ICAM Apprentissage ICAM Continu

Commentaires

Transcription

ICAM Apprentissage ICAM Continu
ICAM Apprentissage
ICAM Continu
DEVENIR INGENIEUR PAR L’ALTERNANCE
Programme général des Etudes
du Cycle Ingénieur
par l’apprentissage
par la Formation Continue
Applicable à partir des promotions FA et FC 2009
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 1 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 2 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Chers élèves ingénieurs apprentis et stagiaires,
Chers collaborateurs,
Voici votre programme des études.
Il est commun à l’ensemble des sites ICAM Apprentissage et Continu : Site de Lille, créé en
1990, site de Toulouse créé en 1993, site de La Roche sur Yon, créé en 1994, site de Vannes, créé en
2001.
Il comporte deux parties. La première, d’un volume de 1200 heures, est commune aux deux
parcours, de formation par l’apprentissage (FA) et de formation continue (FC). La seconde, d’un volume
de 600 heures, est spécifique à l’apprentissage.
Ce programme est là pour vous aider à comprendre les objectifs de votre formation. Il est le fruit
d’un travail commun des Directions des Études et des Départements ICAM. Il s’inspire des valeurs
explicitées par le texte de la Mission de l’ICAM et s’ancre dans notre tradition et notre longue
expérience de la formation pour l’industrie.
Il fait une large place à la mise en situation et à la relecture d’expériences. Il tient compte de la
mission primordiale de l’entreprise dans nos formations qui sont, rappelons-le, des formations en
partenariat.
C’est un programme qui appelle l’apprenti et le stagiaire à être auteurs et acteurs de leurs
formations. Par-delà le socle fondamental de base et les repères indispensables, Il accorde une large
place au travail personnel et à l’initiative concertée, tout comme il offre les outils nécessaires à
l’apprentissage du travail en équipe, à l’ouverture aux autres et au monde et au développement
personnel de l’apprenant.
Faites-en le meilleur usage ! Tirez-en le maximum de profit !
Les Directeurs des Etudes
Christian TALMA
Lille
Bruno SOULLARD
La Roche sur Yon
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
AlI GUERROUI
Toulouse
- Page 3 / 116 -
Pierre DUPOUET
Vannes
Edition du 1 septembre 2008
SOMMAIRE
La Mission de l’ ICAM
……… …………………………………………
Page 5
Régime des Etudes – Formation ICAM Apprentissage & Continu
Page 7
Esprit général de la formation – repères pédagogiques…………………….
Page 9
Etoile des compétences de l’ingénieur………………………………………..
Page 11
Programme académique……………………….. ……………………………..
Page 13
Programme des 1200H……………………………………………………….
Sciences et Techniques de l’Ingénieur………………………… …….
Mathématiques………………….. Page 18
Informatique……………………… Page 21
Génie Mécanique-Matériaux…… Page 27
Energétique………………………. Page 35
E.E.A.I.I…………………………… Page 39
Organisation industrielle………………………………………………..
Génie industriel………………….. Page 46
Gestion et Droit………………….. Page 55
Communication – Management………………………………………..
Formation Humaine…………….. Page 60
International - Anglais…………… Page 64
Page 17
Page 45
Page 59
Programme spécifique à la Formation par Apprentissage 600H…………
Harmonisation………………………….………………………………..
Liens aux entreprises…………………………………………………..
Approfondissement scientifique……………………………………….
Approfondissement Formation Humaine……………………………..
Renforcement international…………………………………………….
Page 16
Page 67
Page 71
Page 79
Page 85
Page 93
Page 97
Formation en entreprise…………………………………………….…………..
Les missions en entreprise………………………….………………….
Grille de mises en situations……………………………………………
Le Projet Pré Ingénieur……….…………………………………………
Page 103
Page 104
Page 106
Page 108
Les 2 bulletins Académique et Entreprise……………………………….…………. Page 114
Bulletin académique…………………………….……………………...
Bulletin entreprise…………..…………………………………………..
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 4 / 116 -
Page 115
Page 116
Edition du 1 septembre 2008
La mission de l’ICAM
1. L’ICAM inscrit son action dans le prolongement de la longue expérience et des valeurs
de l'Institut Catholique d'Arts et Métiers, ouvert à Lille en 1898. Les fondateurs de l’ICAM de
Lille étaient des industriels, qui ont demandé à la Compagnie de Jésus d'établir et d'animer
un projet pédagogique pour la formation d'ingénieurs. Depuis lors, l’ICAM cherche à vivre
toujours davantage ce double enracinement industriel et évangélique. Respectueux des
convictions personnelles et ouverts à tous, nous posons nos choix institutionnels et
pédagogiques en référence à Jésus-Christ. Il nous apprend à regarder le monde avec
confiance, en même temps qu'il mobilise notre désir de construire un monde plus juste et
plus fraternel. Le récit de sa vie nous enseigne que toute personne est appelée à une liberté
créatrice, responsable et solidaire.
2 . De tous ceux qui entrent dans l’ICAM, collaborateurs, élèves, apprentis et stagiaires,
nous attendons en premier lieu cette confiance fondamentale dans la liberté humaine, ainsi
qu'une haute idée de la responsabilité de chacun dans le bien commun.
Aider à la croissance de la liberté
3. La mission de l’ICAM est de former des hommes et des femmes compétents, acteurs
dans le monde de l’entreprise. Fidèles à la pédagogie ignatienne, nous insistons sur le
travail sur soi qu'opère l'apprentissage d'un métier : les études engagent la personne tout
entière, elles sont le lieu privilégié d'une formation humaine. Un collaborateur compétent est
un homme ou une femme d'expérience : fût-il débutant, son comportement et ses choix
s'appuient sur une expérience humaine. Il s'est confronté au réel et il a appris à en tirer
profit. Il s'est laissé toucher par les rencontres, par l'affrontement aux problèmes, par la
recherche des solutions. Il a éprouvé les chances et les difficultés du travail en commun,
ainsi que la fidélité quotidienne à mener ses projets jusqu'au bout. Dans un tel engagement
de soi se construit la liberté personnelle. L’ICAM forme en particulier des ingénieurs dans la
tradition Arts et Métiers. Plusieurs traits caractérisent cette tradition, en particulier sa
polyvalence, un fort investissement dans les sciences industrielles, le soin apporté à
conjuguer les bases théoriques et expérimentales, enfin l'attention aux méthodes et outils
globaux qui permettent de comprendre l'entreprise et son environnement.
4. Pour que l'acquisition des savoirs devienne profitable, pour que l'élève accède ainsi à
une expérience, la pédagogie ignatienne propose des manières de faire. Elle privilégie
l'exercice. L'élève doit "se mettre en exercice", c'est à dire chercher et trouver par lui-même,
s'appuyant autant sur la compétence du formateur que sur le mouvement de sa propre
croissance. L'enseignant devient alors ce qu'il doit être fondamentalement : l'éveilleur d'une
liberté, le témoin et l'accompagnateur d'un mûrissement. Cette manière de procéder
implique pour l'enseignant une part de renoncement et pour l'élève le consentement à la
durée d'un parcours patient. De cela, nous trouvons une image dans la parabole
évangélique : "Il en est du royaume de Dieu comme d'un homme qui jette de la semence en
terre ; qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache
comment…" (Mc 4, 26-27)
5. Enracinés dans le monde de l’entreprise, nous voulons, par ailleurs, former des hommes
et des femmes entreprenants, ouverts aux responsabilités de la famille et de la citoyenneté,
qui oseront prendre des initiatives et créer, créer de la richesse et créer des emplois. Pour
cela, nous aiderons chacun à découvrir où se puisent l'imagination et l'audace de
l'engagement: sur la certitude des savoirs bien maîtrisés, mais plus encore sur l'assurance
de répondre à ses désirs profonds et d'obéir aux besoins et aux appels du temps. Au cours
des années d'étude, chacun doit apprendre à repérer les élans qui l'animent, à choisir parmi
ses désirs ceux qui sont davantage porteurs de vie, et à se décider en conséquence. Cette
démarche demande de se mettre à l'écoute des attentes du monde.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 5 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Promouvoir des libertés solidaires
6. Nous voulons aussi former des hommes et des femmes curieux du monde, soucieux du
bien commun, solidaires des quêtes et des recherches communes. A notre avis, on est
constructif en choisissant de ne rien esquiver des débats humains et en y prenant part.
Croître en liberté demande d'entrer en solidarité.
7. L'histoire de l’ICAM témoigne de cette dynamique. Dès 1907, l'école d'ingénieur de Lille
s'ouvrait à la formation des ouvriers. Cette initiative reste fondatrice : elle signifiait une prise
en compte des besoins de la collectivité et une intention de service ; elle montrait aussi la
fécondité qu'il y aurait à mettre des gens variés en relation, à penser l'établissement comme
un carrefour des métiers de l'industrie. Aujourd'hui, la Formation Continue s'est développée,
l’ICAM a ouvert d’autres établissements, à Nantes, à Toulouse, à la Roche-sur-Yon, à
Vannes, et en Afrique Centrale, le site de Toulouse a ouvert une école de production. Ce
développement confirme notre désir de créer du lien entre les personnes, pour contribuer au
tissu économique et social. Dans la vie quotidienne, cette tâche est exigeante ; par ailleurs,
elle est vécue dans la précarité financière attachée au statut d’entreprise privée de
formation.
8. Notre désir de solidarité nous engage au-delà, jusqu'à servir les plus pauvres. Il nous
appartient d'aider chacun à mesurer le scandale de la misère et de l'exclusion et à trouver,
chacun selon son histoire et ses compétences, la juste manière de contribuer au partage.
Là, davantage qu'ailleurs, l'apprentissage suppose, modestement, de partir à la rencontre
des autres. Les liens qu'a établis l’ICAM avec des établissements du tiers-monde, nos
initiatives pour encourager des départs en coopération, le soutien apporté aux élèves qui
emploient les mois dits "d'expériment" à une activité de service, tout cela relève de notre
mission. Une manière de vivre les stages, de bâtir les parcours de formation humaine ou de
conduire les enseignements peut contribuer également à développer cet esprit de solidarité.
9. Dans le monde d'aujourd'hui, établir du lien entre les gens prend une dimension
internationale. L'ouverture à l'étranger devient un impératif professionnel et demeure plus
que jamais un enjeu de formation humaine. Nous considérons que la rencontre d'hommes et
de femmes d'autres cultures est une chance. Elle est une expérience structurante pour
l'identité de chacun. Nous mettons en œuvre cette conviction en développant, autant que
possible, l'ouverture internationale – spécialement européenne – de nos formations.
10. Enfin, solidaires de ceux pour lesquels le monde est dur, et parce qu'en particulier le
monde de l’entreprise est un univers de compétition parfois sans merci, nous voulons, dans
notre style de vie dans l’ICAM, contribuer à bâtir un monde plus fraternel. Nous désirons que
la patience et le pardon aient une réelle place entre nous. Car nous savons que tout homme
est fragile et faillible. Nous savons aussi que les conflits marquent toute société humaine et
que leur traversée exige davantage que la maîtrise d'un savoir-faire. Au sens chrétien du
mot, elle exige l'amour.
****
Sur ce mot s'achève la mission de l’ICAM. Ce texte dit l'esprit dans lequel nous
souhaitons former les hommes et les femmes que nous accueillons. Il décrit également la
manière dont nous voulons vivre quotidiennement dans nos établissements. Il est une
invitation au dialogue.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 6 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Régime des études - formation ICAM Apprentissage & Continu
L’objectif de ce régime des études est de préciser l’ensemble des conditions requises pour l’obtention
du diplôme ICAM Apprentissage et Continu.
Article 1
L’exercice de la profession d’Ingénieur suppose l’acquisition non seulement de la
compétence technique nécessaire mais aussi de l’aptitude à assumer des responsabilités et des
décisions dans le respect des valeurs humaines et sociales. Le choix de devenir Ingénieur ICAM
implique, en outre, l’acceptation de s’engager personnellement au nom de ces valeurs selon l’esprit qui
inspire l’Ecole exprimé par le texte de la mission de l’ICAM.
C’est pourquoi l’élève-ingénieur ICAM est invité à adopter un comportement actif et
responsable pour prendre en charge sa propre formation intellectuelle et humaine dans le cadre qui lui
est proposé par l’Ecole.
La réussite des études est à la fois un défi individuel et collectif. Chaque acteur de l’ICAM
s’investit donc dans la dynamique de ses groupes d’appartenance. Cette dynamique rejaillit sur sa
progression personnelle.
Article 2
La grande originalité du parcours ICAM Apprentissage se trouve dans l’alternance. La
montée vers la qualification d’ingénieur est éprouvée par des mises en situation dans le réel de l’institut
et de l’entreprise. On reconnaît la marche vers le diplôme à la plus value croissante que l’élève
ingénieur apporte dans ses missions et dans son environnement. Il est véritablement salarié et partie
prenante de l’entreprise. Cette plus value de l’ingénieur, il doit l’exercer dans l’apport de
connaissances, les résultats techniques, dans la méthodologie et dans la dynamique relationnelle.
L’investissement dans une option de vie associative fait partie intégrante de la formation de même que
la participation active à la vie et au rayonnement de l’école.
Sur les 3 ans d’alternance, l’élève ingénieur s’exerce sur des missions de niveau technicien supérieur
ère
ème
en 1 année, des missions plus complexes de co-pilotage en 2
année, et enfin comme chef de
ème
projet sur une mission d’ingénieur lors du PPI de 6 mois en 3
année. Cela se traduit par un poids
important accordé à l’évaluation par l’entreprise pour l’attribution du diplôme. Le terme de chaque
semestre est l’occasion d’un bilan où l’élève ingénieur traduit son évolution sur 3 volets : sa culture
d’entreprise, ses missions et son développement personnel.
Article 3
Les élèves-ingénieurs font dorénavant face à une situation nouvelle dans la gestion de
leur temps. A l’image de ce qu’ils auront à faire dans leur vie professionnelle, il leur faut apprendre à
concilier des engagements divers. De plus, ils doivent prendre conscience que les contrôles de
connaissance sont beaucoup moins réguliers que dans les situations connues antérieurement. Les
étudiants doivent apprendre à anticiper les échéances qui peuvent arriver simultanément (Devoirs
Surveillés, comptes rendus de Travaux Pratiques, rapports, échéances en entreprise, etc.).
Toutes les activités pédagogiques (cours, travaux dirigés, travaux pratiques, projets
industriels, groupes de réflexion humaine) constituent autant de moyens pour atteindre les objectifs
reconnus par le diplôme d’Ingénieur ICAM Apprentissage & Continu. Elles sont donc obligatoires. La
participation de chacun résulte de la volonté de suivre tous les temps d’apprentissage qui conduisent à
satisfaire aux exigences du métier d’Ingénieur. De plus, chacun sera conscient que son engagement
personnel aidera au travail de tous.
Cette manière de faire permet de vivre une attitude responsable, pour assumer les
divers engagements, scolaires et extrascolaires, que chacun choisit de tenir.
Article 4
L’exactitude en début et fin des activités collectives, le respect des échéances fixées, le
bon usage des matériels et des locaux sont impératifs. Ces divers points manifestent en effet une
attitude responsable, marquée du sens des autres et de l’esprit de justice qui prépare à vivre les
solidarités du monde professionnel. De ce fait, chaque promotion doit prendre les moyens de gérer le
bien commun qui la concernent. Elle se donne des délégués pour assurer les conditions les plus
favorables au progrès de tous. Cette structure traditionnelle permet d’expérimenter un travail d’équipe
qui ne se réduit pas à la bonne entente de quelques amis mais prend en compte tous les éléments qui
concourent à la réussite de l’ensemble.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 7 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Article 5
Les difficultés qui peuvent survenir dans la vie du groupe ne se règlent donc pas par
des initiatives individuelles de contestation anonyme ou de fuite. Elles appellent la concertation par la
voie naturelle que constituent les bureaux de promotion auprès des responsables concernés ou du
Directeur des Etudes. Elles sont ainsi l’occasion de se former à l’esprit de participation qu’il est
souhaitable de promouvoir en entreprise.
Article 6
Instauré sur deux ans en Premier Cycle, sur trois ans en Cycle Ingénieur, le système
de contrôle continu de la formation est sanctionné par une moyenne unique (sur le volet académique).
Il permet à chacun de situer sa progression vers le résultat final. Il se comprend comme la possibilité
d’évaluer la qualité d’un effort régulier et non comme une contrainte scolaire suscitant des révisions
épisodiques. Toute évaluation, tout contrôle manqué et valablement excusés doivent être rattrapés. Le
manquement à l’honnêteté dans un contrôle entraîne une sanction qui peut aller jusqu’à l’exclusion.
Article 7
L’objectif du régime des Etudes n’est pas l’accumulation de connaissances mais la
recherche d’une méthode de travail permettant de traiter tous les problèmes qui peuvent être soumis à
l’Ingénieur. En tout domaine, l’essentiel sera de s’appliquer à bien saisir et comprendre les données
d’une question, à mener une analyse rigoureuse et complète des solutions possibles et à argumenter
ses choix. Les divers travaux écrits feront l’objet d’une attention particulière, car ils doivent faire
apparaître, avec la fourniture de résultats précis, la conduite du calcul et du raisonnement.
Article 8
Pour être admis au Cycle Ingénieur par l'apprentissage, les candidats doivent remplir
quatre conditions :
- avoir un avis favorable du jury d’admission ;
- avoir acquis un minimum de 8/20 par pôle (Scientifique, Technique, Général)
- être titulaire du BTS ou du DUT préparé ;
- négocier un contrat d’apprentissage de niveau Ingénieur avec les entreprises partenaires de l‘Institut.
Ces conditions s’appliquent tant pour les candidats issus du Premier Cycle que pour ceux issus de
premiers cycles technologiques (BTS ou DUT).
Pour les candidats issus du Premier Cycle, l’objectif de réussite des étudiants est un objectif sur les
deux ans : obtenir un minimum de 12/20 de moyenne générale, cette moyenne comprenant les
évaluations de toutes les activités en Institut et en Entreprise. Le jury d’admission statue sur le cas de
ceux qui ne vérifient pas ces critères, en regardant plus particulièrement l’équilibre des spécialités
scientifiques, techniques, et d’enseignement général.
Pour les stagiaires de la formation continue, le jury se prononce au regard du dossier rempli par
l’entreprise et le candidat, des résultats aux tests et des entretiens.
Article 9
Pour l'obtention du Diplôme d'Ingénieur ICAM Apprentissage, cinq conditions sont
requises ; Pour ICAM Continu, trois conditions sont requises :
1 - Obtention d'une moyenne générale égale ou supérieure à 13/20 pour l'ensemble des activités du
programme académique. (Cf. coefficients indiqués sur le récapitulatif du programme des études du
Cycle Ingénieur volet académique).
2 - Validation de l'expérience professionnelle de l'ensemble des périodes en Entreprises avec obtention
d’une moyenne égale ou supérieure à 13/20 (Cf. coefficients indiqués sur le récapitulatif du programme
des études du Cycle Ingénieur volet entreprise).
3 - Avoir réussi le TOEIC avec un résultat supérieur ou égal à 750 pour les apprentis (TOEFL 550), à
550 pour les stagiaires (TOEFL 450).
4- Pour les FA, validation de la mission sociale et de la session Ethique
5- Pour les FA, avoir accompli la mission internationale selon les modalités propres à chaque site.
Le 1 septembre 2008
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 8 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Esprit général de la formation – repères pédagogiques
La Mission de l’ICAM précise quel type d’ingénieur nous formons dans nos écoles, aussi bien
par la voie dite classique que par celle de l’apprentissage ou de la Formation Continue :
a)
des ingénieurs compétents dans la tradition « Arts et Métiers »
b)
des ingénieurs entreprenants, des hommes et des femmes ouverts aux
responsabilités de la famille, de la citoyenneté, qui oseront prendre des initiatives.
La pédagogie mise en œuvre tend donc vers la concrétisation d’objectifs clairement définis,
objectifs dont la cohérence est garantie par l’inspiration ignatienne. Cette pédagogie qui, appliquée à la
formation par l’alternance, vise à former grâce au terrain des ingénieurs de terrain, des hommes et des
femmes qui affronteront le réel, les problèmes de leur temps, avec une ambition généreuse pour toutes
les sociétés et tous les peuples, avec en perspective le bien-être des générations futures.
Les connaissances scientifiques et techniques, la technologie, les savoir-faire et les cultures
industriels, le monde industriel en compétition exigeante, la société moderne évoluant de plus en plus
vite et nécessitant anticipation et adaptation en continu, font que l’ingénieur d’aujourd’hui et, a fortiori,
de demain doit avoir plus que des compétences : il doit savoir activer des capacités.
Sachant que la capacité est une compétence potentielle, une compétence en devenir, notre
programme des études fournit le socle indispensable pour embrasser les différents domaines relatifs au
métier de l’ingénieur généraliste et accorde une large place à l’expérimentation. C’est ainsi que les
exercices pédagogiques ne sont pas qu’une application du cours, mais l’occasion d’apprendre à partir
des faits. La séance de TP, par exemple, est donc une mise en situation, où le futur ingénieur
développe son sens du concret, plutôt qu’une séance académique de validation du cours. Les travaux
d’approfondissement sont ensuite l’occasion d’aller plus loin par soi-même, d’apprendre à « remonter »
du particulier au général, à découvrir la théorie en partant de la pratique.
En bref, il ne s’agit pas d’empiler ou d’accumuler des savoirs, mais surtout de posséder la
capacité à résoudre les problèmes en fonction du temps et du lieu où ils se posent, en mobilisant les
compétences essentielles pour ce faire. Dans le cas de la formation par l’apprentissage, cet objectif est
mis en pratique grâce au Mémoire Scientifique (MSI) où, pendant un semestre académique, l’apprenti
travaille sur un problème industriel nécessitant de la maîtrise technique, de l’initiative et de l’innovation.
Dans les cours et les activités de Formation Humaine, le futur ingénieur est accompagné dans
l’expérimentation et l’acquisition d’outils de communication, d’analyse et de connaissance de soi, de
relation aux autres. L’efficience au travail passe avant tout par une communication claire et précise,
adaptée à celles et à ceux à qui elle est adressée. La connaissance de soi est une condition préalable
à la bonne relation avec les autres, indispensable dans l’environnement professionnel. Elle facilite
l’entrée en communication. Mais l’objectif fondamental de la Formation Humaine reste et demeure
l’accompagnement vers la professionnalisation. La relecture et la confrontation d’expériences
singulières vécues en entreprises sont un outil efficace et puissant pour l’élaboration et le
perfectionnement du projet personnel de chaque apprenti ou stagiaire.
La formation par alternance est un tout avec deux champs d’apprentissage indissociables :
l’entreprise et l’institut. Dans l’un comme dans l’autre, les objectifs doivent être clairement indiqués. Le
futur ingénieur est accompagné dans l’élaboration et la concrétisation de son propre projet, le
programme établi lui donnant les jalons incontournables, mais ne fixant pas de limite supérieure,
pourvu que les objectifs, si ambitieux soient-ils, soient reconnus atteignables par l’ensemble des
partenaires, condition essentielle de la confiance dans la réussite. Chaque apprenti ou stagiaire doit
disposer des outils indispensables à la bonne lecture de son évolution. La même ambition est proposée
à l’entreprise qui, par l’implication du tuteur ou parrain, accompagne et évalue le développement de
l’apprenant.
Des sessions de retour d’entreprise, des sessions thématiques et des bilans sont mis en place
pour une articulation efficace des deux volets de la formation. Le partenariat apprenti/entreprise/institut
trouve donc naturellement sa place. Le système de formation, avec ses trois supports, est bien stable.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 9 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Pour être en cohérence avec le projet de formation, seul un système d’évaluation basé sur le
principe du contrôle continu est envisageable. Ce processus, exigeant patience et rigueur, est inscrit
dans la Mission de l’ICAM qui demande la fidélité quotidienne à mener ses projets jusqu’au bout.
L’observation dans la durée permet une évaluation plus juste, sans le risque du quitte ou
double d’un examen sanction. Elle autorise aussi l’instauration d’un seuil minimum pour l’obtention du
diplôme qui, dans notre cas, est supérieur à la moyenne traditionnelle du 10/20. En effet, pour une
meilleure visibilité et lisibilité, nous avons une double évaluation non cumulable, l’une pour l’expérience
professionnelle en entreprise et l’autre pour les acquis en institut. Pour chacune, nous exigeons 13/20
minimum, car nous estimons que les qualités des ingénieurs que nous formons doivent justifier de ce
petit plus qui fait la différence.
Nous voulons aussi des ingénieurs ouverts sur la société et sur le monde. Nous leur
demandons pour cela de se mettre en exercice. La Mission Sociale les met en contact avec celles et
ceux qui sont en besoin d’une aide extérieure pour vivre. La Mission à l’International élargit leur
horizon, les enrichit par la connaissance d’un autre peuple et de sa culture. La Session Ethique, enfin,
les sensibilise à d’autres systèmes de lecture et de valeurs, les incite à réfléchir sur le sens de leurs
décisions et de leurs actes pour mieux en percevoir et en assumer toutes les conséquences.
Ces expériences importantes font l’objet d’une relecture et d’une évaluation formative qui ne
peuvent pas être traduites par une note chiffrée. Elles seront validées ou non sur des critères
d’implication personnelle dans la démarche.
Le dévouement de l’équipe pédagogique qui aura en charge la mise en œuvre de ce
programme ne produira les résultats escomptés que si l’apprenant, qu’il soit apprenti ou stagiaire, y
joue pleinement un rôle actif.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 10 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
En perspective :
Etoile des compétences de l’Ingénieur
Développées par la formation ICAM Apprentissage & Continu
La démarche de réflexion concernant les capacités et compétences sur laquelle insiste la
Commission des Titres d’Ingénieurs en vue de l’amélioration continue des formations est une remise en
cause profonde qui demande du temps. Une première analyse nous a permis de conceptualiser en une
étoile les capacités et compétences primordiales d’un ingénieur dans la formation ICAM Apprentissage
& Continu :
Ce travail est un préambule à une démarche beaucoup plus profonde de rédaction de notre
référentiel en terme de capacités et compétences. L’étoile constitue le socle de base de la réflexion.
Chaque axe de compétence doit encore être exploré en profondeur et tous les modules de formation
ajustés à partir de ce travail.
Cette étoile a aussi été conçue pour :
 Donner des points de repères permettant à l’élève ingénieur d’identifier et de clarifier ses axes de
développement par rapport à ce qu’il est et ce qu’il veut devenir.
Ce doit être pour lui un outil de travail et une véritable base de réflexion sur son parcours en Institut
et en Entreprise. Comment évolue t-il par rapport à cette étoile au fur et à mesure des modules et
des missions qu’il rencontre ? Mais aussi comment réagit-il à telle ou telle difficulté relevée ?
 Repérer les compétences, savoirs, savoir-faire, savoir-être à développer.
Nos modules répondent-ils tous à cette mise en perspective. Que faut-il supprimer, modifier,
ajouter ? A quelles capacités ou à quelles compétences fait-on appel au sein de chaque module ?
Un travail conséquent doit aussi être réalisé avec les entreprises pour définir le lieu privilégié,
entreprise ou institut, pour développer telle ou telle compétence et par quels moyens ?
Cette étoile est donc un véritable point de départ de réflexion pour notre formation. Nous aurons
à cœur, dans les trois années qui viennent et entre tous les sites de mettre en débat cette nouvelle
conception de notre formation pour construire un référentiel basé sur les capacités et compétences que
développent chaque module, chaque mission, chaque projet de notre formation.
Mais cette étoile est aussi une présentation synthétique de ce que nous souhaitons voir éclore
chez nos ingénieurs. Elle en expose les 8 axes principaux. Elle se veut comme un idéal à atteindre
pour chacun de nos élèves ingénieurs. Qu’ils puissent alors rayonner dans leurs entreprises.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 11 / 116 -
Edition du 1 septembre 2008
Cultiver l’ouverture, la curiosité,
l’éveil
Innover, Oser, Se dépasser



 Savoir lire, être curieux, aimer
découvrir.
 Savoir être en veille (technologique
mais aussi culturelle, sociologique,
spirituelle, etc…)
 Savoir être à l’écoute du monde et de
son évolution



Passer à l’action
Savoir être force de proposition
Savoir être moteur de progrès et
d’expériences
Savoir être acteur du quotidien
Savoir être proactif
Savoir être soi (Développement personnel)
Structurer la complexité :







Avoir une vision systémique de
l’entreprise, du marché, etc…
Savoir poser un problème complexe
Savoir synthétiser, analyser
Elaborer une stratégie, fixer les objectifs
Savoir planifier un projet
Savoir choisir les bons indicateurs et
mettre en place les tableaux de bord
Savoir établir un budget
Piloter un processus :







Anticiper
Suivre les indicateurs
Mesurer les risques
Savoir gérer les priorités
Etre autonome
Savoir maîtriser les écarts
Savoir prendre des décisions
Savoir être responsable :





Communiquer :








Ecouter, accueillir, conseiller, suivre,
évaluer des personnes
Savoir être clair au niveau du discours
Savoir être digne de confiance
Savoir exprimer ses opinions
Savoir dire Non ns
Maîtriser une ou plusieurs langues
étrangères
Maîtriser la communication par
téléphone, internet ou écrit
Savoir animer une réunion
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
Maîtriser la technique :



- Page 12 / 116 -
Savoir définir, concevoir, améliorer,
mettre au point ou comprendre un
produit ou un système de production
industriel ou un système d’information
Avoir les compétences économiques,
juridiques, sociales, commerciales et
marketing suffisantes à la gestion d’un
centre de profit
Savoir être capable d’apprendre un
nouvelle technique, un nouveau sujet
tout au long de sa carrière
Edition du 1 septembre 2008
Savoir être combatif, persévérant,
endurant (Tenir)
Savoir contrôler son affectivité
Assumer ses responsabilités
Savoir tirer les conséquences de ses
échecs ou de ses victoires et rebondir
Savoir être capable de s’adapter aux
contextes, aux situations, aux hommes
Fédérer les énergies :







Encadrer, dynamiser, animer une équipe
Détecter et mobiliser les compétences
Avoir un tempérament de meneur
Définir des rôles et savoir déléguer
Savoir négocier (être persuasif)
Etre force d’entraînement
Savoir former ses collaborateurs
PROGRAMME ACADEMIQUE
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 13/116 -
Edition du 1 septembre 2008
Formation ICAM Apprentissage & Continu
Volet ACADEMIQUE 1/2
A Sciences et techniques de l'ingénieur - 740 H
A1 Mathématiques
A1.1 Mathématiques
A1.2 Recherche Opérationnelle
A2 Informatique
A2.1 Informatique générale & Algorithmique
A2.2 Méthodes de programmation
A2.3 Méthodologie de gestion de projet informatique & Génie logiciel
A2.4 Réseaux informatique et Internet
A2.5 Bases de données
A3 Génie mécanique et Matériaux
A3.1 Matériaux
A3.2 Résistance des Structures
A3.5 Eléments Finis
A3.3 Comportement Dynamique des Structures
A3.4 Transmission de Puissance
A3.6 Techniques de Fabrication - CAO - Métrologie
A4 Energétique
A4.1 Mécanique des fluides - Hydraulique
A4.2 Thermodynamique et machines thermiques
A4.3 Transferts de chaleur
A5 E.E.A.I.I.
A5.1 Electronique Analogique et Numérique
A5.2 Microcontroleur
A5.3 Automatismes - Capteurs
A5.4 Electrotechnique
A5.5 Automatique - Régulation - Asservissement
Total Sciences et Techniques
B Organisation industrielle - 240 H
B1 Génie industriel
B1.1 Gestion de Projet - Projet "Journée Des Industriels"
B1.2 Méthodes et industrialisation
B1.3 Maintenance
B1.4 Gestion de Production
B1.5 Qualité
B1.6 Sécurité - Environnement
B1.7 Stratégie d'Entreprise Industrielle
B2 Gestion des Ressources Humaines
B2.1 Gestion des Ressources Humaines - Droit Social
B2.2 Droit des Affaires
B3 Economie - Gestion d'entreprises
Total Gestion industrielle
Cours/TD
TP
52
8
8
12
8
16
24
16
16
24
Coef
5,5
4
1,5
7
1
1,5
1,5
1,5
1,5
17
4,5
4,5
1
3
1
3
7,5
2,5
2,5
2,5
13
3
1,5
2,5
3
3
8
32
32
16
16
16
32
24
20
20
12
12
12
20
8
20
28
18
20
16
20
16
24
80
60
20
120
24
24
24
24
24
250
70
68
16
40
16
40
100
36
32
32
190
40
24
40
44
42
348
392
740
50
10
16
16
26
18
12
10
14
6
160
24
22
16
46
24
12
16
40
20
20
40
10
1,5
1,5
1
3
1
1
1
3
1,5
1,5
2
52
240
15
36
44
40
80
120
36
44
40
80
6
2
2
2
6
8
8
38
36
24
20
6
6
20
20
40
188
C Communication - Management - - 200 H
C1 Formation Humaine
C1.1 Développement des Aptitudes à la Communication
C1.2 Développement des Aptitudes Managériales
C1.3 La Personne, l'Industrie et le Monde
C2 Dimension Internationale - Anglais
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
Total module
- Page 14/116 -
Edition de 1 septembre 2008
B1.3
Nombre d’heures : 16H
MAINTENANCE
COURS/TD : 16H
TP :
1° - Objectifs
Etre capable :
- De définir une politique de maintenance dans une entreprise.
- De prendre en compte les spécificités maintenance pour les responsables de production.
2° - Contenus
GI-26 à GI-29
-
-
La fonction maintenance.
Les différents types de maintenance – politique
Les analyses FMD des systèmes réparables.
La disponibilité.
Le TPM
Les coûts
La documentation maintenance.
La GMAO.
Les méthodes mathématiques.
3° - Approches pédagogiques
- Partir de l’expérience des stagiaires de la formation continue et des apprentis pour illustrer les concepts
présents.
- Auto-diagnostic sur le terrain d’apprentissage.
4° - Modalités d’évaluation
- Contrôle de connaissances en fin de module (Examen 3, 1h)
5° - Documents remis
- Quelques supports d’exercices concrets et support de cours polycopié.
6° - Ouvrages conseillés
- La fonction maintenance par F MONCHY (Masson)
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 49/116 -
Edition de 1 septembre 2008
B1.4
GESTION DE PRODUCTION
LOGISTIQUE
Nombre d’heures : 46H
COURS/TD : 26H
TP : 20H
1° - Objectifs
L'angle de vue englobe le système de production. L'enseignement vise à développer l'aptitude à analyser,
concevoir et mettre en œuvre un système de gestion de production.
2° - Contenus
GI-19 – Stocks et approvisionnements
-
Définition des stocks, valorisation
Gestion des stocks, : flux continus, séquencés, discontinus imprévisibles et prévisibles.
Méthodes de réapprovisionnement..
Calculs de besoins, point de commande
Quantité économique, remises
GI-22/23 – Logistique
-
-
Logistique au sein d’un groupe (Ex: FLEURY MICHON)
Réception, magasin,
Expédition, distribution,
+ outils informatiques
Prévisions, gestion des stocks,
Délais, coûts.
Logistique externe
Notion de chaîne logistique
Comparatifs des différents modes de transports (routier, aérien, ferroviaire),
Aspects réglementaires (textes, douanes, assurances)
Optimisation des moyens (ratio coût/qualité)
Indicateur de performances
GI-24 – MRP2, concepts de base
-
Historique.
La logique des flux.
Structure d’un système de gestion de production.
Le calcul des besoins nets.
Le calcul des charges détaillées
La qualité des informations.
GI-31/32 – MRP2, approfondissements
-
-
-
Cohérence flux physiques/flux logiques.
La mesure de la performance.
Les prévisions.
Le plan stratégique.
Le plan industriel et commercial.
Le plan directeur de production.
Ordres fermes, ordres prévisionnels.
Les techniques de lotissement.
L’exploitation des ordres.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 50/116 -
Edition de 1 septembre 2008
GI-33 – Du MRPII au juste à temps.
-
Les limites du MRP.
Le juste à temps et les outils méthodologiques.
Flux tirés et flux poussés.
Le kanban.
L’OPT : principe, goulet d’étranglement, indicateurs, règles de base, logiciels.
GI-34 – Choix et mise en place d’une GPAO
-
Choix d’une GPAO : organisation du projet – étude de l’existant – jeux d’essai – consultations et choix.
Initialisation : préparation données statiques – installations et paramétrage logiciel, formation équipe projet –
tests – réception technique.
Mise en œuvre : formation utilisateur – Initialisation base de données dynamiques – démarrage.
Vie du produit en entreprise.
GI-35/36 – Simulateur de GPAO (CIPE- Prélude)
-
Présentation du simulateur et des différentes fonctions de la GPAO
Exercice pratique : le cas Picaso
Travail personnel : le cas Fabric
GI-38/39 – Jeu de simulation de production (CIPE- Kanban)
-
Planification de l’atelier à partir de prévisions.
Mise en place d’un pilote kanban
Tension des flux, notion de flux synchrone.
3° - Approches pédagogiques
- Apport d’expériences et de théories
- Etudes de cas sur sites (plate-formes logistiques)
- Mise en œuvre des connaissances dans un jeu de gestion de production, et dans un simulateur de GPAO
4° - Modalités d’évaluation
- Examen 2 (2h), Examen 4 (3h)
5° - Documents remis
- Polycopiés
6° - Ouvrages conseillés
- Nombreux ouvrages disponibles au CDI
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 51/116 -
Edition de 1 septembre 2008
B1.5
Nombre d’heures : 24H
QUALITE
COURS/TD : 18H
TP : 6H
1° - Objectifs
L’élève-ingénieur doit maîtriser les concepts et outils de la qualité, être capable de les remettre en œuvre, de
piloter une démarche qualité en entreprise (certification et/ou management).
2° - Contenus
GI-15 – Outils et concepts de base de la qualité.
- Management qualité : Démarche et outils (PDCA, Hoshin, Kaizen, Poka-Yoke, 5S, 6….)
- Certification et référentiels qualité : prix et normes,
différences, avantages, inconvénients
GI-21 – 5 S
-
Quoi ? Pourquoi ? Comment ? vers le territoire idéal.
Application pratique.
GI-37 – SPC et plan d’expérience
-
Finalité de l’outil SPC.
Indices de capabilité.
Carte de contrôle.
Plan d’expérience : méthode et application.
GI-43/44/45 – Qualité totale
-
Historique de l’évolution des concepts qualité.
Concepts fondateurs du TQM.
Traduction et déploiement concept  méthodes  outils.
Exemples et pratiques de certains outils : KJ, processus, QFD.
3° - Approches pédagogiques
- Présentation des concepts, et d’exemples concrets d’entreprises
- Exercices pratiques nombreux
4° - Modalités d’évaluation
- Examen 1 (2h), Examen 2 (2h), Examen 5 (2h)
5° - Documents remis
- Polycopiés
6° - Ouvrages conseillés
- Nombreux ouvrages disponibles aux CDI
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 52/116 -
Edition de 1 septembre 2008
B1.6
SECURITE - ENVIRONNEMENT
Nombre d’heures : 12H
COURS/TD : 12H
TP :
1° - Objectifs
- Appréhender la notion des risques sous l’angle du facteur humain et de la sûreté des installations
industrielles.
- Acquérir une méthodologie d'élaboration d'un système de management environnemental.
2° - Contenus
GI-11 – Analyse de situation de travail
-
-
Le travail, son contenu, son organisation.
Amélioration de la situation des salariés et développement de l’efficacité des entreprises.
Approche systémique : santé, compétences, organisation du temps de travail, amélioration des process,
ergonomie.
GI-30 – Environnement
-
Historique, enjeux et concepts généraux sur la protection de l’environnement.
Typologie des risques, les risques accidentels et chroniques.
Les acteurs internes et externes de la protection de l’environnement.
La réglementation : installation classée, lois sur l’eau et l’air.
Les outils de la prévention des risques.
La gestion des ressources et des déchets.
Exercice pratique : audit terrain d’apprentissage
GI-47 – Sécurité du travail
-
Définition et topologie des risques
Gestion prévisionnelle des risques
Analyse des risques
Acteurs internes et externes
Prévention, réglementation.
3° - Approches pédagogiques
L'approche est pragmatique. Les interventions sont confiées à des organismes spécialisés. Les concepts sont
greffés sur l'analyse de cas industriels.
4° - Modalités d’évaluation
- Examen 1 (2h), Examen2 (2h), Examen 5 (2h)
5° - Documents remis
- Polycopiés
6° - Ouvrages conseillés
- Documents INRS, CRAM, ARACT
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 53/116 -
Edition de 1 septembre 2008
B1.7
STRATEGIE D’ENTREPRISE INDUSTRIELLE
Nombre d’heures : 16H
COURS/TD : 16H
TP :
1° - Objectifs
-
Maîtriser le cycle de développement d’un produit.
Définir une stratégie d’entreprise.
De mettre en place une organisation et un type de management en rapport avec la stratégie élaborée, cela en
s’appuyant sur des dispositifs d’accompagnement d’entreprises existants.
2° - Contenus
GI-40 – Produit – marketing.
-
Analyse de l’environnement, du marché, de la clientèle, de la distribution et de la concurrence.
Cycle de vie du produit
GI-41/42 – Cohérence stratégie/organisation
-
Analyse des ressources, des compétences, des fournisseurs de la force de vente.
Choix et élaboration d’une stratégie.
Business plan.
GI-43/44/45 – Qualité totale
(* voir descriptif sur fiche qualité, module B1.5).
GI-46 – Dispositifs d’appui aux entreprises
-
-
Modalité de financement des entreprises.
Création d’entreprise.
Relations aux institutions.
Propriété industrielle.
3° - Approches pédagogiques
- Présentations de concepts
- Présentation d’exemples concrets d’entreprises par les formateurs et par les élèves
4° - Modalités d’évaluation
- Examen 5 (2h)
5° - Documents remis
- Polycopiés
6° - Ouvrages conseillés
- Nombreux ouvrages disponibles au CDI
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 54/116 -
Edition de 1 septembre 2008
GESTION ET DROIT
80 H
Au terme de son parcours, l’ingénieur IST doit être capable de :
Dans le domaine juridique

Comprendre l’environnement juridique d’une entreprise :
Statuts des entreprises,
Contrats commerciaux,
Contentieux,
Droit du travail.

Etre attentif aux aspects juridiques qui engagent sa responsabilité, celle de ses
collaborateurs, celle de son entreprise.

Faire le lien entre cet environnement juridique et la dynamique de l’entreprise :
Gestion des ressources humaines.
Cadrage juridique de l’activité.
Dans le domaine financier et comptable

Comprendre la logique de la comptabilité générale :
Plan comptable,
Comptes de résultat.

Décoder la santé financière d’une entreprise, d’un projet, à partir d’éléments comptables ou
de tableaux de bord ad-hoc.

Construire des outils comptables de suivi de projet, d’affaires (tableau de bord).
Et plus globalement

Communiquer avec les spécialistes (internes, externes) du droit et de la gestion des
entreprises.
Il ne s’agit donc pas d’avoir une vision exhaustive de tous les statuts juridiques existants ou de toutes
les subtilités de la comptabilité ou du contrôle de gestion, mais d’en comprendre l’intelligence et
l’esprit.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 55/116 -
Edition de 1 septembre 2008
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
DROIT SOCIAL
B2.1
Nombre d’heures : 20H
COURS/TD : 20H
TP :
1° - Objectifs – Capacités métier visées
-
Aborder les principales notions relatives au droit du travail et de la sécurité sociale (dispositions du
code du travail et apport de la jurisprudence)
Sensibiliser les auditeurs à l’aspect dynamique et vivant du droit social et à son intérêt pour une
bonne exécution des relations contractuelles.
Intégrer les différents champs d’action qui incombent à un service GRH
2° - Contenus
1- LES RELATIONS JURIDIQUES DES ENTREPRISES AVEC LEURS SALARIES
-
-
Les sources du droit du travail
Le recrutement (contexte)
Le contrat de travail (les pouvoirs de l’employeur, les conditions de travail (durée du travail, repos,
congés), la rémunération du salarié, les événements qui affectent l’exécution du contrat de travail
(suspension, modification du contrat), la rupture du contrat de travail, le conseil de Prud’Hommes)
La représentation des salariés dans l’entreprise,
La négociation collective,
Les conflits collectifs du travail,
La protection sociale du salarié,
Les mesures existantes dans le cadre de la politique de l’emploi
2- LES RELATIONS HUMAINES DES ENTREPRISES AVEC LEURS SALARIES
-
-
Identifier les leviers qui stimulent l’intéressement du personnel à la bonne marche de l’entreprise
Identifier des modes d’accompagnement de carrière (entretiens annuels, contrats de progression)
Effectuer une cartographie structurée des compétences et ressources disponibles dans une
société
Penser un plan stratégique de formation
Connaître des modes de régulation et de concertation avec le personnel
. Dialogue personnels/syndicats/direction
. Rôle du CE ou autres instances
Analyser des modes de gestion de problèmes, insatisfactions, conflits
3° - Pré-requis – Articulation avec les autres modules
4° - Approches pédagogiques
-
Cours/exposé avec questions fréquentes posées aux auditeurs renvoyant aux aspects concrets,
échange oral permanent.
Lecture de documents et analyse (articles de presse courts)
Etudes de cas concrets.
5° - Modalités d'évaluation
-
Evaluations écrites sous la forme de questionnaires (définitions)
6° - Documents remis
-
Support de cours : plan détaillé comportant en outre les définitions ou articles essentiels à acquérir
7°- Ouvrages conseillés
-
-
Manuel conseillé pour le Droit : Francis LEFEBVRE (Social et Européen), mais non indispensable
Lecture de journaux et revues d’actualité.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 56/116 -
Edition de 1 septembre 2008
B2.2
Nombre d’heures : 20H
DROIT DES AFFAIRES
COURS/TD : 20H
TP :
1° - Objectifs – Capacités métier visées
-
Acquérir un bagage juridique, être sensibilisé à la culture juridique.
Avoir une approche pratique du droit.
Comprendre la démarche intellectuelle et le mode de raisonnement permettant de comprendre un problème juridique
et de participer à sa résolution.
2° - Contenus
L’organisation juridictionnelle (les différents tribunaux).
Notions sur les contrats en droit commun :
- établissement du contrat
- résolution
- résiliation,
- clauses d’annulation.
Les formes de sociétés commerciales.
Notion de propriété industrielle.
Notion de responsabilité.
L’ingénieur acteur du système juridique.
3° - Pré-requis – Articulation avec les autres modules
Le rapport sur le décodage de sa propre entreprise, effectué en début de formation, permet une première sensibilisation aux
questions évoqués ici : forme juridique de l’entreprise, enquête sur la dimension de la responsabilité au sein de l’entreprise.
L’introduction de ce module concerne aussi le module sur le droit social
4° - Approches pédagogiques
- Travaux personnel,
- Ouverture à la dimension juridique par la lecture active de la presse.
- Travail sur des études de cas réels.
5° - Modalités d'évaluation
- Travaux personnels,
- Examen final.
6° - Documents remis
- Articles de presse.
7°- Ouvrages conseillés
- Focus droit
- DALLOZ
- Aide mémoire SIREY
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 57/116 -
Edition de 1 septembre 2008
ECONOMIE
GESTION DES ENTREPRISES
B3
Nombre d’heures : 40H
COURS/TD : 40H
TP :
1° - Objectifs – Capacités métier visées
Etre capable de maîtriser les outils de la gestion permettant une analyse et le contrôle du fonctionnement de l’entreprise
et d’en comprendre la logique de gestion
2° - Contenus
TECHNIQUES COMPTABLES
-
Fondements de la comptabilité générale
Opérations d’inventaires
ANALYSE FINANCIERES
-
Analyse du bilan
Analyse du compte de résultat
Analyse des comptes de l’entreprise par ratio
APPROCHE DES COÛTS
Formation du prix de revient, composition des coûts
Les marges
Le seuil de rentabilité et la marge sur coût variable
L’inventaire permanent et la valorisation des stocks
CONTRÔLE DE GESTION
Concepts et définitions des charges
Coûts préétablis
Analyse des écarts
Le budget d’investissement
3° - Pré-requis – Articulation avec les autres modules
4° - Approches pédagogiques
- Apport de connaissances théoriques,
- Etudes de cas pratiques,
- Jeu d’entreprise
5° - Modalités d'évaluation
- Travaux personnels,
- Examen final.
6° - Documents remis
- Polycopié
7°- Ouvrages conseillés
- « Les précis de comptabilités » par G. SAUVAGEOT, collection Repère n°13, NATHAN
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 58/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Communication – Management - 200H
Formation Humaine : 120H
International - Anglais : 80H
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 59/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FORMATION HUMAINE
120 H
La Formation Humaine pour l’ICAM Apprentissage & Continu comporte trois grands champs de
développement :
1- Les aptitudes à la communication
2Les compétences managériales avec 2 volets :
L’intelligence des systèmes et organisations
Mes compétences managériales personnelles
3-
L’identité de l’ingénieur engagé dans l’industrie et dans le monde
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 60/116 -
Edition de 1 septembre 2008
C1.1
1° - Objectifs
FORMATION HUMAINE
DEVELOPPEMENT DES APTITUDES A LA
COMMUNICATION
Nombre d’heures : 36H
COURS/TD :
TP : 36H
- Vivre la communication comme levier principal d’épanouissement personnel et d’efficacité professionnelle
- Mieux se connaître, connaître les autres
- Prendre conscience de ses moyens de communication privilégiées
- Intégrer des techniques pour mieux communiquer et cultiver des attitudes intérieures d’ouverture à la
relation
2° - Contenus
Techniques de communication écrite et orale (à adapter selon les acquis)
Communication écrite
- Ecriture d’argumentation (plan), exercices de créations
- Travaux sur des textes spécifiques à la vie de l’entreprise (ex : notes de services…)
- Prendre et utiliser des notes
- Elaborer des supports pour une intervention orale
Communication orale
- Introduction aux bases de la communication
- Réflexion sur le fonctionnement et la dynamique d’un groupe
- Présentation d’outils, de techniques liées à la présentation orale d’un sujet
Dispositions mentales à l’ouverture
- mise en décalage par rapport aux canaux de communication habituels par la rencontre de l’art, le
questionnement par d’autres modes de pensée (culture extrême orientale, par ex),..
- Accueil et verbalisation de l’émotionnel, du ressenti ; ouverture au réel intérieur ;
- Perception et expression des nuances dans la complexité
Apprentissage d’une authentique altérité
- Viser l’authenticité dans les relations humaines
- Pratique de l’écoute active
- Aptitude à percevoir les attentes d’un client et à y répondre
3° - Pré-requis – Articulation avec les autres modules
Ces aptitudes à la communication peuvent être sollicitées dans un travail technique lors de séances dédiées
explicitement à cela. Elles seront de toutes façons travaillées dans toutes les occasions de communication
offertes au cours des trois ans.
4° - Approches pédagogiques
- Mise en situation, étude de cas, exposés théoriques, travaux pratiques
- Stimulation de l’entraînement personnel entre les séances (par ex : Rédactions de différents écrits
professionnels)
- Stimulation à la lecture (ouvrage relevant d’un thème des sciences humaines et de la communication)
5°- Evaluation
- Evaluation de prestations orales
- Travaux écrits (fiche de lecture,…)
- Exercices réalisés au cours des séances avec évaluation collective ou en petits groupes
6°- Ouvrages conseillés
- Louis TIMBAL-DUCLAUX, l’Expression écrite, ESF, 1991
- A. MARRET. R. SIMONET, J.SALZER, Ecrire pour agir, éditions d’organisation 1982
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 61/116 -
Edition de 1 septembre 2008
C1.2
FORMATION HUMAINE
DEVELOPPEMENT DES APTITUDES AU
MANAGEMENT
Nombre d’heures : 44H
COURS/TD :
TP : 44H
1° - Objectifs – Capacités métier visées
- Apprendre, intégrer des outils d’écoute active et de résolution de conflits
- Décoder les différents types de management
- Se familiariser aux concepts des théories organisationnelles
- Permettre de se positionner par rapport aux différentes approches managériales et appréhender les
évaluations.
2° - Contenus
1- Intelligence des systèmes et organisations
- Les modèles d’organisation de l’entreprise
- Les différents types de management
- Les missions du manager
- Analyse stratégique
- Management du changement
- Management des réseaux (NTIC)
2- Développement de ses aptitudes managériales personnelles
- Structurer un groupe efficace
- Identifier les faits psychologiques basiques
- Diagnostiquer les situations problèmes
- Repérer ses modes d’interventions fournies en face à face avec une personne en situation de problèmes
- Apprendre les démarches et outils d’écoute
- Apprendre à analyser les problèmes en vue de repérer la nature des conflits qu’ils génèrent
- S’initier à des méthodes de gestions de conflits
3° - Pré-requis – Articulation avec les autres modules
- Développement des attitudes de communication, de relecture d’expérience
- Module « Droit et Gestion des Ressources Humaines »
4° - Approches pédagogiques
- Appui sur l’expérience des étudiants et la prise de distance / situations vécues
- Etude de cas
- Mini enquête sur le terrain : interview d’un responsable d’entreprise sur les valeurs et la culture de
l’entreprise
5°- Evaluation
- Rapport écrit qui s’appuiera sur les acquis du module, retour sur expérience
- Présentation de la mini-enquête par écrit et oral
6° - Documents remis
- Choix de textes
- Un document expliquant le sens de la démarche, suggérant une méthodologie de travail et comprenant
une bibliographie non exhaustive
- Polycopiés et études de cas
7°- Ouvrages conseillés
« Profils d’enseignements, profils d’enseignés, se connaître, les connaître » J.P. DONCKELE
- MASLAW - MINTZBERG - CROZIER ET FINEDBERG - BERNOUX
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 62/116 -
Edition de 1 septembre 2008
C1.3
FORMATION HUMAINE
IDENTITE DE L’INGENIEUR ENGAGE
DANS L’INDUSTRIE ET DANS LA SOCIETE
Nombre d’heures : 40H
COURS/TD :
TP : 40H
1° - Objectifs – Capacités métier visées
- Prendre du recul comme futur ingénieur par rapport à son expérience personnelle en entreprise pour agir de
manière cohérente avec ses propres convictions et les objectifs de l’entreprise
- Réfléchir sur la responsabilité d’un ingénieur
- Clarifier ses convictions personnelles
- Identifier les enjeux éthiques contemporains
2° - Contenus
Vers une prise d’identité personnelle
- Relecture des multiples expériences forgées grâce à l’alternance et à la diversité des champs de missions
- Confrontation avec un ouvrage, au choix du stagiaire, touchant des dimensions managériales, éthiques ou
sociologiques…avec réalisation d’une fiche de lecture
- Travail d’élaboration par l’écrit de ses propres convictions - mémoire
Vers une approche réfléchie du monde social, économique
- Réfléchir sur la responsabilité d’un ingénieur
- Distinction ‘Ethique/Morale/Droit »
- Eléments d’analyse stratégique
- Responsabilité / précaution
- Discussion de cas rencontrés en entreprise
- Présentation de quatre grandes traditions morales
- Autorité, pouvoir et légitimité
3° - Pré-requis – Articulation avec les autres modules
Management + fiches de lecture en sciences humaines + relecture d’expérience en entreprises
4° - Approches pédagogiques
- Lecture d’un ouvrage en lien avec la problématique personnelle
- Réalisation d’un écrit permettant de structurer la pensée
- Mise en commun en petit groupe
5° - Documents remis
- Choix de textes
- Document expliquant le sens de la démarche, suggérant une méthodologie de travail et comprenant une
bibliographie non exhaustive
- C. DIDIER, « Ethique Industrielle, textes pour un débat », De Boeck , 1998
6°- Ouvrages conseillés
P. BERNOUX, « Sociologie des organisations », seuil, 1985
B. HERIARD, « Imaginaire Technique et Ethique Sociale » De Boeck, 1997
J.J. WÜNENBURGER, « Questions d’éthique », PUF, 199*
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 63/116 -
Edition de 1 septembre 2008
INTERNATIONAL
ENGLISH
80 H
The Engineer will have to work in an international context.
The nature of the course, being a long term sandwich course, offers numerous opportunities for
international contacts through both studies and research and in terms of missions in the company
context.
The full course can be divided into four phases. There are 80 hours of classes. It is recommended
that, on top of that, students/trainees spend at least half of that time reading and practising English,
either in the Institute or in their firm. This curriculum is based on 120 hours of work.
The Engineering student is encouraged to constantly improve his level and this level is validated by an
external exam : TOEIC, TOEFL or BEC.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 64/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Nombre d’heures : 80H
INTERNATIONAL
ENGLISH
C2
COURS/TD :
TP : 36H
1° - Objectifs
During this course, the student will
- develop his knowledge and capacity to communicate in English in everyday situations as well as
in the professional and technical domaine.
- develop the skills necessary to be fully operational in their professional situation in an
international context.
2° - Contenus
The program can be divided into four phases.
INTRODUCTION PHASE
- Revision of basic grammatical points : Tenses, comparatives etc
- Assessment of more specific skills needed for survival in English : basic letter/fax, writing,
telephone situations, role play, giving directions, ordering meals and reservations.
- Background reading (« Sunday Times »)
Full-use of the multi-media laboratory (INTERNET, CD Roms and Satellite).
TECHNICAL PHASE
During this period students develop their four basic language skills : listening, writing, reading and speaking
on the following areas :
- Wider practice of fax, telephone and letter practise to solve more complex problems i.e late
delivery, faulty goods.
- Oral and written presentation of company. Description of area of activity, its running, machines,
equipment, processes; organization chart ; missions ; directions and how to show a visitor around
.
For the Apprentices : Preparation of International workplacement : 3 months placement at the end of the
first year ( CV, letter of application, fax, phone, e. mail and internet research.)
CONSOLIDATION PHASE
Students continue to work on the four language skill areas but the student will be expected to be more proactive and involved. Main areas :
- Preparation of the TOEIC, TOEFL or BEC
- Group discussions on cultural, social and economic experience during placement abroad
(shopping, traditions, sport, food etc.).
- Reports on the company and the missions.
For the Apprentices : Report written and oral on the International workplacement.
GENERAL CULTURE AND CONFIRMATION PHASE – INTERNATIONAL WORLD
Students will have shown their ability to use English practically in all language skill areas.
- studies of the international world dealing with their own experience, current affairs; opportunities
and problems created by working abroad
- mini-conferences and debates on industrial subjects (i.e logistics, production issues, technology),
with the participation, where possible of external English-speaking experts.
- General Culture Modules on the USA, England, Wales, Scotland and Ireland.
- Basic notions of the economic situations and their impact on the international business world
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 65/116 -
Edition de 1 septembre 2008
3° - Approches pédagogiques
General dispositions
- Groups of 12 students.
- Weekly classes and sessions of intensive courses around
- Students follow differentiated courses depending on their ability
- Use of multi-media facilities (CD ROM, cassette, video, satellite TV, internet) with free-access
- “Tutorials” are set up to accompany the students in their own “self-study”.
First phase
- Recommanded book “Skills for Business English books 1&2”.
- Students are also required to work on a small group project in which each individual is responsible for
an aspect of the topic. It is assessed by an oral presentation.
Second phase
- Direct examples from their own companies are used
- Session of oral presentation techniques;
- Preparation for International Work placement (Leonardo Programme for example);
Third phase
- After an introduction, the test practices are left to the students to do in their own time.
- It is recommended that students/trainees continue to use the Multi-media Room and practise their
TOEIC/TOEFL/BEC as they must obtain a score as specified by the “CTI” (Commission des Titres des
Ingénieurs) before the end of their course.
Forth phase
- Discussions and oral participation are the main skills practised in this module.
- Interactive activities, role-simulations and negotiations.
4° - Modalités d'évaluation
-
-
During the first weeks, they take the “Bright-Evolution” Test in their own time.
Continuous Assessment of oral presentations, technical and general language work both at home and
in class work.
Regular module Tests, oral presentation
TOEIC, TOEFL or BEC mock examinations.
.
5° - Ouvrages conseillés
-
-
Sunday Times, Newsweek, TIME, The Economist, Vocable
Dictionaries and various grammar books
Novels (as readers)
Various CD ROM’s – TOP SCORE for TOEIC
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 66/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Programme spécifique à
la Formation ICAM Apprentissage
600H
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 67/116 -
Edition de 1 septembre 2008
PROGRAMME SPECIFIQUE APPRENTISSAGE
La formation par l’apprentissage nécessite la mise en place de moyens et de méthodes
spécifiques. La mise à disposition d’outils pour la mise en valeur du rôle fondamental de l’entreprise
dans la formation, pour assurer une bonne articulation entre les alternances institut et entreprise, pour
objectiver la relecture d’expérience et, enfin, pour assumer la validation des jalons importants du
cursus. Ces outils, qui sont décrits ci-après, constituent la partie spécifique à l’apprentissage de notre
programme.
Harmonisation
Nos premiers cycles, dans l’attente d’une harmonisation souhaitée, s’appuient actuellement sur
des programmes de BTS différents : Lille (BTS productique et MAI), Toulouse (BTS productique), La
Roche sur Yon (BTS MAI) et Vannes (BTS ATI). Malgré les efforts apportés selon les sites, les futurs
apprentis présentent donc des profils distincts à l’entrée du cycle ingénieur. A ce constat s’ajoutent
deux autres considérations importantes : l’exigence de niveau imposée dans nos formations et
l’intégration d’élèves venant d’autres établissements.
L’objectif des modules d’harmonisation répond à au moins deux objectifs :
a) renforcer le niveau dans les pré-requis en fonction de l’origine des apprenants par du face à
face pédagogique,
b) encourager à la prise d’autonomie et à l’auto-formation.
Liens aux entreprises
Dans nos formations en partenariat, les liens avec les entreprises sont fondamentaux. Plusieurs
actions sont mises en œuvre : la Session de lancement, les Sessions de retour d’entreprises, les
Réunions Tuteurs/Formateurs et la Préparation Mission Expertise.
a) La session de lancement
C’est le point de départ de la promotion. C’est le moment donc de présenter le cadre global de
la formation ainsi que ses objectifs et sa philosophie, de préciser les jalons qui balisent le chemin et
leur signification, d’expliquer le rôle de chaque partenaire. L’apprenti a par conséquent la visibilité
nécessaire et suffisante pour se prendre en charge, se construire en étant acteur de sa formation.
b) Les session retour d’entreprise
Au retour en institut, la relecture, en groupe, de la période écoulée permet une gestion
efficace de l’articulation entreprise/institut. La confrontation des expériences individuelles, encadrée
par un animateur compétent, offre à l’apprenti les clés pour la compréhension de son propre vécu
professionnel. Ainsi chaque apprenti profite des acquis des autres tout en se situant lui-même dans le
schéma général du groupe. La construction du projet personnel s’affine et s’enrichit dans une
dynamique d’interactivité collective.
Ces sessions sont aussi l’occasion pour l’institut de faire le point avec le groupe entier, de
disposer de retours d’expériences vus par chacun des apprentis. Les retours des tuteurs entreprises
et des référents école donnent une vision plus complète de la situation de chaque apprenti, ainsi que
celle du groupe. Les éléments d’appréciation sont alors suffisants pour juger de la nécessité ou non
de préciser des objectifs, de recadrer les orientations de la dynamique de la promotion.
c) La mission expertise
La mission expertise est une opération grâce à laquelle l’apprenti s’applique à appréhender son
environnement professionnel. Il devra animer dans son entreprise une journée de formation pour des
collègues de promotion, en conduisant une analyse portant sur les aspects stratégiques, techniques
et organisationnels.
Ceci suppose de sa part de mettre en œuvre des capacités d’organisation, de transmission et
d’animation.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 68/116 -
Edition de 1 septembre 2008
d) Les sessions Tuteurs / Elèves ingénieurs/ Formateurs
Les rencontres Tuteurs/Elèves ingénieurs/Formateurs sont des moments clés dans une
formation en partenariat. Pour la formation par l’apprentissage, trois fois au moins dans le parcours
d’une promotion, l’ensemble des tuteurs rencontrent, en institut, les élèves ingénieurs, l’équipe
pédagogique : formateurs, référents école et direction. Chaque réunion a un objectif prioritaire. La
première sert à présenter le cursus, les objectifs de formation, à mettre l’accent sur les étapes et
jalons fondamentaux, à expliquer le système d’évaluation en insistant sur la nécessité d’une
homogénéisation maximale… La deuxième est surtout l’occasion de réfléchir, après quelques mois de
pratique, sur le rôle formateur de l’entreprise, de confronter les expériences, d’inviter au
rapprochement des pratiques dans les différentes entreprises, de revenir sur le système d’évaluation
pour une réflexion et une analyse à partir d’un premier vécu… La troisième est le moment de faire un
bilan global, de capitaliser les acquis et de préparer la dernière année d’apprentissage en initiant la
réflexion sur les sujets de travaux et missions du PPI.
Pour la formation continue, le nombre de ces rencontres peut varier selon le site, mais il y en a
au moins deux dont les objectifs sont similaires à ceux de la première et de la troisième rencontre de
la formation par l’apprentissage.
Mais chaque réunion est l’occasion de se connaître et de faire connaître, de mettre en réseau.
Selon les sites, d’autres rencontres peuvent être organisées.
Approfondissement scientifique
a) Le Mémoire Scientifique Industriel (MSI)
C’est d’abord un outil pour l’apprenti par lequel il se confronte à une démarche scientifique, de
type recherche et développement ou transfert technologique. C’est aussi une ouverture et un défi.
Une ouverture à la culture d’une autre entreprise, un défi, car il s’agit avant tout de « résoudre » des
problèmes industriels dont personne ne connaît encore la solution.
b) Les travaux d’approfondissement
L’enrichissement de la dimension scientifique se fait au travers de projets ou travaux
d’approfondissement des connaissances qui sont aussi l’apprentissage du travail en autonomie et en
groupe. Durant sa formation, l’apprenti réalisera plusieurs projets couvrant l’ensemble des spécialités
de nos départements techniques.
L’apprenti élargit son horizon scientifique en étant actif, en travaillant en groupe et en mettant
en pratique les méthodes de gestion de projets. Il développera, selon sa curiosité et ses moyens, son
ses outils d’apprentissage par lui-même.
Formation Humaine
a) Session Ethique
Un monde industriel en compétition sévère, une mondialisation établie mais non maîtrisée, des
sociétés aux valeurs traditionnelles de moins en moins partagées… l’entrée dans le monde du travail
peut être inquiétante pour le jeune ingénieur.
La Session Ethique offre une lecture critique des systèmes de valeurs qui incluent les choix
industriels, incite à réfléchir sur le sens des décisions et des actes d’un ingénieur dans sa vie
professionnelle, pour lui permettre de mieux en percevoir toutes les conséquences pour être à même
de mieux les assumer. L’objectif n’est pas de fournir des réponses, encore faut-il qu’il y en ait, mais de
sensibiliser à la nécessité de se poser des questions, les questions qu’exige chaque situation.
b) La mission sociale
La mission sociale sensibilise le futur ingénieur à la dimension humaine de la société. Par
l’immersion dans une association humanitaire, ou caritative, elle est l’occasion importante pour la
découverte ou le renforcement des valeurs d’altruisme, de générosité humaine en faveur de celles et
ceux qui en ont besoin, en France ou ailleurs dans le monde. Elle permet une rupture formatrice
humainement et fait entrer davantage le futur ingénieur dans une culture citoyenne.
Notre volonté de former des ingénieurs engagés dans la société et dans le monde trouve là une
expression forte.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 69/116 -
Edition de 1 septembre 2008
c) Mémoire de Formation Humaine
Le mémoire de Formation Humaine est à prendre comme une occasion privilégiée de mettre à
jour et clarifier des potentialités dans le dialogue confiant avec un accompagnateur. Il part d’une
question importante pour soi que l’apprenant approfondit au long de la dernière année.
Renforcement à l’international
a) La 2 langue
Une vraie ouverture à l’international et l’exigence du monde industriel moderne font que la
connaissance de la seule langue anglaise ne suffit plus. La pratique d’une autre langue est
pratiquement indispensable. C’est un plus pour l’ingénieur et l’entreprise qui l’emploie, mais c’est
aussi un signe de respect et un pas important vers un autre peuple et sa culture. Dans ce sens-là, il
n’est pas nécessaire d’être expert mais juste de posséder les rudiments de courtoisie. Le volume
horaire, en face à face, alloué à la sensibilisation d’une seconde langue est réduit, mais l’institut met à
disposition des apprenants des moyens d’autoformation.
nd
b) Session TOEIC
Les formations d’ingénieurs aujourd’hui exigent une maîtrise suffisante de la langue anglaise.
Le futur ingénieur doit justifier d’un niveau minimum à l’examen du TOEIC. Or les spécificités de cet
examen ne sont pas toutes couvertes par le programme officiel d’enseignement de l’anglais. Il y a
donc lieu d’apporter une aide appropriée pour la préparation de cet examen. La session TOEIC
répond à cet objectif.
c) Mission à l’international
L’ouverture à l’international permet la découverte d’un autre mode de vie, d’une autre culture
industrielle, elle renforce également l’autonomie, améliore ou fait découvrir une autre langue, tout
comme elle initie le déplacement vers l’autre. Elle consiste en un séjour dans un pays étranger, dont
les modalités sont définies selon les sites ICAM Apprentissage. Bien sûr, l’apprenti en tire des
bénéfices à court terme, puisque, effectuée en pays anglophone de préférence, elle constitue une
immersion qui améliore le niveau d’anglais et prépare directement au TOEIC.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 70/116 -
Edition de 1 septembre 2008
HARMONISATION
Ce programme permet de consolider des pré-requis indispensables pour la formation
ingénieur. Il comporte 40H optionnelles de face à face pédagogique selon les besoins et les
origines des élèves ingénieurs. Le complément est assuré en auto-formation.
Mathématiques
Sciences physiques – électricité
Mécanique
Automatismes
Communication orale et écrite
Organisation industrielle
Productique
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 71/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA1.1
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
MATHEMATIQUES
1° - Objectifs : Développer une aisance sur les bases des mathématiques appliquées aux sciences de
l’ingénieur
MATHEMATIQUES
1- Les Fonctions
Fonction d’une variable réelle + Fonctions trigo + Fonctions usuelles + Fonctions
hyperboliques.
Savoir tracer une courbe ; surtout les fonctions sinus avec amortissement, …
2- Les Complexes
3- Les espaces vectoriels et calcul matriciel – les déterminants
- notion de matrice
- calcul matriciel
- résolution de systèmes linéaires
4- Les Intégrales
5- La Géométrie analytique et vectorielle - Calculs de moments
3° - Approches pédagogiques
- Les raisonnements mathématiques sont appliqués à des problèmes physiques
4° - Modalités d’évaluation
- Examen en fin de cycle
5° - Documents remis
- Supports de cours
- Dossiers d’exercices avec corrigés
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 72/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
SCIENCES PHYSIQUES
BASES ELECTRICITE
FA1.2
1° - Objectifs :
Pour ceux qui ont besoin des bases, le module active des raisonnements scientifiques fondamentaux et
des repères pour les modules de Génie Electrique
2° - Contenus
1- Analyse des réseaux
Résolution de circuits : Mise en équations - choix des méthodes (Thévenin, Millmann,...), notation
matricielle - Dimensionnement des composants - Notion de quadripôle
2- Energie et puissance
Notation complexe et vecteurs de Fresnel
Grandeurs caractéristiques : valeur efficace, valeur moyenne
Puissance électrique : wattmètre - théorème de Boucherot
Signaux triphasés : mesure des puissances électriques
3- Electromagnétisme
Loi de Laplace, de Faraday et de Lenz - Étude des forces électromagnétiques - champ magnétique
Énergie : Travail d’une force électromagnétique - étude des inductances et des réluctances
4- Champs électrostatiques - théorème de Gauss
5- Composants électroniques : diode, transistor, thyristor – CIL 1
ère
approche
3° - Modalités d’évaluation
- Examen en fin de cycle
4° - Documents remis
- Supports de cours
- Dossiers d’exercices avec corrigés
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 73/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA1.3
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
MECANIQUE
1° - Objectif : Consolider les bases de mécanique générale
2° - Contenus
1- Statique, cinétique, dynamique
1.1 Modélisation des efforts et des actions mécaniques
1.2 Statique
1.3 Lois du frottement
1.4 Géométrie des masses
1.5 Cinématique du solide
2- Résistance des matériaux
2.1 Contraintes, déformations, lois de comportement
2.2 Sollicitations simples
3° - Modalités d'évaluation :
- Examen en fin de cycle
4° - Documents remis :
- Supports de cours + Dossiers d’exercices
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 74/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA1.4
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
AUTOMATISMES
1° -Objectifs : Ceux qui ont fait très peu d’automatismes intègrent les bases indispensables pour aborder
les modules traités en cycle ingénieur.
2° - Contenus
- Logique combinatoire, séquentielle, grafcet ;
- Technologies d’automatisme : électrique, électronique, pneumatique. Fonction des principaux
constituants, mise en oeuvre ;
- Les API - Langages de programmation, traitement numérique, analogique. Cartes métier,
communication
- Schéma électrique et pneumatique. Structure et dimensionnement ;
- Les moteurs électriques. Variation de vitesse.
- Sécurité des machines. Constituants de sécurité.
- Principes d’Analyse et programmation structurées – GEMMA.
3° - Modalités d'évaluation
-
Examen en fin de cycle
4° - Documents remis
-
Supports de cours
Dossiers d’exercices avec corrigés
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 75/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA1.5
COMMUNICATION ECRITE ET ORALE
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
1° - Objectifs : Les élèves ingénieurs situent l’importance de la communication écrite, orale en entreprise
sur le fond et sur la forme. Ils s’exercent sur des situations courantes en entreprise.
2° - Contenus
1- Relecture d’entretien ou réunion sur les registres de l’émotionnel, du climat relationnel, de
l’efficacité,
2- Pratique de la synthèse : saisir le contenu d’une réunion, d’un débat et le synthétiser par écrit ou
par oral ;
3- Exercice de vente d’une prestation industrielle
4- Réalisation et analyse d’écrits professionnels
5- Expression corporelle
6- Lecture d’un ouvrage relatif au monde industriel, économique et social (biographie, essai,…) puis
rédaction d’un texte qui traduit le contenu du livre, analyse les options de l’auteur et restitue
l’impact sur soi.
3° - Approches pédagogiques
- Expression des observations et besoins individuels face à la communication en entreprise
- Référence constante aux pratiques sur le terrain
- Prise de parole individuelle
- Exercices d’entraînement entre les séances
4° - Documents remis :
- Outils et repères utiles pour la communication
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 76/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA1.6
ORGANISATION INDUSTRIELLE
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
1° - Objectifs
Ce module optionnel s’adresse aux élèves-ingénieurs qui ont besoin d’une mise à niveau des
connaissances et compétences en organisation industrielle ; le module permet en particulier de connaître
et mettre en œuvre des outils méthodologiques pour réussir les premières missions en entreprise ;
2° - Contenus
- Introduction en génie industriel
- La boite à outils utiles en production
- Présentation des outils de base.
- Choix d’outils adaptés pour mener une mission organisationnelle en production.
- Analyser, évaluer, valider, proposer, décider, gérer, suivre.
- Analyse par la contrainte des flux
- Analyse fonctionnelle – Analyse de la valeur
- Techniques d’ordonnancement et gestion des ressources
3° - Approches pédagogiques
- Etudes de cas.
- Cas d'exemples illustrés par les premières missions des apprentis en entreprises.
4° - Modalités d’évaluation
- Examen (2h).
5° - Documents remis
- Polycopiés.
6° - Ouvrages conseillés
- Gestion et organisation de la production, Georges Javel (Dunod).
- Liste bibliographique d’ouvrages disponibles au CDI
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 77/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA1.7
Nombre d’heures :
OPTIONNEL
dans la limite de 40H
PRODUCTIQUE
1° - Objectifs :
Ce module permet aux élèves ingénieurs qui n’en ont pas encore eu l’occasion d’acquérir
des repères basiques pour l’obtention de pièces mécaniques par usinage et de s’exercer sur
des machines conventionnelles ou CN.
2° - Contenus
1- Introduction aux principes de l’usinage conventionnel ou par commande numérique
2- Réalisation de pièces simples sur machines conventionnelles ou CN
3- Initiation au soudage
3° - Approches pédagogiques
- Les 4H de cours permettent de donner les repères utiles pour les TP qui suivent
- L’approche est essentiellement pratique sur machine
4° - Modalités d'évaluation
- Evaluation des Travaux réalisés en atelier
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 78/116 -
Edition de 1 septembre 2008
LIENS AUX ENTREPRISES
Session lancement
Session retours entreprises
Sessions Tuteurs / Formateurs / Elèves ingénieurs
Mission Expertise
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 79/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA2.1
SESSION DE LANCEMENT
1° - Objectifs :
2° - Contenus
Durée de face à face : 24H
- Lancer une dynamique de promotion
- Poser les bases pour la réussite d’un projet de formation très engageant
sur 3 années
-
Exercices pour accélérer la connaissance mutuelle (photo-langage,…)
-
Verbalisation des attentes, appréhensions
-
Jeu collectif d’entreprise
-
Mises en projets (par ex : Journée réseau ICAM/ITII, réunion tuteurs)
-
Présentation des contours administratifs et pédagogiques de la formation
3° - Approches pédagogiques
-
Apports éclairant les démarches proposées,
Approches ludiques
Mise en projet
Pratique de la relecture en groupe
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 80/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA2.2
SESSIONS RETOUR D’ENTREPRISE
Durée de face à face : 60H
1° - Objectifs
-
-
Relire et relier les expériences en entreprise et en institut pour donner du sens à ce que l'on fait, ce
que l'on est, à son parcours.
Comprendre les enjeux industriels et les enjeux d'apprentissage
2° - Contenus
Prendre le temps du recul, de la relecture et d’un bilan pour mettre de la cohérence dans ses
apprentissages en institut et en entreprise :
-
-
Mieux se connaître ;
Repérer les compétences développées ;
Comprendre ce qui a été formateur ;
Formaliser les apports d'apprentissage ;
Repérer les difficultés et les axes de progrès ;
Dégager les moyens à mettre en œuvre pour atteindre ceux-ci :
3° - Approches pédagogiques
A l’aide du livret personnel de l'apprenti et par un travail en petit groupe avec le tuteur institut, chacun est
amené
- à réfléchir sur les apports des différentes périodes de l'apprentissage ;
- à bâtir son projet professionnel et personnel.
4° - Document remis
-
Livret d'apprenti
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 81/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA2.3
SESSIONS TUTEURS / FORMATEURS
/ELEVES INGENIEURS
Durée: 24H
1° - Objectifs
Faire en sorte que tuteurs, élèves ingénieurs et formateurs aient à la fois :
- un climat d’échanges convivial et riche
- des informations croisées sur le déroulement de la formation
- un retour fructueux sur leurs pratiques
- des apports sur un thème ciblé
2° - Contenus
1 à 2 rencontres par an jalonnent le cursus. Les élèves ingénieurs sont associés à la conception,
l’organisation et à l’animation de ces rencontres.
3° - Approches pédagogiques
Les rencontres sont construites avec :
- des temps d’échanges libres
- des temps de carrefours
- des apports réalisés par un tuteur, un formateur, des élèves ingénieurs
4° - Document remis
Selon les thèmes ou la période dans laquelle se trouve la rencontre.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 82/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA2.4
MISSION EXPERTISE
Nombre d’heures : 24H
1° - Objectifs :
- Approfondir la connaissance de sa propre entreprise,
- Transmettre l’expertise de celle-ci aux collègues de promotion,
- Elargir sa propre culture industrielle en découvrant en profondeur d’autres entreprises,
- Initiation au benchmarking,
- Développer ses capacités d’animateur et formateur.
2° - Contenus
- Observation et analyse
Décodage d’entreprise : Comprendre la dynamique d’une entreprise sur les plans de la stratégie,
l’organisation, des RH, des investissements…
Comprendre les enjeux et l’environnement économique dans lesquels l’entreprise évolue.
de
Thème scientifique et technologique : s’approprier un procédé industriel dans sa dimension
technologique et dans son principe scientifique.
Thème organisationnel : décoder et s’approprier un domaine d’expertise organisationnelle de
l’entreprise.
- Réalisation de documents : Produire des documents ressources qui présentent à un non-initié les notions clefs et
les repères utiles concernant les 3 champs précédents.
- Structuration et transmission de connaissances.
- Visite d’autres entreprises que la sienne.
3° - Approches pédagogiques
- Entretien avec le pilote dans la phase de décodage et de choix des thèmes,
- Synthèse de ressources documentaires et d’observations du terrain,
- Production de documents de vulgarisation,
- Mise en situation de formation et d’animation interactives (avec possibilité d’intervention d’experts) sur
une journée.
4° - Modalités d'évaluation
- Rapport sur les champs d’observation
- Temps d’animation et de formation
- Co-évaluation, par les élèves-ingénieurs, de l’animation
5° - Documents remis
- Documents ressources pour le décodage
- Cahier des charges
6° - Sources
- Internet
- Techniques de l’Ingénieur
- Documents techniques fabricants
- Organismes spécialisés
- Sources internes à l’entreprise
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 83/116 -
Edition de 1 septembre 2008
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 84/116 -
Edition de 1 septembre 2008
APPROFONDISSEMENT SCIENTIFIQUE
Mission Scientifique et Industrielle - MSI
Travaux d’approfondissement scientifique
Ces travaux permettent de renforcer le raisonnement scientifique dans les différents
domaines. Les étudiants travaillent seuls ou en binômes. Des temps
d’accompagnement et de soutenances sont alloués :
Projet Informatique
Projet Matériaux
Projet Conception Mécanique
Projet Energétique
Projet EEA
Projet Stratégie industrielle
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
5H
10H
10H
5H
10H
5H
- Page 85/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA3.1
MISSION SCIENTIFIQUE INDUSTRIELLE
Durée : 1 semestre
dont 265H encadrées
1° - Objectifs :
Effectuer un travail de recherche et développement à caractère industriel, en partenariat avec une
entreprise autre que l’entreprise d’apprentissage ou une entreprise du même groupe.
2° - Contenus
Après la prise de connaissance des besoins du client, l’équipe projet travaille à résoudre ce problème de
recherche appliquée.
- Approfondissement des besoins et exigences du partenaire industriel - affinement du cahier des
charges
- Mise en place des conditions de vie de l’équipe projet (rôles, méthodologie, planification, local,
concertations, régulation…)
- Mobilisation de tous moyens et ressources pour atteindre les résultats escomptés et satisfaire le
client.
- Mener dans des domaines discernés, avec l’aide de l’accompagnateur institut, une investigation
(scientifique, technologique, organisationnelle) et capitaliser les fruits de cette étude.
- Soigner, dans toutes les phases du projet, la communication avec le client, avec l’accompagnateur
et en particulier la présentation et la mise en valeur des travaux au cours des prestations de fin de
projet (dossier industriel et présentation orale)
3° - Approche pédagogique
-
Développement d’autonomie et de co-responsabilité.
Rencontres régulières avec l'accompagnateur
Mise à disposition des moyens nécessaires par l’institut
Revues de projet formalisées
4° - Modalités d’évaluation
On évalue
Sur le fond :
a. Le management de projet
b. L’investigation scientifique et technique
c. Les résultats obtenus
d. La communication
Sur la forme :
a. La revue en cours de projet
b. Un mémoire
c. Une soutenance
L’investissement personnel
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 86/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA3.2.1
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
INFORMATIQUE
Durée : 5H encadrées
1° - Objectifs :
A la fin du projet, l’élève ingénieur devra être capable d’établir et évaluer les différentes phases
d’un projet de système d’information (faisabilité, définition, conception, réalisation), d’implémenter
un prototype de l’application finale sur un outil informatique approprié.
2° - Contenus
- Analyse du besoin correspondant à l’étude de cas
- Etablissement d’un cahier des charges
- Etablissement du dictionnaire des données, du modèle conceptuel de données, du modèle logique
de données
- Implémentation d’un prototype
3° - Approches pédagogiques
-
Des binômes ou trinômes ont la charge de mener à bien l’étude de cas
Encadrement par un enseignant
3 revues de projet sont planifiées :
- remise de l’étude de cas
- correction de la modélisation
- présentation du prototype
4° - Modalités d'évaluation
Evaluation de :
- la démarche de projet
- la modélisation
- la qualité de réalisation du prototype
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 87/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA3.2.2
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
MATERIAUX
Durée : 10H encadrées
1° - Objectifs
Identifier et analyser les apports successifs de valeur tout au long d’une chaîne d’actions (processus
industriel de fabrication d’un bien matériel).
2° - Contenus
L’apprenti appliquera cette approche à tout ou partie d’un procédé de fabrication au sein de son
entreprise. Le but est d’identifier à chaque étape du procédé de fabrication les apports élémentaires de
valeur fonctionnelle liés à chaque opération, en s’attachant à décrire les procédés et leurs conséquences
sur les performances ou fonctions des matériaux utilisés. Ces apports de valeurs sont ensuite comparés
au coûts élémentaires.
3° - Approches pédagogiques
Lancement du projet en amphi, et accompagnement individualisé.
4° - Modalités d'évaluation
Rapport écrit
Présentation orale avec questions.
5° - Documents remis
Polycopié reprenant les différentes étapes de la démarche et les outils utilisés.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 88/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA3.2.3
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
CONCEPTION MECANIQUE
Durée : 10H encadrées
1. Objectifs
. Cours : Donner un minimum de connaissances pour la réalisation du projet
. Projet : Concevoir un système mécanique à partir d’un cahier des charges
2. Contenus
. Notions sur schématisation des liaisons mécaniques
. Guidages en rotation : coussinets, roulements, …
. Transmission de puissance : courroies, chaînes, engrenages, …
. Liaisons arbre/moyeu : clavettes, cannelures, moyeux expansibles, collages, emmanchements forcés,
frettages, …
. Matériaux : utilisation, choix, caractéristiques mécaniques
. Notions de contraintes/déformations, traction, cisaillement, torsion, flexion, sollicitations composées, …
3. Approches pédagogiques
. Cours : Exemples et exercices d’applications illustrant chaque nouveau thème présenté
4. Modalités d'évaluation
. Projet : Dessin d’ensemble, nomenclature, notice de montage et notice de calculs ( validations des choix
et dimensionnements des composants )
5. Documents remis
. Projet : Cahier des charges
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 89/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA3.2.4
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
ENERGETIQUE
Durée : 5H encadrées
1° - Objectifs
Augmenter les capacités à traiter un problème énergétique
2° - Contenu
Choisir un sujet technique et une problématique si possible intéressant l’entreprise ;
Savoir en faire une synthèse avec un esprit critique ;
Dépasser le cadre de connaissance de vulgarisation technique ;
Savoir traiter rapidement un problème non limité en sortant l’essentiel
3° - Approches pédagogiques
Travail en binôme
Sujet si possible professionnel
Echanges sur le choix d’un pôle d’intérêt et sur le contenu
4° - Modalités d'évaluation
Présentation orale avec double évaluation
Evaluation sur la curiosité, l’intérêt porté au sujet, l’esprit de synthèse,
la capacité de jugement
5° - Documents remis
Copie des planches de l’exposé
+ éventuellement document informatique
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 90/116 -
Edition de 1 septembre 2008
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
EEA
FA3.2.5
Durée : 10H encadrées
1° - Objectifs
-
-
Contribuer à l’amélioration de la gestion du temps et de l’organisation du travail.
Contribuer au développement des capacités d’analyse et de synthèse
2° - Contenus
-
-
Application des techniques et des méthodes vues en EEA.
Compréhension et acquisition de nouvelles techniques et de nouvelles méthodes non vues en
EEA.
Veille technologique dans les domaines d’EEA et de l’Informatique industrielle.
3° - Approches pédagogiques
Travail à réaliser par binôme
Suivi du travail par un permanent du Département Génie Electrique
-
-
4° - Modalités d'évaluation
-
Rapport écrit
Soutenance
5° - Documents remis
Documentation définissant les caractéristiques du projet et le cadre de sa réalisation
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 91/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA3.2.6
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
STRATEGIE INDUSTRIELLE - MARKETING
Durée : 5H encadrées
1° - Objectifs
Développer le sens du marketing, le sens de la démarche commerciale et des enjeux
économiques et financiers pour l’ingénieur dans une stratégie d’entreprise
2° - Contenus
Analyse du marché
Marketing mixte
Etude de la concurrence
Commerce international
3° - Approches pédagogiques
-
-
Documentation et étude de cas pour permettre par groupe l’analyse, la formulation d’un projet
marketing (débouchés et étude de marché)
Types de projet :
Recherche de solutions à un problème financier, économique ou commercial posé ;
Développement d’un outil comptable et administratif ;
Réalisation et production du CD Rom ;
Réalisation et lancement d’un produit ou d’un service par la promotion etc…
4° - Modalités d'évaluation
Note sur une analyse individuelle d’une stratégie commerciale
Rapport de 20 pages + annexes
5° - Documents remis
Polycopies
Site des institutions et organisations internationales, publiques et privées
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 92/116 -
Edition de 1 septembre 2008
APPROFONDISSEMENT
FORMATION HUMAINE
Session Ethique
Mission sociale
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 93/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA4.1
SESSION ETHIQUE
Durée : 35H
1° - Objectifs
- Fonder ses choix et décisions
- Développer et intégrer le sens éthique en vue des responsabilités futures
2° - Contenus
Avant la session, chaque étudiant émet un choix motivé de l’une des sessions proposées ;
L’animateur propose des exercices visant à
- Identifier son propre référentiel de valeurs en ouverture et confrontation à d’autres ;
- Faire le point, relire sa vie, ses choix, ses valeurs, ses projets, approfondir une question ;
- Permettre une intégration du projet professionnel dans un projet de vie.




Par exemple :
La possibilité de rencontre individuelle des animateurs
Un questionnement à partir de témoignages, films, textes, interview, étude de cas…
Des apports et approfondissement sur un thème…
Des temps de convivialité dans des lieux accueillant
3° - Approches pédagogiques
La session se déroule dans un site différent de celui de l’institut, en pension complète.
Les élèves ingénieurs sont associés au déroulement ;
Un ou deux animateurs facilitent la dynamique de la session, l’implication et l’engagement personnel de chacun,
l’autonomie, la vérité, la pertinence des démarches tant individuelles que collectives.
4° - Documents remis
Au cours de chaque session, les accompagnateurs mettent à disposition des ouvrages ou documents
appropriés. Ils font des suggestions pour ceux qui voudraient approfondir la réflexion par la suite.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 94/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA4.2
MISSION SOCIALE
Durée : 15H encadrées
1° - Objectifs :
- découvrir des dimensions de soi-même par l’implication dans une réalité sociale inhabituelle
- s’insérer dans le tissu associatif, comprendre ce milieu différent de l’entreprise, réfléchir au sens et
implications des réalités découvertes.
-travailler avec un public utilisant un code relationnel en rupture avec le milieu habituel de l'apprenti
pour permettre une compréhension des fondamentaux de la relation humaine et du management
- mettre ses compétences au service d’une cause sociale
2° - Contenus
1- Recherche d’une association par l’élève ingénieur
2- Présentation du projet aux pilotes de l’institut pour une première validation. L’institut valide le
projet.
3- Après accord entre les responsables de l’association, l’élève ingénieur et l’institut est établie une
convention tri-parties.
4- Stage de 10 jours minimum dans l’association conciliant un service réellement rendu avec une
écoute et une compréhension en profondeur des acteurs et bénéficiaires de l’association.
5- Rédaction d’un document traduisant la compréhension de l’association dans ses finalités, son
fonctionnement, son impact social. La consultation de sources extérieures peut enrichir la
réflexion.
6- Présentation des réflexions et analyses aux responsables de l’association et de l’école
7- Relecture de l’expérience personnelle et enrichissement mutuel au cours d’une journée
d’échanges
3° - Approches pédagogiques
-
Supervision du stage par le responsable de l’association
Accompagnement par un pilote de l’école
Insistance sur la dimension humaine et sur la relecture fréquente de l’expérience personnelle
4° - Modalités d'évaluation
-
Point de vue du responsable de l’association
Rapport écrit
Communication orale
5° - Documents remis
-
Textes ouvrant à des réflexions sur le champ social et les relations humaines.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 95/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA4.3
MEMOIRE DE FORMATION HUMAINE
Durée : 5H encadrées
1° - Objectifs
-
Identifier une question importante pour soi
L’enrichir et la situer dans une problématique
La confronter à la pensée d’autrui
Mûrir et développer une réflexion personnelle
Renforcer la confiance en soi, la capacité de jugement et son expression
2° - Le contenu est choisi par l’étudiant sous la supervision de son accompagnateur.
1. Première approche du sujet avec un permanent du Département Formation Humaine, dépôt d’un avant mémoire
et choix de l’accompagnateur
2. Définition de la problématique, vérifier qu’elle correspond à quelque chose de profond chez l’étudiant, et pas
seulement à une curiosité superficielle.
3. Recherche bibliographique et documentaire
4. Retour de l’évaluation du travail
5. Organisation et structuration des idées, soutien à la rédaction
6. Accompagnement critique du sujet, en servant de miroir ou, éventuellement, en apportant la contradiction.
7. Retour de l’évaluation du travail
3° - Approches pédagogiques
-
Accompagnement individuel : l’accompagnateur est choisi parmi le personnel de l’institut en fonction des
personnalités et des compétences.
-
Ce Mémoire offrant une réflexion sur un sujet personnel, laisse place à la confidence sans pouvoir s’y limiter. De
ce fait il garde une forme de confidentialité.
4° - Modalités d'évaluation
L’accompagnateur donne une note à partir du Mémoire (Document écrit d’au moins 20 pages), de la qualité de
l’écrit, de la fréquence et de la qualité des rencontres. Une grille reprenant les objectifs atteints sert de repère. Le
référent du Département Formation Humaine sert de régulateur et de médiateur en cas de litige.
5° - Documents remis
Le Mémoire doit s’appuyer au moins sur deux ouvrages choisis en relation avec l’accompagnateur
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 96/116 -
Edition de 1 septembre 2008
RENFORCEMENT INTERNATIONAL
- 2ème langue
- Session de préparation au TOEIC
- Travail d’approfondissement en anglais
- Mission internationale
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 97/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA5.1
LANGUE VIVANTE 2
Nombre d’heures : 40H
1° - Objectifs
Acquisition d’un niveau de courtoisie en entreprise (maîtrise des notions de base de la langue technique
générale). Au choix suivant les sites : Allemand, Néerlandais ou Espagnol, Italien, Chinois,…
2° - Contenus
Présenter son entreprise ;
Présenter un projet
Décrire un process simple
Comprendre une fiche technique (mode d’emploi…)
Consolidation des notions grammaticales usuelles
3° - Approches pédagogiques
Documents élaborés par le formateur ;
Jeux de rôles et mises en situation ;
Documents audio et audiovisuels de vulgarisation des sciences et techniques ;
Méthode utilisée pour partie : Unternehmen Deutsch
4° - Modalités d'évaluation
Un devoir surveillé par période ;
Une évaluation orale par période (jeux de rôles en binôme) ;
5° - Documents remis
Feuilles d’exercices
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 98/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA5.2
SESSION PREPARATION AU TOEIC
Nombre d’heures : 20H
1° - Objectifs :
- Créer les conditions optimales pour réussir le TOEIC 750
2° - Contenus
- Balayage des champs d’expression couverts classiquement par le TOEIC par écrit et par oral.
3° - Approches pédagogiques
- Entraînement en conditions réelles sur des tests ;
- Debriefing individuel et collectif sur les points à travailler ;
- Parcours en groupe en labo multimedia
- Parcours individualisés en labo multimedia pour les volontaires.
4° - Modalités d’évaluation
- Passage du TOEIC en fin de session
5° - Documents remis
- Supports multimédia à disposition
- Corrections de tests
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 99/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FA5.3
TRAVAIL D’APPROFONDISSEMENT
D’ANGLAIS
Nombre d’heures : 5H
1° - Objectifs
- Etre capable de faire en public un exposé à caractère technique en langue anglaise.
2° - Contenus
- Présentation de l’entreprise de l’apprenti ;
- Présentation de la fonction de l’apprenti dans son entreprise ;
- Présentation d’un aspect technique de l’activité de l’apprenti ;
3° - Approches pédagogiques
- Travail personnel de recherche documentaire en Anglais
- Apprentissage des outils de présentation
4° - Modalités d'évaluation
- Un compte-rendu écrit ;
- Une présentation orale publique
5° - Documents remis
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 100/116 -
Edition de 1 septembre 2008
ANNEXE
FA5.4
MISSION INTERNATIONALE
MODALITES SPECIFIQUES
A CHAQUE SITE
1° - Objectifs
La mission, en pays de préférence anglophone, vise à
- Provoquer un élargissement culturel,
- Développer la faculté d’adaptation rapide à d’autres modes de pensées, d’organisation,
méthodes industrielles pour y exercer une réelle efficacité,
- Travailler l'autonomie en l’absence des repères habituels,
- Maîtriser une langue étrangère dans la vie courante et dans les échanges professionnels,
- Contribuer à l’obtention du TOEIC 750.
2° - Contenus
La mission internationale est effectuée en entreprise ou en laboratoire de recherche et développement.
L’apprenti :
-
construit son projet international en articulation avec des centres d’intérêt de son entreprise
d’apprentissage française (sauf cas particulier du MSI à l’étranger) ;
-
effectue la recherche de son entreprise d’accueil ainsi que les modalités concrètes de son séjour. Cette
phase fait partie de la mission ;
-
effectue une mission industrielle consistante et valorisante pour son entreprise française
-
capitalise ses découvertes, observations et analyses sur les plans industriel, culturel comme sur le plan
d’une meilleure connaissance de lui-même.
3° - Approches pédagogiques
L’élève-ingénieur est autonome dans la construction de son projet international. Il est
accompagné par un pilote, garant des exigences de la formation. L’institut assure une veille
constante pour le bon déroulement du séjour à l’étranger. L'institut effectue une visite sur le site
sauf cas particulier, par exemple un éloignement prohibitif.
4° - Modalités d'évaluation
- Toutes les phases de la mission sont prises en compte
- Le responsable de l’entreprise d’accueil évalue la qualité de la mission dans sa conduite et
dans ses résultats
- L’élève ingénieur rédige un rapport et une soutenance en anglais sur
 l’entreprise d’accueil et la mission qu’il a conduite
 ses découvertes et analyses sur le plan culturel
 l’enrichissement de la connaissance de lui-même.
Ce rapport sera remis à l’institut, l’entreprise étrangère et l’entreprise française.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 101/116 -
Edition de 1 septembre 2008
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 102/116 -
Edition de 1 septembre 2008
FORMATION EN ENTREPRISE
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 103/116 -
Edition de 1 septembre 2008
LES MISSIONS EN ENTREPRISE
Voici les principes généraux sur la définition des missions :
 Les parcours des apprentis sont individualisés. ICAM Apprentissage n’impose pas
des thèmes de missions par périodes.

Par contre, l’institut définit un panel de mises en situation dont certaines sont
incontournables sur les 3 ans. C’est la grille de « Mises en situations » jointe ciaprès ; Cet outil est fait pour :
- Donner des idées sur de possibles missions
- Repérer les « mises en situations » que nous recommandons
- Apprécier l’élargissement du champ d’actions de l’élève ingénieur au fil des
semestres

Le parcours est adapté au contexte, aux opportunités, aux priorités de l’entreprise

L’apprenti construit au fur et à mesure son projet professionnel dans ce contexte

Sur les 3 ans, la progression doit conduire du profil technicien supérieur à la
qualification d’ingénieur validée lors du Projet Pré Ingénieur.
Types de missions recherchées :
ère
1
année : Des missions de niveau technicien avec des objectifs assez court terme pour provoquer :
- une bonne connaissance de l’entreprise.
- une ouverture aux autres dans la société.
- un positionnement comme salarié dans la société
- une prise de confiance par des concrétisations.
2ème année : des missions en co-pilotage, en conduite accompagnée réclamant davantage
d’autonomie et de force de propositions.
3
année : Projet Pré-Ingénieur, mission sur 6 mois, exigeant les compétences d’un ingénieur.
L’apprenant est chef de projet.
ème
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 104/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Modes d’évaluation de la progression en entreprise
Pendant les 2 premières années en alternance, vous serez évalués au terme de chaque
semestre de la façon suivante :
1 – Evaluation par votre tuteur, qui remplit la grille « SEMESTRE en entreprise » avant le rendezvous avec le référent. Avec l’aide du document « Mises en situation », on voit la progression et
l’élargissement des domaines expérimentés. Nous proposons à l’apprenti de s’auto-évaluer afin
d’alimenter le dialogue avec son tuteur et son référent.
2
– Rapport écrit d'une quinzaine de pages à remettre au tuteur et au référent de l’institut
Il comprend 3 grands volets :



Votre compréhension du contexte dans lequel vous évoluez en entreprise ;
l'analyse de vos missions, des enjeux industriels et problématiques à résoudre et de vos
réalisations ;
un retour d’expérience : expression des enjeux de formation, ce que vous retirez de cette
période pour votre évolution personnelle et vos perspectives.
3 – Présentation orale en entreprise




accueil
présentation orale de 20' suivie de questions/réponses
visite "in situ"
Dialogue entre tuteur, élève ingénieur et référent de l’institut
La présentation orale doit comporter le même plan que le rapport écrit..
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 105/116 -
Edition de 1 septembre 2008
ICAM Apprentissage - TABLEAU DES MISES EN SITUATIONS EN ENTREPRISES
Élève Ingénieur :
Entreprise :
= incontournable

MISES EN SITUATION
Période 1
Période 3
PPI


MANAGER
 Encadrer, animer, dynamiser une équipe de projet ou résolution de problème
Former des salariés sur une technique, méthode ou équipement
Conduire un entretien individuel



GERER DES REUNIONS
 Préparer une réunion (ordre du jour, accueil, documents de travail, etc.)
 Animer une réunion
 Réaliser un compte rendu opérationnel
 Rendre compte devant un groupe
PRODUITS - PROCEDES - PROCESS
 Réaliser une analyse de la valeur sur un produit ou un process
 Réaliser un dossier d'aide à la décision (coûts / qualité / délais)
Calculer un prix de revient - chaîne de valeur ajoutée
 Calculer un retour sur investissement
 Rédiger un cahier des charges opérationnel
Mettre en œuvre une veille technologique
Négocier avec des fournisseurs
Exploiter les opportunités d'un salon professionnel
Valider/écarter une idée par l'expérimentation - plan d'expérience - SPC
 Concevoir ou améliorer un système technique (auto, méca, info, énergétique)
Réaliser/mettre à jour un dossier technique (dossier de réalisation, plans,
Réceptionner et qualifier un équipement
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
Période 4

 MENER UN PLAN OPERATIONNEL STRUCTURE DE RESOLUTION DE PB
GERER UN PROJET
 Connaître et appliquer une méthodologie de gestion de projet
Réaliser un dossier de présentation convaincant
 Établir un tableau de bord
 Mettre en oeuvre une communication avec tous les acteurs autour d'un projet
Période 2
- Page 106/116 -
Edition de 1 septembre 2008



MISES EN SITUATION
MAINTENANCE
Mettre en place une maintenance préventive
Évaluer des niveaux de criticité - AMDEC process
Définir, implanter et pérenniser une GMAO
Période 1
Période 2
Période 3
QUALITE
 Écrire quelques procédures simples, crédibles et efficaces
 Identifier des processus et les modéliser avec indicateurs
Conduire un audit
ENVIRONNEMENT & SECURITE
 Évaluer la conformité par rapport à une norme ou réglementation (93.40 & 41 etc.)
 Maîtriser et diminuer les consommations (énergie, matière, consommables,..)
Participer à des rencontres avec les collectivités et organismes (DRIRE,...)
Former un collaborateur sur les conditions de sécurité d'un poste
ORGANISATION INDUSTRIELLE & PRODUCTION
 Définir et suivre un tableau de bord de production synthétique
Définir/optimiser/standardiser une gamme de fabrication et une nomenclature
 Diagnostiquer des flux de production
Ordonnancer une production (capacités, volumes, ressources, délais)
 Concevoir/implanter/optimiser des postes de travail, un parc machines
 Faire une expertise technique (mesure de temps, jugement d'allures,...)
 Définir et calculer des coûts horaires, taux et indicateurs de performances
Choisir et mettre en place une GPAO, un système de gestion stocks, un ERP
Utiliser une GPAO
INTERNATIONAL
Converser en anglais au téléphone et par écrit
Traiter des dossiers en anglais, allemand, espagnol
Recevoir des clients, fournisseurs étrangers
Être missionné sur un salon ou chez un client à l'international
APPROCHE DES CLIENTS - DEMARCHE COMMERCIALE
Représenter l'entreprise lors d'une manifestation extérieure
 Établir un devis
 Préparer et participer à des négociations commerciales
Date du bilan
Signature du Tuteur
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 107/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Période 4
PPI
Cahier des charges du
PROJET PRE-INGENIEUR
(PPI)
ICAM Apprentissage & Continu
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 108/116 -
Edition de 1 septembre 2008
LE PROJET PRE INGENIEUR
ENJEUX POUR L’ENTREPRISE
Ce moment fort de formation nécessite une mobilisation particulière des responsables ayant en mains les
leviers stratégiques et humains de l’entreprise. Il s’agit de positionner un parcours qui permettra le plus
grand profit pour l’entreprise et le plus fort enrichissement humain et professionnel pour le futur ingénieur.
Le projet confié doit être fondamentalement utile, innovant pour l’entreprise. Des résultats significatifs
doivent être mesurables en fin de parcours.
ENJEUX POUR L’ÉLÈVE INGÉNIEUR
Aboutissement du parcours de formation, le projet doit permettre le déploiement en grandeur réelle d’une
mission requérant les qualifications d’un ingénieur. Le PPI est à situer comme un travail de début de
carrière d’ingénieur.
Il est à penser avec ambition et largeur. L’élève ingénieur y entre de plain-pied comme chef d’un projet
qui le positionne au cœur d’enjeux vitaux de l’entreprise.
Les dimensions de la mission doivent marquer une rupture avec les niveaux de sollicitations et de
responsabilités vécus précédemment. Il est pilote du projet. Il apprend à la fois un métier/savoir faire (ex :
mécanicien) et la fonction/capacité ingénieur.
L’élève ingénieur est attendu dans le niveau et la qualité des résultats ainsi que dans la performance des
méthodes mises en oeuvre.
Il lui est aussi demandé de veiller personnellement aux bonnes conditions de son accompagnement :
suivi de la validation, organisation du rendez-vous intermédiaire, suivi de la grille d’évaluation en
entreprise, organisation du rendez-vous final, implication des différentes personnes concernées.
LIEU DE RÉALISATION et DUREE
En entreprise dans la 3ème année du cycle ingénieur, pendant 1 semestre, dont les congés à positionner
selon opportunités.
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 109/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Les 4 dimensions du PPI
1- Organisationnelle
Concevoir et mettre en oeuvre une (des) organisation(s)
2- Scientifique et Technique
Apporter ou consolider une expertise scientifique et technique
3- Managériale
Assumer l’animation d’une dynamique humaine
4- Financière et économique
Entrer dans l’esprit des décideurs de l’entreprise
Dimension
SCIENTIFIQUE et TECHNIQUE
Dimension
ÉCONOMIQUE
Exemple de
dosage
entre les
4 dimensions
Dimension
ORGANISATIONNELLE
Dimension
MANAGEMENT et RELATIONS HUMAINES
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 110/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Etapes du Projet Pré-Ingénieur (PPI)
Avant
A la fin
Pendant
Présentation du PPI
aux Tuteurs et aux
Apprenants
Echéance : 1 semestre avant
Plan de réussite
Rapport industriel
- Objectifs réactualisés et quantifiés
- Echéancier (diagramme GANTT)
PPI
20 Pages & Annexes
Échéancier
Relecture de l’évolution
personnelle
durant la formation
Objectifs
Maquette de définition
A4 recto/verso
(annexe 5.1)
- proposée par l’élève-ingénieur
et son entreprise.
- validée par le jury PPI
Entreprise
Echéance : 1 semaine
avant le début des
soutenances
Echéance : après 1 mois
Rapport intermédiaire
10 Pages & Annexes
Echéance : 10 jours avant la visite
Maquette
Elève
ingénieur
Visite intermédiaire en entreprise
Soutenance industrielle
&
Entretiens de relecture
de l’évolution personnelle
En institut
- 1 ou 2 responsables de l’entreprise
Institut
Echéance : au plus tard 1 mois
avant le démarrage
tuteur et accompagnateur PPI
- 1 ou 2 responsables de l’institut
En présence au moins de
Soutenance par l’élève ingénieur
- 1 ou 2 responsables de l’entreprise
Echéance : mi-parcours
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 111/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Echéance : fin PPI
MAQUETTE DE DÉFINITION
DU PROJET PRE INGENIEUR
Effectué par l’élève ingénieur :
Dans l’entreprise :
Accompagné par : M
Titre :
Libellé du projet non confidentiel :
POUR QUOI ? Quel besoin est à satisfaire ? Quel problème est à résoudre ? Quelle contribution à la finalité et aux résultats de
l’entreprise ? Quel manque à gagner si le projet ne se fait pas ? Quel degré de priorité ?
QUELS OBJECTIFS (réalistes et mesurables) SELON QUELS DELAIS ?
Sur quels critères pourra t-on dire que le projet est réussi en septembre ?
DANS QUEL CONTEXTE, organisationnel, culturel
L’environnement est-il favorable à la réalisation du projet ? Y a t-il une culture projet dans l’entreprise ? Y a t-il un support méthodologique déjà
pratiqué dans l’entreprise ? Existe-t-il un lien avec d’autres projets de l’entreprise ?
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 112/116 -
Edition de 1 septembre 2008
AVEC QUELLES RESSOURCES humaines (Equipe projet, Fonctionnels, Opérationnels, Experts) ? techniques ? financières ?
POUR L’ELEVE INGENIEUR – se positionnera-t-il explicitement comme chef de tout ou partie du projet ?
Cette mission représente-t-elle une rupture par rapport aux missions antécédentes pendant l’alternance (nature de la mission, dimensions,
complexité, enjeux financiers, management)
Enfin, la mission comporte t-elle les 4 dimensions attendues pour le PPI (cf schéma ci-dessous) ? En particulier
quelle sera la dimension scientifique et technique ?
Surface PPI
Finances
Le
Signature du Responsable
en entreprise
5
Management
Organisationnel
0
5
5
5
Scientifique
Technique
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
Le
Signature de
l’Élève ingénieur
Le
Signature du
Directeur de ICAM Apprentissage & Continu
- Page 113/116 -
Edition de 1 septembre 2008
LES 2 BULLETINS
ACADEMIQUE
ENTREPRISE
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 114/116 -
Edition de 1 septembre 2008
Formation ICAM
Apprentissage &
Formation Continue
Elève Ingénieur :
Site :
Promotion :
A Sciences et techniques de l'ingénieur - 740 H
A1 Mathématiques – 80H - Coef = 5,5
A1.1 Mathématiques
A1.2 Recherche Opérationnelle
A2 Informatique – 120H – Coef = 7
A2.1 Informatique générale & Algorithmique
A2.2 Méthodes de programmation
A2.3 Génie logiciel - Gestion de projet informatique
A2.4 Réseaux informatique et Internet
A2.5 Bases de données
A3 Génie mécanique et Matériaux – 250H – Coef = 17
A3.1 Matériaux
A3.2 Résistance des Structures
A3.5 Eléments Finis
A3.3 Comportement Dynamique des Structures
A3.4 Transmission de Puissance
A3.6 Techniques de Fabrication - CAO - Métrologie
A4 Energétique – 100H – Coef = 7,5
A4.1 Mécanique des fluides - Hydraulique
A4.2 Thermodynamique et machines thermiques
A4.3 Transferts de chaleur
A5 E.E.A.I.I. – 190H – Coef = 13
A5.1 Electronique Analogique et Numérique
A5.2 Microcontroleur
A5.3 Automatismes - Capteurs
A5.4 Electrotechnique
A5.5 Automatique - Régulation - Asservissement
Total Sciences et Techniques
B Organisation industrielle - 240 H
B1 Génie industriel
B1.1 Gestion de Projet
B1.2 Méthodes et industrialisation
B1.3 Maintenance
B1.4 Gestion de Production
B1.5 Qualité
B1.6 Sécurité - Environnement
B1.7 Stratégie d'Entreprise Industrielle
B2 Gestion des Ressources Humaines
B2.1 Gestion des Ressources Humaines - Droit Social
B2.2 Droit des Affaires
B3 Economie - Gestion d'entreprises
Total Organisation industrielle
C Communication - Management - - 200 H
C1 Formation Humaine
C1.1 Développement des Aptitudes à la Communicat°
C1.2 Développement des Aptitudes Managériales
C1.3 La Personne, l'Industrie et le Monde
C2 Dimension Internationale - Anglais
Total Communication - Management
Total Formation Volet académique
pour les stagiaires FC
EN PLUS, POUR LES APPRENTIS
FA3.1
FA5.1
Mission Scientifique Industrielle
2ème langue
Total Formation Volet académique
pour les apprentis FA
COEF
DS
Poids
Récapitulatif
des résultats
Volet ACADEMIQUE
TP
Poids
TA
Poids
NOTE
Promo
4
1,5
1
1,5
1,5
1,5
1,5
4,5
4,5
1
3
1
3
2,5
2,5
2,5
3
1,5
2,5
3
3
50
1,5
1,5
1
3
1
1
1
1,5
1,5
2
15
2
2
2
6
12
77
Les stagiaires FC doivent obtenir ici une
moyenne de 13/20 pour obtenir le diplôme
20
3
100
Les apprentis FA doivent obtenir ici une
moyenne de 13/20 pour obtenir le diplôme
FA5.2
Validation TOEIC 550 pour les FC ou TOEIC 750 pour les FA
FA4.1
Validation Session Ethique pour les FA
FA4.2
Validation Mission Sociale pour les FA
FA5.4
Validation Mission internationale pour les FA
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 115/116 -
Edition de 1 septembre 2008
CYCLE INGENIEUR PAR APPRENTISSAGE
RECAPITULATIF DES RESULTATS
VOLET ENTREPRISE
Site :
Promotion :
Elève Ingénieur :
Entreprise :
Référent :
Tuteur :
Date d’édition :
MISSION EXPERTISE – 10%
Mission
expertise
Note
Promo
RAPPORT
20%
Note
Promo
RAPPORT
Note
Promo
10%
PERIODES EN ALTERNANCE – 50%
Période 1
6%
Période 2
12%
Période 3
14%
GRILLE
60%
SOUTENANCE
20%
Période 4 18%
PROJET PRE INGENIEUR (PPI) – 40% GRILLE
Bilan inter
médiaire
Bilan
industriel
Relecture
FH
Grille
Entreprise
SOUTENANCE
8%
8%
8%
16%
Résultat global sur le volet Entreprise
Sur ce volet entreprise, une moyenne supérieure ou égale à 13/20 est exigée pour l’obtention du diplôme
ICAM Apprentissage & Continu – Programme des Etudes
- Page 116/116 -
Edition de 1 septembre 2008