Emmanuelle Bellange (ITER France)

Commentaires

Transcription

Emmanuelle Bellange (ITER France)
Emmanuelle Bellange
(ITER France) en interview
"De l’art de recevoir… 3 500 personnes d’ici 2014 !"
ITER prend chair… D’abord, un chantier dont l’avancement est
désormais bien visible ; ensuite, des salariés dont une première
vague est attendue dès le 2ème semestre 2012. Des salariés qu’il va
falloir loger et installer avec leur famille autour de leur
environnement de travail. Dans ce but, l’agence ITER France et le
WOIC (Welcome Office for International Companies) ont initié un
appel à partenariat pour la sélection de trois agences
spécialisées en relocation. Emmanuelle Bellange d’ITER France,
responsable de l’accueil des personnels ITER, a coordonné
Emmanuelle Bellange, ITER France,
cette étape cruciale pour la bonne marche du projet.
responsable de l’accueil des personnels ITER
> Quels sont les types de salariés attendus et que vont-ils faire ? Quel est le
calendrier précis ?
Emmanuelle Bellange : In fine, nous attendons jusqu’à 3 500 personnes à l’horizon 2014, salariés et
sous-traitants. A l’inverse, des collaborateurs ITER qui viennent d’Europe, d’Inde, de Corée, des USA,
de Russie, du Japon et de Chine, les entreprises qui travailleront sur le chantier ne sont pas encore
connues, les procédures d’appels d’offre étant encore en cours !
Chacun dépend d’une agence domestique, qui a, globalement, pour mission de réaliser "un morceau"
de la machine. C’est ainsi qu’a été conçu le projet initialement (par lots). Ce seront ainsi des ingénieurs,
des scientifiques, des techniciens et ouvriers spécialisés qui viendront progressivement s’installer dans
la région, d’abord pour la phase de préparation du site, puis pour la phase d’assemblage de la machine,
et enfin, l’exploitation.
> Quelles vont être les missions des agences de relocation, leur cahier des charges ?
Emmanuelle Bellange : La principale mission est de répondre aux besoins des entreprises venant
s’implanter en région (les sous-traitants). Compte-tenu de l’effectif attendu et du territoire (Val de
Durance), il était important d’aborder la thématique du logement en instaurant un dispositif en 2 temps.
er
 A un 1 niveau, il fallait effectuer une étude afin de connaître la demande existante des entreprises et
le potentiel du terrain. Cette étude est en cours auprès des sociétés concernées (via une fichequestionnaire suivie d’un entretien) et de plus de 25 communes, dans un rayon de
30 mn autour d’ITER pour le recensement de l’offre de logement existante et potentielle autour du
chantier. C’est le cabinet Sémaphores qui la conduit jusqu’en juin 2012.
 Dans un second temps, il s’agit d’effectuer cette mise en relation entre l’offre et la demande, c’est là
qu’interviendront les agences de relocation.
1/2
1
> En quoi la mission d’une agence de relocation diffère-t-elle
de la mission d’une agence immobilière classique ?
Emmanuelle Bellange : Elle prend en charge, non
seulement la recherche d’un logement adapté, mais
aussi les diverses démarches et la mise en réseau à
engager par un nouvel arrivant (voir notre encadré) :
par exemple, l’aiguillage vers un établissement scolaire
pour les enfants, comme l’école internationale de
Manosque…
> Comment les avez-vous sélectionnées ?
Quand démarrent véritablement leurs
actions ?
Le rôle d’une agence de relocation
Une agence de relocation, généralement implantée près de la nouvelle localisation, a pour
fonction d’organiser l’ensemble du processus
d’intégration, y compris l’obtention des documents officiels nécessaires, la recherche d’un
nouveau domicile, d’écoles pour les enfants,
d’un travail pour le conjoint, l’apprentissage de
la langue… Dans le cas de la relocation de familles, les agences peuvent offrir leurs services
directement aux familles, ou aux entreprises,
qui paient alors les frais engagés pour leurs
salariés mutés. En France, des dispositions
fiscales favorables favorisent le recours aux
agences de relocation.
Emmanuelle Bellange : A ce jour, la sélection des
agences de relocation est terminée. Après une consultation de 18 d’entre elles implantées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 12 dossiers de réponses ont été
reçus. Une première sélection a permis d’en retenir 6 qui ont été entendues par un comité composé
de F4E (Fusion for Energy), AIF (Agence ITER France), IO (ITER Organization), WOIC avec Provence
Promotion et le Cabinet Sémaphores. Au final, ce sont 3 sociétés qui ont été retenues : Interdean,
The Provence Relocation Service/ ITAMA et CSE.
> Quel a été le rôle des partenaires dans cette action, notamment celui de Provence
Promotion ?
Emmanuelle Bellange : De la rédaction de l’appel à projet à la sélection finale, Provence Promotion est
intervenu de manière très efficace sur toutes les grandes étapes du parcours et a parfaitement rempli
son rôle d’agence de développement. On peut dire que c’est dans la diversité et le partenariat entre le
WOIC, Sémaphores, Provence Promotion et les maîtres d’ouvrages (ITER et F4E) que l’on a réussi !
Iter Business Forum
En attendant les hommes, les affaires autour d’ITER continuent ! Les prochaines rencontres d'affaires "Iter Business
Forum" se tiendront les 7 et 8 décembre 2011 à Manosque. Près de 500 industriels européens sont attendus lors de
cette manifestation d’envergure soutenue par de nombreux partenaires institutionnels et consulaires européens dont
Provence Promotion. L'occasion de faire le point sur le chantier et sur les appels d'offres à venir.
En savoir plus
2/2
2