“Veu uillez enfin n arrêter l`exercice e illégal d de la méde ecine”

Commentaires

Transcription

“Veu uillez enfin n arrêter l`exercice e illégal d de la méde ecine”
Annexe 3
Comm
muniqué de presse.
p
“Veu
uillez enfin
n arrêter l’exercicee illégal de
d la médeecine”
Bruxelless, le 29 janvierr 2013.
A l’instaar des faculttés et des éttudiants en m
médecine, l’’Association Belge des SSyndicats Médicaux
M
(ABSyM
M) interpelle les instancees politiquess pour jeter aux oublietttes, une foiis pour touttes, la loi
Colla dee 1999, qui traite des pratiques ditees non-convventionnelless en médecin
ine. « Il est plus
p
que
temps dd’arrêter l’exxercice illég
gal de la méédecine. Selo
on le présid
dent de l’AB
BSyM, Marcc Moens,
l’A.R.788 prévoit depuis des décennies des am
mendes et dees peines d’em
mprisonnem
ment.
Le présiddent de la Commission
C
paritaire
p
qui doit se penccher sur la reeconnaissancce de quatre pratiques
non-convventionnelles – l’acupun
ncture, la chiiropractie, l’’homéopathiee et l’ostéoppathie – a fo
ormulé, la
semaine dernière, dees avis plaidant pour leuur reconnaisssance au sein
n de la Cham
mbre des reprrésentants
d santé publlique.
de la Commissions de
BSyM. En finale, la soi-disant
s
Cette évvolution créée une proffonde inquiéétude au seein de l’AB
Commisssion paritairre était, non seulement
s
coomposée de « représentan
nts des soinss de santé » alternatifs
a
(les mem
mbres des faccultés ayant déjà quitté laa susdite Com
mmission à cause
c
du caraactère de non
n-sens de
ce théâtrre), de plus, à l’heure actuelle (et nouus espérons que
q cette situ
uation sera m
maintenue) la situation
de la « m
médecine paarallèle » estt en profondd conflit aveec l’A.R. 78 du 10 noveembre 1967 relatif à
l’exercicce des professions de la santé, qui pprévoit entree autre des sanctions
s
pénnales pour l’exercice
l
illégal dde la médeciine. L’approbation du goouvernemen
nt, coïncidence ou pas, dde bâtir de nouvelles
n
prisons, pourrait évenntuellement conduire enffin à respecteer la loi.
t
prochain
nement les uuniversités et
e les étudiaants en médeecine pour mieux
m
en
L’ABSyyM invitera très
débattre et convaincrre les politicciens, commee en 1999, que
q ces niaiseries et trom
mperies n’ontt pas leur
place danns la loi.
L’ABSyyM pense quue les politiques ont actuuellement d’aautres chats à fouetter nootamment au
a niveau
social ett communauttaire. L’ABS
SyM demandde un signal court et fort: évincer laa loi Colla dee 1999 et
adapter les règles pénitentiaires légales de l’A.R. 78 concernant
c
l’’exercice illéégal de la médecine.
m
d
ment de ces actes de
Protégezz la populatiion des charrlatans. La ppolitique de tolérance d’encouragem
soins psseudo-médicaaux a uniqu
uement conduuit à la croiissance et laa floraison dde pratiques sectaires
dangereuuses.
Marc Moens
Le Dr M
Présidennt de l’ABSyyM
oncernant le coommuniqué de
d presse :
Pour de pplus amples innformations co
David Deesmet, responssable des com
mmunications dde l’ABSyM, attaché au préésident.
[email protected]
m-bvas.be, 0491/233.000