l`ambassade de russie et l`ambassade d`italie presentent dans le

Commentaires

Transcription

l`ambassade de russie et l`ambassade d`italie presentent dans le
L’AMBASSADE DE RUSSIE ET L’AMBASSADE D’ITALIE PRESENTENT
DANS LE CADRE DE LA SEMAINE DE LA LANGUE ITALIENNE
UN CYCLE DE CINEMA ITALIEN
OUVERTURE DU CYCLE : Jeudi 11 Octobre 2012, 18.00
Auditorium du Ministère des Affaires Etrangères et de la
Coopération (sur invitation)
I demoni di San Pietroburgo
(Les démons de Saint-Pétersbourg)
2007, réalisé par Giuliano Montaldo avec Miki Manojlovic, Carolina Crescentini, Filippo
Timi.
Le film se joue autour de la figure de l’écrivain russe Dostoïevski et il nous
présente des situations caractéristiques de la Russie tzariste : le protagoniste
possède des informations concernant une société secrète qui est en train
d’organiser un grand attentat. Le film nous montre les tourments et les
indécisions de Dostoïevski qui, en cherchant de rencontrer les membres de
cette organisation et de les dissuader de commettre une mauvaise action, se
confronte avec les démons de ses idéaux.
Mardi 16 Octobre 2012, 18.00 (Centre Culturel Russe)
Cosmonauta
(Cosmonaute)
2009, écrit et réalisé par Susanna Nicchiarelli avec Susanna Nicchiarelli, Claudia Pandolfi,
Sergio Rubini.
1957. Dans un faubourg populaire de Rome une jeune fille et son frère
grandissent en suivant les idéales de la révolution commencée par l’Union
Soviétique. A travers les yeux des deux protagonistes on assiste au portrait
d’une Italie populaire caractérisée par les rêves des jeunes communistes
italiens et par la fascination des découvertes spatiales de l’Union Soviétique.
Mercredi 17 Octobre 2012, 18.00 (Centre Culturel Russe)
L’industriale
(L’industriel)
2011, réalisé par Giuliano Montaldo avec Pierfrancesco Favino, Carolina Crescentini,
Eduard Gabia.
Le film, qui se déroule dans la ville de Turin, évoque la crise économique et le
pouvoir des établissements de crédit à travers l’histoire de Nicola, un
entrepreneur de quarante ans écrasé par la dette et poursuivi par les banques,
qui décide de résoudre ses problèmes à tout prix.
Jeudi 18 Octobre 2012, 18.00 (Centre Culturel Russe)
Giulia non esce la sera
(Giulia ne sort pas le soir)
2009, réalisé par Giuseppe Piccioni avec Valerio Mastandrea, Valeria Golino, Sonia
Bergamasco.
Guido est un écrivain émergent. Quand il remplace sa fille à la piscine, pour
fréquenter un cours de natation, il commence à être fascinée par l’instructrice,
Giulia. Il lui propose de sortir un soir mais elle refuse. Giulio découvre ainsi le
passé de la jeune femme: elle est en semi-liberté, contrainte de rentrer en
prison tous les soirs.
Vedredi 19 Octobre 2012, 18.00 (Centre Culturel Russe)
La febbre
(La fièvre)
2005, Alessandro D’Alatri avec Fabio Volo, Valeria Solarino, Cochi Ponzoni.
Le film raconte l’histoire d’un jeune plain d’enthousiasme qui se confronte à sa
première expérience de travail. Il devra envisager les problèmes d’une système
de travail chaotique et médiocre, où les possibilités de réussite sont très
faibles.

Documents pareils