Echo Républicain du 03/01/2017

Commentaires

Transcription

Echo Républicain du 03/01/2017
4
MARDI 3 JANVIER 2017 L'ÉCHO RÉPUBLICAIN
Eure-et-Loir Actualité
ÉLECTRICITÉ ■ Le retour à la normale est prévu aujourd’hui en Eure­et­Loir
■ 24 HEURES
Un détenu menace
une infirmière à la prison
SARAN ■
Un détenu a menacé une infirmière du centre
pénitentiaire d’Orléans­Saran, dimanche après­
midi. Arrivé dans l’infirmerie pour prendre son
traitement, il s’en est pris à elle et l’aurait
menacée avec une brosse à dents taillée en
pointe. Il a été maîtr isé par un agent
pénitentiaire, et placé en garde à vue au
commissariat d’Orléans. Le personnel de la
prison a pris son service 15 minutes plus tard
hier, en signe de protestation. ■
Le réveillon du Front
national tourne mal
LUCÉ ■
Les adhérents du Front national et leurs familles vont
se souvenir de leur réveillon passé dans les locaux de
leur permanence, située au rez-de-chaussée d’un immeuble, rue René-Langlois, à Lucé. Vers 1 h 30, deux
hommes sont arrivés pour rejoindre des amis dans un
logement au-dessus de la permanence. Selon le secrétaire départemental du FN, Aleksandar Nikolic, tout se
passait bien : « Je n’étais pas là. Mais la secrétaire départementale adjointe l’était. Il y a eu une discussion
pacifique entre des fumeurs du FN sur le trottoir et
ces deux hommes. Puis ils sont remontés dans les
étages. » Les deux hommes sont revenus munis d’une
bombe lacrymogène et ils ont gazé les quinze adultes
et les enfants. Cinq voitures de police sont arrivées
mais les agresseurs se sont réfugiés dans l’appartement. La police n’avait pas le droit d’intervenir à cette
heure-là. Le secrétaire départemental ne veut pas en
rester là : « Nous sommes tous choqués. Ce mardi matin, toutes les victimes vont porter plainte pour que
les auteurs soient identifiés ». ■
Thierry Delaunay
[email protected]
Ils dévalisent
les convives des réveillons
YVELINES ■
Ils profitaient de l’alcoolisation des convives
pour dérober des objets high­tech : trois
hommes ont été interpellés, dimanche, après
s’être “invités” à des soirées privées de Nouvel
An et avoir molesté une dizaine de personnes
au Vésinet (Yvelines). Les trois amis, venus de
quartiers populaires de Versailles et âgés d’une
vingtaine d’années, se sont introduits entre 4 et
5 heures du matin dans deux villas, alors que le
réveillon battait son plein. Chaque fois, ils ont
réussi à voler téléphones portables et appareils
photo notamment. Mais lors de leur seconde
équipée, ils sont repérés par des invités qui
tentent de les stopper. Ils ont alors frappé une
dizaine de personnes à coups de pied et de
poing. Les malfaiteurs, non armés, ont réussi à
s’enfuir à bord d’un 4x4 leur appartenant, mais
la police les a interpellés à Versailles. Ils sont en
garde à vue. ■
AUTOROUTE A154
Derniers jours pour voter
L’Écho Républicain réalise un sondage pour connaître
l’avis de la population, jusqu’à demain.
Êtes-vous favorable à une concession autoroutière pour aménager l’actuelle RN 154 ?
Pour voter, vous pouvez vous rendre sur notre site
www.lechorepublicain.fr - rubrique Autoroute A154.
Par mail : [email protected] Par courrier :
Sondage RN 154, L’Écho Républicain, CS 90189 28008 Chartres Cedex. Vous pouvez également remplir un bulletin dans les agences de L’Écho Républicain : Chartres : 21 rue Vincent-Chevard. Châteaudun : place du 18-Octobre. Dreux : place
Métezeau. Nogent-le-Rotrou : rue Villette-Gâté.
Cent foyers encore dans le noir
Si des milliers de foyers ont
retrouvé l’électricité, hier, ils
n’étaient plus qu’une centaine, dans le Dunois et le
Perche, à en être encore
privés dans la soirée.
C
Marjorie Cauchoix
ent foyers étaient en­
core privés d’électri­
cité, hier soir, à Ter­
m i n i e r s e t Un ve r re,
communes du Dunois, et
à La Bazoche­Gouet et Ar­
genvilliers, dans le Perche.
Quatre­vingts techniciens
d’Enedis seront sur le ter­
rain, aujourd’hui, à 7 h 30.
La pluie verglaçante
tombée dans la nuit de di­
manche à hier a alourdi
les lignes à haute tension,
déjà touchées par le givre
ce week­end (notre notre
édition d’hier).
Câbles et attaches
ont rompu
Sur ces lignes, câbles et
attaches avaient rompu,
provoquant les coupures
d’électricité. 4.000 foyers
euréliens en étaient pri­
vés, hier midi, alors qu’ils
n’étaient que 600, diman­
che soir.
Les réparations ont été
effectuées, hier, par cent
agents d’Enedis de la ré­
gion Centre, et quatre en­
treprises partenaires. À
17 heures, 1.000 foyers
DÉGÂTS. Plusieurs poteaux électriques proches d’Outrouville, hameau d’Allaines-Mervilliers,
n’ont pas résisté au poids du givre, dimanche 1er janvier. PHOTO : JEAN-JACQUES SILVESTRE
étaient sans électricité. Le
sud du département (de
Chartres à Orgères­en­
B e a u c e, C h â t e a u d u n ,
Brou) et une par tie de
l’ouest jusqu’à Nogent­le­
Rotrou ont été les plus
touchés par ces coupures.
Le Drouais a aussi été
concerné, hier, en particu­
lier à Nogent­le­Roi. Mais
le courant a été rétabli à
Verneuil­sur­Avre (Eure),
Oulins, Vert­en­Drouais,
Thimert et Senonches. Le
retour à la normale est
prévu aujourd’hui pour
tous les foyers euréliens. ■
■ Coupures en série à Orsonville
Dans le petit village d’Orsonville, entre Auneau et Ablis
(Yvelines), les coupures d’électricité seraient monnaie
courante (voir notre édition de mercredi 28 décembre).
Après une longue coupure enregistrée le samedi
24 décembre, la lumière s’est à nouveau éteinte, dimanche
1er janvier : « Plusieurs centaines de foyers ont été
touchées dans le bourg, mais aussi dans le hameau
d’Écurie », précise François Guillot, habitant du village et
responsable énergie à l’UFC-Que Choisir pour le sudYvelines : « Dimanche, dans le cœur du village, il y a eu
trois coupures : de 12 he*ures à 13 h 30, de 16 h 30 à
17 h 45 et enfin, dans la nuit, d’1 h 45 à 6 heures. Le
réseau électrique est délabré et techniquement
inexploitable. »

Documents pareils