Les études en podologie-‐podothérapie en Belgique francophone

Commentaires

Transcription

Les études en podologie-‐podothérapie en Belgique francophone
 Les études en podologie-­‐podothérapie en Belgique francophone En Belgique, les professions de pédicure et de podologue sont différenciées et leur formation
également. Le pédicure réalise des soins d’entretien au niveau de l’épiderme et de l’ongle,
sa formation correspond à un enseignement secondaire professionnel mais en cas
d’affection plus grave, il passe le relais au podologue qui est un auxiliaire médical, voire
au médecin. Le podologue est le spécialiste du soin du pied et traite toutes les affections
liées à cette zone corporelle, y compris en post-opératoire. Dans certains cas, il réalise des
semelles orthopédiques ou des appareillages pour redresser ou protéger le pied. Il prévient,
identifie et corrige les problèmes liés à la marche.
1. Conditions d’exercice
Parmi les qualités requises, il faut avoir le sens du contact, de l’observation, être calme,
patient et savoir faire preuve de douceur, avoir une bonne dextérité manuelle, être rapide et
précis, avoir de bons réflexes.
Environnement professionnel
Le podologue exerce une profession paramédicale et travaille en libéral, à domicile, au sein
des hôpitaux ou en établissements (maisons de repos, de retraite, service d’orthopédie,
centres de soins, centres sportifs)
2. Formation
La formation du podologue correspond à un cursus de l’enseignement supérieur
paramédical de type court sur 3 ans, comportant au moins 600 h de stage et sanctionné par
le diplôme de Bachelier. Les études comportent une base de connaissances scientifiques
fondamentales et biomédicales (chimie, physique, anatomie, biomécanique du pied et du
corps humain), des connaissances orthopédiques approfondies, la réalisation d’un travail
personnel et des stages. Le sens de l’observation, la rigueur scientifique et le souci des
règles d’hygiène sont des qualités nécessaires. Certaines formations complémentaires sont
possibles (en gériatrie, santé mentale, réadaptation, …)
Remarque :
La formation de pédicure aborde l’anatomie du pied et de ses affections, le matériel
Euroguidance – octobre 2013 1 nécessaire (pince, râpe, ciseaux, limes), les produits utilisés ainsi que les règles de
désinfection. Elle correspond à une 5ème et 6ème professionnelle « soins de beauté »
complétée par une 7ème professionnelle en pédicurie-manucurie. Pour les adultes, il est
également possible de suivre une formation en pédicurie par la promotion sociale (formation
continue). Enfin, il existe aussi des cours modulaires complémentaires spécifiques mis en
place par un certain nombre d’organismes privés, notamment en pédicurie spécialisée ou
pédicurie médicale mais qui n’ont pas à ce jour de reconnaissance officielle en Belgique et
ne sont pas recensées.
3. Conditions d’inscription :
A ce jour, le baccalauréat français n’est pas automatiquement équivalent au diplôme
de l’enseignement secondaire belge. Il faut préalablement à l’inscription et avant le 14 juillet,
établir un dossier de demande d’équivalence auprès du service ministériel compétent.
Site internet indispensable : http://www.equivalences.cfwb.be
L’inscription dans l’école se fait directement dans la limite des places disponibles. La
participation à une journée portes ouvertes est recommandée.
4. Les établissements de formation :
Il n’y a que 3 écoles de formation en podologie reconnues en Belgique.
Haute Ecole libre de Bruxelles HELB Ilya Prigogine : catégorie paramédicale
Campus Erasme – Route de Lennik 808 – bât P
1070 Bruxelles (Anderlecht) +32-2/5602811
Haute Ecole Leonard de Vinci : institut d’enseignement supérieur Parnasse – Deux Alice
(Woluwe)
Avenue Mounier, 84
1200 Bruxelles (Woluwe Saint-Lambert) +32-2/7610850
Artevelde Hogeschool (enseignement en néerlandais)
Voetweg, 66
9000 Gent +32-9/2347000
5. Exercice de la profession en France
Une fois diplômé, il convient de se rapprocher de la DRJSCS de la région où l’on souhaite
exercer pour déposer un dossier de demande d’autorisation d’exercice constitué des pièces
justificatives demandées (diplômes, attestations, …) afin de permettre d’établir une
comparaison entre les programme d’études suivies en Belgique et les études supérieures
paramédicales menant en 3 années au diplôme d’état de pédicure-podologue en France.
Les stages, l’expérience professionnelle sont également pris en compte.
Chaque dossier est ensuite étudié par une commission qui se réunit tous les trimestres et
peut formuler plusieurs types de réponses :
-­‐ autorisation d’exercice
2 -­‐
-­‐
obligation de subir des mesures de compensation avant d’obtenir l’autorisation
d’exercice (épreuve d’aptitude ou stage complémentaire dont les modalités de durée
et d’environnement sont précisées)
refus d’exercice
liste des DRJSCS
Le site de la fédération belge des podologues : www.podologieweb.be
Le site des podologues professionnels belges : www.podologuesprofessionnels.be puis
« formations »
Euroguidance – octobre 2013 3 

Documents pareils

PODOLOGUE

PODOLOGUE tout bon podologue. A cela, on peut ajouter une bonne connaissance en biomécanique du pied et du corps humain, le sens de l’observation et la rigueur scientifique.

Plus en détail