Patrick Abraham, biographie - Blog de la Société des Artistes Français

Commentaires

Transcription

Patrick Abraham, biographie - Blog de la Société des Artistes Français
Patrick Abraham, biographie
né en 1955
2015 :Mémorial Charles de Gaulle à Colombey les Deux Églises
Miami Floride États-Unis
Cercle des Artistes de Paris Parc Floral de Vincennes
Exposition à Munich/Wolnzach en Allemagne Musée du Houblon.
Exposition Cercle Naval de Brest
2014 :En permanence : Musée de l’huître à Cancale – Musée Art et traditions populaires
Arobase Galerie Cancale
Miami Floride États-Unis
SLBA Lorient
Crozon 70ème anniversaire de la libération Salon de Chatillon (92)
Salon des Artistes Français (Sélectionné pour la commémoration du centenaire de
la guerre 1914/1918 au Grand Palais)
2013 :Exposition « les phares » au musée de Cancale en compagnie des Peintres
Officiels de la Marine de juin à septembre 2013
“Méditations Lumières“ Eglise de la Madeleine - Paris
Salon de Châtillon (92)
Salon “Comparaisons“ Paris 2012
Président du Musée de Cancale
Musée de L’huître à Cancale - Arobase Galerie Cancale
2012 : C
ommande buste de “Daniel de la touche de la Ravardière“ Port de Cancale Ville
de Berthegon Sao-Luis Brésil.
Exposition Musée de L’huître à Cancale.
Cercle des Artistes de Paris, Parc Floral de Vincennes- Paris
Exposition B’NAI B’RITH Paris 16ème
Arobase Galerie Cancale
“Du Grand Palais à Plouagat“
Tous Breizh’Iliens
“Méditations Lumières“ Eglise de la Madeleine - Paris Salon de Châtillon (92)
Salon “Comparaisons“ Paris 2012
Président du Musée de Cancale
2011 : E xpose : Galerie “Le Caméléon“ Antibes
Arobase Galerie Cancale
Exposition Oasis 2011Palais des congrès - Paris
Invité d’honneur aux journées du patrimoine de Saint-Suliac
Salon des Artistes Français - Art en Capital.
2010 :Exposition . Galerie Artis Pont-Aven
Galerie des Sablons Saint-Malo
Galerie Le Caméléon Antibes
Musée de L’huître à Cancale.
Salon des Artistes Français Art en Capital
Carrousel du Louvre Nationale des Beaux-Arts
2009 : Expositions Salon de l’aquarelle . Mongermont
Galerie 7 à Douarnenez
Galerie la Prébendale à Saint Pol de Léon
Art-o-Base Gallery à Cancale
Musée de Cancale
Sortie du livre “Doris et Dorissiers“, éditions Jean Brito, avec expositions à St
Malo, Dinard, Saint-Suliac
Salon des Indépendants-Grand-Palais, Paris.
2008 : Exposition . Cancale (Art-O-Base Gallery)
Exposition à Saintes
Président de l’association culturelle “Baie des Arts“
Vice-Président du Musée de Cancale
Professeur de peinture dans deux écoles d’art à Cancale et à Pipriac (Redon)
2002 - 2
007 : se consacre essentiellement à la peinture
1995 - 2
002 : Travaille en particulier pour : le Louvre, Musée des Arts Décoratifs, Musée
de la Mode et du Textile, Musée National des Techniques, Musée Picasso,
Muséum d’Histoire Naturelle, Bibliothèque Nationale de France, et plus de 50
autres musées en France.
Dans le domaine Maritime : Les Musées de la Marine de Paris et de Brest,
Dunkerque, Nantes, Port-Louis.
1982- 1
995 : Expositions : New York, Bloomingdale’s
Sociétés Design Création et Créaser, création de produit et réalisation de
fresques, notamment dans le domaine de la mer pour “Capt’ain Corsaire,
D.C.A.N. Cherbourg, Ecole Navale Lanvéoc-Poulmic…etc.“
Expose au Grand Palais . Paris, dans le cadre de la 54eme biennale de la création
contemporaine, le S.A.D.(salon des artistes décorateurs).
1981 : Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique - Beaux-Arts de Rennes.
Présentation exposition
La Marine Nationale, m'a fait l'immense honneur de me recevoir, de m'ouvrir les
portes de ses bases navales et sous-marine de Brest, de l'ile longue et de LanvéocPoulmic, mais elle m'a aussi permis un embarquement sur une frégate anti-sousmarine, le " Latouche Tréville " et l'autorisation de peindre un de ses sous-marin
lanceur d'engin, le " Téméraire ".
Pour moi, civil immergé ( sans jeu de mot ), dans un monde qui m'étais totalement
étranger, ce fut un choc.
C'était aussi un vieux rêve qui se réalisait, le mystère des sous-marins et des
bateaux de guerre m'a toujours fasciné, pouvoir les peindre fut un bonheur.
La rencontre des équipages, des compagnies de fusiliers marins, des ouvriers de
l'arsenal, des entreprises de la base de l’Île Longue, des civils et des militaires de
tous grades du Commandant à l'élève de l'école des mousses fut la base de ma
palette.
Je ne pensais pas rencontrer autant de métiers et de compétences sur un bateau
de guerre. Je ne pensais pas rencontrer autant de prévenance, autant de cohésion,
de gentillesse dans les équipages.
La rencontre des civils, des entreprises privées dans les bajoyers ou sur les quais
de l'arsenal quand je posais mon chevalet, curieux du travail que j'effectuai, m'a
permis de mesurer la force de la « ruche » qui gravite autour des militaires .
Cela m'a amené naturellement à peindre peut-être plus les hommes que les
bateaux et les bases. La véritable force, peut-être.
De cet embarquement sur la frégate, de mon séjour à l’Île Longue,d'un
embarquement sur le remorqueur «le Four» lors du transfert du sous marin 'le
Triomphant» à l’Île longue, d'une visite à la base de Lanvéoc-Poulmic et d'un
séjour à l'arsenal de Brest, il restera après un travail de quelques mois, environ 80
croquis, dessins aquarelles et peintures à l'huile, des instantanés, des morceaux
de vie,des lumières et des ombres du monde de la défense maritime tel que je l'ai
vu, tel que je l'ai senti.
Deux livres de 64 pages le consignent.
C'est cela qui sera présenté lors de l'exposition :
TROIS COULEURS au dessus & en dessous
Le regard d'un peintre sur la force Océanique et Stratégique et les frégates antisous-marines
au Cercle Naval de Brest
du 23 juin au 31 juillet 2015
TROIS COULEURS, cernées de noir profond
Livre de 64 pages, format 21x21 cm, dos carré cousu sur papier 170 gr, couverture
pelliculé avec rabat.
Illustré de 45 peintures, huiles sur toile, aquarelles et dessin réalisées pour la plupart à
l’Île longue, à l’arsenal de Brest et sur la presqu’île de Crozon.
Ce recueil de peintures est le fruit d’une rencontre entre un peintre et un univers qu’il
n’imaginait pas avant d’en faire la découverte, avec des yeux émerveillés.
Ce monde c’est la force océanique stratégique. C’est le monde des sous-mariniers,
mais pas n’importe lequel, celui des forces de dissuasion.
Si ces sous-mariniers Là, ne sont pas des chasseurs, il ne sont pas non plus des chassés.
Leur mission c’est de tenir la posture, d’ assurer la dissuasion en étant discrets... voire
invisibles,
silencieux voire inaudibles. Cela impose de ne pas communiquer, ne pas .mettre
quand on est sous l’eau. Nous entrons ici dans le monde du silence, dans tous les sens
du terme.
Le silence du bateau bien sur, mais aussi le silence des hommes quand il sont à terre.
Pas de communication sur les sous-marins . quai, pas de dates de départ, pas de dates
de retour...
Un monde particulier pour les marins, qui ne reçoivent en mer que des bonnes nouvelles...
" moral " oblige.
Ces marins là, ils m’ont guidés dans leur monde, ils m’ont montré l’essentiel, celle de
leur vie et la place qu’elle occupe pour la défense de leur pays. Ils en sont fiers.
Je pensais venir dessiner des bateaux, j’ai rencontré des hommes.
Ces hommes-là, ces bateaux-là, je les ai peints "à l’ancienne ", " en immersion «, « sur
le motif « comme au 17ème siècle, sans la photo, puisque secret défense oblige, elle
m’était interdite.
C’est donc le travail authentique d’un butineur d’images que je livre ici. Il faudra
excuser quelques erreurs, quelques manquements dans les descriptions, car c’est un
travail d’artiste et de néophyte, voire de candide par rapport . la marine, qui est livré ici.
J’ai choisi de poser mon chevalet, ici et l. avec passion et tendresse, sans volonté de
décrire, ni d’écrire, mesdames, messieurs et vous tous les militaires sur votre métier.
J’ai rencontré des professionnels représentant le fleuron de l’industrie navale,
nucléaire, spatiale et militaire fiers de leur différents métiers, des hommes et des
femmes conscients de l’importance de leur mission. Ils m’ont accueillis avec chaleur,
avec patience.
Ils m’ont parlé de leur vie, se sont aussi intéressés à mon travail, quel fabuleux
échange...
Vous m’avez accueilli, pour peindre des « comment « à l’évidence, il fallait représenter des
" pourquoi " et des " pour qui ".
J’ai envie de dire aux citoyens, voilà un morceau de vie sur les bateaux de la France, sur
vos bateaux.
TROIS COULEURS, sur fond gris
Livre de 64 pages, format 21x21 cm, dos carré cousu sur papier 170 gr, couverture
pelliculé avec rabat.
Illustré de 40 huiles sur toile, aquarelles et dessin réalisées pour la plupart sur
la Frégate " Latouche Tréville ", à l’arsenal de Brest et à la base d’hélicoptères de
Lanvéoc Poulmic.
Mon embarquement sur un des plus beaux bateaux (pour moi) de la Marine
Brestoise est né d’un rêve et d’une rencontre.
Je souhaitais peindre les frégates furtives, mais le CC Karine Foll, responsable de
la division rayonnement, m’a suggéré d’embarquer sur une frégate anti sousmarine de Classe Georges Leygues. Elle a bien fait !
Le commandant Matthieu Drevon m’a spontanément invité sur la frégate
“ Latouche-Tréville ”.
J’ai été impressionné par la courtoisie, la prévenance et le professionnalisme des
femmes et des hommes à bord. La sécurité, le maniement des armes, les écoutes,
les appontages d’hélicoptères rythment le quotidien de l’équipage.
Les frégates A.S.M. sont connues de tous, croisées le long d’un quai lors de
manifestations maritimes, enviées par les villes qui possèdent un port en eau
profonde et qui rêvent de les recevoir. Elles sont belles et élégantes, polyvalentes
mais elles sont redoutables pour lutter contre les trafiquants de drogue, les groupes
terroristes et les États voyous qui mettent en péril les bateaux de commerce.
C’est cet univers, cette immersion de 15 jours en mer, ponctuée de deux escales,
l’une à Plymouth et l’autre à La Corogne que j’ai relatée dans ce livre.
C’est la vision d’un peintre, son ressenti en couleur dans un univers ou le
camouflage est gris. Il faudra excuser deux choses : les erreurs d’un candide sur
ce qu’il a dit et peint, les manques sur ce qu’il a vu et n’a pas dit.
J’ai embarqué pour peindre des bateaux, j’ ai rencontré des femmes, des hommes
certainement une famille.
Je remercie les officiers et tout l’équipage qui m’ont permis par leur accueil
chaleureux de m’immerger dans l’univers d’un bateau de guerre en mission.
Mon rêve était d’embarquer sur un bateau "de la Royale " et le peindre,
il s’est concrétisé .
Je garderai de cet embarquement le souvenir " extra-ordinaire " qu’il mérite.

Documents pareils