22.12.2010 - Communiqué de presse de Freya Van Den Bossche

Commentaires

Transcription

22.12.2010 - Communiqué de presse de Freya Van Den Bossche
 COMMUNIQUE DE PRESSE DE FREYA VAN DEN BOSSCHE
MINSITRE FLAMANDE DE L’ENERGIE, DU LOGEMENT, DES VILLES ET DE
L’ECONOMIE SOCIALE
21 décembre 2010
114 mégawatts supplémentaires d’énergie verte sur le réseau Les 27 projets d’énergie verte qui ne pouvaient pas être réalisés à cause du manque de capacité sur le réseau à haute tension à la côte viennent d’obtenir le feu vert pour leur exécution. A la demande de la ministre flamande de l’Energie Freya Van den Bossche, les différentes parties concernées ont mis au point une solution. Le gestionnaire du réseau à haute tension Elia va libérer la capacité nécessaire. Le réseau à haute tension dans le triangle Coxyde‐Zeebruges‐Bruges est saturé car toute la capacité disponible est réservée contractuellement aux parcs éoliens offshore, même si certains d’entre eux doivent encore être construits. Il n’était donc plus possible de raccorder des nouveaux parcs de production (grandes superficies de panneaux solaires, éoliennes, cogénération à partir de biomasse) au réseau. Dans l’attente du renforcement nécessaire du réseau, qui sera réalisé d’ici 2014, 27 projets d’énergie verte (représentant une capacité totale de 114 mégawatts, soit la consommation d’électricité moyenne de 90 000 ménages) ont été placés sur une liste d’attente. Étant donné que nous ne pouvons nous permettre aucun retard en matière d’énergie renouvelable, les différentes parties concernées se sont retrouvées autour de la table à la demande de la ministre flamande de l’Energie Freya Van den Bossche. Grâce à cette initiative, une solution a pu être dégagée : Elia va libérer la capacité nécessaire et veiller à ce que les projets puissent être raccordés au réseau de manière « flexible ». Les nouveaux projets pourront ainsi injecter leur électricité sur le réseau, pour autant qu’ils acceptent d’être déconnectés lors de situations exceptionnelles, lorsque la production est très élevée (vent fort) alors que la demande est très faible (la nuit, par exemple). Selon les prévisions, cette situation devrait se produire très rarement, les installations pourront tourner normalement 92% du temps. Le blocage sur le réseau électrique de Flandre‐Occidentale doit être résolu définitivement d’ici 2014, grâce à la mise en service d’une nouvelle liaison à haute tension (projet « Stevin »). D’ici là, les éventuels nouveaux projets devront à nouveau être placés sur une liste d’attente. Entre‐temps, la ministre Van den Bossche fera examiner comment l’implantation de production d’électricité à grande échelle peut être mieux adaptée au développement du réseau. En vérifiant d’une part où il reste de la capacité sur le réseau et d’autre part où sont situés les endroits intéressants pour produire différentes formes d’énergie renouvelable, les investissements dans les réseaux et l’implantation des projets d’investissement pourront être décidés de manière plus intelligente. « On évitera ainsi que des projets soient conçus sans tenir compte de la capacité du réseau. On cherchera d’abord le meilleur lieu d’implantation avant d’investir, cela me semble plus logique. » Plus d’informations : Gorik Van Holen l 0478 36 75 68