2ème semestre 2009 - Villenave d`Ornon

Commentaires

Transcription

2ème semestre 2009 - Villenave d`Ornon
Le bulletin du Club Villenavais
J.P.Sigonneau : 05.56.64.72.82
J.P.Rocher : 05.56.87.86.85
N° 2 - 2ème semestre 2009
Le mot du Président.
La saison estivale va prendre fin. J’espère que grâce à ces vacances pendant lesquelles vous
avez pu vous ressourcer, vous serez tous prêts à participer à nos manifestations.
Bienvenue aux nouveaux adhérents qui sont venus grossir nos rangs.
Je tiens à remercier particulièrement Danièle Perez qui nous a fait découvrir une nouvelle fois
un magnifique château, lors de notre sortie pique nique du 5 juillet dernier.
Un temps fort de nos activités prochaines reste l’organisation de la « Bourse Expo » d’avril
2010. Celle-ci va se dérouler sur un week-end entier. Nous aurons donc besoin de beaucoup
de bonnes volontés. Merci à tous ceux qui se sont déjà portés volontaires, mais la liste n’est
pas close !...
Les Membres du Bureau et du Conseil d’Administration félicitent Denis Dodier, Vice Président
du Club, pour le mariage de sa fille Marina avec William et présentent au jeune couple tous
leurs Meilleurs Vœux de Bonheur.
Amicalement.
Bernard Debuc.
CALENDRIER DES MANIFESTATIONS A VENIR
- 13septembre : Exposition à Petit Palais (33)
- 12 et 13 Septembre: 31e Bourse de Colomiers (31)
- 19 et 20Septembre : Bourse à St Vincent de Paul (40)
- 20 Septembre: Sortie Le Barp - Belin Beliet (33)
- 18 au 20 Septembre: Circuit des remparts Angoulême (16)
- 26 et 27 Septembre : Bourse à Pons (17)
- 11 Octobre : Sortie à Guîtres (33)
- 10 et 11 Octobre 2009: Automedon 9° salon auto/moto de collection Paris le Bourget
- 11 Décembre : Assemblée Générale du Club Automobile Villenavais
Le Club Automobile Villenavais propose d’organiser une visite au « Salon Rétromobile à
Paris » en février 2010. Faîtes vous connaître dès à présent si cette initiative vous
intéresse.
1
Les miniatures CITROËN de notre enfance
Texte et photos : J.P. Sigonneau
A l’image de leur modèle, les miniatures Citroën font l’objet d’une passionnante collection.
Il faudrait un gros dictionnaire pour recenser les jouets et miniatures issus des modèles
Citroën .Certains collectionneurs en possèdent plus d’un millier ; ces modestes pages ne font
que survoler le sujet .
Vous-même, votre père ou votre grand père avez joué avec des miniatures Citroën.
Dans ce texte, je ne ferai référence qu’à des jouets anciens et j’ignorerai la profusion de
fabrications actuelles d’origine essentiellement Chinoise.
Les premiers jouets en tôle datent de la fin du XIX siècle, ces jouets étaient fabriqués par des
artisans ferblantiers, c’était des «jouets de bazar». Vers les années 1920, la fabrication des
jouets en tôle s’industrialise et les premiers jouets de fabrication Citroën sont
commercialisés en 1923 .
Au-delà de la perfection de leur reproduction, ces jouets témoignent du génie inventif d’André
Citroën qui voulait que ces modèles soient des vecteurs publicitaires, pour faire de chaque
enfant un client potentiel. Pouvait-il imaginer que,80 ans après leur sortie, on les
rencontrerait dans les vitrines des antiquaires !
Ci-contre : une C6 Coach Citroën,
Ce beau jouet long de 20cm qui date de 1930 est
propulsé par un volant d’inertie .
Notez l’étiquette avec le prix de l’époque !
Dinky toys
Il est bien rare après 1945 qu’un petit garçon
n’ait pas possédé, s’il aimait les automobiles au
moins un Dinky Toys offert par la famille, échangé
à un camarade ou acheté avec son argent de poche.
C’est Franck Hornby, celui qui inventa le Meccano et les trains Hornby, qui conçu les Dinky
toys,. Ces petites voitures en zamac, à l’échelle proche du 1/43, devait « agrémenter » les
réseaux ferroviaires Hornby. Les premiers Dinky Toys (traduction de jouet, précieux)
apparaissent en France en 1934, mais pour les petites Citroën, il faut attendre 1949 pour
apprécier les qualités de reproduction de la Traction.
2
La photo ci-dessous représente 3 Tractions, Réf 24N : la première de couleur noire à
gauche est un modèle de 1951 avec le cache roue de secours, la grise avec la malle est un
modèle de 1957 et l’autre noire avec la malle est un modèle 1955.
Suite à la pénurie de caoutchouc, le premier
modèle (non photographié) qui apparaît en 1949,
a des roues métalliques.
La Citroën 2CV
Dinky
toys
sort
le
premier
modèle
de
la
2CV
en
1952.
La couleur est gris métallisé et elle possède un seul feu rouge arrière. Un second modèle
sort en 1953 en gris foncé, toujours avec un seul feu arrière. Le modèle avec 3 feux arrières
sort en 1957.
La couleur grenat de ce modèle est fantaisiste.
Au deuxième rang figure une camionnette pompiers
de Paris Réf 25D , elle date de 1959.
La 2CV avec le nouveau capot Réf 558 représente
un modèle 1961 avec les glaces, la suspension, etc.
En septembre 1965, la 2CV change de visage avec
l’adjonction d’une 3ème glace, elle passe donc de
berline à limousine, c’est la Réf 511 elle est en bleu
pétrole sur la photo. Les délocalisations existaient
déjà, cette auto est produite sous le nom Dinky toys
par« Auto Pilen » en Espagne.
La Dyane porte la Réf 1413, elle est marquée « MECCANO-France » Made in spain !
La Citroën Ami 6
En 1962 Dinky Toys sort la réplique de cette voiture baroque, œuvre du génial créateur
Flaminio Bertoni
3
La Citroën DS
Voiture des défis technologiques, bombe du salon 1955, la DS eut dès 1956 sa
représentation au 1/43. Cette première version sans les glaces fut complétée dès 1958 par le
modèle avec glaces.
D’autres couleurs et modèles existent dont une version police avec le gyrophare. Une DS 23
made in spain sort en 1976.
La Citroën ID19 break
Une version « civile » est reproduite, ainsi qu’une version ambulance et le très beau modèle
en version RTL avec la caméra sur le toit !
Les Utilitaires
Le fameux « TUB 1200 kg » de Louis la brocante est au catalogue dès 1954, Réf 25c. C’est
un modèle gris métallisé qui sera repris par la suite en version publicitaire Ch. Gervais ou
Cibié. Une deuxième version à une autre échelle existe avec un 1200kg représentant un
camion d’exposition Philips. Un « panier à salade » existe également.
4
Norev
Les frères Veron créent en 1946 la marque Norev, anagramme de leur nom de famille.
La première miniature automobile apparaît en 1953 avec la Simca Aronde , les Norev à
l’échelle
du
1/43
sont
en
matière
plastique
appelée
Rhodialite.
Pour le bonheur des petits garçons, Norev a
commercialisé des Tractions, des 2cv, des DS de
toutes les couleurs.
Ci-joint, la photo d’une camionnette 2cv AZU
et à coté, une Ami6 micro miniature au 1/87 échelle des
trains miniatures HO
La Traction est reproduite dans toutes les versions
et dans de nombreuses couleurs .
Ci-joint une photo des limousines
Traction. Le modèle police en rouge
me paraît bien fantaisiste !
Ci-dessous un modèle un peu plus
récent, l’Ami 6.
…. Suite au prochain numéro.
5
UN SACRE BON CRU !
Texte et photo : J.P. Sigonneau
Vous connaissez tous Rétromobile, à Paris mais en
province, il y a aussi des salons fabuleux.
Depuis quelques années j’entendais parler en termes
dithyrambiques du salon de Reims, cette année j’y étais !
Un club auquel j’appartiens « les filles de Levallois »
expose régulièrement à Reims, et je me trouvais donc
sollicité pour donner un coup de main à l’installation et à la
tenue du stand.
Le salon Champenois du véhicule de collection est organisé afin de permettre à un large public de
découvrir notre passion et de créer un lieu de contacts et d’échanges. Devenu l’une des
manifestations majeures, ce salon a su s’imposer comme étant l’un des plus importants d’Europe.
Comme l’écrit L.V.A. : « Le salon qui fait pétiller les yeux »
Le salon Champenois, c’est d’abord une exposition de
voitures anciennes. Beaucoup de clubs et amicales sont
représentés, des musées ont également prêté des
voitures.
De l’Hispano Suiza aux Renault 15 et 17 en passant par
un cabriolet Panhard, il y en a pour tous les goûts et tous
les âges !
Chaque année le salon propose de mettre en valeur une
marque, cette année c’est Chenard et Walcker qui est
mise à l’honneur.
A l’extérieur sont exposés des engins militaires.
Le salon Champenois, c’est aussi l’une des plus importantes « bourses d’échanges » de
France avec des exposants venant de très loin. Vous trouvez à Reims la pièce détachée
ancienne qu’il vous manque, mais également de la documentation, de la miniature, de la
voiture à pédale, du jouet ancien, etc. etc.…les tentations sont nombreuses, alors prévoyez
un budget !!!
Quelques chiffres :
- Plus de 30000 visiteurs
- 517 exposants sur 40000 m²
- Droit d’entrée : 10 euros (enfants 3 euros)
6
Sortie à Préchac au château de CAZENEUVE
Texte : Danielle Peres
Le 5 Juillet dernier, une de nos sorties en anciennes, organisée par le
Club Automobile Villenavais conduisit 26 voitures au travers de la
Lande Girondine.
55 adultes et 4 enfants ont ainsi rejoint le château de Cazeneuve à
Préchac, ancienne propriété des Rois de Navarre, du Roi de France
Henri IV et de la Reine Margot.
Un pique nique sous la futaie, la visite du château et des
appartements royaux, la découverte du parc arboré le long du Ciron
et de la grotte Margot, la promenade dans la bambouseraie et sur l’île
aux oiseaux, émaillèrent la journée de découvertes de toutes sortes.
La clémence du temps, la bonne humeur, les rires et la simplicité des
participants ont contribué à la réussite de cette journée.
7
Les marques françaises disparues
Facel Vega
Une étoile
filante
Dans le ciel
automobile Français
Texte présenté par J.P. Rocher
8
Une ambition de constructeur
Facel Vega était un des derniers constructeurs français de voitures de luxe.
La marque a été créée par Jean Daninos. A l’origine FACEL (Forges et Ateliers de
Construction d’Eure-et-Loir) était une entreprise de tôlerie dont la participation à l’industrie
automobile se limitait à travailler pour Panhard, Delahaye et Simca.
Au début des années 50, Jean Daninos décida de se lancer dans la construction automobile
à son propre compte en finançant cette activité par celle de sous-traitant pour les autres
constructeurs. Le nom de Facel Vega a été choisi par Pierre Daninos (frère de Jean et
auteur des “Carnets du Major Thomson”) en référence à Vega, une des étoiles les plus
brillantes au voisinage du soleil.
En 1954, apparaissait une nouvelle étoile dans le ciel des automobiles de prestige, la FacelVega. Cette aventure allait durer jusqu’en 1964. Dix années durant lesquelles furent
produites, les plus belles voitures de France de l’après guerre.
L’essor
La première auto utilisait un moteur V8 Chrysler, DeSoto de 4.5 litres de cylindrée. La
conception générale était simple avec un double châssis tubulaire, une suspension
triangulée à l’avant et un essieu rigide à l’arrière, comme sur les voitures américaines. Et
comme les américaines, elle était lourde, près de 1800 kilos. Les performances étaient vives
pour l’époque (190 km/h de vitesse de pointe et 0 à 100 en moins de 10 secondes).
La carrosserie était stylée, faisant d’emblée de la Facel Vega une auto classique. La
production était constituée essentiellement par des coupés sans pilier central, mais il y avait
quelques décapotables.
Le modèle 1956 reçut des améliorations : un plus gros moteur Chrysler de 5.4 litres et une
transmission modernisée entre autres. La même année, sortit un modèle 4 portes,
l’Excellence, avec des portes suicides à l’arrière. Mais sa conception sans pilier central
fragilisa la rigidité et altéra la tenue de route. Ces autos sont rares.
Le modèle de 1959 reçut d’encore plus gros moteurs (5.8 et plus tard 6.3 litres Chrysler). Il
était plus rapide malgré un poids accru.
La Facel II arriva en 1962 ; plus légère, plus élancée avec des lignes modernisées et encore
plus rapide.
En 1960, Facel mit un pied dans le marché des voitures de sport avec la Facellia, une petite
voiture aux lignes proches de la Mercedes 190 SL. Les Facellias étaient vendues en 3
versions (cabriolet, coupé 2+2 et 4 places) sur la même plateforme mécanique. Le style était
similaire à celui de la HK500 avec d’élégantes poignées de porte (qui cassaient bien des
ongles de femmes)
Les Facel Vega avaient pour clients Stirling Moss et Maurice Trintignant, mais aussi Ava
Gardner...
9
Avec l’idée de constituer une production de masse de voitures de sport françaises et
abandonnant les moteurs américains, Daninos utilisa un moteur 4 cylindres à double arbre à
cames en tête de 1.6 litres Pont-à-Mousson
Les ennuis
Le moteur n’avait que deux butées supportant deux arbres à cames en aciers spéciaux à
l’inverse des moteurs classiques qui en comportaient 4 ou 5. Malgré l’expérience de Pont-àMousson dans la fonderie, ceci aboutit à une trop grande souplesse, des soucis de calage et
de fréquentes pannes.
Le moteur fut vite considéré comme un désastre et la Facellia avec. Le moteur fautif fut
remplacé par une unité de propulsion de Volvo P1800 pour la Facel III, mais le mal était fait.
La production a été arrêtée en 1963 et bien que le but était de faire de cette voiture une
production de masse il n’y en eut que 1100 produites. Et pourtant ce fut de loin la production
la plus nombreuse de Facel. Facel perdait de l’argent sur chaque voiture vendue, ce
département « Luxe » de l’entreprise étant maintenu à flots par le département métallurgie
de Facel. L’obsession de Jean Daninos était très proche de celle de David Brown d’Aston
Martin.
La petite Facellia rencontra un succès limité et ces pertes, conjuguées à la concurrence
farouche qui régnait sur le segment de la voiture de luxe achevèrent la compagnie. Facel
Vega disparut du marché automobile en 1964 après une opposition du gouvernement
français à une collaboration avec Rover. Malheureusement la Facel VI, propulsée par un 2.8
litres Austin Healey, la dernière, et pour beaucoup, la meilleure des petites Facel, arriva trop
tard pour sauver l’entreprise. Moins de 30 exemplaires en avaient été produites quand le
gouvernement français fit tout stopper.
Les Facel Vega sont des voitures de luxe et, en tant que telles, beaucoup ont été préservées
et sont très recherchées. La mécanique américaine est abondante et facile à trouver et à
entretenir. Les Facellias ne sont pas très difficiles à trouver, mais rares sont les modèles à
moteur Pont-à-Mousson.
Pour l’anecdote : c’est en Facel Vega que s’est tué le prix Nobel de littérature Albert
Camus, probablement parce que le conducteur Michel Gallimard, neveu de l’éditeur Gaston
Gallimard, avait surestimé ses capacités de pilote au volant d’une voiture capable de
dépasser les 200km/h.
Chiffres de production
Facel a produit très peu d’autos en raison de ses exigences de qualité. La rareté explique les
cotes actuelles.
FV et HK 500 : 849, dont 11 cabriolets
Facel II : 184
Excellence : 153
Facellia : 1050, dont 620 cabriolets environ
Facel III : 624, dont 192 cabriolets
Facel 6 : 43, dont 6 cabriolets
10
Total : environ 2900.
VIN BLANC ET VIN ROSE A SE FAIRE REMBOURSER.
Lors de notre sortie du 23 mai 2009 à Cabanac, après avoir visité les caves du « Château
BELON », certaines personnes ont acheté du vin.
Il s’avère que les bouteilles de vin blanc et de rosé sont défectueuses.
Les derniers retardataires, surtout pour le vin blanc, doivent se faire connaître pour le
remboursement auprès de :
Madame DEPIOT Tél : 05.56.20.30.35
Mail : [email protected]
Mieux se connaître
Composition du bureau du Club Automobile Villenavais
Président : DEBUC Bernard
Vice-président : DODIER Denis
Secrétaire : DUBERNET Alain
Trésorier : DEBUC Marie José
Secrétaire adjoint : PERES Danielle
Trésorier adjoint : VERNIOLLE Maïté
Adjoints aux manifestations :
DODIER Claudine - ROCHER Jean Pierre - SIGONNEAU Jean Pierre
Membres du conseil d’administration :
CANUYT Dominique – DUCOM Eric – DUPART Thierry – LECLERC Alain – MONGES Jean
Jacques
Le Club comptait au 1er Mars 2009 : 64 adhérents – 105 véhicules recensés.
Le
Club
regroupe
un
plateau
de
véhicules
très
varié
avec
beaucoup
de Françaises : Citroën, Panhard, Peugeot, Renault, Facel Vega, Simca Talbot, etc.
d’Allemandes : BMW, Mercedes ; Volkvwagen..
d’Anglaises : MG,Triumph ,
11
d’Italiennes : Alfa, Fiat
d’Asiatiques : Nissan, Honda, etc
LISTE DES PROFESSIONNELS DE PIECES ET FOURNITURES AUTO
Cette liste des fournisseurs de l’automobile susceptibles d’aider à la restauration ou à
l’entretien d’un véhicule ancien est donnée à titre d’information par les membres eux-mêmes
et n’engage en aucun cas la responsabilité du Club Automobile Villenavais.
*******
Ets R.C.
116-118, Avenue Thiers Bordeaux. Tel : 05.56.86.23.48
Batterie 6 V, pot échappement, etc. Info de Jean Pierre Sigonneau.
******
Ets CALVENTE AUTOMOBILES
Chemin de la Gravette CADAUJAC. Tel : 05.56.30.95.58
Pièces 2 CV, méhari Info de Jean Pierre Sigonneau
Carrosserie BRU
Chemin Grandjean Léognan. Tel : 05.56.64.77.32
Info de Jean Pierre Sigonneau
******
Ets B.R.M
577, Route de Toulouse 33140 Villenave d’Ornon. Tel : 05 56 87 41 10
Rectification, pièces détachées, usinage, culasse.
Sur présentation de notre bulletin « Le conteur d’automobile »l’entreprise fera une remise.
Info d’Alain Dubernet.
******
Sellerie 2000
2, Rue Eugène Freyssinet 33140 Villenave d’Ornon. Tél : 05.56.37.20.05
Remise sur présentation du journal du Club. Info de Bernard Debuc
LE RECAPITULATIF DES MANIFESTATIONS ET DES SORTIES DU CLUB.
Année 2009
8 février : Exposition avec animations à Villenave d’Ornon
26 avril : Bourse et Exposition à Villenave d’Ornon
10 mai : Sortie à Blaye avec exposition et vide grenier.
21 mai : Sortie à Léognan avec exposition de Simca Facel.
22 mai : Sortie à Langoiran avec exposition et soirée festive.
23 mai : Sortie à Cabanac avec visite, vide grenier et soirée Bandas.
27 juin : Sortie à Biganos avec exposition.
12
5 juillet : Sortie à Préchac avec pique nique et visite du château de Cazeneuve
29 août : Exposition à Cadaujac avec rallye et soirée festive.
5 et 6 septembre : WE à Aignan avec visite, rallye, etc.
13 septembre : Sortie à Petit Palais avec exposition.
20 septembre : Sortie à Belin Beliet avec exposition.
11 octobre : Sortie à Guîtres avec promenade en petit train.
7 février 2010 : Exposition au Centre Aéré de Villenave d’Ornon
24 et 25 avril 2010 : Bourse et Exposition à l’intérieur et à l’extérieur à l’Espace d’Ornon.
OBJET TROUVE
Lors de notre Bourse Exposition du 26 avril 2009, au Centre Aéré de Villenave d’Ornon, il a
été trouvé un « appareil audio-visuel »
.
Veuillez le réclamer au 05.56.37.34.14 en précisant la marque et les détails permettant de
l’identifier .
13

Documents pareils