Télécharger - Conseil Général du Territoire de Belfort

Commentaires

Transcription

Télécharger - Conseil Général du Territoire de Belfort
DOSSIER DE PRESSE
Belfort, le 1er juillet 2016
Eurockéennes 2016
« Prévention santé, accessibilité pour les personnes
handicapées et protection de l’environnement avec le
Département du Territoire de Belfort »
Le Département du Territoire de Belfort, propriétaire du site du Malsaucy et créateur du festival,
accompagne celui-ci dans son développement en restant le premier partenaire institutionnel et
premier financeur des Eurockéennes. Pour cette 28e édition, il réaffirme son soutien au festival et
à ses valeurs. De nombreuses initiatives sont ainsi renouvelées telles que l’espace handicap,
l’action de prévention santé « Pour l’amour du Rock », la sensibilisation au tri des déchets à la
sensibilisation à l’environnement avec la Maison départementale de l’environnement.
Hôtel du Département
6 place de la Révolution Française
90020 Belfort cedex
Tél. 03 84 90 90 90
Fax 03 84 57 06 31
www.territoiredebelfort.fr
1/14
Sommaire
I.
L’Espace handicap aux Eurockéennes 2016
3
II.
« Pour l’Amour du Rock », action de prévention santé
6
III.
La Maison départementale de l’environnement au cœur des Eurockéennes
9
IV. Musique expérimentale avec BrutPop et l’Espace multimédia gantner
12
2/14
I. L’Espace handicap aux Eurockéennes 2016
Faciliter l’accès aux personnes handicapées
Pour la huitième année consécutive, le Département accompagne les Eurockéennes dans leur
volonté d’améliorer l’accueil des festivaliers et plus particulièrement de faciliter l’accès au public
handicapé.
De nombreux partenaires autour de la MDPH
La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), mise en place par le
Département, regroupe, au sein de la Maison de l’autonomie située aux 4 As à Belfort, tous les
services pour le public handicapé.
Elle sera présente tout au long du festival aux côtés de l’Association des paralysés de France
(APF), de l’Association des aveugles et amblyopes d’Alsace-Lorraine (AAAL), de la Fédération
des aveugles et handicapés visuels de France, des accompagnateurs de joëlettes de l’association
Sinaps, de l’Adapéi et des bénévoles de General Electric pour accueillir, accompagner, soutenir et
informer sur le site les non-voyants et malvoyants, les personnes déficientes intellectuelles, les
personnes à mobilité réduite et les malentendants.
Optymo participe également à cette action en mettant à disposition des personnes handicapées
une navette accessible reliant le parking réservé aux personnes à mobilité réduite au festival.
1. All Access : un nouveau lieu au cœur du festival
Cette année, le festival franchit un nouveau cap dans l’accessibilité pour tous en créant
l’espace All Access, un lieu de repos et d’information dédié aux personnes en situation de
handicap qui devient également un lieu d’animation, d’expérimentation et de sensibilisation
à destination de tous. Pendant les 3 jours, cet espace de 200m² sera animé par des
concerts, des expositions, des émissions de radio.
Animé par la MDPH, un espace spécifique à l’intérieur de All Access permettra aux personnes
handicapées de bénéficier d’un lieu de « repos » privatif, situé à l’arrière, pour des temps de calme
et de détente.
Aide et accompagnement
Les équipes et les bénévoles présents tout au long des trois jours fourniront l’aide et
l’accompagnement nécessaires au public en situation de handicap qui pourrait en avoir besoin. Le
personnel de la MDPH sera disponible dès l’entrée du festival où un comptoir d’accueil bas,
accessible aux personnes à mobilité réduite, est installé. Des fauteuils roulants manuels, prêtés
par l’APF, sont mis à disposition en cas de nécessité.
3/14
2. Vivre les concerts au sein du public
Un accompagnement spécifique pour les sourds et malentendants
Deux personnes qui maîtrisent la langue des signes, des interfaces LSF (Langue des Signes
Française), seront présentes sur le site. Elles assureront l’interprétariat auprès des festivaliers
sourds durant les Eurockéennes. Et pour améliorer le confort des personnes malentendantes,
quatre boucles magnétiques seront mises à leur disposition. Ce dispositif de sonorisation est un
système d’aide à l’écoute pour les porteurs d’un appareil auditif. Il n’amplifie pas le son comme un
haut-parleur, mais le transforme afin d’être mieux perçu par les malentendants directement dans
leur appareil auditif.
Des joëlettes pour vivre au cœur du festival
La Maison départementale des personnes
handicapées, par le biais du Comité
départemental handisport mettra à disposition
du public handicapé des appareils de transport
appelé « joëlette ».
Spécifique à la montagne, ce matériel est
parfaitement adapté au plein air et aux terrains
difficiles. Les déplacements sur le site sont
ainsi facilités. Son assise haute permet, de
plus, aux personnes qui le souhaitent,
d’assister aux concerts avec la même visibilité
que celle des personnes valides.
La possibilité est ainsi donnée aux personnes à mobilité réduite de vivre certains concerts au
cœur même du public, en plus des plateformes réservées situées devant les scènes.
3. Une charte d’engagements pour faciliter l’accès des personnes handicapées au festival
Une charte d’engagements pour faciliter l’accès des personnes handicapées au festival des
Eurockéennes de Belfort signée le 30 mai 2013 entre l’État, Territoire de Musiques et le
Département engage les acteurs à :

améliorer constamment l’accueil sur le festival des
personnes handicapées et des personnes ayant besoin
d’être accompagnées en favorisant leur autonomie ;

informer le grand public des offres accessibles aux
personnes handicapées ;

poursuivre le développement des modes de transports
accessibles et adaptés ;

guider l’ensemble des utilisateurs vers des destinations définies grâce à la signalétique
directionnelle et informative (accessibilité pour les personnes à mobilité réduite) ;

proposer un mode d’accès adapté et sécurisé à toutes les installations. Identifier, rendre
4/14
lisibles et accessibles les cheminements vers les activités premières du festival et mettre à
disposition un point « Accueil infos handicap » au sein du festival (rôle de la MDPH) ;

aménager et baliser des espaces pour faciliter l’accès aux activités, animations et concerts ;

poursuivre l’ambition de développer le festival dans le respect de fondamentaux partagés
avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire et des secteurs protégés et adaptés.
5/14
II. « Pour l’amour du Rock », action de prévention santé
Le Département du Territoire de Belfort, via son opération « Pour
l’amour du Rock », s’associe cette année encore au festival des
Eurockéennes et à de nombreux partenaires associatifs et
mutuelles pour une campagne d’information et de prévention des
IST (Infections sexuellement transmissibles), des risques auditifs
et des addictions. Un espace dédié sur le site permet de
sensibiliser les festivaliers aux risques des IST et du sida.
Comme chaque année, bouchons d’oreilles et préservatifs seront
distribués sur le site du festival et sur le camping.
1. La lutte contre les IST et le dépistage
Face à la baisse de vigilance, certaines IST sont en progression. Le Festival des Eurockéennes
permet de mener des opérations d’information et de sensibilisation auprès d’un large public et
notamment des plus jeunes.
Information et sensibilisation
Le Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites et des IST
(CeGiDD), service du Département du Territoire de Belfort, interviendra pour prévenir et
sensibiliser aux IST et SIDA. Il apportera ses messages avec une dimension ludique et décalée
sous la forme de tatouages éphémères sur le thème « Pour l’amour du Rock, protégez-vous »,
sans oublier la distribution de 5 000 préservatifs siglés aux couleurs de l’opération. La tente sera
également un lieu d’information, d’écoute et d’expression sur les risques des IST et du sida, où
quatre professionnels seront présents jusqu’à 21h pendant les trois jours du festival.
Les missions de santé publique du Département
Les missions de santé publique du Département du Territoire de Belfort sont exercées au Centre
de prévention et d’éducation familiale (CPEF) par du personnel départemental.
La lutte contre les IST et le sida est l’une des missions du CPEF, mise en œuvre par la
consultation gratuite de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites et des IST (CeGiDD)
Ce centre procède gratuitement à des tests de dépistage et peut également prescrire des
traitements.
6/14
2. Les troubles auditifs
La Mutualité Française du Territoire de Belfort en partenariat avec le Département, sensibilise les
festivaliers aux risques auditifs liés à l’écoute des musiques amplifiées et les incite à protéger leur
audition.
50 000 paires de bouchons distribués
Lancée en 1999, l’opération de distribution de bouchons d’oreilles a connu un succès croissant.
Les festivaliers ont été sensibles au discours de prévention puisque de 25 000 bouchons
distribués en 1999, on est passé à plus de 50 000 lors des dernières éditions.
Cette année encore, 50 000 paires de bouchons d’oreilles seront distribuées avant les concerts
par des brigades mobiles et mis à disposition sur le site sous la tente de la Mutualité où un
prothésiste professionnel sera présent. Quelques casques de protection auditive seront également
disponibles pour les enfants. Les tympans des spectateurs pourront ainsi être protégés.
Le son d’un concert s’élève à 105 décibels
Le son est nocif à partir de 85-90 décibels alors que le son d’un concert s’élève à 105 décibels en
moyenne. C’est pourquoi, il est important que les festivaliers se protègent pour éviter de perdre
une partie de leur audition, un phénomène irrémédiable.
3. La sécurité routière sur le site des Eurockéennes
La Préfecture du Territoire de Belfort et l’association Prévention routière tiendront un stand dédié à
la sécurité routière pour sensibiliser et responsabiliser les festivaliers et les conducteurs aux
dangers des deux roues, aux risques liés à la consommation d’alcool y compris notamment lors de
déplacements nocturnes en vélo
Des brassards réfléchissants pour les cyclistes
Pour la deuxième année, l’association Prévention routière sera présente sur le site des
Eurockéennes. Elle sensibilisera et distribuera des brassards réfléchissants aux cyclistes qui
reprendront la piste cyclable la nuit à la sortie du festival.
Sensibiliser aux risques liés à l’alcool
La Préfecture poursuit par ailleurs une opération de sensibilisation aux risques liés à l’alcool en
utilisant deux éthylotests électroniques durant toute la durée du festival
7/14
4. Intervention de réduction des risques en milieu festif sur le camping des Eurockéennes
L’association de lutte contre les toxicomanies de l’Aire Urbaine (ALTAU)
gère le service Entr’actes qui est un centre d’accueil et
d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues
(CAARUD). C’est dans le cadre de sa mission « des interventions en
milieu festif » que le service Entr’actes intervient sur le festival.
L’association Entr’actes-ALTAU informera les festivaliers campeurs sur
les risques liés à la fête : alcool, sexe, prise de produits… Elle sera à
l’écoute et distribuera des préservatifs et bouchons d’oreilles. Elle
favorisera la réduction des risques de conduite de véhicule sous l’emprise
de produits psycho-actifs et sensibilisera les festivaliers aux risques liés à
la consommation d’alcool en utilisant un éthylotest électronique.
ALTAU pourra également proposer, si besoin, des kits pour la prise de
produits stupéfiants (kit d’injection, kit sniff…) et accompagner les
personnes qui seraient en difficulté suite à une prise de produits.
Des « maraudes » sur le camping
Pour la seconde fois, l’association Entr’actes-ALTAU met en place un
dispositif de « maraude » sur le camping. Des binômes d’intervenants
iront à la rencontre des campeurs avant l’ouverture et après la fermeture
du site du festival ainsi qu’en début de soirée. Souhaités par les
festivaliers, ces « maraudes » ont pour objectif de susciter l’échange et de
créer du lien.
Espace réservé aux vans et camping
Le lundi 4 juillet au matin, les intervenants de l’association Entr’actes-ALTAU iront à la rencontre
des conducteurs volontaires pour évaluer leur capacité à reprendre le volant.
5. Participation à la réduction des risques en milieu festif sur le parking
L’association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) informera les
festivaliers, sur le parking le lundi 4 juillet 2016 au matin, sur la consommation excessive d’alcool,
le risque d’accident, la fatigue et participera à la réduction des risques (violence, accidents) en
milieu festif. L’association utilisera un éthylotest électronique pour éviter que les personnes ayant
consommé de l’alcool prennent le volant avec une alcoolémie positive.
8/14
III. La Maison départementale de l’environnement au cœur des Eurockéennes
À l’occasion des Eurockéennes, la Maison départementale de l’environnement (MDE) ouvre ses
portes et sa terrasse aux festivaliers.
Depuis plusieurs années, la MDE pilote une opération de tri et de valorisation des déchets et elle
proposera, en 2016, une action de sensibilisation au gaspillage alimentaire. Les festivaliers
pourront également pénétrer sous les pyramides de verre de la MDE pour découvrir le lieu dans
un cadre intimiste.
1. Un partenariat renouvelé chaque année
Sensibiliser les festivaliers aux enjeux environnementaux
C’est une tendance générale, tous les grands festivals deviennent attentifs à l’environnement et au
développement durable. Mais dans ce domaine, le festival des Eurockéennes dispose d’un atout
de taille : il partage son site avec la Maison départementale de l’environnement. Ainsi, depuis
2004, la MDE et Territoire de musiques s'associent pour sensibiliser les festivaliers aux enjeux
environnementaux. Ce travail en commun a permis d’inventer des modes d’interventions
cohérents et totalement dans l'esprit des Eurockéennes, c'est-à-dire originaux, festifs et engagés.
Des thématiques ciblées
Au fil des éditions, la Maison départementale de l’environnement a abordé les thématiques des
risques auditifs, des énergies renouvelables, de la biodiversité et, ces dernières années, le
gaspillage alimentaire et les circuits alimentaires courts avec le soutien de l’Agence de
l’environnement et de la Maîtrise de l’énergie (ADEME Franche-Comté)
2. SIESTE & PEPS tous les jours de 16h à 20h
Cette année, la MDE accueille les festivaliers les
trois jours du festival de 16h à 20h pour un moment
de pure douceur et de calme avec son nouveau
concept « Sieste & peps »
Une sieste
Entre deux concerts, s’accorder un instant de silence et de tranquilité…. Chaises longues,
matelas, lumières douces et films muets…. Un « silent chillout » qui vaut de l’or dans le tumulte
Eurockéen ! En complément : distribution de bouchons d’oreilles et sensibilisation aux risques
auditifs et à l’environnement.
9/14
Du peps !
Pour prendre une dose de vitamines, atelier « do it yourself » pour préparer soi-même un
smoothie aux fruits de saison et aux légumes insolites. Avec la complicité des producteurs de
petits fruits de la région.
Tous les jours dans l’amphithéâtre et l’agora.
3. « Manger local »
Faciliter l’approvisionnement des stands alimentaires auprès des producteurs locaux
En lien avec Territoire de Musiques , la Maison départementale de l’environnement a contacté
tous les forains pour recenser leurs besoins en denrées alimentaires auxquels les producteurs
locaux pourraient répondre. Il s’agit de leur faciliter les achats et les livraisons via la plateforme
Agrilocal90. Ceci afin de favoriser l’économie locale agricole, de réduire les déchets à la source
ainsi que l’impact carbone lié à l’approvisionnement alimentaire du festival. Cette initiative est
soutenue par l’ADEME Franche-Comté.
Deux expositions seront visibles cette année encore dans les locaux de la MDE pendant les trois
jours du festival, de 16h à 20 h.
Les expositions « Papilles et paysages » et « Portraits d’agriculteurs » invitent à découvrir les
producteurs du Territoire de Belfort, ceux-là même qui façonnent par leur activité, les paysages
auxquels nous sommes tant attachés. Chacun pourra repartir avec un panier de bonnes adresses
pour manger local.
4. Un cuisinier volant
Jean-François Dusart, cuisinier amateur spécialiste de la cuisine sauvage proposera des
dégustations insolites et des balades gustatives sur le site du Malsaucy.
Destinées avant tout aux artistes et aux journalistes présents sur le site, les dégustations (sorbet à
la reine des prés, toasts au plantain, etc…) sont une manière originale de faire découvrir et de
valoriser les richesses naturelles du Malsaucy.
Ces dégustations seront proposées au bar du Boulot. Les préparations culinaires sont réalisées
dans la cuisine pédagogique de la MDE.
5. Opération Biodéchets
La Maison départementale de l’environnement a désormais une bonne
connaissance du dispositif expérimenté depuis 3 ans sur le festival.
Trois à quatre tonnes de déchets alimentaires sont collectés chauque
année auprès des stands de restauration puis valorisés en électricité par
une entreprise locale de méthanisation.
Cette année, la MDE transférera l’expérience acquise aux équipes
chargées par Territoire de Musiques de la gestion des déchets : temps
d’échange en amont et pendant le festival, mise à disposition de la signalétique et du mobilier de
10/14
tri, suivi photo et bilan…. La Maison de l’environnement met tout en œuvre pour que cette
opération se poursuive dans de bonnes conditions.
6. Renseignements et contacts
La MDE accueillera les festivaliers tous les jours pendant le festival : vendredi, samedi et
dimanche de 16 h à 20 heures .
Renseignements :
par téléphone au 03 84 29 18 12,
par courriel à [email protected] ou sur territoiredebelfort.fr/mde.
11/14
IV. Musique expérimentale avec BrutPop et l’Espace multimédia gantner
L’Espace multimédia gantner, centre d’art contemporain du Département du Territoire de Belfort
dédié aux cultures et pratiques artistiques numériques, en partenariat avec l’association BrutPop,
proposera des concerts dans l’espace All Access, espace d’échanges et d’accueil pour les
personnes handicapées.
BrutPop est une association pour la promotion de la musique expérimentale et des arts plastiques
avec un public autiste ou en situation de handicap mental ou psychique.
L’un de leurs outils, la BrutBox, est constituée
d’une boite reliée à des capteurs qui
transforment les mouvements, la lumière et les
impulsions électriques du cerveau en son.
Pendant les 3 jours du festival, de 18h à
minuit, les festivaliers en situation de handicap
ou valides sont invités à expérimenter la
musique bruitiste avec divers instruments.
Avec cette approche, le dispositif aspire à
créer un lien entre les participants pour
sensibiliser et familiariser les festivaliers
valides aux problématiques du handicap.
12/14
Contacts presse
> Département du Territoire de Belfort
Direction de la communication
Nathalie Gauthier
Tél. 03 84 90 91 43
Courriel : [email protected]
Maison départementale des personnes handicapées
Sophie Knoepflin
Tél. 03 70 04 89 10
Courriel : [email protected]
Centre de prévention et d’éducation familiale
Laurence Lapointe
Tél. 03 84 28 61 62
Courriel : [email protected]
Maison départementale de l’environnement
Vincent Rouire
Tél. 06 64 43 71 31
Courriel : [email protected]
Direction de l’éducation et de la culture
Elisabeth Clamme
Tél. 03 84 90 91 16
Courriel : [email protected]
Espace multimédia gantner
Valérie Perrin
Tél. 03 84 23 59 72
Courriel : [email protected]
> Territoire de musiques
Courriel : [email protected]
> Partenaires
Association des paralysés de France
Martine Debros
Tél. 03 84 22 08 47
Association des aveugles et amblyopes d'Alsace et Lorraine
Denis Leroy
Tél. 03 88 36 03 77
Mutualité Française du Territoire de Belfort
Marie-José Padovani
Tél. 03 84 36 69 60
13/14
Préfecture du Territoire de Belfort
Patricia Lavocat
Tél. 03 84 57 15 03
Altau – Entr’actes
Adélaïde Paviel
Courriel : [email protected]
14/14