Eden Project - Constructalia

Commentaires

Transcription

Eden Project - Constructalia
Eden Project
"Babas" et "bios", même combat ! Pour les protecteurs de l´environnement de tous poils, l´heure de
l´embellie a sonné en Angleterre sous le sceau du "Millenium" avec l´Eden Project : la plus grande serre
jamais construite au monde sur le mode recyclable et écologique par une bande de terriens aux mains
vertes menée par Tim Smit, maître ès natura de ces bubbles in the sky.
Toute la péninsule frémit à l´apparition de ce champignon organique mais non hallucinogène poussé dans
les entrailles d´une ancienne carrière d´argile de 15 hectares. Approché pour la conception dès 1996, au vu
du serpent vitré de la gare de Waterloo, l´architecte Nicholas Grimshaw opte très vite pour une forme plus
apte à épouser les inégalités du terrain et à s´adapter au programme ambitieux : des portions de sphères
autostables et légères, à la manière des fameuses "Bucky balls" de Buckminster Fuller, pour offrir le
maximum de volume avec un minimum de surface au sol.
L´ensemble est composé de huit dômes géodésiques transparents d´un rayon variable de 18 à 65 mètres
moutonnant dans la pente. Les deux groupes de quatre bulles abritent chacun un biome : les tropiques
humides d´un côté, les régions chaudes et tempérées de l´autre. L´implantation précise a été calculée par
logiciel pour profiter au mieux de l´énergie solaire. Chacune des bulles est constituée d´une ossature
complexe en tubes d´acier galvanisé appelée "hex-tri-hex" qui a fait l´objet d´une modélisation en 3D.
Elle est revêtue d´une peau d´Ethylene Tetra Fluoro Ethylene (EFTE) choisie pour sa perméabilité aux UV,
sa recyclabilité, ses propriétés antistatiques, sa résistance et sa légèreté. L´utilisation de ce copolymère
pesant moins de 1% de son équivalent en verre permet d´affiner autant la structure et donc de gagner en
surface d´éclairement.
Les panneaux sont composés de trois feuilles entre lesquelles s´intercalent deux couches d´air formant un
oreiller isolant. Le soulèvement au vent est contré par des ancrages en acier de 12 mètres de long plantés
comme des piquets de tente. Le montage des éléments préassemblés au sol a nécessité la construction
d´un échafaudage de 12 mètres de haut, inscrit au Guinness des records.
Au sommet du site, un bâtiment d´accueil pour le public comportant un mur de 90 mètres de longueur en
terre battue complète cette réalisation pharaonique autant qu´éthique. Achevé en mars 2001, ce jardin du
XXIe siècle a déjà reçu plus d´un million de visiteurs dont le Prime Minister.
Texte: Florence Accorsi.
Copyright © 2014 Constructalia. All rights reserved