Sommaire

Commentaires

Transcription

Sommaire
Le journal non officiel de la MSG Metz
Numéro 14, Juin 2006
Editorial
Dernier numéro de la Gazette
pour cette année 2005/06. Nous
espérons avoir pu satisfaire tout
le monde dans nos colonnes.
Pour ce mois-ci, la part belle
est évidemment donnée au
football et à la Coupe du Monde,
avec un énorme dossier préparé
par Galak et John sur tous les
favoris et tous les groupes de ce
mondial. Beau travail. Sandy a
également pu recueillir quelques
avis féminins sur la question.
Les rubriques habituelles ne
sont pas en reste, avec un
rapide bilan de l’année écoulée,
l’adhésion à l’UNEG, le récit
d’un séjour ERASMUS d’un an
à Metz, les portraits croisés, et
la rubrique un peu plus, qui
nous fait découvrir un facette
cachée de Greg.
J’aimerai terminer en souhaitant
à tous les étudiants une pleine
réussite dans vos examens et
dans vos vies professionnelles.
Aux professeurs, je leur
demanderai
d’être
clément
(sic !).
Et à tous, je vous souhaite, au
nom de Contacts, de bonnes
vacances !
Olivier
Sommaire
Page 1 : Edito
Page 2 : La vie de l’ESM : Un bref bilan de l’année
Page 3 : La vie de l’ESM : UNEG et ERASMUS
Page 4 à 6: Spécial Coupe du Monde : Les Favoris
Page 7-8 : Spécial Coupe du Monde : Groupe par groupe
Pages 9 : Spécial Coupe du Monde : Et les filles ?
Page 10 : La vie de l’ESM : Portraits croisés
Page 11 : Et un peu plus…
Page 12 : Dires et délires…
La vie de l’ESM
Alors voilà, la fin de l’année arrive avec les examens, ce qui ne doit pas réjouir grand monde… Mais ça signifie
aussi que les vacances approchent, plus de cours ni de révisions pendant quelques mois… Certains partiront en
stage, d’autres feront des petits boulots ou iront en vacances et d’autres resteront simplement dans la région, en
espérant que le soleil soit un peu plus au rendez-vous !
La plupart d’entre nous gardera un assez bon souvenir
de cette année, non seulement
du point de vue des cours mais
aussi des affinités qui se sont
créées. C’est vrai qu’on est
assez
mal
partis
entre
« anciens » et « nouveaux »,
mais au fil de l’année les
relations se sont améliorées,
même si bien sûr tout le monde
ne se connaît toujours pas !
Mais en même temps, sur une
promo
d’une
centaine
d’étudiants, il est un peu
difficile de connaître chacun !
En tout cas, le contact est mieux passé et il y a eu
aussi un peu plus de mobilisation lors des différentes
soirées ou manifestations organisées par les projets,
même s’il est vrai que toutes n’ont pas toujours eu le
succès attendu.
Du point de vue des cours, certains ont été légèrement
déçus quant à leurs attentes,
d’autres au contraire ont
beaucoup apprécié cette
année. Mais la plupart d’entre
nous ont tout de même
postulé pour un M2 ici
l’année prochaine, ce qui
prouve que dans l’ensemble,
la majorité des étudiants est
satisfaite !
Donc il ne reste plus qu’à
espérer que tout le monde
réussisse son année et que
ceux qui désirent poursuivre
leurs études soient pris en M2 à Metz ou ailleurs !
Juin 2006
Le site web de musicofolies est en ligne
http://musicofolies.iup.free.fr/
Magali
La vie de l’ESM
Il y a maintenant deux mois, l’AEMI a adhéré à l’Union National des Etudiants en Gestion (UNEG)…
Les 31 mars, 1er avril et 2 avril avaient lieu les Olympiades
de Gestion, évènement annuel réunissant tout le réseau
MSG-France. Organisées cette année à l’IAE de Lyon, des
représentants de chaque MSG de France se sont affrontés
sur le principe d’une simulation de gestion.
L’AEMI y représentait la MSG-Metz et a obtenu une plus
qu’honorable 4ème place !
Cet évènement nous a aussi et surtout donné l’occasion de
rencontrer d’autres associations d’étudiants en MSG, ainsi
que les représentants de l’UNEG. Nous avons donc profité
pour nous rapprocher de ce réseau et pour négocier notre
entrée au sein de l’UNEG ! Chose qui fut faite avant même
notre retour sur Metz…
Mais je me dois à présent de vous présenter l’UNEG, car
vous
devez
sans
doute
vous
demander
ce que ça
peut bien
être…Non ?
Alors
l’UNEG est
né le 14 juin 2003, de la volonté d’associations étudiantes
en gestion de se fédérer en une structure nationale.
Aujourd’hui elle compte 23 membres. 23 associations
étudiantes en gestion de toute la France, de Rennes à
Marseille en passant par Lyon, et bien sûr Paris. Pour info
nos collègues nancéiens en font partis également…
Les objectifs de l’UNEG tiennent en 5 points. Promouvoir
les études en
gestion,
fédérer
les
associations
étudiantes en
gestion,
organiser un
réseau, aider
ses
associations
au quotidien,
former
les
responsables
associatifs.
Se tiennent donc régulièrement des congrès, AG et autres
journées de formation, donnant l’occasion à tous les
acteurs de l’UNEG de se réunirent. Mais les associations
peuvent aussi communiquer entre elle, et s’échanger des
informations,
par
le
biais
de
l’egroup
(uneginfo@yahoogroupe.fr). L’UNEG tient aussi un
journal, « Activ’Gestion ». Reste bien sûr le site Internet :
www.uneg.org …
Le rôle de l’UNEG prend tout son sens actuellement et
depuis le projet LMD. Il a en effet un rôle très important à
jouer auprès des réseaux nationaux MSG et IAE, mais
aussi auprès du Ministère, afin de défendre les intérêts des
étudiants en gestion. Nos intérêts donc…
Arnaud, Président de l’AEMI
L’année scolaire 2005 – 2006 est presque à la fin et mon séjour à Metz où je suis venue le 14 septembre 2005 comme
l’étudiante d’Erasmus, aussi. Maintenant, je peux reconnaître comment le temps passait très vite.
qu’en France. J’étais contente de voir les bâtiments
Pendant cette année j’ai reçu des expériences riches. J’ai
politiques, parce qu’ils ne se trouvent pas au centre et le
pris connaissance avec des étudiants ayant leur nationalité
chemin jusqu’à là-bas prend quand même plus de
différente, j’ai été plusieurs fois invité à
temps.
manger dans les familles françaises. A chaque
Et Bretagne? Elle était vraiment magnifique.
fois le repas était délicieux et la famille était
Toute la semaine j’ai fais les balades différentes
très gentille. Elles m’ont expliqué le caractère
dans la nature parfumée des fleur et de l’océan
de la vie française, leur culture, leurs fêtes,
Atlantique. J’ai découverte de la musique
leur histoire etc. Dès qu’il y avait des
celtique et de Bretagne, du cidre, des crêpes à
vacances j’ai pris mon temps pour voyager.
quelques goûts, du caramel et des autres choses.
J’ai visité deux fois la capitale de la France,
La nature était très riche et le climat aussi.
Paris, Strasbourg, la Bretagne et j’espère que
Pendant le temps passé j’ai visité la Pointe du
je vais encore avoir beaucoup de possibilité de
Raz (le plus l’ouest du continent d’Europe), le
découvrir ce pays connu par vin et par
Cap de la chèvre, deux jolies villes, Quimper et
fromage.
Locronan et aussi des forêts au tour de
A Paris, j’ai visité tout ce que chaque visiteur
Douarnenez, dans lesquels il y a une autre végétation
doit connaître pour dire qu’il connaît bien Paris. Pour cette
qu’en République tchèque.
ville on doit quand même prendre plus de temps si on veut
Après cette semaine je me suis retourné très bronzée. Tout
voir quelque chose, parce que tous les monuments
le monde que j’ai croisé plus tard pensait que j’ai été en
historiques se trouvent loin eux-mêmes.
Afrique et pas en Bretagne. Voyez ce que peut faire une
Par contre Strasbourg c’est pour moi une autre partie.
semaine passée en Bretagne ?
C’est une ville franco-allemande, il y a plus de chaleur,
tout est plus décoré, plus calme, il n’y a pas là-bas
tellement de stress. Quand le visiteur vient à Strasbourg, je
Helena
pense qu’on a plus tôt des sentiments d’être en Allemagne
Pendant 1 mois, l’Allemagne sera le centre du monde. Des centaines de millions de personnes auront les yeux
rivés devant leur téléviseur pour assister au tournoi le plus prestigieux de la planète football. Nous avons recensé
une dizaine de formations qui peuvent prétendre aux plus hautes ambitions.
ARGENTINE
Comme avant chaque phase finale de Coupe du Monde, l’Argentine fait figure de favori aux yeux du
monde entier. La double championne du monde n’est plus aussi reluisante qu’à l’époque du Grand
Maradona, mais on peut toujours compter sur l’orgueil des Argentins pour réaliser un beau parcours. La
qualification n’est tout de même pas acquise car ils vont devoir se sortir du redoutable groupe C, le
groupe de la « mort ».
La star de l’équipe : Juan Roman Les joueurs à suivre : Javier Mascherano, Lionel Messi,
Riquelme
Juan Pablo Sorin, Carlos Tevez
Les grands absents : Walter Samuel, Juan Sebastián
Verón, Javier Zanetti
ALLEMAGNE
Pays organisateur et donc logiquement favori car jouant à domicile et soutenu par des millions de fans,
les Allemands n’affichent cependant pas une sérénité à toute épreuve. La bande à Klinsmann a connu
quelques remous ces derniers temps et les résultats ne sont pas à la hauteur des ambitions. Néanmoins,
comme à chaque fois, il faudra compter sur eux car, en compétition, ils s’avèrent être de redoutables
adversaires.
La star de l’équipe : Michael Ballack Les joueurs à suivre : Miroslav Klose, Phillip Lahm,
Lukas Podolski, Bastian Schweinsteiger
Les grands absents : Sebastian Deisler, Fabian Ernst,
Mehmet Scholl
ANGLETERRE
Souvent favori mais souvent sorti au stade des quarts de finale, voilà en gros un bon résumé de cette
équipe qui fait autant rêver qu’elle ne déçoit. Après une liste des 23 quelque peu surprenante, l’équipe
d’Angleterre se présente sur les terres allemandes avec un effectif miné par les blessures mais qui, selon
les spécialistes, est une des meilleures cuvées qu’a connue le Royaume. Autour de leur capitaine glamour,
David Beckham, les Anglais auront à cœur de faire un beau parcours pour la dernière de Sven Goran
Eriksson à la tête de la sélection.
Les joueurs à suivre : Steven Gerrard, Frank Lampard,
La star de l’équipe :
David Beckham
Wayne Rooney, Theo Walcott
Les grands absents : Darren Bent, Jermaine Defoe
ESPAGNE
En ma qualité d’envoyé spécial, l’objectivité était de mise mais lorsqu’on me demande de parler de l’équipe
d’Espagne, mon cœur s’affole et les mots se bousculent. La « Selección », emmené par le charismatique et
légendaire capitaine Raúl, compte sur des valeurs sûres et a trouvé un certain équilibre pour aspirer aux plus
grandes choses. Savant mélange d’expérience et de jeunesse, cette équipe a toujours buté au stade des quarts
de finale, à l’instar des Anglais, mais la pression attribuée aux favoris peut bénéficier, cette année, aux
Espagnols qui sont considérés comme des outsiders de luxe. Gare au réveil de la bête blessé ! VIVA
ESPAÑA !!!!
La star de l’équipe : Raúl
Les joueurs à suivre : Iker Casillas, Fernando Torrres,
González Blanco
Sergio Ramos, David Villa
Les grands absents : Rubén Baraja, Fernando
Morientes, Juan Carlos Valerón
FRANCE
Depuis l’an 2000, les « Bleus » ont plus déçu que réjoui. En effet, emmené par un Zinedine Zidane à l’aube
de sa retraite, l’équipe de France alimente les rêves les plus fous comme celui de remporter la Coupe du
Monde mais le scepticisme est de mise du fait des résultats en dents de scie. Néanmoins, l’équipe est solide et
bâtie autour des Anciens qui feront tout pour amener leur expérience et conduire les Bleus vers la victoire.
La star de l’équipe : Zinedine Les joueurs à suivre : Fabien Barthez, Thierry Henry,
Zidane
Florent Malouda, Franck Ribéry
Les grands absents : Nicolas Anelka, Ludovic Giuly,
Johan Micoud, Robert Pires
PORTUGAL
Les Portugais, emmené par Luis Figo, auront à cœur de faire oublier leur déconvenue du Championnat
d’Europe des Nations joué à domicile. Et les atouts ne manquent pas au sein de cette équipe relativement
offensive où seule la défense soulève des interrogations. Mais la virtuosité de ces « Brésiliens » du vieux
continent peut enflammer les travées des stades allemands.
La star de l’équipe : Luis Figo
Les joueurs à suivre : Cristiano Ronaldo, Deco, Pedro
Miguel Pauleta, Simão
Les grands absents : Ricardo Quaresma, Rui Costa, Vítor
Baía
REPUBLIQUE TCHEQUE
Il y a encore 15 ans, cette nation n’existait pas. Pourtant, elle semble n’avoir jamais pâti de la scission
avec la Slovaquie, devenant même au cours des dernières années une référence du football européen.
Mais hormis l’Euro 96 où cette formation alors en devenir avait atteint la finale, il lui manque un tournoi
de référence. Ce mondial représente la dernière chance d’une génération qui verra très bientôt de
nombreux cadres prendre leur retraite internationale.
La star de l’équipe : Pavel
Les joueurs à suivre : Milan Baros, Petr Cech, Jan
Nedved
Koller, Tomas Rosicky
Les grands absents : René Bolf, Vladimir Smicer
BRESIL
Faisant figure de grandissime favori pour la majorité des observateurs mondiaux, on voit mal comment le
titre pourrait leur échapper. Basé autour d’un carré magique faisant pâlir toutes les défenses du monde,
les astres brésiliens ne peuvent faillir que par excès de confiance. Mais cela paraît tout de même difficile
tant leur maîtrise technique et physique est au-dessus de la plupart des autres équipes.
La star de l’équipe : Ronaldinho
Les joueurs à suivre : Kaká, Roberto Carlos, Robinho,
Ronaldo
Les grands absents : Edmílson, Júlio Baptista, Roque
Júnior
ITALIE
Sans posséder un style de jeu spectaculaire, l’Italie est cependant toujours compétitrice dans les grands
événements. Avant une élimination discutable en 2002, l’Italie n’a été vaincue qu’aux tirs aux buts lors des
trois éditions précédentes. Sous la houlette de Marcello Lippi, qui a hissé la Juventus sur le toit du monde
dans les années 90, cette formation homogène a été revigorée par le retour du romain Francesco Totti après
une sérieuse blessure. Espérons pour la Squadra Azzurra qu’il saura devenir sur le terrain le leader tant
attendu depuis la retraite internationale du légendaire Paolo Maldini.
La star de l’équipe : Francesco Totti
Les joueurs à suivre : Gianluigi Buffon, Mauro
Camoranesi, Andrea Pirlo, Luca Toni
Les grands absents : Antonio Cassano, Paolo Maldini,
Francesco Toldo
PAYS-BAS
Dans l’histoire des Coupes du Monde, il n’y a sans doute pas plus maudits que les néerlandais. Le jeu
souvent léché et chatoyant des Oranges ne leur a jamais permis de remporter une seule fois le trophée d’or
massif aux 18 carats. Pour cette édition, la légende vivante Marco Van Basten a procédé à des choix
discutables, se privant de joueurs cadres et faisant confiance à des jeunes pousses qui ont explosé à l’échelle
continentale sous les couleurs de l’Ajax, du PSV ou de l’AZ’67. A eux de lui donner raison.
La star de l’équipe : Ruud Van Les joueurs à suivre : Dirk Kuijt, Arjen Robben, Wesley
Nistelrooy
Sneijder, Rafael Van der Vaart
Les grands absents : Edgar Davids, Klaus Jan Huntelaar,
Roy Makaay
Toutes les infos de la Coupe du Monde sur
http://www.fifaworldcup.com
Et dès mercredi, un article sur notre blog de notre envoyé spécial à Frankfurt
Bien entendu, il y aura toujours des surprises, et des outsiders viendront mettent leur grain de sel dans cette lutte
au titre suprême. Voici groupe par groupe notre point de vue sur chaque équipe. Pour rappel, les deux premiers
de chaque groupe se qualifient pour les huitièmes de finale.
GROUPE
: Allemagne, Costa Rica, Equateur,
Pologne
L’Allemagne semble grandissime favorite dans un
groupe sur mesure pour elle. La Pologne aura à cœur
de se racheter de son piètre mondial 2002 et paraît en
mesure de tirer son épingle du jeu. A elle de bien
négocier son premier match contre l’Equateur qui est
un peu l’inconnue du groupe. Mais ses footballeurs
ont la grinta sud-américaine et donneront sans doute
du fil à retordre à leurs adversaires. Quant aux Ticos
du Costa Rica, ils ont réussi de belles campagnes à
chacune de leur participation. Ils peuvent encore
créer la surprise.
GROUPE
: Angleterre, Paraguay, Suède,
Trinité-et-Tobago
Trinité-et-Tobago repose ses espoirs sur ses deux
gloires vieillissantes Dwight Yorke et Russell Latapy.
Ca risque de faire léger pour cette nation qui va se
frotter à du lourd. Car l’Angleterre n’est pas seule au
monde dans ce groupe. Le Paraguay est toujours un
adversaire coriace et n’a pas d’ambition moindre que
de faire aussi bien que lors des deux éditions
précédentes où il avait atteint les huitièmes. Quant à
la Suède, elle possède tous les atouts pour faire
trembler les plus gros, pour peu qu’Ibrahimovic,
Larsson ou Ljungberg arrivent à leur meilleur niveau.
Sinon, ce sera aux jeunes de dévoiler tout leur
potentiel comme le défenseur Karl Svensson, le
meneur de jeu Kim Kallstrom ou le buteur Johan
Elmander.
: Argentine, Côte d’Ivoire, Pays-Bas,
GROUPE
Serbie-Monténégro
Attention à la casse. Des têtes peuvent tomber dans ce
groupe de la mort. L’Argentine et les Pays-Bas n’ont
pas été protégés par le tirage au sort ! Ils vont avoir à
faire à de sérieux clients. La Côté d’Ivoire est
certainement la plus belle formation africaine (avec
le Cameroun, qu’elle a éliminé en qualifications). Les
gamins de l’ASEC Abidjan jouent maintenant dans les
plus grands clubs européens tels Eboué, Kolo Touré
ou Zokora. Ajoutez à ça une attaque détonante
(Drogba, Aruna, Arouna Koné, Kalou) et un
entraîneur aguerri (Henri Michel) et vous avez tous
les ingrédients pour faire beaucoup de mal. Et que
dire de la Serbie-Monténégro, qui s’est qualifié
devant l’Espagne en encaissant qu’un seul but dans
toute la phase éliminatoire ? Définitivement, le
groupe pour lequel les bookmakers s’arracheront les
cheveux.
GROUPE
: Angola, Iran, Mexique, Portugal
Deux nations semblent largement au-dessus du lot. Il
s’agit du Mexique et du Portugal, qui de plus, ne
s’affronteront que lors du dernier match de la
première phase. A moins d’un accident, on ne voit pas
ce qui empêchera ces deux nations d’accéder aux
huitièmes de finale. Avec seulement 5 joueurs
évoluant à l’étranger (4 en Allemagne), les Iraniens
ne semblent pas très expérimentés, pas plus que les
Angolais, dont la majorité des joueurs évolue en
seconde division portugaise. Parlons plutôt du
Mexique qui, même en l’absence de Cuauhtemoc
Blanco, nous semble très fort. Son championnat,
sous-estimé, est d’un niveau remarquable et la Tri
(surnom de la sélection nationale) est en constante
progression depuis une quinzaine d’années,
atteignant les demi-finales de la Coupe des
Confédérations en 2005. Le Mexique peut voir haut,
même si, dès le second tour, un programme dantesque
l’attend.
GROUPE
: Etats-Unis, Ghana, Italie, République
Tchèque
Les deux ténors européens sont les grandissimes
favoris de ce groupe, pourtant plus piègeux qu’il n’y
paraît. L’Italie, qui a souvent du mal à démarrer les
grandes compétitions, ne devra pas tarder à trouver
la bonne carburation. Car la Black Star (le Ghana),
bien qu’inexpérimenté à ce niveau, possède de sérieux
atouts à l’image de son milieu Appiah – Essien –
Muntari. Quant aux Boys, jouant pour la plupart en
Major League Soccer, ils ont bénéficié d’un
calendrier sur-mesure leur permettant une
préparation optimale pour cette échéance estivale. En
2002, ils avaient atteint les quarts de finale toute en
discrétion et il n’est pas interdit de penser qu’ils sont
capables de se tirer des griffes italiennes ou tchèques.
GROUPE
: Australie, Brésil, Croatie, Japon
La Selecão est grandissime favorite, et a été épargnée
par le tirage au sort. Pour le reste, la lutte semble
ouverte même si la Croatie semble au-dessus. En
effet, même si la génération 1994-2000 des Boban,
Suker et consorts fait désormais partie des vestiges du
passé, les Croates ont donné de sérieuses garanties
en s’extirpant sans défaite d’un groupe pourtant
relevé lors des éliminatoires. Leur point faible sera
peut-être l’inexpérience, peu de joueurs évoluant
dans les grands championnats européens. L’Australie
et le Japon font dans ce groupe figure d’outsiders.
Les Socceroos, menés par Kewell, Viduka ou
Bresciano, sont physiquement difficiles à jouer.
Entraînés par le tacticien Guus Hiddink, ils rêvent de
l’exploit d’une qualification pour le second tour. Un
exploit qu’aimerait rééditer le Japon, qui l’avait
réalisé sur ses terres en 2002. Cette fois, c’est Zico
qui est aux manettes et depuis qu’il a pris en main
l’équipe, cette dernière ne cesse de progresser.
Suffisamment pour passer l’obstacle du premier
tour ?
: Corée du Sud, France, Suisse,
GROUPE
Togo
Supporters tricolores, ne comparez pas ce groupe à
celui qui nous opposait au Sénégal, à l’Uruguay et au
Danemark en 2002. Autant lors de la Coupe du
Monde asiatique, notre groupe était le piège par
excellence, autant ici, il faudrait titulariser Landreau
et Coupet en attaque pour ne pas passer. Le Togo est
arrivé ici par miracle et ne pas perdre leurs trois
matches serait déjà un exploit pour eux. Alors il est
vrai que la Suisse n’a peut-être jamais été aussi forte.
Elle arrive en Allemagne en pleine possession de ses
moyens et avec quasiment tous ses joueurs cadres.
Nous ne les avons pas battu en éliminatoires et ils
peuvent très bien nous réserver une mauvaise
surprise. Quid de la Corée ? C’est l’inconnue du
groupe. Bien moins forte qu’en 2002, elle a toutefois
quelques joueurs rapide et techniques comme les deux
anciens du PSV Eindhoven aujourd’hui en
Angleterre, Park Ji-Sung et Lee Young-Pyo. Mais très
honnêtement, tous les espoirs sont permis pour la
France, qui en cas de qualification, ne tombera pas
sur un ogre en huitièmes. C’est sur que si on ne passe
pas, Domenech sera à lyncher sur la place publique,
mais ce ne sera pas de notre ressort.
GROUPE
: Arabie Saoudite, Espagne,
Tunisie, Ukraine
Nous nous permettons de reléguer les Saoudiens au
rang de punching-ball tellement ils semblent en
dessous du lot. Individuellement, leur niveau n’est pas
international, et au sein de l’équipe, c’est clash sur
clash. Nous leur mettons donc une cote très faible
dans ce groupe que devrait théoriquement dominer
l’Espagne. Théoriquement car dans les grandes
compétitions, l’Espagne est rarement au rendez-vous.
Et si leur premier match face aux Ukrainiens tourne
mal, ils pourraient être en mauvaise posture. Car la
cuvée Dynamo Kiev 1999, emmenée par Andriy
Shevchenko, a enfin réussi à conduire son pays en
phase finale d’un grand tournoi, même si l’Ukraine
ne l’aborde pas dans les meilleures conditions, la
faute à de nombreux pépins physiques. Et ainsi, rien
n’interdit de croire en la surprise tunisienne. Même si
son jeu est stéréotypé et très ennuyeux, elle est
capable d’aller chercher un résultat sur un éclair de
Santos ou Jaziri.
Dossier réalisé par John & Galak
Retrouvez Contacts sur la toile
http://projetcontacts.free.fr
¾ L’avis de quelques filles de la promo sur la coupe
du monde 2006 :
« Pas de commentaires particuliers, je ne regarde que la
finale. Cela n’a aucun impact sur mon mari. »
« C’est bien pour l’ambiance, surtout quand ça se passe en
France. »
« C’est bien pour l’ambiance surtout quand la France
gagne. »
« C’est un événement sympa, à regarder entre potes, en
famille… En particulier les matchs intéressants, comme la
France, le Brésil, etc.… »
« C’est un événement trop médiatisé, où le fric coule à
flots. »
« Je ne m’y intéresse pas en particulier, je ne regarde que
la finale. »
« Mon mari n’aime pas le foot ! »
« C’est la seule fois où je regarde le foot… je peux bien
faire un effort pour la Coupe du Monde ! C’est un bel
événement. Mon copain n’est pas trop porté foot, donc pas
d’incidence. »
« Je regarde uniquement les matchs où la France joue. »
« Ca fait chier, car je n’aime pas le foot. Je hais le foot car
ce n’est plus un sport, c’est que des histoires de transferts,
de fric. Quand je vois les supporters, je les trouve
débiles. »
¾ Comme la Coupe du Monde 2006 se déroule en
Allemagne, j’ai décidé d’interroger Katharina Bost,
élève étrangère originaire de Saarlouis, pour savoir
comment elle vit cet événement.
Que penses tu de la coupe du monde ?
« Je ne regarde pas trop le foot, je ne vais regarder que les
matchs où l’Allemagne va jouer. C’est une bonne chose
qu’elle ait lieu ici, car ça va faire du bien à l’économie et
au tourisme. »
Y a t il des choses particulières en Allemagne pour cette
coupe du monde ?
« C’est la folie en Allemagne. Par exemple, chez ALDI, on
peut acheter des bouteilles en formes de ballon, des
chocolats en forme de ballon de foot rangés dans une boite
en forme de stade, etc.…
Dans toutes les publicités, on voit les initiales WM,
WeltMeisterSchaft, ce qui signifie Coupe du monde. Et
l’on peut acheter du pain WM, des saucisses WM, le WM
burger au Mc Donald.
Aussi, une enseigne de magasin d’électroménager propose
diverses réductions sur toute la période de la coupe du
monde, et si l’Allemagne arrive en quart de finale, les
réductions seront énormes…
Propos recueillis par Sandy
¾ Les 10 Commandements de es femmes, petites amies, fiancées, mères, soeurs, filles etc.…
Ces règles doivent être apprise avant la Coupe du Monde.
1. Du 9 juin au 9 juillet, vous devrez lire
les pages sports des journaux afin d'être
au courant de ce qui se passe et ainsi
être en mesure de vous joindre
intelligemment à une conversation. Si
ce n'est le cas, vous seriez totalement
ignorée.
2. Pendant la Coupe du Monde, la
télévision appartient à votre homme (ou
du moins celle qui dispose du plus
grand écran) tout le temps sans
exception. N'essayez même pas de jeter
un oeil sur la télécommande vous
risqueriez de le perdre (l'œil).
3. Si vous devez passer devant la télé
durant un match, cela l'importe peu, du
moment que vous le faites en rampant
sur le sol et sans le distraire.
4. Pendant les matchs l'homme sera
aveugle à vos gestes, sourd à vos
demandes ou muet si vous désirez une
conversation. Les seules exceptions
seront pour demander une bière ou
quelque chose à manger. Pour le reste,
n'espérez pas qu'il réponde au
téléphone, qu'il aille ouvrir la porte. Ca
n'arrivera pas.
5. Ce serait une bonne idée de votre part
de vous arranger pour qu'il y ait
toujours une douzaine de bières au frigo
ainsi que des snacks en tout genre à
portée de main. Ne tirez pas la tête à ses
amis qui viendraient voir un match. En
échange d'un comportement responsable
de votre part, vous serez autorisées à
regarder la télé de minuit à 6h, sauf en
cas de rediffusion d'un match que
l'homme aurait raté par mégarde.
6. Vous êtes la bienvenue si vous
désirez vous asseoir parmi l'homme et
ses amis afin de regarder un match.
Vous pouvez lui parler pendant la mitemps, au moment du passage des pubs
et uniquement si le score lui va.
7. Dites à vos amies de NE PAS avoir la
moindre fête en rapport avec leurs
gosses ou quoi que ce soit qui
impliquerait la présence de l'homme car
: 1° il n'ira pas 2° il n'ira pas 3° il n'ira
pas
8. Par contre si un de ses amis l'invite
chez lui afin de regarder un match,
notez qu'il y sera en un rien de temps.
9. Les résumés des moments forts des
matchs sont aussi importants que les
matchs eux-mêmes. Ne pensez même
pas à dire des choses du genre "mais tu
as déjà vu ça. Pourquoi on ne
regarderait pas autre chose ensemble ?"
la réponse serait: "merci de vous référer
à la règle n° 2 de cette liste"
10. Finalement, épargnez-lui les
expressions comme "Dieu merci, ça ne
se passe qu'une fois tous les 4 ans".
L'homme est immunisé contre cette
phrase car après ceci, viendra la
Champions League, Le championnat
Anglais, Espagnol, Italien, etc…
Sandy
La vie de l’ESM
On nous l’a maintes fois demandé au cours de cette année. Et pour vous remercier de votre fidélité, chers
lecteurs, voici enfin le portrait croisé d’Arnaud et Olivier. Le chef de Contacts et son prédécesseur, qui a depuis
pris du galon, mettent un point final à cette rubrique (pour cette année seulement !) en nous faisant partager
trois années d’amitié (et plus puisque affinités).
PORTRAIT CHINOIS DE OLIVIER PAR ARNO
PORTRAIT CHINOIS D’ARNO PAR OLIVIER
Si il était...
Si elle était...
Un sobriquet ? Connard
Une ville ? Dublin
Une couleur ? Le grenat
Un plat ? Des carbonara
avec un soupçon de sauce
tomate
Un animal ? Le coq
Une marque ? Google…
and co
Une chaîne TV ? Toutes ou
aucune… c’est un zappeur
fou
Un sport ? Le foot mais
dans les tribunes
Un jeu ? Le sudoku ou les
mots croisés…
Un film ? La Chute
Une star du petit ou du
grand écran ? Nicolas S.
Un chef d’Etat ? « Adi »
Une arme ? Lui-même… il
dévaste tout sur son
passage
Une qualité ? Libéral, mais
un vrai
Un défaut ? Parle anglais
Une mauvaise habitude ?
Fait semblant de t’écouter quand tu lui parles
Un juron ? Gauchiste
Un prof de l’ESM ? M. Roge (prof. de qualité)
Un regret ? La vie de couple ?
Une devise ? « Le feu sacré ! » ou pas…
Un sobriquet ? Armand
Une ville ? Munich et ses
brasseries
Une couleur ? Orange
Un plat ? Pâtes au basilic,
avec une tranche de jambon
Un animal ? SR ; seuls les
vrais savent
Une marque ? Adidas, la
technologie allemande
Une chaîne TV ? Pink TV
Un sport ? Le snooker
Un jeu ? Le Burger King
chez Alain
Un film ? Fight Club, Brad
Pitt torse nu, il adore
Une star du petit ou du grand
écran ? Klint'
Un chef d’Etat ? Il l’est pas
encore, faudra attendre 1 an
Une arme ? Son haleine le
lendemain de soirée avec
William Peel
Une qualité ? Poilu
Un défaut ? Manosexuel
Une mauvaise habitude ?
Fumer alors qu’il a arrêté
Un juron ? Putain, espèce de connard
Un prof de l’ESM ? Stéphane Leymarie, son idole,
son mentor, son modèle,…
Un regret ? Ne pas avoir vu Galak sous les douches
des vestiaires du FCSMB
Une devise ? Rien ne sera jamais plus Nardonesque
que Nardon
Et un peu plus…
Avez-vous déjà entendu parlé du Clown de théâtre ou clown contemporain? Ou eu l’occasion d’assister à une de
ses représentation ? Ouvrez votre esprit !!! C’est un genre très différent …
La première fois qu’on le voit, on ne comprend pas, on se
dit : « qu’est-ce que fait ce pov’mec fringué comme un
clodo, avec un nez rouge, racontant n’importe quoi !!!».
Sorti tout droit du théâtre de rue, le clown est un être à part
entière. L’acteur a donné vie à un
personnage
sensible,
naïf,
imaginatif, en relation directe et
complice avec ceux qui le
regardent. Travail d’improvisation,
c’est dans le bide que le clown
trouve toute son inspiration ! Il
s’agit pour lui de se mettre en
danger pour rebondir et surprendre
son public.
Cet être sincère, attendrissant et
dérisoire, vous fait part de ses
expériences et émotions à travers
ses exploits et ses performances ….
Il intervient sur scène et dans la rue,
il s’invite lors de manifestation institutionnelles, et sur les
lieux de travail.
C’est une prouesse d’acteur basée sur « la recherche de son
propre clown ». Celle-ci fonde l'existence et la qualité du
personnage du clown sur l'implication et l'authenticité de
l'acteur. Elle comporte donc autant une dimension
technique rigoureuse qu'une démarche de développement
personnel de l'acteur.
Il ne s'agit pas d'apprendre à faire le clown, mais plutôt de
découvrir notre propre clown, notre propre façon d'être
clown. Travailler notre clown, c'est mettre en jeu nos
émotions, nos fragilités et nos dimensions cachées en
donnant la vie à un personnage fort, et étonnant. C'est
aussi, cultiver notre présence, notre écoute, notre potentiel
de jeu, de communication et de création,
notre acceptation de soi et de l'autre,
notre sens de l'humour et de la dérision.
Le travail du clown donne lieu à un jeu
d'acteur fondé sur l'improvisation en
contact avec l'instant présent, le concret,
l'imaginaire, le partenaire et le public.
Travailler le clown, c'est mettre en jeu
nos émotions, nos fragilités et nos
dimensions cachées. C'est aussi, cultiver
notre présence, notre écoute, notre
potentiel de jeu, de communication et de
création, notre acceptation de soi et de
l'autre, notre sens de l'humour et de la
dérision.
Le travail du clown donne lieu à un jeu d'acteur fondé sur
l'improvisation en contact avec l'instant présent, le concret,
l'imaginaire, le partenaire et le public.
Amateurs de nouvelles expériences artistique, je vous
convie donc à l’accueillir… n’oubliez pas de lui ouvrir
votre…esprit !
Greg, M1 et membre de la troupe Ch’expire par le nez
Voilà une petite liste d’expositions, recensées par Sandy, qui auront lieu à Metz durant l’été. Ces expositions
vous permettront d’oublier la Coupe du Monde de Football.
AXE-PML : Sculptures de Pierre
Marie Lejeune
Installation
de
cinq
oeuvres
monumentales associant acier, verre et
miroir, de Pierre Marie Lejeune,
jusqu'au 15 août 2006 sur la Place
d'Armes
Commerç'art
Exposition-vente
d'oeuvres
d'art
contemporain, créant un parcours
artistique à travers la ville, jusqu'au 22
juin 2006 en vitrine ou à l'intérieur de
150 commerces du centre-ville
Peindre d'après Nature
Présentation d'oeuvres consacrées aux
thèmes de la nature morte, de la chasse,
des fleurs et des fruits, des tables
servies, des étalages de victuailles,
jusqu'en septembre 2006 aux Musées
de la Cour d'Or
Antipodes
Installations autour de paysages et de
cartes redessinés..., jusqu'au 20 août
2006 au 49 Nord 6 Est - FRAC Lorraine
Dieux de Terre et Paroles de Cendre
Exposition de céramiques et de livresobjets sur des thèmes mythologiques,
réalisés par Annick Perin-Limayrac,
jusqu'au 24 juin 2006 à la
Médiathèque du Pontiffroy
Tapis Floral 2006 : Dédicace au TGVEst Européen
Un tapis floral exceptionnel, conçu et
réalisé par les Services de la Ville, qui
intègre la signature graphique du TGV
et dont les couleurs s'inspirent de celles
retenues par le couturier Christian
Lacroix, du 24 juin au 25 octobre 2006
sur la Place du Général de Gaulle
Horst Haack
Exposition des peintures surréalistes de
l'allemand Horst Haack, jusqu'au 16
juin 2006 à la Galerie Raymond Banas
de la MCL Saint-Marcel
L'Abécédaire du Polar
Exposition de planches plastifiées
"encapsulées", un travail des élèves de
l'École des Beaux-Arts de Metz, les 17
et 18 juin 2006 au Palais de Justice de
Metz
Citations
Vous le plébiscitez depuis deux ans. Alors pour vous, voici enfin une page de citations exclusivement
consacré à Jean-Claude Van Damme !
« Si tu téléphones à une voyante et qu’elle ne décroche pas avant que ça sonne,
raccroches, tu vas te faire arnaquer! »
« Dans les magasins de lingerie, on ne voit pas de calendriers avec des photos de
garage. »
« Alors si tu fais un film sur le Net, tu dois le tourner à l’intérieur du Net, et comprendre
les principes du Net. Le Net est stupide… mais intelligent. »
« Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S’il y a 4
personnes autour de toi et qu’elles te semblent normales, ce n’est pas bon. »
« L’eau c’est quelque chose de concret mais pas concret. Parce que l’eau peut
me nourrir, mais aussi l’eau peut me porter. Parce que l’eau a des lois magiques.
L’eau peut tenir des cargos dans la mer, des milliers de tonnes d’acier. C’est
quelque chose qui a beaucoup de dimensions, l’eau. »
« Entre toi et moi il y a un produit qui s’appelle l’oxygène, alors si je tue
l’oxygène comme sur la lune, tu meurs. »
« Quand je vois un enfant qui est moitié Belge, moitié Viêt-Kong, et qui est
mon enfant, tu vois..., c’est..., c’est..., c’est mon Dieu quoi. »
« Le big-bang théorie d’Einstein, I mean, tu mets une molécule que tu crées,
qu’il n’a pas lui, hein, il a pas la molécule, mais nous on l’a, on veut la garder, tu vois et lui il a cette énergie qui a
fait le big-bang et l’univers a grandi et c'est ça le monde, c’est pas compliqué la vie ! »
Et pour finir, quelques supportrices du Mondial…
On se retrouve en Septembre !
Bonnes Vacances !