Le Centre Antoine-Lacassagne de Nice s`équipe du 1

Commentaires

Transcription

Le Centre Antoine-Lacassagne de Nice s`équipe du 1
 Communiqué de presse Personnaliser le traitement du cancer Le Centre Antoine‐Lacassagne de Nice s'équipe du 1er SynchroCyclotron SupraConducteur en Europe pour la Protonthérapie de Haute Energie Vendredi 6 Juin 2014 à 17h30 Centre Antoine‐Lacassagne, 227 avenue de la Lanterne 06200 Nice Le Centre Antoine‐Lacassagne, Centre de Lutte Contre le Cancer de Nice, présentera le vendredi 6 juin 2014, le Proteus® One construit par la société belge IBA en étroite collaboration avec la société niçoise,AIMA DEVELOPPEMENT, 1ère solution compacte de protonthérapie installée en Europe, sur son site de l'avenue de la Lanterne à Nice, en présence de M. Adolphe Colrat, Préfet des Alpes‐
Maritimes, de M. Eric Ciotti, Député et Président du Conseil général des Alpes‐Maritimes et de M. Christian Estrosi, Député‐Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d'Azur. Avec le Cyclotron MEDICYC, construit par sa propre équipe technique dirigée par l'ingénieur Pierre Mandrillon, en opération depuis le 17 Juin 1991, le Centre Antoine‐Lacassagne (CAL) a réalisé en France la première irradiation par protons : la protonthérapie. À ce jour, le CAL a réalisé plus de 4500 traitements avec le faisceau de protons d’énergie 65 MeV délivré par MEDICYC pour des patients porteurs de tumeurs oculaires (faible épaisseur). Ce projet de nouvel accélérateur de protons haute énergie qui a vu le jour grâce au soutien et au financement du Conseil général des Alpes‐Maritimes, de la Ville de Nice et de la Métropole Nice Côte d'Azur et de l'État, permettra dès la fin 2015 de traiter certaines tumeurs se situant plus en profondeur dans l’organisme. La particularité du Proteus® One est d’assurer une meilleure protection des tissus sains se trouvant autour de la zone à traiter (diminuer le risque de complications) et d’augmenter la dose sur le site tumoral (augmenter l’efficacité). Cet équipement va permettre de renforcer le plateau technique déjà innovant du CAL (accélérateurs linéaires avec modulation d’intensité et arcthérapie dynamique, radiothérapie stéréotaxique par CyberKnife, curiethérapie, contacthérapie) toujours engagé dans une prise en charge personnalisée des patients. Ce nouvel accélérateur proton permettra de prendre en charge des pathologies complexes, classiquement difficiles à traiter par radiothérapie conventionnelle en photons X, mais également des tumeurs en rechute locale dans une zone qui a déjà été irradiée. La prise en charge des tumeurs de l’enfant représente également une cible de première importance pour ce nouvel accélérateur proton dans la mesure où il diminue de façon importante la dose aux tissus sains et donc le risque de cancers secondaires induits par l’irradiation. En plein accord avec le Plan Cancer III, le CAL met à disposition des autres établissements de santé français mais également européens cette nouvelle installation de proton thérapie dans le cadre de partenariats organisés comme c’est le cas avec le Centre de Lutte Contre le Cancer Léon Bérard de Lyon permettant aux enfants de tout le grand Sud‐Est de pouvoir bénéficier de cette avancée technologique majeure. Un programme de recherche ambitieux et réaliste Dans le cadre du programme de recherche national en radiothérapie par des particules lourdes, dénommé ‘France Hadron’, une Voie de faisceau consacrée à la Recherche est mise en place. Cette ligne de faisceau, dite ‘Voie R&D’, accueillera des équipes de chercheurs sur le thème de la protonthérapie, tant sur le plan physique (contamination neutronique, imagerie protonique) que biologique. Contact Presse Chargée de Communication du Centre Antoine‐Lacassagne Mme Elisa Fontaine 04 92 03 12 87 ‐ [email protected] Communiqué de presse Un programme d’enseignement et de formation engagé Le CAL avec ses médecins, ses physiciens, ses enseignants chercheurs, développe également autour du Proteus® One un programme d’enseignement et de formation permettant aux structures de soins et de recherche de s’initier à la protonthérapie tant sur le plan technologique que clinique avec des programmes dédiés pour l’ensemble des acteurs qu’ils soient médecins, physiciens, dosimétristes ou manipulateur en électroradiologie. Ces formations se tourneront délibérément vers l’Europe afin de faciliter le développement de ces techniques de traitements de haute précision. A propos du Centre Antoine Lacassagne Le Centre Antoine‐Lacassagne (CAL) est le Centre de Lutte contre le Cancer de Nice ; il a le statut ESPIC (Etablissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif). Il est membre de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer « UNICANCER » qui regroupe les 18 CLCC français. Doté d’un plateau technique indispensable à la discipline cancérologique (SCANNER, IRM, CAMERA TEP…) le Centre Antoine‐Lacassagne est le service public de radiothérapie des Alpes‐Maritimes. Il est l’un des établissements les mieux équipés de France, voire d’Europe avec deux Accélérateurs, 1 Cyclotron pour les tumeurs de l’œil, 1 Cyberknife®, 1 appareil de TomoTherapy ™, 1 appareil de contacthérapie ; un Cyclotron de haute énergie qui sera en activité en 2015. Il a une très forte activité en oncologie médicale (chimiothérapies). Il prend en charge les cancers du sein et les cancers gynécologiques dans leur globalité (diagnostic, traitements médicaux, chirurgicaux, radiothérapie, suivi) et s’est doté récemment d’une Clinique du Sein. Il en est de même pour les cancers ORL de l’adulte qui sont pris en charge à l’Institut Universitaire de la Face et du Cou (IUFC) GCS CHU de Nice ‐ CAL. Le CAL a été certifié sans réserve par la HAS avril 2012. Titulaire d’une autorisation de traitement du cancer pour les pratiques suivantes : Chimiothérapie, Radiothérapie externe conventionnelle, Cyberknife®, curiethérapie, protonthérapie, Chirurgie des cancers : Sein, Gynécologique, ORL tête et cou. Directeur Général : Pr Joël GUIGAY • Date de création : 1961 • 168 lits et places • 681 salariés • 49 645 consultations médicales • 5 545 patients pris en charge • 888 patients inclus dans des essais thérapeutiques. Pôle de Radiothérapie Chef de Pôle : Pr Jean‐Michel HANNOUN‐LEVI • 2 141 patients pris en charge • 33 160 séances de préparation et d'irradiation • 1 963 séjours de protonthérapie – Cyclotron Contact Presse Chargée de Communication du Centre Antoine‐Lacassagne Mme Elisa Fontaine 04 92 03 12 87 ‐ [email protected] 

Documents pareils

Nomination du Pr Joël Guigay à la Direction Générale du Centre

Nomination du Pr Joël Guigay à la Direction Générale du Centre médicales  et  d'enseignement  au  sein  de  l'Institut  Universitaire  de  la  Face  et  du  Cou,  groupement  de  coopération  sanitaire  créé  entre  le  CHU  de  Nice  et  le  Centre  Antoine‐ ...

Plus en détail

Le Pr Joël Guigay nommé à la tête du Centre de lutte contre le

Le Pr Joël Guigay nommé à la tête du Centre de lutte contre le Le Pr Joël Guigay nommé à la tête du Centre de lutte contre le cancer Antoine Lacassagne à Nice Le Pr Joël Guigay est nommé directeur général du Centre de lutte contre le cancer Antoine Lacassagne ...

Plus en détail