Janvier

Commentaires

Transcription

Janvier
Bienvenue
à la nouvelle
année
culturelle !
Janvier
2012
SOMMAIRE
Istikhbar est l’agenda mensuel du
ministère de la Culture. Il comprend les
programmes organisés par les diverses
entités rattachées au ministère de la
Culture (offices, entreprises, théâtres,
musées…).
Editeur :
Ministère de la Culture du gouvernement
de la République Algérienne
Démocratique et Populaire
Conception graphique :
Assa Conseil
Impression :
ENAG (Entreprise nationale des arts
graphiques)
Dans la musique arabo-andalouse,
l’istikhbar est une pièce introductive.
En tant que prélude, elle annonce
et prépare une pièce musicale d’importance;
ce symbole d’ouverture a justifié
le titre du présent agenda.
4
Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011
5
Participations algériennes à l’étranger
5
Festivals
12
Echanges entre wilayas
12
Tournées musicales
13
Théâtres
16
Cinéma
18
Offices culturels
19
Palais de la culture
19
Musées nationaux
19
Agence algérienne pour le rayonnement culturel
20
Informations & contacts
EDITORIAL
Bonne année 2012
L
es archives et, espérons-le, les mémoires, garderont de 2011,
la trace et le souvenir d’une année culturelle florissante. Son
calendrier a été ponctué par des festivals internationaux,
nationaux et locaux qui, dans leur ensemble, ont marqué des progrès
substantiels dans l’organisation et les prestations. On notera qu’entre
ces rendez-vous périodiques, la vie culturelle s’est renforcée de
manière appréciable. Elle s’est ainsi étendue à davantage de régions
et de localités.
A titre d’exemple, le livre, dont le seul rendez-vous notable s’est
longtemps résumé au Salon international d’Alger, s’est désormais
enrichi d’autres initiatives de promotion et de diffusion, tel le
programme « Lire en fête » qui a touché les quarante-huit wilayas. De
même, plusieurs festivals ont généré des activités décentralisées et
hors-édition, consistant en concours d’expression, ateliers d’initiation,
programmes locaux de sélection, etc.
La densification de l’acte culturel dans l’espace et le temps s’est en
outre accompagnée d’un accueil important d’artistes et d’écrivains
du monde, procurant aux publics des découvertes et, aux artistes,
des échanges avec leurs pairs. Parallèlement, l’Algérie culturelle a
assuré une présence honorable au plan international proposant,
sur plusieurs continents, des semaines polyvalentes, des cycles
cinématographiques, des tournées musicales et chorégraphiques, des
expositions, des participations aux Salons du livre, de la musique, etc.
Au cœur de ce déploiement vivant, l’Algérie a eu l’honneur d’organiser
l’évènement « Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» dont
de nombreux partenaires et observateurs ont salué la richesse et la
pertinence des programmes, mettant en valeur le legs considérable
de la civilisation musulmane ainsi que ses créations artistiques
et ses œuvres intellectuelles. Dans le respect de sa durée annuelle,
l’évènement prendra fin en avril 2012.
Et, tandis qu’elle entre en scène, la nouvelle année est déjà parée
des significations précieuses du cinquantenaire de l’Indépendance
de l’Algérie. Dans un esprit de recueillement et autour d’échanges
intenses sur l’histoire, la culture apportera à cette commémoration,
chargée de mémoire, d’émotion et de sens, toute la dimension
éthique et esthétique de ses expressions.
3
Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011
Journées culturelles
étrangères
Du 7 au 10 janvier
Journées culturelles de la
République de Djibouti
Palais de la culture (Grande Salle)
Du 18 au 21
Expositions
Du 19 novembre 2011
au 16 avril 2012
«De terre et d'argile»
Pavillons d'expositions
Journées culturelles de l'Union
des Comores
Tournées musicales
2 janvier
• Association El Ghoutia (Blida)
• Ensemble régional de Tlemcen
• El Andaloussia (Sidi Bel Abbès)
4
• Lakhdar Kasri (Annaba)
• Kamel Aziz (Alger)
• Lotfi Allilouche (Alger)
• Abadi Khadidja (Béchar)
• Benzitoune Amar (Alger)
7
Palais de la culture (Grande Salle)
• Amel Sekkak (Tlemcen)
• Youcef Ghafour (Tlemcen)
• Nadir Boulebcharen (Skikda)
• Nacer Aya (Alger)
• Allik (Alger)
Du 30 janvier au 2 février
Journées culturelles de la
République de Gambie
Palais de la culture (Grande Salle)
10
Du 8 au 12 janvier
• Fateh Benlala (Alger)
• Cheb Fares (Constantine)
• Siham Stiti (Constantine)
• Salim (Alger)
• Ammari Rafik (Alger)
Semaine culturelle de Tlemcen
13
Journées culturelles
nationales
Palais de la culture Imama
et Maison de la culture Abdelkader Alloula
• Groupe Açala (Tlemcen)
• Noujoum Touat (Aïn Sefra)
• Association Sara Gnaoui (Béchar)
Colloques
16
• Segueni Mohamed (Constantine)
• Djazim Khalfa (Alger)
• Kamel Lounes (Alger)
• Khaled Aimeur (Constantine)
• Mansouri Mohamed Lehbib (Oran)
Du 15 au 17 janvier
«Histoire littéraire de Tlemcen»
Palais de la culture (Petite Salle)
Du 31 janvier au 2 février
20
«L'émir Abdelkader et Tlemcen»
Palais de la culture (Petite Salle)
Théâtre
Amoud assad essahra
5 janvier
Maison de la culture Abdelkader-Alloula
6 janvier
Centre culturel de Maghnia
Du 1er au 31 janvier
Exposition des manuscrits
musulmans
Musées Sidi Bellahcen & Sidi Boumediène
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
Du 1er au 31 janvier
• Exposition des objets liés
au culte musulman
Musée du Mechouar
• Delhoum Hamid (Alger)
• Tamache Mohamed El Amine (Alger)
• Djaouma Abdelhafid (Béjaïa)
• Chellouk Malek (Constantine)
• Bouteflika Abdelkrim (Aïn Témouchent)
25
• Imuken (Alger)
• Contraste (Alger)
• Hayet Zerrouk (Alger)
• Imanza (Constantine)
• Les Maghrébins (Constantine)
PARTICIPATIONS ALGERIENNES A L’ETRANGER
Du 6 au 13 janvier
Festival international de Carthage (Tunis) Participation du TR Béjaïa avec la pièce Outre mer
FESTIVALS
Festivals culturels internationaux
Du 3 décembre 2011 au 3 février
Festival culturel international de l’art pictural contemporain Musée de l’art moderne, Alger
Festivals culturels nationaux
Du 25 au 31 janvier
Festival national des femmes productrices de théâtre
Du 8 au 12 janvier Ennayer à Tlemcen
Festival local des arts et cultures populaires de la wilaya de Tlemcen
En clôture des semaines culturelles nationales qui se sont déroulées tout au long de la
manifestation annuelle «Tlemcen capitale de la culture islamique 2011», et qui aura permis
tour à tour à toutes les wilayas du pays de valoriser plus avant leurs multiples aspects
patrimoniaux et culturels, Tlemcen organisera du 8 au 12 janvier sa semaine culturelle qui
coïncidera avec la fête traditionnelle d’Ennayer.
Réparti sur le Palais de la culture Imama et la Maison de la culture Abdelkader-Alloula,
un riche programme d’activités festives et culturelles sera proposé aux visiteurs.
PROGRAMME
8 janvier
17 h 00 : Palais de la culture Imama
• Animation de voisinage : Troupes folkloriques de la
wilaya de Tlemcen
• Inauguration des expositions : L’héritage culturel,
historique et civilisationnel de la wilaya
• Soirée, gala artistique : Avec El Hadj Ibrahim Kacem,
accompagné de Meriem Ben Allel
• Lecture de poésie avec les deux poètes Sayeh Baghdad
et M’djahdi Aïcha
• Humour : Avec l’artiste M’djahed Salim (El F'hama)
• La fête traditionnelle tlemcénienne : Encadrée
par Mme Tabbal Radhia et la troupe de Zourna
9 janvier
18 h 30 : Palais de la culture Imama
• Gala artistique : Avec Toufik Benghabrit accompagné
de Leïla Ben Merrah
18 h 30 : Maison de la culture Abdelkader-Alloula
• Gala artistique : avec les artistes Karim Boughazi
et Azzedine Bouabdellah
10 janvier
18h30 : Palais de la culture Imama
• Gala artistique : Avec la troupe Ahbab Cheïkh El Hadj
Mohamed El Ghafour
18 h 30 : Maison de la culture Abdelkader-Alloula
• Gala artistique avec Yahiya Nasreddine Berouiket et Korso
Ghoti Sofiane
11 janvier
18 h 30 : Maison de la culture Abdelkader-Alloula
• Gala artistique avec Taleb Ben Diyab accompagné de
Nesrine Ghanim
• Commémoration d’Ennayer par la troupe féminine
de la chanson Essaf, Béni Messous
• Gala artistique avec Hami Ben Asmane
et Omar Belkhodja
12 janvier
17 h : Palais de la culture Imama - Clôture
• Animation du voisinage : Troupes folkloriques de la
wilaya de Tlemcen
• Soirée, gala artistique avec Amel Sekkak, Badreddine
Khaldoun, Hadjadj Houria, Raja Meziane, Mellouk Kamel
et les élèves de l’Ecole Alhane oua chabab
• Lecture de poésie avec les deux poètes Larkou Youcef
et Belhaouari Ali
• Humour avec Mustapha Guezzane, El Hadja Zaza
• La fête traditionnelle tlemcénienne : Encadrée
par Mme Tabbal Radhia et la troupe de Zourna
5
Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011
En perspective
L’évènement «Tlemcen, capitale de la culture islamique», inauguré en
avril 2011, se prolonge en 2012 pour parachever sa durée annuelle et
assurer la programmation d’œuvres ou de manifestations touchant
plusieurs disciplines et formes d’échanges intellectuels et spirituels. Deux
manifestations importantes figurent sur l’agenda : l’exposition «De terre et
d’argile» et le Colloque international «L’Emir Abdelkader et Tlemcen».
Une exposition
passionnante
Consacrée aux architectures
de terre et d’argile, l’exposition,
inaugurée dans la troisième
semaine de novembre, se poursuit
jusqu’en avril 2012. Conçue selon
une scénographie digne des
meilleures normes internationales,
elle s’attache à faire connaître un
patrimoine architectural ancien
mais toujours vivant.
Commun à de nombreuses
civilisations, celui-ci s’est
particulièrement épanoui dans
le monde musulman qui lui a
donné, à travers les siècles, des
lettres de noblesse, autant dans
les constructions ordinaires
(habitations populaires) que les
édifices publics et symboliques
(mosquées, palais, ouvrages
hydrauliques ou autres).
L’intérêt de l’exposition réside
également dans son intérêt pour
le présent et le futur. Elle montre
en effet que, de nos jours, dans
des pays économiquement
avancés, les architectures de terre
font l’objet d’un intérêt important
et d’applications modernes, en
s’inscrivant parfaitement dans la
démarche du développement
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
L'exposition «De terre et d'argile» au Palais des Expositions d'El Koudia (Tlemcen) inaugurée le 19 novembre 2011.
durable. L’exposition, qui utilise
une riche panoplie de supports
didactiques et de communication
(photographies, plans, cartes,
échantillons de matériaux, écrans
vidéo et plasma, maquettes, etc.),
attire de nombreux visiteurs et
intéresse particulièrement les
jeunes, rendus plus disponibles
par les vacances d’hiver.
Un grand homme, une Cité
Dernier acte du cycle des quinze
colloques internationaux, celui sur
«L’Emir Abdelkader et Tlemcen» a
été inscrit dans le programme de
clôture de «Tlemcen, capitale de
la culture islamique». Organisée
conjointement par le CNRPAH
(Centre national de recherches
préhistoriques, anthropologiques
et historiques) et l’Université
Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen,
cette rencontre de quatre jours
regroupera d’éminents historiens
et spécialistes de la vie, de l’œuvre
et de l’action du grand résistant,
fondateur de l’Etat moderne
algérien.
Confronté à la puissance coloniale,
l’Emir Abdelkader a développé une
stratégie globale qui combinait
l’action militaire, l’organisation
administrative et juridique et la
dimension éthique du combat,
fondée sur les valeurs cultuelles et
culturelles de l’Algérie.
Dans ce cadre, il a été amené
à renforcer l’efficacité de la
A suivre…
résistance en s’appuyant sur les
places fortes du territoire national,
autant du point de vue de leur
position géographique que de
leur rôle historique et symbolique.
Tlemcen représentait ainsi une
pièce maîtresse de sa vision
stratégique et de son action sur
plusieurs fronts et niveaux.
C’est d’ailleurs en tant que
stratège, mais aussi homme de
foi et de culture qu’il envisageait
l’ancienne capitale des Zianides
dont le patron spirituel, le grand
maître soufi Abou Mediène,
incarnait à ses yeux une filiation
spirituelle chère à sa pratique
religieuse. L’Emir Abdelkader
a d’ailleurs écrit un fameux
poème sur Tlemcen dans lequel
il exprimait sa passion pour cette
ville.
Les spécialistes présents au
Colloque analyseront cette
relation, à la fois historique
et affective, en la situant
dans son contexte historique
multidimensionnel.
Pendant ce temps, le programme
des équipements culturels publics
de Tlemcen connaîtra sa phase
d’achèvement, permettant ainsi
à l’évènement de s’inscrire dans
la durée, en enrichissant le parc
culturel national en nouvelles
structures muséales et de
diffusion. Il en sera de même
pour l’important programme
de restauration du patrimoine
architectural ancien de la ville
pour lequel l’Etat a consenti un
effort particulier aux retombées
futures positives sur les plans
culturel et touristique. D’autres
manifestations viendront marquer
l’achèvement de l’évènement et,
notamment, le Panorama des films
produits durant «Tlemcen, capitale
de la culture islamique». Ce volet
cinématographique a consisté au
soutien de plus d’une trentaine de
cinéastes algériens qui ont réalisé
des documentaires, de court ou
de long métrage, qui contribuent
à une meilleure connaissance
du patrimoine archéologique
islamique, des grands hommes
de l’histoire et de leurs œuvres
spirituelles ou scientifiques.
Cet éclairage moderne de la
civilisation islamique participe
également de la volonté de
capitaliser l’évènement en
laissant des œuvres et des
supports durables. Enfin, d’ores
et déjà, la cérémonie de clôture
se prépare activement et fera
l’objet d’une communication
spécifique. Elle devra, de manière
artistique et conviviale, exprimer
toute la richesse de contenu
de l’évènement en mêlant des
techniques contemporaines
de spectacle aux expressions
traditionnelles.
Réalisation d’un centre d’études andalouses à Imama, Mansourah : D’une surface de 6 000 m2, son
architecture s’inspire du style andalou pur. Ce centre sera spécialisé dans les études andalouses dans les
domaines de l’histoire, de la philosophie des sciences exactes, de la poésie, du chant, de la littérature,
de l'art pictural et de la calligraphie, ainsi que de la musique… Il constituera une bibliothèque
spécialisée dans les domaines des études andalouses et du dialogue entre les civilisations.
7
Du 3 décembre 2011 au 3 février 2012
Festival international des arts contemporains d'Alger
FIAC : une affirmation internationale
Le Mama, Musée national d’art moderne et contemporain d’Alger, organise
la troisième édition du Festival international des arts contemporains d'Alger
- FIAC (du 3 décembre 2011 au 3 février 2012). Conçu pour répondre, dans
ce domaine, au besoin d’une rencontre périodique, jusque-là inexistante
en Algérie, le FIAC prend progressivement de l’envergure, tant du point de
vue de l’importance que de la visibilité.
Cette année, la manifestation a
été signalée dans de nombreuses
revues d’art et sites spécialisés
dans le monde et présentée
comme une expérience
originale et particulièrement
encourageante. L’exposition du
FIAC a d’ailleurs été accompagnée
d’une rencontre de critiques d’art,
organisateurs de rencontres et
autres spécialistes de ce type
d’évènements qui se sont penchés
durant une journée sur la question
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
des «biennales du Sud».
En effet, jusqu’à présent, les
centres historiques de l’art
contemporain, essentiellement
l’Europe et l’Amérique du Nord,
concentraient la quasi-totalité
de ce type de rencontres. Mais
depuis une quinzaine d’années,
de nombreux pays du reste du
monde ont commencé à organiser
des biennales ou des festivals,
à l’instar de celui d’Alger. On
constate d’ailleurs que ce sont
souvent les pays émergeants,
comme l’Inde, la Chine ou le Brésil,
qui se sont distingués dans ce
cadre. Cette tendance est de plus
en plus importante et a permis
à des artistes contemporains
de montrer leurs œuvres à
leurs compatriotes, ce qu’ils ne
pouvaient faire auparavant, faute
d’espaces et d’occasions d’exposer
dans leurs propres pays.
Une représentativité réussie
Œuvre de Driss Ouadahi (Algérie) - FIAC 2011
Le thème du «Retour»
Dans son texte de présentation
du FIAC, Mme Nadera LaggouneAklouche, commissaire de
l’exposition, affirmait : «Il y a
comme un retour sur la notion de
l’universalisme, sous-jacente à celle
de la mondialisation. Les biennales,
festivals et triennales se créent à la
fois pour faire face à l’hégémonie
du Nord, s’affirmer comme centre
et décentraliser, de cette manière,
ce qui tenait lieu de centre (Paris,
Londres, New York, Berlin…), tout
en participant paradoxalement à la
globalisation de l’art local.»
Le thème de la présente édition
du FIAC d’Alger est justement le
«Retour». Dans ce sens, les artistes
invités ont été amenés à réaliser
ou à présenter, en toute liberté,
des œuvres en rapport avec ce
thème, sans aucune orientation
ni recommandation sur leur
façon de voir et de concevoir le
Retour. L’argumentaire du Festival
laissait le plus vaste champ
d’interprétation aux artistes : retour
sur des lieux, retour sur le temps,
retour sur la mémoire ou retour
à soi par la réappropriation de
valeurs perdues ou affectées par
l’oubli.
Ces approches ont été
construites sur une démarche
dynamique pour montrer que
l’art contemporain, même s’il fait
preuve de nostalgie, l’envisage
dans une vision d’avenir.
Les vingt-six artistes présents,
venus d’Allemagne, d’Angleterre,
du Cameroun, de Corée du Sud,
d’Irak, d’Italie, du Liban, du Mali, du
Maroc, de Palestine, du Pakistan,
du Paraguay, de Roumanie, de
Russie, du Sénégal, de Serbie, de
Tunisie et de Turquie, donnent à
la manifestation une dimension
internationale importante.
Dans cette liste, bien sûr, figurent
plusieurs artistes algériens, depuis
des jeunes, récemment diplômés
et en pleine affirmation créative, et
de plus anciens, aux expériences
confirmées et disposant déjà
Œuvre de Aïcha Filali (Tunisie) - FIAC 2011
d’une notoriété internationale.
Les expositions, réparties sur
les quatre niveaux du Mama,
offrent une diversité étonnante.
Chaque artiste développe bien
sûr son style personnel mais le
FIAC permet aussi de découvrir
toute la palette de supports
et de techniques que l’art
contemporain utilise : depuis le
dessin, la peinture, la sculpture ou
la photographie, jusqu’à l’art-vidéo
et l’art numérique, en passant
par les montages, les collages, les
installations et les détournements
d’objets de leurs premières
fonctions. Parfois, ces médiums
sont utilisés exclusivement, et
parfois ils sont mêlés dans une
même œuvre.
Un public nombreux
et curieux
Par sa nouveauté, l’art
contemporain déroute parfois
le public qui n’est pas habitué
à ses modes d’expression. En
Algérie, il fait ses premiers pas et,
dans ce sens, le Mama s’efforce
d’accompagner les visiteurs
par des guides et, surtout,
d’encourager les visites organisées
des établissements scolaires
et universitaires, associations
culturelles, etc.
Les visiteurs algériens, de
tous âges, sexes et niveaux
socioculturels, montrent de la
curiosité et de l’enthousiasme.
Ils éprouvent aussi de la fierté en
découvrant que certains artistes
algériens exposent dans des
galeries et musées prestigieux du
monde.
Ces nouvelles expressions
commencent ainsi à être
découvertes et progressivement
appréciées. Dans ce sens, le
FIAC, en dehors de ses objectifs
artistiques, contribue à l’éducation
culturelle citoyenne et notamment
celle des enfants et des jeunes,
naturellement plus réceptifs.
En musique
La 3e édition du FIAC s'est
accompagnée également d’un
programme
musical
intitulé
«Figures sonores» proposant une
rencontre entre art contemporain
et expressions musicales de qualité.
Durant le mois de décembre,
ce programme monté avec
l’Association marseillaise Ecume, a
donné lieu à deux concerts.
Une conférence sur l’histoire de la
musique contemporaine aura lieu
le samedi 14 janvier 2012 à 16 h
30. Organisée en partenariat avec
la Cité de la musique de Paris, elle
sera donnée par Albert Castanet,
éminent musicologue.
9
Du 25 au 31 janvier
Festival national culturel de la production théâtrale féminine
Une présence encore méconnue
La création féminine dans le 4e art sera à l’honneur au Théâtre régional AzzedineMedjoubi d'Annaba avec l’ouverture, le 25 janvier 2012, de la première édition
du Festival national culturel de la production théâtrale féminine.
Cette manifestation, qui se
déroulera jusqu’au 31 janvier, se
veut à la fois un hommage et un
piédestal à toutes ces Algériennes
qui, dans l’interprétation comme
dans la mise en scène, ont
contribué, et contribuent encore,
à l’épanouissement de cet art
en plein renouvellement. Ce
nouveau festival, qui vient s’ajouter
à la longue liste des évènements
dédiés à cette discipline,
contribuera à l’évolution de cette
dernière et à l’enrichissement de la
vision théâtrale en Algérie.
Placé sous le titre générique
«Nouveau théâtre, Nouvelles
perspectives», un riche programme
sera proposé durant ces six jours
qui verront passer en compétition
au moins six troupes algériennes
et plusieurs invitées maghrébines.
En marge du Festival, des ateliers
de formation en actorat et mise
en scène seront organisés. Des
conférences, témoignages et
transfert d’expérience permettront
d’établir un état des lieux du
théâtre féminin en Algérie, en
donnant plus de visibilité au
travail accompli par les artistes
algériennes, et d’esquisser
également des perspectives de
développement.
A cette occasion, un hommage
appuyé sera rendu à la grande
Keltoum, pionnière du théâtre
algérien, à travers notamment une
grande exposition rétrospective
consacrée à ses travaux (photos,
costumes, accessoires…).
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
HOMMAGE APPUYÉ À KELTOUM LA PIONNIÈRE
Keltoum dans Hassen Terro
Grande figure du théâtre et du
cinéma algériens, Keltoum, de
son vrai nom Aïcha Adjouri,
est consacrée comme étant la
doyenne du théâtre féminin
algérien. Née le 4 avril 1916 à
Blida, elle a, dès son plus jeune
âge, été attirée par la danse et
le théâtre. C'est Mahieddine
Bachtarzi, un des pères du
théâtre algérien, qui la découvre
en 1935 et lui offre sa chance,
qu’en dépit des préjugés de sa
famille, Keltoum a su saisir.
Plusieurs tournées à l’étranger
(France,
Belgique,
Maroc)
affirmeront très vite ses talents de
comédienne. Elle devait ensuite
créer de nombreuses pièces soit
aux côtés de Bachtarzi, soit avec
Rachid Ksentini ou Habib Réda. A
partir de l'aventure de la première
saison arabe de l'Opéra d'Alger
(1947), Keltoum se voit confier
les principaux rôles féminins,
qu'il s'agisse de comédie ou de
tragédie. Avec le déclenchement
de la guerre de Libération
nationale, en novembre 1954,
elle s'engage aux côtés du Front
de libération national (FLN) avant
de reprendre ses activités en
1963 au Théâtre national algérien
(TNA).
Le cinéma ne pouvait manquer
de l'attirer également. Elle
y commencera sa véritable
carrière en 1966 avec Le Vent des
Aurès de Mohammed Lakhdar
Hamina qui obtient le Prix de la
meilleure œuvre au Festival de
Cannes de 1967 et dans lequel
elle tient magistralement le
rôle d'une mère qui cherche
désespérément son fils raflé par
l’armée française.
Dans sa filmographie, on
compte également Hassan
Terro (1968) et Décembre de
Mohammed Lakhdar Hamina,
Les Violeurs (1972) et Sans
Racines (1976) de Lamine
Merbah, Hassan Taxi (1982) de
Mohamed Slim Riad, Hassan
Niya (1989) de Ghaouti Ben
Dedouche, Les Folles Années
du twist (1986) de Mahmoud
Zemmouri…
PROGR AMME
FESTIVITÉS
D’OUVERTURE
25
• Documentaire sur Keltoum
• Danses avec le ballet Ezzahrat (Saïda)
• Chants des écolières de l’école
municipale de musique d’Annaba
• Gala artistique avec la troupe
féminine de l’association Sadek
Lebdjaoui de Béjaïa
• Hommages
17 h
SPECTACLES
26 Compétition officielle
Essaouad fi al amel
Keltoum dans Le Vent des Aurès
Tout au long de sa carrière,
Keltoum jouera dans au
moins une vingtaine de films
et dans plus de soixante-dix
pièces de théâtre. Sa dernière
apparition sur les planches
se fait aux côtés de Rouiched
dans El Bouwaboune (1991).
Elle est décédée le jeudi 11
novembre 2010 à l'âge de
94 ans. Ce premier Festival
national du genre ne pouvait
que lui rendre le plus vibrant
des hommages.
avec Rym Takoucht de l’Association
culturelle Errimah d’Alger
19 h 30
27
Souk erridjel
Avec Souad Sebki de l’Association
M’hamed El Yazid d’Alger
19 h 30
28
Kif houdoud
Avec Fatiha Soltane de la Coopérative
des arts de Annaba
19 h 30
29
Doumoua el kamar
Réalisatrice : Fadhila Assous
Coproduction du Théâtre régional et
de l’Université de Sidi Bel Abbès
19 h 30
30
Ahlam zamen
avec Samia Saadi - Skikda
19 h 30
31
• Ezzaïkha
avec Aït Ali Tounès (Alger) 17 h
• Youm min al oumr (documentaire)
• Gala artistique
• Clôture 19 h 30
EXPOSITIONS,
JOURNEES
D'ETUDE, ATELIERS
FORMATION
Du 25 au 31
Expositions durant tout le Festival au
Théâtre régional d'Annaba
• «Salutations à Keltoum, rétrospective
consacrée aux travaux de Keltoum
• «Traces», exposition de photos
portant sur les femmes ayant laissé
leurs empreintes sur le théâtre
algérien.
Journées d’étude «La place de la
femme créatrice dans le théâtre
algérien», durant 3 jours, au Théâtre
régional de 9h30 à 12h00 :
• «Les expériences féminines dans le
théâtre»
Exemples de l’Algérie et des autres
pays arabes
• «Mon expérience dans la mise en
scène et la gestion»
• Témoignages
• Bilan des journées d’étude
et des perspectives
Ateliers de formation Maison de la
culture Mohamed-Boudiaf, durant
3 jours, de 9h30 à 12h00 :
• L’art de la mise en scène
• L’art de l’interprétation
SPECTACLE ENFANTS
Dans le cadre de l’opération «Mon
père m’a emmené au théâtre», un
spectacle pour enfants intitulé
Essahira oua el aytam, mis en scène par
Tassaadit R’mila, sera programmé les
samedi 28 et dimanche 29 à 10h00.
Spectacles hors compétition officielle à la Maison
de la culture Mohamed-Boudiaf et présentation
des spectacles au niveau des cités universitaires
de filles, Cité 2000 lits, Sidi Ammar-Annaba,
Cité pôle universitaire El Bouni-Annaba, ainsi
que dans les wilayas limitrophes : El Tarf, Skikda,
Souk Ahras, Guelma et Constantine.
«En plus de son immense talent, Keltoum fut vraiment la pionnière dans le théâtre
algérien. C’est grâce à elle que s’ouvre la voie de la scène à toutes les Algériennes.»
Sonia Mekkioui, comédienne, metteure en scène et commissaire du Festival
11
ECHANGES ENTRE WILAYAS
El Oued accueille…
Tizi Ouzou du 21 au 27 janvier
Tizi Ouzou accueille…
• Béjaïa du 3 au 8 janvier
• Oran du 9 au 14 janvier
Souk Ahras accueille…
Ouargla du 20 au 27 janvier
Du 2 au 5 janvier
Du 7 au 10
Du 16 au 19 et 21
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Du 2 au 7
Du 7 au 10 et 12
Du 16 au 19
Ouargla accueille…
Tlemcen du 18 au 24 janvier
TOURNEES MUSICALES
Plateau musical
• Association El Ghoutia
(Blida, andalous)
• Ensemble régional de Tlemcen
(andalous)
• El Andaloussia
(SBA, andalous)
Plateau musical
• Khadidja Annabia
(Annaba, chaoui)
• Sofiane Zikem
(Boussaâda, bedoui)
• Azzeddine El Meghrabi
(Alger, variétés)
• Sid Ahmed El Harrachi
(Alger, raï)
• Bel Mihoub Madjid
(Tizi Ouzou, kabyle)
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Du 4 au 7
Plateau musical
• Lakhdar Kasri
(Annaba, malouf )
• Kamel Aziz
(Alger, chaâbi)
• Lotfi Allilouche
(Alger, chaâbi)
• Abadi Khadidja (Béchar, chaâbi)
• Benzitoune Amar (Alger, chaâbi)
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Du 5 au 10
• Karim Mesbahi
(Chlef, variétés)
• Nacer Staifi (Sétif, staïfi)
• Abderrahmane Azzabi
(Oued Souf, folklore)
• Bachir Houari
(Oran, chanson oranaise)
• Mohamed Layadi
(Biskra, sahraoui)
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
Plateau musical
• Amel Sekkak (Tlemcen, andalous)
• Youcef Ghafour (Tlemcen, andalous)
• Nadir Boulebcharen
(Skikda, malouf)
• Nacer Aya (Alger, chaâbi)
• Allik (Alger, chaâbi)
Plateau musical
• Forsane Kerkabou
(Maghnia, gnaoui)
• Bab Sahra (Tiaret)
• Orchestre chaâbi (Blida)
• El Hamzouia (Bouira, chaâbi)
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Du 10 au 13
Plateau musical
• Fateh Benlala
(Alger, variétés algéroises)
• Cheb Fares
(Constantine, staïfi)
• Siham Stiti (Tizi Ouzou, kabyle)
• Salim (Alger, variétés)
• Ammari Rafik (Alger, variétés)
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Du 10 au 13 et 15
Plateau musical
• Saidi Bouteyba (Saïda, raï)
• Hadj Kaid (Oran, melhoun)
• Cheb Maachou Allam (SBA, raï)
• Cheb Rahim (Oran, raï)
• Cheb Nassim (Biskra, raï)
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Du 13 au 16
Plateau musical
• Groupe Açala
(Tlemcen, haouzi, moughrabi)
• Noujoum Touat (Aïn Sefra, diwan)
• Association Sara Gnaoui
(Béchar, gnaoui)
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Plateau musical
• Djil En-Nibras
(Tlemcen, inchad haouzi)
• El Wihda Thakafia
(Adrar, style el haoul)
• Redjal Gnaoua
(Mostaganem, gnawi)
Plateau musical
• Segueni Med
(Constantine, malouf )
• Djazim Khalfa (Alger, chaâbi)
• Kamel Lounes (Alger, chaâbi)
• Khaled Aimeur
(Constantine, malouf )
• Mansouri Med Lehbib (Oran,
haouzi)
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Du 18 au 21 et 23
Plateau musical
• Cheb Khalas
(Constantine, staïfi)
• Ben Aicha Ayoub (M’sila, naïli)
• Reda Seghir (Khenchela, chaoui)
• Cheb Hemmi (SBA, raï)
• Azifas (Béjaïa, kabyle)
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Du 20 au 22
Plateau musical
• Delhoum Hamid
(Alger, chaâbi)
• Tamache Med El Amine
(Alger, chaâbi)
• Djouama Abdelhafidh
(Béjaïa, variétés)
• Chellouk malek
(Constantine, malouf )
• Bouteflika Abdelkrim
(Aïn Témouchent)
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Du 21 au 24 et 26
Du 25 au 28
Du 27 au 30 et 1er février
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Selon programmation : Maghnia, Aïn Témouchent,
Oran, Sidi Bel Abbès
Selon programmation : Mascara, Saïda, Nâama,
Béchar, Tindouf
Du 7 au 11 et 24 et 25
Thidet
Théâtre régional de Béjaïa
12
El akd
TR Oum El Bouaghi
Mise en scène : Hama Meliani
18 h
Plateau musical
• Sid Ali El Anka (Alger, chaâbi)
• Oueld Azzouz Yacine (Alger, chaâbi)
• Drabla Med (Blida, variétés)
• Amar Benderradj (Constantine,
chaâbi)
• Mejdoub (Tizi Ouzou, chaâbi)
Plateau musical
• Imuken (Alger, fusion)
• Contraste (Alger, fusion)
• Hayet Zerrouk (Alger, rock)
• Imanza (Tizi Ouzou, rock)
• Les Maghrébins (Tizi Ouzou, variétés
kabyles)
Plateau musical
• Troupe Taouassoul (Béchar, diwan)
• Groupe Centre culturel (Aïn Sefra,
diwan)
• El Wafa li-linchad (Tlemcen)
• Groupe Es-Safa (Tlemcen, inchad,
haouzi)
THEATRES
Théâtre régional d’Annaba
Du 1 au 31 janvier
er
Exposition photos «Les artisans de
la gloire du théâtre algérien»
4 et 5 janvier
Aïd el Rabiaa
d’après Akher Guendouz
TR Annaba
Auteur : Abdelkrim Belhrazem
Réalisateur : Gour Abdelhamid
17 h 30
12
Spectacle artistique
15e anniversaire de la Radio d’Annaba
15 h
Spécial enfants
«Papa emmène-moi au théâtre»
6 et 7 janvier
Chajaret el hayet
Association Ness El Masrah de Kaïs
(Khenchela)
Réalisateur : Hichem Berdouk
10 h
13, 14, 27 et 28
El maâza oua eddib
TR Batna
du TR Guelma
14
Aoudet el h’adjaj Ibn Youcef
Coopérative Ameur Culturel
et tourisme de Sétif
15
El Batal
16
Houb fi khadâa
20
La Princesse de la jungle
Coopérative artistique El Outhmania
d’Oran
17
Lila el akhira
Coopérative culturelle 4e Art de Blida
18
Achahal gharthmatent
TR Oum El Bouaghi
20 et 21
21
Madraset el aba
Du 1er au 5 et 28 et 29 janvier
Arous el matar
TR Batna
6, 13, 20 et 27
Houlm lilet chita
TR Batna
6
La Sorcière et les Orphelins
Coopérative Ameur Culturel
et tourisme de Sétif
19
Théâtre régional de Batna
Spécial enfants
TR Béjaïa
Mise en scène : Tassadit Meftah
Remila
10 h 30, 14 h 30
TR Annaba
Metteur en scène : Yacine Tounsi
10 h
Fusion d’or
spectacle de magie présenté par le
Groupe Achraf Founoun de Sétif
10 h
5 janvier 2012
L’Amour jusqu’à la mort
Musique chaâbie
Groupe El Moustakbal de Batna
Association Afrah de Medéa
22
Ouakt achidda
Association Ouyoune culturelle
et Arts de Batna
26
Le roi se meurt
TR Batna
30
Musique chaâbie
Groupe Grabsi de Batna
TR Béjaïa
Mise en scène : Tassadit Meftah
Remila
10 h 30, 14 h 30
27
Foufou oua Nouna
Farid Cherchari
10 h 30, 14 h 30
Du 8 au 12
Exposition de peinture
Karim Zidane
12
Axxam n tic
TR Béjaïa
Mise en scène : Djamel Abdelli
18 h
13
Célébration du nouvel an berbère
2962
Association de la sauvegarde et la
promotion du patrimoine de la ville de
Béjaïa - 10 h
14
Café littéraire avec Djoher Amhis
Le café littéraire de Béjaïa - 14 h
Lieu des représentations : TR Batna
13
17
Acoustically Speaking
Concert de musique acoustique
Groupe Ferdaws de Béjaïa - 18 h
26
Lalla oua essoltane
TR Béjaïa
Mise en scène : Ahcène Azezni - 18 h
Lieu des représentations : TR Béjaïa
Théâtre régional
de Constantine
7 janvier
El akd TR Guelma - 19 h
13
El ouarda echaika
TR Oum El Bouaghi - 19 h
22
Errihla
Maison de la culture de Mila
La pièce El akd en tournée
6 et 7 TR Guelma 8 TR Souk Ahras
9 Maison de la culture de Tebessa
10 TR Batna 11 Maison de la culture
d’El Tarf 12 Maison de la culture de
Bordj Bou Arréridj 13 Maison de la
culture de Sétif
Lieu des représentations : TR Guelma
Théâtre régional de Mascara
10 janvier
Bravo 10/10 pièce pour enfants
Spécial enfants
TR Mascara
20 et 21 janvier
El Kenz oua el achika athalatha
Salle cinéma El Feth (Sig)
Coopérative culturelle El Massil
pour les arts et les lettres - 10 h
27 et 28
Raksa el assabiaa
Association El Bliri de Constantine - 10 h
Lieu des représentations : TR Constantine
Théâtre régional de Guelma
9 janvier
El Mendba k’bira oua’l meyit
Coopérative des prestations pour le
secteur artistique Tiffasset de Tébessa
Spécial enfants
14 h 30
14
• Houma meskouna
TR Mascara
Maison de la culture
17 h
• Half light
lecture théâtrale de Rim Zouablia
Maison de la culture
15 h 30
21
Haute Sécurité
Association du Théâtre El Djadid Isser
(Boumerdès)
Maison de la culture 17 h
24
Bravo 10/10
13
L’Amour à mort
HCA/T. Oum El Bouaghi
Auteur et metteur en scène : Hamma
Meliani
18 h
16
Paradis d’un fou
Association El Fadl
Auteur et metteur en scène : Belfadel
Mohamed
17 h
Spécial enfants
3 et 31 janvier
Harry wa Farry
Association Ibdae
Auteur : Abdelkader Belkeroui
Metteur en scène : Smain Brahimi
15 h
6
El Assad oua el hattaba
TRO
Auteur et metteur en scène :
Missoum Medjahri
10 h
7 et 24
El Assad oua el hattaba
15 h
10 et 13
El Houta oua el jirane
TRO
Auteur et metteur en scène :
Abdelkhalek Houari
15 h
14, 17 et 21
En-nahla
6 et 7 janvier
El ouarda achaika
Maison de la culture 14 h 30
TR Oum El Bouaghi
Théâtre régional d’Oran
TRO
Auteur et metteur en scène :
Abdelkhalek Houari
15 h
13 et 14
Sirk al arais
4, 5, 18 et 19
Jeu du mariage
20
En-nahla
Coopérative le Triangle ouvert
(El Mouthaleth El Meftouh), Oran
20
Essadik adaia
Maison de la culture de Mila
21
Nessouh oua el bahlaouan
TRO
Auteur : Mourad Senouci
Metteur en scène : Ghaouti Azri
17 h
8
Alzaimere
Maison de la culture de Mila
TTO
Auteur : Belfadel Mohamed
Metteur en scène : Bachir Asma - 17 h
27 et 28
Tahya ya fennan
12
En attendant Godo
Coopérative culturelle et artistique
Amis de l’art de Chlef
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
HCA/TNA
Auteur : Adpt. Mohya
Metteur en scène : Lounes Khoudi
17 h
10 h
27
El Malik el hairane marionnettes
Coopérative Arous Wahrane
Auteur et metteur en scène :
Abdelkhalek Houari
10 h
28
Mossibet en-nahla
TRO
Auteur et metteur en scène :
Abdelkhalek Houari
15 h
Lieu des programmations : TR Oran
26
Mohamed au pays des mirages
Mesrah El Madina
Auteur : Mohamed Fellag
Metteur en scène : Samir Zamouri
17 h
27
Stund up Mohamed
Darraja Théâtre
Auteur : Mustapha Adnani
Metteur en scène : Mohamed Yabedri
17 h
Lieu de programmation : TR Oran
Théâtre régional
de Sidi Bel Abbès
14 janvier
Mtaleg fi hasla monologue
TR Sidi B. Abbès
Maison de jeunes, commune Aïn El Berd
Spécial enfants
3 janvier
Hikayat kitab
Coopérative Kateb-Yacine du théâtre
Maison de jeunes, daïra Sidi Lahcen
7
Spectacles d’animation
et marionnettes
Association Adim Fatiha du théâtre
enfants et jeunes
Centre spécialisé en protection des enfants,
commune Sidi Ibrahim
10
Ghabet el ahlam
Association El Aouel
Maison de jeunes, daïra Sidi Ali Boussidi
14
Spectacle de contes
Le conteur Mahi Meslem Seddik
Maison de jeunes, commune Al Amtar
17
Hikayat kitab
Maison de jeunes, commune Al Bleila
28
Spectacle de contes
Le conteur Mahi Meslem Seddik
Maison de jeunes, commune Sidi Hamadouche
Association culturelle Atelier de Batna
14 h 30
31
Leilet el hamra
17
Vive l’artiste
Troupe Le Message artistique de Sidi
Lahcen
21
Mtaleg fi hasla
Maison de jeunes Sfisef
28
Mtaleg fi hasla
Maison de jeunes, commune Tel Mouni
NB : Le TR SBA étant en travaux, le programme
du théâtre se dérouleront au niveau des daïras et
communes de la wilaya.
Théâtre régional de Skikda
16 et 17, 23 et 24
Amaliet Nouh
TR Skikda
1er, 2, 6, 7, 13, 14, 20, 21 janvier
Sayad el assel
TR Skikda
29 et 30
El akd
TR Skikda
Lieu des représentations : TR Skikda
Théâtre régional
de Tizi Ouzou
4 et 5 janvier
Awdet El Abbad (Le retour de Abbad)
dans le cadre de Tlemcen, capitale de
la culture islamique
Entreprise artistique Praxis d’Alger
16 h
6
Achehal ghar tmetant
Maison de jeunes, commune Tlegh
7
Achehal ghar tmetant
24
Ghabet el ahlam
Maison de jeunes, commune Sidi Khaled
Coopérative théâtrale Les Amis
de Chlef
14 h 30
20 et 27
Tawaghit a l’mumnin
TR Tizi Ouzou
15 h
21
SDF mais…
Association culturelle Aghbalu
de Tizi Ouzou
14 h 30
22
SDF mais…
17 h
28
Souk en’ssa
Coopérative théâtrale et artistique
Al Milaf de Sétif
14 h 30
Spécial enfants
21
Spectacles d’animation
et marionnettes
Association Adim Fatiha du théâtre
enfants et jeunes
14
Pic Nic
Spécial enfants
La Gazelle aux cornes d’or
TR Tizi Ouzou
• Le 3 janvier 2012 à 14 h
• Les 6, 13, 14, 20, 21 et 28 à 10 h
• Le 24 à 14 h 30
7
Al Djazira el mafkouda
TR Oum El Bouaghi - 10 h
10
Al Djazira el mafkouda 14 h 30
27
Le Trésor
Association culturelle Affaq El Djazaïr
de Laghouat - 10 h
TR Oum El Bouaghi
15 h
14 h 30
13
Ness Machria
TR TO
15 h
15
CINEMA
Cinémathèque algérienne
Musée du cinéma
1er janvier
La Mueda de Ruy Guera (Cuba)
2
Une éducation anglaise
de Jean Claude Roy (France, 1982)
13 h 30, 17 h
3 et 5
Touki Bouki de Djibril Diop Mambety
(Sénégal, 1975)
4 et 7
L'homme de cendres de Nouri Bouzid
25
Sept Epées pour le roi
de Ricardo Freda (Italie, 1963)
26 et 29
Clash of loyaltie (Irak)
28 et 30
Joe Limonade
de Oldrich Lipsky
(Tchécoslovaquie, 1964)
31
Juge et hors-la-loi
de John Huston (Etats-Unis, 1972)
(Tunisie, 1986)
Toutes les projections débuteront, hors cycle,
à 13 h 30 et 17 h.
8 et 10
L'homme de feu de Claude Cailloux
Cinémathèque de Béjaïa
(France)
9 et 11
Le Bon Plaisir de Franis Girod
(France, 1983)
Du 12 au 14 janvier
Journée du film jordanien
13 h 30, 17 h
15
A l'heure difficile
16
Le Chat sous le casque
de Zorz Skrigin (Yougoslavie)
17
A Falecida
de Léon Hirszeman (Brésil, 1964)
18
Les Magiciennes
de Serge Friedman (France, 1960)
Du 19 au 24 janvier
Cycle du film espagnol :
Fantaisies orientales
19 • La Cancion de Aixa 18 h
20 • La Cancion de Aixa 13 h 30
• Los Amantes del Dieserto 18 h
21 • Los Amantes del Dieserto 13 h 30
22 • La Escalava del Paraiso 13 h 30
• Requiem pour Granada 18 h
23 • Requiem pour Granada 13 h 30
• Los Amantes del Dieserto 18 h
24 • Cycle cinéma espagnol:
Fantaisies orientales
dans le cinéma espagnol
13 h 30, 17 h
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
1er et 3 janvier
Passion d'amour de Ettore Scola
(Italie, 1981)
2 et 5
L'Heure de fermeture (Yougoslavie)
6 et 8
La Ville bouillante
de Veljko Bulajik (Yougoslavie, 1961)
Du 24 au 30 janvier
Le cinéma allemand, les dix dernières années
Cinémathèque de Béjaïa
En partenariat avec le Goethe Institut
24 Kebab Connection de Annau Saul
(2005), sous-titré en arabe
25 Court et bref : Er und Sie
courts métrages animés (2000-2007),
sous-titrés en arabe :
• Morir de Amor • Annie & Boo
• Liebeskrank • Tegebuch Einer
Perfekten Lieb • Der Morderne Zyklop
• Unser Mann Im Nirwana • Ring of Fire
• Foot-Ball under Cover de Ayat Najafi
et David Assmann (2006-2008), soustitré en arabe
26 Court et bref : Hier und Dort
courts métrages animés (2000-2007),
sous-titrés en arabe :
• Sofa • Jam Session • Fenster Mit
Aussicht • Weiss • Kein Platz fur Gerold
• Sonntag 1 • Fallen • Das Floss •
Bildfenster/Fensterbilder • The Message
• Quercus • Mr Schwartz, Mr Hazen & Mr
Horlocker
• Un jour en Europe de Hannes Stohr
7 et 9
Edith et Marcel de Claude Lelouche
(2005), sous-titré en arabe
10 et 13
Un homme véritable de Valeria
28 • Graves Décisions de Marcus H.
(France, 1983)
Sarmiento (Costarica-Allemagne, 1981)
12 et 14
L'Ase de pique de Milos Forman
(Tchécoslovaquie, 1964)
15 et 17
R.A.S.
de Yves Boisset (France, 1973)
16 et 19
Le Bon, la Brute et le Truand
de Sergio Léone (Italie, 1968)
20 et 22
Les Cavaliers de la révolution
de Herbert Coleman (Etats-Unis, 1960)
21 et 23
Quand les aigles attaquent
de Brain G-Hutton (Etats-Unis, 1969)
27 Vacances de Thomas Arslan
(2007), sous-titré en français
Rosenmuller (2006)
• Espion dormant de Benjamin
Heisenberg (2005)
29 Court et bref : Diesseits Und
Jenseits - courts métrages animés
(2000-2007), sous-titrés en arabe :
• Wo ist Frank • Faces • Post Card •
Die Esbaderin • Allerleihrauh • Drei
Grazien • Neulich 2 • Ego Sum Alpha
et Omega • Delivery • Cyber
• Yella de Christian Pedzold (2007)
30 Court et bref : Traum und
Alptraum – courts métrages animés
(2000-2006), sous-titrés en arabe :
• Geisterbahn • Drawing the Line
• Yo Lo Vi • Die Flickenkonigin • Grau
• Der Kloane (The Runt) • Die Strafe
Gottes • Sprossling
• Lichter de Hans Christian Schmidt
(2003)
Toutes les projections débuteront, hors le cycle
allemand, à 14 h 30 et 17 h.
Cinémathèque d’Oran
1 et 3 janvier
Barry Lyndon de Stanley Kubrik (1975)
2 et 4
La Carabine nationale de Luis Garcia
er
Berlanga (Espagne, 1978)
5 et 8
L'Ennemi invisible de Robert Baker (Etats-Unis)
7 et 9
Etat de siège de Constantin CostaGavras (France-Allemagne-Italie, 1973)
10 et 12
La Merveilleuse Histoire (Etats-Unis, 1952)
11 et 14
L'As de pique de Milos Forman (1964)
15 et 17
L’Ami américain de Wim Wenders (1977)
16 et 18
Divine Créature de Giuseppe Patroni
Griffi (Italie, 1975)
19 et 22
Le Gône du Chaâba
de Christophe Rugia (France, 1995)
21 et 23
L'Ombre de la terre de Tayeb Louhichi
(France-Tunisie, 1982)
24 et 26
Big Beat de Jerzy Passendorfer (Pologne)
25 et 28
Lucia de Humberto Solas (Cuba, 1968)
29 et 31
Le Cadavre vivant de Vladimir Vengerov
(URSS, 1952)
30
Rousslan et Ludmilla
de Alexandre Ptouchko (URSS)
Toutes les projections débuteront à 14 h et 17 h
Cinémathèque
de Sidi Bel Abbès
1er et 3 janvier
Je cherche une maman
de Mario Mattoli (Italie, 1960)
2 et 4
Le Mystère de la villa blanche
de Val Guest (Royaume-Uni, 1962)
5 et 8
Rendez-vous de septembre
de Robert Mulligan (Etats-Unis, 1961)
7 et 9
La Femme des sables de Hiroshi
Teshigahara (Japon, 1964)
10 et 12
Red de Gilles Carles (Canada, 1966)
11 et 14
La Fille dans la vitrine
29 et 31
Le Retour d'Aladin
de Harry Keller (Etats-Unis)
Toutes les projections débuteront à 14 h puis à 17 h.
de Luciano Emmer (Italie, 1960)
15 et 17
Z comme Zorro de José Luis Menino
16 et 18
Les Chariots de feu
de Hugh Hudson (Royaume-Uni, 1981)
19 et 22
Une nuit rêvée pour un poisson banal
de Bernard Guillou (France, 1980)
21 et 23
Leilat El Aid
24 et 26
Le Chat et la Souris de Claude Lelouche
25 et 28
La Montagne de Baya de Azzedine
Meddour (Algérie, 1997)
29 et 31
L'important, c'est d'aimer
de Andrzej Zulawski (France, 1975)
30
Modesty Blaise de Joseph Losey (1966)
Toutes les projections débuteront à 14 h et 17 h.
Cinémathèque de Tiaret
1er et 3 janvier
Le Bossu de André Hunebelle
(France, 1959)
2 et 4
Le Capitaine de André Hunebelle (1960)
5 et 8
Premier Amour de Susumi Hani (Japon, 1966)
7 et 9
Les 7 Samourais de Akira Kurosawa (1954)
17, 19 et 22
Cyrano et D'Artagnan de Abel Gance
(France, 1964)
18 et 21
Constantin Le Grand
de Lionello De Felice (Italie, 1960)
23 et 25
La Conquête héroïque
de Paollo Moffa (Italie, 1955)
24 et 26
La Vengeance du sarrasin
de Pierro Pierroti (Italie-France, 1960)
28 et 30
Les Travaux d'Hercule
de Pietro Francisco (Italie, 1958)
Du 10 au 16 janvier
Le cinéma allemand, les dix dernières années
Cinémathèque de Tiaret
En partenariat avec le Goethe Institut
10 Kebab Connection de Annau Saul
(2005), sous-titré en arabe
11 Court et bref : Er und Sie
courts métrages animés (2000-2007),
sous-titrés en arabe :
• Morir de Amor • Annie & Boo
• Liebeskrank • Tegebuch Einer
Perfekten Lieb • Der Morderne Zyklop
• Unser Mann Im Nirwana • Ring of Fire
• Foot-Ball under Cover de Ayat Najafi
et David Assmann (2006-2008)
12 Court et bref : Hier und Dort
courts métrages animés (2000-2007),
sous-titrés en arabe :
• Sofa • Jam Session • Fenster Mit
Aussicht • Weiss • Kein Platz fur Gerold
• Sonntag 1 • Fallen • Das Floss •
Bildfenster/Fensterbilder • The Message
• Quercus • Mr Schwartz, Mr Hazen & Mr
Horlocker
• Un jour en Europe de Hannes Stohr
(2005), sous-titré en arabe
13 Vacances de Thomas Arslan
(2007), sous-titré en français
14 • Graves Décisions de Marcus
H. Rosenmuller (2006)
• Espion dormant de Benjamin
Heisenberg (2005)
15 Court et bref : Diesseits Und
Jenseits - courts métrages animés
(2000-2007), sous-titrés en arabe :
• Wo ist Frank • Faces • Post Card •
Die Esbaderin • Allerleihrauh • Drei
Grazien • Neulich 2 • Ego Sum Alpha
et Omega • Delivery • Cyber
• Yella de Christian Pedzold (2007)
16 Court et bref : Traum und
Alptraum – courts métrages animés
(2000-2006), sous-titrés en arabe :
• Geisterbahn • Drawing the Line
• Yo Lo Vi • Die Flickenkonigin • Grau
• Der Kloane (The Runt) • Die Strafe
Gottes • Sprossling
• Lichter de Hans Christian Schmidt
(2003)
Toutes les projections débuteront à 14 h 30 et 17 h.
17
OFFICES CULTURELS
Office national de la culture
et de l’information
Du 2 au 6 et du 9 au 11
et 13 janvier
Mugheazam
14 h,17 h, 20 h
El Mouggar
7
• Troupe Zahra (Alger)
spectacle d’animation
Salle A. Salim, Chenoua - 10 h
Spécial enfants
6 janvier
Les Amis de la nature
pièce théâtrale
El Mouggar - 10 h
7
Les Amis de la nature
Atlas - 10 h
10
Compter sur soi
animation éducative avec Miro
Bibilothèque Hammamet - 14 h 30
13 et 14
El Assed oua el hattaba
TR Mostaganem
Atlas - 10 h
14
Fi baytina hayatouna
• Mugheazam
El Mouggar - 20 h
12
Mugheazam
El Mouggar - 14 h
14
• Jeu de mariage
TR Oran
Mise en scène : Azri & Belkaid
El Mouggar
18 h
• Mugheazam
El Mouggar
TR Tizi Ouzou
El Mouggar - 10 h
21
Propreté
spectacle d’animation
avec la troupe Baraa
Salle A. Salim, Chenoua - 10 h
27
Boudebouza, pièce théâtrale
Nedroma, Tlemcen
El Mouggar - 10 h
28
• Boudebouza
Atlas - 10 h
• Minou oua Cherchour
spectacle d’animation
avec la Troupe Abtal
Salle A. Salim, Chenoua - 10 h
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
Adaptation & mise en scène :
Bensmicha Kada
El Mouggar
17 h
• Mission impossible 4
El Mouggar
20 h
26
Soirée chaâbie
El Mouggar
18 h 30
20 h
28
16, 17, 20 et du 23 au 28
Mission impossible 4
Atlas
El Mouggar
Soirée spécial jeunes
18 h
14 h, 17 h, 20 h
Office Riadh El Feth
18
Mission impossible 4
Du 1er au 31 janvier
Very Bad Cops
El Mouggar
14 h, 17 h
19
• Mission impossible 4
El Mouggar
14 h
• Orpheus
théâtre italien
El Mouggar
19 h
spectacle d’animation avec la
troupe Trio Basma de Tipaza
Salle A. Salim, Chenoua - 10 h
20
La Gazelle aux cornes d’or
21
• Sur le fil
de Adam Mc Kay
13 h, 15 h, 18 h
5 janvier
Hommage à cheikh
Boudjemâa El Ankis
19 h 30
19
Spectacle de théâtre traditionnel
japonais - 19 h
Lieu des représentations : Salle Ibn Zeydoun
Du 30 janvier au 1er février
Hommage à Rouiched
30
Hassen Terro au maquis
de Moussa Haddad
31
L’Opium et le Bâton
de A. Rachdi
1er février
Hassen Niya
de G. Benddedouche
Salle El Mouggar - 14h, 16h, 18h et 20h
PALAIS DE LA CULTURE
Palais de la culture
Moufdi-Zakaria
Du 1er au 31 janvier
Poursuite de la 4e édition du Salon
d’automne
Opérateur : ministère de la Culture
Galerie Baya 10 h - 18 h
8
La journée arabe de
l’alphabétisation (journée d’étude)
Association Iqra pour le livre et
l’alphabétisation et le Palais de la
culture
Auditorium
13 h 30
19
Concert de musique andalouse
Association Les Rossignols d’Alger
et Palais de la culture
Auditorium
Du 12 janvier au 10 février
Nouba, la musique
andalouse :
hommage aux maîtres,
exposition artistique
Palais de la culture
Palais des Raïs
Du 20 décembre 2011
au 10 janvier 2012
Exposition d’art plastique «Les amis
de l’art»
Opérateur : Association Les amis de
Fadila Dziria
de 10 h à 17 h, sauf les vendredis et les
dimanches matins
Du 4 au 25 janvier
10 h - 18 h
Exposition de céramique «L’âme de
Mezghenna»
Opérateur : Atelier de céramique d’art
de Boumehdi
de 10 h à 17 h, sauf les vendredis et les
dimanches matins
26 janvier
Hommage
à Bahia Rachedi
4
Association Star de la jeunesse et
Palais de la culture
Auditorium -19 h
19 h
Conférence-Débat
Association culturelle MohamedEl-Amine-Lamoudi
14 h
MUSEES NATIONAUX
Musée national d’art
moderne et contemporain
d’Alger (Mama)
Musée national
des antiquités
Musée national de Cherchell
25 janvier
Du 26 décembre au 26 janvier
Journée d’étude sur «Le rapport du
musée avec l’environnement»
9 h - 12 h, 13 h - 17 h
«Le Vieux Cherchell»
Exposition d’objets restaurés durant la
campagne algéro-allemande
Exposition de calligraphie arabe
Du 3décembre au 3 février
Festival international d’art
contemporain
du samedi au jeudi - 11 h - 18 h
14
• Concert de musique
contemporaine 18 h
• Conférence Pierre Castanet
«Histoire de la musique
contemporaine» - 18 h
28
• Conférence par Simon N’jami -18 h
• Représentation chorégraphique
par Nacéra Belaza - 18 h
Du 1er au 31 janvier
Musée national des arts
et traditions populaires
Du 9 au 15 janvier 2012
«La valise muséale : la vie
quotidienne dans la ville d’Alger»
CEM Malek-Bennabi, Bab El Oued
Musée national NasreddineDinet de Boussâada
24 janvier
Exposition rétrospective des
activités culturelles 2011du Musée
Musée national de Sétif
24 et 25 janvier 2012
Du 16 au 22
Exposition des publications
du Musée Lycée Emir-Abdelkader, Bab El Oued
«Sétif, histoire et civilisation»
Rencontre nationale - 9 h
Musée national du Bardo
11 janvier
«Evaluation des conditions de
conservation préventive des
collections muséales. Bilan sanitaire
du Musée national du Bardo»
Conférence animée par Hadjira Aknoun - 10 h
AGENCE ALGÉRIENNE POUR LE RAYONNEMENT CULTUREL (AARC)
Du 13 au 15 janvier
Cinéma et audiovisuel, journées du film jordanien
Cinémathèque d’Alger - 17 h 30
Du 24 au 26 janvier 2012
Musique et spectacles vivants
«Andalousie, Maghreb, terres d’accueil»
Avec Aziz Sahmaoui, Louis Winsberg, Calle Cerezo
Ibn Zeydoun - 19 h
19
INFORMATIONS & CONTACTS
Centre national des arts et de la culture Palais des Raïs (Bastion 23)
Tél. : 021 73 45 78 / 021 73 95 70
Cellule de suivi des tournées musicales
Tél. : 021 65 71 43
Centre national de la cinématographie et de l’audiovisuel (CNCA)
Tél. : 021 43 35 26
Musée d’art moderne d’Alger (MAMA)
Tél. : 021 71 72 52
Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie Tél. : 021 43 92 29
Musée national des arts et traditions populaires Tél. : 021 43 99 08
Musée national de Sétif
Tél. : 036 84 35 36
Musée national de Cherchell
Tél. : 024 43 74 37
Office Riad El Feth (OREF)
Tél. : 021 66 89 68 / 021 65 25 70
Office national de la culture et de l’information (ONCI) Tél. : 021 63 77 06 / 021 63 75 43 Palais de la culture Moufdi-Zakaria
Tél. : 021 29 10 10
Théâtre national d’Algérie (TNA)
Tél. : 021 71 21 75 / 02171 11 74 Théâtre régional d’Oran
Tél. : 041 39 70 89 / 041 39 48 26
Théâtre régional de Constantine
Tél. : 031 64 26 98 / 031 64 26 99
Théâtre régional de Tizi Ouzou Tél. : 026 22 44 68
Théâtre régional d’Annaba Tél. : 038 86 38 17
Théâtre régional de Sidi Bel Abbès Tél. : 048 54 70 38
Théâtre régional de Béjaïa
Tél. : 034 21 10 92
Théâtre régional de Batna
Tél. : 033 80 30 80
Ministère de la Culture www.m-culture.gov.dz
Tlemcen, capitale de la culture islamique www.tlemcen2011.org
ISTIKHBAR / JANVIER 2012
Notes
21