
les qualifications avec un effectif décimé,
en raison du nombre important des
joueurs blessés. Nous avons dénombré
pas moins de 10 éléments blessés, en
plus de Benmoussa, écarté pour motif disciplinaire, donc la décision prise par la fédération est logique", a affirmé à l’APS le
premier responsable des A’.
La Fédération algérienne de football (FAF),
a annoncé mardi sa décision de retirer
l’équipe nationale A’, des qualifications
CHAN 2014, dont la phase finale aura lieu
en Afrique du Sud (11 janvier-1er février).
L’instance fédérale a expliqué cette décision par "l’incapacité de disposer d’une
équipe compétitive" en vue de la double
confrontation face à la Libye, en raison de
"nombreuses blessures" des joueurs de
la sélection.
"Le défenseur Belkalem et l’attaquant Slimani, sur qui je comptais énormément,
sont revenus blessés de la sélection A et
ne pouvaient donc pas jouer. C’était impossible pour moi de composer une équi-
pe conquérante et compétitive", a souligné
Korichi.
Et d’ajouter : "Je m’attendais à une telle
décision, même si j’aurais vraiment souhaité relever le défi avec cette équipe. Si
j’avais bénéficié de l’ensemble de l’effectif, on aurait eu un bon coup à jouer, mais
malheureusement ça n’a pas été le cas,
la preuve, nous avions annulé un match
amical face à l’équipe nationale militaire
pour le même motif", a expliqué Korichi.
En outre, le coach de la sélection A’, estime qu’il était "impossible", avec un effectif
amoindri, de rivaliser avec une équipe libyenne "en pleine forme et qui est leader
de son groupe lors des éliminatoires du
Mondial 2014".
Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, s’était réuni avec les joueurs mardi
13
EQUIPE NATIONALE A’
DE FOOTBALL
au centre technique national de Sidi Moussa, pour leur annoncer la décision prise
par l’instance fédérale. Selon Korichi, "les
joueurs ont fait preuve de compréhension".
S’agissant de l’instabilité sécuritaire que
traverse actuellement la Libye, qualifiée
comme étant la principale raison de ce
forfait, Korichi n’a pas voulu trop s’étaler
sur cet argument.
"C’est vrai que ça aurait pu être une des
causes de ce forfait, mais la principale raison est le nombre important de défections",
a-t-il conclu.
Cette décision "inattendue" permet ainsi à
la Libye de composter son billet pour la
phase finale, en attendant l’identité du second qualifié de la zone Nord, qui devra se
jouer entre la Tunisie et le Maroc.
SUPER COUPE D’ALGÉRIE MILITAIRE DE FOOTBALL
Victoire de la 2e Région militaire
L’équipe du Commandement de la 2e région militaire a remporté la super coupe
d’Algérie militaire de football en battant la 3e Région militaire sur le score de (1-0) en
finale disputée mardi au Centre de regroupement et de préparation des équipes
sportives militaires (CREPESM) de Ben Aknoun (Alger). L’unique but de la rencontre a
été inscrit par Abdelaziz Zaidi (80).
L’équipe du Commandement de la 2e Région militaire avait remporté la 41e
édition de la Coupe d’Algérie militaire-2013 après sa victoire sur celle du 4e
Commandement régional de la Gendarmerie nationale de Ouargla (3-2) (mitemps : 2-0).
De son côté, l’équipe du Commandement de la 3e Région militaire a terminé en tête
du championnat militaire de la saison 2012-2013.
Après Aini, Berrah, Benmeghit, Belgacemi et Boussaâda, la direction de l’ASMO a officiellement libéré avant-hier un
sixième joueur en l’occurrence, Youssef Zakaria. Ce dernier a récupéré sa
lettre de libération. N’ayant pas bénéficié de beaucoup de temps de jeu avec
son club, la saison dernière, Youssef
Zakaria espère rebondir ailleurs. Un
autre joueur devrait être libéré dans les
tous prochains jours. Il s’agit du joueur
milieu de terrain, Cherif El Ouazzani
Abdennour. Ce dernier, qui a été informé par sa direction de sa libération du
club, attend de toucher son argent avant
de résilier son contrat. Une rencontre
est prévue dans les tout prochains jours
entre le joueur et les dirigeants de l’ASMO pour résoudre ce problème. Dans
un autre registre, les U15 de l’ASMO se
sont inclinés en finale du tournoi des
play-offs face à la JSM Skikda. Cette finale qui s’est déroulée au stade Habib
Bouakel, s’est soldée sur le score de
parité de deux buts partout. Mais la
séance des tirs au but a souri à la JSM
Skikda qui a remporté ce tournoi.
Islem M.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
14 Sports
www.carrefourdalgerie.com
WAM
ESM
Un stand-by à l’orée
de la prochaine saison
Rien à signaler , rien à l’horizon
En revenant sur le parcours des widadi lors de la
saison écoulée, il faut avouer que ce fut plutôt
une médiocre chose qui allait être fatale pour les
mostaganémois qui ont pu assurer un maintien
difficile au sprint final. Dans ce contexte, il était
entendu que les widadi avaient donc retenu la
leçon et tiré les enseignements pour ne plus commettre la même erreur en s’attelant à mieux préparer leur saison comme ils avaient l’habitude
de faire aux cours des précédentes saisons ce
qui leur avait valu de jouer le rôle de sérieux prétendant. Cependant, c’est le silence absolu dans
le camp widadi jusqu’à l’heure actuel et tout semble en stand by dès lors que les échos qui parviennent d’autres lieux font état des équipes qui
s’activent à préparer leur saison d’autan que la
ligue amateur vient de publier le calendrier pour
la saison 2013-2014. C’est dire que le coup de
starter de la prochaine saison est donné. Les
recrutements vont bon train chez la majorité des
formations tandis que du côté du club mostaganémois l’on ne bouge pas du doigt comme si
personne ne s’y intéresse et ne s’implique. C’est
le club qui va au dépourvu. L’on parle de la tenue
de l’assemblée générale pour débattre des bilans, moral et financier, mais qu’aucune date n’est
fixée à ce jour. Il est surtout question de trouver le
boss qui puisse mener la formation widadi à bon
port. Les candidats ne semblent pas se bousculer à la porte mais dans l’entourage du club l’on
fait allusion à une personne capable de tenir le
club en l’occurrence Kaid Omar dont le nom revient souvent dans la bouche des widadi. Aux rumeurs, il semble que celui-ci aurait émis le vœu
de prendre en charge le club widadi mais rien
n’est officialisé pour le moment, mais au cas où
Kaid Omar prendrait la présidence du club, les
choses prendront une tournure sérieuse et mettra le club dans une bonne position. Il devient
dès lors claire que l’on songera à apporter à
l’équipe un soutien et un renfort considérable
pour étoffer un effectif dont plus que la moitié des
joueurs qui n’ont pas répondu à l’attente de l’entourage du club et que par conséquent tout en
gardant les joueurs qui avaient montré de bonnes dispositions, à renforcer par le biais d’un
bon recrutement l’ossature de l’équipe. Aussi,
les widadi avaient vu une instabilité au niveau du
staff dirigeant et par conséquent le recrutement
d’un entraîneur de bon niveau s’avère indispensable si l’on ambitionne réellement du côté » du
club de jouer un bon coup.
Si certaines équipes au niveau de
la Ligue deux ont déjà entamé
l’opération de redressement et de
restructuration, à l’espérance de
Mostaganem, on est toujours en
stand-by.
L’équipe dirigeante qui a failli à sa
mission continue à aller chercher
à droite et à gauche quelques
joueurs dans les divisions inférieures, moins onéreux selon certaines
déclarations, en espérant mettre
en place une équipe après la saignée attendue des joueurs cadres
dont la majorité n’a pas l’intention
de rempiler. Les supporters ont eu
beau réclamer le départ immédiat
de l’actuelle direction à qui on endosse la responsabilité du fiasco
de cette saison du fait qu’elle était
incapable de trouver des ressources financières pour régler ses
joueurs à temps et régler en même
temps les affaires administratives
pour pouvoir fournir le bilan financier à qui de droit afin de bénéficier
au moins des subventions de l’Etat
au moment opportun. Du côté du
club mostaganémois un nouveau
sujet alimente déjà les discus-
sions des supporters. En effet, on
parle déjà du recrutement d’un nouvel entraîneur. Certains avancent
l’arrivée probable de Bouzidi et de
Assas, tandis que beaucoup
d’autres souhaitent le maintien de
Osmane au moment, préférant la
stabilité.
L’on attend avec impatience le dénouement d’une situation qui perdure, cependant que chaque partie campe sur sa position et même
l’intervention de personnes sages
n’aura eu écho favorable. C’est
clair que dans ce cas de situation,
le club mostaganémois compromettra sa saison à l’heure où la
plupart des autres formations recrutent et définissent leur plan d’action pour la nouvelle saison. A l’évidence, il ne faudra pas s’attendre
à grand-chose et l’on est en droit
de penser que l’équipe vivra une
saison à la témouchentoise.
BENGUELLA BENDEHIBA DIT BIBA «ENTRAÎNEUR CRM BOUGUIRAT»
« J’ai fait un travail exceptionnel à Bouguirat...»
Cadre de la DJS et titulaire d’une
licence d’entraîneur CAF A, Biba est
l’entraîneur qui n’est plus à faire
connaître puisque celui-ci avait pris
en charge de nombreuses formations de différents niveau du championnat national et aura été pour
quelque chose en laissant de son
empreinte dans la réussite de ces
formations. Cette saison et malgré
les sollicitations qui lui sont parvenues, il jettera son dévolu sur la
formation du chabab de Bouguirat
qui évolue en régionale une ouest
qu’il prendra en charge en cours
de saison et sauvera le club d’une
réelle relégation. Biba revient sur
sa saison avec le CRM Bouguirat.
«Après avoir quitté le widad de
Mostaganemen en cours de saison, j’ai été contacté par plusieurs
clubs entre autres le RCR,la JSMT
et le GCM mais à cause de contraintes personnelles, j’ai préféré
ne pas m’éloigner de mon domicile pour rester auprès de ma famille
pour des considérations personnelles. Ainsi les dirigeants de
l’équipe du CRM Bouguirat que je
connais et que j’avais entraînée à
deux reprises par le passé et
d’avoir obtenu de bons résultats
avec eux, sont venus me voir pour
prendre en charge leur équipe qui
venait d’accéder en régionale une
et d’essayer de la remettre sur rail
vu qu’elle était dans une situation
difficile. C’est vrai que le début était
assez difficile en raison des appréhensions qui tournaient autour du
club et particulièrement du départ
massif de nouvelles recrues qui
avaient refusé de prendre part à la
compétition pour des considérations financières et sur le total de
l’effectif de la saison presque dix
sept joueurs ont quitté le club, cho-
se qui me posa des contraintes.
Ainsi, j’avais pris la barre technique en cours de saison pour mon
premier match contre CRB El AMria
et de là après quelques matchs, je
commençais à connaître un peu
les joueurs de l’équipe et leurs
possibilités. Ce fut en quelque sorte une période d’observation pour
ensuite maîtriser la situation. Donc
j’étais confronté à une situation qui
m’obligeait à mettre en place une
nouvelle équipe avec les éléments
qui sont restés en ajoutant ceux de
la catégorie junior. J’avais ainsi
commencé à travailler avec des
juniors qui étaient en manque flagrant d’expérience et surtout de formation à la base, ce qui me donna
un plan de charge assez élevé car
il fallait se porter sur la préparation
physique des joueurs pour ensuite attaquer le volet technico-tactique. Cependant comme les jeunes
étaient pleins d’ambition, de volonté et d’abnégation, ce qui m’aura
permis d’activer dans mon travail.
La majorité des juniors qui furent
intégrés en seniors, commencèrent à progresser au fil des matchs.
Ajouter à cela, je me retrouvais face
à d’autres contraintes puisque le
club se retrouva sans moyens financiers et ce fut limite malgré la
volonté de Maazouz le président qui
ne ménagea aucun effort pour soutenir l’équipe au mieux. La mission
qui m’était dévolue était très difficile car il fallait assurer le maintien
dans le groupe face à des équipes
bien dotées. Je crois que ce qui se
faisait à Bouguirat, ce fut unique et
exceptionnel. Malgré toutes ces
considérations, l’équipe réalisa de
bonnes performances en obtenant
de précieuses victoires. Aussi grâce à l’apport et le soutien des inconditionnels du club et anciens
joueurs tels que Izri, Krimo, Youcef
Mokhtar, qui ont entouré le club et
des autorités locales qui s’étaient
impliquées nous avions tenu le
coup en ne baissant pas les bras
afin d’assurer notre maintien. En
fin de compte, je crois que peutêtre par l’occasion du départ de la
majorité de l’effectif, le club a eu la
chance de donner l’occasion aux
jeunes qui se sont pleinement impliqués et ont montré de réelles dispositions et qui assureront un avenir certain pour le club. Je pense
que les responsables du club vont
tirer les enseignements pour en
faire une continuité dans le travail
déjà entamé car je crois fermement
que l’avenir sera assuré pour le
chabab. J’ai bien l’intention de continuer mon travail avec le chabab
malgré les offres qui me sont parvenues même si elles sont alléchantes car ce qui compte pour moi
c’est de faire un travail de base qui
porte ses fruits à longue échéance».
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Le Carrefour Sports 15
www.carrefourdalgerie.com
MONDIAL-2013 DE VOLLEY-BALL (U20-FILLES)
L’Algérie dans le bain dès ce vendredi
La sélection algérienne de volleyball des juniors-filles (U20) affrontera vendredi à Brno (République
tchèque) son homologue d’Egypte,
en match d’ouverture de la 17e édition du Mondial-2013 de la catégorie à laquelle participent 20 pays,
représentant les cinq continents.
Faisant partie du groupe D, dans
lequel figurent l’Italie, championne
du monde en titre, la Turquie, l’une
des meilleures nations mondiales
de la discipline, l’Egypte et le Nigéria, les jeunes algériennes, qui en
seront à leur 4e mondial après les
éditions de 1993, 2001 et 2003, iront
dans cette 2e ville de la République tchèque avec l’ambition de
passer au second tour, dans la
mesure où une seule victoire leur
donnerait l’opportunité de côtoyer
les 16 nations appelées à animer
les 1/8e de finale.
Ce vendredi, les camarades de
Nawel Hammouche, débuteront la
compétition face à l’Egypte, championne d’Afrique en titre, sacrée en
mars dernier au Caire, lors du
Championnat d’Afrique aux dépens
de l’Algérie et du Nigeria. D’ailleurs,
le rendez-vous tchèque sera en
quelque sorte, la "répétition" du rendez-vous africain de mars dernier
qui avait vu la seule présence de
ces trois pays africains, et dont le
hasard les a placés dans un seul
JEUX
MÉDITERRANÉENS
(BASKET-BALLGROUPE A)
Le cinq
algérien battu
par la Turquie
La sélection algérienne de basket-ball (messieurs) a été battue
par son homologue turque sur
le score de (97-68), mi-temps
(44-32) en match comptant pour
la 1re journée du groupe A, du
tournoi de basketball des Jeux
méditerranéens (20-30 juin) disputé mardi à Mersin (Turquie). La
formation algérienne drivée par
l'entraîneur national Faid Bilal, a
été maladroite en défense, en
commettant de nombreuses erreurs exploitées par l'équipe turque qui creusera l'écart au fil de
quarts temps. Les camarades de
Mohamed Harrat, meilleur réalisateur algérien (25 pts), ont résisté durant le 1er Quart en concédant 4 points d'écart (16-20),
avant d'atteindre la pause avec
(-12: 32-44). Durant la 2e période, la physionomie du match n'a
guère changé, car les Turcs continuaient de creuser l'écart (7048) au 3e Quart et (97-68) au
coup de sifflet final. Les prochains matchs du "Cinq" algérien sont prévus mercredi face à
la Macédoine et vendredi face à
l'Egypte. Outre la Turquie (pays
organisateur), l'Egypte et la Macédoine complètent le groupe A.
groupe (D), et dont deux sont quasi-assurés de jouer le 2e tour, en
compagnie des Italiennes et Turques, largement favorites pour le
sacre final.
Pour l’entraîneur national, Imeddine Saidani (38 ans), largement satisfait du tirage au sort, les chances sont grandes pour passer aux
1/8e de finale, et figurer parmi les
meilleurs.
"Le tirage au sort nous a été clément, en nous offrant deux équipes
qu’on connaît assez bien, pour les
avoir affrontés en mars dernier à
Abuja (Nigeria), lors de la CAN-U20.
D’ailleurs, nous avons réussi à battre le Nigeria chez lui (3-1)," a-t-il
déclaré à l’APS lors de l’ultime stage organisé à Alger, avant le départ
pour Brno. Un mini-stage de 3 jours
a été organisé à Alger, à l’intention
de 12 joueuses, afin de procéder
aux dernières retouches d’usage
avant le jour J. Ces joueuses ont
dans leur ensemble, pris part au
dernier rendez-vous africain d’Abuja, ce qui permet au staff technique
de bénéficier de la stabilité nécessaire à ce niveau de la compétition,
en dépit de la période d’examens
scolaires pour de nombreux éléments à la veille de cet important
rendez-vous universel. Un autre
avantage pour cette sélection, la
présence d’une majorité de joueu-
ses de la ville de Bejaia (10 sur 12)
dont 5 du NCB, principal fournisseur
des sélections nationales des jeunes catégories. Heureusement,
pour les Bayou, Ayadi, Belhocine,
Achour et autres Dali, elles ont la
chance d’avoir un calendrier favorable, car après l’Egypte (ce vendredi), elles seront exemptes (samedi), pour préparer à l’aise, le match
du Nigéria (dimanche). Les deux
dernières sorties du "six algérien"
seront contre les intouchables, l’Italie sacrée du titre mondial en 2011
et la Turquie, un ténor du volley-ball
féminin mondial. "Contre l’Italie et
la Turquie, nous tâcherons de faire
de notre mieux devant des équipes
qui ne sont plus à présenter, et qui
nous sont largement supérieures
"a conclu M. Saidani qui nourrit secrètement l’espoir de terminer derrière ces deux ténors, pour peu qu’il
gagne ses deux premiers matchs.
Pour le 2e tour (1/8e de finale), les
équipes du groupe D, auront à affronter celles du groupe C, composé du Brésil sextuple champion du
monde de la catégorie, de la Russie (2 titres), de la Bulgarie, du Mexique et des Etats-Unis. En cas de
qualification, la sélection algérienne rencontrera un adversaire de ce
groupe considéré à juste titre, par
les observateurs avertis, comme le
groupe de la mort.
JEUX MÉDITERRANÉENS (VOLLEY-BALL)
LYAMINE BENSEGHIR
"Les JM de Mersin, une étape
préparatoire pour la CAN-2013"
La sélection nationale algérienne
de volley-ball (messieurs) prépare
activement le rendez-vous méditerranéen de Mersin en Turquie (2030 juin), avec "l'ambition de réaliser le meilleur parcours possible",
a affirmé le directeur technique national (DTN), de la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB), Lyamine Benseghir.
"Nous allons à Mersin pour réaliser le meilleur résultat possible. La
tâche est difficile, devant des adversaires de haut niveau, dont l'Italie, la Tunisie et la Macédoine", a
indiqué à l'APS M. Benseghir.
"Le match face aux Tunisiens,
champions d'Afrique en titre, est un
derby à caractère maghrébin, alors
que le rendez-vous devant l'Italie
sera difficile d'autant qu'il s'agit
d'une nation qui occupe le devant
de la scène mondiale", a ajouté le
DTN, estimant que les JM-2013
constituent une étape préparatoire
pour la CAN-2013, prévue en septembre prochain au Maroc.
Depuis l'installation du nouveau
coach national, Mourad Sennoun à
la tête de la barre technique des
"Verts" en août dernier, en remplacement de l'ancien entraîneur national, Kamel Imloul, plusieurs regroupements ont été organisés en
Algérie, à Staoueli (septembre
2012), et Bousmail (janvier 2013),
et à l'étranger à Norcia (Italie) en
février 2013, et enfin du 4 au 15 juin
en Pologne.
Outre les compétitions nationales
auxquelles ont pris part les internationaux locaux, ceux du NRBB Arreridj, ont eu l'occasion de prendre
part au championnat d'Afrique des
clubs disputé en mars dernier en
Libye, ce qui leur a permis d'avoir
un maximum de compétitions dans
les jambes.
Toutefois, le six national absent aux
JM-2009 de Pescara (Italie), a fait
l'impasse sur le championnat arabe des nations, organisé au Bahreïn (5-13 novembre 2012), remporté par la Tunisie. Pour le dernier stage de Pologne, le staff technique a convoqué 14 joueurs dont
12 seulement effectueront le voyage de Mersin.
LISTE DES JOUEURS:
Hakmi Yacine - Messaoud-Debbih Abderrahmane - Benkahoul Abdelhafid - Oumessaad Mohamed Amine - Achouri Ilyas- Djoudi Rafik - Laouadi Ibrahim - Soualem Billel- Ould Cherchalli Islam -Hosni Sofiane Kerboua Ali - Mahdjoubi Toufik - Chikhi Mohamed - Hachemi Mohamed
Mahdi.
ATHLÉTISME-MEETING
INTERNATIONAL D'ALGER
Domination des athlètes
algériens, marocains et
français
Les athlètes algériens, marocains et français
ont dominé les épreuves du meeting international d’athlétisme d’Alger disputé mardi soir au
stade annexe du complexe Mohamed Boudiaf,
qui a été crédité d'un niveau "très moyen", selon
les techniciens présents.
Les Algériens ont remporté les épreuves du
1500m (dames), le 3000m steeple (messieurs),
le 200m (dames) et le 400m haies (messieurs).
Bouali Souheir a gagné la course du 200m en
(23.26), suivie de la Marocaine Grioui (24.80) et
d'une autre algérienne, Louahla Souheir (24.98).
Bettiche Amina a fait de même en terminant la
course du 1500m en tête avec un temps de
(4.20.26), devant la Tunisienne Jerfel Hallouma
(4.25.12) et Sifi Nabila (Algérie).
Pour sa part, le champion arabe algérien Abdelmadjed Touil (3000m steeple) a surclassé ses
concurrents en parcourant la distance de la course en 8.23.58, suivi du Kényan Kipterege Elijah
(8.26.43) et de Bouchicha Hicham (Algérie).
Dans la course du 400m haies (messieurs), l'Algérien Miloud Rahmani a réalisé (50.79), exactement le même chrono que celui réussi lors du
meeting de Dakar mercredi dernier.
"Il tentera d'atteindre les minima du championnat du monde de Moscou (A:49.40/ B :49.60)
dans une compétition plus relevée", a souhaité
son entraîneur.
Le dernier mot est revenu aux athlètes marocains dans les courses du demi-fond messieurs
à savoir le 800m, le 1500m ainsi que le 5000m.
De leur côté, les athlètes français ont dominé
les courses du sprint en remportant le 110m
haies, le 400m (messieurs) et également le concours du triple saut (dames).
"Comme il fallait s'y attendre, le niveau du meeting n'a pas été relevé. La date de Cette compétition n'a pas été favorable pour motiver les
meilleurs athlètes à venir.
Le week-end prochain il y aura les championnats d'Europe des nations et juste après les jeux
méditerranéens de Mersin en Turquie. Cela explique, en partie, les performances modestes
réalisées", a déclaré à l'APS le célèbre manager
italien, Enrico Dionisi.
L'Italien a eu sous sa coupe plusieurs athlètes
algériens, dont l'ancienne championne olympique du 1500m, Hassiba Boulmerka et le médaillé d'argent du 5000m lors des JO-2000 de
Sidney, Ali Saidi-Sief.
"C'est avec un grand plaisir que je retrouve l'Algérie que je n'ai pas visité depuis plus de sept
ans.
En plus Alger m'a porté bonheur en remportant
deux épreuves aujourd'hui: le 100 m haies dames et le lancer du disque messieurs", s'est-il
félicité. Le champion olympique algérien du
1500m, Taoufik Makhloufi, qui a fait l'impasse
sur ce rendez-vous, vu qu'il ne s'est pas complètement rétabli de son état grippal, était quand
même présent à Alger pour assister à la compétition et participer à des actions caritatives au
profit des enfants malades organisées en marge du meeting.
"J'aurai aimé participer à ce meeting, mais dommage je n'ai pas pu le faire pour des raisons de
santé. J’espère avoir l'occasion de courir devant
un public comme celui présent aujourd'hui", a
déclaré le médaillé d'or des JO-2012 de Londres.
Inscrit au calendrier de l'IAAF, le meeting international d'Alger- de retour après 3 ans d'absence - a vu le déroulement de 14 épreuves dont 8
"Premium" (compétitions animée par des athlètes de haut niveau), avec la participation de 150
athlètes représentant 30 pays.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
16 Carrefour Pub
www.carrefourdalgerie.com
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME
WILAYA DE TLEMCEN
DIRECTION DE L’ADMINISTRATION LOCALE
Direction de l’urbanisme
De l’architecture et de la construction
Wilaya de Aïn Témouchent
NIF : 46 415252/52
AVIS D’ATTRIBUTION
PROVISOIRE
N°946/DUC/SC/2013
Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel N°10/
236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics modifié et
complété, la direction de l’Urbanisme, de l’architecture et de la construction
de la wilaya d’Ain Témouchent, informe l’ensemble des entreprises
soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres national restreint dans
les quotidiens nationaux paru aux quotidiens EL MODJTAMAA du 16/02/
2013 et CARREFOUR D’ALGÉRIE du 19/02/2013, relatif à
L’OPÉRATION DE TRAVAUX DE VIABILISATION ET AMÉLIORATION
URBAINE DE LA CITÉ GOUMID BOUAZZA COMMUNE AIN
TÉMOUCHENT
AVIS D’APPEL
D’OFFRES NATIONAL
RESTREINT
N°16/DAL/2013
Dans le cadre de l’opération intitulée
«ETUDE ET RÉALISATION D’UN ETABLISSEMENT PÉNITENTIAIRE DE 500 DÉTENUS
À: MAGHNIA».
La wilaya de Tlemcen- Direction de l’Administration Locale, lance un avis d’appel d’offres
national restreint, conformément aux dispositions des articles 25,26, 28 et 30 du décret
présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 modifié et complété, au niveau du projet: Réalisation
d’un Etablissement Pénitentiaire de 500 détenus à Maghnia pour les travaux:
qu’il est attribué provisoirement aux entreprises suivantes :
CES LOT N°07.
N°
Sites
01
02
GOUMID
BOUAZZA
AIN
TEMOUCHENT
Projets
Entreprises
Note
attribuée
Montant (DA)
en TTC
Délai
Lot N°01 :
Revêtement des
voiries+
assainissement+
éclairage public
AHMED ABDELLAH
NIF :
196002080017939
76,33
39.874.299,00
06 mois
Lot N°02 :
Aménagement des
trottoirs
Infructueux
---
---
---
Les soumissionnaires qui contestent ce choix peuvent introduire un recours
auprès de Monsieur le président du comité des marchés publics de la
wilaya de Ain Témouchent dans un délai de dix (10) jours à compter de la
première parution du présent avis conformément à l’article 114 du décret
présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés
LE DIRECTEUR
publics modifié et complété.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE ANEP N°31008152
20/06/2013
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTÈRE DE LA JUSTICE
Direction générale de l’administration
Pénitentiaire et de la réinsertion
Etablissement de rééducation de Remchi
NIF : 408004001013239
AVIS D’ANNULATION
D’UNE ATTRIBUTION
PROVISOIRE
L’établissement de rééducation de
Remchi porte connaissance des
soumissionnaires que l’avis
d’appel d’offre concernant lot N°06
(œufs et poulets frais) paru en date
du 21.08.2012 au journal EL
WATANI, et le 22.08.2012 au
journal LE CARREFOUR
D’ALGÉRIE ainsi que l’avis
d’attribution provisoire sont
annulés.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE ANEP N°8047/31
20/06/2013
Les entreprises qualifiées, intéressées par le présent avis d’appel d‘offres national restreint
sont invitées à retirer le cahier des charges N°14/DAL/2013 approuvé par la Commission
des Marchés Publics de la wilaya de Tlemcen auprès de la (DAL) Direction de l’Administration
Locale de la wilaya de Tlemcen- Service de l’Animation Locale des Marchés et des
Programmes (SALMP)- RDC- Tlemcen.
LES OFFRES DOIVENT ÊTRE PRÉSENTÉES DE LA MANIÈRE SUIVANTE:
- L’enveloppe intérieure intitulée «OFFRE TECHNIQUE» devra contenir les pièces
suivantes:
- Déclaration à souscrire, conformément au modèle ci-joint, signée, datée et cachetée.
- Une déclaration de probité dûment signée par le soumissionnaire.
- La liste des moyens humains devra être justifiée par l’affiliation à la CNAS+ diplômes.
- La liste des moyens matériels devra être justifiée par des cartes grises avec assurance,
ou des factures d’achat, ou un PV d’expertise durant l’année en cours.
- Les attestations de bonne exécution des projets, délivrées par les maîtres d’ouvrages
concernés pour les projets achevés et réceptions, (copie légalisée).
- Registre de commerce, copie légalisée.
- Statut pour les sociétés, EURL, SARL ou groupement d’entreprises, (copie légalisée).
- Certificat de qualification & classification en bâtiment (principale ou secondaire), catégorie
IV et plus, (copie légalisée).
- Attestation de dépôt légal des comptes sociaux pour les personnes morales, en cours de
validité, copie légalisée.
- Casier judiciaire moins de 03 mois, (copie légalisée).
- Les bilans fiscaux des trois (03) dernières années 2010/2011/2012 visés par les services
fiscaux.
- Extrait de rôle en cours de validité, dans le cas échéant un calendrier de paiement, (copie
légalisée).
- Carte d’immatriculation fiscale, (copie légalisée).
- Mise à jour CASNOS, en cours de validité, (copie légalisée).
- Mise à jour CNASAT, en cours de validité, (copie légalisée).
- Mise à jour CACOBATH, en cours de validité (copie légalisée).
- Planning de réalisation établi par le soumissionnaire y compris le délai d’exécution.
- Attestation de solvabilité bancaire.
- l’enveloppe intérieure intitulée «OFFRE FINANCIÈRE» devra contenir les pièces
suivantes:
- 1 (Une) soumission remplie et signée et cachetée.
- 1 (Un) bordereau des prix unitaires, rempli, signé et cacheté.
- Détail quantitatif et estimatif rempli, signé et cacheté.
- 1 (Un) cahier des charges rempli et signé.
NB: les soumissionnaires doivent déposer une offre en «original» et une autre
copie.
Les deux (02) enveloppes des offres (technique et financière), devront être transmises à
la Direction de l’Administration Locale de la wilaya de Tlemcen- Service de l’Animation
Locale des Marchés et des Programmes (SALMP)- RDC, sous une troisième enveloppe
anonyme, qui ne devra comporter que la mention suivante:
WILAYA DE TLEMCEN
DIRECTION DE L’ADMINISTRATION LOCALE
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°16/DAL/2013
PROJET: RÉALISATION D’UN ETABLISSEMENT PÉNITENTIAIRE DE 500 DÉTENUS
À MAGHNIA
LOT ………
A NE PAS OUVRIR.
La date de dépôt des offres est fixée à quinze (15) jours, à compter de la première
parution du présent avis d’appel d‘offres dans les quotidiens nationaux et le BOMOP.
Les offres déposées après le délai précisé seront rejetées.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 90 jours, à compter de
la date de dépôt des offres.
Les soumissionnaires sont invités à la séance d’ouverture des plis prévue le jour de
l’expiration du délai des dépôt des offres, à quatorze heures (14h00), au siège de la
wilaya- Direction de l’Administration Locale- Service de l’Animation Locale des Marchés et
des Programmes- RDC- Salle des réunions.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE ANEP N°31008192
20/06/2013
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Société 17
www.carrefourdalgerie.com
Un chat a fait plus de 1500 kilomètres caché
dans le moteur d’une voiture !
Elles surfent en talons
aiguille
P
ropriétaire d’une Honda Fit,
une femme a récemment fait
une drôle de découverte
alors qu’elle roulait en voiture. Alertée par d’étranges miaulements en
provenance du capot, ce n’est
qu’après avoir effectué un long trajet et ouvert celui-ci que cette dernière s’est aperçue qu’un petit chat
y était demeuré coincé.
Quelle n’a pas été la surprise de
cette Américaine lorsqu’en effectuant un long trajet entre l’Etat de
l’Oregon et celui de la Californie aux
États-Unis, celle-ci s’est tout à coup
mise à entendre les miaulements
d’un chaton logé dans le moteur de
son véhicule.
Plus de 1500 kilomètres caché
dans le moteur de la voiture Pensant d’abord pouvoir extraire ellemême le chat du moteur de sa voiture, la jeune femme, dont l’identité
est inconnue, s’est rapidement rendu compte qu’il était impossible
pour elle de localiser l’animal. Impuissante face à la situation, la propriétaire de la Honda Fit n’a eu
d’autre choix que de se résoudre à
rouler près de 1600 kilomètres avec
le chat logé dans son moteur avant
de pouvoir arriver chez elle et rapidement contacter Julia Di Sieno,
directrice générale et co-fondatrice
de l’association Animal Rescue
Un homme tué par sa vipère en apprenant
à surmonter la peur des serpents
Un homme est décédé mardi d’un arrêt cardiaque quelques minutes après
avoir été mordu à plusieurs reprises par sa vipère aspic au cours d’un
spectacle à Faugères, dans l’Hérault, a-t-on appris mercredi auprès des
pompiers. Dieter Zorn, un herpétologue de 53 ans, s’est fait mordre par sa
vipère alors qu’il manipulait l’animal dans le cadre d’une tournée dans
des villages de l’Hérault dont l’objectif était d’apprendre au public à surmonter la peur des serpents, a indiqué la même source, confirmant une
information de Midi libre.
L’homme a été mordu à plusieurs reprises et a eu le temps de poser le
serpent dans son vivarium avant d’être pris en charge par les secours.
Mais ces derniers n’ont pu empêcher un arrêt cardiaque malgré un traitement à l’héparine visant à empêcher la constitution de caillots. Avant d’être
mordu, Dieter Zorn, passionné de reptiles, avait présenté au public toutes
sortes d’animaux : des crocodiles, des scorpions, des mygales, des pythons, dont l’un faisait plus de six mètres.
Les Chinoises adoptent les
collants poilus
E
n matière de mode absur
de, le Japon se démarque
généralement des autres
pays. Mais visiblement, la Chine
souhaite bousculer le leadership
nippon en matière de tendance
avec ses collants poilus.
Non, les Chinois ne sont pas imberbes. Enfin, surtout les femmes.
Car oui, ce sont bien des jambes
de femmes qui vous sont présentées. Mais, rassurez-vous, les Chinoises ne cèdent pas aux caprices
d’une mode passagère mais tentent plutôt de se protéger en portant
des collants à poils.
Il ne s’agit pas de s’isoler du froid
mais bien de s’enlaidir pour dissuader d’éventuels agresseurs et
pervers sexuels. Comme l’indique
le HuffingtonPost, le harcèlement
en rue est très fréquent. Et cette
supercherie aurait pour vocation de
les faire diminuer. Cette invention a
été popularisée par une utilisatrice
de Sina Weibo - le Twitter chinois auteur de la photo. «Super collants
d’été sexy, indispensables pour toutes les filles qui sortent», a écrit
@HappyZhangJiang.
Team, Inc.
Après lui avoir demandé de aide, la
propriétaire du véhicule s’est vue
néanmoins obligée de solliciter le
département des contrôles des
animaux de Santa Barbara afin
qu’ils tentent d’extirper le chaton de
sa cache car Julia Di Sieno étant
alors à ce moment-là trop loin pour
faire le déplacement jusqu’au domicile de la propriétaire de la Honda.
Une demi-heure pour extraire le
chaton de sa cachette Après quelques tentatives infructueuses de la
part de la jeune femme, Julia Di
Sieno est arrivée le lendemain accompagnée de Chuck Love, propriétaire d’une dépanneuse, «Ils
(les sauveteurs, ndlr) avaient besoin
de passer sous la voiture pour le
trouver», a déclaré Chuck Love, le
propriétaire de la dépanneuse à
ABC News.
Après une demi-heure de recherches, le chaton, en relative bonne
santé malgré son état de déshydratation, a enfin pu être extrait de sa
cachette et amené chez Julia Di
Sieno dans le but d’y être soigné.
Après quelques jours, le chat s’est
rapidement remis de ses aventures et semble à présent hors de
danger. Reconnaissante envers le
dépanneur qui l’a aidé à extraire le
petit animal du moteur de cette Honda, Julia Di Sieno songe maintenant à baptiser le chaton du nom
de «Love» (Amour).
Lors d’une compétition à Bali, des surfeuses
russes ont surpris tout le monde. Et pour cause, les jeunes femmes, ont maté la vague...
escarpins aux pieds!
Les sportives, sourire aux lèvres, avaient un
look ultraféminin d’enfer. En robes et bikinis,
elles se laissaient porter par les remous sur
la planche. Cela finissait cependant souvent
à l’eau.
Une bouche artificielle
pour contrer les rides
E
n matière d’inventions étranges, les
Japonais figurent parmi les pionniers.
Il semblerait d’ailleurs que le vieillissement cutané soit l’une des préoccupations
principales des femmes. Après le masque
antirides, des inventeurs Japonais ont mis
sur le marché une bouche artificielle pour
muscler le contour de la bouche et empêcher les rides d’y prendre racine.
Comment faire? Trois minutes par jour, il suffit
de mettre la fausse bouche sur vos lèvres et
de dire les voyelles à haute voix (voir photo) et
de répéter l’exercice de nombreuses fois. La
peau du visage sera raffermie, affirment les
fabricants.
«Pour avoir et garder un visage parfait, vous
n’avez pas besoin de passer entre les mains
d’un chirurgien esthétique. Tout ce dont vous
avez besoin est d’une pièce pour la bouche!»
, lit-on sur le site Japan Trend Shop.
Une invention étrange qui donne surtout l’impression à celui ou celle qui la porte d’être un
mauvais sosie de Lana Del Rey ou, bien pire,
de ressembler à une... poupée gonflable.
Des radars dans des poubelles
C
Ce dernier gadget va-t-il devenir le
«must-have» des jeunes chinoises? Et surtout, va-t-il avoir un impact sur la criminalité? Il est sans
doute trop tôt pour le dire, mais
comme le rappelle Grazia, il ne
s’agit pas de la première invention
de ce type. L’Inde avait en effet vu
débarquer des soutiens-gorges
«anti-viol», qui envoient des décharges électriques à quiconque
tenterait de toucher la poitrine de la
personne qui le porte, tandis
qu’une montre envoyait un signal
d’alerte immédiat à la famille et au
bureau de police le plus proche.
’est un quotidien français qui l’a re
marqué: la commune de Frasneslez-Anvaing a déguisé un radar en
poubelle le long des routes. Et apparemment
la supercherie fonctionne.
Déjà 216 automobilistes surpris en flagrant
délit d’excès de vitesse, voilà le score honorable de la... poubelle de Frasnes-lez-Anvaing. Reperée par la Voix du Nord, qui déconseille à ses lecteurs de tenter d’emporter l’appareil multi-usages de 80 kilos, la
poubelle-radar n’est pas unique en Belgique.
Ce dispositif - une poubelle recyclée pour
dissimuler un radar classique dont l’objectif
n’est visible qu’au travers d’une découpe
dans le plastique - existe dans plusieurs
communes wallonnes depuis cinq ans. Il est
cependant rarement remarqué par les usagers de la route et ne fait que peu parler de
lui. C’est naturellement tout son intérêt: empêcher les conducteurs de freiner uniquement à la vue d’un radar repérable de loin et
donc d’éviter l’amende méritée en cas d’ex-
cès de vitesse.
La solution: freiner à la vue de toute poubelle
posée le long de la voie publique. Mais nul
besoin de rappeler que la seule option citoyenne et responsable est de respecter les
limitations de vitesse et le code de la route
en général.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
18 Carrefour Pub
www.carrefourdalgerie.com
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE LA SANTE DE LA POPULATION
ET DE LA REFORME HOSPITALIERE
MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIERE DE TLEMCEN
Numéro d’Identification Fiscale: 096813510015929
N°: 1405/DMO/2013
Wilaya de Tlemcen
Centre hospitalo universitaire
Dr Tidjani Damerdji Tlemcen
N° d’identification fiscale du contractant : 0962 130 190825 24
AVIS MODIFICATIF DE L’AVIS
D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
Conformément aux dispositions de l’article 49 alinéa 02 et l’article 125 alinéa 14, 15 et 16
du décret présidentiel N°10/236 du 07.10.2010 modifié et complété portant réglementation
des marchés publics. Il est porté à la connaissance de l’ensemble des soumissionnaires
ayant participé à l’appel d’offre national ouvert N°02/2013, portant acquisition des
consommables, instrumentations et réactifs, paru dans les quotidiens nationaux
CARREFOUR D’ALGÉRIE,
en date du 27.03.2013 qu’à l’issue de
l’évaluation et analyse des offres, le montant maximum du marché attribué provisoirement
à la société suivante est modifié comme suit :
Nom du
soumissionnaire
attributaire
Lots
Délai de
livraison
Identification
fiscale du cocontractant
Lot N°106 :
réactifs pour
automate FNS
(hémobiologie)
48 jours
099931010301807
Lot N°109 :
SARL Agrichim réactifs pour autoMedipharm Oran analyseur CX 9
Beckman et
Humastar 300
(biochimie)
Lot N°136 :
réactifs sur
automate Elisys
quatro human
Note
Montant min Montant max Critère
technique
en TTC
en TTC
de
choix
97
Observation
AVIS D’INFRUCTUOSITE
N°01/2013
Conformément à l’article N°43 alinéa 2 du décret présidentiel N°02/250 du 24
juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel N°03/301 du
11.09.2003 et le décret présidentiel N°08/338 du 26.10.2008 portant
réglementation des marchés publics, le directeur général de l’office de
promotion et de gestion immobilière de la wilaya de Tlemcen informe tous les
soumissionnaires intéressés par l’appel d’offres national ouvert N°04/2013
paru sur la presse nationale « MINBAR EL GHARB » du 04.05.2013 et
« CARREFOUR D’ALGÉRIE » du 06.12.2013, relatif aux projets cités dans le
tableau ci-après qu’à l’issue de la commission d’ouverture des plis du
26.05.2013 et de la commission d’évaluation des offres en date du 03.06.2013,
l’appel d’offre est déclaré infructueux :
Projet
Lot
3.013.920,00 4.080.960,00 Moins
disant
Observation
Lot N°03 : 24 logements
13.763.981,79
Réalisation des 100 logements publics locatifs à Honnaie
48 jours
099931010301807
97
4.444.574,94 6.258.665,79 Moins
disant
Au lieu de
13.755.981,79
48 jours
099931010301807
97
Lot N°04 : 24 logements
Lot N°01 : 30 logements
Aucun pli reçu
Lot N°02 : 20 logements
Offre disqualifiée
Réalisation des 50 logements publics locatifs à Honnaie
Lot N°01 : 50 logements
2.142.831,60 3.424.356,00 Moins
disant
Réalisation des 150 logements publics locatifs à Marsat Ben M’hidi Lot N°02 : 50 logements
Montant général en TTC
Aucun pli reçu
Lot N°05 : 12 logements
Aucun pli reçu
Lot N°03 : 50 logements
9.601.326,54 13.763.981,79
Conformément à l’article 114 du décret présidentiel N°10/236 du 07.10.2010 modifié et
complété portant réglementation des marchés publics.
Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant peut introduire
un recours auprès de la commission des marchés de la wilaya de Tlemcen dans un délai
de dix (10) jours à compter de la date de la première parution du présent avis dans la
presse.
Les soumissionnaires intéressés sont invités à prendre connaissance des résultats de
l’évaluation dans un délai de trois (03) jours à compter de la date de publication du présent
avis.
LA DIRECTION GÉNÉRALE
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE ANEP N°8130/31
20/06/2013
Lot N°01 : 30 logements
Offre unique
Réalisation des 50 logements publics locatifs à Bouhlou
Lot N°20 : 20 logements
Tout soumissionnaire qui conteste le présent avis, peut introduire un recours
auprès de la commission des marchés de la wilaya dans les 10 (dix) jours à
compter de la date de la première parution du présent avis sur la presse
nationale, conformément à l’article 101 du décret précité.
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE
ANEP N°8107/31
20/06/2013
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA D’ORAN
Commune de Bethioua
Daïra de Bethioua
AVIS D’ANNULATION
DE L’ATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHÉ
En vue de l’article 49 du décret présidentiel N°010/
236 du 07/10/2010 modifié et complété par le
décret présidentiel N°12/23 du 18/01/2012 portant
réglementation des marchés publics,
Le président de l’assemblée populaire communale
de Bethioua annonce l’annulation de l’attribution
provisoire des marchés suivants :
«RÉALISATION D’UNE SALLE DE SOIN+ 02
LOGEMENTS À GRANINE COMMUNE DE
BETHIOUA»
LOT 01 : BLOC SALLE DE SOIN ATTRIBUÉ À
L’ENTREPRISE BENKRADDA HADJA.
LOT 03 : BLOC CHAUFFAGE CENTRALE+
ÉQUIPEMENTS BÂCHE À EAU.
LOT 04 : MÛR DE CLÔTURE +
AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR À
L’ENTREPRISE BENKRADA HADJA.
LE PRÉSIDENT DE L’APC
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE ANEP N°31008118
20/06/2013
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE ANEP N°31008155
20/06/2013
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Actus Stars 19
www.carrefourdalgerie.com
James Franco demande aux internautes
de financer ses prochains films
Faute d’argent, le tournage du
biopic de Marvin Gaye est arrêté
L
a star du Monde fantastique
d’Oz va faire appel au finan
cement participatif pour produire une trilogie de films d’après
un recueil de nouvelles dont il est
l’auteur.
La carrière de James Franco est à
son sommet : il vient de cartonner à
la fois avec le blockbuster Disney
Le Monde fantastique d’Oz et avec
la bombe indé Spring Breakers où
il débauche Selena Gomez et Vanessa Hudgens. Et à ses moments
perdus, il tourne des petits films arty
à diffusion très réduite comme The
Broken Tower (biopic en noir et
blanc du poète gay Hart Crane) ou
Interior. Leather Bar (relecture du
thriller gay Cruising de William
Friedkin), qu’il écrit et réalise luimême.
Mais parfois la notoriété ne suffit
pas. En effet, Franco vient de lancer
une campagne de financement
participatif sur Internet pour son prochain projet : une trilogie de films
inspirés de Palo Alto, un recueil de
nouvelles écrit par James luimême et qui raconte son adolescence californienne. Via le site de
crowdfunding IndieGogo, Franco
demande 500 000 dollars aux généreux internautes : «Les gens pensent que mon nom suffit à trouver
des investisseurs et des distributeurs pour mes films. Malheureusement, ce n’est pas facile», écrit
Franco sur la page web du projet.
«Plus souvent qu’à mon tour, j’ai
produit de ma bourse mes films et
ceux de mes étudiants [NDLR :
Franco a enseigné un temps le cinéma à l’université de New York].
Cependant, cette fois, c’est différent
: nous avons besoin de plus d’argent. Je vais en financer une partie,
A
mais j’ai besoin de votre aide : tourner trois films en même temps demande plus d’argent que je ne peux
en donner.»
Car faire un film coûte très cher :
surtout quand on veut faire une trilogie. Franco se contentera de produire les trois films, intitulés Memoria (qui sera réalisé par Nina Ljeti
et Vladimir Bourdeau de Fontenay),
Killing Animals (Bruce Thierry
Cheung s’en charge) et Yosemite
(signé Gabrielle Demeestere). Et
cette trilogie racontera des histoires d’ados californiens tourmentés.
Franco n’est pas seul à utiliser cette méthode de financement 2.0.
Récemment, le projet de film Veronica Mars a connu un énorme succès sur Kickstarter, récoltant 5,7
millions de dollars alors que le
seuil initial était de 2 millions. L’acteur et réalisateur Zach Braff (Garden State, Scrubs) a également financé son nouveau film Wish I Was
Here par la même plate-orme (3,1
millions récoltés pour un seuil de 2
millions). La trilogie produite par
près de multiples changements de
casting, c’est le budget du film qui
pose problème. Depuis qu’il a été
annoncé en 2008, le biopic de Marvin Gaye
ne cesse d’essuyer des échecs. A l’origine,
c’est Jesse L. Martin, connu pour la série New
York Police Judiciaire, qui avait été approché
Franco, à l’objectif plus modeste,
pour interpréter le chanteur, mais après des
connaîtra-t-elle le même succès ?
mois de négociations et de problèmes de
A l’heure où nous écrivons, le projet
financement, Focus Features a embauché
a déjà récolté plus de 30 000 dolJulien Temple (spécialisé dans les doculars, et il reste 29 jours avant la clomentaires sur des musiciens) à la réalisatûre de la levée des fonds (si le protion, et il a voulu engager Lenny Kravitzdans
jet n’atteint pas son objectif de 500
le rôle titre. Très vite, des fans ont fait savoir
000 dollars, les investisseurs ne
qu’ils désapprouvaient ce choix et entre
perdront pas d’argent). L’investistemps, Janis Gaye, la seconde femme du
sement minimum est de 10 dollars,
musicien, s’était dite «sceptique» envers ce
pour ce prix vous recevrez un PDF
projet. Un projet maudit était né ?
du scénario et le journal de bord
Depuis le début de l’année, les choses se
quotidien du tournage en vidéo.
sont accélérées. Le réalisateur a réembauComme sur tout bon site de
ché Jesse L. Martin, et le tournage a fini par
crowdfunding, les bonus augmenêtre programmé en mars 2013. Le productent avec l’argent que vous investeur de Sexual Healing, Jimmy De Brabant, a
tissez : cela va de la viste sur le plaexpliqué que le financement était difficile à
teau (2 500 dollars), à la promesse
mettre en place un peu avant le festival de
d’un petit rôle (5 000 dollars) ou
Cannes. Aujourd’hui, Screen Daily révèle que
d’une peinture faite par Franco himla situation a fini par empirer : si les prises
self (7 000 dollars -on ne vous a
de vue ont pu commencer, elles ont été stoppas dit qu’il peignait ?)...
pées brutalement le mois dernier. Suite à des
Le nouveau film de James Franco
«problèmes de planning et de lieux de touren tant que réalisateur, As I Lay
nage», la production aurait eu de tels soucis
Dying (drame funèbre adapté du rod’argent que certains techniciens n’auraient
man Tandis que j’agonise de
pas reçu tout leur salaire. Seule certitude :
William Faulkner), sortira en salles
Brendan Gleeson, l’un des acteurs princile 2 octobre prochain.
paux du film (il incarne Freddy Cousaert, un
ami proche de Marvin Gaye qui l’a aidé à sortir Midnight Love, l’album contenant le titre
Sexual Healing, ndlr), a été payé, c’est son
tience. Peter n’a pas oublié la proagent qui l’a confirmé à la source. Le reste
messe qu’il a faite au père de Gwen
de l’équipe attendrait qu’un arrangement soit
: se tenir à distance pour la protétrouvé, mais il se pourrait bien que l’affaire
ger. Une promesse qu’il ne peut
traine encore un bout de temps : la boîte de
tenir. Les choses vont changer pour
production Focus Features aurait abandonPeter avec l’arrivée d’un nouveau
né le projet, toujours selon Screen
méchant, Electro, au moDaily. Trois semaines de tourment où un vieil ami fait
nage étaient encore prévues,
son retour, Harry Osmais à l’heure actuelle, la
born. Peter va
situation serait totalealors découvrir
ment bloquée. IMDb, le
de nouveaux
Déjà propriétaire d’un catalogue de séries au suc- site de référence du ciindices sur
cès non négligeable (House of Cards ou Arrested néma hollywoodien,
son passé.
Development, par exemple) la plateforme Netflix vient indique lui aussi
The Amade signer un contrat de grande ampleur avec les studios que le projet est
zing Spid’animation Dreamworks pour la création de nouvelles «en standby».
der-Man 2,
séries sur les personnages issus de Shrek, Madagascar Sexual Healing
de Marc
s’intéresse aux
Webb, de- ou encore Kung Fu Panda. Mais aussi sur ceux des films à
années noires de
vrait sortir venir et issus du catalogue Classic Media, racheté par
la star, lorsqu’il
le 30 avril Dreamworks l’an dernier. Précisant qu’il s’agit du plus
s’était installé en
2014
et gros accord passé depuis ses débuts, sans toutefois
Belgique et avait
comptera un donné de montant précis, Netflix ajoute que cette nousombré dans la
casting
5 velle association concernera plus de trois-cent heudrogue. C’est grâce
res de programmation. La société aux plus de 36
étoiles comà Cousaert qu’il a pu
millions d’abonnés en profite donc pour étenposé notamremonter la pente, et la
dre sensiblement son offre destinée aux enment de Andrew
création de son album le
fants, les premiers programmes devant
Garfield, Emma
plus célèbre devait être au
faire leur arrivée à l’antenne vraiStone, Shailene
coeur du film. Julien Temple
semblablement
en
Woodley, Dane Deva-t-il réussir à sortir son biopic
2014.
Haan, Jamie Foxx, Paul Giade la galère ? Affaire à suivre...
matti et Chris Cooper.
Sony annonce déjà The Amazing Spider-Man 3 et 4
S
i les studios Warner attendent
de voir les chiffres du box-of
fice de Man of Steel pour envisager un second volet voire un
Justice League, la maison Sony est
elle bien plus aventureuse. Sûre du
succès que pourrait rencontrer son
Amazing Spider-Man 2 encore en
tournage, Sony Pictures a déjà annoncé et bloqué les dates pour pas
moins de deux suites !
C’est le 10 juin 2016 et le 4 mai
2018 que devraient donc sortir The
Amazing Spider-Man 3 et The Amazing Spider-Man 4. On imagine que
Sony avait été conquis par les 752
millions de dollars de recette du
reboot de Marc Webb sorti en 2012
et que les premières images du
second épisode ont dû les convaincre de lancer ces nouveaux projets.
Espérant réitérer les excellents résultats de la trilogie de Sam Raimi
(qui avait rapporté près de 2,5 milliards de dollars dans les années
2000), le studio se lance dans la
production de quatre films d’un
coup. Par l’intermédiaire de Jeff
Blake, responsable de la distribution de la marque, Sony s’est
d’ailleurs félicité de cette programmation : « Spider-Man est notre fran-
Bientôt une série
dérivée de «Shrek» ?
chise la plus importante, la plus
prospère et la plus aimée, nous
sommes donc ravis de pouvoir bloquer ses dates pour les cinq prochaines années ».
Vous n’aviez encore rien prévu en
mai 2018 ? Voici déjà une idée de
sortie… En attendant d’en savoir
plus sur ces suites, voici le synopsis du deuxième opus, qui laisse
entendre que le héros est déjà prêt
à quitter l’école :
Peter Parker a une vie très occupée partagée entre son combat
contre les vilains et la personne qu’il
aime, Gwen. Il attend donc son diplôme de fin de lycée avec impa-
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
20 Carrefour Pub
www.carrefourdalgerie.com
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Carrefour Pub 21
www.carrefourdalgerie.com
Félicitations
Depuis l’annonce de sa réussite à son examen de
6ème, on ne peut que souhaiter à notre petit
MESSAADI MOHAMED ARSELANE,
des jours de fête remplis de bonheur et de surprise. Un
vrai champion et avec cela, si mignon que tu as déjà
conquis tous les cœurs de ta famille MESSAADI
(notamment ta mère Djanadou Nawel, ton grandpère, tes tantes et oncles en particulier Kamel) qui,
très heureuse de ce succès, te souhaite une bonne
continuation dans ses études. Puisse Dieu le
préserver et guider ses pas.
A son Doctorat, inchallah !
- RHÉDA -
Félicitations
Après tous les efforts qu’elle a
consentis au cours de cette année
scolaire, la famille Mansour était
persuadée que leur fille
ANFAL
allait décrocher son passage en
6ème avec une excellente
moyenne.
Maintenant qu’elle a le pied dans
l’étrier et avec la volonté qu’on lui
connaît, elle ira plus loin
davantage.
FÉLICITATIONS DONC
ET À SA LICENCE,
INCHALLAH !
ETUDE NOTARIALE
DE MAÎTRE TOUAMI
TAIEB
NOTAIRE À HAMMAM
BOU HADJAR
Par acte dressé les 23 janvier et 14
juin 1995, enregistré, M. Boulatafi Taïb
ould Mohamed, à fait acte de donation
à titre gratuit, au profit de M. Achiche
Djaafar ould Nabi et son épouse
Lamrous Rachida bent Ahmed, des
Neuf Mille parts sociales, qu’il détient
dans la société dénommée
«ATRAME» sise à Gdyel- Oran, rue
Oussalah Ahmed.
Les éventuelles oppositions seront
reçues en l’étude notariale dans les
délais légaux.
N°61435
POUR AVIS, LE NOTAIRE
Remerciements
Les familles FOUDAD, Debza, Maammeri,
Boualia, Bouchouit, Benadji, Sallaoui,
Benabdellah, Abdesslem, Niati, Teggueur,
Hamzaoui et Naaman d’Alger, de Chleff, de
Miliana, de France, de Londres et du Canada
vous demandent d’avoir une pieuse pensée
pour le 40ème jours du décès de leurs chère,
adorable et irremplaçable Maman et grandmère
MME FOUDAD YAMINA DITE TATA MINA
Qui a été rappelée à Dieu le 07 Mai dernier
en côte d’Azur parce que c’est à lui que nous
revenons et tel est sa volonté. Nous tenons à
vous remercier tous pour l’amour que vous
portez à notre chère mère par votre soutien et
votre présence car vous étiez nombreux et
même très nombreux à son enterrement le 13
Mai dernier à son domicile mortuaire à Chleff
avant et après son enterrement. Merci encore
pour votre soutien en ces moments de deuil.
Repose en paix chère Maman, tu es si
fatiguée. Nous sommes à dieu et à lui nous
revenons.
TA FILLE NADIRA QUI T’ADORE.
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
22 Sortie de secours
www.carrefourdalgerie.com
PAGE PROPOSÉE PAR AEJ HAMMACHE
MOTS FLECHES
MOTS CROISES
Gamins
parisiens
S'installe
pour
peupler
Testera
Qui incite
à agir
Mis pour
la
première
fois
Clair
Pleurera
comme
bébé
Cribler
Existes
Jardins
Aux
contours
définis
Il
remplace
le
titulaire
Devenir
rouge
clair
Lettres
d'Anvers
Coutumes
Conifère
Bain de
vapeur
Transpirer
Enjeu
Emballage
Prit les
dimensions
Parties de
bâtiment
Possessif
Ville du
Maroc
Apparue
Egouttoir
Parti
politique
Inflorescence de
céréales
HORIZONTALEMENT
1
2
3
4
5
6
7
8
1- Entamer. Possessif.
2- Contourne. Pacte militaire. 1
3- Fin de rêve. Question
d'examen. Note.
2
4- Ajustée au diamètre con3
venable.
5- Housse de literie. Carré
4
vert.
6- Epoque. Peut donc bien se
5
défendre.
7- En somme. Conductrices 6
patientes.
7
8- Reste de clope.
9- Désert de rocailles. Outil
8
de jardinier.
10- Mises en quarantaine.
9
VERTICALEMENT
1- Femmes aux pratiques 10
religieuses exagérées. De
rire. 2- Elle est née dans une côte. Bonnes odeurs en cuisine.
3- Préfixe. Cri de douleur. Sujet humain en psy.
4- Qui peut servir. L'argent du chimiste.
5- On peut la perdre tout en la gardant. Cosse de batterie.
6- Ame. 7- Capitale européenne. Réfléchi. Sélénium.
8- Poisson voisin du saumon. 9- Ramassis. Brame. Parti politique.
10- Met de l'ambiance. Peines.
G N A
Inutile
Ajouta des
épices
Patriarche
T
A
T
S
U N E
E
I
S
A N E
V
L
E
B
L
O R
F
P M
I
L
R E O
R U
T
S
E
T
S
U
F O P
Mis sur la
balance
G U
I
M
I
Ovin
Préfixe
R V
E
F
R O T
A
P
E
I
L
L
E
P
P
L
D E
N A
L
E
T
I
U
I
S
L
I
M P
T
Infinitif
Bons
potes
La
première
SOLUTIONS DES JEUX DU NUMERO PRECEDENT
S
A
A
N S
U A
C A
E G O
E
R K
C K
B M T
E
U D E
E
R G U A M
R
T
N A M
T
T
Biffez tous les mots de la liste ci-après.
Les lettres qui restent forment :
le nom d'une opération postale qui se
fait avec le tri.
N H
Préposition
I
N
R E G A R D A N T S
E L E V E
T U
T A R E
A S
E U S
A T H
S
T
I
P
A
O
N
E
R
C
M
A
L
M
E
C
R O C
E N T A M E R A
T E N T E
L
E
A L
B I
U N I
A G E
L
M
G
L L E
M A S S A C R E
HOROSCOPE
E
E
O S
I
F
E C A R T E S
R E I N E
I
G
O
T
A
T
R
E
O
U
S
R
I
S
E
BÉLIER
Ou le contraire, votre boss souhaiterait que vous fassiez
plus d’heures, mais vous refusez tout net. Bref, il y a de
l’eau dans le gaz et des paroles fâcheuses sont prononcées… Evitez les sujets houleux.
TAUREAU
Ce n’est pas le moment de baisser les bras. Modifiez vos
projets ou reportez-les, mais évitez la colère et les réactions égocentriques… Le mieux serait d’éviter vos proches ! Passez la soirée chez des copains !
GÉMEAUX
Vous avez abusé sur les dépenses ? Vous avez fait un
gros achat sans consulter votre conjoint(e) ? Bref, cela
provoque une crise. Vous remettez en question vos relations, déçu(e) de ne pas être soutenu(e) contre vents et
marées…
CANCER
Vos paroles sont blessantes, vos propos caustiques.
Vous voyez tout ce qui ne va pas chez l’autre, vous êtes
d’humeur négative et contrariante. La meilleure chose à
faire serait de fuir votre partenaire quelques jours et
d’oublier votre téléphone… Organisez une virée entre
amis.
C
S
L
O
U
A
X
E
H
U
E
S
U
T
D
U
E
E
MAUGREE
MEILLEUR
RUSER
SEMELLE
FOLASSE
FORTIFIE
MUSTANG
OPTER
SNACK
SURET
GREDIN
HOTEL
PAON
PAPELARD
TICKET
VENUS
IMPIE
LIMACE
PLUTOT
RIMANT
VISIBLE
ZENATA
MOTS EN CROIX
P
S
T
BALAI
DINEUR
Solution du jeu précédent:
ADRAR
R
MOTS FLECHES
MOTS CROISES
10
MOTS MELES
U M E R
Z
9
L
E
A
M
N
E
E
R
U
G
R
E
N
L
A
C
E
N
E
A
R
I
N
E
S
T
E
S
S
E
E
R
S
E
S
I
PLACER les neuf
lettres de la rangée
supérieure dans les
cases centrales de la
croix de façon à former six mots qu'on
peut lire trois horizontalement et trois
verticalement.
Les noms propres
de lieu sont admis,
ainsi que les participes passés accordés, mais pas les
verbes conjugués.
L
LION
Une personne de votre entourage ne montre pas ses
intentions réelles ou ne dit pas toute la vérité. L’ambiance
n’est pas des plus honnêtes, on cherche à vous manipuler. Prenez conseil autour de vous, auprès de personnes
de confiance.
VIERGE
Le ciel du jour peut véhiculer une mauvaise nouvelle.
Vous apprenez qu’un(e) ami(e) tourne autour de votre
chéri(e) ? Les paroles blessantes risquent de pleuvoir.
Ce n’est pas le moment pour faire une fête chez vous ou
accepter les invitations.
BALANCE
Il vous est très difficile de prendre du recul sur la situation. On vous reproche de privilégier l’un au détriment de
l’autre ? Vous avez l’impression que, quoi que vous fassiez, ce n’est jamais bien… Patientez quelques jours.
SCORPION
Vous savez ce que vous voulez et l’orientation que vous
souhaitez donner à votre vie sentimentale. Votre réalisme
est puissant et il vous permet de ne pas vous engager
dans des relations chimériques ou illusoires. C’est le jour
pour rappeler quelqu’un qui vous est cher…
A S
I
R O G E
P
S
Solution du jeu
précédent:
T
P
C
C
A A A
E
R
A
R
M E
E
R
P
A
R
A
D
E
R
A R
E
S
U
R
I
N
O
I
R
E
E
A
M U
S
E
T
T
E
L
E
N
I
E
U
E
S
S
N
S
R
R
SAGITTAIRE
Pour être bien, vous devez vous sentir libre. Sur le fond,
vous n’avez pas de problème avec l’engagement dès l’instant où votre partenaire respecte votre indépendance.
Vous êtes un cœur à prendre ?
CAPRICORNE
Vous êtes d’humeur extrémiste : c’est tout ou rien ! Vous
ne voyez plus aucune nuance et envisagez le pire, vous
demandant vraiment ce que vous faites avec cette personne…
VERSEAU
Vous redonnez un vrai dynamisme à votre histoire afin
qu’elle évolue comme souhaité. En couple ou en solo, vous
faites fi des convenances ! Vous faites ce qui vous plaît
pour séduire qui vous plait ! C’est le moment de provoquer
les événements, car ce sera payant.
POISSONS
Evitez de mêler amour et amitié avec le ciel du jour. Un ami
sème la zizanie dans votre couple ? Votre amour se dispute avec une de vos amies ? Bref, il y a de l’eau dans le
gaz et vous êtes coincé(e) au milieu de deux personnes
importantes dans votre vie… Si vous faites une rencontre
amoureuse, fuyez ! Douleur et déception !
LE CARREFOUR D'ALGÉRIE / JEUDI 20 JUIN 2013
Télévision 23
www.carrefourdalgerie.com
19h45
11h00 : Culture Club ''Rediff''
12h00 : Journal
12h25 : Oua Yabqa El Hob
13h40 : Rahalat Bahria
15h20 : Lé Zimmigri
17h00 : Tarikh Oua Hadhara
17h20 : Takder Tarbah
18h00 : Journal
18h20 : Dar Da Meziane
18h45 : 50 Ans, 50 Femmes
19h00 : Journal
19h30 : Khenchela
20h00 : Journal
20h45 : Kindy
22h20 : Global Food ''Sandwitch''
23h05 : Festival De La Musique
Andalouse
11:00 Les douze coups de midi
11:50 L'affiche du jour
12:00 Journal
12:40 Petits plats en équilibre
12:55 Les feux de l'amour
13:55 Flirt à Hawaii
15:30 Quatre mariages pour une
lune de miel
16:20 Bienvenue chez nous
17:15 Secret Story
18:05 Money Drop
19:00 Journal
19:35 1001 questions santé
19:40 Nos chers voisins
19:50 Falco
20:45 Falco
21:50 New York Unité Spéciale
22:35 New York Unité Spéciale
10h30 : Rami Wa Oulkar
10h45 : Yaoumiat Moudir Aâme
11h30 : Li El-fan El-djazairi Asma
12h20 : El Bihar El Sabaa
13h40 : Yaoumiat Moudarisse
15h00 : Mahla Di El Aâchia
17h30 : Dounia El Toyour
17h50 : Hadithe Dini
18h00 : Journal
18h20 : Taqdar Tarbah
19h00 : Qahwat Mimoun
19h30 : Switcher
20h00 : Journal
20h45 : 50 Sana 50 Imra
21h00 : Saharat El-madina
22h30 : Les 2 Font La Part
00h00 : Journal
12:00 Journal
12:49 Cap Méditerranée
12:52 Consomag
13:00 Toute une histoire
14:35 Comment ça va bien !
15:50 Côté Match
15:55 Dernier recours
16:20 Le jour où tout a basculé
16:45 CD'aujourd'hui
16:50 On n'demande qu'à en rire
17:40 Mot de passe
18:25 N'oubliez pas les paroles
19:00 Journal
19:44 Mon parcours gagnant
19:45 Envoyé spécial
21:15 Complément d'enquête
22:15 Solitaire du Figaro
22:20 Après moi
19h45
FALCO
LE RÉVEIL
Réalisé par : Alexandre Laurent
Acteurs : Sagamore Stévenin (Alexandre Falco)
Clément Manuel (Romain Chevalier) Alexia Barlier
(Eva Blum) Arno Chevrier (Jean-Paul Ménard)
Mathilde Lebrequier (Carole Sarda-Falco)
En 1991, Alexandre Falco, jeune officier de police, marié et père d'une petite fille, prend une balle dans la tête
lors d'une intervention. Il sombre dans le coma. En 2013,
il ouvre les yeux dans son lit d'hôpital mais tout a changé. Sa femme a refait sa vie et sa retraite anticipée a été
négociée. Après plusieurs semaines de rééducation,
Falco finit par sortir de l'hôpital. Peu après, il porte secours à une jeune femme.
19h40
ENSEMBLE,
C'EST TOUT
MUSIQUES
EN FÊTE
Réalisé par : Claude Berri
Acteurs : Audrey Tautou (Camille Fauque) Guillaume
Canet (Franck) Françoise Bertin (Paulette) Laurent
Stocker (Philibert) Alain Sachs (le médecin du travail)
DEPUIS LES CHORÉGIES
D'ORANGE
Non loin du Champ-de-Mars. Camille, 26 ans, anorexique, fait des ménages pour payer son loyer. Un soir,
elle croise son voisin Philibert, un aristocrate timide et
bègue qui héberge Franck, un cuisinier peu aimable.
Camille et Philibert se lient d'amitié. Elle s'installe chez
lui pour avoir plus de confort. Ces trois oubliés de la vie
vont surmonter leur égoïsme, leurs réticences aux
autres et s'apprécier…
Présenté par : Alain Duault
En direct du théâtre antique d'Orange. Les musiciens de l'orchestre national de Montpellier-LanguedocRoussillon, sous la direction de Luciano Acocella, mettent à l'honneur
les compositions de Verdi, Wagner,
Rossini, Bizet, Delibes, Gounod et
Massenet. Ils sont accompagnés par
des chanteurs lyriques tels Julie
Cherrier, Patrizia Ciofi et Ambrogio
Maestri. Au cours de la soirée, ils sont
rejoints par un chœur régional regroupant 140 chanteurs. Enfin, des célébrités françaises sont également de
la fête. Nicoletta interprète ainsi son
fameux Mamy Blue avec le chœur
d'enfants de la maîtrise de l'Opéra
du Grand-Avignon. De leur côté, l'imitateur Laurent Gerra rend hommage
à la chanson française et l'humoriste Michel Leeb endosse le costume
de chef d'orchestre avec son Hilarmonic Show.
19h40
11:55 Météo à la carte
12:45 Si près de chez vous
13:10 Si près de chez vous
13:45 Keno
13:55 Questions au gouvernement
15:50 Harry
16:20 Un livre, un jour
16:30 Slam
18:00 9/20 : Journal régional
19:00 Tout le sport
19:10 Et si on changeait le monde
19:15 Plus belle la vie
19:40 Au plus près du Tour
19:45 Musiques en fête
22:43 Cap Méditerranée
22:48 Parlons passion
22:50 Grand Soir 3
11:10 Les Guignols de l'info
11:45 La nouvelle édition
13:00 Bel Ami
14:45 Zapping
14:50 Spécial investigation
15:40 Chicago la pègre
17:15 Les Simpson
17:45 Le JT
18:05 Le grand journal
19:05 Le petit journal
19:30 Le grand journal, la suite
19:55 Homeland
20:50 Homeland
21:40 Workingirls
22:05 Workingirls
22:20 30 Rock
22:40 30 Rock
11:30 Arte journal
11:40 360°-GEO
12:35 L'étau
14:40 Karambolage
14:50 Voyage aux Amériques
15:20 Aux origines de l'humanité
16:10 X:enius
16:35 Sur nos traces
17:05 Quand Hari se marie
18:00 Berlin, ville sauvage
18:45 Arte journal
19:05 28 minutes
19:45 Tout est vrai (ou presque)
19:50 Odysseus
21:15 Odysseus
22:00 Opération iceberg
22:55 Magic Radio
11:45 Le 12.45
12:05 Scènes de ménages
12:45 Tom, Dick & Harriet
14:35 Drop Dead Diva
15:25 Les reines du shopping
16:35 tUn dîner presque parfait
17:45 100 % mag
18:45 Le 19.45
19:05 En famille
19:50 Jamel et ses amis au Marrakech du rire 2013
22:00 Jamel et ses amis au Marrakech du rire 2012
23:45 Maison à vendre
00:35 Maison à vendre
01:25 Météo
01:30 European Poker Tour
JAMEL ET SES AMIS
AU MARRAKECH
DU RIRE 2013
A l'occasion de la troisième édition
du Festival international du rire à
Marrakech, Jamel Debbouze fait son
retour sur scène au cœur du palais
El Badi, au sein de la «Ville rouge». Il
propose de nouveaux sketchs écrits
spécialement pour l'occasion. Actualité, relations de couple, famille, argent, travail, religion... L'humoriste et
ses comparses rebondissent sur
des thèmes universels et épinglent
sans concession les petits travers de
la société. Pour assurer le spectacle, Jamel s'est entouré de nombreux
humoristes et invités : Franck Dubosc, Anthony Kavanagh, Kev Adams,
Michaël Youn, Audrey Lamy, Jonathan
Lambert, Ary Abittan, Rachid Badouri,
Jérémy Ferrari, mais aussi Malik
Bentalha, la chanteuse Amel Bent,
ainsi que Kamel le magicien.
APRÈS 10 ANS
D'INTERRUPTION
Une Miss Algérie
sera élue à Oran
A
JEUDI 20 JUIN 2013
LES PLUS GRANDES MANIFESTATIONS DEPUIS 20 ANS
Le Brésil secoué par les fils rebelles
de Lula et Dilma
C
ontre le coût du Mondial2014 de football (15 milliards de dollars), contre l'insuffisance des services de santé,
d'éducation et de transport, contre
aussi la classe politique et sa corruption, les plus grandes manifestations depuis vingt ans secouent
le Brésil. Elles mobilisent des rebelles et indignés d'autant plus
inattendus qu'ils sont les fils d'une
décennie d'essor social, économique et diplomatique sans précédent présidée successivement
par Luiz Inacio Lula da Silva et sa
dauphine Dilma Rousseff. La plupart des 250.000 manifestants qui
défilaient lundi soir à Rio de Janeiro,
Sao Paulo, Brasilia, Porto Alegre,
Fortaleza, Salvador, Belem, Belo Horizonte, etc. devaient avoir un peu
plus ou un peu moins de dix ans lorsqu'en 2002 l'ex-ouvrier métallurgiste
Lula da Silva fut élu président et propulsé au rang d'icône de la gauche latino-américaine. Depuis,
près de 40 millions des 195 millions de Brésiliens ont gravi
l'échelle sociale et grossi la classe moyenne. Nombre de leurs enfants sont entrés au collège, à l'université et dans l'ère digitale. Ce sont
notamment eux, convoqués via Facebook, qui protestent aujourd'hui
dans la rue. Ils brandirent pour la
première fois leurs calicots le 14
juin à Sao Paulo contre l'augmentation du prix du ticket de bus. Une
répression policière disproportionnée, filmée par les manifestants
qui en propagèrent les images sur
Internet, eut pour double effet immédiat une solidarité étendue à
l'ensemble du pays et une large
politisation, quoiqu'en marge des
partis, des cibles des protestations. Et cela en pleine Coupe des
Confédérations, banc d'essai du
Mondial de l'an prochain, auquel
succéderont les Jeux olympiques
de Rio en 2016.
près dix ans d'interruption, le concours de
Miss Algérie reprendra vendredi à Oran, la
grande ville portuaire de l'ouest algérien, avec
pour membre du jury Geneviève de Fontenay, 81 ans,
au nom synonyme du fameux concours de beauté.
L'élection de la reine de beauté algérienne aura lieu à
l'hôtel Méridien, après un soigneux casting dans les
principales villes du pays qui a permis la sélection de
20 candidates, a expliqué à l'AFP un membre du jury
co-organisateur de l'événement, Hamza Ameziane.
Agées de 18 à 26 ans, les jeunes femmes "mesurent
au moins 1,70 mètre pour des mensurations classiques de 90,60,90 cm", explique M. Ameziane. Et bien
entendu, depuis leur sélection, elles suivent des entraînement linguistiques, notamment le français avec
le concours de l'Institut français d'Oran. Outre Mme
de Fontenay, qui était attendue en Algérie dès jeudi, et
M. Améziane, le jury comprendra des personnalités
du show business et du cinéma algériens, dont l'actrice Bahia Rachedi qui est d'ailleurs la marraine de
cette édition. L'interruption après 2003 du concours
de Miss Algérie est due au décès du détenteur des
droits, Cheradi Hamdad qui l'avait lancé dès 1996, en
pleine guerre civile. Son fils Fayçal Hamdad a maintenant repris le flambeau. "Cette première édition était
plutôt difficile à organiser à cause du manque de sponsors", a déclaré M. Hamdad au quotidien Liberté ajoutant qu'avec cette manifestation il souhaitait "redorer le blason de l'Algérie". Miss Algérie 2013 ne devrait pas participer au concours international, car "il
est un peu tard", explique M. Améziane. Mais elle participera notamment à la compétition de l'automne
prochain à Bruxelles du "Best model of the world" en
attendant la participation l'an prochain de l'Algérie à
Miss Monde.
SOMALIE
Cinq employés de l’ONU
tués à Mogadiscio
ETATS-UNIS
La surveillance d’internet a permis de déjouer
plus de 50 attentats terroristes
L
e directeur de l’Agence américaine de sécurité (NSA), le
général Keith Alexander, a affirmé mardi devant le Congrès que
les deux programmes américains de
surveillance des communications téléphoniques et d’internet avaient permis
de déjouer plus d’une cinquantaine d’attaques terroristes potentielles depuis le
11 septembre 2001, dont deux visaient
la Bourse et le métro de New York.
Auditionné par la commission du renseignement de la Chambre des représentants suite à la divulgation de
l’existence de ces deux programmes
par un ex. technicien de la NSA, le
général Alexander a dévoilé quelques détails sur ces attentats potentiels contre les Etats-unis et d’autres
pays, tout en défendant ses métho-
des de surveillance les considérant
comme ’’essentielles’’ dans la lutte
contre le terrorisme. ’’Ces programmes sont extrêmement précieux pour
protéger notre pays et assurer la sécurité de nos alliés", a déclaré M. Alexander.
Le patron de la NSA ainsi que le directeur adjoint du FBI, Sean Joyce, également présent à cette audition, ont
précisé au Congrès que grâce à ce
système de surveillance, les services de renseignement américains
ont pu identifier et localiser, en 2009,
un extrémiste au Yémen qui était
souvent en contact avec un individu
résidant dans la ville américaine du Kansas, aux fins d’élaborer et d’exécuter un
plan d’attaque à la bombe contre Wall
Street (New York). Les renseignements
recueillis à travers le programme de
la NSA pour surveiller les appels
téléphoniques entre les EtatsUnis et l’étranger par le biais d’un
opérateur téléphonique américain
ont également permis aux enquêteurs
anti-terrorisme du FBI à mettre la main
sur un financier du terrorisme vivant à
San Diego, qui soutenait les groupes
extrémistes en Somalie, ont soutenu
les deux responsables. Alors que cette affaire d’écoutes téléphoniques
et de filature à travers internet fait
l’objet de critiques par les défenseurs
américains des libertés civiles ainsi
que par l’Union européenne, le général Alexander a tenté de faire comprendre que lorsqu’il s’agit de la
sécurité des Etats-Unis, la violation de la vie privée devient parfois
incontournable.
C
inq employés de l’ONU, trois étrangers et deux
gardes somaliens, ont été tués mercredi contre
une spectaculaire attaque menée par des insurgés islamistes shebab contre le principal complexe des
Nations-Unies à Mogadiscio, ont annoncé à l’AFP des
sources onusiennes ayant requis l’anonymat. Selon un
employé local de l’ONU à Mogadiscio et une source onusienne à Nairobi, les trois étrangers sont un salarié de
l’ONU et deux contractants. Leurs nationalités n’ont pu
être confirmée dans l’immédiat. L’ONU à Mogadiscio n’a
pu être joint pour confirmer officiellement cette information. Au moins trois civils somaliens ont été tués dans
les rues alentour, pris dans les échanges de tirs entre
les forces somaliennes et de l’Union africaine (Amisom)
et les assaillants, dont un nombre indéterminé étaient
parvenus à pénétrer dans l’enceinte onusienne. L’attaque a pris fin vers 13H15 (10H15 GMT) après environ
une heure et demi de combats. «La situation est désormais sous contrôle et les forces de sécurité somaliennes, épaulées par les troupes de l’Amisom (Mission de
l’Union africaine en Somalie) ont pris possession des
bâtiments (onusiens) et éliminé les assaillants», a déclaré à l’AFP Abdulahi Osman, un responsable de la police somalienne.