Des solutions d`avenir

Commentaires

Transcription

Des solutions d`avenir
UR
O
D
A
'
L
E
D
- GERS
BASSIN
- BIGORRE
N°193 - QUINZOMADAIRE D’INFORMATIONS LOCALES GRATUIT
UE
AYS BASQ
BÉARN - P
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - Retrouvez-nous sur le site : www.hebdo-plus.fr
Vous vous demandez ce que c’est ?
Rendez-vous en page 2 !
DÉVELOPPEMENT DURABLE
Des solutions d’avenir
De multiples exemples de solutions alternatives, allant dans le sens du développement
durable, existent sur le territoire.
3 - rencontre
Roland Héguy
Le président de l’Union des Métiers
et des Industries de l’Hôtellerie,
évoque les sujets au cœur de
l’actualité de la première
organisation nationale du secteur.
4 - à savoir
Faire FACE
à l’exclusion
ACCÉDER
À LA PAGE
Le Club Face Pays de l’Adour lance
un appel aux entreprises qui souhaitent ouvrir aux jeunes des quartiers
des emplois d’été.
Et toujours...
Les Infos de la semaine
Les Conseils d’Hubert
■ Créateurs d’Avenirs
■ Pas le temps de s’ennuyer
■
P8/9
■
La Maison Passive, l’une des nombreuses initiatives prises sur le territoire
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
2 - à savoir
édito
Imaginer « le mieux vivre »
Le développement durable est aujourd'hui mis à toutes les
sauces. Tout est estampillé durable… surtout dans les
programmes politiques. De la même manière, on voit fleurir
les références à « l'Agenda 21 », sans que vienne derrière
l'explication sur les finalités poursuivies. Or, l’Agenda 21 est
un acte fort, une signature politique même. Il s'agit d'imaginer
les contours d'un « mieux vivre » et d'en définir les règles
pour le futur.
L’Agenda 21 est donc un engagement pour le développement
durable. Littéralement, cette terminologie signifie « ce qu’il faut
faire pour le 21ème siècle ». Elle a été adoptée par les 177 pays
signataires, dont la France, dans la déclaration de Rio de
Janeiro en juin 1992, qui préconise la mise en place d’un
processus engageant en faveur d’un développement durable.
Le rapport Brundtland - du nom de Gro Harlem Brundland, une
Norvégienne membre de l'ONU qui présidait la commission indique ainsi : « nous devons définir un développement durable
qui réponde aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire
leurs propres besoins ». Un développement maîtrisé impose de
trouver un équilibre entre l’efficacité économique, la préservation de l’environnement et l’épanouissement culturel et social.
La floraison d'Agenda 21 n'a donc rien d'un inventaire à la
Prévert. C'est tout bonnement notre engagement pour le
« mieux vivre » de nos enfants.
REDACTION : [email protected]
COMMERCIALIsATION EsPACEs PUBLICITAIREs :
Plus Médias Tél. : 05 35 53 60 50 - [email protected]
LES
INFOS ESSENTIELLES DE LA QUINZAINE
AURORE MARTIN
TOUT SCHUSS !
Aurore Martin, membre de Batasuna,
a été interpellée à Mauléon en exécution d'un mandat d'arrêt européen
émis par l'Espagne. L'Espagne reproche à Aurore Martin, 33 ans, ses
liens avec le parti indépendantiste
Batasuna, autorisé en France mais
illégal de l’autre côté de la frontière,
car considéré comme lié à l’ETA.
Au Pays Basque français, des
responsables politiques, de tous
bords, ont exprimé leur incompréhension voire leur colère.
Dix stations vont ouvrir leurs pistes
dès le 24 novembre. Il s’agit de
8 stations gérées par le groupement
N'Py : Peyragudes, Piau, Grand
Tourmalet, Pic du Midi, Luz-Ardiden,
Cauterets, Gourette et La Pierre
Saint-Martin. Et de 2 stations sur les
4 pilotées par la société Altiservice :
Font-Romeu et Saint-Lary.
Incompréhension
au Pays Basque
LE COÛT
DES DÉBORDEMENTS
25 millions d’euros ?
Selon les premières estimations,
le coût des dégâts occasionnés par
la seule crue du Gave de Pau, le
20 octobre, serait compris entre 15 et
25 millions d'euros, pour les HautesPyrénées et les Pyrénées-Atlantiques.
10 stations ouvertes
le 24
L’ARSENAL FAIT
PEAU NEUVE
Un hôtel complète le
complexe
Fer de lance de la ville de Tarbes
jusqu'au milieu des années 2000, le
site de l'Arsenal reprend ses lettres
de noblesse chaque jour davantage.
Après l’installation de nombreux
centres d’activités comme le CGR,
le laser Quest, le bowling, la salle de
sport et autant de restaurants avec
Retour en imagE...
Le cabinet comptable Charrier à Lons, accueillait lundi 5 novembre la réalisatrice Elhachmia Didi-Alaoui et son
équipe pour le tournage de quelques scènes du court métrage Parle-lui du pays, écrit par des lycéennes paloises,
Kariatou Bamba, Soraya Hachelèf et Kennedy Kenmoé. Une réalisation soutenue par la région Aquitaine,
le Conseil général 64, la MJC Berlioz et le metteur en scène de théâtre Patrick Janvier.
chacun sa marque de fabrique,
un hôtel (Nexhôtel) voit le jour.
PRIX STARS & MÉTIERS
DE L’ARTISANAT
Quatre TPE du 64
distinguées
Hortzegilea, Les Couteliers
Basques, Brana et Sepe sont
lauréats de ce prix qui récompense
des artisans pour leur réussite en
matière de stratégie globale
d’innovation, de dynamique des
ressources humaines, d’innovation
technologique et de dynamique
commerciale.
FÊTES DE DAX
Un jour en moins
Les fêtes 2012 se dérouleront du
mercredi 14 au dimanche 18 août.
Elles dureront un jour de moins,
mais le nombre de corridas sera
le même, avec une corrida le
15 au matin.
c'est un
Flashcode
Le Flashcode est un code barre en deux dimensions qui vous permet
d’accéder très rapidement à du contenu multimédia sur un site
Internet depuis votre mobile.
Vous pouvez trouver des flashcodes un peu partout autour de vous :
dans des magazines, sur les arrêts de bus, sur les monuments
historiques, sur les emballages de produits alimentaires,
dans des annuaires, dans vos boutiques de vêtements…
Étape 1
Une fois que votre téléphone est équipé de l’application qui permet de décoder
les flashcodes,il vous suffit simplement de lancer l’application et de viser le flashcode avec votre écran (Mot clef Flashcode sur Appstore ou Android Market).
Étape 2
Vérifiez que le flashcode apparaît complètement et qu’il est bien centré dans
votre écran. Vérifiez que la luminosité est suffisante pour que l’application puisse
reconnaître le flashcode. En un flash, vous accèderez au site Internet !
Étape 3
Vous arrivez sur le site internet de l’Hebdo+, inscrivez-vous. Bonne lecture !
Partout où vous êtes, restez connectez
avec l’Hebdo+ et suivez l’actualité
importante sur votre territoire
Editeur : Plus Medias - Président : Patrick Berthalon - Directeur général : Clément Capmartin - Directeur de publication : François Loustalan - Siège social : Pau Cité Multimédia – Bâtiment D - 3 rue Thomas Edison – 64054 Pau CEDEX 9 - Déclaration journaux et périodiques N°8458
ISSN : 2118-8548 - www.hebdo-plus.fr - Tél : 0535 536 050 - courriel: [email protected] - Rédaction : Valeurs du Sud – Press Lib’ - CPPAP : N° 0715 Y 90466 - Imprimeur : Zeroa Multimedia – Huarte (Navarre) - Ne pas jeter sur la voie publique.
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
rencontre - 3
Développer le tourisme d’affaire
HÔTELLERiE-RESTaURaTiON Le Basque Roland Héguy, président de l’Union des Métiers et des Industries de
l’Hôtellerie, évoque pour l’Hebdo + les sujets au cœur de l’actualité de la première organisation nationale du secteur.
Quel bilan dressez-vous de
l’arrière-saison touristique
dans nos territoires ?
En comparaison avec l’année
2011, qui était un excellent
cru pour le tourisme dans la
région, on constate un léger
tassement généralisé de l’économie touristique pour 2012.
Aujourd’hui, la « saison »
comme on l’entend, de juin à
septembre, devrait être considérée comme un « plus »
pour nos entreprises par rapport au reste de l’année. C’est
pourquoi, il est important
que les pouvoirs publics se
mobilisent pour développer
le tourisme d’affaire, le tourisme culturel et le tourisme
sportif qui ne sont pas
connectés au phénomène de
saison ou de vacances.
Vous menez un combat
contre l’hôtellerie fraudu-
leuse. Le phénomène est-il
si important ?
Que ce soit des chambres
d’hôtes non déclarées, des
locations meublées à la nuitée, des locations de chambres chez l’habitant, le phénomène se développe,
entraînant des conséquences
graves pour notre hôtellerie.
À Paris par exemple, ce sont
20 000 nuitées par an qui
passent hors du circuit traditionnel de l’hôtellerie. Dans
départements,
certains
comme la Dordogne, il y a
plus de chambres d’hôtes que
de chambres d’hôtels. Et 80 %
de ces chambres d’hôtes ne
sont pas déclarées.
À l’UMIH, nous alertons les
pouvoirs publics sur ces pratiques illégales, qui en plus de
ne pas se soumettre aux
normes liées à la sécurité ou
à l’accessibilité, échappent à
tout contrôle de l’État. C’est
de la concurrence déloyale
pour l’hôtellerie française, et
donc un manque à gagner
pour les caisses de l’État.
Pourquoi l’UMIH est favorable au zonage des vacances
d’été, évoqué par le ministre
de l’Éducation nationale ?
Le zonage des vacances estivales, à l’instar des vacances
de février et de printemps,
serait pour notre secteur la
seule solution efficace au problème du raccourcissement
des vacances d’été. En effet, la
période estivale actuelle est en
diminution avec un seul pic
d’activité entre le 20 juillet et le
20 août. Et 2012 a confirmé
la tendance : juillet n’est plus
un mois de vacances.
Pour le secteur touristique,
qui représente 7 % du PIB
français, une réduction sans
zonage aurait des conséquences économiques et
sociales graves avec une perte
de chiffres d’affaires et un
risque sur les emplois,
notamment les emplois saisonniers, qui représentent
300 000 salariés.
Étaler les vacances scolaires,
c’est faciliter les transports,
réduire les conditions tarifaires et ainsi maintenir des
activités touristiques et des
emplois sur tout le territoire
national. Cela permettrait
également de favoriser le
départ en vacances du plus
grand nombre, notamment des
familles les plus démunies.
Où en est le dossier concernant l’éventuel retour de la
TVA à 19,6 % dans la restauration ?
La concertation est en cours
avec Mme Pinel, Ministre en
charge de l’Artisanat, du
Commerce et du Tourisme.
Nous voulons la poursuivre
sereinement. Nous soutenons
la démarche du gouvernement
qui vise à obtenir un constat
partagé entre les organisations
professionnelles et l’État.
Mme Pinel doit prononcer ses
conclusions à la mi-novembre.
Nous dénonçons par ailleurs le
rapport du député Thomas
Thévenoud, qui est irrespectueux envers les chefs d’entreprise que sont les restaurateurs
et les salariés. Ses conclusions
sont fausses et stigmatisent
encore une fois notre profession. Son rapport est une hérésie économique qui va tuer nos
entreprises et nos emplois. Ce
sont 100 000 emplois qui sont
ainsi menacés par un relèvement du taux de TVA, ainsi
que des milliers d’entreprises
sur l’ensemble de notre territoire qui vont mettre la clé sous
la porte.
Et le dossier sur la signalisation des produits frais dans
la restauration ?
L’UMIH est évidemment favorable à toute mesure pour favoriser l’information du consommateur qui demande à être
rassuré sur la qualité des produits. Notre rôle est aussi de
valoriser ceux qui travaillent
dans les règles de l’art. Dans cet
esprit, nous soutenons les
actions et la réglementation
qui visent à mettre en valeur le
travail et la transformation des
produits frais. Le label d'État
« Maître Restaurateur » répond
d’ailleurs à ces critères. Il faut
aujourd’hui continuer à le
valoriser et à le développer.
www.hebdo-plus.fr - N° 193 - Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
4 - à savoir
bearn
Faire FACE à l’exclusion
iNSERTiON Le Club Face Pays de l’Adour lance un appel aux entreprises qui
souhaitent ouvrir, aux jeunes des quartiers, des emplois d’été.
N
ous voilà aux portes
de l’hiver et pourtant, au sein du
Club Face Pays de
l’Adour on pense
déjà à l’été. Non pas le sable et les
serviettes mais l’emploi des jeunes
étudiants issus des quartiers de Saragosse et du Hameau à Pau ainsi que
la ZAC de Saint Frédéric à Bayonne.
C’est maintenant qu’il faut battre le
rappel et sensibiliser les entreprises
à l’insertion. Pour de nombreux
jeunes étudiants, l’origine sociale et
ethnique est un frein pour accéder
à des jobs d’été pourtant indispensables pour financer une partie de
la vie étudiante.
Le Club Face Adour, fort de 170
entreprises dans les Landes, les
Pyrénées-Atlantiques et la Bigorre
met chaque année le pied à l’étrier
de nombreux jeunes pour une première expérience professionnelle qui
dans le cas de certains jeunes a pu
s’avérer déterminante. En effet il n’est
pas rare que le job d’été débouche sur
un contrat de plus longue durée.
Ainsi Boubakar Sako titulaire d’un
BTS Banque a pu grâce à l’action Job
d’Été de Face décrocher deux CDD
successifs au sein du Crédit Agricole
Pyrénées Gascogne. L’expérience
plus que concluante a finalement
débouché pour lui sur une
embauche.
En 2012 entre Pau et Bayonne environ 60 jeunes se sont ainsi vu réserver un travail de 1 à 2 mois dans une
Face Adour accompagne de nombreux jeunes pour une première expérience professionnelle
entreprise. « Pour certaines entreprises cette action est une porte
d’entrée vers d’autres programmes
dont elles peuvent se saisir pour
lutter contre toutes les formes
d’exclusion » souligne Georgia
Gallais directrice du Club Face Pays
de l’Adour.
La réussite du dispositif Job d’Été
tient aussi à la journée de rencontre
entre les employeurs et les candidats.
Bien avant les premiers contrats, au
cours d’une journée, Face réunit
autour d’épreuves sportives les recruteurs et les candidats « C’est l’occasion de faire tomber les barrières.
Pour les jeunes, ces quelques heures
peuvent suffire à démystifier le
monde de l’entreprise. Cette journée
est un bon moyen pour mieux se
connaître » souligne Marie Bardelli,
Responsable Ressources Humaines
au magasin Auchan de Pau. Elle
poursuit « Job d’Été donne satisfaction des deux côtés : aux jeunes parce
qu’on sait combien il est difficile de
trouver un emploi saisonnier mais
aussi aux collaborateurs parrains de
ces jeunes qui ont à cœur de les former à nos métiers. Parmi les jeunes
que nous avons accueilli depuis 2009
quelques-uns ont été embauchés ».
La prochaine rencontre sportive
aura lieu le 28 mars mais les entreprises qui souhaitent proposer des
emplois d’été peuvent contacter
le Club Face au 05 59 40 58 09 ou
[email protected]
Face en bref
Le Club Face Pays de
l’Adour est constitué de
170 entreprises de toutes
tailles. Elles sont réunies
dans le but de s’attaquer
à toutes les formes de
discrimination et inégalité
de traitement. Le Club
Face Pays de l’Adour
informe, sensibilise, forme
accompagne et conseille.
Ses interlocuteurs sont les
collaborateurs et responsables d’entreprises, les
demandeurs d’emploi,
les bénéficiaires des
minima sociaux, les
habitants des quartiers,
les collégiens. Ses champs
d’intervention s’articulent
autour de cinq domaines
d’activités stratégiques,
pour l’emploi, à l’école,
dans l’entreprise, au quotidien et avec les acteurs
du territoire.
• 170 structures
employeurs actives sur
l’ensemble du territoire
• 73 structures employeurs
cotisants
• 236 collaborateurs
d’entreprises impliquées
• 263 demandeurs
d’emploi accompagnés
• 547 collégiens sensibilisés
• 39 entreprises présentes
sur des sensibilisations
aux enjeux de l’égalité.
Le forum de l’orientation
L’UMIH Béarn
et Soule
mobilisée
Yves Larrouture et JeanPierre Parroix montent au
créneau… les deux professionnels représentant
l’Union des Métiers de
l’Industrie Hôtelière (UMIH)
en Béarn et Soule sont en
alerte, après la sortie du rapport de Thomas Thevenoud,
député de Saône-et-Loire,
remettant en cause la baisse
de la TVA dans la restauration. Il prône un relèvement
du taux de TVA.
Selon Yves Larrouture,
il s’agit d’un « rapport à
charge, idéologique et qui
ignore le contrat d’avenir
signé par la profession.
On met en avant uniquement la baisse des prix, et
avec des chiffres qui sont
faux. La baisse de la TVA a
permis de créer 50 000 emplois sur le plan national ;
en Béarn, on est autour de
200 créations. Enfin, beaucoup d’établissements ont
profité de cette baisse pour
réaliser des investissements
importants. Ce sont souvent
des entreprises de petites
tailles en milieu rural. Un
relèvement du taux mettrait
en difficulté un quart d’entre
elles en Béarn et Soule.
Sans oublier que les salariés
y ont aussi trouvé leur
compte avec par exemple
une prime TVA pouvant aller
jusqu’à 500 euros par an,
deux jours de congés
supplémentaires et la mise
en place d’une mutuelle
santé ».
ÉTUDIANTs Le Bac et après ? Vaste question pour nos jeunes avant le marché du travail. Le salon Studyrama permet d’y voir plus clair.
A
vec 150 établissements présents
représentant plus
de 200 formations
post-bac, le Salon
des Études Supérieures de Pau est
un rendez-vous prisé des futurs
bacheliers et étudiants du SudAquitaine et du Grand Adour. Ils
viennent échanger, rencontrer les
responsables d’établissements et les
professionnels et se repérer parmi
la multitude de formations existantes. L'Université de Pau et des
Pays de l'Adour s'associe également
à l'événement.
Les conseillers d'orientation du
Centre d'Information et d'Orientation de Pau sont présents afin de
répondre aux questions des jeunes
sur les parcours d'études et les
débouchés professionnels à l'occasion de mini-entretiens personnalisés. Les jeunes en ressortent souvent avec une meilleure visibilité.
Le salon aborde les grandes thématiques de l’orientation et le samedi
matin, une conférence spéciale sur
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - N°
la procédure APB (admission postbac) sera notamment organisée et
animée par le Service Académique
d'Information et d'Orientation.
Université, BTs, IUT, lycées,
écoles de commerce et d'ingénieurs, écoles de métiers, CFA
(Centre de Formation d'Apprentis)... 8ème salon studyrama des
Études supérieures de Pau.
Vendredi 16 et samedi 17 novembre 2012. Parc des Expositions Halls Adour et Pays de soule
Studyrama a lieu les 16 et 17 novembre à Pau
193 - www.hebdo-plus.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
payS
baSque
à savoir - 5
Les ambitions
économiques de l’Agglo
iNNOVaTiON Technocité, Izarbel, Landes de Juzan : l’Agglomération Côte Basque-Adour parie sur le développement de ses
technopoles et de leur fort potentiel d’innovation.
À
une époque qui
n’est pas aux
projets pharaoniques » selon
son président
Jean Grenet, la stratégie de
développement économique
de l’Agglomération Côte
Basque-Adour se concentre
sur trois filières et donc trois
sites technopolitains dédiés à
des activités d’excellence :
Technocité pour l’aéronautique et les matériaux composites, Izarbel pour les
industries numériques et
les Landes des Juzan pour
l’écoconstruction et l’habitat
durable.
Ainsi, plusieurs investisse-
ments sont en cours à
Technocité, à Bayonne. La
réalisation d’une pépinièreincubateur, dans un bâtiment
de 1 700 m2, permettra
d’accueillir les projets d’entreprises innovantes. Les travaux, dont le coût s’élève à
4 millions d’euros, débuteront
avant la fin de l’année pour
une ouverture prévue début
2014. À la demande de
l’Agglo, la SEM Cré@ticité
finance quant à elle la
construction d’un bâtiment
industriel de 2 200 m2 pour
BHR-Helitechnica, destiné à
la production de 25 hélicoptères par an - la société a
développé deux modèles
uniques grâce à une technologie à base de pièces composites. L’Agglo travaille enfin
sur l’implantation, toujours à
Technocité, d’Avantis Industry, acteur technologique
dynamique qui, après avoir
recruté 25 personnes, prévoit
d’en embaucher 20 autres.
« Une cité de l’innovation »
À Bidart, Jean Grenet souhaite
faire d’Izarbel une véritable
« cité de l’innovation » en la
Avant d’être dotée d’une pépinière-incubateur, Technocité accueillera
bientôt un nouveau bâtiment industriel pour la société BHR-Helitechnica
positionnant dans 15 ans
comme une technopole de
référence en France, « la plus
importante sur l’axe atlantique
entre Bilbao (Zamudio) et
Nantes (Atlanpole) au sein
d’une agglomération de
600 000 habitants ». L’objectif
ambitieux d’y concentrer
300 entreprises, 3 000 salariés,
1 200 étudiants et 150 enseignants chercheurs passe par le
doublement de la technopole
et de ses capacités d’accueil afin
de « faire de l’Estia une école
d’ingénieurs pilote de la troisième révolution industrielle
et de doper la création et le
développement des start-up à
fort potentiel technologique. »
Enfin l’Agglo ambitionne de
faire des Landes de Juzan un
véritable campus technopolitain en réalisant une pépinièreincubateur destinée à accomles
nouvelles
pagner
entreprises de l’écoconstruction, en créant une chaire
industrielle « pilotée » par un
grand chercheur et en
construisant une Halle-Grand
Labo - qui regrouperait les
laboratoires de l’UFR Sciences
et Techniques de l’UPPA à
Montaury. Afin de lui donner
une meilleure reconnaissance,
l’ISA BTP se verrait quant à
elle doter d’un réel statut d’autonomie.
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
GerS
La météo à ciel ouvert
PÉDAGOGIE Météo France vient de signer une convention de partenariat avec
l’association À ciel ouvert, organisatrice du Festival du Ciel et de l’Espace de Fleurance.
M
étéo
France va
mettre à
disposition des
scolaires des outils pédagogiques scientifiques et des
moyens d’information et de
formation d’enseignants et
formateurs.
L’accord a été signé au centre
pédagogique de développement durable de Fleurance,
par François Jacq, PDG de
Météo France, Bruno Monflier, président de l’association « À ciel ouvert » et Raymond Vall, sénateur-maire de
Fleurance, en présence des
directeurs d’écoles et collèges
et des formateurs d'À ciel
ouvert.
Le projet s'articulera aussi
autour de la participation à
« École météo ».
L’objectif est d’amener les
enfants à mieux comprendre
l’impact de la climatologie
sur notre environnement au
quotidien : « Météo France a
aussi une activité d’appui à la
culture scientifique et technique. À ce titre, cette
convention va permettre de
vulgariser des connaissances
auprès des jeunes », a expli-
qué le PDG de Météo France.
« Le climat change en partie
du fait de l’action de l’homme
et nous avons besoin d’informations des gens qui étudient
l’évolution du climat futur
pour permettre à tous les
autres de mieux comprendre
et de s’adapter. Cela touche à
notre quotidien, l’économie,
les infrastructures, les routes,
les bâtiments et l’agriculture », a souligné François
Jacq.
Comprendre le climat
« Météo-France a un rôle à
jouer auprès des jeunes pour
les sensibiliser au réchauffement climatique, à l’impact
de l’homme sur la planète et
à sa contribution au dévelop-
La signature de la convention entre François Jacq (PDG Météo France) ;
Raymond Vall (Sénateur-Maire de Fleurance) et Bruno Monflier
(Président du Festival du Ciel et de l’Espace)
pement durable dans son
ensemble ». Deux conférences annuelles seront dispensées par des référents de
Météo France au Centre
pédagogique. Une priorité
que s’est fixée À ciel ouvert
qui organisé déjà 150 classes
de découverte par an, en partenariat avec l'observatoire de
Midi-Pyrénées, le CNRS et
l'université Paul-Sabatier.
Et tout comme l’astronomie
a permis de comprendre le
fonctionnement de notre planète, le partenariat avec
Météo France permettra à
l’association fleurantine du
Festival du Ciel et de l’Espace
de garder les pieds sur terre.
www.hebdo-plus.fr - N° 193 - Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
6 - à savoir
biGorre
Le Madiran en fête
ÉVÉNEmENT L’appellation Madiran organise ses portes ouvertes les 17 et 18 novembre.
À
l'instar du dieu
romain du vin
et de la fête,
Bacchus, les
vignerons de
l’appellation Madiran vous
invitent à partager leur passion, entourés de leurs amis,
d’artistes et de musiciens, lors
de 2 journées portes ouvertes
les 17 et 18 novembre. L’occasion inespérée de goûter aux
joies de la vigne, de découvrir
l’alliance du cépage et du terroir et d’échanger jusqu’à la lie.
Les terres pyrénéennes fermentent à foison un cépage
ancestral et rare : le Tannat.
Associé aux vieilles pierres de
nos églises et monuments
historiques, à des parcours
touristiques exceptionnels
auxquels s’ajoute un savoir
faire gastronomique, le Madiran complète une découverte
quasi initiatique. La maison
des vins et un hôtel-restaurant
de qualité y sont nichés et vous
y attendent après que vous
parcourez les sentiers de l’appellation en 2CV grâce à l’association gersoise « Les Vieux
Chevrons » (réservations
conseillées au 05 62 31 90 67)
et écoutez les voix des célèbres
chanteurs pyrénéens de
Laruntz. Au programme :
visites guidées, dégustations,
vendanges ludiques, randonnées dans les vignes, ateliers
d’initiation à la dégustation,
marchés de produits régionaux, animations musicales,
expositions artistiques, repas
gourmands, accords mets et
vins, soirées thématiques…
Programme complet sur
www.madiran-story.fr
Des ambassadeurs
pour le tri
NOUVEaUTÉ Les jeunes bigourdans seront sensibilisés au tri
des déchets via le site Internet les-trigourdans.com et de multiples
opérations sur les réseaux sociaux.
L
e Syndicat Mixte de Traitement
des Déchets des Hautes-Pyrénées
(SMTD65) est la solution départementale en terme de traitement
des déchets, créée depuis le
1er janvier 2008. Constitué de 18 collectivités
adhérentes, le SMTD65 a en charge l’ensemble
du dispositif destiné à traiter les déchets ménagers sur notre département. Mais pour son
président Guy Poeydomenge « le tri doit se
faire à la base, le 1er geste se fait dans nos cuisines ». Si les actions de sensibilisation ont
permis de développer et de démocratiser le
geste de tri, il reste encore une population plus
rétive à trier ses détritus : les jeunes de moins
de 30 ans. Partant de ce constat, le SMTD65
a décidé de doter son réseau d’ambassadeurs,
d’un nouvel outil lui permettant d’aller échanger avec ce public. Son attention est attirée
grâce à l’équipe de comédiens « les Improsteurs » renommés pour l’occasion « Les trigourdans » et lui apporter l’information grâce
au partage de contenus notamment sur le web.
Les moyens employés sont à l’image de la
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - N°
jeunesse actuelle : web série avec un nouvel
épisode tous les 15 jours jusqu’à mi-janvier ;
facebook avec un grand jeu concours, des
places de cinéma à gagner jusqu’au 24 novembre et pour noël, les Trigourdans réservent
une surprise pour quelques cheminées qui
pourraient bien être un téléphone dernière
génération selon une indiscrétion. Un nouveau support d’information complet, efficace
et drôle s’imposera grâce à un nouveau site
internet.
Le SMTD65 crée l’événement pour séduire les jeunes
de moins de 30 ans
193 - www.hebdo-plus.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
8 - dossier : développement dura
Pour mieux-vivre...
INITIATIVEs De multiples exemples de solutions alternatives, allant dans le sens du
développement durable, existent sur le territoire. Au Pays basque, la société carbone 64
a conçu à Arcangues la première maison passive certifiée de la région. À Tarbes un gigantesque système de chauffage central permettrait de desservir des équipements publics et des
logements. Dans le Gers, R2D2, coopérative de Réemploi et Recyclage pour le Développement
Durable, emploie 30 personnes. En Béarn, le site Cap Ecologia de Lescar est l’occasion d’en
savoir plus sur les gestes à faire pour respecter l’environnement.
GerS
R2D2, coopérative durable
Récupérer des déchets électriques
et électroniques à Auch et Fleurance, telle est la mission assurée
quotidiennement par R2D2, qui
emploie 30 salariés. Pour Christophe Loizon, « l’intérêt durable de
cette coopérative de Réemploi et
Recyclage est à la fois d’offrir du
travail à des personnes en quête
d’insertion et de redonner vie à des
bearn
GerS
matériels qui profiteront à des
publics eux aussi prioritaire. Mais il
y a aussi la sensibilisation au geste
durable. Tout le travail consiste à
trier au départ tout ce qui sera
utilisé au final pour constituer l’appareil ». Un tri qui devrait permettre de
passer très bientôt à 50 % de recyclage
destructif et 50 % de réutilisation,
contre 80 % et 20 % auparavant.
Prochaine étape pour R2D2, la mise
en place du tri mobile et la création
d’une plate-forme de tri des meubles, matelas et fauteuils. L’objectif,
récupérer, recycler et réutiliser pour
créer toujours plus d’emplois
d’insertion.
CAP ECOLOGIA : Ecologique et pédagogique
Si Cap Ecologia est avant tout un
site industriel où l’on traite les
déchets ménagers des 265 communes béarnaises, c’est aussi un
centre d’accueil des visiteurs.
On peut ici visiter l’incinérateur,
immense four qui brûle 84 000
tonnes de déchets par an à une
température de 850 °C, s’apercevoir que toutes les fumées sont
traitées pour préserver la qualité
de l’air, mais surtout que la combustion des déchets est convertie
en électricité : 30 000 MWh soit la
consommation de 20 000 habitants. Une partie de cette électricité
est utilisée pour le fonctionnement
du site et le reste est revendu
à EDF.
On découvre aussi qu’une fois les
déchets brûlés il reste des résidus
solides appelés mâchefers. Un peu
comme les cendres de la cheminée, ils représentent 20 % de la
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - N°
Et de 80 tonnes au départ,
à 160 tonnes collectées et traitées
par mois en 2012.
quantité des déchets entrant dans
le four. Ces mâchefers sont valorisés principalement comme souscouche routière.
Enfin, l’une des surprises se trouve
du côté de la station d’épuration
où des têtards transgéniques
contrôlent la qualité des eaux !
Avec ces têtards, le site se
positionne comme un précurseur
dans la maîtrise du risque environnemental. Ces petits organismes
vertébrés translucides physiologiquement, très proches de l’être
humain, émettent une fluorescence
lorsqu’une fonction biologique
est activée.
193 - www.hebdo-plus.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
able
payS
baSque
9
La première maison
passive en Aquitaine
biGorre
C’est à Arcangues que se trouve la première
maison passive d’Aquitaine, construite à
l’initiative du bureau d’études Carbone 64.
Cette maison passive, dont le concept va plus loin que le label BBC,
a besoin de 90% d’énergie en moins qu’une construction traditionnelle
pour se chauffer. Elle bénéficie pour cela d’une exposition idéale, de triple
vitrage, de menuiseries performantes et d’un système de ventilation double
flux. « Ce système nous permet de nous passer d’installation de chauffage,
souligne Didier Rospide, le responsable. Il véhicule un complément de chauffage d’une puissance totale de 1 700 watts, c’est-à-dire l’équivalent de celle
d’un sèche-serviettes ! » L’absence totale de courants d’air extérieurs et la chaleur dégagée par les habitants font le reste… Des capteurs ont en outre été
installés afin de mesurer et enregistrer en continu la température, l’hygrométrie
et la concentration en CO2 des lieux. « Le surcoût par rapport à une maison
traditionnelle se situe entre 10 et 15%, essentiellement en raison du système
d’isolation par l’extérieur. »
Fort du label de La Maison
Passive France, Carbone 64
travaille actuellement sur la
conception de nouvelles
constructions de ce type à
Saint-Emilion et Agen. Pour
leurs promoteurs, ces maisons passives permettent
donc des économies d’énergie durables dans le temps
et une limitation importante
des émissions de gaz à
effet de serre.
Un climat malade, des pollutions tenaces, des ressources trop exploitées qui
se font rares et deviennent
de plus en plus chères…
Le constat n’est pas brillant mais il reste une piste
pour se développer autrement en mettant en pratique les principes du développement durable.
Dans les domaines de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, Tarbes
ville Durable et éco citoyenne s’engage plus que
jamais dans cette voie
grâce à un projet de chaufferie bois et de réseau de
chaleur (biomasse) desservant des équipements publics et des logements sur
le territoire de la ville. Elle
va même plus loin car il
s’agit de créer un réseau
entier de canalisations alimentées de sous-stations
sur un périmètre de 18,9
kms. Une des plus importantes opérations réalisées
Tarbes chauffée au bois ?
en France. En clair il s’agit
d’installer un système de
chauffage central irriguant
Tarbes avec une chaufferie
générale fonctionnant au
bois (de rebus) pour chauffer des bâtiments municipaux, des établissements
scolaires et toutes les
structures pouvant être
alimentées en chauffage
collectif (CHU, CROUS,
Casernes, logements collectifs…). « Il s’agit d’un
projet de territoire important qui engagera 10 à
15 emplois directs et insufflera un marché de 20M€
pour les entreprises
locales » explique le maire
de Tarbes, Gérard Trémège. Pour autant l’élu
reste circonspect et attend
d’avoir tous les éléments
économico-juridiques pour
se prononcer. « Seul on ne
pourra pas le faire mais ça
me parait intéressant et
d’une dimension écologique et économique ».
Gérard Trémège
Après l’étude de faisabilité
bouclée, c’est désormais
celle de la mise en concurrence des entreprises
concessionnaires (exploitant de chauffage). Quatre
candidats sont pour l’heure
en lice pour un contrat de
concession de 24 ans. Il
faudra ensuite élire les
fournisseurs de bois et
convaincre définitivement
les usagers. Alors seulement, le projet deviendra
une réalité.
www.hebdo-plus.fr - N° 193 - Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
10 - créateurs d’avenirs
payS
baSque
Christian PELLOIT - Bayonne
Au soutien des porteurs de projets
Grâce au microcrédit, le CREA aide les créateurs et repreneurs d’entreprises.
« Créateurs d’avenirs »,
la démarche innovante qui met
en valeur ceux qui agissent
avec enthousiasme
et talent au sein des entreprises
et des associations.
• Éditeur : Créateurs d’Avenirs - Pôle Gaston Fébus 64 160 Morlaàs • Directeur de la publication : Christian Hière
Le Club des Créateurs et Repreneurs
d’Entreprises Aquitains (CREA), qui
compte deux antennes à Bayonne et Pau
– et bientôt deux autres à Bordeaux et
Dax – a participé depuis 1993 à la création de 450 entreprises et de près d’un
millier d’emplois. Au sein de cette association, d’anciens chefs d’entreprise et
des hommes du droit et du chiffre, tous
bénévoles, aident les porteurs de projets
grâce à un dispositif original de financement mis en place avec le Crédit Agricole. « Ce financement se fait par le biais
de microcrédits, avec des prêts qui vont
de 1 500 à 15 000 euros, soit pour un
apport, soit pour un complément
dans le financement du projet,
explique le président du CREA
Christian Pelloit. Ces crédits sont
remboursables sur sept ans avec
ou sans garanties, suivant le
dossier et les risques appréciés
par le banquier. » Autre particularité : l’association accompagne pendant deux ans le
porteur de projet. « Plus l’entreprise est aidée, plus elle est
pérenne dans le temps »
souligne Christian Pelloit.
Le CREA propose une
conférence le 6 décembre prochain à 18h à la pépinière à Pau,
sur le thème de la force de
vente pour les jeunes
entreprises.
Vous souhaitez contacter un Créateur d’Avenir ?
Envoyez un mail sur :
[email protected]
Nous lui transmettrons votre message.
Consultez la liste des créateurs sur :
www.createursdavenirs.fr
payS
baSque
Pierre CAMUS
Bayonne
Le bon courant
avec les communes
Pierre Camus est l’interlocuteur
privilégié d’ERDF pour les
« correspondants risques naturels ».
Chez ERDF (Electricité Réseau Distribution France), Pierre
Camus est l’interlocuteur privilégié des
collectivités locales
au Pays basque –
deux collègues se
partagent le reste du
département. A ce
titre, il forme, puis
travaille avec le
« correspondant
risques naturels »
mis en place par ERDF dans chaque commune du territoire après les tempêtes Klaus (2009) et Xynthia (2010),
qui avaient privé de courant de nombreux foyers de la
région. Son rôle est donc de faciliter les relations entre
la commune et ERDF et de contribuer ainsi au rétablissement rapide de la fourniture d’électricité lorsque le
réseau est touché par une tempête ou des inondations
(lignes et poteaux couchés par exemple). « Le plus vite
on dispose de la bonne information, le plus vite on identifie les pannes, le plus vite on envoie les bonnes personnes aux bons endroits, explique-t-il. Et inversement,
cela nous permet de donner rapidement les informations
aux communes sur l’état d’avancement du rétablissement
du courant. »
Une démarche d’intérêt général - N°
biGorre
Morgane PALMERI
Peyraube
bÉarn
Sébastien BASLy
Abidos
Bouledogues et
compagnie
Contrôler
pour la sécurité
Trouver le maître adéquat
Tout passe au peigne fin
Morgane Palmeri, coiffeuse
de son métier, fait preuve
d’une volonté farouche dans
la défense des animaux et des
bouledogues français. Voilà
un an et demi que cette jeune
et jolie bagnéraise œuvre activement auprès de l’association
Rescue Boule qui agit contre
les maltraitances. Une action
en 3 étapes : la prise en
charge, le placement en
famille d'accueil et l’adoption. « Le repérage d’animaux
s’effectue grâce à l’appui des bénévoles ou bien de fans
sur notre page Facebook. Certains refuges nous confient
également leurs protégés. Une fois remis sur pattes et
leurs caractères bien définis, nous recherchons parmi
nos potentiels adoptants, le profil, l'environnement qui
va leur correspondre le mieux ».
Titulaire d’un BTS maintenance industrielle, Sébastien
a commencé par travailler
sur le Bassin de Lacq avec
des appareils contrôlés par
le bureau Veritas dont il est
aujourd’hui salarié, « inspecteur industriel ». Autant dire
que le travail ne manque pas
dans cette zone classée
Seveso ! Organisme de contrôle et de certification, Veritas a la délégation de la DREAL (Direction Régionale
de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).
« Il nous faut être minutieux dans nos contrôles puisque
nous pouvons être audités à chaque instant ». Citernes,
outillage, véhicules, rien n’échappe à la vigilance ; ni
même les métiers comme soudeur ou chaudronnier : «
on contrôle leur travail avant délivrance d’un certificat
de qualification »
GerS
Pierre POUBLANC - Sainte-Marie
Hot Rider : la création sans limite
Personnaliser ses deux roues
C’est en 2009 que Pierre Poublanc, 30
ans, a créé Hot Rider. Graphiste designer
à Sainte-Marie (près de Gimont), son
truc à lui, c’est la personnalisation des
motos, quads et engins de sports mécaniques ou sports extrêmes. A partir de
motifs ou logos en impression numé-
rique, Hot Rider crée des kits déco adhésifs, de sa collection en série ou des
stickers personnalisés à la demande du
client. L’impression numérique, posée à
froid, ne fait pas de bulles d’air. La pose
est facile et à la portée de tous. Il existe
aussi un système de pressage à chaud
pour tee-shirts et tous textiles, avec une
gamme dans l’esprit de la marque ou
produits personnalisée.
A voir sur le site web et la boutique en
ligne. Les collections seront en magasins
en France en 2013.
193 - www.createursdavenirs.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
créateurs d’avenirs - 11
GerS
Gaël MAzET - Pavie
bÉarn
Chrono Kart 32 : « Sur la piste du plaisir»
Changement de cap pour le boulanger
A 40 ans et au terme d’un parcours professionnel qui l’a conduit de la boulangerie à l’hôtellerie, en passant par la restauration rapide, Gaël Mazet a créé
Chrono Kart 32, à Pavie (2km d’Auch).
Un circuit couvert où les amateurs de
sensations fortes peuvent s’adonner au
pilotage de kartings. Ce circuit indoor
unique dans le Gers, équipé d’un bar et
d’une salle de réunion, possède une piste
en béton lissé de 200 mètres à l’adhérence toute particulière où adultes et
enfants peuvent piloter. Douze kartings
sont disponibles dont quatre Funkids
pour les enfants (à partir de 7 ans et
bÉarn
1m20), équipés de sièges baquets, pédaliers et volant réglables et destinés l’apprentissage de la conduite. Pour les
Bernard VERDIER
Serres-Castet
biGorre
adultes, Gaël Mazet propose le Sodi
GT4, premier kart à proposer en série
le « Head System », d’absorption haute
énergie breveté qui offre un très haut
niveau de sécurité sur un kart de location. Aucun pilote ne peut démarrer une
session, sans un briefing préalable sur
les techniques et consignes d'utilisation.
Chaque pilote et également munis d'un
équipement complet, casque anti bactériologique et minerve. La piste indoor
est ouverte aux particuliers, groupes,
entreprises pour des séminaires, challenges, anniversaires et fêtes en famille
ou entre amis.
Eric et Sébastien Martin
Tarbes
De l’alchimie et de
la passion
Avant-gardistes
de talent
Des chocolats aux saveurs d’ailleurs
OTIDEA : spécialiste du multimédia
« J’ai l’impression d’être
un alchimiste » confie
Bernard Verdier, fils
d’Alain, lui-même fils de
Guy, le fondateur de la
chocolaterie Verdier. Le
créateur des nouvelles
gammes trouve l’inspiration partout : le prochain chocolat à l’hydromel est un souvenir d’un
voyage en Bretagne ; celui de Méditerranée à l’huile
d’olive et au citron a été imaginé lors d’un stage chez Valrhona… Et ce qui fait le succès de Verdier, c’est la qualité
du chocolat 100% cacao, celle des 80 tonnes par an de
raisins dorés au Sauternes ou au Jurançon qui fêtent cette
année leurs 10 ans de reconnaissance au Salon Intersuc
de 2002 et qu’on retrouve jusqu’au Japon. Mais aussi une
vocation qui se transmet de père en fils…
Les années 2000 voient l’explosion du net haut débit et
les nouvelles technologies commencent à percer. Eric et
Sébastien Martin mettent en commun leurs compétences
en audiovisuel pour l’un, en communication pour l’autre
pour créer Otidea, une agence de communication multimédia. Conseil, création, e-marketing, relation presse,
vidéo, print…, bref, trouver des solutions sur mesure
pour gagner en productivité ou en ergonomie, pour anticiper, innover. Très vite, ils se positionnent sur le marché
en leader, se développent et s’entourent de talents passionnés et qualifiés. Web TV, applications Facebook et
mobiles, image de synthèse,
ils ont la capacité à répondre
à n’importe quelle demande.
La mairie de Tarbes, le
SMTD65, le Grand Tarbes,
Le Grand Dax, le Groupe
Euralis, le groupe Lavalin…
leur font confiance.
bearn
Alexandre Perez - Pau
Développer le centre
De la rue des cordeliers au centre Bosquet
Il y a quelques années, Alexandre Pérez
avait fait de la rue des Cordeliers son fief
en y installant plusieurs enseignes de
prêt-à-porter. Depuis 2009, convaincu
du potentiel d’un centre commercial au
cœur de la ville, Alexandre migre vers
le Bosquet. D’abord avec l’enseigne
Oxann, une boutique de prêt-à-porter
destiné à une clientèle jeune et dynamique, en accord avec l’image que souhaite développer le centre. En 2011, nouveau défi pour cet entrepreneur
insatiable qui ouvre la Brasserie Le Bambou. Rapidement, le virus de la restau-
ration le gagne. Eté 2012, il ouvre le rolling bar EatSushi, à côté de l’entrée principale du centre ». Sushis, makis et autres
yakitoris à découvrir sur place ou à commander, devraient animer le Centre Bosquet pour un bon moment.
Serge SANTENDER
Lons
Une conversion
surprenante
Le Phare rayonne pour tous
Pasteur principal de l’Eglise
Le Phare (église évangélique) depuis 1992, l’ancien
soixante-huitard contestataire et chef de syndicat
lycéen se convertit d’une
manière fulgurante en
1973. « Je ne suis pas humaniste, je suis chrétien »
insiste-t-il pour bien marquer sa différence et la dimension spirituelle de son
action. Sur le terrain, Le Phare rayonne grâce à des
propositions diverses s’adressant à tous. Si 350 000
repas Soupe de Nuit et 200 000 repas colis solidarité
ont été distribués depuis 1992, Le Phare propose
aussi des activités socio culturelles. Riches et pauvres,
jeunes et anciens peuvent ainsi se côtoyer au hasard
des évènements qu’il coordonne.
bÉarn
François VIRELy
Mourenx
Passion chimie
Il a vécu une belle page industrielle
du Bassin de Lacq
« La SOBEGI est ma quatrième direction de site et j’ai
eu le bonheur d’y recruter 200
personnes et de multiplier par
quatre le chiffre d’affaires ! »
se réjouit François Virely, président depuis 2010 de la
Société Béarnaise de Gestion
Industrielle qu’il dirigeait
depuis 2004. « C’est un travail
de construction très intéressant » souligne l’ingénieur généraliste passionné par la
chimie dans laquelle il fera toute sa carrière : « il n’y a pas
un sujet qui ne va pas chercher des solutions dans la chimie et les grands enjeux et questionnements de notre
société, dont certains sont forts légitimes et puiseront les
réponses avec la chimie ! ». Monsieur le président se
réjouit de voir l’avenir du Bassin de Lacq sur de bons
rails, « un enjeu d’avenir énorme ». Piloté par SOBEGI,
le projet Lacq Cluster Chimie 2030 se propose de répondre au défi de l’épuisement du gisement de gaz et la pérennité des matières premières soufrées nécessaires aux
industriels présents : « la création de SOBEGI a permis
une stratégie de diversification et la récente décision de
nous confier la gestion de la plateforme de Lacq donne
une visibilité et sécurise les industriels qui s’installent ici
comme TORAY ou NOVASEP qui se développe. Mais
on n’aurait pu réussir la reconversion et lancer une nouvelle logique industrielle sans implication territoriale avec
le travail en commun de toutes les parties prenantes ».
Une nouvelle page industrielle s’ouvre donc pour la zone
« mais s’appuie le plus possible sur les savoir-faire acquis
pendant ces 60 années d’extraction de gaz ». De quoi partir
prochainement sereinement dans la région grenobloise
pour y randonner et profiter du temps qui passe ?
www.createursdavenirs.fr - N° 193 - Une démarche d’intérêt général
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
12 - sport
Le Conseil général soutient
l’ambition de la Section
INFRAsTRUCTURE Le projet de remontée dans le Top 14 de la Section Paloise Béarn Pyrénées comprend évidemment l’agrandissement et la modernisation du stade. Le club reçoit un soutien de poids avec le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques qui
confirme son engagement à ses côtés. Retrouvez ci-dessous la réaction du président du club vert et blanc, Bernard Pontneau.
J
e voudrais souligner
le courage de la décision du Conseil
général de s'engager
dès maintenant de
manière forte dans ce
projet d’avenir pour la Section mais aussi pour tout le
Béarn. Il répond à la fois à
l'urgence de lancer la modernisation du stade, et à la
nécessité de s’inscrire dans le
long terme. C'est un engagement qui à la fois confortera
les partenaires privés, au premier rang desquels Total, et
facilitera la mobilisation des
autres collectivités territoriales. C'est une belle preuve
de confiance et une validation de la pertinence de cette
démarche porteurs de retombées pour tout le Béarn.
La confiance mutuelle avec le
Conseil général s'est forgée
au fil des ans, à travers les différents partenariats et notamment au niveau du Prythané,
une structure qui permet à
plusieurs de nos jeunes de se
former pour le haut niveau
tout en poursuivant leurs
études.
Le chantier de modernisation
et d'agrandissement du stade
est l'outil indispensable d'un
projet qui va bien au-delà de
la pratique de ce sport. Un
projet qui donne au rugby les
moyens d'épanouir tout son
potentiel économique et culturel, mais aussi toute sa
capacité à former et à créer
du lien social.
La montée dans le Top 14
déclenchera automatiquement une notoriété décuplée
pour Pau, le Béarn et les
Pyrénées, des retombées économiques directes et indirectes, et apportera un élan
pour la multitude de clubs
qui contribuent à structurer
au quotidien la vie des villes
et des villages.
Le meilleur exemple est
L’objectif est de créer un stade de plus de 17 000 places
Clermont qui bénéficie
aujourd'hui d'une image
exceptionnelle en France et
dans les pays anglo-saxons,
avec la Coupe d'Europe.
Pourtant son potentiel est
moindre que celui de Pau. Sa
zone d'attractivité du public
regroupe 300 000 personnes,
quand ici elle en concerne
400 000 sur le bassin de
l'Adour.
Il ne peut pas y avoir le moindre doute sur la dimension
future du stade. Clermont a
vu trop juste avec 18 000,
GEORGES LABAzéE, PRéSIDEnT DU COnSEIL GénéRAL
DES PyRénéES-ATLAnTIqUES
L
rayonnement supplémentaire pour
le département. Mais c’est également
un outil pour la centaine de clubs
amateurs et donc pour les jeunes qui
pourront profiter de cette structure
qui fonctionnera en continu ».
Au-delà du soutien financier accordé
au club, le Conseil général fait, avec
les clubs d’élite du département, un
travail de sensibilisation des jeunes
collégiens au sport de haut niveau et
à ses valeurs. Chaque année avec le
soutien de l’institution, des centaines
de collégiens se rendent sur des rencontres de premier plan accompa-
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - N°
BERNaRd SOUdaR,
VicE pRÉSidENT dU cONSEiL gÉNÉRaL
sportif, culturel
et économique
Un rayonnement
supplémentaire
e Conseil général fait
preuve de volontarisme
et ne peut pas rester en
retrait par rapport au
rayonnement de ce
grand club porteur d’opérations de
cette ampleur. Je ferai la proposition
à l’exécutif puis à l’Assemblée de participer au financement de ce projet.
Il y a deux façons de le faire : sous
forme de subvention ou sous forme
de prise en charge d’annuités autant
que durera l’emprunt indispensable
à cette opération, ce qui peut être l’affaire d’une génération. C’est un
alors plus de 17 000 à Pau est
un minimum. L'avantage de
ce projet d'agrandissement
est qu'il peut se faire par
tranches successives, mais il
faut l'enclencher au plus vite.
Boucler un budget entre 22
et 23 millions d’euros sur 5 à
6 ans dans la 2ème ville d’Aquitaine, c’est tout à fait faisable.
On ne part pas d’une feuille
blanche, mais on s’appuie sur
l’existant.
En plus, ce grand stade va
permettre de développer un
vrai lieu de rencontre ouvert
à toute une population. Il va
muscler les week-ends d’hiver et de printemps en drainant du public dans un large
rayon. Cela va peser pour l’attractivité de la ville, pour ses
commerces, ses cafés, ses restaurants.
Je rencontre beaucoup de
monde et l’adhésion au projet
est très bonne sur l’ensemble
du Béarn. Même dans les
Hautes-Pyrénées on me dit
qu’on viendra toujours à Pau
pour voir du haut niveau.
C’est la condition pour élargir
le public et je crois qu’elle est
remplie.
Plutôt que de grand stade, je parlerai de grand ensemble comportant 3 volets : le volet sportif bien sûr, le
volet culturel et le volet économique.
Concernant le sportif, ce projet doit permettre au club
phare du Béarn de se structurer et d’évoluer. On touche
là un univers sportif qui inclut le Béarn bien sûr mais qui
va toucher des sportifs de la Bigorre jusqu’au Gers. Et
l’enthousiasme du Comité du Béarn Rugby va dans le
bon sens.
Le deuxième volet est culturel. Le Béarn et la Soule ont
besoin de se retrouver comme l’a montré le succès public de la finale à Bordeaux. Le rugby et la Section Paloise ont cette capacité à nous fédérer.
gnés de leur famille et des éducateurs. Les retours d’expérience sont
très bons. Le Conseil général finance
également le Prytanée où sont hébergés notamment 10 jeunes de la
Section Paloise.
Enfin, le volet économique. Il y a autour du stade des
hectares et des hectares qui doivent permettre de bâtir
un ensemble économique de grande ampleur peut-être
un jour desservi par une bretelle d’autoroute.
Avec le président Georges Labazée, nous avons apprécié le discours des dirigeants du club qui ne veulent
pas tout, tout de suite, mais qui tiennent une parole
responsable à propos d’un projet sur plusieurs années.
193 - www.hebdo-plus.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
L’ACTU DE L’AVIRON BAYONNAIS
GEIQ : bâtisseur de
formations et d’emplois
En partenariat avec Expomedia, le Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification
(GEIQ) Landes et Côte Basque organise ce 15 novembre à la Halle d’Iraty de Biarritz, dans le cadre
du salon Innobat, une nouvelle édition des Jeudis Bleus, ces rendez-vous qui réunissent les
partenaires de l’Aviron Bayonnais Rugby Pro. Présentation du GEIQ BTP avec sa directrice
Ghislaine Lesca.
Comment est né le GEIQ
BTP et quel est son rôle ?
Le GEIQ est né sous l’impulsion du Comité de Bassin
d’Emploi du Seignanx, qui
a mobilisé différents partenaires autour de cette création (organismes professionnels du BTP, chefs
d’entreprises, élus…). Au vu
de la pénurie de maind’œuvre qualifié en 1999, il
semblait opportun d’aider
les entreprises à former en
alternance avec le minimum
de contraintes et faire
connaître les métiers du
BTP auprès du public.
À cette époque, les métiers
étaient très dénigrés et mal
connus.
Le GEIQ met donc en œuvre
pour le compte de ses
entreprises adhérentes des
parcours en alternance
dans les métiers du BTP.
Le GEIQ est l’employeur.
Il décharge ainsi les entreprises adhérentes utilisatrices de toutes les
contraintes administratives
liées au contrat et au parcours de formation. Le salarié alterne des séquences
en centre de formation et en
entreprise pour obtenir une
qualification ou un diplôme
dans les métiers du BTP.
Au-delà de l’avantage pour
l’entreprise d’être déchargée de l’administratif
(recrutement, contrat…),
chaque salarié bénéficie
d’un accompagnement personnalisé pendant son
contrat, le GEIQ faisant ainsi
le lien avec le centre de
formation et l’entreprise.
En 12 ans, le GEIQ s’est
développé pour travailler
sur les deux territoires des
Landes et de la Côte
basque. Aujourd’hui, environ
95 salariés en alternance
comme l’industrie et le
commerce. Les administrateurs du GEIQ ont donc
voulu partager ce savoirfaire en créant un nouveau
GEIQ Interpro. Né en 2011,
il propose les mêmes
services que le GEIQ BTP,
mais dans de nouveaux secteurs tels que l’industrie, le
commerce, les services…
Aujourd’hui ce GEIQ compte
une trentaine d’entreprises
adhérentes et 26 salariés en
alternance (chaudronnier,
soudeur, technicien de
maintenance, animateur
qualité, serveur, vendeur…).
Le taux d’obtention de la qualification des salariés du GEIQ BTP est chaque
année supérieur à 85 %
sont en parcours auprès de
plus de 140 entreprises
adhérentes tous secteurs
confondus. Ce sont 7 salariés permanents sur la
structure qui permettent
ce travail.
Quels sont les résultats du
GEIQ BTP en matière d’insertion et de qualification ?
Une étude montre, sur
10 ans, que plus de 86 % des
salariés sont toujours en
emploi. Chaque année, le
taux d’obtention de la qualification ne descend pas en
dessous des 85 % et plus de
70 % travaillent dans les
métiers du BTP. Par ailleurs, en moyenne, toujours
sur 10 ans, 60 % restent
dans les entreprises utilisatrices.
« Des parallèles
avec le centre
de formation
de l’Aviron »
Le GEIQ s’est récemment
doté d’une branche interprofessionnelle. Pourquoi ?
Dans le cadre d’une étude,
le Comité de Bassin d’Emploi du Seignanx a pu déceler une forte demande de
formation dans d’autres
secteurs d’activités en
pénurie de main-d’œuvre,
Comment le GEIQ est-il
devenu partenaire de
l’Aviron Bayonnais ?
Nous sommes devenus partenaires de l’Aviron de façon
tout à fait naturelle. En effet,
je soutiens à titre personnel
le club depuis plus de
10 ans et j’ai développé mon
réseau d’entreprises adhérentes par ce biais. De plus,
nous avons pu faire des
parallèles avec le centre de
formation de l’Aviron. Notre
partenariat a d’ailleurs
débuté comme cela !
Pourquoi le GEIQ organiset-il le Jeudi Bleu du
15 novembredans le cadre
du salon Innobat à la Halle
d’Iraty ?
Organiser un Jeudi Bleu à
Innobat, c’est l’occasion
pour nous de rencontrer
« les spécialistes » du
bâtiment, de fidéliser nos
adhérents et de sensibiliser
de nouvelles entreprises à
nos missions.
Expomedia,
côté salons
Fondée en 1997 par David
Amstutz et Marianne Lebrun,
ses gérants actuels, la société
Expomedia est spécialisée dans
l’organisation de salons. « Nous
organisons aujourd’hui 6 à
7 salons par an sur les thématiques de l’habitat, de l’immobilier, de la décoration, de la maison bois, du jardin, des
antiquités et de l’art contemporain, de la construction et de
l’automobile », précise
Marianne Lebrun.
Ces salons sont organisés
majoritairement à la Halle
d’Iraty, le parc des expositions
de Biarritz.
Expomedia compte aujourd’hui
8 collaborateurs permanents et
a dégagé en 2011 un chiffre
d’affaires de plus de 1,6 million
d’euros.
La société a par ailleurs développé ses activités à l’international grâce à son rôle d’agent
d’organisateurs étrangers.
Expomedia contacte ainsi des
entreprises françaises qui ont
des démarches à l’export et
travaille pour le parc des
expositions de Bilbao et pour
des organisateurs en Arabie
Saoudite, en Inde et en Turquie.
« Nous nous sommes rapprochés de l’Aviron Bayonnais pour
plusieurs raisons, détaille
Marianne Lebrun. Tout d’abord
l’équipe en charge des partenariats est très active et
dynamique. Par ailleurs le
secteur du BTP est fortement
représenté au sein des partenaires du club. Il y avait donc
une logique à monter une
opération au sein du salon Innobat. Le principe des Jeudi Bleus
est en totale adéquation avec le
principe des salons : réunir des
entreprises autour d’une
thématique. Les intervenants
de la soirée du 15 novembre
sont à la fois des exposants et
des visiteurs du salon appartenant au secteur du BTP. »
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
14 - agenda
GerS
biGorre
Le 16 Novembre
Rencontre avec
Jean-Marc Rouillan
librairie Les Petits Papiers
à Auch
Jean-Marc Rouillan et son
dernier livre,
« Autobiographie du dehors »
Entrée libre
Les 17 et 18 novembre
Salon du Mariage
après le succès de la première édition et ses 2 000
visiteurs, retrouvez près de
50 exposants professionnels à la salle des fêtes de
Lourdes. Ouvert le samedi
de 10h à 20h et le dimanche de 10h à 19h.
Défilé, show coiffure et
toutes les nouveautés
seront à découvrir à la
Salle des fêtes de Lourdes
Le 17 novembre
Rash Ishmel
Mac Anuff - Monkey tree
à La Fenière à Pavie à 22h
Soirée Reggae
Tarif : 10€
Le 17 Novembre
Emel Mathlouthi
Le Cri’Art à Auch à 21h
Concert Electro/Oriental
12€ / 10€
Le 21 Novembre
Autisme, les enjeux
Salle des Cordeliers à Auch
de 8h à 18h
Colloque Autisme Gers.
Entrée 15€
Inscriptions (obligatoires)
au 05 62 62 67 02
Le 25 novembre
L’Avare
théâtre classique
salle Pierre de Montesquiou
à Condom
Par la Cie La Part manquante
Tarifs de 5€ à 12€ / Tarif
réduit
30 novembre
Tremplin ADDA 32
Le Cri’Art à Auch à 21h
The Goo-Skull SodaAinamaty
Concert (indie-pop-rocktrip rock)
Entrée gratuite
Le 18 novembre
Bagnères de Bigorre
Sélection régionale
canoë-kayak
l'Amicale Laïque CanoëKayak de Bagnères et le
CDCK65 organisent un
sélectif régional slalom
sur le stade d'eaux vives
« Forgues Adisson »
Le 21 novembre
Semaine de la solidarité
internationale
atelier cuisine du monde,
jeux, animations, présentation et échanges de
projets entre jeunes en
partance… À partir de
14h - Foyer En’Vies
à Tarbes
Le 24 novembre
Carte Blanche
aux Nezbulleuses
partons à la découverte
des albums de Philippe
Corentin, pour un voyage
dans son imaginaire coloré
et plein d’humour.
« Incorrigible Corentin »
à 10h30 Bibliothèque
Nelson Mandela à Tarbes
Entrée libre Informations
au 05 62 37 99 20
Le 28 novembre
Noël russe avec
les ballets Moroshka
de Saint Petersbourg
15h - Parc des Expositions, à Tarbes
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - N°
payS
baSque
Le 15 novembre
« Une envie de tuer sur
le bout de la langue »
théâtre le 15 novembre
à 20h30
à la Gare du Midi
à Biarritz
05 59 24 90 27
Le 16 novembre
« Ensemble
et séparément »
comédie de boulevard avec
Jean Piat et Marthe Villalonga
à 20h30
à la Gare du Midi
à Biarritz
www.entractes-organisations.com
Les 15 et 16 novembre
« Demain je ne sais
plus rien »
un road movie dans
un mètre cube !
à 20h30
au Théâtre de Bayonne
www.snbsa.fr
Le 17 novembre
Hockey sur glace
Anglet-Mont Blanc
(10e journée de Division 1)
à la patinoire de La Barre
à Anglet à 20h30
www.anglethormadi.fr
Le 20 novembre
Hockey sur glace
Anglet-Mont Blanc
Anglet-Français Volants
(8èmes de finale de la Coupe
de France)
à la patinoire de La Barre
à Anglet
à 20h30
www.anglethormadi.fr
bearn
Le 18 novembre
La féminine
course des femmes
à 11h - 6 km en centre
ville de Pau
Départ place clemenceau
www.lafemininedepau.fr
Le 22 novembre
Daguerre en concert
dans le cadre du festival
6415 à la MJC de Mourenx
Mélange de rock et
de poésie - à 21h
Les 22 novembre
et 23 novembre
Le Malade Imaginaire
par le théâtre
de l’Echiquier
Au théâtre Saint Louis
Tél. 05 59 27 27 08
Le 30 novembre
Tablao Flamenco
avec Lurentz Bermudez,
La Nati (danse), Philippe
Noguera (guitare) et
Mariano Zamora (chant)
Au Show Case à 21h
Tél. 06 80 61 54 47
Le 1er et 2 décembre
8ème édition
du Festijouer
festival du jeu, des jouets
et des joueurs
à la MJC du Lau
par les Francas de Pau
Tél. 05 59 90 32 50
Jusqu’au 14 janvier 2013
Pau Art Déco
exposition au Musée
des Beaux Arts de Pau
cOUp dE cOEUR
Foire des Hobbies,
38ème édition
des passionnés
Allouer un peu de son temps à sa passion est devenue l’activité préférée des Français, la Bigorre
n’y échappe pas. Pour preuve le succès renouvelé
après 38 ans d’existence de la foire des Hobbies à
Tarbes où l’on attend cette année près de 10 000
visiteurs. L’éclectisme est le mot d’ordre de cette
manifestation dont les exposants proposent des
activités allant du collectionneur au maquettiste, de
la présentation animalière aux animaux exotiques
sculptés en pâte polymère, en passant par les timbres et pièces de monnaie, les trains et réseaux
ferroviaires, les avions, les maisons de poupées,
jeux vidéos, bandes dessinés…Avec 130 exposants dont 22% sont nouveaux en 2012, la grande
parade des hobbies est assurée pour 2 jours. Exceptionnel cette année, le village médiéval avec la
troupe des Chevaliers et gentes dames
d’Occitanie venue du Tarn pour animer la foire par
des joutes et tournois de chevaliers. Costumes
médiévaux et chevaux endiablés feront le clou du
spectacle. A ne pas manquer ! Les 17 et 18 novembre de 10h à 19h.
sexion d’Assaut
en concert à Pau
Depuis 2010 et la sortie du désormais classique
« L’école des Points Vitaux », les sept mc’s de la
sexion sont déchaînés !
Un seul mot d’ordre, des tubes ! Que ce soit pour
leur compte (« Désolé », « Wati By Night », « Paris
Va Bien », « Qui t’a Dit »…) ou pour celui des autres
(Dj Abdel, Raï n’B, Sniper, Selah Sue), ils occupent les
ondes radio sans cesse depuis plus de deux ans.
Coté concerts, c’est la même chose, que ce soit
dans des MJC de quartier ou dans le cadre d’une
tournée des Zéniths, la Sexion occupe le terrain
comme un homme politique en campagne !
Le résultat : une notoriété qui ne cesse de croitre
tout en restant très crédible auprès du noyau rap,
la recette du succès ! Avec l’Apogée, ils passent à
la vitesse supérieure : disque d’or en une semaine,
platine en trois semaines. Porté par le tube dédié
aux mamans « Avant qu’elle parte », le phénomène
Sexion n’est pas prêt de s’arrêter : pour preuve,
c’est le seul groupe de hip hop français à remplir
Bercy depuis NTM.
Rendez-vous au Zénith de Pau le vendredi 23
novembre 2012 à 20h30 pour un concert
historique.
193 - www.hebdo-plus.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
LES bONS
cONSEILS D’hUbErT L’ExpErT
Hubert,
expert
mandaté par
Pacs : laissez-vous
guider par votre notaire
REPAR'ACTEURS
JE RÉPARE ET çA REPART !
Le Pacte civil de solidarité
(PACS) est un contrat
conclu entre deux partenaires qui souhaitent
organiser leur vie commune. Si la fiscalité des
couples pacsés est désormais alignée sur celle des
époux mariés, leurs droits
demeurent inégaux. La situation est surtout très différente en matière
de succession et d’héritage. Ce qu’il faut retenir, c’est que les partenaires
pacsés ne sont pas héritiers l’un de l’autre. Pour que l’un des deux puisse
recueillir une partie des biens du défunt, il est indispensable d’établir un
testament, chaque partenaire devant naturellement en rédiger un en
faveur de l’autre.
Du 17 au 24 novembre 2012
C
ordonniers, réparateurs d'électroménager, couturiers, bijoutiers… autant de métiers qui vous offrent
la possibilité de conserver vos objets auxquels vous
tenez et de leur offrir une seconde vie.
Les artisans sont des acteurs de la réduction des déchets,
leur savoir-faire nous permet de revenir à un mode de
consommation plus raisonnable « Réparez au lieu de
jetez ! » et d'être à notre tour acteur de la réduction des déchets.
Profitez de la semaine de réduction des déchets, pour bénéficier des offres faites par vos artisans locaux.
Vous les reconnaîtrez grâce au visuel de l'opération (cicontre) apposé sur leur vitrine.
Et demandez l'annuaire de vos artisans dans votre déchetterie, ou téléchargez-le sur le site internet du SMTD.
Cette opération est d'une ampleur départementale. Elle a
pour objectif de vous faire (re)découvrir les métiers de la
réparation, pour donner une seconde vie à vos objets et éviter de faire un déchet.
Le Syndicat Mixte de Traitement des Déchets (SMTD) est
partenaire de l'opération, aux côtés de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, du Conseil général et des autres collectivités publiques du département. Le SMTD réalise cette
action de promotion des métiers de la réparation et du
réemploi dans le cadre de son Programme local de réduction des déchets, dont l'objectif final est de diminuer de 7 %
la production des déchets.
SMTD 05 59 98 58 32
www.smtd.info
Le saviez-vous ?
Depuis le 20 août dernier, les notaires peuvent enregistrer les Pacs. Ils
peuvent donc recueillir et enregistrer la déclaration conjointe de conclusion du pacte en même temps que la convention et adresser l’ensemble
des avis aux officiers d’état civil.
Juriste spécialiste du droit du patrimoine et de la fiscalité, le notaire
vous aide à réaliser vos projets. Consultez www.notaires.fr pour
trouver les coordonnées de celui qui est le plus proche de chez vous.
AU SECOURS, MA MAISON BRÛLE !! J'APPELLE QUI ??? LE 05 59……
VOTRE AGENT GÉNÉRAL D'ASSURANCES.
LA GESTION DES SINISTRES, C’EST SON MÉTIER.
En pratique, si vous êtes victime d’un sinistre, voici humaine, ce qui est toujours appréciable lors de ces
les conseils de la Chambre professionnelle des situations difficiles.
Agents Généraux de Pau et du Béarn :
L'après sinistre : c'est le moment de faire le point
avec
votre Agent Général d'assurance. Il est toujours
La déclaration : quel que soit le sinistre auquel
vous êtes confronté, appelez votre agent général, il intéressant de faire un feed back sur votre percepvous aidera à compléter la déclaration. Il vous expli- tion de l’événement et son professionnalisme.
quera le déroulement de la procédure et vous rasN’oubliez pas : c'est, malheureusement toujours
surera.
Une déclaration bien faite, c’est l’assurance d’un lorsqu’on est confronté à un sinistre que l’on se rend
traitement rapide de votre dossier dans la majorité compte de la qualité de son assurance. Prenez le
des cas, donc si vous avez des doutes, faites vous temps de faire le point sur les garanties de votre
contrat d'assurances avec un vrai professionnel de
aider.
l’assurance : votre agent général d'assurances.
Votre Agent Général d’Assurance, c'est la proximité
et la réactivité. C'est l'interlocuteur unique pour La gestion, le suivi : chaque point Conseil a un
gérer votre sinistre. Il assure l'interface entre vous, service Sinistre. Votre Agent Général d'assurances
est tenu régulièrement informé de l'avancée de votre
l'assuré, et la compagnie qu’il représente.
dossier et s'en occupe. Il va tout mettre en œuvre
Vous êtes son client et c'est dans ces moments-là pour une évolution rapide. N’hésitez pas à l'appeler,
qu'il va montrer sa plus-value et la qualité de ses il sera toujours joignable. Votre Agent Général vous
services.
assure un suivi personnalisé assorti d’une relation
Chambre professionnelle des Agents Généraux
de Pau et du Béarn
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE
PAGE
SUIVANTE
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
16 - vision+
Le nouveau site Web
l’Hebdo+ est arrivé!
www.HEBdO-pLUS.fR Entre la selection des 10 informations du jour que vous
pouvez recevoir gratuitement sur votre mail et de nombreux renseignements pratiques,
le nouveau site Internet de l’Hebdo+ saura vous séduire.
Inscrivez-vous
aux 10 infos
du jour
Pour recevoir tous les
matins la selection des
10 informations les plus
importantes du territoire,
inscrivez-vous aux
« 10 infos du jour ».
Ne tardez pas, c’est gratuit !
Pour en savoir plus, cliquez sur www.hebdo-plus.fr
C
omme vous le
savez, l’Hebdo+
se réinvente régulièrement… Un
nouveau site web a vu le jour
récemment, afin d’offrir aux
visiteurs toujours plus de
dynamisme et d’actualité. De
nouvelles fonctionnalités, un
nouveau design, une actualité
locale pertinente… un site
web dans l’air du temps !
Outre un graphisme ludique,
ce site Internet offre de nombreuses fonctionnalités. Ainsi,
en renseignant votre adresse,
vous découvrirez les 5 points
de dépôts les plus proches de
chez vous !
Vous n’avez plus qu’à aller
récupérer votre journal dès sa
parution ! Envie de consulter
votre journal sur le net ? À ce
compte-là, vous pourrez télécharger directement la publication.
Zoom sur… l’annuaire
des Professionnels !
Notre annuaire vous permet
de trouver un professionnel
rapidement et près de chez
vous !
Une carte de visite est à disposition du professionnel qui
met en avant ses nouveautés,
ses produits… Il peut la modifier à tout moment pour vous
informer en direct de ses bons
plans !
Après avoir créé votre
compte personnel et indiqué
votre adresse mail, vous
pourrez gérer comme bon
vous semble votre abonnement. Grâce à cette inscription, vous serez au courant
de l’actualité tous les
matins… vous pourrez aussi
recevoir gratuitement la
newsletter, les alertes gratuites, ou être informé de
l’annonce de la sortie du
journal… Accéder à votre
espace personnel est aussi
l’occasion de faire découvrir
l’Hebdo+ à vos amis en les
parrainant, ou encore de
créer votre carte de visite
professionnelle.
À bon entendeur !
NUmÉRiQUE
séduction sur le
net pour Bayonne
Avec 180 000 visiteurs depuis le début de
l’année, dont 80 000 rien que cet été, il est
« le musée le plus fréquenté de Bayonne »
selon l’expression du maire Jean Grenet.
L’Office de Tourisme bénéficie depuis peu
d’un site internet flambant neuf. Si l’ancienne
version enregistrait quelque 150 000
connexions chaque année, la nouvelle, inspirée par les portails des villes voisines, Biarritz
et Anglet, a pour ambition de faire mieux en
séduisant les touristes potentiels de
Bayonne. Le nouveau site affiche une vocation commerciale affirmée, mieux adaptée à
la demande, et sera d’ici la fin de l’année proposé dans des versions anglaise et espagnole. Une ouverture jugée « nécessaire » par
Jean Grenet, notamment pour accompagner
la bonne fréquentation des hôtels de
Bayonne, la ville surfant sur la récente obtention du label « Ville d’art et d’histoire ».
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
LGV : des délais tenus ?
INFRAsTRUCTURE Les prochaines semaines permettront d’y voir plus clair sur
le passage de la LGV. Le tracé définitif sera validé d’ici cette fin d’année.
L
Les élus ont affirmé que le calendrier sera maintenu
Du lundi 12 novembre au dimanche 25 novembre 2012 - N°
a liaison de Montde-Marsan vers
Pau-Tarbes pas
oubliée… Au dernier Comité de pilotage à
Bordeaux du Grand projet
ferroviaire du Sud-Ouest
(GPSO), ses membres se sont
dits rassurés sur l’avenir de la
ligne à grande vitesse (LGV)
de Bordeaux à Hendaye et de
Bordeaux à Toulouse. Le président de la région Aquitaine,
Alain Rousset, et le président
de la région Midi-Pyrénées,
Martin Malvy, ont affirmé
que le calendrier serait maintenu malgré les remises en
cause de plusieurs projets
nationaux.
Pour cela, le tracé définitif
devrait être bouclé d’ici la fin
de l’année, pour pouvoir lancer l’enquête publique en
2013, boucler la déclaration
d’utilité publique en 2014, et
ouvrir le chantier en 2018.
Le préfet de région, Michel
Delpuech, a souhaité que la
concertation sur la liaison
entre Mont-de-Marsan et
Pau-Tarbes soit lancée rapidement. On devrait être fixé
rapidement. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre la création d’une
nouvelle ligne pour la traversée du Pays Basque. Le débat
est toujours chaud entre les
partisans de ce nouveau tracé
répondant aux normes
grande vitesse et ceux qui
pensent qu’un aménagement
de la ligne actuelle suffit.
193 - www.hebdo-plus.fr
CLIQUEZ ICI
RETOURNER AU
SOMMAIRE