Regard de route - Etape 10 - Assemblée des Départements de France

Commentaires

Transcription

Regard de route - Etape 10 - Assemblée des Départements de France
Regard de route
Suivez la route du Tour en direct avec
l’Assemblée des Départements de France
@Leon_ADF
Dimanche 12 juillet 2015 / Étape 9
Vannes - Plumelec / 28 km
Les températures de l’étape (°C)
Localisation
Km 0
Km 14
Km 28
Température air
22
22
23
En dernière minute
Température route
38
35
38
L’inforoute
Pour favoriser une trajectoire fluide et rectiligne, les bordures de deux
giratoires en enfilade ont été adoucies en utilisant de la résine.
Le Tour en Bretagne s’est achevé en beauté. Carton plein pour le
Morbihan ! Avec 150 000 spectateurs venus encourager les coureurs,
le succès du contre-la-montre par équipe a été indéniable. Les services
du département ont préparé une route de qualité, sans lésiner sur les
moyens. L’itinéraire a été soigneusement balayé dans son intégralité.
Plusieurs centaines de bottes de paille ont été disposées sur le
parcours pour marquer les points dangereux. Quant à la résine utilisée
pour adoucir les bordures saillantes de deux giratoires (innovation
bretonne !), elle a tenu toutes ses promesses. Une idée à retenir...
Au final, l’équipe BMC Racing s’impose au sommet de la côte de
Cadoudal, au nez et à la barbe de la Sky, pourtant donnée gagnante.
Mardi 14 juillet 2015 / Étape 10
Tarbes - La Pierre-Saint-Martin / 167 km
2 départements mobilisés - Hautes-Pyrénées (65) - Pyrénées-Atlantiques (64)
Le diagnostic de Monsieur Route du Tour
Changement de décor, changement de braquet
Après la journée de repos à Pau, une habituée du Tour, les hostilités
reprendront dans un tout autre paysage. Place à la montagne et aux
sommets classés hors catégorie. La première escale pyrénéenne, des
Hautes-Pyrénées aux Pyrénées-Atlantiques ne sera qu’une mise en
bouche, même si l’ascension inédite à la station de la Pierre-Saint-Martin
pourrait réserver quelques coups de pétard en ce 14 juillet.
Le départ de la 10ème étape sera donné de Tarbes, accoutumée à
la Grande Boucle et qui la recevra pour la 13ème fois, au pied des
montagnes. A l’ombre des sommets, la course quittera rapidement les
Hautes-Pyrénées et contournera Pau par le Nord pour se rapprocher
d’Arette en fin de parcours et du plat de résistance de la journée. La
quasi-intégralité de l’étape se déroulera sur des routes vallonnées, mais
peu escarpées, avec seulement 3 côtes à franchir avant le final.
Après une soixantaine de kilomètres, les coureurs franchiront la côte de
Bougarber, une 4ème catégorie d’1,4 km à 6,2 %, au km 66. Direction Artix,
pour le ravitaillement, au km 75, avant de passer la deuxième côte, celle
de Villeségur, également de 4ème catégorie, au km 90 (1,7 km à 5,9 %). Le
parcours s’étirera, toujours dans les Pyrénées-Atlantiques, vers le sprint
intermédiaire de Trois-Villes, au km 124. Ce sera la seule occasion du jour
pour les sprinteurs d’exprimer leur talent. Après la dernière côte toujours
de 4ème catégorie, au km 134, la côte de Montory (1,8 km à 6,3 %), ils
rentreront sagement dans le peloton et subiront la dernière partie de
l’étape. A partir d’Arette (km 143), le paysage évoluera rapidement avec
la pente. Souhaitée depuis de nombreuses années, l’arrivée à La PierreSaint-Martin deviendra une réalité. Classée hors catégorie, l’ascension
mènera la caravane du Tour à 1610 mètres d’altitude, pour la première
arrivée au sommet de la Grande Boucle 2015, à l’issue d’une montée
de 15,3 km à 7,4 % de moyenne. Les deux premiers tiers de l’ascension
seront les plus difficiles, avec plusieurs passages dépassant les 9 %,
jusqu’au col de Labays. Les 5 derniers kilomètres seront - relativement plus cléments, avec une déclivité d’environ de 6 %.
Après l’hiver, le département des Pyrénées-Atlantiques a procédé à de
nombreux travaux de réfection de la montée et à des aménagements
dans la station pour accueillir le Tour. La mobilisation des agents
routiers sera totale. Ils épauleront si besoin Gros Léon, qui pourrait bien
commencer cette deuxième partie du Tour par des ressuages à traiter
en plaine. Ce qui est certain après la journée de repos, c’est qu’il partira
de Tarbes les cuves pleines d’eau et le balai bien graissé !
Passages très dangereux : 88
Rétrécissements : 8
Terre-pleins dangereux : 4
Giratoires : 29
Ralentisseurs : 10
Passage à niveau : 1
Cols et côtes (4 - 4 - 4 - HC) : 4
En rayon... Gros Léon
Avec son air pataud, ses larges roues et sa couleur canari fluo, la pièce
maîtresse du dispositif d’intervention de l’ADF inspecte le tracé
de chaque étape, entre la caravane publicitaire et la course.
Mais ne vous y fiez pas ! Ce Vosgien (l’engin est en effet prêté à l’ADF
depuis 2010 par le Conseil départemental des Vosges) a du coffre et
de la ressource. 15 tonnes pour 240 CV et un seul but : nettoyer la
route du Tour, pour la sécurité de chacun.
Equipé d’un balai hydraulique, il traque le gravillon et fait place
nette, surtout dans les descentes étroites et sinueuses des cols et
des côtes. A l’arrière, deux tonnes d’eau sous pression à épandre pour
refroidir la chaussée lorsque le revêtement commence à fondre
sous la chaleur, ou pour éliminer des traces de gazole sur la chaussée.
Et désormais, Gros Léon gazouille ! Suivez-le chaque jour sur
Twitter : @Leon_ADF
Contact presse - André Bancalà - +33 (0)6 60 45 64 36

Documents pareils

Regard de route - Etape 3 - Assemblée des Départements de France

Regard de route - Etape 3 - Assemblée des Départements de France Le diagnostic de Monsieur Route du Tour D’un plat pays à l’autre Après deux étapes, fin des hostilités en Hollande. Le Tour poursuivra sa route vers la France, avec cette troisième journée intégral...

Plus en détail

www.aroeven-bordeaux.fr

www.aroeven-bordeaux.fr Gare SNCF la plus proche : Oloron Ste Marie à 18 km Par la route 835 km de Paris • 240 km de Toulouse • 275 km de Bordeaux 120 km de Bayonne, Anglet, Biarritz… Contact : Chalet Nelson Paillou Lieu ...

Plus en détail