Bienvenue sur www.maisonsetcites.fr

Commentaires

Transcription

Bienvenue sur www.maisonsetcites.fr
és offre
Maisons & Cit
e cinéma
1 200 places d
à ses clients
Energies
renouvelables
“Bienvenue
chez ti’z’aut”
és
Maisons & Cit
pionnier dans
r
le bassin minie
Juin 2008
N°17 - Avril
2008
r
f
.
es
t
i
c
t
e
s
n
o
s
i
a
b…
e
m
.
uw
w
a
vre ww
u
s'o
r
s
u
é
t
i
s
C
e
&
s
u
n
iso ven
a
M
n
e
i
B
> Au sommaire
de ce numéro
Bienvenue sur
maisonsetcites.fr
P. 3
Développement durable
Energies renouvelables :
Maisons & Cités pionnier
dans le Bassin minier
P. 4
Social
Logement adapté au handicap :
Agir vite et bien
P. 5
Le Dossier
Qualité de la rénovation :
les objectifs
de Maisons & Cités
P. 6 et 7
Maisons & Cités Immobilier
Lallaing, rue des Eglantines
Les premières maisons neuves
livrées en location-accession
P. 8
Ils travaillent pour vous
Jean-Marc Wauquier,
responsable de maîtrise d’œuvre
à l’agence d’Aniche
P. 9
Portrait
Futur 3 à Sallaumines
Une association dynamique pour
renforcer les liens entre voisins P. 10
Idée de sortie
Le Musée de la mine
de Lewarde
P. 11
Maisons & Cités offre 1 200 places
de cinéma à ses clients
“Bienvenue chez ti z’aut”
P. 12
Edito
Avec maisonsetcites.fr,
le groupe progresse
dans la modernité
Je suis très heureux aujourd’hui de vous présenter le site Internet “maisonsetcites.fr”
qui fait progresser le Groupe dans la voie de la modernité.
Nous le voulions beau, facile d’utilisation, clair et évolutif et les échos que nous en avons
confirment que nous y sommes parvenus.
La mise en ligne de ce site répond à notre souhait de développer nos moyens de communication avec nos clients, de les informer dans un souci de clarté et d’efficacité. Nous
voulons aussi que cet outil mis à leur disposition leur simplifie la vie, leurs rapports
avec Maisons & Cités et réduise au maximum les tracasseries administratives. Obtenir
un renseignement, faire une demande de logement ou de travaux devient plus facile.
En même temps, les démarches en ligne permettent de réduire la consommation de
papier et de participer ainsi à la protection de l’environnement.
En un clic, vous accéderez à un formulaire de demande de logement.
Un autre clic vous permettra de demander des travaux de réparation.
Vous recherchez un emploi ?
Découvrez les métiers et les offres de Maisons & Cités et déposez votre CV en ligne.
Vous souhaitez connaître le patrimoine de Maisons & Cités, son implantation,
son histoire, son actualité ?
Tout cela se trouve sur “maisonsetcites.fr”.
167, rue des Foulons
BP 60049
59501 Douai cedex
Tél. : 03 27 99 85 85
Fax : 03 27 99 85 99
Directeur de la publication : Dominique Deprez
Rédaction : Frédéric Gobolyak
Conception - réalisation :
BR Consultants (03 20 06 25 25)
Impression :
L’Artésienne Liévin
Numéro ISSN : 1763-4288
2
Le site Internet de Maisons & Cités est beaucoup plus qu’une vitrine de la société ; c’est
un lien direct entre elle et ses clients. Il sera amené à évoluer et pourquoi ne pas imaginer,
par exemple, le paiement des loyers en ligne.
Mais n’en disons pas davantage et laissons découvrir par vous-mêmes tous les avantages que procure l’Internet.
Avec la création de “maisonsetcites.fr”, le Groupe Maisons & Cités fait un pas de plus
dans la modernité et je souhaite qu’il continue à progresser dans ce sens pour un service
à la clientèle toujours meilleur.
Jean-Pierre Kucheida
Président de Maisons & Cités
Evénement
Bienvenue sur
maisonsetcites.fr
Maisons & Cités s’est engagé dans une démarche qualitative de service
à la clientèle. A ce titre, la mise en ligne du site Internet du Groupe
était un événement attendu.
Votre site maisonsetcites.fr
vous attend
Vous cherchez une information sur le
Groupe, ses composantes, son histoire,
l’implantation du patrimoine commune par
commune, les projets de construction, l’actualité, des conseils… en un clic vous y
êtes. Mais, bien plus qu’une vitrine du
Groupe, maisonsetcites.fr apporte aussi
des services en ligne :
• Demande de logement
• Espace client permettant, grâce à un mot
> MAISONS & CITÉS,
NOUS CONNAÎTRE
Informations institutionnelles à destination d’internautes désireux d’en savoir
plus sur notre structure, notre implantation, nos projets…
de passe personnalisé, d’accéder à des
informations qui vous sont propres et
d’effectuer des demandes de travaux
• Une foire aux questions
• Des offres d’emplois et une boîte aux
lettres pour votre candidature.
Facile d’accès, très lisible et complet, votre
site s’améliorera encore au fil du temps et
des suggestions que vous pourriez
apporter.
> VOUS RECHERCHEZ
UN LOGEMENT
Partie dédiée aux internautes qui souhaitent remplir un formulaire de demande de
logement en ligne.
> VOUS ÊTES
CLIENT
Accès rapide par mot de passe à des
informations personnelles, différents
services interactifs comme la demande
de travaux.
> Pour surfer
Un site Internet nouvellement mis en ligne
doit être “référencé”. C'est-à-dire que les
moteurs de recherche ont besoin d’une
période plus ou moins longue pour que les
“mots-clefs” que vous leur soumettez vous
dirigent vers le dit site. Cela peut prendre
quelques semaines à plusieurs mois selon
les moteurs de recherche. Nous vous
conseillons de saisir directement
www.maisonsetcites.fr dans le champ URL
(en haut : http://), sans passer par un moteur
de recherche, et d’ajouter la page d’accueil
dans vos favoris pour la retrouver instantanément dès vos prochaines visites.
3
Développement durable
Energies renouvelables
Maisons & Cités pionnier dans le Bassin minier
Quelle sera notre maison demain,
quelle énergie utiliserons-nous
pour nous chauffer,
nous éclairer, faire fonctionner
nos appareils domestiques ?
Cette énergie sera-t-elle
coûteuse ? Respectera-t-elle
l’environnement ?
Autant de questions qui se posent
à nous tous à un moment où le
prix des énergies fossiles et leurs
dérivés atteignent des sommets,
et où le réchauffement de la
planète, dû aux émissions
massives de monoxyde de
carbone, nous fait craindre le pire
pour nos enfants et les
générations à venir.
Maisons & Cités ne peut y rester
insensible et relève le défi
de l’environnement
et de l’économie d’énergie.
Glossaire
Un panneau solaire est un dispositif
destiné à récupérer une partie de l'énergie
du rayonnement solaire pour la convertir en
une forme d'énergie (électrique ou thermique)
utilisable par l'homme. On distingue donc
deux types de panneaux solaires :
• les panneaux solaires thermiques, appelés
capteurs solaires thermiques, qui convertissent la lumière en chaleur récupérée et
utilisée sous forme d'eau chaude ;
• les panneaux solaires photovoltaïques, appelés modules photovoltaïques, qui convertissent la lumière en électricité. Le solaire
photovoltaïque est communément appelé PV.
Une cellule photovoltaïque est un composant électronique qui, exposé à la lumière
(photons), génère une tension électrique (volt)
(cet effet est appelé l'effet photovoltaïque).
Le courant obtenu est un courant continu
et la tension obtenue est de l'ordre de 0,5V.
4
5 logements du parc existant parés
de panneaux photovoltaïques
Cinq logements situés à Hersin-Coupigny,
Barlin, Nœux-les-Mines et Liévin vont être
équipés cette année de panneaux photovoltaïques producteurs d’électricité. Quatre technologies différentes seront employées afin
d’établir des comparaisons et feront l’objet
d’une étude poussée de viabilité, de rentabilité et d’esthétique pendant une durée de trois
ans. C’est à partir des résultats de ces
analyses que des installations solaires à plus
grande échelle pourront être envisagées.
Ce test est entièrement financé par
Maisons & Cités (830 000€) dans le cadre
des recherches que mène le Groupe sur
l’adaptation des logements anciens aux
économies d’énergies et aux énergies renouvelables. L’électricité produite (14 700 kWh
par an pour les cinq logements) sera revendue
à EDF pour amortir en partie l’opération. Les
occupants des cinq logements sélectionnés
ont accepté de se prêter à l’expérience, contribuant ainsi à la protection de l’environnement
et à une démarche novatrice.
A Sin-le-Noble, construction
d’un quartier à énergie positive
Une maison “passive” ne consomme pas
d’énergie. Une maison à “énergie positive”
en produit plus qu’elle n’en consomme…
A travers un projet tout à fait novateur,
Maisons & Cités va lancer prochainement
la construction de 20 logements locatifs à
vocation sociale à Sin-le-Noble, qui produiront (selon les études réalisées) 87kWh par
mètre carré pour en consommer à peine
50 !... Leur bilan énergie sera donc positif,
d'où le vocable “énergie positive”.
330 panneaux solaires seront installés, dont
290 panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité, et 40 panneaux thermiques
qui produiront de 50 à 60% des besoins des
occupants en eau chaude sanitaire.
Les logements intégreront une dimension
bioclimatique avec des surfaces de baies
généreuses majoritairement orientées au Sud.
Les pièces à vivre auront également une
orientation Sud, de sorte à tirer profit de la
lumière naturelle, synonyme d’économie et
de confort pour les occupants.
Une serre a été pensée à la fois pour limiter
les nuisances acoustiques provenant de
l’extérieur mais également pour stocker le
maximum d’énergie.
Les logements seront labellisés THPE ENR
(Très Haute Performance Energétique Energies Renouvelables) dans le cadre de la certification Habitat et Environnement délivrée par
le CERQUAL (Organisme de Certification
Qualité logement).
Avec ce projet novateur, le Groupe s’inscrit
parmi les pionniers du concept de maison à
énergie positive et anticipe sur ce que devrait
être la future réglementation thermique 2020.
Social
Logement adapté au handicap
Agir vite et bien
En mars, une délégation de Maisons & Cités,
conduite par son Président Jean-Pierre
Kucheida, s’est rendue chez Madame et
Monsieur Maniche, rue de Ravel, cité du 9 bis
à Lens, pour vérifier la bonne exécution des
travaux qui y avaient été menés. Le handicap
d’Ahmed Maniche avait rendu indispensable et
urgente une adaptation du logement.
L’agence Maisons & Cités de Lens-Liévin a
pris une décision d’urgence compte tenu de
la situation particulière d’Ahmed Maniche
et a débloqué les 13 000€ nécessaires à la
réalisation des travaux. Ainsi, des portes ont
été élargies, la salle de bains et les WC
réaménagés pour une circulation aisée en
fauteuil roulant, des cloisons ont été supprimées pour agrandir les espaces et des
rampes d’accès avec main courante en aluminium ont été installées côté jardin et côté rue.
Cela n’a pas été sans difficultés. En effet, le
logement d’Ahmed Maniche est un camus
bas dont la structure est en béton extrêmement dense, ce qui a nécessité le tronçon-
Ahmed Maniche, retraité des mines handicapé, en compagnie du Président de
Maisons & Cités Jean-Pierre Kucheida.
Impayé de loyer ?
Agir vite et bien
Depuis plusieurs années Maisons & Cités est engagé dans une démarche
de qualité de service envers ses clients. Consciente des difficultés rencontrées par certains d’entre eux, la société souhaite s’engager plus avant
dans sa mission sociale.
A ce titre, des mesures ont été prises pour aider les locataires à résoudre leurs difficultés, notamment de paiement de loyers. Durant toute l’année 2007 les personnels
ont été formés à la gestion sociale de l’impayé. Leur mission : rechercher avec chaque
famille la solution adaptée à son problème, en relation, si besoin, avec les partenaires
institutionnels du logement social.
Parallèlement un outil de suivi a été développé, il permet aujourd’hui d’informer très
rapidement les familles de leur retard de paiement et d’engager avec elles un dialogue
avant que leur situation ne s’aggrave.
Ainsi, un premier courrier de relance sera adressé le 11 de chaque mois à celles qui
n’auraient pas réglé leur échéance avant le 10. En cas de difficulté, nous vous invitons
donc à contacter au plus vite vos correspondants locaux. Ils sont là pour vous aider.
L’objectif est d’éviter l’action contentieuse, coûteuse pour tout le monde, économiquement et humainement.
Parmi les travaux, la salle de bain adaptée
par Maisons & Cités et soigneusement décorée par la famille Maniche.
nage de certains murs et du sol dans la salle
de bain. Pour ne pas avoir à supporter la poussière et le bruit, Ahmed Maniche et son
épouse sont allés dans la famille à Courcelleslez-Lens, le temps des travaux qui ont duré
une semaine et demi.
La famille se déclare aujourd’hui satisfaite et
peut jouir de sa nouvelle maison dans de
meilleures conditions. Cette opération, menée
à l’initiative de Maisons & Cités, soulève le
problème des aides au logement adapté.
Selon le Président de la société, “il est anormal
de devoir attendre des mois, voire des années
pour que la machine administrative s’ébranle
et accorde des subventions qui ne sont, bien
souvent, pas à la hauteur des besoins. Or,
quand il s’agit de personnes âgées et
malades, le moins que l’on puisse faire, c’est
agir vite et bien. Notre détermination, c’est
de fédérer l’ensemble des acteurs œuvrant
dans le domaine du handicap pour accompagner cette dynamique”.
Dans une maison ornée avec goût, le
Président, le Directeur de l’agence de LensLiévin Aldo Benzo et Patrick Houziaux, Chef
d’antenne de Lens, s’entretiennent avec leur
hôte.
5
Qualité de la rénovation :
Ies objectifs de Maisons & Cités
Avec un parc de 65 000
logements individuels
dans 700 cités réparties
sur 133 communes du bassin
minier, Maisons & Cités est
le premier bailleur régional
et sans doute l’un des plus
importants du pays.
La mission première
du Groupe est de réhabiliter
ce parc hérité de l’industrie
minière et en faire des cités
où il fait bon vivre.
Motivée par la satisfaction de
la clientèle, la société s’efforce
d’atteindre un niveau
de qualité de rénovation
et d’équipement toujours
plus haut.
Le rythme de la rénovation
Environ 5 000 logements n’ont pas encore
bénéficié de travaux d’amélioration et le
rythme de rénovation n’atteint pas ces
dernières années les objectifs que s’est fixé
Maisons & Cités. Il y a plusieurs raisons
à cela.
Les appels d’offre infructueux, des entreprises de bâtiment aux carnets de commandes surchargés, et surtout le retard
important dans le déblocage des crédits
GIRZOM destinés, entre autre, à permettre
le raccordement des logements au réseau
d’assainissement avant leur rénovation. En
début d’année, l’Etat s’est engagé à débloquer 58 millions d’euros auxquels la Région
et les départements du Nord et du Pas-deCalais ajouteront 29 millions pour résoudre
le problème des logements non raccordables dans les années à venir.
La qualité de la rénovation
Réussir une amélioration de qualité, non
seulement digne de notre époque mais anticipant sur les besoins futurs, notamment en
matière d’économie d’énergie, satisfaire les
La mission première de Maisons & Cités est
de réhabiliter le parc hérité de l’industrie charbonnière et sa motivation, la satisfaction de ses
clients.
clients et par là même améliorer l’image des
cités minières, c’est le but que s’est assigné
le Groupe Maisons & Cités. Il faut du temps
et des moyens pour y parvenir. Les moyens
sont là comme en témoignent les 200 millions
d’euros injectés chaque année dans la rénovation. Il faut maintenant laisser un peu de
temps aux mesures prises dans le domaine
du contrôle des travaux effectués pour être
pleinement efficaces.
Les différents types d’amélioration
L’amélioration de l’habitat-rénovation
L’amélioration de l’habitat complémentaire et partielle
Les logements qui sont encore dans leur état d’origine font l’objet
de travaux de rénovation. On y réalise des travaux d’entretien et
d’adaptation du bâti existant, on créée des éléments de confort
sanitaire (salle d’eau, cuisine), on installe le chauffage central avec
isolation et on traite la façade. Des adaptations typologiques sont
faites (agrandissement des séjours, regroupement de logements…)
pour diversifier l’offre. Le coût moyen de ces travaux s’élevait en
2007 à 62 300 euros par logement.
Les logements ayant été réhabilités il y a plus de vingt ans bénéficient d’une “seconde couche”. On y ajoute des équipements de
confort, comme le chauffage central, et on standardise le bâtiment
afin que le niveau de prestations soit équivalent aux dernières rénovations. Le coût moyen de ces travaux s’élevait en 2007 à 37 500
euros par logement. Les rénovations plus récentes non équipées
du chauffage central font l’objet d’une amélioration complémentaire avec installation de l’appareillage de chauffage au gaz, isolation et pose de menuiseries extérieures. Le coût moyen de ces
travaux s’élevait en 2007 à 34 200 euros par logement.
Les aménagements particuliers
Une cité bien réhabilitée est une cité où il fait bon vivre.
Il s’agit de faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite (âgées
et/ou handicapées) à leur logement, notamment par l’installation
de rampes d’accès ou de douches en remplacement des baignoires.
Ces travaux sont menés en liaison avec l’Agence nationale pour la
garantie des droits des mineurs lorsqu’il s’agit d’ayants droit et les
organismes du handicap lorsqu’il s’agit de locataires.
Cependant, le Groupe Maisons & Cités s’engage aussi dans ce
genre de travaux d’adaptation lorsque des situations à caractère
d’urgence surviennent.
6
Cité du Bivouac à Sin-le-Noble et Waziers
Une rénovation attendue
Les travaux de rénovation ont
débuté dans la cité du Bivouac
à cheval sur Sin-le-Noble et
Waziers. 300 logements sont
concernés, composés de
camus bas, de plain pieds et
de maisons à étage. Mis au
point depuis quelques années,
le chantier a attendu la mise
aux normes des voiries et
réseaux divers qui rendent les
logements raccordables au
tout à l’égout.
Il s’agit d’une rénovation lourde qui va métamorphoser la cité. Les camus seront méconnaissables car, en plus de l’installation de chauffage
central avec chaudières à haut rendement, une
isolation performante et la ventilation mécanique
contrôlée, des garages sont construis, attenants
Une première tranche de travaux d’amélioration rue de Trégastel.
Les voiries sont en cours de pose, permettant le démarrage de la rénovation.
aux logements, et les toits plats seront désormais à double pente. L’ensemble de la cité va
bénéficier d’un traitement environnemental avec
entourage et engazonnement des parcelles sur
façade rue, et installation d’un réseau de récupération des eaux pluviales par noues. Enfin,
certains logements seront regroupés pour en
faire de plus grands. Le coût moyen par logement de la rénovation est de 65 000 €.
Si le chantier est prévu sur trois ans, un gros
effort est fait en concertation avec les entreprises pour que la durée des travaux n’excède
pas un mois et demi, tout en apportant un soin
particulier à la propreté des lieux et au respect
des conditions de vie des occupants.
Rencontre avec quelques-uns d’entre eux.
Hélène
et Jean Slaski
Hélène et Jean sont locataires d’un
camus bas, rue de Trégastel. Leur logement est en pleine rénovation.
El Hamri Belaid
Les travaux ont débuté en avril dans le logement qu’occupent El Amri Belaid et sa famille.
Ils s’y sont préparés.
“Cela correspondait aux vacances scolaires.
J’en ai profité pour déposer ma femme et mes
enfants dans la famille à Bruay-sur-L’Escaut
dans le Valenciennois. Cela m’a permis de
vider le logement et laisser place nette pour
que les ouvriers puissent travailler tranquillement.
Par chance, le garage était construit et j’ai pu
y mettre mon mobilier. Je suis heureux de
cette rénovation. Entre nous, je ne pouvais
plus supporter le charbon et ses contraintes.”
Hélène et Jean Slaski en compagnie du
responsable de Maisons & Cités. Les
travaux n’entament pas leur moral.
El Hamri Belaid s’organise en vue des
travaux : sa maison sera vide pour faciliter le travail des ouvriers.
“Nous n’étions pas très chauds pour
cette rénovation. Nous avions peur face
à l’ampleur des travaux. Mais tout se
passe bien. Ce sont de bons ouvriers,
gentils et soigneux. Dans une situation
comme celle-là, il faut que chacun y
mette du sien, les occupants comme les
entreprises, et tout se passe sans soucis.
Nous avons quand même hâte que cela
se termine et que nous profitions de
notre nouvelle maison et de son confort.”
7
Maisons & Cités Immobilier
Lallaing, rue des Eglantines
Les premières maisons neuves
livrées en location-accession
Les tous premiers logements
neufs en accession sociale, construits par Maisons & Cités Habitat (anciennement Accecura) et
commercialisés par MCI ont été
livrés. Un an après le début des
travaux de construction, les huit
foyers accédants ont pris possession de leurs clefs.
Les huit maisons à étage, de belle architecture, ont une surface habitable de 83m2.
Elles comportent trois chambres, un garage
attenant d’un peu plus de 18m2 et un terrain
de 400 à 435m2. Chaque maison a été livrée
prête à tapisser avec les revêtements de sol
posés, le terrain engazonné en façade avant,
les branchements, les clôtures, les cheminements d'accès à la maison et au garage, la
taxe locale d'équipement et l'assurance
dommage.
Les avantages
de la location-accession
La location-accession est une formule juridique d’accession à la propriété qui a été mise
en place pour permettre au plus grand nombre
de devenir propriétaire d’un logement.
Dans cette formule, le transfert de la propriété
du logement est précédé d’une période locative d’un an minimum durant laquelle le locataire-accédant paye une redevance qui comprend deux parties distinctes : le loyer et une
part acquisitive qui viendra en déduction du
prix payé à l’issue de la phase locative.
Le locataire-accédant peut, sous conditions
de ressources, bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement “accession” durant la
phase locative et après acquisition du logement.
Lors de la vente, l’accédant profite d’un taux
de TVA à 5,5% au lieu de 19,6% sur le prix
de vente. Il jouit également d’une exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties
pendant 15 ans.
Enfin il bénéficie du dispositif de sécurisation
mis en place par Maisons & Cités Habitat :
assurance revente du bien, garantie de rachat
Mikaël et Adeline,
primo-accédants
Mikael Folisi et sa compagne Adeline ont eu vent
du programme de construction et se sont jetés
à l’eau pour leur première accession.
“La location-accession
M&C : Comment en êtes-vous venus à la locationprésente des avantages
accession ?
qui nous ont séduits”.
“Aujourd’hui, il est difficile de devenir propriétaire. Je suis
enseignant et Adeline préparatrice en pharmacie. Nos revenus
nous ont jusqu’alors freinés dans notre envie d’avoir un “chez nous”, mais la locationaccession offre des avantages non négligeables qui nous ont convaincus.”
M&C : Hormis ces avantages, le prix proposé vous semble t’il en rapport avec la qualité
du logement ?
“Le prix est très raisonnable pour une maison neuve. Nous avons pensé un moment à
faire l’acquisition d’une maison en kit, c'est-à-dire le terrain et les murs, moins chère au
premier abord. Mais lorsqu’on additionne tout le reste, ce genre de maison ne revient pas
moins cher pour un service moindre.”
Les abords ne sont pas terminés lorsque les
premiers accédants prennent possession de leur
maison. L’embellissement du tout, le clôturage
et l’engazonnement sont assurés par MCI.
Pour en savoir plus sur les programmes d’accession sociale à la propriété
et la location-accession, visitez le site Internet de Maisons & Cités Immobilier :
8
et de relogement ou de maintien dans les
lieux.
Pour bénéficier de la location-accession, les
ménages ne doivent pas être déjà propriétaires d’un logement et leurs ressources ne
pas dépasser un plafond fixé par décret.
M&C : Vous avez acheté cette maison
“sur plan”, c'est-à-dire non construite.
Quel est votre sentiment, maintenant
que ses clefs sont entre vos mains ?
“Le résultat est très correct, malgré de
petits soucis sans conséquences que
MCI va effacer. Nous sommes contents
et avons des avantages et une sécurité
que nous n’aurions pas eus ailleurs. MCI
nous a épargné les tracasseries habituelles et s’est occupé de tout. Tout cela
a été vite et bien ; d’ailleurs nous recevons aujourd’hui les clefs de notre
maison avant la date prévue.”
Ils travaillent pour vous
Jean-Marc Wauquier,
responsable de maîtrise d’œuvre à l’agence d’Aniche
Il n’est pas aussi facile qu’on
pourrait le croire d’engager un
programme de réhabilitation
dans une cité. Cela met du
temps, nécessite beaucoup de
moyens financiers et humains
et une coordination sans faille
de la totalité des intervenants.
Rencontre avec Jean-Marc Wauquier, chef du service maîtrise
d’œuvre à l’agence d’Aniche.
M&C : En quoi consiste la maîtrise
d’œuvre dans un chantier de rénovation ?
Jean-Marc Wauquier : “Le maître d’œuvre
assure la coordination des travaux et le suivi
technique du chantier. Il vérifie la qualité des
travaux dès leur début jusqu’à la livraison
des logements. Je suis responsable de la
maîtrise d’œuvre pour le territoire de l’agence
d’Aniche et dirige une équipe de correspondants à l’amélioration garants de la bonne
marche de leurs chantiers respectifs. ”
L’une des conditions essentielles à la bonne marche d’un chantier : le contrôle des travaux avec
les entreprises.
M&C : Comment fonctionne cette
équipe ?
Jean-Marc Wauquier : “Le correspondant
à l’amélioration est l’interlocuteur privilégié
lors d’une amélioration de l’habitat, épaulé
par l’agent de cité. Il est responsable non
seulement du chantier, mais aussi des relations avec les clients et les entreprises. Mon
rôle est de manager, d’animer et de motiver
ce groupe de collaborateurs, d’assurer la
bonne cohésion de l’ensemble avec les
objectifs de la société. Je suis le garant de
la satisfaction de la clientèle comme du
respect des objectifs techniques et financiers des opérations menées. C’est un métier
de contact.”
M&C : Quelles sont les principales
difficultés rencontrées dans le
cadre d’un programme de
réhabilitation ?
Jean-Marc Wauquier sur le chantier de voirie,
cité du Bivouac à Sin-le-Noble et Waziers. La
rénovation de la cité attendait ces travaux.
Jean-Marc Wauquier : “La plus importante
est que le chantier ne peut démarrer faute
de logements raccordables au tout à l’égout.
Les voiries sont mises en place par les
communes à l’aide des crédits GIRZOM.
Ceux-ci ayant pris du retard ces dernières
années, nos programmes ont été retardés
d’autant. Nous sommes aussi confrontés au
manque d’entreprises disponibles et fiables
en même temps.
Enfin, un problème d’ampleur est celui des
travaux qui peuvent être difficiles à supporter
par les clients. Comme notre préoccupation
principale est leur satisfaction, nous mettons
tout en œuvre pour que les travaux respectent autant que faire se peut les habitants et
durent le moins longtemps possible.”
M&C : Quelles doivent être les
relations avec les occupants ?
Jean-Marc Wauquier : “Je pense qu’il faut
avoir ou acquérir une certaine culture du
milieu pour travailler dans les cités. Il faut
être très proches des clients, les connaître
et connaître leurs besoins.
Je demande à mes collaborateurs d’être
cordiaux tout en respectant leur intimité,
d’avoir un discours franc et loyal, et ne pas
hésiter à aider la clientèle qui en a besoin.
C’est de cette manière que l’on se fait
accepter et qu’une réhabilitation se passe
bien.”
9
Portrait
Futur 3 à Sallaumines
Une association dynamique
pour renforcer les liens entre voisins
Rencontrer ses voisins, développer la convivialité, forger des
liens de solidarité, faire vivre les
quartiers en somme, c’est la vocation des associations de quartier.
“Futur 3”, implantée au cœur de
la cité 3 de Sallaumines dans la
Maison de quartier, s’efforce
depuis sa création en 2003 de
recréer un lien fort entre les habitants et les générations.
Bernadette Leroy, Présidente de l’association
“Futur 3”, est revenue dans le bassin minier
après un exil en terre lilloise. Regrettant que la
convivialité et la vie en commun, si caractéristiques des cités minières qu’elle avait autrefois connues, tendaient à disparaître, elle s’est
engagée dans l’aventure de l’association de
quartier avec quelques amis.
M&C : Comment les habitants du quartier
ont-ils accueilli l’association ?
Bernadette Leroy : “Faire sortir les gens de
chez eux pour rencontrer ses voisins, alors
qu’ils en ont perdu l’habitude, n’est pas toujours
facile. Mais aujourd’hui notre association bénéficie d’une certaine popularité et les gens vien-
Lors d’une Fête des voisins, Bernadette Leroy (en veste rouge) mobilise ses troupes.
nent de plus en plus nombreux dans nos manifestations.”
M&C : Quelles sont les activités
qui sont proposées ?
Bernadette Leroy : “Elles vont des fêtes
communes et traditionnelles, auxquelles nous
nous associons, à des manifestations qui nous
sont propres. Chacune des activités ou manifestations est mise au point dans le seul but de
rassembler les gens du quartier et de faire vivre
cette cité.”
M&C : Il faut des moyens
pour organiser tout cela ?
Bernadette Leroy : “Autant humains que maté-
Il rencontre toujours un gros succès : le marché aux puces du quartier.
10
riels. Nous pouvons compter sur le Fonds de
participation des habitants qui finance en partie
des activités menées pour et avec les habitants.
La commune de Sallaumines apporte aussi
une aide appréciable, entre autre chose le prêt
de cette Maison de quartier sans laquelle nous
ne pourrions nous réunir.
Enfin ce sont les adhérents qui s’impliquent
dans les projets, y compris financièrement.
Ils sont le moteur de l’association. Non seulement ils donnent de leur temps, mais aussi ils
confectionnent des pâtisseries et objets divers
qui sont vendus lors du Marché de Noël ou de
la Fête des associations pour financer les activités de l’association.”
> Quelques activités
proposées par “Futur 3” :
• Retraite aux Flambeaux avec un circuit à
travers le quartier.
• Stand du Marché de Noël et vente de pâtisseries et objets divers.
• En mai, “Immeubles en fête, la Fête des
Voisins”.
• En juin, stand lors de la fête des associations.
• Dès le printemps, sorties encadrées en vélo
le dimanche.
• Challenge Jules Tell, tournoi de football, organisé avec le Centre d’Animation Jeunesse de
la commune.
• En juin, un marché aux puces dans la cité.
• Deux fois par an, voyage à la mer en autocar.
Idée de sortie
Le Musée de la mine de Lewarde
Le Centre Historique Minier, installé sur le carreau de la fosse Deloye
à Lewarde, accueille chaque année environ 150 000 visiteurs. C’est
le plus grand musée de la mine en France, et la qualité de son accueil
lui vaut de détenir les labels “Musée de France” et “Savoir-Plaire”. Le
CHM propose de multiples activités et expositions autour de la mine
et des mineurs, l’art, la culture et les traditions en bassin minier.
Egalement dans
la programmation 2008
> Jusqu’au 31 décembre :
Exposition Pays vert/Pays noir, empreintes de
l’industrie minière dans le Nord Pas-de-Calais.
Papi, raconte moi la mine…
Vos petits-enfants vous ont déjà demandé de leur expliquer le
métier de mineur de fond ? Vous souhaitez leur faire découvrir
ce travail si particulier ?
Le Centre Historique Minier du Nord
Pas-de-Calais situé à Lewarde (59) près
de Douai est le plus grand musée de
la mine de charbon en France. Très
attaché à la transmission de la mémoire
de la mine aux jeunes générations, il
propose de multiples activités pour les
enfants comme les livrets de découverte
du musée et les ateliers du galibot
pendant les vacances scolaires.
Tous les retraités de Charbonnages de France bénéficient d’un tarif réduit sur
présentation d’un justificatif… une bonne raison
pour emmener ses petitsenfants à la découverte
d’une grande histoire industrielle !
A travers les expositions et
la visite guidée des bâtiments industriels du “jour”
et des galeries du “fond”,
ce sont trois siècles
d’histoire de la mine
qui s’offrent à vous…
Lors de la visite guidée, vous découvrirez
la salle des pendus et la lampisterie de
la fosse Delloye. Vous vous rendrez
ensuite au pied de l’ascenseur pour la
descente dans les galeries. Là, un guidemineur vous commentera l’évolution des
techniques et du travail au “fond” depuis
l’époque Germinal jusqu’à la fin de l’extraction en 1990. Dans les bâtiments
historiques de la fosse, plusieurs expositions et reconstitutions relatent
l’histoire de la mine et la vie quotidienne des mineurs. En outre,
pour les enfants de 6 à 14 ans,
des livrets de visite sont disponibles gratuitement à la billetterie
du musée. Ils permettent de
découvrir de façon ludique les
expositions permanentes ou
temporaires à travers des jeux
d’esprit, des mots croisés,
des énigmes…
(Ph. Centre Historique Minier)
Centre Historique Minier - Fosse Deloye
59287 Lewarde - Tél. 03 27 95 82 82
www.chm-lewarde.com
Jeannine Marquaille,
Présidente du CHM de Lewarde
Raconter la mine, les mineurs, la vie dans et autour des
cités, le mélange des cultures et des mémoires de cette
corporation unique et vénérable ; aborder les aspects scientifiques liés aux énergies fossiles… En bref, témoigner de
trois siècles d’activité minière, industrielle et sociale dans
le bassin minier du Nord-Pas de Calais, tel est le sens et
la raison d’être du Centre historique minier de Lewarde.
J’ai l’honneur de présider cet important lieu de mémoire
qui, depuis 1982, perpétue l’histoire des femmes et des
hommes qui ont fait de notre région minière ce qu’elle est :
une terre d’accueil et de fraternité dont nous sommes tous
fiers.L’avenir se construit sur l’histoire. Aussi le Centre
historique minier continuera sa mission de gardien de l’histoire régionale tant que vous tous, habitants de notre région
et d’ailleurs, continuerez à manifester votre enthousiasme
après une visite sur le site.
Jeannine Marquaille, Présidente du CHM de Lewarde
depuis décembre 2008, en compagnie de son prédécesseur Daniel Mio. Jeanine Marquaille est également
Vice-Présidente de l’Epinorpa, chargée de la commission de suivi de la réhabilitation et de l’entretien du
patrimoine.
(Photographie S. Lenne-Terrier)
11
Maisons & Cités offre 1 200 places de cinéma à ses clients
“Bienvenue chez ti z’aut”
A l’issue d’un tirage au sort effectué parmi ses
65 000 ayants droit et locataires, Maisons & Cités
a offert des places de cinéma pour que 1 200
clients puissent assister à une projection privée de
“Bienvenue chez les ch’tis” de Dany Boon.
Quatre salles de cinéma ont été réservées le
13 mars à Bruay-La-Buissière, Liévin,
Hénin-Beaumont et Douai pour accueillir une
clientèle ravie d’assister à cette soirée
exceptionnelle.
“Bienvenue
chez les Ch’t
is” est un film
un autre rega
militant qui fa
rd sur notre
it se poser
région, en s’ap
tenaces pour
puyant sur d
mieux les dém
es clichés
ystifier. C’es
l’on rit à gorg
t aussi une co
e déployée co
médie où
mme le montr
e notre phot
o.
qué
tee-shirt mar
vu offrir un
dnt
or
so
N
in
se
m
és
re
i j’ai quer
sélectionn
“M
s
nt
et
ie
!”
cl
e
n
vi
0
’u
la
20
qu
Les 1
e, ainsi
Ch’ti pour
e un emblèm
’un “Mi j’suis
m
d
m
ur
co
cœ
os
le
d
r
su
sur le
is” en grand
l Régional.
Pas-de-Cala
par le Consei
é
it
éd
i
’t
ch
e
ir
na
on
ti
mini dic
12
Dans une conversation…
On ne dit pas PETIT, on dit TCHIO
On ne dit pas CHAUD, on dit KO
On ne dit pas C’EST BEAU, on dit CH’EST BIAU
On ne dit pas PLEURER, on dit BRAIRE
On ne dit pas CHIEN, on dit KIEN
On ne dit pas CHOSE, on dit KOSE
On ne dit pas PARDONNEZ-MOI, JE N’AI PAS BIEN SAISI
LE SENS DE VOTRE QUESTION, on dit HEIIIN ?
On ne dit pas PUTAIN, on dit VINGT DE DIOUSSE
On ne dit pas RIEN, on dit REIN
On ne dit pas ICI, on dit ICHI
On ne dit pas MERCI, on dit MERCHI
On ne dit pas VOIR, on dit VIR
On ne dit pas MERDE, on dit DU BRUN
On ne dit pas CA VA, on dit CHO VO
On ne dit pas ALLEZ-Y, N’AYEZ PAS PEUR,
on dit SAQUE EUD’DANS !
On ne dit pas DES HISTOIRES,
on dit des CARABISTOULES
On ne dit pas CON, on dit BOUBOURSE
On ne dit pas QUOI, on dit QUO
On ne dit pas BORDEL, on dit MILLIARD
On ne dit pas FOU, on dit BABACHE
On ne dit pas JE T’AIME, on dit J’CHTE KER
Extrait du petit dictionnaire ch’ti édité
par le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais.

Documents pareils

Apporter une réponse adaptée Apporter une

Apporter une réponse adaptée Apporter une l’école. Durant plusieurs mois, les jeunes stagiaires suivent des cours de français, mathématiques et informatique, tout en effectuant des stages réguliers en entreprise. Jean-Pierre Kucheida, prés...

Plus en détail