Nantes Métropole - Îlink, faire de l`immobilier ensemble

Commentaires

Transcription

Nantes Métropole - Îlink, faire de l`immobilier ensemble
Accès direct au contenu
|plan du site
|aide
|Contacts
|Espace presse
|Extranet
|Logo
Recherche Rechercher Recherche avancée
le site officiel de Nantes Métropole
L'actualité thématique
WebTV
Journal métropolitain
Dossiers
Infographies
Accueil > Actualité > Actualité thématique > Logement et habitat
L'actualité thématique
Déchets
Développement durable
Eau et assainissement
Economie et emploi
Enseignement innovation
Handicap
International
[ Logement et habitat ]
Transport et déplacements
Tourisme
Urbanisme
retour à la rubrique précédente
Îlink, faire de l'immobilier ensemble
Page 1
L'agence de communication et d'événements Scopic s'est lancée dans un vaste projet où les notions d'échange, de collaboration et de maîtrise
d'usage sont reines. Ou comment coproduire avec habitants, entreprises et constructeurs un ensemble immobilier « prêt à vivre » sur l'Île de Nantes.
Des ateliers ont été menés avec
les futurs habitants, les architectes, les entreprises… - Photo : Patrick Garçon
Au départ, il y a un mot : « link », « lien » en anglais. Un mot que Scopic, agence nantaise de communication et d'événements, met en scène depuis
plus de 10 ans dans le quartier des Olivettes à Nantes où elle est installée. « On se pose constamment la question du rôle de l'entreprise sur le
territoire, de son engagement économique et social », explique Gildas Maquaire, directeur de l'agence. Dans cet esprit, l'équipe de Scopic propose
régulièrement des rendez-vous ouverts à tous : marchés de jeunes créateurs, venue régulière d'un maraîcher... « Tout cela génère du lien, des
échanges dans le quartier. C'est riche pour l'entreprise. Et les salariés s'y retrouvent dans le bien-être sur leur lieu de travail. »
Intégrer les futurs utilisateurs en amont
Depuis sa création, Scopic n'a cessé de se développer, tout en restant à taille humaine. Elle compte aujourd'hui 14 salariés et mûrit depuis quelques
années le projet d'acquérir ses propres locaux. Fédérée autour d'un projet d'entreprise « tourné vers les questions du faire ensemble et de l'innovation
», Scopic ouvre sa réflexion à une quinzaine de structures partenaires issues de tous horizons : « Que pourrait-on partager en étant plus près les uns
des autres ? »
Mais où mener ce projet ? Et comment le mettre en musique en faisant en sorte que tout le monde y trouve sa place ? Une opportunité de choix s'offre
alors à l'agence. Consultée par le groupement immobilier BVAHH*, pour la création d'un ensemble immobilier de 23 000 m2 sur l'Île de Nantes,
l'agence propose, au regard de l'environnement (site attenant au Quartier de la Création) et du contexte (fin de la démarche Nantes 2030), de « faire
autrement ». Concrètement, il s'agit de créer du lien entre les différentes parties prenantes du projet pour concevoir des espaces répondant aux
besoins de tous, imaginer une vie de quartier et ainsi faciliter le vivre ensemble.
« Nous avons proposé la maîtrise d'usage, ou comment intégrer dès l'amont du projet, les futurs utilisateurs des lieux - habitants, entreprises, etc. dans le processus de conception » détaille Gildas Maquaire. « Notre ambition est de livrer des surfaces habitées plutôt que des surfaces habitables ».
Banco ! Le projet est sélectionné en 2012 par la SAMOA et la collectivité. Nourrie de ses expériences réussies en matière de concertation et
d'expérimentation sur le territoire, l'agence mènera la démarche de « maîtrise d'usage », jusqu'à accompagner la création d'une structure associative
dédiée : Îlink association. Scopic orchestrera l'ensemble, auprès du groupement immobilier et avec le soutien de Nantes Métropole et de la Région.
Car l'enjeu est de taille : ce nouveau quartier sur la Prairie-au-Duc, face au parc des Chantiers, est un véritable terrain de jeu où tout est à créer. Cinq
cents personnes y habiteront en logement libre ou social et autant y travailleront.
Îlink association fait donc le « lien » en organisant la concertation entre futurs habitants, entreprises, usagers, architectes, aménageurs... Elle mène de
nombreux ateliers sur les futurs usages du programme et confronte les idées des urbanistes avec celles des usagers. Six espaces clés émergent alors
: une conciergerie de quartier, un espace de coworking, un lieu multiusages partagé, un laboratoire artistique, des jardins potagers et un gîte urbain. «
Des espaces seront aussi laissés vierges, appropriables par les habitants », précise Antoine Houël, coordinateur de la maîtrise d'usage au sein d'Îlink
association. « La mise en application, l'expérimentation de tous ces espaces se fait déjà aujourd'hui. » Elle permettra de peaufiner leur modèle avant
même de les implanter sur site, dans Îlink. À quelques mois de la première pierre d'Îlink, en janvier 2015, plusieurs entreprises se sont déjà
positionnées « et de futurs habitants continuent de rejoindre le projet », conclut le directeur de Scopic.
Gwenaëll Lyvinec
* Le groupement immobilier rassemble Brémond, Vinci, Adim Ouest et Harmonie Habitat.
Page 2
mise à jour le 10 septembre 2014
À lire aussi
Le projet 5 Ponts fait le pari du "vivre ensemble"
Comment adapter son logement pour bien vieillir chez soi ?
Des architectes montréalais étudient des chantiers nantais
Quel est le potentiel solaire de votre toiture ?
Page 3
Saint-Aignan de Grand Lieu et Nantes Métropole signent un nouveau contrat de codéveloppement
Nantes Métropole - 2, Cours du champ de Mars - 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99
> haut de la page
> fil RSS
> contacts
> mentions légales
> plan du site
> accès aux documents administratifs
> accessibilité
> se connecter
Page 4

Documents pareils