Pour le final, l`orchestre Les Pourquoi pas a rejoint le public

Commentaires

Transcription

Pour le final, l`orchestre Les Pourquoi pas a rejoint le public
Pour le final, l’orchestre Les Pourquoi pas a rejoint le public. © Photo
Photo F. S.
Dans la soirée du samedi 21 décembre, la salle des fêtes a accueilli l'orchestre de rue Les
Pourquoi pas pour le concert de fin d'année. Devant une salle comble, les 40 musiciens ont
fait la démonstration de leurs talents. En première partie, les musiques de films étaient à
l'honneur. L'orchestre interprétait « Il était une fois dans l'Ouest », « Le Pont de la rivière
Kwai », « Danse avec les loups », « La Dernière Séance », d'Eddy Mitchell et le magnifique «
Concerto pour machine à écrire » avec une secrétaire musicienne arrivée du fond de la salle
sous les applaudissements du public. Pendant ce temps défilaient sur deux grands écrans
quelques passages choisis de ces films.
La deuxième partie de la soirée était consacrée aux grands succès de Michel Fugain, France
Gall avec « Poupée de cire, Poupée de son », ou « Gigi l'Amoroso » de Dalida. Musiciens ou
musiciennes ont abandonné les cuivres pour chanter ces textes. Certains de ces grands
classiques ont été repris par le public avant un final en apothéose avec « Danser le jerk », de
Thierry Hazard.
Après avoir sillonné au cours de l'été les grandes fêtes du Sud-Ouest, l'orchestre de rue a fait
la démonstration lors de cette soirée qu'il peut aussi être un orchestre de scène de cabaret. Une
mention particulière au chef de musique Jean-Philippe Dumoulin pour les arrangements
musicaux et à l'ensemble des musiciens pour leur interprétation.
Francis Sigl

Documents pareils