Les sous-marins

Commentaires

Transcription

Les sous-marins
Les sous-marins
En août 1914, la marine impériale allemande possède déjà 28
sous-marins. Ce nombre augmente tout au long de la guerre
et, en novembre 1918, 373 submersibles auront été
construits, dont 131 durant la seule année 1916.
En 1917 et 1918, selon les mois, de 150 à 188 sous-marins
sont opérationnels.
Ils peuvent être classés en grandes catégories :
• Les sous-marins océaniques, d’attaque (types U, 90
unités) ou poseurs de mines (types UE, 19 unités)
• Les sous marins côtiers, d’attaque (types UB, 136 unités)
ou poseurs de mines (types UC, 95 unités)
• et, en nombre plus réduit, des sous-marins de croisière
ou marchands (11)1.
Leur efficacité meurtrière n’est plus à démontrer : 274 sousmarins coulent 7 276 navires marchands, de guerre et de
pêche ; et sans doute d’autres nombreux bateaux de pêche
dont le sort réel reste ignoré.
La Grande-Bretagne perd à elle seule 3 736 navires (tous
types confondus), la France 801, la Norvège 796.
1
Les différentes données de wipikédia.org, du journal « Le Monde » du 24 juillet 2013 et des sites u-boat.net,
gwpda.org et u-boot-archiv-cuxhaven.de peuvent différer légèrement.
Face à cette menace, les différentes mesures de lutte antisous-marine mises en œuvre par les alliés permettront la
destruction de 187 submersibles, anéantissant plus de 40 %
de l’effectif des sous-mariniers allemands (515 officiers et
4 849 sous-officiers et marins sur environ 13 000).
Carte publicitaire allemande pour un emprunt de guerre. Affiche de Ludwig Hohlwein, éditeur
Fritz Maison, Munich. Bibliothèque de documentation internationale contemporaine.
Sous-marins de type U à Kiel
Sous-marin océanique, type U
.
Scènes de vie à bord
Objet d’artisanat de tranchée, réalisé à partir de douilles récupérées.
Historial de la Grande Guerre – Péronne, Somme. Photo : Yazid Medmoun

Documents pareils