Toujours plus haut, toujours plus vite

Commentaires

Transcription

Toujours plus haut, toujours plus vite
s
No 1/2006 Mars
Convergences
Bienvenu dans le
«Smart Store» – le
magasin du futur
fonctionne avec la
technologie RFID.
Le Groupe Lemo est
un leader mondial
dans le domaine des
connecteurs push-pull
circulaires et des solutions de connectique.
Le système auditif
Acuris Life représente un pas de géant
dans la conception
de l’appareillage
ouvert.
Rappelant un galet
poli par l'eau, le nouveau Sliderphone
SL75 pose de nouveaux jalons dans les
portables haut de
gamme.
Automation and Drives
Toujours plus haut,
toujours plus vite
Les installations de remontées mécaniques des
domaines skiables exigent toujours plus, que ce
soit en terme de vitesse, de débit et surtout de
sécurité pour les skieurs. Un grand nombre de ces
installations sont équipées de systèmes de commande développés par la société Alptronic SA complétés avec des entraînements fournis par la division Automation and Drives (A&D) de Siemens
Suisse SA.
Alptronic SA est une société qui a été
fondée en 1995 à Martigny. Elle occupe
une équipe qualifiée et compétente pour
l'étude et le développement d'installations
pour l'industrie, mais surtout pour les
remontées mécaniques. Ces développements demandent des connaissances particulières et sont réalisés, pour certains du
moins, avec des entraînements fournis par
Siemens Suisse SA. Alptronic SA travaille
également en étroite collaboration avec la
société française Seirel Automatismes SAS
à Saint-Priest.
Capacité, rapidité, sécurité
La sécurité de l'entraînement des véhicules des remontées mécaniques revêt une
très grande importance. C'est la raison pour
laquelle ces installations sont équipées de
motorisations et de systèmes d'entraînement à vitesse variable, d'automatismes
industriels, d'automatismes de sécurité
ainsi que de systèmes de surveillance de
ligne. Il s'agit ici essentiellement d'assurer
la sécurité des usagers.
A l'exemple des installations réalisées
pour la région Veysonnaz/Thyon ou pour la
région Siviez/Nendaz, Alptronic SA, soustraitant du constructeur Garaventa AG, a
utilisé des moteurs basse tension économiques Siemens de la série N-compact, qui
offrent une puissance progressive très élevée malgré un encombrement restreint.
Ces moteurs sont entraînés par des convertisseurs de fréquence Masterdrives AFE,
caractérisés en particulier par une récupération standard qui permet une exploitation
4 cadrans sans limitation. Cette technique
est mise en oeuvre pour la première fois en
Suisse dans le cadre des projets mentionnés
plus haut.
Automation and Drive assure la mise en
service du Masterdrives AFE, moteur découplé, en tenant compte des exigences de
freinage imposées par la sécurité et les
ordonnances de l'Office fédéral des transports.
Convergences 2/2005
Radio Frequency Identification
Le paradis du shopping grâce
aux ondes radio
La technologie RFID (Radio Frequency Identification) est sur toutes les
Editorial
Qui d’entre nous ne s’est pas déjà posé
lèvres. On découvre en effet sans cesse de nouvelles applications pour les
étiquettes d’identification par radiofréquence. En collaboration avec SAP,
Siemens a élaboré un projet de magasin du futur.
la question de savoir ce que va nous réserver le monde de demain? Et quelle sorte
de vie sera la nôtre d’ici quelques années?
L’accélération de l’innovation semble
non seulement incontournable, mais nous
la ressentons comme nécessaire pour
nous permettre de satisfaire nos désirs
liés à notre efficacité, à notre confort et/ou
à nos loisirs.
Que ce soit sur les pistes de ski avec des
installations toujours plus confortables,
rapides et avec des contrôles d’accès
«mains libres» ou à notre poste de travail
avec des équipements de communication
performants, le progrès s’accélère.
Des technologies amorcées il y a
quelques années atteignent aujourd’hui
une maturité qui leur ouvre de nouveaux
horizons particulièrement prometteurs.
En septembre 2005, le salon professionnel du commerce de détail «Retail Swiss»
s’est tenu à Lucerne. Lors d’une présentation spéciale, SAP Suisse et son partenaire
Siemens ont révélé leur vision du magasin
du futur. Le projet «Smart Store» montre
comment la technologie RFID permet de
faciliter et d’optimiser les achats.
Dans le «Smart Store», un assistant électronique personnel pour aider à trouver les
produits est mis à la disposition du consommateur. Il attire également l’attention de
celui-ci sur les promotions spéciales et lui
fournit des informations détaillées sur les
produits. Et les étiquettes continuent de
fonctionner même si elles sont encrassées
ou griffées. En quelques fractions de
secondes, le consommateur peut par
exemple connaître l’origine du steak qu’il
tient dans les mains. Une avancée considérable: une fois à la caisse, le consommateur
place son panier dans un scanner-tunnel
qui lit les codes-barres. En un rien de
temps, tous les articles sont enregistrés,
sans contact, et le montant des achats s’affiche. Le paiement s’effectue en espèces,
par carte-client ou par téléphone mobile.
L’exemple du transpondeur RFID (Radio
Frequency Identification) est particulièrement révélateur de ce phénomène d’innovation. Ce module d’identification a déjà
trouvé sa place dans de nombreux secteurs, dont certains inattendus, tel celui
de la gestion des lits et des matelas d’hôpitaux. Les emplettes dans les surfaces
commerciales qui seront très bientôt
interactives en sont un autre exemple.
Quel que soit le domaine qui nous environne, le rythme de l’innovation (qui succède à l’invention…) se fait toujours plus
soutenu. Et plus l’être humain goûte à
l’innovation, plus il en redemande.
Pour notre entreprise, ce sont près de
47'000 personnes (dont plus de 300 en
Suisse) qui sont employées dans la
recherche et le développement. Ils tentent
d’anticiper nos besoins futurs pour que le
demain réponde aux exigences d’efficacité
et de confort qui seront les nôtres.
Raphaël Odoni
Directeur Siemens Suisse romande
«Smart Store»: Des données plus précises
à moindres frais.
Une logistique simplifiée
Dans le secteur de la distribution, plus de
25 % de la totalité des coûts concernent les
services logistiques, et il ne s’agit pas seulement des frais de transport. Sur l’ensemble
des marchandises, plus de 8 % ne se trouvent pas en quantité suffisante en magasin,
1 % sont par contre invendables, et, pour
35 %, le stock disponible et l’inventaire ne
sont pas identiques. L’utilisation de la RFID
permet de réduire ces problèmes.
Siemens est l’un des principaux fournisseurs au monde pour les solutions RFID.
C’est la seule entreprise en mesure de fournir des prestations pour toutes les branches
établies le long de la chaîne globale de
valeur ajoutée. La division Siemens
Logistics Assembly Systems contribue aux
solutions de flux des matériaux, alors que
Siemens Automation and Drives développe
les transpondeurs ainsi que les lecteurs/
enregistreurs basés sur des techniques UHF
modernes. Siemens Business Services propose ses conseils en processus, intégration
système, gestion de projet et exploitation
des solutions installées pour projets RFID.
Ensemble, ces trois divisions ont déjà réalisé de tels projets pour Kaufhof et Otto.
Siemens est en outre membre de la «Futur
Store Initiative» du groupe Metro, qui travaille au développement des standards
RFID.
Des applications visant à améliorer l'efficacité des processus de paiement et de production feront de plus en plus leur apparition
dans notre quotidien.
Comment fonctionne la RFID?
L’élément central de la technologie
RFID est une puce radio apposée sur les
produits concernés. Les transpondeurs
sont si petits qu’ils peuvent à peine être
détectés ou sont invisibles à l’oeil nu. Ce
dispositif minuscule communique avec
des capteurs situés à une distance pouvant aller jusqu’à six mètres – le contact
visuel n’est donc pas nécessaire.
Aujourd’hui, la RFID est surtout utilisée
dans le domaine de la logistique, principalement en matière de traçabilité des
denrées alimentaires.
Convergences 1/2006
Lemo
Des connecteurs au service du monde
Les origines du groupe Lemo, du nom de son fondateur Léon Mouttet, remontent à l’après-guerre, en 1946, dans
un petit atelier à Morges. Les talents techniques de M. Mouttet et de ses collaborateurs l’ont conduit à devenir un
des leaders mondiaux dans le domaine des connecteurs électriques. Depuis 1987, le siège du groupe est installé
à Ecublens, près de Lausanne.
Le siège de Lemo à Ecublens construit et
aménagé pour les besoins de la société,
ainsi que les usines Lemo 5 à Delémont et
Redel à Sainte-Croix, font preuve d’un
niveau élevé d’automation et de perfection
technologique.
Sa politique de décentralisation lui a permis d’implanter des filiales dans plusieurs
pays, tout en préservant ses qualités initiales de flexibilité et d’exécution soignée
de ses produits, et surtout son indépendance.
Lemo fabrique plus de 55'000 composants différents. Ses lignes de production
lui permettent de respecter scrupuleusement les critères de qualité, tout en assurant une excellente ambiance de travail.
Sa croissance annuelle est également
impressionnante, tout en préservant sa stabilité.
Une qualité reconnue et une esthétique soignée font que les connecteurs trouvent
continuellement de nouvelles applications.
Spécialisation et diversité
La réputation de Lemo est basée sur son
système révolutionnaire d’autoverrouillage
‘push-pull’, inventé en 1957, caractérisé par
une conception fonctionnelle, une sécurité
absolue, une utilisation rapide et simple
dans un espace réduit.
Ses connecteurs sont conçus pour fonctionner dans des conditions extrêmes, tant
en orbite géostationnaire, 36'000 km audessus de la terre, qu’à 600 m de profondeur. Ils résistent à des températures de
-200 °C dans de l’azote liquide et à +500 °C
dans des turbines à gaz. Ils sont largement
utilisés pour des applications médicales,
automobiles, dans les télécommunications,
l’automation industrielle, les recherches
industrielles et nucléaires, dans les
domaines de la télévision, de la radio, de la
sécurité, les industries aéronautique et
maritime, les instruments de test et de
mesure. Diverses configurations sont disponibles pour les systèmes électroniques, les
fibres optiques, la basse ou la haute tension, les fluidiques et les thermocouples.
Cap sur le XXIe siècle
Lemo a mis le cap sur le XXIe siècle avec
confiance et détermination. La communication avec ses filiales et partenaires dans
le monde est essentielle. Le groupe a choisi de moderniser et d’élargir sa plate-forme
de télécommunications en optant pour une
architecture évolutive et tous les avantages
offerts par la communication VoIP. Le système HiPath 4000 de Siemens lui offre une
couverture technologique complète en
matière de téléphonie fixe et, grâce au nouveau système WLAN, en première Suisse,
en matière de téléphonie mobile. Des solutions applicatives à fortes valeurs ajoutées
telles que la messagerie unifiée HiPath
Xpressions qui, en s’intégrant parfaitement
dans l’infrastructure Lotus Notes, en augmente considérablement les performances,
notamment avec la gestion des messages
vocaux, des fax et d’intéressantes fonctions
CTI complètent le système. Le serveur
d’alarmes HiPath Daks assure le contrôle
d’accès et permet d’identifier et de retransmettre des événements particuliers
(alarmes techniques, etc.) aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des sites. La vidéoconférence et même la formation à distance sont à sa portée grâce à la technologie
VoIP.
Siemens Building Technologies
Installation Kotika pour Novelis à Sierre
Les systèmes d’extinction au gaz de Siemens sont leaders en Suisse sur les marchés pour les salles d’ordinateurs,
mais également dans l’industrie. C’est le cas pour une grande installation de laminage de l’aluminium chez
Novelis, à Sierre, qui est équipée depuis juin 2005 d’une installation d’extinction au dioxyde de carbone.
Le concept de protection de Novelis,
basé sur des mises au point avec l’utilisateur, l’assureur de biens (FM Global) et différents organes et autorités externes, comprend une installation d’extinction au
dioxyde de carbone à basse pression pour la
protection de base de l’ensemble de l’installation de laminage, de même qu’une installation déluge pour la période consacrée aux
réparations et aux travaux de maintenance.
Le dioxyde de carbone est stocké à l’état
liquide à une pression de 20 bar. Pour atteindre une telle pression, il faut que la
température du dioxyde de carbone soit
maintenue à -21° C. D’où l’appellation
«Kotika» (de l’allemand Kohlendioxid tiefkalt - dioxyde de carbone à très basse température). Etant donné que l’agent d’extinction est toxique à partir de 5 % volume, on
attache une grande importance à tous les
aspects tournant autour de la protection de
l’environnement et des personnes.
La protection de l’exploitation
Le coeur de l’installation de Sierre est la
cuve à dioxyde de carbone de 20’000 kg,
qui a été installée à l’extérieur du bâtiment.
Le niveau de remplissage, le poids et la
pression sont déterminés et surveillés électroniquement par trois systèmes de contrôle différents. Le gaz d’extinction est amené
aux buses à l’intérieur de l’installation par
un réseau de tuyauteries zinguées où il
s’écoule durant 30 secondes après déclenchement par l’installation de détection d’incendie Siemens ou par des dispositifs de
déclenchement manuel.
La protection des personnes
Pendant les périodes de maintenance ou
de travaux d’entretien, de nombreuses personnes travaillent dans l’installation de
laminage. L’installation d’extinction au
dioxyde de carbone est alors bloquée et
une installation déluge avec mélange
d’agent formant un film flottant assure leur
protection. Là encore, le déclenchement
s’effectue manuellement ou par l’intermé-
diaire de l’installation de détection d’incendie Siemens.
Aujourd’hui une installation d’extinction
au gaz sur deux construites en Suisse provient de la maison Siemens.
Image à gauche: Arrosage CO2 de l’installation
de laminage, à raison d’environ 2500 kg en
30 sec.
Image à droite: Cuve à dioxyde de carbone
de 20 000 kg, installée à l’extérieur.
Convergences 1/2006
Acuris Life
Siemens-Electroménager
Une nouvelle génération d’appareils auditifs
Les aides auditives modernes sont de véritables bijoux de technologie.
Dans ce secteur dynamique, Siemens, leader du marché, propose une
innovation: le système auditif Acuris Life.
Cet appareil contour d’oreille, qui pèse à
peine 1,5 grammes, est équipé du système
de transmission le plus petit du monde. Le
système sans fil Acuris e2e intégré est lui
aussi unique. Cette innovation mondiale
permet aux personnes souffrant d’une
légère surdité de retrouver une audition
spatiale. Le boîtier d’un peu plus d’un
gramme caché derrière l’oreille renferme
un dispositif présentant les mêmes performances qu’un PC moderne. Grâce à des
logiciels de pointe, ces appareils sont
capables d’évaluer eux-mêmes les besoins
acoustiques de l'utilisateur et s’adaptent
instantanément. Les appareils gauche et
droit communiquent automatiquement
entre eux, ce qui permet à l’oreille droite
de savoir ce qu’entend la gauche, quelle
que soit la situation.
Et si l'on souhaite malgré tout effectuer
manuellement un réglage ou l’autre, il suffit d’utiliser la discrète télécommande de
poche.
Le design fluide et l’ergonomie très confortable d’Acuris Life le rendent invisible aux
yeux des interlocuteurs.
BenQ Siemens
Le galet multimédia
L’élévation
réinventée
liftMatic, le premier four mural,
ouvre la voie à de tous nouveaux
agencements dans la cuisine.
La porte du four est remplacée par un
système élévateur qui fait descendre toute
la partie inférieure et les tôles de cuisson
sur simple pression sur un bouton.
L’utilisateur accède ainsi aux récipients par
les trois côtés.
Autre nouveauté: le fond du four est en
vitrocéramique robuste, ce qui permet de
poser un pain, une pizza ou encore des
croissants directement sur le fond du four
sans tôle de cuisson. En outre, la fonction
Speed permet de réduire le temps de cuisson de 50 % par rapport aux fours traditionnels.
Précisons encore que le fond vitrocéramique du liftMatic est très facile à nettoyer
puisqu’il suffit d'y passer un linge humide.
Quant aux salissures dans l’enceinte du
four, activeClean, le système auto-nettoyant, en fait son affaire.
Confortable: avec liftMatic on accède aux
récipients par les trois côtés.
Le modèle SL75 pose de nouveaux
jalons dans les portables haut de
gamme grâce aux particularités
techniques et stylistiques.
Le boîtier aux formes arrondies capture
l’attention et renferme une caméra de 1,3
Mpixels et un flash à LED. L’écran procure
262’144 couleurs et assure une lisibilité
parfaite dans toutes les conditions d’éclairage. En plus du streaming vidéo, le téléchargement via EDGE permet en outre de
télécharger sans peine de grandes quantités de données sur le portable. La technique donne le ton: le lecteur MP3 et les
sonneries variées en format MP3 et plusieurs formats AAC procurent une restitution sonore d’excellente qualité durant les
déplacements.
Comment
s’assurer le succès
d’un repas en amoureux.
Le système logistique de Siemens distribue
Le portable SL75
en coloris Onyx
Black (noir) est
dès maintenant
disponible au
prix indicatif
de 499
francs.
Impressum
Convergences – Lettre d’information
périodique éditée par
Siemens Suisse SA
5, av. des Baumettes
1020 Renens
Rédaction
Baur Marie-Thérèse
Odoni Raphaël
Punset Eduardo
Rymann Nadine
Stouder Gérard
Zahnd Valérie
Tél. 0585 568 201
E-Mail: [email protected]
Layout
Kirsten Stuhrmann
Impression
Rüesch Druck AG, Rheineck
les produits frais aux succursales
Migros avec plus d’efficacité.
Le nouveau
Sliderphone
possède un
look au design
luxueux.
Pour toute information concernant les prestations, veuillez prendre contact avec la
rédaction. Toute reproduction d’articles doit
être soumise à l’autorisation préalable de la
rédaction.

Documents pareils