Lipoaspiration et bodylift : maigrir et resculpter sa silhouette

Commentaires

Transcription

Lipoaspiration et bodylift : maigrir et resculpter sa silhouette
Esthétique médicale °°°
considérablement les indications. Cependant la lipoaspiration devra toujours être considérée comme une véritable
intervention chirurgicale à réaliser dans les meilleures
conditions de sécurité.
Lipoaspiration et Bodylift :
maigrir et resculpter
sa silhouette
par le docteur Olivier Claude
La lipoaspiration reste la technique de référence pour
resculpter la silhouette. Cependant il est parfois nécessaire
d’effectuer un bodylift en cas de laxité cutanée importante.
Ce lifting circonférentiel au niveau de l’abdomen, des cuisses
et des fesses constitue alors la technique la plus efficace.
L
a lipoaspiration a été inventé il y a près
de 30 ans par un chirurgien français le
Docteur Illouz. De nombreuses machines
de lipolyse laser, par ultrasons ou par
radiofréquences nous sont aujourd’hui proposées. Certaines ont montré des résultats
intéressants pour des zones très localisées. Ces machines représentent sans aucun doute l’avenir
mais doivent aujourd’hui être plus considérées comme des
appareils complétant l’action d’une lipoaspiration classique.
La lipoaspiration en effet reste grâce à des raffinements
techniques récents la technique de référence pour la restauration de silhouette. L’utilisation de canules plus fines mais
plus efficaces associée à un travail circonférentiel permet
d’obtenir un résultat harmonieux en assurant une rétraction
cutanée centripète.
En cas de laxité cutanée importante associée aux excès
graisseux, une lipoaspiration peut s’avérer insuffisante. Il
est alors souvent nécessaire d’effectuer des liftings de la
silhouette au niveau de l’abdomen, des cuisses et des fesses.
Ces bodylifts constituent les techniques les plus efficaces
pour redessiner la silhouette après des séquelles d’amaigris-
90 | ANTI-ÂGE Magazine | N°2
sement, de grossesses ou de vieillissement cutané important.
Mais ils nécessitent la réalisation de cicatrices qui même
discrètes peuvent amener les patientes à leur préférer encore
la lipoaspiration.
Obtient-on des résultats durables
avec une lipoaspiration ?
Oui la lipoaspiration permet de supprimer définitivement
les stéatoméries. Les stéatoméries sont des surcharges
graisseuses profondes et localisées qui ne disparaissent pas
malgré un régime alimentaire ou l’exercice physique. Le
principe de la lipoaspiration est d’introduire par de petites
incisions (3 à 4 mm), des canules à bout arrondi, qui aspirent
les lobules graisseux mais respectent les autres tissus. La
réalisation de multiples tunnels de la superficie vers la
profondeur permet une aspiration harmonieuse des cellules
graisseuses en excès. Ces adipocytes n’ayant pas la faculté
de se re-multiplier, il n’y aura ainsi pas de récidive.
La lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de
région : la culotte de cheval, les hanches, l’abdomen, les
cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles ou encore les
bras. Les améliorations techniques permettent également
aujourd’hui de traiter avec précision le visage et le cou (angle
cervico-mentonnier, bajoue …). Les dernières générations de
canules permettent d’effectuer des lipoaspirations superficielles respectant la peau sus-jacente. Elles permettent
même d’améliorer l’aspect cutané par la rétraction centripète
générée. Ces améliorations techniques ont permis d’étendre
La chirurgie esthétique permet-elle
de perdre du poids ?
Le but de la chirurgie esthétique n’est pas de supprimer les
kilos excédentaires mais de redessiner la silhouette une fois
la perte de poids obtenue. Cependant en cas de surpoids
stabilisé une lipoaspiration peut aider à redémarrer l’amaigrissement. En effet elle diminue ainsi le stock d’adipocytes
de stockage et participe au contrôle hormonal par des mécanismes complexes encore mal connus.
Idéalement il faut envisager une chirurgie esthétique de la
silhouette après avoir traiter l’obésité ou le surpoids. L’amaigrissement peut être obtenue par un régime seul ou à l’aide
de la chirurgie bariatrique (gastroplastie, by-pass ou sleevegastrectomy). Un médecin nutritionniste pourra également
aider à améliorer les habitudes alimentaires afin d’obtenir
un IMC ou BMI stable et inférieur à 30 en pré-opératoire.
Une fois le poids stabilisé, la chirurgie esthétique de la silhouette supprimera les excès de peau et de graisse résiduelle
qui peuvent devenir gênants au niveau de l’abdomen, des
cuisses, des fesses, des bras ou des seins. Un relâchement
cervico-facial est également souvent associé.
Chacune de ces localisations peut être corrigée au cours
d’une intervention de chirurgie plastique :
> Bodylift
> Plastie abdominale
> Plastie mammaire et prothèses mammaires
> Lifting de cuisses et lifting de bras
> Lifting cervico-facial
Ces interventions sont effectuées l’une après l’autre à au
moins 2 mois d’intervalle (afin de réduire les risques de
complications post-opératoires) dans un ordre décidé avec le
chirurgien.
La première demande des patients ayant maigri est
souvent la restauration de la région de la ceinture (tiers
moyen de la silhouette). Le bodylift ou « dermolipectomie abdominale totale circulaire » permet de traiter en un
seul temps les faces antérieures, latérales et postérieures.
Une plastie abdominale isolée ne traiterait en effet qu’un
quart du problème et ne restaurerait pas harmonieusement
la silhouette. Le bodylift au contraire traitera en plus de la
région abdominale et du pubis, la région latérale en restaurant la définition de la taille et de la face externe de cuisse
avec la culotte de cheval. Le bodylift traitera également la
partie postérieure en liftant les fesses et la région inferieure
du dos. Une amélioration du galbe des fesses peut également
être effectuée dans le même temps en utilisant des transferts
autologues (greffes graisseuses ou lambeau dermo-graisseux) et grâce à la lipoaspiration qui redéfinit les régions
voisines comme la chute de rein et la partie postéro-supérieure des cuisses.
Le bodylift combine ainsi les techniques de lifting et de
lipoaspiration pour obtenir une restauration harmonieuse et
circonférentielle de toute la région de la ceinture. La cicatrice sera circulaire mais discrète car située sous la partie
Patiente avant et après bodylift. Vue de profil.
supérieure du bikini en restant à l’abri des regards. La position de la cicatrice sera déterminée très précisément avant
l’intervention en fonction des sous-vêtements et maillots de
bain que le patient souhaite porter ultérieurement.
La restauration de la silhouette obtenue après bodylift étant
très nettement supérieure à celle obtenue après les techniques classiques, cette procédure est devenue, notamment
aux Etats-Unis, l’intervention de référence après les pertes
de poids massive. Cette chirurgie est ainsi devenue bien
codifiée et permet aujourd’hui de corriger également le
relâchement cutané lié au vieillissement ou aux grossesses.
Elle est de plus en plus demandée par nos patients qui sont
aujourd’hui mieux informés sur les évolutions techniques.
Malheureusement cette intervention est encore peu pratiquée en France notamment du fait de sa durée (4 à 5h00 en
moyenne).
Retrouver une apparence harmonieuse permet d’améliorer la
confiance en soi ce qui se traduit par une amélioration de la
qualité de vie aussi bien au niveau professionnel que personnel. La chirurgie de la silhouette lorsqu’elle est réalisée dans
les bonnes conditions devient alors une véritable chirurgie
du « mieux être ». ■
POUR ALLER PLUS LOIN
- Calle EE, Thun MJ, Petrelli JM, Rodriguez C, Heath CW Jr. Body-mass index and mortality in a
prospective cohort of U.S. adults. N Engl J Med. 1999 Oct 7;341(15):1097-105.
- Peeters A, Barendregt JJ, Willekens F, Mackenbach JP, Al Mamun A, Bonneux L; Obesity in
adulthood and its consequences for life expectancy: a life-table analysis. Ann Intern Med. 2003
Jan 7;138(1):24-32.
- Buchwald H, Avidor Y, Braunwald E, Jensen MD, Pories W, Fahrbach K,
Schoelles K. Bariatric surgery: a systematic review and meta-analysis. JAMA.2004 Oct
13;292(14):1724-37. Review. Erratum in: JAMA. 2005 Apr 13;293(14):1728.
- Maggard MA, Shugarman LR, Suttorp M, Maglione M, Sugerman HJ, Livingston EH, Nguyen NT,
Li Z, Mojica WA, Hilton L, Rhodes S, Morton SC, Shekelle PG. Meta-analysis: surgical treatment of
obesity. Ann Intern Med. 2005 Apr 5;142(7):547-59.
- Lipolysis laser. Mazer JM. Ann Dermatol Venereol. 2009 Oct;136 Suppl 6:S359-62.
N°2 | ANTI-ÂGE Magazine | 91

Documents pareils

lipoaspiration et bodylift

lipoaspiration et bodylift resultats intéressants pour des zones tres localisées Ces machines re présentent sans aucun doute l'avenir maîs doivent aujourd'hui être plus considérées comme des appareils complétant l'action d u...

Plus en détail

LIPOASPIRATION

LIPOASPIRATION Dans la mesure où ces cellules graisseuses n’ont pas la faculté de se re-multiplier, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes.

Plus en détail

lipoaspiration - Peter Cumbo

lipoaspiration - Peter Cumbo Dans la mesure où ces cellules graisseuses n’ont pas la faculté de se re-multiplier, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes. En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer...

Plus en détail

LISTE DES COMMUNICATIONS 2000-2001

LISTE DES COMMUNICATIONS 2000-2001 6 - Dans les Annales de chirurgie plastique Esthétique - octobre 2003 : « Chirurgie de la silhouette et gastroplastie » - Dr PASCAL et Dr MALADRY Dans les annales de chirurgies de Chirurgie Plastiq...

Plus en détail