Lycée Camille Claudel à Lyon (69)

Commentaires

Transcription

Lycée Camille Claudel à Lyon (69)
CPE
Contrat de Performance Energétique
Lycée Camille Claudel à Lyon (69)
Objectif de performance énergétique : - 45 %*
Durée : 10 ans
Investissement : ≈ 2,2 M€ HT
Type de CPE : Travaux et services
Consommation de référence : 1 320 MWh PCI /an*
Société de Services d’Efficacité Energétique :
GCC
(mandataire du groupement)
Assistant Maître d’Ouvrage : SPL OSER
©SPL OSER
Etude préparatoire
*énergie primaire
Contractualisation
Déc 2014
Lancement du CPE
Travaux
Exploitation
Juill 2015
Août 2016
Début des travaux Fin des travaux
Description et Spécificité du CPE :
Dans le cadre de la gestion de son patrimoine, la Région
Auvergne-Rhône-Alpes s’est engagée dans un programme
d’économie d’énergie, en initiant d’importants travaux
de rénovation de ses lycées. Dans ce contexte, la Région a
confié, en 2014, la rénovation énergétique globale de cinq
lycées à la SPL OSER.
Les études réalisées sur le lycée Camille Claudel à Lyon ont
abouti à la signature, fin 2014, par la SPL, d’un CPE « Travaux
et services » avec une garantie de résultats correspondant
à une diminution de 45 % des consommations d’énergie et
de 65 % des émissions de CO2.
Un bail emphytéotique de 20 ans a été signé entre la Région
et la SPL. Le montant des travaux sera réglé par la SPL, et
la Région remboursera ce montant sous la forme d’un loyer
annuel incluant la tarification des travaux, des honoraires et
de la maintenance.
35 % des prestations du marché sont réalisées par des petites
et moyennes entreprises locales.
Le mandataire du groupement, GCC (entreprise
générale) représentée par sa filiale, la société
nouvelle JEAN NALLET.
Le contrat prévoit 925 heures réservées à des
personnes en insertion professionnelle.
Type de bâtiments :
Un bâtiment d’enseignement, qui comprend
des classes, des ateliers et 3 logements et un
bâtiment de gardiennage (loge et habitation).
Point d’avancement à début 2016 :
Les travaux ont démarré en juillet 2015, pour
une durée d’un an (livraison prévue à la rentrée
scolaire 2016/17).
Actions d’économie d’énergie :
Les travaux prévus ont pour principal objet
l’amélioration de l’efficacité énergétique.
Le remplacement des menuiseries, l’isolation des
murs et toits-terrasses amélioreront le confort
thermique en hiver.
L’image du site sera également transformée grâce
à des travaux architecturaux (entrée, patios).
Des actions d’amélioration de la qualité de l’air
intérieur sont prévues.
Enfin, les usagers ont été associés au diagnostic initial
en phase programme (implication des élèves dans
une démarche de préservation de l’environnement
articulée avec les filières d’enseignement), et un
plan de sensibilisation est prévu.
Economies attendues et garanties :
- 45 % d’économies chaque année par rapport à une consommation annuelle de référence (en énergie
primaire).
Les économies générées à partir de 2017 ont été estimées à 30 227 € HT /an (prix de l’énergie 2013 et tenant
compte du surcoût de maintenance), soit un taux de couverture de la part du loyer relative aux travaux
d’efficacité énergétique par les économies générées de 21 % en 2017 et de 41 % en 2036 (inflation du coût de
l’énergie de 3 % par an et de la maintenance de 1 % par an).
Les Certificats d’économie d’énergie (CEE) récupérés sur les travaux d’efficacité énergétique par la Région,
sont estimés à 41 989 MWh cumac, soit environ 155 k€ TTC (taux de conversion des CEE d’avril 2015).
Mesures et vérifications :
Le protocole IPMVP sera suivi par le prestataire qui effectuera les actions de mesures et vérifications.
La formule d’ajustement est basée sur les DJU et des conditions de révisions de la situation de référence ont
été définies dans le cas de changement d’usage.
Plus d’informations :
cpeauvergnerhonealpes.org
SPL - OSER
CONTACT
avec le soutien de :
(Société Publique Locale d’Efficacité Énergétique)
Laurent Bogiraud - Responsable d’opérations
de rénovation énergétique
[email protected]
Tél - 04 80 61 00 27
Mise à jour : avril 2016
* Signature provisoire : le nom de la Région sera fixé par décret en Conseil d’Etat avant le 1er octobre 2016, après avis du Conseil Régional.